Valority Le Mag de vos finances personnelles avril 2014

Click here to load reader

  • date post

    05-Dec-2014
  • Category

    Real Estate

  • view

    316
  • download

    0

Embed Size (px)

description

A la Une : Crowdfunding, le nouveau mode de financement participatif. Immobilier : Les bouleversements de la Loi Alur. Vacances :ne faites pas exploser votre budget

Transcript of Valority Le Mag de vos finances personnelles avril 2014

  • 1. avril n7 www.valority.com VALORITYI N V E S T I S S E M E N T la une CROWDFUNDING LE NOUVEAU MODE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF pratique VACANCES NE FAITES PAS EXPLOSER VOTRE BUDGET dossier IMMOBILIER LES BOULEVERSEMENTS DE LA LOI ALUR
  • 2. CROWDFUNDING : LE NOUVEAU MODE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF Utopie pour certains, ralit pour dautres, le crowdfunding est une technique de financement innovante qui connat un dveloppement exponentiel. En plus de reprsenter une alternative crdible aux modes de financements classiques, elle permet aussi aux pargnants de faire fructifier leur argent. IMMOBILIER LES BOULEVERSEMENTS DE LA LOI ALUR Attendez-vous tre chamboul dans vos habitudes. Avec la loi Alur, propritaires bailleurs et occupants, locataires, co- propritaires vous allez devoir vous adapter de nouvelles rgles. Tour dhorizon dun texte qui fera date dans lhistoire de limmobilier. VACANCES NE FAITES PAS EXPLOSER VOTRE BUDGET Louer un appartement plutt quune chambre dhtel trois toiles, opter pour le gardiennage pour limiter les risques de cambriolages Avant de prendre le chemin des vacances, lisez nos conseils pour respecter le budget fix sans rogner sur les loisirs. dossier page 11 la une page 4 pratique page 18 ne pas manquerpages 10 - 17 - 22 tableau de bord du patrimoinepage 23 2 Le Mag Valority un magazine de la rdaction dInfomedia Priodicit : Mensuelle Editeur : Infomedia SAS 26, rue de Chteaudun 75009 Paris Directeur de la publication : Jean-Damien Chtelain Secrtaire de rdaction : Thibault Lamy Rdacteurs : Barbara Kiraly Thibault Fingonnet Cration graphique : Rouge 202 [email protected] Crdits photos : Thinkstock - Infomedia
  • 3. 3 Aucune dcision ne sera prise sans concertation avec les professionnels concerns. Cest la rponse de Pierre Moscovici, ministre de lEconomie du gouver- nement Ayrault, la question dun journaliste en confrence de presse au sujet des rumeurs de refonte de la rmunration des notaires relayes par le journal Le Parisien le 19 mars 2014. Pour rappel, les notaires sont rtribus en pro- portion du montant de la transaction immobilire, selon un barme prcis et fix par la loi. Plus le logement se vend cher, plus les moluments du notaire sont levs. Toujours selon les informations divulgues par Le Parisien, les notaires pourraient lavenir tre pays en fonction dune grille forfaitaire afin de dconnecter davantage leurs moluments des prix de limmo- bilier. Objectif : rduire les frais de notaires (environ 8% dans lancien, 2 3% dans le neuf) et redonner du pouvoir dachat aux acqureurs. 13,6 le chiffre du mois la phrase du mois Cest en millions, le nombre de contribuables avoir opt pour une dclaration de revenus en ligne en 2013, selon un communiqu de la Direction gnrale des finances pu- bliques (DGFiP) dat du 18 mars 2014. La tldclaration sduit toujours plus de Franais, puisquils taient 12,8 millions choisir la dclaration sur le web en 2012. Pour attirer davantage de contribuables, ladministration fiscale amliore laccessibilit du site internet www.impots.gouv.fr en le rendant plus facile dutilisation. Elle propose chaque contri- buable dindiquer une dernire fois les trois identifiants habi- tuellement requis (numro fiscal, numro de tldclarant et revenu fiscal de rfrence) pour accder leur espace personnel et crer leur propre mot de passe personnalis. Une fois la mani- pulation termine, les contribuables nauront plus qu indiquer leur numro fiscal et leur mot de passe pour se connecter. 9Avril dbut de lenvoi des dclarations 2014 des revenus perus en 2013. 16Avril ouverture du service de dclaration des revenus en ligne sur www.impots.gouv.fr. le calendrier fiscal Le crowdfunding en capital rencontre un succs grandissant en France. Vritable alternative aux moyens de financement classiques, il sduit entrepreneurs et investisseurs. Reportage pour mieux comprendre lessor du financement participatif. la vido du mois Flashez le code pour voir la vido
  • 4. la une suite CROWDFUNDING LE NOUVEAU MODE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF LancenFranceilyaquelquesannes,lecrowdfundingfaitchaquejourdesmules.Cemodedefinancement innovant,bassurlidequeleparticulierpeutparticiperausuccsdunprojet,entrepreneurialnotamment, connatundveloppementexponentiel.Ledon,leprtoulactionnariatsontdsormaisautantdepossibilits de financer lesprit dentreprise. Cerise sur le gteau, outre le fait de reprsenter une alternative crdible au monopole bancaire mais galement aux modes de financement classiques, investir dans le crowdfunding permet de faire fructifier son argent. Comment investir ? Quels rendements attendre ? Tout ce quil convient de savoir pour ne pas passer ct de ce phnomne de socit. 4
  • 5. 5 Prt dUnion, KissKissBankBank, SmartAngels Si ces noms ne vous disent peut-tre rien au- jourdhui, ils devraient vous sembler plus fami- liersdansunavenirproche.Cessitesinternetfont en effet partie des principaux acteurs du crowd- funding en France, littralement le financement par la foule. Ce nouveau mode de financement dit participatif consiste mettre en relation des porteurs de projet et des investisseurs au travers de plateformes en ligne. Particularit du mca- nisme, linvestisseur soutient librement le projet quil dsire financer en choisissant son mode de rmunration. Du don pour un projet culturel lentre au capital dune petite et moyenne en- treprise (PME), en passant par le prt rmunr ou non, lventail des possibles semble illimit, tant les nouveaux modles de crowdfunding fleurissent en France. Un internaute, un projet, un financement Mais quest-ce que le crowdfunding prcis- ment? Tout simplement un systme dans lequel un particulier ou une personne morale prend la place dune banque ou dun fonds dinvestisse- ment pour pallier les besoins financiers dun por- teur de projet. Ce mode de financement prend diverses formes et sadresse par consquent des profils diffrents. A lvidence, un particulier souhaitant soutenir un projet par le don naura pas les mmes motivations quun pargnant la recherche de rendement ou dun investisseur dsirant entrer au capital dune entreprise autre- ment quen jouant ses conomies en Bourse. Les raisons de lmergence du crowdfunding en France tiennent ainsi avant tout lhtrog- nit des modles disponibles sur Internet. Le particulier a le choix et peut adapter son inves- tissement ses motivations. Encore faut-il que le rendement soit la finalit de son passage lacte. Ce qui nest pas toujours le cas. Une pargne utile aux autres Lattrait pour le financement participatif, qui na vritablement merg dans lHexagone quau dbut des annes 2010, est indniable. Alors que lensemble des plateformes ddies au crowdfunding avaient runi 27 millions deuros en 2012, lexercice 2013 a clairement t celui de la confirmation : avec 78,3 millions deuros col- lects, les placements ont en effet pratiquement tripl en lespace de douze mois. Lan pass, 330.966 internautes ont ainsi soutenu un projet via une plateforme de crowdfunding selon la 2e dition du baromtre du crowdfun- ding ralis par CompinnoV et lassociation Financement Participatif France (FPF). Parmi eux, 314.413 donateurs, soit 95% de bienfaiteurs dsintresss, ont en moyenne donn 64 euros au projet de leur cur, pour un total de 20 mil- lions deuros (contre 9 millions deuros en 2012). On a tous emprunt un jour , observe Arnaud Poissonnier, fondateur de la plateforme de prt solidaire Babyloan. Largument de ce spcialiste du microcrdit non rmunr nest pas dnu de sens, loin sen faut. Particuliers comme en- trepreneurs ont pour leur grande majorit dj t confronts la difficult de trouver des fonds. La premire motivation des donateurs, cest lempathie, confirme Vincent Ricordeau, co-fondateur du site kisskissbankbank.com. Le retour sur investissement motionnel est trs im- portant. Le dirigeant de cette plateforme, qui a collect 13,5 millions deuros de dons depuis sa cration en mars 2010, met galement en avant le pouvoir de linternaute, qui possde au final un libre arbitre sur le projet qui va ou non se ra- liser. Lorsque vous donnez, vous le faites pour que le projet naisse. La premire motivation des donateurs cest lempathie
  • 6. 6 la une suite Artistique comme le financement dun festi- val de courts mtrages ou la production dun groupe de musique, ducatif via des actions de bnvolat en France ou ltranger, les projets prennent de multiples formes. En quatre an- nes, pas moins de 7.100 projets sur les 25.000 reus par KissKissBankBank ont t financs par le don (voir notre interview en page 9). Dautres acteurs, linstar dUlule (fr.ulule.com) ou la trs mdiatique plateforme My Major Company, qui a notamment contribu lclosion du chan- teur Grgoire, pratiquent le don avec ou sans contrepartie. Si, de lavis de nombreux spcialistes du crowd- funding sous forme de don, la fiscalit ne contri- bue pas au passage lacte, les internautes peuvent toutefois bnficier dune rduction dimpt lorsquils financent gratuitement des projetsportspardesuvresoudesorganismes dintrt gnral ou encore des fondations ou associations reconnues dutilit publique. Mais lvidence, pour trouver un intrt financier dans une opration de crowdfunding, linves- tisseur doit se porter sur des modles plus rmunrateurs. Le prt, lalternative au monopole bancaire P