Twitter : un outil au service du consumer insight

Click here to load reader

  • date post

    14-Dec-2014
  • Category

    Business

  • view

    5.124
  • download

    1

Embed Size (px)

description

Au travers de l'analyse de 50 000 tweets sur un marché de grande consommation et ses acteurs, nous tâchons de définir de grandes tendances analytiques permettant d'intégrer au mieux la veille de l'outil dans ses dispositifs d'intelligence consommateurs

Transcript of Twitter : un outil au service du consumer insight

  • TWITTER, UN OUTIL AU SERVICEDU CONSUMER INSIGHT ?

    SEMO 3 Novembre 2010

  • QUI SOMMES NOUS ?

  • PRESENTATION DE SPOTTER

    Cration en 1998 loccasion des JO de Sydney

    Focus sur lanalyse des contenus presse, web et mdias sociaux

    Editeur de solutions de veille, text mining et danalytics linternational

    Approche technologique et quipe multinationale de 15 analystes

    Des grands comptes historiques institutionnels, agences et conseils et annonceurs (IT, tourisme, FMCG, Healthcare, Luxe)

  • PRESENTATION DE DUKE

    Cration en 1999, intgration Razorfish en 2007 et Vivaki (Publicis) en 2009

    3 mtiers : la stratgie digitale, la cration et la production de contenus

    Une intgration Vivaki qui permet daller plus loin en termes de performance mdia et marketing, de mobile et de technologie

    Des grands comptes historiques dans le domaine du food, de lautomobile, du luxe, du retail et du corporate

  • 2 SOCIETES QUI SASSOCIENT POUR COMPRENDRE LES MEDIAS SOCIAUX

    Les MS sont le nouveau fuel des stratgies digitales

    Ecouter et comprendre les conversations est obligatoire avant de les rejoindre

    Lapproche analytique de Spotter permet donc Duke de nourrir ses rflexions stratgiques et oprationnelles sur diffrents comptes

  • MEDIAS SOCIAUX : LA NOUVELLE VOIX DU CONSOMMATEUR ?

  • NOUVEAUX OUTILS, NOUVEAUX USAGES

    http://www.theconversationprism.com/media/images/size1920.jpg

  • LES MARQUES AU CUR DES CONVERSATIONS SUR INTERNET

    88% des internautes jugent important quune marque soit en conversation (CSA Mars 2009)

    59% des internautes visitent des espaces ddis aux marques sur Internet (Performics Juin 2010)

    40% des utilisateurs de Facebook sont fans dau moins une marque (OpinionWay Octobre 2010)

  • LES 4 REGLES DOR DES MARQUES POUR ETRE DANS LA CONVERSATION

    ECOUTER pas uniquement entendre :

    la veille ne suffit pas

    COMPRENDRE pas uniquement analyser :

    un peu de quanti, beaucoup de quali

    ENGAGER pas uniquement communiquer :

    audience active = partage, sincrit et proactivit

    SUIVRE pas uniquement mesurer :

    audience ractive = ROI en temps rel

  • TWITTER : PRECURSEUR DES NOUVEAUX USAGES DU WEB ?

  • UN PEU DHISTOIRE

    Ouverture au public en juillet 2006

    Concept de dpart : permettre de partager ses activits (updates) avec tous ses amis par SMS

    Un principe philosophique conserv, KISS : Keep It Simple, Stupid!

    Interface franaise traduite par les utilisateurs en novembre 2009 seulement

  • UN PEU DE CHIFFRES

    145 millions de comptes dans le monde

    80% de notorit et 7% de comptes en France (IFOP Octobre 2010) : environ 250 000 comptes vs. 20 millions pour Facebook

    15% dutilisateurs rguliers : environ 35 000 actifs en France (Karalys Octobre 2010)

    92% des inscrits ont moins de 100 followers

    Profil type : Hommes, < 34 ans, CSP+, RP

  • LES GRANDS TYPES DUSAGES

    La (re)diffusion dinformation: journalistes, professionnels des RP, marques

    La (re)publication automatise de flux RSS: mdias, sites dinformation et e-commerce

    Le partage de moments de la vie prive, de dcouvertes sur le web, dides personnelles: utilisateurs perso ou people

    La veille et la recherche dinformation: professionnels du web, des MS, du markcom

  • QUELQUES EXEMPLES DUTILISATEURS

    Les journalistes : @davidabiker dEurope 1 (12 905 followers), @guybirenbaum fondateur du Post (10 929 followers), @vincentglad de Slate.fr (10 723 followers), @mryemery de France Info (7 260 followers), etc.

    Les blogueurs et spcialistes des mdias sociaux : @sirchamallow (5 068 followers), @cdeniaud (5 010 followers) @jbonnel (3 394 followers), @arnaud_thurudev (2 857 followers), etc.

    Les marques : @laredoutefr (Infos, promos, SAV : 36 587 followers), @fnac (Infos centralises de tous les fils mondiaux : 1 975 followers), @CareersSocgen (Recrutement : 1 620 followers), @lalignedefree (SAV : 1 571 followers), etc.

  • TWITTER DANS SON PROJET DE VEILLE

    La plateforme est intressante triple titre :

    En tant que telle pour le contenu des messages (mme si on est plus ou moins limit 140 caractres) et photos

    Pour reprer des liens vers des informations intressantes que les internautes relaient

    En tant qualerte sur certains nouveaux sujets

    Par ailleurs sa mise en veille est trs simple.

  • CAS PRATIQUE

  • INTRODUCTION (1/2)

    Illustrer notre propos par un cas rel

    Un march de grande consommation et de marques avec des points de vente physiques

    Projet de veille en continu de lensemble des conversations web et mdias sociaux

    Mise en place dune plateforme de veille, dune procdure dalerte en continu, de newsletters quotidiennes, de rapports de tendances hebdomadaires, danalyses mensuelles et de focus qualitatifs ad hoc ou de crise

  • INTRODUCTION (2/2)

    9 comptiteurs tudis

    Combinaison dune veille sur un panel fixe de 150 sources cls et de rcolte ouverte (open web) sur environ 1500 autres sources diffrentes par mois

    Prs de 100 000 documents remonts, qualifis et analyss par an

    Poids de Twitter dans les documents recueillis : 82%

  • METHODOLOGIE (1/4)

    Traitement de 45 438 tweets recueillis du 1er janvier au 15 septembre 2010

    Elimination des tweets factuels de la base analytique : 21 396 tweets non factuels analyss qualitativement

    Codification simple des tweets en fonction du fait quils contiennent ou non un lien : logique de transmission dinformations vs. expression spontane

    Codification approfondie dun chantillon alatoire de de 1000 tweets avec lien et de 1000 tweets sans lien

  • METHODOLOGIE (2/4)

    Sur les 1000 tweets avec lien, identification

    De la thmatique dexpression majeure : corporate/communication, produits, services et emploi

    Du sujet lorigine de la diffusion de linformation et de sa nature

  • METHODOLOGIE (3/4)

    Sur les 1000 tweets sans lien, comprhension dune triple logique :

    Lintention : motivation initiale du tweet (expression, question, transmission ou commentaire dinformation)

    La thmatique dexpression : la marque, les produits, la communication, etc.

    Lattitude, le comportement ou lopinion exprime vis--vis de la thmatique : cf. tude Penn State University, Mai 2009

  • METHODOLOGIE (4/4)

    12 attitudes, comportements et opinions retenus:

    3 types dopinions : commentaire positif, ngatif ou mixte

    3 types de comportements : consommation, buzz, blabla

    6 types dattitudes : attente/envie, annonce, question, notification, confirmation, recommandation

  • ANALYSE LE POIDS DU FACTUEL

  • ANALYSE LE POIDS DU FACTUEL

    53% des tweets sont purement factuels (24 042 tweets) vs. 31% pour les autres types de documents : les utilisateurs ne font que citer la marque et leur frquentation de cette dernire

    Intrt analytique faible sauf vouloir entrer dans une logique de calcul de Part de Voix pur

  • ANALYSE LE POIDS DU FACTUEL

  • ANALYSE LE CONCEPTUEL

  • ANALYSE LE CONCEPTUEL

    47% des tweets : au-del de la marque et/ou du produit sont exprims une action, un sentiment, etc.

    85 tweets conceptuels en moyenne par jour en augmentation de 200% sur 8 mois !!!

  • ANALYSE LE CONCEPTUEL

    11 818 twitterers pour 21 396 tweets : 1,8 tweet en moyenne par individu

    68% nont twitt quune seule fois

    4% ont twitt au moins une fois par mois

    Seuls 10 ont twitt plus de 30 fois et ce top 10 des twitterers reprsente 5% du volume. Le top 100 des twitterers reprsente 17% du volume

    Pas de rgle du 20/80 : une expression atomise derrire quelques gros comptes

  • ANALYSE LE CONCEPTUEL

    Parmi les 20 premiers twiterrers on trouve :

    12 twiterrers intensifs qui twittent et retweetent sur tous les sujets (en moyenne des individus qui ont twitt prs de 30000 fois)

    4 blogueurs spcialiss en buzz et marketing digital : des relais des campagnes de communication et digitales

    2 employs

    1 partie prenante corporate qui sest exprim au cours de 3 crises corporate majeures

    1 blog influenceur secteur : spcialis sur les marques et les produits du secteur

    Les gros volumes domins par des gnralistes et identification de relais intressants

  • ANALYSE LE CONCEPTUEL AVEC LIEN

  • ANALYSE LE CONCEPTUEL AVEC LIEN49% du conceptuel (10 405 tweets)

    Logique de transmission dinformation

    Le poids des informations corporate(conomiques, financires, communication et marketing) est majeur. Produits et services, notamment les innovations sont relays par un utilisateur sur 5.

  • ANALYSE LE CONCEPTUEL AVEC LIEN

    Une tonalit majoritairement neutre :

    Une reprise globalement factuelle de linformation (37% de RT simples). Une prfrence pour les bad plutt que les good buzz

  • ANALYSE LE CONCEPTUEL AVEC LIEN

    Des vnements cls qui tirent linformation :

    Prs de la moiti des tweets conceptuels avec lien sont le fait de 15 actualits/informations, les 2 plus importantes reprsentant 20%

  • ANALYSE LE CONCEPTUEL AVEC LIEN

    Parmi ces 15 actualits/informations, on trouve :

    6 buzz conscutifs des campagnes publicitaires (11% du volume)

    2 buzz conscutifs des crises corporate (18% du volume)

    2 buzz conscutifs un lancement de produit (3% du volume)

    2 buzz conscutifs un lancement de service (5% du volume)

    2 buzz conscutifs une actualit corporate (2% du volume)

    1 buzz relatif diverses actions en matire de stratgie dans les mdias socia