Vidéoconférences en PCEM1

Click here to load reader

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Vidéoconférences en PCEM1

  • UFR SAINT-ANTOINE, COCHIN, NECKER, CRTEIL, PITIETEIL, PITI

    DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE

    MEMOIRE DU DIPLOME DE PEDAGOGIE MEDICALE

    UTILISATION DE LA VIDEOCONFERENCE DANS LA

    FORMATION MEDICALE DU PREMIER CYCLE ETUDES

    MEDICALES (PCEM 1)

    Prsent par :

    Patrick RENE-CORAIL

    Sous la direction du : Professeur George JEAN-BAPTISTE Service de Rhumatologie CHU de Fort de France 97200 Fort de France Anne Universitaire 2003-2004

  • SOMMAIRE

    INTRODUCTION PAGE 3

    METHODES PAGE 6

    RESULTATS

    A. LES RESULTATS DU QUESTIONNAIRE DENQUETE PAGE 9

    B. LES RESULTATS DE LEVALUATION DES CONNAISSANCES PAR QCM PAGE 13

    DISCUSSION PAGE 15

    CONCLUSION PAGE 18

    BIBLIOGRAPHIE PAGE 19

    ANNEXES 1- TABLEAUX DES RESULTATS PAGE 20

    ANNEXE 2- EXTRAIT RAPPORT EUROPEEN PAGE 29

    ANNEXE 3 -DOSSIER EXPERTISE DU CENTRE DE RESSOURCE INFORMATIQUE- MARTINIQUE PAGE 30

    ANNEXE 4 QUESTIONNAIRE DEVALUATION DE LETUDIANT SUR LENSEIGENEMENT PAR VIDEOCONFERENCE PAGE 31

    GLOSSAIRE PAGE 34

  • INTRODUCTION

    Larrive des nouvelles technologies de linformation et de la communication (NTIC)

    dans lenseignement et notamment le tlenseignement1 a t facilit par la rduction

    des cot des tlcommunications (12)

    La tlmdecine2 couvre des champs vastes allant de la consultation spcialise

    distance laccs facilit un enseignement mdical de praticiens de rgions isoles

    (1, 2, 5, 7, 8,11).

    Un rapport europen sur les NTIC en rgions ultrapriphriques souligne les avances

    dans le domaine de la tlmdecine dans la rgion Antilles Guyane3.

    Le dveloppement sest fait dans l'imagerie mdicale, la tl radiologie, la tl

    obsttrique, la tlconsultation, le tldiagnostic, la cration d'Extranet sant, la

    tlmdecine en tablissement pnitentiaire, le rseau d'urgence, la tl pidmiologie

    En Martinique notamment le dveloppement des NTIC fait partie dun plan de

    dveloppement rgional baptis Martinique valley 4

    La facult de mdecine des Antilles et de la Guyane, la plus rcente facult cre en

    France (6), est implique galement dans le schma dveloppement des NTIC grce

    au travail de veille technologique du Centre de Ressources Informatiques de la

    Martinique (CRI-M). Cette facult implante sur 3 dpartements Guadeloupe,

    Martinique, Guyane assume des contraintes spcifiques en terme daccs

    linformation et la communication.

    1 Glossaire 2 Glossaire 3 Annexe 2 4 Annexe 2

  • Ainsi depuis 1998 existe la Guadeloupe une premire anne des tudes mdicales

    (PCEM1) sanctionne par un concours identique ceux de la France hexagonale.

    Lenseignement y tait assur en prsenciel par des enseignants de lUFR de mdecine

    Antilles Guyane et des missionnaires venant de Bordeaux et Paris.

    Un ddoublement de ce PCEM 1 la Martinique a t mis en place la rentre 2003. Il

    sagissait de rpondre aux besoins lis laugmentation du nombre dinscrits, lextension

    la prparation aux autres professions de sant (sages-femmes, kinsithrapie,

    ergothrapie, psychomotricit), et la relative dsaffection des tudiants martiniquais pour

    faire leurs tudes en Guadeloupe.

    Un concours commun a t conserv ce qui impliquait une complte symtrie des

    enseignements sans possibilit de rpter deux fois les cours magistraux. En effet le

    PCEM1 est sanctionn par un concours classant lissue dun enseignement respectant

    un principe absolu dgalit daccs aux connaissances.

    En fonction de leur classement en rang utile les tudiants choisissent la filire de leur

    choix : mdecine, dentaire, massokinsithrapie, ergothrapie, sage femme.

    Chaque enseignant a assur ses cours pour moiti en Guadeloupe et pour moiti en

    Martinique tandis que le cours tait diffus en vido transmission dans lamphi distant.

    Un systme de vido transmission de haute technologie5 a donc t mis en place entre

    les 2 les financ par les collectivits et le CHU de Fort de France.

    Le CRI-M a labor un cahier des charges prcis sur les objectifs et spcifications de la

    plate forme pour limplantation de ce systme de vidotransmission listant les attentes

    des sites et des utilisateurs.6

    5 Annexe 3 6 Annexe 3

  • La plate forme permet tout enseignant une prise en main de loutil simple sans aucune

    formation pralable du fait dune automatisation pousse des manipulations (Par

    exemple : un bouton unique pour la mise en marche de toute la plateforme).

    Elle permet galement aux tudiants dassister aux cours avec la meilleure qualit de son

    et dimage possible.

    Le ddoublement de lenseignement mdical en PCEM1 respectant le principe de lgalit

    des chances est devenu un problme dorganisation pour la majorit des facults de

    mdecine avec laugmentation des effectifs en PCEM1.

    Aussi ce travail visait savoir sil y a une diffrence observe entre un

    enseignement mdical par vidoconfrence et un enseignement en prsenciel

    partir:

    Dune enqute de satisfaction des tudiants du PCEM1 en Martinique et en

    Guadeloupe lissue dun cours ralis par visioconfrence et dun cours

    en prsenciel.

    De lvaluation de connaissances mdicales acquises par questions

    choix multiples (QCM)

    Lhypothse de travail tait :

    Il ny a pas de diffrence observe dans les acquisitions de connaissance et la

    satisfaction des tudiants entre un enseignement par vidoconfrence et en

    prsenciel en PCEM1.

  • METHODES

    La population tudie du PCEM1 de Martinique et de Guadeloupe tait de 340

    tudiants pour le QCM et 310 tudiants pour le questionnaire denqute

    Les mthodes dvaluation des connaissances et de la satisfaction des tudiants choisies

    avaient t celles dun QCM pour les connaissances acquises par les tudiants et dun

    questionnaire denqute de satisfaction questions ferms bti sur un modle de la

    littrature (Annexe 5)

    Une enqute de satisfaction par questionnaire unique (1, 2, 4, 5,11)

    o Le questionnaire de satisfaction de 28 questions visait mesurer la

    satisfaction des tudiants dans 5 dimensions ci aprs :

    la qualit technique du cours en visioconfrence : la qualit du son et

    de limage, lutilisation du matriel pdagogique.

    linteractivit avec lenseignant : les tudiants devaient juger de la

    qualit de la discussion pendant et aprs la sance

    la matrise du matriel pdagogique par lenseignant

    le niveau de matrise des NTIC par ltudiant

    le respect du principe dgalit daccs aux enseignements par la

    vidoconfrence

    o Lchelle de LIKERT 5 points tait utilise pour la construction du

    questionnaire afin de mesurer la frquence, limportance, la valeur de

    lindice de satisfaction attribues par les tudiants

    o Les questionnaires avaient t recueillis par le secrtariat de luniversit

    lissue dun cours en prsenciel et en vidoconfrence en fin du dernier

    trimestre 2004 de cours du PCEM1

  • o Les tudiants avaient dj une bonne exprience la fois des cours en

    prsenciel et en vidoconfrence dans toutes les disciplines avec des

    pratiques pdagogiques trs diffrentes entre enseignants.

    o Les redoublants ont t carts du questionnaire.

    Le questionnaire dvaluation des connaissances par QCM (3)

    o Les questions choix multiples (QCM) visaient mesurer de manire

    comparative les acquisitions de connaissances de ltudiant court terme

    (en sance) de manire objective et fiable (3)

    o Le contrle des connaissances a lieu au sortir dun cours de Sant

    publique selon quil tait suivi en prsenciel ou distance. Pour cela

    lenseignant volontaire avait pos, de manire impromptue, la fin du cours

    5 QCM portant sur le cours qui venait de se drouler en Martinique

    (QCM1).

    o Pour saffranchir dune ventuelle diffrence sur le niveau de connaissances

    des tudiants entre la Guadeloupe et la Martinique une deuxime

    interrogation avait t refaite par le mme enseignant en inversant les sites

    prsenciel et distants. (QCM2)

    o Les rsultats aux QCM entre lamphi distant et lamphi en prsenciel taient

    compars pour rechercher une diffrence statistique

  • LANALYSE STATISTIQUE

    Elle avait t ralise laide du logiciel informatique Epi-info 6.04 et laide du Service de

    mdical de la caisse gnrale de la scurit sociale du CHU de Fort-de-France pour le

    traitement des donnes.

    Pour les variables quantitatives, un calcul des moyennes avait t ralis.

    Les tests statistiques utiliss avaient t : le test du pour les comparaisons des

    pourcentages.

    Le degr de signification, p, est indiqu entre parenthses.

  • RESULTATS

    Le facteur tudi tait lutilisation de la vidoconfrence comme mode denseignement

    Les critres de jugement taient lacquisition de connaissances nouvelles et la

    satisfaction des tudiants.

    Tous les tableaux des rsultats sont dans les annexes (Annexe1)

    A. Les rsultats du questionnaire denqute

    Pour le questionnaire denqute la population des tudiants tait de 310 tudiants rpartis

    en 150 tudiants en cours prsenciel (en prsence de lenseignant) et de 160 tudiants

    en cours par vidoconfrence.

    Les deux chantillons taient peu diffrents en pourcentage (Tableau 1)

    Tableau 1 Rpartition des tudiants aux cours

    Situation de cours Nombre Pourcentage P< 0,05

    Cours en prsence de lenseignant 150 48.4 %

    Cours distance par vidoconfrence 160 51.6 %

    Total 310 100 %

    P = 0,57

    1. La satisfaction du cours par vidoconfrence

    a. Les tudiants rpondaient que les cours en vidoconfrence taient

    complets 74,5% (Tableau 2)

    b. Les tudiants rpondaient que les cours en vidoconfrence taient dune

    grande richesse audiovisuelle 60,4% (Tableau 3)

    c. Les tudiants rpondaient je suis satisfait de ce mode denseignement

    71 ,9% (Tableau 4)

  • 2. Linteractivit avec lenseignant

    Etait jug la qualit de la discussion avec lenseignant :

    a. Les tudiants 42,9% ne trouvaient pas que la discussion avec

    lenseignant tait riche (Tableau 5)

    b. Les tudiants 46,1% ne trouvaient pas la discussion facile avec

    lenseignant (Tableau 6)

    c. les tudiants 51,3% ne trouvaient pas la discussion aise avec

    lenseignant (Tableau 7)

    d. les tudiants 65,5% prouvaient de la rticence participer la

    discussion (Tableau 8)

    e. les tudiants 47,4% ntaient pas plus attentifs au cours en

    vidoconfrence (Tableau 9)

    f. Les deux populations dtudiants taient rticentes participer la

    discussion tant en visioconfrence quen cours magistral sans diffrence

    significative p=0,2437 (tableau 10)

    3. La qualit de la technique audiovisuelle en vidoconfrence :

    Etait jug a qualit de limage et la qualit du son de la vidoconfrence.

    a. Sur la vision en situation de vidoconfrence

    i. les tudiants rpondaient je vois parfaitement le confrencier

    81,9%. La vue du confrencier tait meilleure de manire

    significative (p=0.0206) pour les tudiants en visioconfrence

    (Tableau 11 et 11 bis)

    ii. les tudiants rpondaient les images transmises sont dune qualit

    parfaite 43,5%. La qualit de limage transmise tait meilleure

    pour les tudiants en visioconfrence p=0.00084 (Tableau 12 et 12

    bis)

  • iii. les tudiants rpondaient Je lis parfaitement les supports de cours

    38,4% (Tableau 13)

    b. Sur laudition en situation de vidoconfrence

    i. les tudiants rpondaient jentends parfaitement le confrencier

    82,3%. Il ny avait pas de diffrence significative dans laudition du

    confrencier entre les tudiants des deux situations de cours

    (Tableau 14 et 14 bis)

    ii. les tudiants rpondaient jentends parfaitement la discussion

    55.2% (Tableau 15)

    c. Sur la qualit audiovisuelle de la vidoconfrence

    i. les tudiants rpondaient la qualit de la vidoconfrence est

    excellente 44,5% .La qualit de la vidoconfrence tait

    significativement plus apprcie par les tudiants en visioconfrence

    p=0.028 (Tableau 16 et 16 bis)

    ii. les tudiants rpondaient la dure des cours est affecte par les

    problmes techniques 58,1% (Tableau17)

    iii. les tudiants rpondaient le cours en vido naltre pas la qualit

    de ce cours (Tableau 18)

    4. La matrise du matriel audiovisuel par lenseignant

    Les tudiants avaient une opinion dfavorable 46,8% pour lenseignant

    matrise le matriel pdagogique (Tableau 19)

    5. La connaissance des outils des NTIC par ltudiant du PCEM1

    a. Utilisation aise des outils informatique par les tudiants en PCEM1.

    Les tudiants rpondaient jutilise de manire aise les outils informatique

    (recherche Internet de sites de tl-enseignement, Word, Excel, power

    point) pour ma formation universitaire 62,6% (Tableau 20)

  • b. Connaissance et utilisation du campus numrique de luniversit

    Antilles Guyane

    Les tudiants rpondaient je connais le campus numrique de luniversit

    Antilles Guyane et je lutilise 21,6% (Tableau 21)

    c. De lavenir des NTIC dans la formation mdicale

    Les tudiants rpondaient je crois possible dans lavenir le fait de suivre

    lensemble dun enseignement thorique en mdecine grce aux NTIC

    68,7% (Tableau 22)

    6. La satisfaction globale des tudiants sur vidoconfrence comme mthode

    denseignement.

    a. les tudiants rpondaient que la vidoconfrence tait une bonne mthode

    denseignement 90,6% (Tableau 23) et de manire trs significative

    (p=0,00000000) (Tableau 24bis)

    b. les tudiants rpondaient que lenseignement en vidoconfrence tait

    lidentique de lenseignement prsenciel 45% (Tableau 24).

    c. les tudiants taient satisfaits de ce mode denseignement de manire trs

    significative (p=0,00000000) (Tableau 25)

    d. La matrise des outils informatique ninfluenait pas lopinion des tudiants

    de manire significative (p=0,019) (Tableau 26)

    e. Opposants et partisans de la vidoconfrence saccordent sur le fait que les

    NTIC sont dans lavenir un mode denseignement

    (p= 0.00000000) (Tableau 27)

  • B .Les rsultats de lvaluation des connaissances par QCM

    Les rsultats des QCM 1 et 2 raliss aprs deux cours de sant publique sur les

    Systmes de Sant ne prsentent aucune diffrence statistique significative sur

    les moyennes des notes obtenues aprs valuations de connaissances par questions

    choix multiples. (QCM1 p = 0,71 /QCM 2 p = 0,11)

    Cf.Tableau 28 et 29 et Figures 1 / 2/ 3/ 4

    Figure 1. Histogramme des notes du 1er QCM des tudiants du PCEM 1en prsenciel

    Notes des tudiants aprs cours en prsenciel(n = 182)

    0

    20

    40

    60

    80

    100

    120

    NotesQCM

    5 4 3 2 1 0

    nombre tudiants

    Figure 2. Histogramme des notes du 1er QCM des tudiants en vidoconfrence

    Notes des tudiants aprs cours en Visioconfrence(n = 112)

    01020304050607080

    NotesQCM

    5 4 3 2 1 0

    nombre tudiants

  • Figure 3. Histogramme des notes du 2me QCM des tudiants du PCEM 1en

    visioconfrence

    QCM 2 Notes des tudiants aprs cours en visioconfrence(n = 163)

    010203040506070

    NotesQCM

    5 4 3 2 1 0

    nombre tudiants

    Figure 4. Histogramme des notes du 2me QCM des tudiants du PCEM 1en prsenciel

    QCM 2 Notes des tudiants aprs cours en Prsenciel( n = 177)

    0

    10

    20

    30

    40

    50

    60

    NotesQCM

    5 4 3 2 1 0

    nombre tudiants

  • DISCUSSION

    il ny a pas de diffrence observe entre les tudiants du PCEM1 de la Martinique et de la

    Guadeloupe dans lenseignement mdical, selon quil soit ralis en prsenciel ou

    distance par vidoconfrence.

    Les tudiants sont satisfaits de manire significative de lenseignement par

    vidoconfrence et le considrent comme quivalent lenseignement prsenciel dans

    45% des cas.

    Les deux tiers des tudiants ont une matrise des outils informatiques et jugent les NTIC

    comme une solution davenir dans la formation mdicale (67,8%).

    Une majorit des tudiants (57,1%) mconnaissent le campus numrique de luniversit

    Antilles Guyane.

    .

    Notre population pour lenqute par questionnaire est reprsentative avec deux groupes

    dtudiants en prsenciel (n= 150) et en vidoconfrence (n= 160) sans diffrence

    significative en pourcentage entre les deux groupes (p=0,57).

    Sur le plan de la technique audiovisuel (son et image), les tudiants en visioconfrence

    sont les plus satisfaits des conditions techniques de droulement des cours. Lensemble

    des tudiants voient (81,9%) et entendent (82,3%) parfaitement le confrencier.

    On peut penser lgitimement que le cahier des charges de la plate forme labor par le

    CRI-M est rempli.

  • Ce volet technique est souvent un des points faibles retrouvs dans la littrature sur la

    vidoconfrence (1,2). La majorit de ces travaux tant plus dans un contexte

    idologique dusage de la vidoconfrence7.

    Malgr tout notre tude na concern quune seule matire sur le contrle de

    connaissances et il faudrait envisager une tude similaire pour dautres disciplines

    fondamentales comme lanatomie, la chimie, pouvant ncessiter lemploi diffrent des

    outils pdagogiques en place (tablette graphique, affichage de radiographies, animation

    flash , numrisation des notes crites ou polycopis sur scanner haute vitesse )

    La communication entre les tudiants et lenseignant tait un reproche majeur des

    tudiants. Cette insatisfaction des tudiants en grands groupes est frquemment

    retrouve dans la littrature.

    Une tude mene au Canada sur l'intrt de la vidoconfrence auprs de mdecins

    spcialistes a mis en exergue le fait quil tait satisfait dun enseignement par

    vidoconfrence 3.8 / 5 sur lchelle de Likert (1) sauf pour la discussion .

    Ainsi cet auteur (1) rappelle des principes cls :

    - Le formateur doit sadresser tous les interlocuteurs, les prsenter en dbut de sance

    aux membres du groupe, afin de garder la confiance du groupe tout au long de

    lintervention ;

    - le formateur peut utiliser les stratgies pdagogiques quil utilise en salle de cours

    comme demander des commentaires du site distance, et si ncessaire rpter le

    questions systmatiquement, en accordant un dlai au site distance ;

    - sassurer dun support technique mme si les problmes techniques tant rares et

    rsolus rapidement,

    7 Glossaire

  • - il est essentiel davoir dans chaque site un tlcopieur, une ligne tlphonique dappel

    du service ressource

    Il est vident que le contact virtuel ne remplace pas le prsenciel (10), mais il est un

    complment prcieux chaque fois que les dplacements sont impossibles ou trop

    coteux. La visioconfrence peut mme amliorer l'efficacit de l'enseignement par

    l'intervention de spcialistes loigns, par l'accs distant des options d'enseignement

    rares, par l'observation en grandeur relle de situations cliniques (1)

    Le dveloppement des NITC dans le tlenseignement est une perspective tout fait

    moderne que lon retrouve dans la littrature. Dans une vision futuriste des tudes

    mdicales un auteur imagine une formation action pour lenseignement mdical des

    tudiants guids et valus au travers de lutilisation dun portable partir dun

    enseignement par une vidoconfrence mondiale (9).

    Malgr tout la prsence de lenseignant est reconnue indispensable dans lacquisition

    dun savoir faire car l'identification l'enseignant, la synchronicit de lapprentissage,

    le contact avec ltre humain nexistent pas dans lenseignement distance. (10)

    Dans lenseignement, la visioconfrence est gnralement considre comme un

    outil de tl prsence , cest--dire de transmission distance de cours, sans

    priori de changement de la manire habituelle denseigner (7,8).

    Une enqute de satisfaction des enseignants du PCEM1 propos de cette plate forme

    est faire dans les travaux futurs.

    La visioconfrence est pour les auteurs un concept moderne (7,8) en proposant un

    contexte institutionnel et idologique dusage en rupture avec lenseignement

  • traditionnel afin dviter le dplacement des tudiants et /ou de pallier linsuffisance des

    enseignants et faciliter le travail coopratif8 .

    Elle ouvre des perspectives une diversification des formations et une extension des

    quipements pour le tlenseignement luniversit Antilles Guyane. Cette technologie

    de haut niveau est galement une solution davenir pour la tlmdecine dans une

    facult de mdecine multisite.

    CONCLUSION

    Lacquisition des connaissances par les tudiants du PCEM1 au sortir du cours, est dans

    cette tude, identique que celui ci soit ralis en prsenciel ou distance.

    Les tudiants du PCEM1 considrent lenseignement par vidoconfrence comme

    quivalent lenseignement prsenciel.

    Le problme de la discussion entre enseignant et tudiants reste entier lidentique de ce

    qui se passe dans des enseignements en grands groupes.

    La vidoconfrence rpond en grande partie aux attentes des tudiants du PCEM1

    comme tlenseignement en tant qualternative oblig dun enseignement traditionnel.

    8 Glossaire sur domaines dapplication de la vidoconfrence

  • BIBLIOGRAPHIE

    1. Allen M, Sargeant J, McDougall E, OBrien B Evaluation of videoconferenced

    grand rounds J.Telemedicine and Telecare 2002;8:210-216

    2. Allen M, Sargeant J, Mann K, Fleming M, Premi J. Videoconferencing for practice-

    based small-group continuing medical education: feasibility, acceptability,

    effectiveness and cost. J. Contin. Health Prof. 2003Winter ; 23(1) : 38-47.

    3. Chabot J.M. Petite musique pdagogique : la docimologie .La revue du praticien

    2001,51 421-422

    4. Chabot J.M. Evaluez(r) les stages .La revue du praticien 2001,51 2229-2230

    5. Della Mea V,Carbone A,Greatti E,Beltrami C.A Introducing videoconferencing into

    educational oncopathology seminars :technical aspects, user satisfaction and

    operate issues J.Telemedicine and Telecare 2003;9:95-98

    6. Heuveline B. Historique de la facult de mdecine de la facult de mdecine des

    Antilles et de la Guyane : de sa cration 2000 Thse de CAEN 2002

    7. Ologeanu R., " Visioconfrence dans l'enseignement suprieur : exprimentations

    et usages ", Enjeux de l'information et de la communication, no. 2, GRESEC,

    Grenoble, novembre 2001 Disponible sur

    http://www.ugrenoble3.fr/les_enjeux/2001/Ologeanu/Ologeanu.pdf

    8. Ologeanu R. (2002) : Visioconfrence dans lenseignement suprieur : le

    Processus dinnovation, des exprimentations aux usages, Thse de doctorat

    Universit Stendhal-Grenoble 3

    9. Peile E B, Easton G P, Olney S The Renaissance School of general medicine BMJ

    2001;323:14545

    10. Sinclair J. does the virtual classroom really exist Electronic library 1998 16 5 297-

    299

    11. Sargeant J, Allen M, OBrien B, McDougall ER. Videoconferenced grand rounds:

    needs for community specialists; J. Contin. Educ. Health Prof. 2003

    Spring;23(2):116-23

    12. Smith R. Distance is dead: the world will change BMJ 1996;313: 1572

  • ANNEXE 1 TABLEAUX DES RESULTATS DE LENQUETE DE SATISFACTION

    Tableau 2 Le caractre complet des cours Les cours sont complets nombre pourcentage Pourcentage cumul Totalement faux 3 1 1 Plutt faux 26 8.4 9.4 Je ne sais pas 50 16.1 Plutt vrai 182 58.7 Totalement vrai 40 15.8

    74.5

    Total 310 100 % Tableau 3 La richesse audiovisuelle des vidoconfrences Richesse audiovisuelle ? nombre pourcentage Pourcentage cumul Totalement faux 14 4.5 4.5 Plutt faux 47 15.2 19.7 Je ne sais pas 62 20.0 Plutt vrai 136 43.9 Totalement vrai 51 16.5

    60.4

    Total 310 100 % Tableau 4 La satisfaction en tant que mode denseignement Satisfait de la vidoconfrence ? nombre pourcentage Pourcentage cumul Totalement faux 3 .9 3.9 Plutt faux

    40 9.9 12.9

    Je ne sais pas 47 15.5 Plutt vrai 28.4 Totalement vrai

    223 8.7

    71.9

    Total 310 100% Tableau 5 La richesse de la discussion Richesse discussion nombre pourcentage Pourcentage cumul Totalement faux 27 8.7 8.7 Plutt faux 106 34.2 42.9 Je ne sais pas 73 23.5 Plutt vrai 91 29.4 Totalement vrai 13 14.2

    33.6

    Total 310 100% Tableau 6 la facilit de la discussion Discussion facile nombre pourcentage Pourcentage cumul Totalement faux 25 8.1 8.1 Plutt faux 118 38.1 46.1 Je ne sais pas 52 16.8 Plutt vrai 92 29.7 Totalement vrai 23 7.4

    37.3

    Total 310 100%

  • Tableau 7 Laisance de la discussion Discussion aise nombre pourcentage Pourcentage cumul Totalement faux 33 10.6 10.6 Plutt faux 126 40.6 51.3 Je ne sais pas 52 16.8 Plutt vrai 92 29.7 Totalement vrai 23 7.4

    37.3

    Total 310 100% Tableau 8 La rticence la discussion Rticence la discussion nombre pourcentage Pourcentage cumul Totalement faux 83 26.8 26.8 Plutt faux 120 38.7 65.5 Je ne sais pas 35 11.3 Plutt vrai 53 17.1 Totalement vrai 19 6.1

    23.2

    Total 310 100%

    Tableau 9 Lattention au cours Attentif au cours nombre pourcentage Pourcentage cumul Totalement faux 63 20.3 20.3 Plutt faux 84 27.1 47.4 Je ne sais pas 48 15.5 Plutt vrai 88 28.4 Totalement vrai 27 8.7

    37.1

    Total 310 100% Tableau 10 comparatif de la rticence des tudiants participer la discussion Situation de cours Aucune Rticence la discussion prsenciel vidoconf Total

    45 38 83 Totalement faux / Plutt faux 54 66 120 Je ne sais pas 12 23 35

    29 24 53 Plutt vrai / Totalement vrai 10 9 19 Total 150 160 310

  • Tableau 11 La vision du confrencier

    Vision confrencier nombre pourcentage Pourcentage cumul Compltement daccord 121 39 39 Daccord 133 42.9 81.9 Neutre 25 8.1 90 Dsaccord 25 8.1 Compltement en dsaccord 6 1.9

    10

    Total 310 100% Tableau 11 bis -comparatif sur la qualit des images en prsenciel et en vidoconfrence-

    Situation de cours Images de qualit parfaite Prsenciel Vido Compltement daccord 49 72 121 Daccord 65 68 133 Neutre 13 12 25 Dsaccord 19 6 25 Compltement en dsaccord 4 2 6 150 160 310

    Tableau 12 La qualit parfaite des images

    Qualit parfaite des images

    nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Compltement daccord 30 9.7 9.7 Daccord 105 33.9 43.5 Neutre 83 26.8 Dsaccord 77 24.8 Compltement en dsaccord

    15 4.8 29.6

    Total 310 100% Tableau 12 bis Comparatif sur la qualit des images entre le cours en prsenciel et en vidoconfrence

    Situation de cours Qualit image Prsenciel Vido Compltement daccord 9 21 30 Daccord 44 61 105 Neutre 38 45 83 Dsaccord 46 31 77 Compltement en dsaccord 13 2 15 Compltement daccord 150 160 310

  • Tableau 13 sur la lecture des cours en vidoconfrence

    Lecture parfaite des cours

    nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Compltement daccord 29 9.4 9.4 Daccord 90 29 38.4 Neutre 60 14.4 Dsaccord 106 34.4 Compltement en dsaccord

    25 8.1 42.3

    Total 310 100 Tableau 14 Laudition du confrencier

    Audition du confrencier nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Compltement daccord 117 37.7 37.7 Daccord 138 44.5 82.3 Neutre 25 8.1 90.3 Dsaccord 25 8.1 Compltement en dsaccord

    5 1.6 9.7

    Total 310 100 Tableau 14 bis Laudition par comparaison entre prsenciel et vidoconfrence

    Situation de cours Audition Prsenciel Vido Compltement daccord 66 51 117 Daccord 65 73 138 Neutre 9 16 25 Dsaccord 8 17 25 Compltement en dsaccord 2 3 5 TOTAL 150 160 310

    Tableau 15 Laudition de la discussion

    Audition discussion nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Compltement daccord 62 20 20 Daccord 109 35.2 55.2 Neutre 46 14.8 Dsaccord 71 22.9 Compltement en dsaccord

    22 7.1 30

    Total 310 100%

  • Tableau 16 La qualit de la vidoconfrence

    Qualit excellente de la vidoconfrence

    nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Compltement daccord 26 8.4 8.4 Daccord 121 35.8 44.5 Neutre 105 33.9 Dsaccord 53 17.1 Compltement en dsaccord 14 4.5

    26.6

    Total 310 100% Tableau 16 bis Comparatif sur la qualit audiovisuelle de la vidoconfrence apprcie par les tudiants cours en prsenciel et en vidoconfrence

    Situation de cours Qualit Vidoconfrence prsenciel vidoconf

    13 13 26 Compltement daccord Daccord

    42 69 111 Neutre 55 50 105

    24 24 53 Dsaccord Compltement en dsaccord

    11 3 14 150 160 310

    Tableau 17 Les problmes techniques de la vidoconfrence

    Problmes techniques nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Compltement daccord 15 4.8 4.8 Daccord 50 16.1 21 Neutre 65 21 Dsaccord 111 35.8 Compltement en dsaccord

    69 22.3 58.1

    Total 310 100% Tableau 18 Niveau de qualit du cours en vidoconfrence.

    le cours en vido naltre pas la qualit de ce cours

    nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Compltement daccord 18 15.5 15.5 Daccord 108 34.8 50.3 Neutre 87 28.1 Dsaccord 55 17.7 Compltement en dsaccord 12 3.9

    21 ,6

    310 100%

  • Tableau 19 La matrise du matriel pdagogique par lenseignant

    Matrise du matriel pdagogique par lenseignant

    nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Compltement daccord 5 1.6 1.6 Daccord 50 16.1 17.7 Neutre 110 35.5 Dsaccord 93 30.0 Compltement en dsaccord 52 16.8

    46.8

    Total 310 100% Tableau 20 Utilisation aise des outils informatique pour la formation universitaire

    Utilisation outils informatique

    nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Compltement daccord 71 22.9 22.9 Daccord 123 34.7 62.6 Neutre 56 18.1 Dsaccord 35 11.3 Compltement en dsaccord

    25 8.1 19.4

    Total Tableau 21 Connaissance et utilisation du campus numrique

    Utilisation campus numrique

    nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Compltement daccord 25 8.1 8.1 Daccord 42 13.5 21.6 Neutre 66 21.3 Dsaccord 86 25.8 Compltement en dsaccord

    97 31.3 57.1

    Total Tableau 22 Lenseignement mdical par les NTIC

    Enseignement par NTIC nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Compltement daccord 79 25.5 25.5

    Daccord 134 43.2 68.7

    Neutre 49 15.8 84.5

    Dsaccord 29 9.4

    Compltement en dsaccord 19 6.1

    15.5

    Total 310 100%

  • Tableau 23 Question de satisfaction globale sur la vidoconfrence Vidoconfrence est une mthode denseignement

    nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Excellente 21 6.8 6.8 Trs bonne 61 19.7 26.5 Bonne 199 64.2 90.6 Mdiocre 24 7.7 98.4 Mauvaise 5 1.6 100 % Total 310 100 %

    Tableau 24 Enseignement identique en prsenciel et en vidoconfrence ?

    Enseignement identique

    nombre pourcentage Pourcentage cumul

    Totalement vrai 27 8.7 8.7 Plutt vrai 115 37.1 45.8 Je ne sais pas 23 7.4 53.2 Plutt faux 104 33.5 Totalement faux 41 13.2

    46.8

    Total 300 100% Tableau 24 bis tableau comparatif sur vidoconfrence et enseignement La vidoconfrence est une mthode

    denseignement Enseignement en vidoconfrence est lidentique au prsenciel

    Excellente / Trs bonne / Bonne

    Mdiocre / Mauvaise

    Totalement vrai /Plutt vrai 141 1 Je ne sais pas 21 2 Plutt faux/ Totalement faux 119 26 Total 281 29

    Tableau 25 comparatif sur satisfaction du cours en vidoconfrence et enseignement lidentique

    Je suis satisfait du mode denseignement par vidoconfrence

    Enseignement en vidoconfrence est lidentique au prsenciel

    Faux Neutre Vrai

    Vrai 6 13 123 Neutre 1 9 13 Faux 33 25 87 Total 40 47 223

  • Tableau 26 comparatif sur utilisation des outils informatique et satisfaction du cours en vidoconfrence et enseignement lidentique

    Jutilise les outils informatiques Enseignement en vidoconfrence est lidentique au prsenciel

    Accord Neutre Dsaccord

    Vrai 94 22 26 Neutre 11 9 3 Faux 89 25 31 Total 194 56 60

    Tableau 27 comparatif sur NTIC et vidoconfrence / prsenciel

    Lavenir par les NTIC Enseignement en vidoconfrence est lidentique au prsenciel

    Accord Neutre Dsaccord

    Vrai 114 17 11 Neutre 18 3 2 Faux 81 29 35 Total 213 49 48

    Tableau 28 Questionnaire choix multiple en Sant Publique (QCM1)

    Etudiants de Martinique : cours en prsenciel systme de sant 1

    Moyenne des notes 4,45054945

    variance 0,65776213

    nombre 182

    Etudiants de Guadeloupe : cours en vidoconfrence systme de sant 1

    moyenne 4,41071429

    variance 1,07303732

    nombre 112

    p= 0,713308 var entre chantillon= 0,11

  • Tableau 29 Questionnaire choix multiple en Sant Publique (QCM2)

    Etudiants de Martinique : cours en vidoconfrence systme de sant 2

    moyenne 3,16564417

    variance 1,33659017

    nombre 163

    Etudiants de Guadeloupe : cours en prsenciel systme de sant 2

    moyenne 3,37288136

    variance 1,49653313

    nombre 177

    p= 0,110118 var entre chantillon3,64

  • Annexe 2

    Extrait du rapport europen sur le dveloppement de la socit de linformation

    dans les DOM 2001 9

    Martinique : zone avance de la socit de l'information Martinique Valley

    Une premire rflexion a t lance en 1996 : "Martinique Oasis de

    savoirs en 2015".

    Janvier 1998 : cration d'un Comit de pilotage charg de dfinir un

    Projet global pour "faire de la Martinique un poste avanc de la socit

    de linformation"

    Plusieurs tudes ralises en 1999 et 2000 la demande du Comit de

    Pilotage sur les infrastructures, les quipements et les projets pilotes

    lancer.

    Intgration de la stratgie rgionale " Martinique : zone avance de la

    socit de l'information - Martinique Valley" dans le CPER et le DOCUP

    2000-2006. Un investissement de 67 millions d'euros sur 2000 2006 pour

    raliser les 7 objectifs suivants :

    - Dvelopper les quipements structurants indispensables

    - Amliorer lenvironnement de la Socit de linformation

    - Assurer un positionnement fort de la "Maison Martinique" sur

    Internet

    - Sensibiliser les acteurs publics et privs aux problmatiques de la

    Socit de linformation

    - Promouvoir lgalit des chances pour accder aux TIC

    - Encourager la cration dentreprises lies aux NTIC

    - Investir dans lemployabilit et ladaptabilit de la main duvre

    9 La Direction gnrale Socit de l'Information de la Commission europenne (Unit"Aspects rgionaux et socitaux de la Socit de l'Information") a fait raliser en 2001 une tude consacre l'impact des technologies de l'information et de la communication sur les rgions ultrapriphriques de l'Union europenne.

  • Annexe 3

    Extrait du dossier dexpertise10 CRI-M

    Les objectifs poursuivis :

    1. rendre le ddoublement possible de la formation concerne

    2. favoriser lgalit de traitement des tudiants implants sur les deux sites

    gographiquement distincts

    3. optimiser les dplacements des enseignants intervenants dans cette

    formation

    La conception de la plate forme

    Les spcifications :

    1. dans chacun des amphithtres, lenseignant doit pouvoir :

    a. sadresser son auditoire local et distant en tant tout moment en

    mesure de savoir comment il est vu

    b. changer avec lauditoire de chacun des sites

    c. raliser un diaporama lectronique visible simultanment sur les deux

    sites,

    d. travailler sur un banc titre lectronique dont laffichage est visible

    simultanment sur les deux sites

    e. diffuser un contenu vido (cassette, VHS, DVDanimation flash) visible

    simultanment sur les deux sites

    2. Les tudiants doivent pouvoir :

    a. Suivre le cours avec le maximum de confort visuel et sonore (afin de

    diminuer la fatigue oculaire et auditive)

    b. Interpeller lenseignant

    De manire gnrale, lutilisation de linfrastructure doit tre simple et intuitive.

    10 Dossier dexpertise du Centre de Ressources Informatiques de la Martinique (CRI-M) pour la ralisation dune plate forme de tl-enseignement pour le ddoublement du PCEM1 de lUFR de Mdecine de luniversit Antilles Guyane

  • Annexe 4 Questionnaire dvaluation de ltudiant sur lenseignement

    par vidoconfrence Pourquoi ce questionnaire : Cest le sujet dun mmoire de fin dtude en pdagogie mdicale. Comment rpondre ce questionnaire : les questions portent sur votre enseignement par vidoconfrence ou en prsenciel, telle que vous le vivez dans linstant. Ces informations nous permettront de mieux savoir comment vous apprciez cette mthode denseignement en prsence de lenseignant (en prsenciel) ou distance (en vidoconfrence). Veuillez rpondre toutes les questions en entourant le chiffre correspondant la rponse choisie, comme il est indiqu. En cas dhsitation, choisissez la rponse la plus proche de votre situation.

    1. Veuillez prciser la situation de cours dans laquelle vous tes

    Cours en prsence de lenseignant (en prsenciel).. Cours distance par vidoconfrence

    2. Dans lensemble la vidoconfrence est une mthode denseignement:

    (Entourez la rponse de votre choix) Excellente ......................................................................1 Trs bonne .....................................................................2 Bonne ............................................................................3 Mdiocre........................................................................4 Mauvaise .......................................................................5

    3. Voici une liste dindicateurs dvaluation des cours par vidoconfrence auxquels vous

    avez dj assist pour lesquels vous indiquerez votre niveau de satisfaction : (Entourez la rponse de votre choix)

    Liste des indicateurs

    Totalement faux

    Plutt faux

    Je ne sais pas

    Plutt vrai

    Totalement vrai

    Les cours sont complets 1 2 3 4 5 Les cours sont dune grande richesse audiovisuelle

    1 2 3 4 5

    La discussion avec lenseignant est riche

    1 2 3 4 5

    La discussion avec lenseignant est facile

    1 2 3 4 5

    La discussion avec lenseignant est aise

    1 2 3 4 5

    Je nai aucune rticence participer la discussion

    1 2 3 4 5

    Je suis plus attentif au cours en vidoconfrence

    1 2 3 4 5

    Je suis satisfait de ce mode denseignement

    1 2 3 4 5

  • 4. Sur le site de la vidoconfrence et en prsenciel comment valuer vous votre niveau de satisfaction de ce cours au plan de la technique audiovisuelle.

    (Entourez la rponse de votre choix)

    Liste des questions

    Compltement daccord

    Daccord Neutre Dsaccord Compltement en dsaccord

    Je vois parfaitement le confrencier

    1 2 3 4 5

    Jentends parfaitement le confrencier

    1 2 3 4 5

    Jentends parfaitement la discussion

    1 2 3 4 5

    Les images transmises sont dune qualit parfaite

    1 2 3 4 5

    Je lis les supports de cours parfaitement

    1 2 3 4 5

    La qualit de la Vidoconf. est excellente

    1 2 3 4 5

    La dure du cours nest pas affecte par les problmes techniques

    1 2 3 4 5

    Lenseignant matrise le matriel pdagogique

    1 2 3 4 5

    5. Sur le site de la vidoconfrence et en prsenciel comment valuer vous votre niveau de satisfaction de ce cours

    (Entourez la rponse de votre choix)

    Liste des questions

    Compltement daccord

    Daccord Neutre Dsaccord) Compltement en dsaccord

    La prsentation est claire

    1 2 3 4 5

    Le plan du cours est structur

    1 2 3 4 5

    Je peux aisment participer la discussion

    1 2 3 4 5

    Je peux recevoir des rponses toutes mes questions

    1 2 3 4 5

    Linteractivit avec lenseignant est aise

    1 2 3 4 5

    Le cours en vidoconfrence naltre pas la qualit de ce cours

    1 2 3 4 5

  • 6. De manire gnrale jutilise de manire aise les outils informatiques (recherche Internet de sites de tlenseignement, Word, Excel, Power point) pour ma formation universitaire

    (Entourez la rponse de votre choix)

    Compltement daccord ................................................1 Daccord ........................................................................2 Neutre ............................................................................3 Dsaccord ......................................................................4 Compltement en dsaccord..........................................5

    7. Je connais le campus numrique de luniversit Antilles Guyane et je lutilise

    (Entourez la rponse de votre choix)

    Compltement daccord ................................................1 Daccord ........................................................................2 Neutre ............................................................................3 Dsaccord ......................................................................4 Compltement en dsaccord..........................................5

    8. Dune manire gnrale je crois possible dans lavenir le fait de suivre lensemble dun

    enseignement thorique en mdecine grce aux NTIC (nouvelles techniques de linformation et de la communication)

    (Entourez la rponse de votre choix)

    Compltement daccord ................................................1 Daccord ........................................................................2 Neutre ............................................................................3 Dsaccord ......................................................................4 Compltement en dsaccord..........................................5

    9. Je pense que lenseignement en vidoconfrence est lidentique dun enseignement

    magistral en prsenciel. (Entourez la rponse de votre choix)

    Totalement vrai .............................................................1 Plutt vrai ......................................................................2 Je ne sais pas .................................................................3 Plutt faux .....................................................................4 Totalement faux ............................................................5

    VEUILLEZ VRIFIER QUE VOUS AVEZ BIEN FOURNI UNE RPONSE POUR CHACUNE DES QUESTIONS. MERCI DE VOTRE COLLABORATION Glossaire

  • contexte institutionnel dusage (7, 8):

    Nous appelons contexte institutionnel dusage11 les types de

    collaborations institutionnelles prconises par les utilisateurs ou les acteurs

    politiques : co-habilitation des diplmes, universits multipolaires, coopration

    internationale. Nous situerons galement ici linscription en formation initiale ou en

    formation continue (cf. Ologeanu, 2002, pp. 53-54).

    contexte idologique dusage(7, 8) :

    Nous appelons contexte idologique dusage les valeurs associes aux

    dispositifs par le discours commercial des promoteurs de loffre technique, par des

    reprsentants politiques ou par les utilisateurs : rduction des dplacements, accs

    au savoir pour tous, enrichissement des ressources, modernisation de

    lenseignement, etc. (cf. Ologeanu, 2002, pp. 53-54).

    Docimologie (3):

    La docimologie est une science dont lobjet est ltude des examens, en particulier des

    systmes de notation et du comportement des examinateurs et des examins

    Likert (4):

    Lchelle de type LIKERT gnralement constitue de 5 niveaux dont un point mdian

    correspond un avis indiffrent est un outil dvaluation qui permet de porter un jugement

    plus qualitatif

    Tlenseignement universitaire (7, 8)

    Au niveau des usages pdagogiques de la visioconfrence dans l'enseignement

    suprieur, lauteur distingue :

    - les applications centres sur l'enseignant, o celui-ci garde un contrle quasi total

    sur le droulement du cours grce des outils appropris. L'interaction est limite

    11 La notion d'usage diffre du concept d'utilisation. Lacroix (1992), cit par [7,8], dfinit les usages comme " des modes d'utilisation se manifestant avec suffisamment de rcurrence, sous la forme d'habitudes relativement intgres dans la quotidiennet, pour tre capable de se reproduire et ventuellement de rsister en tant que pratiques spcifiques ou de s'imposer aux pratiques prexistantes ".

  • et a lieu essentiellement entre l'enseignant et les tudiants. Ces derniers reoivent

    de l'information et sont engags dans un processus d'apprentissage individuel.

    - les application centres sur l'tudiant, du type travail collaboratif (l'interaction se

    fait alors principalement entre tudiants) ou Travaux Dirigs (interactions entre

    tudiants mais aussi entre ces derniers et l'enseignant qui reste la source du

    savoir).

    - les applications pour apprenant isols, o le dispositif est alors centr sur

    l'apprenant. Il s'agit d'auto-formation tutore. Des exemples existent en formation

    continue.

    Tlmdecine (7,8)

    La tlmdecine concerne l'utilisation par les professionnels de sant des

    technologies de tlcommunications afin de faciliter leur prise en charge des

    patients que ce soit dans un but diagnostique ou thrapeutique. Elle consiste en

    une communication inter-professionnelle, strictement limite au monde des

    mdecins, infirmires, kinsithrapeutes et autres professions spcialises, pour

    augmenter leur expertise, leur savoir-faire ou mettre en commun leurs

    comptences. Les TIC (Technologies de l'Information et de la Communication)

    viennent ici en support d'une dmarche mdicale classique en y rajoutant des

    fonctionnalits nouvelles permettant de s'affranchir partiellement du temps et de

    l'espace.

    Les applications les plus importantes, sont:

    - le tldiagnostic : services diagnostiques fournis par des groupes de

    spcialistes aux tablissements qui n'ont pas d'experts sur place,

    - le tlencadrement : tablissement d'une relation entre un spcialiste

    (jouant le rle de mentor) et un mdecin de soins primaires ou une

    infirmire,

    - les tl-staffs : tablissement entre professionnels de sant de relations de

    collaboration bases sur le partage d'expertise, la gestion en commun de

    dossiers mdicaux, la mise en route de protocoles de soins, la prise en

    charge coordonne de patients au sein de protocoles (cancrologie,

    gyncologie, cardiologie, SIDA)

  • - la tlsurveillance : recueil de paramtres de surveillance pratiqu

    domicile ou dans un centre de soins primaires distance et ventuellement

    intervention distance sur des objets contrls.

    Plus de 70 applications de ce type taient dj oprationnelles en France en

    2000 et leur nombre augmente tous les jours. Les outils utiliss sont

    gnralement la visioconfrence, et la transmission d'images par rseaux de

    type RNIS entre stations de travail multi-modales. Les rsultats semblent

    satisfaisants. Une tude d'Harisson et al. sur la consultation conjointe d'une

    mdecin gnraliste local et d'un spcialiste distance utilisant la

    visioconfrence, qui conclut un bon indice de satisfaction des patients et

    des mdecins et une amlioration de la communication entres les soins

    primaire et secondaire.

    Par ailleurs, la tlformation constitue une part importante de la tlmdecine.

    C'est la visioconfrence qui permet le mieux aujourd'hui d'assurer cette formation

    continue en gardant le ct humain et relationnel de la formation par des pairs tout

    en vitant des dplacements coteux en temps et en argent. De nombreux

    domaines sont concerns : l'obsttrique, la gyncologie, la cardiologie, l'oncologie,

    le handicap, etc. Lauteur recommande en consquence de dvelopper les moyens

    lgers de visioconfrence dans les sites de formation et d'exercice (hpitaux,

    cliniques).

    Au del de la visioconfrence, lauteur prcise que la formation initiale et continue

    des professionnelle de sant sera bientt compltement transforme par les

    Universits Virtuelles, o les informations dispenses lors des actuels cours

    magistraux seront disponibles sur des serveurs pdagogiques, associant du texte

    des illustrations, des reconstitutions virtuelles ou encore des dmonstrations

    vidos. La formation par l'exemple y tiendra une place importante, tout comme

    l'usage de simulateurs ou l'apprentissage coopratif. Le rle de l'enseignant sera

    ainsi renouvel, se transformant en organisateur du savoir, en producteur de

    documents pdagogiques, en scnariste de situations illustratives, en expert

    capable de piloter un simulateur, etc.

  • Visioconfrence (7,8)

    Cest un outil de communication bidirectionnelle de groupe , qui privilgie

    larticulation de laudiovisuel et des tlcommunications . Sans doute lordinateur

    ny est-il pas absent puisquil se retrouve au sein de lquipement standard de

    toutes les salles de visioconfrence. Mais cest pour tre sollicit de manire

    auxiliaire, par deux biais essentiellement : dune part, celui du traitement du signal

    et de lautomatisation des prises de vue et de parole ; dautre part, celui des

    quipements annexes (micro-ordinateurs et logiciels daffichage, type Power

    Point) . (G. Tremblay , P.Moeglin)

    Visioconfrence: (5, 6)

    La visioconfrence assure le transport en temps rel de la voix et de limage

    anime en couleur. Tout systme de visioconfrence requiert :

    sur chaque site, une ou plusieurs camras vido ;

    un ou plusieurs microphones ;

    un codec qui assure plusieurs fonctions : conversion des signaux

    analogiques vido et audio en signaux numriques ; compression et

    rduction du dbit de ces signaux numriques vido et audio ;

    multiplexage de ces signaux avec divers signaux de tlcommande

    et de signalisation ; interface lectrique avec la liaison numrique et

    gestion des appels ; dcompression des signaux numriques reus ;

    conversion analogique des signaux numriques reus ;

    un ou plusieurs moniteurs vido pour reproduire les images et les

    sons reus.(2)

  • Domaines dapplications de la vidoconfrence

    ( disponible sur http://www.ac-rouen.fr/pedagogie/plan_tice/2001/visioconf.htm#domaines)

    Evnement ponctuel

    Manifestation, spectacle, inauguration, anniversaire de

    la cration d'un tablissement, signature d'une

    convention de partenariat...

    Runions priodiques

    Confrences disciplinaires, bilan d'activit des RUE,

    bilan d'tape des sites pilotes, runions des

    professeurs correspondants disciplinaires, confrences

    pdagogiques acadmiques...

    Communication

    Utilisations de la visioconfrence lies un projet pdagogique (changes avec

    un tablissement franais ou tranger, une entreprise...)

    Partage de comptences entre enseignants, changes de pratiques,

    confrontations d'expriences, laboration collective de projets pdagogiques

    Runions de travail des

    animateurs de RUE, des

    rseaux d'coles et

    d'tablissements

    Amnager la continuit entre les niveaux

    d'enseignement, travailler en commun entre les

    structures en ZEP, changer des points de vue et

    prendre des dcisions collectives, mutualiser des

    ressources...

    Travail

    coopratif

    Organiser des enseignements distants

    Dans ce domaine la visioconfrence est un complment et un enrichissement de

    l'enseignement prsentiel

    Formation des lves

    Accs des options d'enseignement et des ressources

    pdagogiques distantes, ouvertures virtuelle sur

    l'entreprise, observation de tests, d'expriences,

    processus de fabrication en grandeur relle, pour les

    lves des filires technologiques notamment...

    Formation

    Formation des enseignants

    Tl-observation de classes en situation

    d'apprentissage, apprentissage distance dans le

    cadre d'un stage en semi prsentiel, tl-tutorat de

    stagiaires par leur formateur.

  • Rsum Introduction : Depuis 1998 existe la Guadeloupe une premire anne de mdecine sanctionne par un concours. Lenseignement y tait assur en prsenciel par des enseignants de lUFR de mdecine Antilles Guyane et des missionnaires venant de Bordeaux et Paris. Laugmentation du nombre dinscrits, en raison de lextension la prparation aux autres professions de sant (sage-femme, kinsithrapie, chirurgie dentaire), ont conduit mettre en place la rentre 2003 un ddoublement de cette filire la Martinique. Un concours commun impliquait une galit de chances des tudiants du PCEM1 et donc une complte symtrie des enseignements sans possibilit de rpter 2 fois les cours magistraux. Un systme de vido transmission de haute technologie a t mis en place entre les 2 les et chaque enseignant a assur ses cours pour moiti en Guadeloupe et pour moiti en Martinique tandis que le cours tait diffus en vido transmission dans lamphi distant. Lobjectif de ce travail tait de savoir sil y avait une diffrence observe entre un enseignement par vidoconfrence et en prsenciel dans les acquisitions de connaissances et la satisfaction des tudiants du PCEM1. Mthodes : Une enqute par questionnaire questions fermes utilisant des chelles dapprciation du type LIKERT en 5 points avait mesur par divers indices de satisfaction des tudiants sur les 2 sites (n= 310). Le niveau dacquisition des connaissances au sortir du cours tait compar, selon quil tait suivi en prsenciel ou distance. Pour cela, de manire impromptue, la fin dun cours il avait t pos 5 QCM portant sur le cours qui venait de se drouler. Il avait t compar les rsultats entre lamphi distant et lamphi en prsenciel. Pour saffranchir dune ventuelle diffrence entre la Guadeloupe et la Martinique il avait t refait une deuxime interrogation en inversant les sites prsenciel et distants. Les rsultats : En utilisant une chelle dapprciation du type LIKERT en 5 points (1 = excellente,5 = mauvaise) les tudiants avaient rpondu que la vidoconfrence tait une bonne mthode denseignement 90,6%. Avec la mme chelle les tudiants avaient rpondu que lenseignement en vidoconfrence tait lidentique de lenseignement prsenciel 45%.Les tudiants voyaient (81,9%) et entendaient (82,3%) parfaitement lenseignant .Les tudiants ne trouvaient pas que la discussion avec lenseignant tait aise 51,3%. Les deux tiers des tudiants du PCEM1 de notre tude avaient une matrise aise des outils informatiques et jugeaient les NTIC comme une solution davenir dans le tlenseignement en mdecine. Il ny avait pas de diffrence significative dans les connaissances acquises entre les groupes prsenciel et distance en ce qui concernait le nombre de rponses justes aux 2 sries de QCM (p = 0,71, p= 0,11). Conclusion : les tudiants considrent lenseignement par vidoconfrence comme quivalent lenseignement prsenciel. Lacquisition des connaissances des tudiants du PCEM1 au sortir du cours est, dans cette tude, identique que le cours soit ralis en prsenciel ou distance.Le problme de la discussion entre enseignants et tudiants reste entier l identique des enseignements en grands groupes.La plate forme de haute technologie rpond en grande partie au cahier des charges sur le respect de lgalit des chances des tudiants du PCEM1. Mots cls : vidoconfrence, enseignement mdical, facult de mdecine Antilles Guyane Directeurs de lenseignement : Pr Guidet UFR Saint-Antoine, Pr Lagrange UFR Crteil, Pr Grimaldi UFR Piti-Salptrire, Dr Chabot UFR Necker, Pr Poiraudeau UFR Cochin. DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE Anne 2003-2004