Vérifier si nappe perchée (couche indurée)

of 46/46
Vérifier si nappe perchée (couche indurée) Exemple de terrain drainés souterrainement ou l’ on soupçonne une nappe perchée Photo : Alexandre Arel Source Adgex 555 ‘’ Drainage souterrain. Information générale avril 1976 ‘’
  • date post

    19-Jun-2022
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Vérifier si nappe perchée (couche indurée)

Formation drainage - diagnosticindurée)
Exemple de terrain drainés souterrainement ou l’ on soupçonne une nappe perchée
Photo : Alexandre Arel
Buts
Évacuer le surplus d’ eau dans le sol
Abaisser la nappe phréatique à un niveau adéquat pour favoriser l’enracinement et l’assimilation des engrais par les plantes
Source: Drainage souterrain AGDEX 555 CPVQ 1976
Solutions : Drainage
Photos : Véronique Gagnon
Photos : Victor Savoie
Évaluer les problématiques:
Pour nous guider dans la décision de corriger ou drainer de nouveau
Permet à l’entreprise d’investir judicieusement (Bon design sans commettre les mêmes erreurs)
Photo: Bruno Caron MAPAQ
Problématiques possibles : Colmatage physique (ensablement ou
racines) Colmatage par ocre de fer et/ou
manganèse Sol sensible au remaniement (Argile
sensible) Drain écrasé ou bague détachée Rongeurs
Photo : Alain Gagnon MAPAQ
Photo: Victor Savoie MAPAQ
6) Nappe phréatique élevée : Champ drainé
Mauvais design Écartement inadéquat (rabattement trop
faible) Sous dimensionnement des collecteurs Sol imperméable
Mauvaise installation Pente trop faible, contrepente, etc. Manque de profondeur des drains
Rabaisser les nappes, deux possibilités:
Drains
Questions à se poser :
Est-ce que le sol est propice pour le drainage souterrain? L’émissaire est-il assez profond pour recevoir les collecteurs?
Quels sont les tests à réaliser?
Quelle est la meilleure période pour réaliser les travaux?
Y a-t-il d’autres travaux à faire avant ou après le drainage
souterrain? (Drainage de surface, réseau hydraulique, sous-solage, etc.)
5) Nappe phréatique élevée : Champ non drainé
1
Plan : Véronique Gagnon, ing. et agr., Club agro. Bois-Francs
Évaluer : La texture L’épaisseur des sols ayant les mêmes
caractéristiques (sol homogène vs stratifié) et leur perméabilité
La hauteur de la nappe phréatique réelle (ne pas confondre nappe perchée)
La profondeur des marbrures (taches de rouille, indique habituellement la fluctuation de la nappe)
Photo: Martin Ménard
Photo: Victor Savoie
Figures provenant Adgex 555 ‘’ Drainage souterrain. Information générale avril 1976 ‘’
Réaliser des tests de perméabilité
S’il est possible de drainé et l’écartement
Évaluer les risques de colmatage Analyse granulométrique (choix du
filtre)
Photos: Victor Savoie, MAPAQ, Centre-du-Québec
Questions à se poser :
Est-ce qu’ il y a des infrastructures souterraines existante (conduite,
pipeline, câble etc.) Quelles machineries sont les plus adéquates pour effectuer les
travaux?
Nappe phréatique élevée: Champ à drainé
Vérifier la présence d’ infrastructures souterraines
( conduite, pipeline, câbles téléphoniques etc.)
Organisme gratuit
faire une demande de plan
Localiser les infrastructure avant de réaliser les travaux
Faire une demande de localisation
N.B. il existe une application iPhone
Nappe phréatique élevée: Champ à drainé
Peu d’infiltration Ruissellement et écoulement hypodermique élevés Risques d’érosion élevés
Planifier:
Drainage de surface fonctionnel Sous-solage vers les tranchées filtrantes et/ou raies de curage Réseau hydraulique adéquat :
Tranchées filtrantes ou rigoles Fossés pour évacuer l’eau de surface et souterrain Structures de protection (voie d’eau, avaloirs, chutes enrochées, etc.)
Donc plus un sol imperméable (peu infiltration) plus l’ effet du drainage souterrain sera faible et plus l’ effet de drainage de surface sera grand
Règles générales de conception et d’exécution du drainage
Sols perméables
Constats:
Bonne infiltration Moins de ruissellement et d’écoulement hypodermique Risques d’érosion faible
Planifier:
Drainage de surface fonctionnel Drainage souterrain avec conduite (si nappe élevée) Parfois le drainage de surface est corrigé par le drainage souterrain (en sol
très perméable) Donc plus un sol est perméable (meilleur infiltration) plus l’ effet du drainage souterrain sera grand
Règles générales de conception et d’exécution du drainage
Pour des travaux de qualité, nous aurons besoin d’ une bonne planification:
Prévoir une période propice pour réaliser les travaux Le terrain doit être préférablement nivelé si nécessaire
Améliore l’efficacité du chantier meilleure installation du système
(profondeur et pente)
Photo : Hélène Bernard ing. MAPAQ
Photo: Victor Savoie, ing. MAPAQ
Vérifier les normes et règlements en vigueur auprès de la municipalité La sortie des collecteurs doit avoir, si possible, un dégagement min. de 0,3m et plus p/r au fond des c. d’ eau Protéger la sortie avec un géotextile et pierres (rongeur et érosion) La sortie doit être en plastique rigide, couper à quelques cm de la pierre et muni d’ une grille amovible Un panneau d’ identification doit être Installé à chaque sortie
Règles générales de conception et d’exécution du drainage
Pour des travaux de qualité, nous aurons besoin d’ une bonne planification:
Le sol doit être sec et la nappe phréatique plus base que le niveau des drains Utiliser des machineries adéquates
Règles générales de conception et d’exécution du drainage
Photos: Victor Savoie, ing. MAPAQ
Photo : Bruno Caron, ing. MAPAQ
Bande riveraine
ATTENTION prévoir des structures hydro-agricoles (chute enrochée, avaloir, voie d’eau engazonnée,
risberme, etc.) pour évacuer l’eau sans créer de l’érosion
Règles générales de conception et d’exécution du drainage
Remise en forme des champs Les meilleurs travaux de drainage souterrain et de surface ne sont pas suffisant!
Règles générales de conception et d’exécution du drainage
Photos: Victor Savoie, ing. MAPAQ
Photo : Bruno Caron, ing. MAPAQ
Impact financier du choix de l’écartement des drains à partir des coûts 2012 région centre du Québec
Rentabilité d’un projet .
Rentabilité d’un projet .
un rendement potentiel de 10,5t/ha
.
Exemple • Investissement en drainage souterrain de 3500$/ hectare • Rendement actuel 6,3 t/ ha. On juge que les travaux nous permettront d’atteindre
un rendement de 8,4 t/ha, soit 80%.
Rentabilité d’un projet
.
Calcul du délai de récupération pour passer de 60% à 80% du rendement potentiel:
Marge pour un rendement de 8.4 t/ ha = 341$/ha moins Marge pour un rendement de 6,3 t/ ha = (-39$)/ha
380$/ha
Rentabilité d’un projet
Exemple 1 : Réalisation d’ un diagnostic et planification des travaux
Photo : Véronique Gagnon, ing. Club agro. Bois-Francs
Photo printemps 2010
Photo été 2011
année humide
Sable St-Jude :
80 à 89 % sable, 2 à 14 % limon, peu d’ argile
Conductivité moyenne( 0,4 à 0.7 m/ jour)
Le modèle numérique de terrain et photo aérienne peuvent nous aider à localiser et comprendre les problématiques
Photo été 2011
replat
dépression dép. dép.
Diagnostic suite au profil de sol et l’ analyse des informations disponibles:
Eau qui stagne en surface Nappe phréatique < 1 m de la surface Écoulement hypodermique Mauvaise structure Sol bleuté en surface Présence d’odeur À 40 cm : compaction
Exemple 1
Recommandations :
Planifier et réaliser du nivellement (déplacement minimum de sol ) Planifier les cultures pour réaliser les travaux en conditions sèches Aménager deux ou 3 tranchées filtrantes et chute enrochées(voir
plan) Selon les budgets, drainer souterrainement Amendement, chaulage, fumier, etc. et semer un engrais vert
(recommandations agronome) Sous-soler sous la profondeur de compaction ( environ 10 cm) et à
un écartement de 1,5 fois la profondeur travaillée en condition de sol très sec.
Exemple 1
design nivellement :
Le modèle numérique de terrain peu nous aider à planifier le réseau hydraulique le drainage de surface et souterrain
12 secteurs environ 86 m3 /acre
15 secteurs environ 74 m3 /acre
Exemple 1
Sous-solage après un nivellement
Sous-solage après le semis d’ un engrais vert
Photo aérienne été 2012
Maïs
Comparaison des rendements entre 2011 et 2013 Photo aérienne été 2011
Maïs ensilage
•Écartement 17 mètres
Tranchées filtrantes
Frais d‘ingénieur : 800$
Rendement de maïs
Rendement de la zone : 7,7 t/hectare (15% h.r.)
Rendement de soya
Automne 2014: environ 3 t/hectares
Délais de récupération avec une augmentation d’au moins 3 t/hectare de mais et 1.4 t/hectare de soya
l’hectare est d’environ 6 ans
Photo : Véronique Gagnon, ing.Club agro. Bois-Francs
S’assurer d’un égouttement et d’un drainage adéquats sont effectivement les premiers pas à faire dans l’amélioration d’une entreprise agricole pour la santé des sols. Se doter d’outils performants et réaliser une expertise au champ nous permet de connaître la source du problème, de mieux le résoudre et d’investir au bon endroit. Planifier les travaux par un bon plan et des tests donne l’assurance de travaux bien faits.
Conclusion
Merci de votre attention.
Un sol en santé, donne des plantes en santé, des cours d’eau en meilleur santé et la santé financière !
Conférence de Victor Savoie, ingénieur agricole