UE 1 UE 3 UE 5 UE1 Biochimie-Biologie et Bioinformatique ...

of 21/21
1 UE 1 UE 3 UE 5 UE1 Biochimie-Biologie et Bioinformatique moléculaires 1. Parmi les propositions suivantes concernant la répartition de la volémie en position debout, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ? A. Elle est homogène B. Elle rend négligeable la pression hydrostatique en tout point de l’organisme C. Elle favorise la perfusion du cerveau D. Elle limite l’apparition d’œdèmes des chevilles en fin de journée E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte 2. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ? Une diminution du retour veineux a pour conséquence : A. Une diminution de la pré-charge B. Une diminution du volume d’éjection systolique C. Une diminution du débit cardiaque D. Une diminution de la pression artérielle E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte 3. Parmi les propositions suivantes concernant le cerveau humain, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ? A. Un volumineux cerveau est l’une des caractéristiques de l’espèce humaine B. L’Homme présente le plus volumineux cerveau de toutes les espèces lorsque l’on considère la taille absolue C. L’Homme présente le coefficient d’encéphalisation le plus élevé de toutes les espèces D. Au niveau cérébral en position debout, la pression hydrostatique est négative E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte 4. Parmi les propositions suivantes, indiquer celle(s) qui correspond(ent) à un (des) mécanisme(s) de l'évolution : A Dérive génétique B Sélection sexuelle C Sélection naturelle D Hérédité des caractères acquis E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte 5. Parmi les propositions suivantes, indiquer celle(s) qui correspond(ent) à un (des) type(s) de spéciation : A. Spéciation sympatrique B. Spéciation polypatrique C. Spéciation péripatrique D. Spéciation allopatrique E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
  • date post

    19-Jun-2022
  • Category

    Documents

  • view

    1
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of UE 1 UE 3 UE 5 UE1 Biochimie-Biologie et Bioinformatique ...

UE1 Biochimie-Biologie et Bioinformatique moléculaires
1. Parmi les propositions suivantes concernant la répartition de la volémie en position debout, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Elle est homogène
B. Elle rend négligeable la pression hydrostatique en tout point de l’organisme
C. Elle favorise la perfusion du cerveau
D. Elle limite l’apparition d’œdèmes des chevilles en fin de journée
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
2. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ? Une diminution du retour
veineux a pour conséquence :
B. Une diminution du volume d’éjection systolique
C. Une diminution du débit cardiaque
D. Une diminution de la pression artérielle
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
3. Parmi les propositions suivantes concernant le cerveau humain, laquelle (lesquelles) est (sont)
exacte(s) ?
A. Un volumineux cerveau est l’une des caractéristiques de l’espèce humaine
B. L’Homme présente le plus volumineux cerveau de toutes les espèces lorsque l’on considère la taille absolue
C. L’Homme présente le coefficient d’encéphalisation le plus élevé de toutes les espèces
D. Au niveau cérébral en position debout, la pression hydrostatique est négative
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
4. Parmi les propositions suivantes, indiquer celle(s) qui correspond(ent) à un (des) mécanisme(s) de
l'évolution :
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
5. Parmi les propositions suivantes, indiquer celle(s) qui correspond(ent) à un (des) type(s) de
spéciation :
2
6. Parmi les chercheurs suivants, indiquer celui (ceux) qui a (ont) développé la théorie des équilibres
ponctués :
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
7. Parmi les propositions suivantes, que représente ce modèle de diversification des êtres vivants ?
A Diversification selon contingence
B Diversification selon décimation
D Diversification croissante
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
8. Parmi les propositions suivantes, quelle est (sont) l’(les) espèce(s) appartenant au genre Homo :
A afarensis
B habilis
C neanderthalensis
D sapiens
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
9. Parmi les propositions suivantes, indiquer celle(s) qui est (sont) exacte(s).
Selon la médecine évolutionniste, les facteurs qui contribuent à l’obésité sont à :
A 100 % d’origine comportementale
B 100 % d’origine génétique
C 100 % d’origine environnementale
D Pourcentage variable entre origines génétique et environnementale
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
10. Parmi les propositions suivantes concernant l’évolution des poissons cichlidés du lac Victoria, indiquer
celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
A C’est un exemple de radiation adaptative
B Ses mécanismes sont exclusivement environnementaux
C Elle se traduit par l’acquisition d’un double système de mâchoires
D Elle est enrayée par l’introduction récente de la perche du Nil
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
3
11- Parmi les propositions suivantes concernant le cholestérol non estérifié, indiquer celle(s) qui est (sont)
exacte(s) :
B Il est présent dans l’enveloppe des lipoprotéines
C Il comprend cinq cycles carbonés
D Il appartient à la classe des prénols
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
12- Parmi les propositions suivantes concernant les acides gras, indiquer celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
A La majorité des acides gras naturels a une configuration trans
B La majorité des acides gras naturels possède deux fonctions acide
C La majorité des acides gras naturels a un nombre impair d’atomes de carbone
D La majorité des acides gras naturels est indispensable
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
13- Parmi les propositions suivantes concernant la tyrosine, indiquer celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
A C’est un acide aminé à groupement R polaire négativement chargé
B C’est un acide aminé aromatique
C C’est un acide aminé non indispensable
D C’est le précurseur des hormones stéroïdes
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
14- Parmi les propositions suivantes concernant les lipoprotéines de haute densité (HDL), indiquer celle(s)
qui est (sont) exacte(s) :
A L’apolipoprotéine majoritaire des HDL est l’apolipoprotéine B48
B Les HDL discoïdales sont des substrats de la lécithine cholestérol acyl transférase
C Les HDL sphériques sont des substrats de la lipoprotéine lipase
D La protéine ATP-binding cassette A1 (ABCA1) joue un rôle important dans le transport du cholestérol
des HDL sphériques vers les cellules hépatiques
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
15- Parmi les propositions suivantes concernant la cellulose, indiquer celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
A C’est un polyoside de structure d’origine végétale
B Elle est hydrolysée en maltose dans le tube digestif chez l’homme
C Elle est constituée exclusivement de glucose
D Son hydrolyse partielle donne un diholoside réducteur
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
16- Parmi les propositions suivantes concernant la flavine adénine mononucléotide (FMN), indiquer celle(s)
qui est (sont) exacte(s) :
B Elle dérive du nicotinamide
C C’est un groupement prosthétique
D Elle contient une molécule de ribose
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
4
17- Parmi les propositions suivantes concernant la vitamine A, indiquer celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
A La vitamine A est une vitamine importante pour la vision
B La vitamine A est utilisée pour traiter le rachitisme
C Le béta carotène est une provitamine A pouvant être convertie en vitamine A dans
l’organisme
D Chez la femme enceinte, un excès de vitamine A peut s’avérer tératogène
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
18- Parmi les propositions suivantes concernant la vitamine E, indiquer celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
A La vitamine E est une vitamine hydrosoluble
B La vitamine E est transportée dans l’organisme par les lipoprotéines
C La vitamine E se trouve en abondance dans les graisses animales
D La vitamine E est un donneur d’électrons
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
19- Parmi les propositions suivantes concernant le calcium, indiquer celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
A L’absorption intestinale du calcium est facilitée par la vitamine D
B Le calcium peut être un premier messager
C Le diacylglycérol permet la libération des stocks endoplasmiques de calcium
D Le calcium joue un rôle important dans la coagulation sanguine
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
20- Parmi les activités enzymatiques suivantes, quelle est (sont) celle (celles) qui produit (produisent)
directement un second messager :
A La phospholipase A2
B La phospholipase C
C L’adénylate cyclase
D La guanylate cyclase
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
21- Parmi les propositions suivantes concernant la protéine kinase A, indiquer celle(s) qui est (sont)
exacte(s) :
C Elle est composée de sous-unités régulatrices et catalytiques
D Son activité dépend de la concentration en AMP cyclique
E Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
22. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant les génomes des virus :
A. Le génome du virus de l’hépatite B (VHB) a une taille d’environ 10 kilopaires de bases (kb)
B. Le génome du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) a une taille d’environ 10 kb
C. Le génome du virus géant Mimivirus comporte environ 200 gènes
D. Les génomes des virus ont une taille variant d’environ 1 kb à 10 mégapaires de bases (Mb)
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
5
23. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant les génomes des procaryotes :
A. Le génome d’Escherichia coli a une taille d’environ 5 mégapaires de bases (Mb)
B. Le génome de Mycobacterium tuberculosis (agent responsable de la tuberculose) a une taille d’environ 5 Mb
C. Le génome de Mycoplasma genitalium comporte environ 4 300 gènes
D. Sorangium cellulosum est considérée comme la bactérie vivante ayant le plus petit génome
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
24. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant les génomes des eucaryotes :
A. L’homme partage environ 30 % de ses gènes avec la levure de boulanger (Saccharomyces cerevisiae)
B. La taille des organismes eucaryotes multicellulaires est proportionnelle à la taille de leur génome
C. Les gènes contenus dans les génomes des eucaryotes sont intercalés entre de l’ADN intergénique
D. Les génomes des eucaryotes ont une taille variant d’environ 10 mégapaires de bases (Mb) à plusieurs
centaines de gigapaires de bases (Gb)
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
25. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant les gènes codant les protéines chez l’homme :
A. Ils comportent 9 exons en moyenne
B. La taille moyenne de leurs exons est d’environ 150 paires de bases (pb)
C. Leur partie codante (CDS) représente environ 25 % de leur taille
D. Leur taille est en moyenne de 1,3 kilopaires de bases (kb)
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
26. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant l’ADN répété en tandem composant le génome humain :
A. Il contient les gènes codant les ARN de transfert (ARNt)
B. Les motifs minisatellites peuvent avoir une taille de 2 paires de bases (pb)
C. Les motifs minisatellites sont particulièrement polymorphes
D. Les motifs satellites sont le composant principal de l’hétérochromatine
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
27. Parmi les séquences répétées du génome humain suivantes, indiquer celle(s) qui est (sont)
dispersée(s) :
B. Les gènes codant les ARN ribosomiques (ARNr)
C. Les rétrotransposons à LTR (pour long terminal repeat sequence)
D. Les transposons
6
28. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant les polymorphismes du génome humain :
A. Il y a environ 10 millions de variations de séquence ponctuelles (SNP) répertoriées dans la population humaine
(par rapport à la séquence de référence du génome humain)
B. La variabilité du nombre de copies (CNV) correspond aux variations du nombre de répétitions des motifs
répétés en tandem
C. Les CNV sont les variations les plus fréquentes
D. Les SNP sont recueillis dans la base de données dbSNP
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
29. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant les variations de séquence ponctuelles (SNP) entre deux individus (humains) :
A. Elles représentent une densité moyenne de 1 SNP tous les 300 nucléotides
B. Elles représentent une densité moyenne de 1 SNP tous les 100 000 nucléotides
C. Elles sont également réparties (c’est-à-dire de manière régulière) sur le génome
D. Elles sont inégalement réparties (c’est-à-dire de manière irrégulière) sur le génome
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
30. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant les haplotypes du génome humain :
A. Les haplotypes des populations américaines tendent à être plus courts que ceux des populations africaines
B. Un haplotype est un regroupement de variations de séquence ponctuelles (SNP) transmises ensemble
C. Un haplotype est un regroupement de SNP génétiquement liés qui sont situés sur une même région d’un
chromosome
D. Le projet Hapmap a permis de réduire le nombre de SNP signifiants à un échantillonnage de SNP
« marqueurs »
31. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
La mutation schématisée ci-dessous est une :
A. Duplication
B. Inversion
C. Macromutation
D. Translocation
7
32. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
La mutation ponctuelle dans une séquence codante du chromosome 12 humain schématisée ci-
dessous est une mutation :
33. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant l’interprétation de données mutationnelles :
A. Les bases de données mutationnelles dédiées spécifiquement à un gène donné sont appelées « locus-specific
databases » (LSDB)
B. Les bases de données mutationnelles dédiées spécifiquement à un gène donné sont dites « centrales »
C. Les bases de données mutationnelles permettent de vérifier si une variation de séquence a déjà été rapportée
au préalable
D. Les mutations non-sens ont un effet pathogène hautement probable
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
34. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant certains des principaux sites web de la bio-informatique moléculaire :
A. « GenBank » est classé dans la catégorie « Maladies »
B. « OMIM » est classé dans la catégorie « Maladies »
C. « Orphanet » est classé dans la catégorie « Variations génomiques »
D. « UCSC Genome Browser » est classé dans la catégorie « Variations génomiques »
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
35. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant l’outil bio-informatique BLAST :
A. Il est disponible sur un site web
B. Il permet de réaliser des alignements multiples
C. Il permet de réaliser des alignements par paires
D. Il permet de rechercher des séquences dans une base de données
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
8
36. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Concernant le rapport suivant (partiel, seulement le début est présenté) obtenu avec l’outil bio-
informatique BLAST :
Reference: Altschul, Stephen F., Thomas L. Madden, Alejandro A. Schäffer,
Jinghui Zhang, Zheng Zhang, Webb Miller, and David J. Lipman
(1997), "Gapped BLAST and PSI-BLAST: a new generation of
protein database search programs", Nucleic Acids Res. 25:3389-3402.
RID: 1128008173-29593-130480588721.BLASTQ4
Database: All GenBank+EMBL+DDBJ+PDB sequences (but no EST, STS,
GSS,environmental samples or phase 0, 1 or 2 HTGS sequences)
3,513,476 sequences; 15,409,939,179 total letters
Query= Sequence a rechercher
Sequences producing significant alignments: (Bits) Value
gi|18860844|ref|NM_130837.1| Homo sapiens optic atrophy 1 (au... 119 7e-25
gi|18860842|ref|NM_130836.1| Homo sapiens optic atrophy 1 (au... 111 1.6e-24
gi|18860836|ref|NM_130834.1| Homo sapiens optic atrophy 1 (au... 102 3.6e-24
gi|18860828|ref|NM_015560.1| Homo sapiens optic atrophy 1 (au... 102 3.6e-24
gi|55621739|ref|XM_526426.1| PREDICTED: Pan troglodytes simil... 102 3.6e-24
gi|49902673|gb|BC075805.1| Homo sapiens optic atrophy 1 (auto... 102 3.6e-24
gi|34783630|gb|BC043443.2| Homo sapiens optic atrophy 1 (auto... 102 3.6e-24
A. La base de données cible (Database) est une banque de séquences nucléiques
B. La séquence requête (Query) est une séquence protéique
C. Le meilleur score est 119
D. Le programme blastn a été utilisé
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
9
Constante d’Avogadro : NA = 6,022.10 23
mol -1
C
.mol -1
7 m
J.s ; Célérité de la lumière : c = 3.10
8 m.s
-19 J
37. Parmi les propositions suivantes concernant la description quantique de l’atome d’hydrogène, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
C. m est le nombre quantique de spin
D. s est le nombre quantique secondaire
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
Les QCM 38 et 39 concernent la réaction thermodynamique suivante se déroulant à 298K dans un système fermé :
2 SO2(g) + O2(g) 2 SO3(g)
H°f (298K) (SO2(g)) = - 297 kJ.mol -1
; H°f (298K) (SO3(g)) = - 396 kJ.mol -1
S°298K (SO2(g)) = 248 J.K -1
.mol -1
.mol -1
.mol -1
A. H°f (298K) (O2(g)) = - 198 kJ.mol -1
B. La réaction est exothermique
C. Il s’agit de la réaction de formation de SO3(g)
D. H°f (298K) (O2(g)) = 0 kJ.mol -1
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
39. Parmi les propositions suivantes concernant cette réaction, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. La variation d'entropie ne peut pas être négative pour cette réaction
B. G°réaction = - 142,274 kJ.mol -1
C. La réaction est exergonique
D. G°réaction = 55,528 kJ.mol -1
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
40. Parmi les propositions suivantes concernant la réaction de combustion du benzène à 25°C, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Enthalpies standard de formation pour CO2 (g) : - 393 kJ.mol
-1 et pour H2O (l) : - 285 kJ.mol
-1
A. La réaction de combustion correspond à : C6H6 (l) + 15/2 O2 (g) 6 CO2 (g) + 3 H2O (l)
B. L’enthalpie standard de formation du benzène est de + 49 kJ.mol -1
C. L’enthalpie standard de formation du benzène est de 0 kJ.mol -1
car on est dans les conditions « standard »
D. L’enthalpie standard de formation du benzène est de + 3262 kJ.mol -1
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
10
41. Parmi les propositions suivantes concernant une réaction de variation d’enthalpie libre négative,
laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Cette réaction est thermodynamiquement possible
B. Cette réaction est cinétiquement rapide
C. Cette réaction est endergonique
D. Cette réaction est spontanée
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
42. Parmi les propositions suivantes concernant une réaction de loi cinétique d’ordre 2, de constante de
vitesse k et de concentration initiale [A]0, laquelle de ces propositions indique la bonne relation donnant
le temps de 4/5 ème
de réaction ?
43. Parmi les propositions suivantes concernant les catalyseurs présents dans une réaction, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
B. Ils rendent la réaction spontanée
C. Ils jouent sur l’énergie d’activation de la réaction
D. Leur concentration finale dépend de l’ordre de la réaction
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
44. Parmi les propositions suivantes concernant le temps de demi-réaction pour une cinétique d’ordre 1
dont la constante de vitesse est égale à 4,723.10 -3
s -1
B. ≈ 20 min
C. ≈ 147 s
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
45. Le clofibrate est un médicament permettant d’abaisser le taux de triglycérides sanguins. Sa structure
est la suivante :
C
O
O
CH2
CH3
Parmi les propositions suivantes concernant l’atome de carbone signalé par une flèche, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
B. Il possède 4 liaisons sigma
C. Il présente des doublets libres
D. Les liaisons avec les 3 atomes voisins font un angle d’environ 120° entre elles
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
11
46. Parmi les propositions suivantes concernant la molécule de formol HCHO, laquelle (lesquelles) est
(sont) exacte(s) ?
A. L’atome de carbone présente une hybridation de type sp 2
B. L’atome de carbone forme une liaison pi avec chaque atome d’hydrogène
C. La molécule s’inscrit dans un tétraèdre
D. L’angle entre les liaisons est d’environ 180°
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
47. Parmi les propositions suivantes concernant les configurations électroniques du cation Cu
+ (Cu : Z=29),
A. 1s 2 2s
48. Parmi les propositions suivantes concernant le phénomène d’électronégativité, laquelle (lesquelles) est
(sont) exacte(s) ?
A. L’électronégativité mesure la tendance d’un atome engagé dans une liaison à repousser les électrons
B. Toutes les échelles conduisent au même classement des éléments par rapport à leur électronégativité
C. Les éléments les plus électronégatifs se situent en haut à droite de la classification (hors gaz rares)
D. Les éléments de la première colonne de la classification périodique sont dits électropositifs
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
49. Parmi les propositions suivantes concernant la liaison hydrogène, laquelle (lesquelles) est (sont)
exacte(s) ?
A. Elle apparait dans les composés à liaison atomique comportant un (ou plusieurs) atome(s) d’hydrogène
B. Elle est de nature électrostatique
C. C’est la plus forte des liaisons faibles
D. Si l’atome d’hydrogène est lié à un atome fortement électronégatif, la liaison correspondante est polarisée
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
50. Parmi les propositions suivantes concernant l’atome et les particules élémentaires, laquelle (lesquelles)
est (sont) exacte(s) ?
A. L’atome est électriquement neutre
B. L’atome se compose d’un noyau chargé positivement et d’électrons périphériques chargés négativement
C. La charge des particules atomiques est indiquée en « unités de charge élémentaire »
D. Le proton et le neutron ont des masses beaucoup plus grandes que celle de l’électron
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
51. Parmi les propositions suivantes concernant les orbitales atomiques, laquelle (lesquelles) est (sont)
exacte(s) ?
A. Il est possible de déterminer avec précision les variables permettant de calculer la trajectoire d’un électron
B. L’orbitale atomique constitue le volume dans lequel la probabilité de présence d’un électron est nulle
C. Il y a 1 orbitale nd, 3 orbitales ns et 5 orbitales np
D. Chaque orbitale ne peut contenir au maximum que deux électrons à spins parallèles
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
12
52. Parmi les propositions suivantes concernant une solution contenant 20 mmoles de chlorure de
calcium et 40 mmoles de chlorure de potassium, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
MCa = 40,0 g.mol -1
MK = 39 g.mol -1
MCl = 35,5 g.mol -1
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
53. Parmi les propositions suivantes concernant 500 mL d’une solution de sulfate de cuivre de
concentration 0,02 mol.L -1
Sulfate de cuivre : CuSO4, 5 H2O
Cuivre : M = 63,5 g.mol -1
Sulfate : M = 96,1 g.mol -1
H2O : M = 18 g.mol -1
A. La concentration massique de cette solution est égale à 4,99 g.L -1
(arrondi à 2 chiffres après la virgule)
B. Pour préparer cette solution, il faut peser 1,596 g de cristaux
C. Pour préparer cette solution, il faut peser 2,5 g de cristaux (arrondi au 1 er
chiffre après la virgule)
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
54. A 50 mL d’une solution d’acétate de sodium CH3COONa de concentration 20 % m/v, sont ajoutés
200 mL d’eau. Parmi les propositions suivantes concernant la solution diluée, laquelle (lesquelles)
est (sont) exacte(s) ?
A. La concentration de la solution diluée est de 4 % m/v
B. La concentration de la solution diluée est de 4 g.L -1
C. La quantité molaire d’ions acétate est égale à la quantité molaire d’ions sodium dans la solution diluée
D. La solution diluée contient 10 g d’acétate de sodium
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
Les questions 55 et 56 concernent une solution commerciale d’acide sulfurique H2SO4 dont les
caractéristiques sont les suivantes :
densité = 1,84 pureté = 95 % m/m masse molaire M = 98 g.mol -1
55. Parmi les propositions suivantes concernant les caractéristiques de cette solution, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. 100 mL de cette solution pèsent 184 g
B. 100 g de cette solution contiennent 5 g d’eau
C. 1000 mL de cette solution pèsent 1748 g
D. 100 g de cette solution contiennent 184 mL d’acide sulfurique
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
56. Parmi les propositions suivantes concernant la concentration de cette solution, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. La valeur de la concentration massique est comprise entre 1900 et 1950 g.L -1
B. La valeur de la concentration massique est comprise entre 1745 et 1750 g.L -1
C. 1000 mL de cette solution contiennent 1748 g d’acide sulfurique
D. La valeur de la concentration molaire est comprise entre 17,5 et 18,0 mol.L -1
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
13
57. Parmi les propositions suivantes concernant les groupes fonctionnels de la molécule
d’acémétacine, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. L’acémétacine comporte une fonction acide carboxylique
B. L’acémétacine comporte une fonction thioéther
C. L’acémétacine comporte une fonction ester
D. L’acémétacine comporte une fonction amide
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
58. Parmi les propositions suivantes concernant les centres asymétriques de l’aliskirène, laquelle est
exacte ?
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
59. Parmi les propositions suivantes concernant la structure de l’entacapone, laquelle (lesquelles) est
(sont) exacte(s) ?
B. L’entacapone comporte une fonction nitrile
C. La liaison C2=C3 est de configuration Z
D. L’entacapone est un dérivé nitré
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
14
60. Parmi les propositions concernant la structure de l’époprosténol, laquelle (lesquelles) est (sont)
exacte(s) ?
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
61. Parmi les propositions suivantes concernant l’activité optique des molécules A, B, C et D, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
B. La molécule B ne dévie pas la lumière polarisée
C. La molécule C est inactive sur la lumière polarisée
D. La molécule D est optiquement active
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
62. Parmi les propositions suivantes concernant les composés A et B ci-dessous, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A B
A. Les représentations A et B correspondent à la même molécule
B. Les représentations A et B correspondent à deux énantiomères
C. Les représentations A et B correspondent à deux diastéréoisomères
D. Les représentations A et B correspondent à deux antimères
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
15
63. Parmi les propositions concernant les réactifs 1 et 2 utilisés pour préparer l’éther A selon la
réaction suivante, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Le réactif 1 = B, et le réactif 2 = C
B. Le réactif 1 = D, et le réactif 2 = E
C. Le réactif 1 = F, et le réactif 2 = G
D. Le réactif 1 = H, et le réactif 2 = I
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
64. Parmi les propositions suivantes concernant la préparation de l’ester A, laquelle (lesquelles) est
(sont) exacte(s) ?
A. L’ester A est formé par chauffage du mélange d’acide acétique et d’éthanol en présence d’une quantité
catalytique de H2SO4
B. L’ester A est formé par réaction de B avec l’éthanol
C. L’ester A est formé par réaction de C et de D
D. L’ester A est formé par réaction de E avec l’éthanol
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
16
65. Parmi les propositions suivantes concernant les composés formés lors du chauffage de l’ester A
en présence d’une solution aqueuse de soude, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Le composé B est obtenu lors de cette réaction
B. Le composé C est obtenu lors de cette réaction
C. Le composé D est obtenu lors de cette réaction
D. Le composé E est obtenu lors de cette réaction
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
66. Parmi les propositions suivantes concernant les différents produits d’oxydation du thiol A ci-
dessous, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
B C D E
A. Le composé B est obtenu par oxydation de A
B. Le composé C est obtenu par oxydation de A
C. Le composé D est obtenu par oxydation de A
D. Le composé E est obtenu par oxydation de A
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
Les QCM 67 et 68 concernent la séquence réactionnelle suivante :
17
67. Parmi les propositions suivantes concernant la structure de A, laquelle (lesquelles) est (sont)
exacte(s) ?
B. Le composé A est un alcool secondaire
C. Le composé A comporte un hydroxyle
D. Le composé A est une molécule chirale
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
68. Parmi les propositions suivantes concernant la structure des composés B et C, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
B. Le composé B comporte une fonction ester
C. Le composé C a pour formule C8H11PO4
D. Le composé C comporte une fonction sulfamide
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
69. Parmi les propositions concernant la structure du composé A formé selon la réaction suivante,
laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Le composé A est une cétone
B. Le composé A est l’acide benzoïque
C. Le composé A a pour formule C7H6O
D. Le composé A comporte un hydroxyle
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
70. Parmi les propositions concernant la réactivité de l’acide succinique, laquelle (lesquelles) est
(sont) exacte(s) ?
A. La doxylamine peut former un sel avec l’acide succinique
B. L’acide clavulanique peut former un sel avec l’acide succinique
C. Le métoprolol peut former un sel avec l’acide succinique
D. La solifénacine peut former un sel avec l’acide succinique
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
18
71. Parmi les propositions concernant la réaction suivante de la cétone A, laquelle (lesquelles) est
(sont) exacte(s) ?
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
72. Parmi les propositions suivantes concernant les formes mésomères des dérivés A-D ci-
dessous, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. La représentation A’ est une forme mésomère correcte de A
B. La représentation B’ est une forme mésomère correcte de B
C. La représentation C’ est une forme mésomère correcte de C
D. La représentation D’ est une forme mésomère correcte de D
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
19
73. Parmi les propositions suivantes concernant la iatrogénie, laquelle (lesquelles) est (sont)
exacte(s) ?
A. En pharmacoépidémiologie est évaluée la probabilité qu’un évènement lié à la prise d’un médicament
survienne pendant une période donnée
B. La mesure du taux d’incidence permet l’estimation de la probabilité qu’un évènement lié à la prise d’un
médicament survienne pendant une période donnée
C. Si 500 cas d’atteinte hépatique pour 1000 personnes suivies un an sont relevés, le taux d’incidence est
de 5 %
D. Les effets indésirables des médicaments reproduisent des maladies présentes dans la population
générale
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
74. Parmi les propositions suivantes concernant la place de l’usager ou des associations de patients
dans l’étude des médicaments, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Il est membre de droit du Comité de Protection des Personnes
B. Dans toute intervention publique, il doit exposer ses éventuels liens d’intérêt avec des firmes
C. En tant que lanceur d’alerte, il s’expose à des poursuites
D. Les associations de patients « VIH » ont contribué à modifier la relation médecin investigateur-patient et
la méthodologie des essais cliniques dans d’autres pathologies
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
75. Parmi les propositions suivantes concernant les effets indésirables (EI) des médicaments,
laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Les EI fréquents en rapport avec une propriété pharmacologique du médicament sont imprévisibles
B. Les EI rares sont détectés avant commercialisation
C. Les EI dépendant de la dose administrée sont évitables
D. Les EI consécutifs à l’administration d’un médicament pour adulte à un enfant font partie des aléas
thérapeutiques non fautifs
76. Parmi les propositions suivantes concernant le développement des médicaments, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Les accidents survenus au XXème siècle après prise de médicaments, comme l’affaire thalidomide
chez la femme enceinte entrainant des malformations des membres de leurs enfants, ont révélé la
nécessité d’évaluer l’efficacité et la sécurité des produits
B. La prise en compte de la dimension éthique de l’expérimentation chez l’Homme remonte au Moyen-
Age
C. Des médicaments actifs ont été découverts par hasard (on parle de « sérendipité »)
D. Après les accidents en fin de XXème ou début de XXIème siècle, l’opinion publique est devenue pour
la première fois un acteur de l’évolution de la législation sur le médicament
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
20
77. Parmi les propositions suivantes concernant l’éthique dans les essais cliniques médicamenteux,
laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Une fin thérapeutique bénéfique pour la collectivité ne justifie pas des moyens expérimentaux
préjudiciables aux individus admis dans l'essai
B. Si un essai clinique est inacceptable dans un pays développé, il faut le conduire dans un pays
pauvre car cela est avantageux pour des malades qui n'ont pas d'autres possibilités de se faire soigner
C. Un essai méthodologiquement incorrect ne peut pas être éthique car les patients sont exposés à
un risque alors que l’essai ne pourra pas répondre à la question posée
D. Il est éthique d'utiliser des traitements dont l'efficacité et la sécurité n'a pas été évaluée
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
78. Parmi les propositions suivantes concernant l’interprétation endogène de l’origine de la maladie,
selon les sciences sociales, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Elle est une interprétation exclusivement profane de la maladie
B. Elle est une interprétation exclusivement savante de la maladie
C. Elle donne du sens à la maladie
D. Elle renvoie à l’idée que la maladie est une fatalité
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
79. Parmi les propositions suivantes concernant le texte ci-dessous, laquelle (lesquelles) est (sont)
exacte(s) ?
« Historiquement, la préoccupation du sens de la maladie a précédé en Occident la recherche
scientifique de ses causes ; mais cette dernière n’a pas gommé ni invalidé le souci du sens qu’il
convient de conférer à cette épreuve. Aujourd’hui, la question de la signification de la maladie ne
commande plus sa représentation médicale ; elle n’en demeure pas moins une dimension essentielle
de l’expérience de maladie. » :
A. Son auteur considère que l’étiologie scientifique est ce qui donne du sens à l’épreuve qu’est la maladie
B. Son auteur considère que l’étiologie scientifique ne satisfait pas pleinement le malade dans sa quête de
compréhension de la maladie
C. Son auteur considère que l’expérience de la maladie s’accompagne d’une recherche de sens
D. Son auteur utilise « sens de la maladie » et « causes scientifiques de la maladie » comme des synonymes
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
80. Parmi les propositions suivantes concernant J.-J. Rousseau, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. Il développe une interprétation exogène de la maladie
B. Il développe l’idée de l’influence des conditions sociales sur l’apparition de la maladie
C. Il a décrit le gradient social de santé
D. Il développe une pensée sur la maladie qu’on retrouve dans les discours contemporains profanes
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
81. Parmi les propositions suivantes concernant les médecines dites parallèles, laquelle (lesquelles)
est (sont) exacte(s) ?
A. Elles désignent l’ensemble des médecines traditionnelles
B. Elles désignent l’ensemble des pratiques de soins qui ne sont pas exercées par les médecins
C. Elles reposent principalement sur une conception exogène de l’étiologie de la maladie
D. Elles sont mobilisées par les individus pour maximiser leur santé
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
21
82. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
A. La conception kantienne de l’autonomie a fortement influencé la manière dont est envisagée l’autonomie des
patients dans les textes législatifs contemporains
B. Kant s’inquiète des effets potentiellement négatifs de la valorisation de l’autonomie qui engendreraient des
relations conflictuelles entre les individus
C. Pour I. Illich, la croissance économique au XX e siècle a affaibli l’épanouissement du pouvoir médical
D. I. Illich pointe la responsabilité de la médecine, au XX e siècle, dans l’augmentation de maladies
E. Aucune des propositions ci-dessus n’est exacte
QROC :
L’automédication, que nous définissons ici comme l’usage de médicaments en dehors d’une
prescription médicale, prend plusieurs formes : la prise de médicaments dans l’armoire à
pharmacie personnelle, l’ajustement de la posologie d’un traitement prescrit, ou encore
l’utilisation du médicament dans un autre objectif que celui prescrit par le médecin.
Pratique souvent cachée à leur praticien, elle semble de plus en plus assumée par les patients
voire revendiquée par les citoyens.
Chez les médecins, l’automédication est tout à la fois encouragée et désapprouvée.
Quels peuvent être les éléments, sociaux et culturels, qui entrent en jeu dans les
conduites des patients et les discours ambivalents des médecins, au sujet de
l’automédication ?