Webinar : Résultats de notre étude sur l'absentéisme en 2013

Click here to load reader

Embed Size (px)

description

Chaque jour, plus de 6 travailleurs sur 100 sont absents pour maladie. Ce taux connaît une croissance ininterrompue depuis 2001. L'absentéisme de longue durée a atteint en 2013 un niveau sans précédent. Le vieillissement et le stress expliquent la plus grande partie de l'augmentation des absences de longue durée depuis 2001. Découvrez tous les résultats de notre étude annuelle sur l'absentéisme via notre white paper : http://www.securex.be/whitepaper

Transcript of Webinar : Résultats de notre étude sur l'absentéisme en 2013

  • 1. ABSENTEISME EN 2013 LA HAUSSE ACCLRE DES ABSENCES DE LONGUE DURE NCESSITE UNE POLITIQUE DE RINTGRATION WWW.SECUREX.BE/WHITEPAPERS

2. AGENDA COMMENT Y FAIRE FACE? QUI COURT LE RISQUE? EXPLICATION? LES TRAVAILLEURS MALADES DE PLUS EN PLUS LONGTEMPS 3. AGENDA COMMENT Y FAIRE FACE? QUI COURT LE RISQUE? EXPLICATION? LES TRAVAILLEURS TOUJOURS PLUS LONGTEMPS MALADES! 4. CETTE ETUDE CHAQUE ANNE DEPUIS 2001 BASE DE DONNES SECRTARIAT SOCIAL DE SECUREX 25.715 EMPLOYEURS ET 259.876 TRAVAILLEURS ENTREPRISES BELGES SECTEUR PRIVE DISTRIBUTION CHANTILLON = DISTRIBUTION MARCH DU TRAVAIL SEXE - GE - STATUT TAILLE DE LENTREPRISE - RGION * La distribution rgionale a t corrige laide dun facteur de pondration, spcifique chaque province 5. LE TAUX TOTAL DABSENTISME MALADIE AUGMENTE JUSQUA 6,26% 6. LE NOMBRE DE DCLARATIONS MALADIE PAR TRAVAILLEUR A DIMINU JUSQU 1,10 7. LE POURCENTAGE DES ABSENTS A AUGMENT JUSQUA 53% = PROPORTION DE TRRS ABSENTS AU MOINS 1 JOUR 8. LABSENTISME DE LONGUE DURE A AUGMENT DE 12% 9. Agenda COMMENT Y FAIRE FACE? QUI COURT CE RISQUE? LES TRAVAILLEURS TOUJOURS PLUS LONGTEMPS MALADES! EXPLICATION? 10. EXPLICATIONS DE LA HAUSSE EXPONENTIELLE DES ABSENCES DE LONGUE DURE PLUS DE TRAVAILLEURS AGS DOUBLEMENT DES TRAVAILLEURS DE 50 ANS ET PLUS ENTRE 2001 ET 2013 EN 2013 LES PLUS DE 50 ANS =7,6X PLUS DE JOURS DABSENCE (>1A) QUE LES PLUS JEUNES. CARRIRE PLUS LONGUE OUVRIERS = EFFORTS PHYSIQUES PROLONGS PLUS DE FEMMES (EXPERIMENTES) SUR LE MARCH DU TRAVAIL 11. EXPLICATIONS DE LA HAUSSE EXPONENTIELLE DES ABSENCES DE LONGUE DURE PLUS DE TRAVAILLEURS AGS STRESS CHRONIQUE AU TRAVAIL 1 TRAVAILLEUR SUR 4 PRSENTE DES SYMPTMES DE STRESS LES PROBLMES LIS AU STRESS CAUSENT 24% DES JOURS DABSENCES EN 2005 ET 37% DES JOURS DABSENCES EN 2013 12. TOP 5 CAUSES DABSENTEISME EN BELGIQUE Echantillon reprsentatif de 1540 travaillleurs belges des secteurs public et priv en 2010 Source: Securex white paper Agir face labsentisme 13. Agenda COMMENT Y FAIRE FACE? QUI COURT CE RISQUE? LES TRAVAILLEURS TOUJOURS PLUS LONGTEMPS MALADES! EXPLICATION? 14. PROFIL DU TRAVAILLEUR PRSENTANT UN HAUT RISQUE DABSENTISME DE LONGUE DURE 4/5 15. RISQUE DABSENTISME DE LONGUE DURE: FEMME ET TRAVAIL TEMPS PARTIEL 16. RISQUE DABSENTISME DE LONGUE DURE: GE LEV ET HAUTE ANCIENNET 17. RISQUE DABSENTISME DE LONGUE DURE: OUVRIER ET/OU GE LEV 18. OUVRIERS MALADES CAR TROP LONGTEMPS DANS LE MME TRAVAIL NOMBRE DE JOURS DABSENCE PAR PLUS DE 50 ANS EN 2011 SELON LE STATUT ET LANCIENNET 19. TAUX DABSENTISME MALADIE SELON LA TAILLE DE LENTREPRISE 20. TAUX DABSENTISME MALADIE PAR RGION Regio % Anvers 6,44 Bruxelles 4,86 Hainaut 7,72 Limbourg 6,75 Lige 7,61 Luxembourg 6,13 Namur 5,45 Flandre Orientale 6,41 Brabant Flamand 5,87 Brabant Wallon 5,37 Flandre Occidentale 6,10 21. 5 SECTEURS AVEC LE TAUX DABSENTISME DE MOYENNE ET DE LONGUE DURE LE PLUS LEV 5 SECTEURS AVEC LE TAUX DABSENTISME DE MOYENNE ET DE LONGUE DURE LE PLUS FAIBLE SECTEURS 22. SECTEURS 23. Agenda COMMENT Y FAIRE FACE? QUI COURT CE RISQUE? LES TRAVAILLEURS TOUJOURS PLUS LONGTEMPS MALADES! EXPLICATION? 24. QUEST-CE QUE LA RINTGRATION? BUT = MAINTIEN AU TRAVAIL (ABS FRQUENTES) OU RETOUR AU TRAVAIL (ABSENCES LONGUE DUREE) DANS LA MME FONCTION OU UNE AUTRE POUR ABSENTISME LONG, MAIS AUSSI FRQUENT ET COURTES PRIODES DABSENCES POUR MALADIE OU ACCIDENT TRAVAIL SUR MESURE REMETTRE LORGANISATION ET LE TRAVAILLEUR SUR LA MME LONGUEUR DONDE ACCOMPAGNEMENT AVANT, PENDANT ET APRES LA REPRISE DU TRAVAIL 25. 5 ARGUMENTS POUR LA RINTGRATION BESOIN DACCOMPAGNEMENT POUR REPRENDRE LE TRAVAIL 80% DES TRAVAILLEURS ONT BESOIN DUN ACCOMPAGNEMENT ABSENT DE LONGUE DURE = ENCORE PLUS BESOIN DUN ACCOMPAGNEMENT 26. 5 ARGUMENTS POUR LA RINTGRATION BESOIN DACCOMPAGNEMENT POUR REPRENDRE LE TRAVAIL LES ABSENTS DE LONGUE DURE REVIENNENT RAREMENT SPONTANMENT 50% REVIENNENT APRS 3-6 MOIS 20% APRS 12 MOIS 10% APRS 24 MOIS 27. 5 ARGUMENTS POUR LA RINTGRATION UNE POLITIQUE DE SOUTIEN ET DE RINTGRATION FAVORISE LA CONVALESCENCE EFFECTUER DES TCHES UTILES OU ENTRETENIR DES CONTACTS = FAVORISER LA CONVALESCENCE REPOS DE LONGUE DURE = DCONSEILLER POUR LES MAUX DE DOS RSOUDRE LES PROBLMES DANS LE CONTEXTE DU TRAVAIL LES ABSENTS DE LONGUE DURE REVIENNENT RAREMENT SPONTANMENT BESOIN DACCOMPAGNEMENT POUR REPRENDRE LE TRAVAIL 28. 5 ARGUMENTS POUR LA RINTGRATION UNE POLITIQUE DE RINTGRATION FAVORISE LA GURISON BESOIN DACCOMPAGNEMENT POUR REPRENDRE LE TRAVAIL LES ABSENTS DE LONGUE DURE REVIENNENT RAREMENT SPONTANMENT LONGUE ABSENCE -> RAREMENT LES PROBLMES INITIAUX FACTEURS PRIPHRIQUES SOCIAUX ET PSYCHOLOGIQUES 29. ABSENCE LONGUE DUREE PROCESSUS COMPEXE 30. 5 ARGUMENTS POUR UNE RINTGRATION UNE POLITIQUE DE RINTGRATION FAVORISE LA GURISON BESOIN DACCOMPAGNEMENT POUR REPRENDRE LE TRAVAIL LES ABSENTS DE LONGUE DURE REVIENNENT RAREMENT SPONTANMENT LONGUE ABSENCE -> RAREMENT LES PROBLMES INITIAUX UNE POLITIQUE DE RINTEGRATION FONCTIONNE CONOMISER 45.000 POUR UN OUVRIER ET 80.000 POUR UN EMPLOY 6 SUR 10 PERSONNES REPRENNENT LE TRAVAIL 31. 5 ARGUMENTS POUR UNE RINTGRATION UNE POLITIQUE DE RINTGRATION FAVORISE LA GURISON BESOIN DACCOMPAGNEMENT POUR REPRENDRE LE TRAVAIL LES ABSENTS DE LONGUE DURE REVIENNENT RAREMENT SPONTANMENT LONGUE ABSENCE -> RAREMENT LES PROBLMES INITIAUX UNE POLITIQUE DE RINTEGRATION FONCTIONNE 32. SECUREX PROPOSE: GESTION DE (R)INTGRATION ARTICULE AUTOUR DE DEUX AXES 1. ABSENTISME DE COURTE DURE 2. ABSENTISME DE LONGUE DURE 33. POLITIQUE EN DEUX AXES ABSENCE COURTE : SIGNAL LONGUE ABSENCE (+ 1 MOIS): CONTACT ROLE DU SUPERIEUR HIERARCHIQUE INFIRMIER/E PREND LINITIATIVE ECOUTE DU TRR - PARFOIS LIEN MOTIVATION / ASPECTS PSYCHOSOCIAUX APPELLE LE TRAVAILLEUR CHAQUE MOIS CONCERNANT SES PROBLEMES DE SANTE (CONFIDENTIEL) ECOUTE LES COLLABORATEURS ET OBSERVE QUESTIONNE SUR LA NATURE DE LA MALADIE ET (MOTEUR, PSYCHOSOCIAL,) ET LA SANTE CAPTE LES SIGNAUX ET DISCUTE FOURNIT DES INFOS AU COORDINATEUR DE REINTEGRATION CONSEILLE, DETECTE LES EVENTUELS PROBLEMES, CAPTE LES SIGNAUX LE MEDECIN DU TRAVAIL & LE COORDINATEUR DE REINTEGRATION SECUREX PRENNENT LINITIATIVE. UNE EQUIPE MULTIDISCIPLINAIRE PREPARE LA REPRISE DU TRAVAIL REINTEGRATION 34. MALADE? LE N+1 CHERCHE UNE REPONSE AUX QUESTIONS SUIVANTES ABSENCE LIE PARTIELLEMENT OU INTGRALEMENT AU TRAVAIL? QUELLES SOLUTIONS? QUELLE EST LA DATE DE RETOUR PRSUME DU COLLABORATEUR ? QUID DU TRAVAIL DE CE COLLABORATEUR PENDANT SON ABSENCE ? COMMENT ALLONS-NOUS ORGANISER LE TRAVAIL LORSQUE LE COLLABORATEUR REVIENDRA ? COMMENT POUVONS-NOUS PRVENIR UNE ABSENCE DE LONGUE DURE POUR CE COLLABORATEUR ? 35. UNE QUIPE MULTIDISCIPLINAIRE PRPARE LA RINTGRATION MNAGER OU DVELOPPER? FONCTIONS QUE LE COLLABORATEUR PEUT ET VEUT EXERCER ? ADAPTATION DE L'EMPLOI ET DE L'ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL? QUILIBRE VIE PRIVE/VIE PROFESSIONNELLE? SOUTIEN JURIDIQUE ET ADMINISTRATIF? QUEST-CE QUI EMPCHE LE COLLABORATEUR DE REVENIR? 36. A LAGENDA RH POUR 2014 ET LES ANNES A VENIR... En 2014, la rintgration des personnes malades de longue dure et le travail sur mesure doivent figurer en haut de la liste des priorits de chaque responsable RH. Pas seulement pour les travailleurs les plus gs, mais pour toutes les catgories d'ge. Et pour tous les niveaux de formation et de fonction. Heidi Verlinden, HR Research Expert Securex 37. WWW.SECUREX.BE/WHITEPAPER TLCHARGEZ NOS WHITE PAPERS POUR PLUS DE CHIFFRES ET DE CONSEIL [email protected] POUR TOUTES VOS QUESTIONS: