Vantard Juin Juil Aout2012 V3

download Vantard Juin Juil Aout2012 V3

of 2

  • date post

    24-Jul-2015
  • Category

    Documents

  • view

    58
  • download

    0

Embed Size (px)

description

monthly, alterlocalist newspaper

Transcript of Vantard Juin Juil Aout2012 V3

CRIVEZ NOUS ENVOYEZ VOS INFOS Pour le mois de septembre 2012 par e-mail : princeroro@gmail.com ATTENTION :Prochain bouclage autour du 22 aot

Juin Juillet Aot 2012

N 27

Mouffe Maube MontagneMensuel satirique, alterlocaliste, libre, indpendant, gratuit et sans pube.Numro financ par Yonas du Godjo 8 rue de l'cole Polytechnique, et nous l'en remercions infiniment.

dition Mouffetardienne du "Vantard du Faubourg " Tir 1000 exemplaires

LE PAIN DU MOIS

A Y EST, LA GAUCHE EST PASSE, LE COMBAT DES CHEFS COMMENCE DROITEBon d'accord, dans notre circonscription Axel Kahn a perdu, mais avec les honneurs. Oppos l'ex Premier ministre Fillon (C'est quoi son prnom dj ?) bnficiant d'un dcoupage haute couture, sur mesure, il avait peu de chances. Mais nous avons eu le plaisir de voir que dans le cinquime proprement dit, il tait en tte. Courage, le Vantard est avec vous (pitre consolation!)

SPECTACLES et CONCERTS (suite...)CAF LE VERRE PIED, 118 bis rue Mouffetard 75005. 01 43 31 15 72 C'est un caf un peu particulier : on y croise des gens frus de lettres, de vrais ivrognes, de faux intellos, des tudiants comme s'il en pleuvait, devant et derrire le bar, des colos, des anars, des chanteurs de rue, des brocanteurs venus se reposer, des bouquinistes de fortune, des photos, des peintures, des Bataves et un professeur de mathmatques amricain qui se plat bien chez nous. Il photographie avec son vieux Leica les scnes de genre, les joueurs de piano sur ordinateur, les figurants de cinma qui viennent parler de leurs plus belles scnes, le slameur de Nietszche venu du Rif. Sur les tables, des plaques en cuivre rappellent les places favorites des clients rguliers, les dinosaures y croisent les perruches. C'est l que le Vantard trane ses gutres.

AU PIANO VACHE, 8 rue Laplace, Richard fait la politique de l'ponge... Tous les lundis de juin et juillet, RODOLPHE RAFFALLI reprend sa guitare jazz manouche et fait vibrer la foule des amoureux transis de musique. Tout y est : la modestie surraliste, l'humour froid et le talent des musiciens qui l'entourent et le suivent dans des improvisations endiables. Chaque soir sa musique avec des DJ DIFFRENTS aux manettes. Le patron du lieu, La Vieille pour les intimes nous parle souvent d'un petit village tranquille perdu dans les Maures, un endroit o il ne se passe jamais rien, o Paris vient chercher la quitude du Midi et jouer aux boules en dgustant des plats locaux au bord de la rivire chez Lionel, etc. Il n'en est rien, c'est bien chez lui, Collobrires que le tueur fou a assassin deux femmes gendarmes... AUX PIPOS 2 rue de l'Ecole Polytechnique 75005, chez Alain Gangneux pour les amoureux du vin authentique. Patrice est parti pour une nouvelle aventure pouss par Christelle qui a su s'imposer comme la nouvelle chef des serveuses. C'est Dallas aux Pipos. Jos

SPECTACLES et CONCERTS

Contrairement ce que pensaient les stratges de la droite (surtout les transfuges de l'extrme droite infods au sarkozysme), les Franais ne sont tombs ni dans le pige de la xnophobie et de l'exclusion ni dans le "ni-ni". Nini peau de balle ! Au prochain congrs de l'UMP, a va saigner, le darwinisme politique comptitif a toutes les chances de s'exprimer pleinement. C'est dans la nature profonde des scorpions de vouloir piquer, quitte faire couler le bateau sur lequel ils sont tous embarqus. Ils n'ont rien perdu de leur morgue et de leur mpris, ils reconnaissent la dfaite soit, mais on sent l'amertume des siges perdus, on sent le ressentiment, loin de l'examen de conscience. Les clans se forment, l'affrontement est proche. Tous aux abris !

LES FRANAIS DANS LEUR SAGESSE PROFONDE ...

Qui va devenir le "matre des phynances de l'UMP"? Qui mangera de l'andouille profusion?

ZO : "UNE ONG ELLE TOUTE SEULE" par Prince RoroQuand elle vient se dtendre de son travail intense, elle se tient toujours au bar, pas loin de son "Ritchie", celui qui a une belle gueule dans la rubrique " Le pain du mois". Zo est un peu mystrieuse, curieuse du bruissement du monde. Il y a du Portugal, de la bienveillance, du voyage, de la chasse au trsor, de la science-fiction, de la distance, un peu d'Orlans, de la sollicitude, de l'inattendu, des Antilles, de la protection, de la science politique, de l'altruisme, de la procrastination, de l'errance, de l'humanitaire, de la sociologie, de la mfiance, de l'horizon ONG et une grande bont dans son regard. Comme toutes les femmes de son ge, elle essaie de conjuguer performance et vulnrabilit dans un monde prcaire et incertain o la rivalit et l'envie sont riges en systme. Zo n'en a cure, elle poursuit un fil, une ligne, un chemin : le sien, l'abri des regards inquisiteurs et des fausses valeurs. Elle a fabriqu un personnage, une sorte de leurre semi-gothique qui occupe les gens pendant qu'elle les observe loisir. Elle se nourrit de rencontres et ses jours la dirigent vers ce moment tant attendu, celui du dpart. Elle ne vit que pour a : commencer un vie, loin des tudes et du train-train quotidien. Sa premire apprhension que l'existence pouvait offrir plusieurs vies a eu lieu en Inde lors d'un change universitaire. Au lieu mme de la mtempsychose, elle va rejoindre une ONG spcialise dans le micro-crdit pour permettre aux paysans crass par les dettes de commencer une activit qui va les nourrir. L'tat de l'Andhra Pradesh, dont le seul nom suffit voquer tous les mystres de la magie et les secrets de la plante, l'attend. LE NIZAM D'HYDERABAD Elle parle avec passion de la rsurgence des mouvements rgionalistes, des deux entits politiques qui se sont opposes aprs l'indpendance de l'Inde, de ce prince qui voulait faire scession. Les sept Nizams d'Hyderabad ont rgn pendant deux sicles, jusqu' l'indpendance de l'Inde en 1947 et leur annexion en 1948. Ils furent de grands dfenseurs de la culture, des arts, de la littrature, de la joaillerie et mme de la gastronomie. Partir dans cette rgion qui a connu tant de tensions, de conflits, o les cranciers locaux se sont enrichis sur la misre des paysans pauvres, relve du sacerdoce. L'action humanitaire dans ces rgions n'est pas chose aise et

L'Ami Bridenne du Faubourg

ZoZo l'explique de sa voix grave, parfois peine audible, comme si elle ne voulait pas troubler l'ordre du monde. Mais une chose la fait agir : l'injustice. Si les petits crdits changent la vie des gens et les rendent plus heureux, ils possdent galement des effets pervers : l'argent reste parfois dans les grandes villes, alors que les villageois des zones recules, souvent plus indigents, ne voient rien venir. Certains bnficiaires s'initient la cavalerie pour rembourser des emprunts de plus en plus nombreux. Si l'on prte volontiers aux femmes, parce qu'elles remboursent mieux, cela dtruit parfois l'quilibre au sein de la famille... Des problmes que Zo connat par cur et qu'elle va devoir affronter. Ce qui compte pour elle, au-del de tout, c'est de ne jamais abandonner ses projets, de naviguer entre curiosit et prudence pour devenir quelqu'un de bien sans se compromettre.

L'Ami Quinsat de la Mouffe

Tous les vendredis soirs aux Pipos, Jos enflamment les curs des belles touristes avec son regard de braise, son jeu de sourcils et sa voix de stentor qu'il sait rendre douce. LE COUP DE CUR DU VANTARD LE ROYAL SAINT-JACQUES 263 Rue Saint-Jacques 75005 Paris. Un bistro de quartier comme on n'en fait plus. Une ambiance d'habitus, des visages avenants, une tte de veau pleurer, quand il y en a, et des vins dlicieux. Le patron, dit la Vnus de Mino, vous accueille avec un enthousiasme discret et puis quand il voit qui il a affaire, il se dtend ET SOURIT. Mireille, la serveuse pleine d'humour, s'occupe avec tendresse des mauvais garons, ses clibataires qu'elle soigne particulirement.

A SUFFIT !

MICHEL : LE GABIN DANSEUR DE ST MDARD

vantard 27 juin JUIL Aout 2012.indd 1

25/06/12 00:09

GENS DE MOUFFETARDNICOLAS LE TENDRE

LE PLI DU MONDE, MON QUARTIER par le Professeur Larue.70. Tapis volant

Le rveur ironique en coute flottante

NICOLAS "Mais je vous coute, je suis l !" a l'nerve un peu quand on lui dit qu'il n'est pas tout fait avec nous. Pourtant, il ne fait que s'adapter au lieu, un lieu de gens pas presss. Ce dandy du bar fait des petits voyages dans les volutes de poulet grill, en compagnie des bouchers et de la dame du magasin de surgels voisin. Ce petit porche est devenu un rendez-vous des fumeurs, c'est l que l'aquarelliste s'installe pour peindre les clients du Verre--Pied PACO LE VOYAGEUR L'ancien complice de Nicolas, il s'est fait la malle dans des pays lointains o il ne pleut pas

71. Habitudes

La fontaine de la place ct de lglise, lombilic du monde pour certains, fait lobjet de rituels secrets quand tout le monde dort. Mon quartier est un jardin, un zoo humain, une nef des fous, une arche de No perdue en Seine, dfiant la grande cathdrale. Je me suis fait faire un tapis avec le plan de mon quartier. Comme a, je peux en faire le tour sans quitter ma chambre et parfois je menvole avec pour chevaucher les rves des voisins. Je sonne chez les amis, je parle aux gens dans la rue, je fume de gros cigares dans les cafs, bref, je mentrane pour le moment de la sortie en ralit augmente.

73. Chimres

77. Bouteille

Dans mon quartier, certaines femmes dansent en marchant. Lextravagance de leur pas attire les regards, comme un courant dair la fume dans une chambre dado. Elles ont le got de la dlivrance, le mot pour rire, celui qui tue la solitude.74. Attente

Dans mon quartier, personne ne pense, nous sommes contamins par lphmre dans lattente dune nouvelle histoire. Nous essayons de fixer la gratuit originelle du cosmos en dtournant la beaut du temps qui passe.75. Gardiens de lennemi

Dans mon quartier, ceux qui ont des habitudes notent les habitudes des autres. Ils inscrivent dans un p