Veille technologique - · PDF fileVeille technologique Sommaire : I. Introduction a)...

Click here to load reader

  • date post

    15-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    221
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Veille technologique - · PDF fileVeille technologique Sommaire : I. Introduction a)...

  • Veille technologique

    Sommaire :

    I. Introduction

    a) Fonctionnement dune imprimante 3D b) Quel volution dans le futur

    II.

    a) Avantages b) Inconvnient

    c) A qui est-elle abordable ?

    Conclusion. Liens de recherche :

    - http://www.boulanger.com/info/animation/bcbu/micro-multimedia/imprimante-3d/avantages-et-limites.htm

    - http://www.primante3d.com/principe/ - http://www.monunivers3d.com/achat/prix/

    Introduction :

    La veille technologique ou veille scientifique et technique consiste s'informer de faon

    systmatique sur les techniques les plus rcentes et surtout sur leur mise disposition

    commerciale (ce qui constitue la diffrence entre le technique et le technologique). Cette

    activit met en uvre des techniques d'acquisition, de stockage et d'analyse

    d'informations et leur distribution automatique aux diffrentes sections concernes de

    l'entreprise, la manire d'une revue de presse. Ces informations peuvent concerner

    une matire premire, un produit, un composant, un procd, l'tat de l'art et l'volution

    de l'environnement scientifique, technique, industriel ou commercial de l'entreprise. Elle

    permet aux bureaux d'tudes d'tre informs des baisses possibles de cot ou

    d'augmentation de qualit dans le cadre de l'analyse de la valeur. L'entit de production

    connat mieux grce elle ses limites de production et sa concurrence future. Elle se

    pratique dans la lgalit et le respect de dontologie

    http://www.boulanger.com/info/animation/bcbu/micro-multimedia/imprimante-3d/avantages-et-limites.htmhttp://www.boulanger.com/info/animation/bcbu/micro-multimedia/imprimante-3d/avantages-et-limites.htmhttp://www.primante3d.com/principe/https://fr.wikipedia.org/wiki/Techniquehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Technologiehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Informationhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Automationhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Entreprisehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Revue_de_pressehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Mati%C3%A8re_premi%C3%A8rehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Composanthttps://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_de_l%27arthttps://fr.wikipedia.org/wiki/Environnementhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Scientifiquehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Techniquehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Industriehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Commercehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Bureau_d%27%C3%A9tudeshttps://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_de_la_valeurhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Concurrence

  • Limpression 3D nest pas une technologie qui fonctionne dune seule et mme

    manire. Il existe en effet une multitude de procds permettant dimprimer un objet en 3D. Si

    les techniques dimpression sont diffrentes sur la forme, le principe reste toujours le mme. Il

    consiste superposer des couches de matires avec une imprimante 3D selon les cordonnes

    transmises par un fichier 3D.

    Le guide suivant rvle le fonctionnement de cette machine tape par tape, ainsi que les

    logiciels et les matriaux quelle utilise selon le procd employ.

    A) Fonctionnement dune imprimante 3D

    Limpression 3D fonctionne donc selon plusieurs procds, qui diffrent selon le type

    dimprimante 3D utilise. On peut classer ces procds dans trois grands groupes : Le dpt de matire La solidification par la lumire Lagglomration par collage Ces trois procds fonctionnent selon le mme principe de base, cest dire superposer des couches de matires selon les coordonnes dun fichier 3D. La diffrence se situe sur la manire dont sont dposes et traites ses couches, ainsi que le type de matriau utilis.

    Pour la plupart des procds employs lutilisateur a besoin : dune imprimante 3D de consommable (filament, poudre) dun fichier 3D (au format STL ou OBJ) dun logiciel de slicing pour trancher le fichier et transmettre les indications

    http://www.primante3d.com/http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier_de_st%C3%A9r%C3%A9olithographiehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Objet_3D_%28format_de_fichier%29

  • limprimante

    dun ordinateur

    La manire dexporter les fichiers vers limprimante diffre selon les marques et les modles :

    cble USB, Wi-Fi ou carte SD. 1 . Limpression par dpt de matire

    FDM ou FFF

    La majorit des imprimantes 3D personnelles fonctionnent selon ce principe. FDM est

    lacronyme anglais de Fused Deposition Modeling qui signifie modelage par dpt de

    filament en fusion . Ce procd qui a t invent en 1988 par la socit Stratasys, est

    une marque dpose. On parle aussi de FFF (Fused Filament Fabrication) voir mme de

    MPD (Molten Polymer Deposition) qui sont eux des termes libres de droits. Cette

    technique consiste dposer couche par couche un filament de matire thermoplastique

    fondu 200C (en moyenne) qui en se surperposant donne forme lobjet. La tte

    dimpression se dplace selon les coordonnes X, Y et Z (longueur, largeur et hauteur)

    transmises par un fichier 3D correspondant au modle 3D de lobjet imprimer.

    Limite pendant longtemps des matriaux de type plastique tels que les classiques PLA

    et lABS, limpression 3D voit arriver de nouveaux filaments composites base de mtal

    (cuivre, bronze) et mme de bois. Plus rarement certaines machines utilisent des cires

    ou des polycarbonates. Aujourdhui lindustrie agroalimentaire et la mdecine

    semparent peu peu de cette technique pour imprimer des aliments et des cellules en

    adaptant la tte dextrusion.

  • 2 . La solidification par lumire

    La strolithographie ou SLA

  • La strolitographie est la premire technique dimpression 3D avoir t mise en

    vidence. Si la paternit de ce procd est souvent attribue lamricain Charles Hull

    fondateur de 3D Systems, on doit en fait cette invention trois franais (Alain le

    Mhaut, Olivier de Witte et Jean Claude Andr) dont leurs brevets bien que dposs 3

    semaines plus tt (16 juillet 1984), nont malheureusement pas t renouvels. Appele

    aussi SLA (Strolithographie Apparatus) cette technique consiste solidifier un

    liquidephotosensible par le biais dun rayon laser ultraviolet. Les imprimantes

    fonctionnant par SLA ont quatre parties principales: un rservoir qui peut tre rempli

    avec un liquide photopolymre, une plate-forme perfore qui est descendue dans le

    rservoir, un rayonnement ultraviolet (UV ) et dun ordinateur commandant la plate-

    forme et le laser. Tout comme la FDM, limprimante va dans un premier analyser le fichier CAO, puis en

    fonction de la forme de lobjet va lui ajouter des fixations temporaires pour maintenir

    certaines parties qui pourraient saffaisser. Puis le laser va commencer par toucher et

    durcir instantanment la premire couche de lobjet imprimer. Une fois que la couche

    initiale de lobjet a durci, la plate-forme est abaisse, est ensuite expose une nouvelle

    couche de surface de polymre liquide. Le laser trace nouveau une section transversale

    de lobjet qui colle instantanment la pice durcie du dessous.

    Ce processus se rpte encore et encore jusqu ce que la totalit de lobjet ce soit form

    et soit entirement immerg dans le rservoir. La plateforme va ensuite se relever pour

    faire apparaitre lobjet fini en trois dimensions. Aprs quil ai t rinc avec un solvant

    liquide pour le dbarrasser de lexcs de rsine, lobjet est cuit dans un four ultraviolet

    pour durcir la matire plastique supplmentaire. Les objets fabriqus selon la strolithographie ont gnralement une bonne qualit de

    finition et de dtail (0,0005 mm) on obtient des surfaces bien lisses et rgulires.

    Qualitativement elle fait partie des meilleurs techniques dimpression 3D actuellement.

    La dure ncessaire pour crer un objet avec cette technique dpend galement de la

    taille de la machine utilise. La SLA a aussi lavantage de pouvoir produire de grosses

    pices (de plusieurs mtres). Pour ces objets l il faudra plusieurs jours, quelques heures

    pour les plus petites. Parmi ces inconvnients, un cot plus lev que la FDM et un panel de matriaux et des

    coloris plus limit du fait des polymres utiliss comme matire premire. Les solvants

    et les liquides polymres dgageant par ailleurs des vapeurs toxiques durant

    limpression, votre local devra tre quip dune hotte aspirante pour laration.

    http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/1327553http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/dico/d/chimie-polymere-803/http://www.creatix3d.com/

  • Le procd Polyjet

    Cette Technologie brevete par la socit isralo-amricaine Objet Geometries Ltd,

    fonctionne aussi sur le principe de photopolymrisation. De la mme manire, lobjet

    sera modlis en 3D avec un logiciel spcialis (AutoCAD par exemple) puis son fichier

    envoy limprimante. Les ttes dimpressions vont alors dposer en goutte goutte de

    la matire photosensible sur un support de gel, selon les coordonnes transmises par le

    fichier. Une fois la matire dpose, celle-ci va tre expose un rayon ultraviolet qui va

    alors la durcir instantanment. Lopration sera rpte jusqu obtention de lobjet

    final, il ne restera alors plus qu le nettoyer. Avec une prcision de lordre de 0,005mm

    il est possible de raliser des objets avec un haut niveau de dtail et des pices

    dassemblage pouvant simbriquer comme des engrenages. Objet Geometries a par la suite affin cette technique en mettant au point Polyjet

    Matrix. Avec 96 embouts pour chacune de ses ttes dimpression, il est possible pour

    lutilisateur de combiner plusieurs matriaux diffrents, souples ou plus rigides. En vous

    permettant de crer votre propre composite, ce procd vous offre la possibilit

    dimprimer des dobjets plus varis et