XASSAID D'OR 2014

download XASSAID D'OR 2014

of 23

  • date post

    08-Aug-2015
  • Category

    Spiritual

  • view

    323
  • download

    13

Embed Size (px)

Transcript of XASSAID D'OR 2014

  1. 1. [Dc 2014] Xassaid dOr - 1 Xassaid dOr2014 AUSERVICE DELISLAM PARRAINS LESXASSAID SerigneMassamba Mback SerigneMouhamadou LamineDIOPDagana SerigneNdame AbdourahmaneLo
  2. 2. 2 - Xassaid dOr [Dc 2014] [Dc 2014] Xassaid dOr - 3 EDITORIAL XASSAID DOR L a communaut mouride est appe- le, aujourdhui, sancrer dans sa dmarche, son mode de pense et ses actes de tous les jours, non pas dans la vitesse de la modernit du monde mais toujours dans le sillage de lorthodoxie en- seigne par Cheikh Ahmadou Bamba. EnparcourantlatrajectoireduMouridisme travers ses diffrentes composantes, la vie et luvre de son fondateur, ses kha- lifes et Cheikhs, sa culture, sa civilisation et ses ralisations, se dvoile une vritable philosophie de base pour une existence saine, pleine de moralit et de vertus dans une socit harmonieuse soutenue par un dveloppement socioconomique quili- br et durable. En clbrant le Coran et les Xassaid, le moment ne devrait pas, seulement, tre vou laspect sotrique mais aussi aux diffrents acteurs qui sinvestissent pour la magnification et la perptuation de ces deux vecteurs islamiques. La khidma mene par les daaras travers la matrise du Coran chez les enfants, les chanteurs de Xassaid et les confrenciers requiert certaines modali- ts dexcution qui varient selon le statut de ces acteurs et le contexte particulier dans lequel ils se trouvent. Lge, le statut social et le contexte mettent en vidence diffrents types de rapports entretenus par les acteurs et les supports de la Khidma. Cest pourquoi les initiateurs de Xassaid dOr, tra- vers cet vnement, sinscrivent dans une logique du devoir de compassion (Rahma) et de responsabilit ou les limites du devoir damour. Un sentiment naturel se dgage de cette action, sentiment de tendresse et damour envers son prochain et surtout envers ceux dont Allah nous a confi la garde, car souvent affec- ts par des moyens insuffisants que tout un chacun se doit de combler dans la mesure de ses possibili- ts en parfaite adquation avec lvocation de Cheikh Ahmadou Bamba : notre Seigneur ! Incite-nous toujours nous consacrer la khidma des musulmans et nourrir de la compassion (Rahma) pour eux (Matlabul ChiFahi). Par ailleurs, ils sinscrivent profondment dans le principe de la bonne conduite qui consiste traiter son semblable comme soi-mme. Analyss sous le prisme de la responsabilit et de la bonne conduite, Xassaid dor apparait sous nos yeux comme un acte de haute porte sociale, car constituant lune des dimensions les plus videntes de la khidma pour la socit. Chers invits, chers partenaires, chers participants, nous voil lentame de la premire brochure dite dans le cadre de lvne- ment Xassaid dOr.
  3. 3. akaza! Diwane, Kheweul g Sakh Renseignements: 76 554 11 11 ak tigo Appels Internet SMS Gratuit TlchargerApps Votre Puce +Vos Khassidas Khassida Gratuit Euskey ak tigo Nouveau 4 - Xassaid dOr [Dc 2014] [Dc 2014] Xassaid dOr - 5 En termes plus clairs la Khidma applique dans ce cadre par Touba TV et ses dirigeants doit amener chaque s- ngalais, sintresser et uvrer dans la pleine me- sure de ses moyens et comptences, selon sa profession et son domaine dvolution, ces diffrents acteurs du champ culturel pour le progrs de la nation et du peuple sngalais, sans exclusive. En marquant cette premire dition des Xassaid dOr, Touba TV exprime son rle dans ce quil est convenu dappeler la civilisation mouride, en ce sens que la pen- se politique et sociale de Cheikh Ahmadou Bamba exalte un remarquable potentiel dinnovation et dadap- tationsociale,enaccordaveclesprincipesfondamentaux de lIslam. Adaptation au fil du temps et des contextes et aptitudes de rinventions constantes sont la porte et permettent aux musulmans dorganiser notre envi- ronnement selon les ralits et les possibilits de notre poque, travers des types de khidma adquats. Ces deux potentiels seront la loupe des parrains des diffrentes catgories primes durant lvnement dans Tranches de vie. Ainsi, les mourides revisiteront la vie et luvre des pionniers comme Serigne Ndame Abdourahmane Lo, Serigne Mouhamadou Lamine Diop Dagana et Serigne Massamba Mback. Entre interviews et prsentation des laurats de la prc- dente dition et des participants de cette anne, Xassaid dOr nous replonge dans la ferveur et le degr lev des mots tirs du second colloque international sur le Soufisme. Le sens de lorganisation, le volontarisme, labngation, la droiture, le patriotisme et lintelligence dont ont fait montre les khalifes de Cheikhoul Khadim, si proches de nous en la personne de Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mback, constituent le terreau de tout acte des disciples de Touba. Chers lecteurs, la substance grise mouride, parpille a le devoir de se regrouper et de jeter les bases dun cadre de pense et dune mise en place dun tableau de bord de fonctionnement et de rayonnement de la Mouridiyya, ne serait- ce que pour rendre hommages et gratitudes Serigne Touba. Xassaid dOr rentre dans ce cadre et sera sans doute lun des vnements phares de lagenda culturel et religieux de notre pays. Hamadoul Mbackiou Faye Reprsentant du Khalif Gnral des Mourides Dakar EDITORIAL
  4. 4. 6 - Xassaid dOr [Dc 2014] [Dc 2014] Xassaid dOr - 7 POINT DE MIRE Lexpression dune reprsentation cultuelle et culturelle Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mback, Khalife Gnral des Mourides se rfrent Dieu, comme tout vrai musulman, en toute chose pour donner un sens son existence. Son vcu et ses actes, se rsument au renforcement des espaces dexpression de la civili- sation mouride. D epuis son accession au califat, le premier juillet 2010, le peuple sngalais a dcouvert en lui un pacificateur dont le premier discours por- tait sur lunification des musulmans dans notre pays. Son appel est empreint despoir. Cest par lespoir que ltre humain goute la saveur du bonheur, sent la joie de vivre et cre les causes de lutte pour le devoir, qui rpand lnergie dans le corps et lesprit tout en pous- sant le paresseux vers leffort et le srieux, la gloire et la persistance. Ces faits sont hautement attests par ladhsion mas- sive de la communaut en particulier et des musul- mans en gnral sur les projets portant sur linfras- tructure religieuse, notamment la grande Mosque de Touba et celle de lInstitut Islamique Cheikh Ahmadou Bamba de Dakar. Elment sacralisant de la ville sainte, la grande mos- que, depuis le 6 mars 2013, sous lgide de Serigne Sidy Mokhtar Mback, connat une mutation architec- turale et physique. Ce dernier est dtermin renfor- cer la place que celle-ci occupe dans lespace et dans la socit mouride. Tmoin de la production de la cita- dinit musulmane de Touba, la grande mosque de- meure lespace vers lequel tout conflue et duquel tout reflue, comme si elle tait un cur. La pose de la pierre consacrant le dmarrage des tra- vaux de rnovation, sous lre de lactuel khalife et confis larchitecte Meissa Diodio Tour, a montr les diffrents problmes qui touchent avec latence linfrastructure. Etanchit dfectueuse, dformation permanente de certaines parois, lourdeur du marbre sur les murs et les minarets, climatisation effet ngatif sur ldifice, dficit daration, taux dalbdo lev des marbres au niveau des portes qui mnent vers lespace de prire, faible polarisation de la sonorisation par rapport au d- veloppement de la ville et du recul de son front urbain, systme dclairage vieillissant, tels sont, entre autres, les lments saillants du rapport de larchitecte sous lil vigilant de Serigne Cheikh Mountakha Mback Bassirou et Cheikh Bassirou Abdou Khadr Mback. Ce travail qui a ncessit beaucoup de mobilisation et dabngation a eu lonction de Serigne Sidy Mokhtar Mback quau 7me rapport soumis son autorit. Conscient que lvolution urbaine et lorganisation de son espace se rfrent plus des normes urbaines plus fonctionnalistes o le profane lemporte assez souvent sur le sacr et o la logique de la moderni- sation renforce lorganisation traditionnelle commu- nautaire, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mback vient de prouver que la hirarchisation des espaces dans la ville sainte obit toujours au religieux, au sacr. Marqu du sceau de lorthodoxie et en soufi bien au fait de lvolution du monde, il est en train driger deux autres minarets au niveau de la grande mosque pour porter leur chiffre 7, renforant ainsi les l- ments distinctifs du panorama de Touba. Hauts de leur soixantaine de mtres, et revtus dun marbre plus lger, pour les derniers, 33 m pour les deux autres vers lEst, 45 mtres pour ceux situs lOuest et Lamp Fall qui trne 87 mtres, la comp- titivit territoriale dans lespace rgional voir national ou sous rgional, o tradition et contemporanit se chevauchent et interagissent, est de loin remporte par la grande mosque de Touba. Elle est unique dans sa construction, sa quintessence et fait partie des mer- veilles de ce monde. La dcision et la volont de porter les minarets sept, de remodeler le revtement, de renouveler la sonori- sation pour augmenter sa porte auditive constituent des rponses intangibles cette prdiction de Cheikh Ahmadou Bamba : absous galement tous ceux qui leur sont venus en aide dans cet difice qui, par Ta gloire sest rig- combien majestueux !- de leurs pchs premiers et derniers . Le fait de maintenir la grande mosque de Touba dans son contexte temporel, social et culturel est, au- jourdhui, plus quune ncessit, une urgence, une d- marche salutaire pour tous les musulmans du monde. En participant ces travaux hauteur de 500 francs CFA selon lappel de Cheikh Sidy Mokhtar Mback, chaque disciple mouride, chaque musulman est cer- tain dtre pris en compte dans la prdiction de Cheikh Ahmadou Bamba. La rnovation et lorientation apparaissent tout en grandeur dans les deux chantiers collectifs de la Mouridiyya engags par, lactuel khalife gnral des mourides, Cheikh Sidy Mokhtar Mback. Ladhsion massive de la communaut sur les projets portant sur Chantiers Collectifs Mourides
  5. 5. 8 - Xassaid dOr [Dc 2014] [Dc 2014] Xassaid dOr - 9 J e nai point fond une confrrie (tarqa),