imetonnay.files.wordpress.com€¦  · Web viewFRANÇAIS. CONJUGAISON. L ’IMPARFAIT DES VERBES ....

of 43 /43
FRANÇAIS CONJUGAISON L’IMPARFAIT DES VERBES ALLER, VOIR, FAIRE ET DIRE Nous continuons de réinvestir l’imparfait. Cette semaine, nous nous concentrons sur les verbes ALLER, VOIR, FAIRE et DIRE. Vous utilisez ce temps et ces verbes au quotidien, notamment lorsque vous racontez une histoire qui a déjà eu lieu. Voici un rappel des règles essentielles qu’il faut retenir pour bien conjuguer un verbe à l’imparfait : Outils pour le français CE2 – Magnard Pour conjuguer ALLER, VOIR, FAIRE et DIRE, les terminaisons sont les mêmes à l’imparfait que pour les autres verbes : 1

Embed Size (px)

Transcript of imetonnay.files.wordpress.com€¦  · Web viewFRANÇAIS. CONJUGAISON. L ’IMPARFAIT DES VERBES ....

FRANÇAIS

CONJUGAISON

L’IMPARFAIT DES VERBES ALLER, VOIR, FAIRE ET DIRE

Nous continuons de réinvestir l’imparfait. Cette semaine, nous nous concentrons sur les verbes ALLER, VOIR, FAIRE et DIRE. Vous utilisez ce temps et ces verbes au quotidien, notamment lorsque vous racontez une histoire qui a déjà eu lieu.

Voici un rappel des règles essentielles qu’il faut retenir pour bien conjuguer un verbe à l’imparfait :

Outils pour le français CE2 – Magnard

Pour conjuguer ALLER, VOIR, FAIRE et DIRE, les terminaisons sont les mêmes à l’imparfait que pour les autres verbes :

Outils pour le français CE2 – Magnard

I. CONSIGNE : soulignez uniquement les verbes conjugués à l’imparfait.

1

a) Vous ferez

b) Tu vas

c) Je voyais

d) Ils allaient

e) Nous disons

f) Vous faisiez

g) Il ira

h) Ils disent

i) Tu allais

j) On disait

II. CONSIGNE : complétez les phrases avec le pronom personnel (je, tu, il/elle/on, nous, vous, ils/elles) qui convient.

a)

b) Que faisait- _________ ?

c) _______ voyiez difficilement ce qui est écrit au tableau.

d) ________ allaient au cinéma une fois par semaine avant le début du confinement.

e) ________ disais que ta sœur ne pourrait pas venir.

f) ________ allions en vacances avec mes cousins dans le sud de la France.

III.

IV. CONSIGNE : écrivez les phrases à l’imparfait.

a) Je fais une partie de foot avec mes copains.

· _________________________________________________________________

b) Nous allons au cinéma un soir par semaine.

· _________________________________________________________________

c) François dit à Paul que sa femme est malade.

· _________________________________________________________________

d) Vous voyez le soleil qui se couche sur la mer.

· _________________________________________________________________

e) On fait des masques avec du tissu et des élastiques.

· _________________________________________________________________

V. CONSIGNE : décrivez l’image suivante en utilisant les verbes ALLER, VOIR et FAIRE à l’imparfait. Vous essaierez d’écrire au minimum 3 phrases.

Source : https://www.gettyimages.fr/photos/années-60?family=creative&license=rf&locations=61907&numberofpeople=group&phrase=années%2060&sort=mostpopular#license

VI. CONSIGNE : sans regarder Je retiens, conjuguez les 4 verbes à toutes les personnes de l’imparfait.

FAIRE

Je ______________________

Tu ______________________

Il/Elle/On ________________

Nous ____________________

Vous ____________________

Ils/Elles __________________

DIRE

Je ______________________

Tu ______________________

Il/Elle/On ________________

Nous ____________________

Vous ____________________

Ils/Elles _________________

ALLER

Je ______________________

Tu ______________________

Il/Elle/On ________________

Nous ____________________

Vous ____________________

Ils/Elles __________________

VOIR

Je ______________________

Tu ______________________

Il/Elle/On ________________

Nous ____________________

Vous ____________________

Ils/Elles _________________

GRAMMAIRE

LE GROUPE NOMINAL

Nous continuons de revoir les fondamentaux de la grammaire. Après avoir revu les articles, les noms communs, noms propres et les déterminants possessifs, nous allons travailler sur le groupe nominal. Ce sera une révision car il est en général composé d’un déterminant et d’un nom. Avant de lire la section Je retiens ci-dessous, je vous invite à regarder la vidéo suivante qui vous propose un très bon rappel sur les groupes nominaux : https://www.youtube.com/watch?v=ADWaQrxZ5a0

Outils pour le français CE2 - Magnard

I. CONSIGNE : répondez par VRAI ou FAUX. Entourez la bonne réponse.

a) Un déterminant + un nom forment un groupe nominal.

· VRAIFAUX

b) Le petit singe n’est pas un groupe nominal.

· VRAIFAUX

c) Si le nom est au pluriel dans le groupe nominal, alors le déterminant est aussi au pluriel.

· VRAIFAUX

II.

III. CONSIGNE : soulignez le groupe nominal de chaque phrase.

a) Tu as perdu ton chien.

b) Le jeune renard s’est approché lentement.

c) Nous mangeons de délicieuses pâtisseries.

d) Les chaussures de Jérémy sont très colorées.

e) Le livre de Tom est resté sur la table.

f) Le chien des voisins aboie toute la journée.

IV. CONSIGNE : soulignez le groupe nominal de chaque phrase et entourez le nom principal de chaque groupe.

a) Cette température très élevée est insupportable.

b) Je mange tranquillement mon pain d’épices.

c) Le chat des voisins miaule tellement il est affamé.

1

V.

VI. CONSIGNE : complétez les groupes nominaux suivants.

Exemple : un chat un chat gris

a) Un chien

· ____________________________________________________________

b) Le père

· ____________________________________________________________

c) Une console

· ____________________________________________________________

d) La séance

· ____________________________________________________________

e) Les vagues

· ____________________________________________________________

VII. CONSIGNE : lisez les paroles de la chanson d’Alain Bashung, La nuit je mens, ci-dessous et ensuite, soulignez tous les groupes nominaux que vous trouverez. Vous pouvez écouter la chanson sur le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=uf2Yh1wKqU0

LA NUIT JE MENS, Alain Bashung

On m'a vu dans le Vercors Sauter à l'élastique Voleur d'amphores Au fond des criques J'ai fait la cour à des murènes J'ai fait l'amour J'ai fait le mort T’étais pas née A la station balnéaire Tu ne t’es pas fait prier J’étais gant de crin, geyser Pour un peu, je trempais Histoire d'eau 

La nuit je mens Je prends des trains à travers la plaine 

La nuit je mens, Je m'en lave les mains. J'ai dans les bottes des montagnes de questions Où subsiste encore ton écho 

J'ai fait la saison dans cette boite crânienne Tes pensées, je les faisais miennes T'accaparer, seulement t'accaparer D'estrade en estrade j'ai fait danser tant de malentendus Des kilomètres de vie en rose Un jour au cirque un autre à chercher à te plaire Dresseur de loulous, Dynamiteur d'aqueducs 

La nuit je mens Je prends des trains à travers la plaine La nuit je mens Effrontément J'ai dans les bottes des montagnes de questions Où subsiste encore ton écho Où subsiste encore ton écho. 

On m'a vu dans le Vercors sauter à l'élastique Voleur d'amphores au fond des criques J'ai fait la cour à des murènes J'ai fait l'amour, j'ai fait le mort T'étais pas née 

La nuit je mens Je prends des trains à travers la plaine La nuit je mens, je m'en lave les mains. J'ai dans les bottes des montagnes de questions Où subsiste encore ton écho

CONSIGNE : écrivez ce passage de la chanson à l’imparfait. Essayez d’abord d’identifier les verbes puis conjuguez-les à l’imparfait.

La nuit je mens Je prends des trains à travers la plaine La nuit je mens Effrontément J'ai dans les bottes des montagnes de questions Où subsiste encore ton écho Où subsiste encore ton écho. 

VOCABULAIRE

LES PRÉFIXES

Avant de lire la section Je retiens, prenez le temps de regarder la courte vidéo ci-dessous, qui vous rappelle très brièvement ce qu’est un préfixe.

https://www.youtube.com/watch?v=8bJS_3qOud0

Pépites CM1 (2017) – Magnard

I. CONSIGNE : dans chaque liste, trouvez le mot qui n’est pas formé d’un radical et d’un préfixe.

a) Impureté – Imbécile – Imperfection – Impatience

b) Pressentir -Prévoir – Préparer – Préoccuper

c) Injuste – Indirect – Incertain – Individuel

d) Surmener – Surcharger – Surprise - Survêtement

II. CONSIGNE : lisez les mots et séparez le préfixe du radical pour chaque mot.

Exemple : préhistoire Pré-histoire

a) Malentendu

b) Tricycle

c) Illisible

d) Mécontent

e) Chronomètre

f) Hémisphère

g) Incertain

h) Préjuger

III. CONSIGNE : choisissez le préfixe qui convient à chaque mot.

Exemple : Perméable Imperméable

Sol – Média – Commande – Responsable – Chute – Plier – Cabine – Remplaçable – Tonnerre – Coque – Vision – Régulier – Pluie – National – Spectateur - Réel

IM-

IR-

TÉLÉ-

PARA-

MULTI-

ORTHOGRAPHE - DICTÉE

NOTION TRAVAILLÉE : LE FUTUR DE L’INDICATIF

CONSIGNE : rendez-vous sur le site internet Orthophore en cliquant sur le lien ci-dessous.

Orthophore: http://orthophore.ac-lille.fr

Vous arriverez sur la page d’accueil suivante. Une fois sur cette page, cliquez sur CM1 comme indiqué par la flèche verte sur l’image.

Vous arrivez alors sur la page suivante qui propose dix dictées. Cliquez sur À la plage comme indiqué par la flèche verte pour lancer la dictée de cette semaine. Assurez-vous que le son de votre ordinateur/téléphone est suffisamment fort pour entendre la dictée.

Vous arrivez alors sur la dictée de la semaine, comme le montre la capture d’écran suivante. Il s’agit d’un texte à trous. Vous allez procéder de la façon suivante :

a. Cliquez sur Tout écouter pour écouter la dictée entière une première fois. Vous pouvez la réécouter de la sorte autant de fois que vous le voulez.

b. Travaillez phrase par phrase en cliquant sur le symbole d’écoute en début de chaque phrase puis en complétant les vides de la phrase.

c. Une fois que vous avez complété les trous de la dictée, cochez en bas « J’ai fini ma dictée », puis cliquez sur Corriger. Une correction vous sera alors proposée avec un bilan.

d. Vous pouvez bien entendu refaire la même dictée plus tard dans la semaine pour essayer de progresser et ne pas refaire les mêmes erreurs.

PRODUCTION D’ÉCRITS / HISTOIRE DE L’ART

I. CONSIGNE : cette semaine, nous changeons de support. Je vous proposer de découvrir une œuvre de Banksy, Game Changer (celui qui change les règles du jeu) un artiste de Street art. Pour mieux comprendre cette œuvre et son auteur, regardez la vidéo suivante :

https://www.youtube.com/watch?v=boveRbSm8WU

Écrivez un texte entre 6 et 8 lignes sur l’image ci-dessous :

· Expliquez et décrivez l’œuvre.

· Détaillez ce que vous ressentez en regardant cette œuvre.

· Imaginez ce que Banksy essaye de nous dire à travers cette œuvre.

Source :https://www.theguardian.com/artanddesign/2020/may/06/banksy-artwork-superhero-nurse-nhs-coronavirus-covid-19-southampton-general-hospital#img-1

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

II. CONSIGNE : si vous étiez un artiste de rue (street art) comme Banksy, comment est-ce que vous représenteriez la même idée ? Amusez-vous à créer une œuvre dans le cadre ci-dessous.

LECTURE

CONSIGNE : lisez l’histoire courte, puis essayez de résumer l’histoire. Le but est de travailler la fluidité de la lecture mais aussi, de renforcer votre compréhension de texte lu et votre production d’écrit. Utilisez la ponctuation (points, virgules, etc.) pour aérer votre texte. Votre production devra faire 6 à 8 lignes.

BLABLABAR

Tous les vendredis, le soir, c’est « blablabar ». Nous nous retrouvons après la pièce jouée dans le théâtre d’à-côté pour échanger notre ressenti, nos points de vue. Enfin, pour ceux qui le souhaitent. Généralement nous sommes une bonne quinzaine. On nous remarque dans le café. On nous jette des regards peu discrets, mais plutôt bienveillants je dois dire, ce qui n’a pas toujours été le cas. Pas que nous soyons bruyants, mais un groupe comme nous dans un petit troquet, ça prend de la place, on occupe l’espace. Ça discute fond et forme, mais ça se dispute rarement, même quand le sujet est polémique. Et puis ça finit toujours par dériver sur des choses plus personnelles quand arrive la fin de la soirée.

J’étais encore une fois parmi les dernières. Je me suis rapprochée d’une jeune fille qui ne paraissait pas très à l’aise. Elle m’a accueillie avec un grand sourire et un bonjour poli. Pas le salut nonchalant des adolescentes que je croise dans la rue. Il y avait quelque chose de désuet dans sa façon de se présenter. Je lui ai demandé si elle avait passé un bon moment au théâtre et ici avec nous. Elle m’a répondu « Oui ! J’adore Le Petit Prince. Première fois vais théâtre Pi. Émouvant ». La conversation s’est engagée. Sa communication n’était pas très fluide, je sentais qu’elle faisait des efforts importants pour tenter de se faire comprendre et j’étais touchée par sa volonté de s’intégrer. Parler une langue qui n’est pas la sienne donne parfois l’impression qu’on est handicapé. Plus nous discutions, plus je me rendais compte qu’elle était loin d’être bête. Elle était juste face à cette barrière à laquelle tout le monde se confronte un jour. Rien n’est plus frustrant que d’avoir des choses à dire et de ne pas réussir à les exprimer. J’en sais quelque chose. Je me suis adaptée, j’ai ralenti, je lui ai laissé le temps. J’ai appris qu’elle vivait en proche banlieue.

Elle était venue à scooter expressément pour voir cette pièce. Elle pensait avoir acquis les compétences langagières suffisantes pour suivre cette histoire déjà connue à travers le monde entier. Et de fait, elle avait aimé retrouver l’aviateur s’étonner des demandes de ce petit habitant de l’astéroïde B612. Elle se rappelait bien de la rose, du renard, du roi des étoiles et de l’allumeur de réverbères. Ce soir, elle avait constaté l’aspect universel de ce conte, qui, quelle que soit la culture dans laquelle il était retranscrit, parlait à tout le monde. Et puis, ça n’avait pas été si compliqué, la pièce était bilingue, c’était là toute la beauté de cette mise en scène.Nous avons continué de partager notre passion commune pour ce livre, les différentes lectures et interprétation que nous pouvions en avoir. Et puis je l’ai raccompagnée à son scooter où son frère l’attendait. Elle lui a dit « Je te présente... » et elle a fait un signe de la main, le mien, celui de la cicatrice sur ma joue. Il m’a fait un geste avec la tête que j’ai compris comme « enchanté ». Elle m’a regardée et a signé « Merci tout. Contente échanger bavarder. À bientôt ! ». Et elle est partie en discutant, retrouvant un monde dans lequel elle n’était pas entravée.

Source : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/blablabar

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

MATHÉMATIQUES

CALCUL MENTAL

I. Consigne : cette semaine, nous utilisons le site [email protected] que vous connaissez bien. Voici le lien :

https://calculatice.ac-lille.fr/spip.php?rubrique2

Cliquez sur NIVEAU CE2. Vous arrivez sur la page suivante :

I. Mémoriser la table d’addition / Table attaque / Niveaux 3 et 4

II. Mémoriser les tables de multiplication / Tables x2, x3, x4, x5 /L’oiseau / Niveaux 3 et 4

III. Somme de plusieurs nombres / Pacmath / Niveaux 3 et 4

IV. Somme de plusieurs nombres / Nombres sympathiques / Niveaux 2 et 3

V. Multiplier par 10, 20, 30 / Handmaths / Niveaux 3 et 4

VI. Résoudre des problèmes avec l’addition et la soustraction / Le tapis de carte / Niveaux 3 et 4

UTILISER DES FRACTIONS DANS DES SITUATIONS DE PARTAGE ET DE MESURE

Nous continuons notre séquence sur les fractions. Je vous propose de commencer en regardant de nouveau, si besoin, une courte vidéo de Maître Jack qui vous rappelle les bases : https://www.youtube.com/watch?v=jv4GsgLS2QY

Rappels :

Les nouveaux outils pour les maths CM1 - Magnard

I. CONSIGNE : reliez les fractions suivantes à leurs représentations.

II. PROBLÈME : combien de glaces restera-t-il dans la boîte si on vend 

a.

b.

c.

III. PROBLÈME : Ève a coupé une fraction de son ruban de 6 cm :

Coloriez le segment qu’Ève a coupé, puis calculez la taille du ruban restant.

Taille du ruban restant : _______________________

CALCUL

JE RÉSOUS DES PROBLÈMES

a) Chez Paul, agriculteur, un pommier produit 125 pommes en moyenne par an. Si Paul a 75 pommiers, combien produira-t-il de pommes par an ?

b) Un boulanger vend des sachets de 50 bonbons à 3 euros l’un. Henri a 27 euros.

· Combien peut-il acheter de sachets ?

· Combien de bonbons aura-t-il en tout ?

c) Une entreprise produit 172 200 planches de surf par an.

· Quelle serait sa production par an si elle doublait ?

· Si elle produit 172 200 planches par an, combien produit-elle de planches en 5 ans ?

CORRECTIONS

FRANÇAIS

CONJUGAISON

L’IMPARFAIT DES VERBES ALLER, VOIR, FAIRE ET DIRE

CONSIGNE : soulignez uniquement les verbes conjugués à l’imparfait.

1

k) Vous ferez

l) Tu vas

m) Je voyais

n) Ils allaient

o) Nous disons

p) Vous faisiez

q) Il ira

r) Ils disent

s) Tu allais

t) On disait

CONSIGNE : complétez les phrases avec le pronom personnel (je, tu, il/elle/on, nous, vous, ils/elles) qui convient.

g)

a) Que faisait- il ?

b) Vous voyiez difficilement ce qui est écrit au tableau.

c) Ils allaient au cinéma une fois par semaine avant le début du confinement.

d) Tu disais que ta sœur ne pourrait pas venir.

e) Nous allions en vacances avec mes cousins dans le sud de la France.

VII.

CONSIGNE : écrivez les phrases à l’imparfait.

a) Je fais une partie de foot avec mes copains.

· Je faisais une partie de foot avec mes copains.

b) Nous allons au cinéma un soir par semaine.

· Nous allions au cinéma un soir par semaine.

c) François dit à Paul que sa femme est malade.

· François disait à Paul que sa femme est malade.

d) Vous voyez le soleil qui se couche sur la mer.

· Vous voyiez le soleil qui se couche sur la mer.

e) On fait des masques avec du tissu et des élastiques.

· On faisait des masques avec du tissu et des élastiques.

CONSIGNE : décrivez l’image suivante en utilisant les verbes ALLER, VOIR et FAIRE à l’imparfait. Vous essaierez d’écrire au minimum 3 phrases.

Source : https://www.gettyimages.fr/photos/années-60?family=creative&license=rf&locations=61907&numberofpeople=group&phrase=années%2060&sort=mostpopular#license

Un groupe de jeunes surfeurs allaient à la mer tous les jours. On les voyait appuyés sur leur voiture, discutant de la journée de surf qui les attendait. Il faisait un temps magnifique quand j’ai pris cette photo.

CONSIGNE : sans regarder Je retiens, conjuguez les 4 verbes à toutes les personnes de l’imparfait.

FAIRE

Je faisais

Tu faisais

Il/Elle/On faisait

Nous faisions

Vous faisiez

Ils/Elles faisaient

DIRE

Je disais

Tu disais

Il/Elle/On disait

Nous disions

Vous disiez

Ils/Elles disaient

ALLER

J’allais

Tu allais

Il/Elle/On allait

Nous allions

Vous alliez

Ils/Elles allaient

VOIR

Je voyais

Tu voyais

Il/Elle/On voyait

Nous voyions

Vous voyiez

Ils/Elles voyaient

GRAMMAIRE

LE GROUPE NOMINAL

CONSIGNE : répondez par VRAI ou FAUX. Entourez la bonne réponse.

a) Un déterminant + un nom forment un groupe nominal.

· VRAIFAUX

b) Le petit singe n’est pas un groupe nominal.

· VRAIFAUX

c) Si le nom est au pluriel dans le groupe nominal, alors le déterminant est aussi au pluriel.

· VRAIFAUX

VIII.

CONSIGNE : soulignez le groupe nominal de chaque phrase.

a) Tu as perdu ton chien.

b) Le jeune renard s’est approché lentement.

c) Nous mangeons de délicieuses pâtisseries.

d) Les chaussures de Jérémy sont très colorées.

e) Le livre de Tom est resté sur la table.

f) Le chien des voisins aboie toute la journée.

CONSIGNE : soulignez le groupe nominal de chaque phrase et entourez le nom principal de chaque groupe.

a) Cette température très élevée est insupportable.

b) Je mange tranquillement mon pain d’épices.

c) Le chat des voisins miaule tellement il est affamé.

1

IX.

X. CONSIGNE : complétez les groupes nominaux suivants.

Exemple : un chat un chat gris

f) Un chien

· Un chien perdu

g) Le père

· Le père de mon copain

h) Une console

· Une console de jeux

i) La séance

· La séance de cinéma

j) Les vagues

· Les vagues immenses

XI. CONSIGNE : lisez les paroles de la chanson d’Alain Bashung, La nuit je mens, ci-dessous et ensuite, soulignez tous les groupes nominaux que vous trouverez. Vous pouvez écouter la chanson sur le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=uf2Yh1wKqU0

LA NUIT JE MENS, Alain Bashung

On m'a vu dans le Vercors Sauter à l'élastique Voleur d'amphores Au fond des criques J'ai fait la cour à des murènes J'ai fait l'amour J'ai fait le mort T’étais pas née A la station balnéaire Tu ne t’es pas fait prier J’étais gant de crin, geyser Pour un peu, je trempais Histoire d'eau 

La nuit je mens Je prends des trains à travers la plaine 

La nuit je mens, Je m'en lave les mains. J'ai dans les bottes des montagnes de questions Où subsiste encore ton écho 

J'ai fait la saison dans cette boite crânienne Tes pensées, je les faisais miennes T'accaparer, seulement t'accaparer D'estrade en estrade j'ai fait danser tant de malentendus Des kilomètres de vie en rose Un jour au cirque un autre à chercher à te plaire Dresseur de loulous, Dynamiteur d'aqueducs 

La nuit je mens Je prends des trains à travers la plaine La nuit je mens Effrontément J'ai dans les bottes des montagnes de questions Où subsiste encore ton écho Où subsiste encore ton écho. 

On m'a vu dans le Vercors sauter à l'élastique Voleur d'amphores au fond des criques J'ai fait la cour à des murènes J'ai fait l'amour, j'ai fait le mort T'étais pas née 

La nuit je mens Je prends des trains à travers la plaine La nuit je mens, je m'en lave les mains. J'ai dans les bottes des montagnes de questions Où subsiste encore ton écho

CONSIGNE : écrivez ce passage de la chanson à l’imparfait. Essayez d’abord d’identifier les verbes puis conjuguez-les à l’imparfait.

La nuit je mentaisJe prenais des trains à travers la plaine La nuit je mentais Effrontément J'avais dans les bottes des montagnes de questions Où subsistait encore ton écho Où subsistait encore ton écho. 

VOCABULAIRE

LES PRÉFIXES

CONSIGNE : dans chaque liste, trouvez le mot qui n’est pas formé d’un radical et d’un préfixe.

a) Impureté – Imbécile – Imperfection – Impatience (Si on retire Im, « bécile » ne veut rien dire)

b) Pressentir -Prévoir – Préparer – Préoccuper

c) Injuste – Indirect – Incertain – Individuel

d) Surmener – Surcharger – Surprise - Survêtement

CONSIGNE : lisez les mots et séparez le préfixe du radical pour chaque mot.

Exemple : préhistoire Pré-histoire

a) Malentendu Mal-entendu

b) Tricycle Tri-cycle

c) Illisible Il-lisible

d) Mécontent Mé-content

e) Chronomètre Chrono-mètre

f) Hémisphère Hémi-sphère

g) Incertain In-certain

h) Préjuger Pré-juger

CONSIGNE : choisissez le préfixe qui convient à chaque mot.

Exemple : Perméable Imperméable

Sol – Média – Commande – Responsable – Chute – Plier – Cabine – Remplaçable – Tonnerre – Coque – Vision – Régulier – Pluie – National – Spectateur - Réel

IM-

IR-

TÉLÉ-

PARA-

MULTI-

Responsable

Commande

Sol

Média

Remplaçable

Cabine

Chute

Plier

Régulier

Vision

Tonnerre

Coque

Réel

Spectateur

Pluie

National

MATHÉMATIQUES

UTILISER DES FRACTIONS DANS DES SITUATIONS DE PARTAGE ET DE MESURE

CONSIGNE : reliez les fractions suivantes à leurs représentations.

PROBLÈME : combien de glaces restera-t-il dans la boîte si on vend 

a.

Il restera une glace sur 2. Comme il y a 12 cônes, il restera seulement 6 cônes

b.

c.

Il restera une glace sur 3. Comme il y a 12 glaces, il restera 4 glaces.

PROBLÈME : Ève a coupé une fraction de son ruban de 6 cm :

Coloriez le segment qu’Ève a coupé, puis calculez la taille du ruban restant.

2 cm2 cm2 cm

Taille du ruban restant : la fraction coupée mesure 2 cm. Le ruban restant mesurera donc : 6 – 2 = 4 cm

CALCUL

JE RÉSOUS DES PROBLÈMES

a) Chez Paul, agriculteur, un pommier produit 125 pommes en moyenne par an. Si Paul a 75 pommiers, combien produira-t-il de pommes par an ?

Paul produira avec ses 75 pommiers un total de : 75 x 125 = 9 375 pommes (posez la multiplication pour trouver le résultat)

b) Un boulanger vend des sachets de 50 bonbons à 3 euros l’un. Henri a 27 euros.

· Combien peut-il acheter de sachets ?

Grâce aux tables de multiplication, nous savons que 3 x 9 = 27. Comme un sachet coûte 3 euros et que Henri possède 27 euros, alors il pourra acheter 9 sachets.

· Combien de bonbons aura-t-il en tout ?

Un sachet contient 50 bonbons. Il en achète 9 en tout. Il aura donc :

9 x 50 = 450 bonbons

c) Une entreprise produit 172 200 planches de surf par an.

· Quelle serait sa production par an si elle doublait ?

Si elle double sa production, alors elle fabriquera : 172 200 x 2 = 344 400 planches

· Si elle produit 172 200 planches par an, combien produit-elle de planches en 5 ans ?

En 5 ans, elle aura produit : 5 x 172 200 = 861 000 planches

1