Transition economieverte chambrecommercelevis_20141014

download Transition economieverte chambrecommercelevis_20141014

of 23

Embed Size (px)

description

Conférence de madame Pauline D’Amboise, secrétaire générale et vice-présidente Gouvernance, Responsabilité sociale du Mouvement Desjardins sur la tendance de l’innovation sociétale : l’économie verte.

Transcript of Transition economieverte chambrecommercelevis_20141014

  • 1. La transition vers une conomie verte Un monde dcouvrir Avec la collaboration de lAlliance SWITCH Pauline DAmboise Secrtaire gnrale et vice-prsidente Gouvernance et responsabilit sociale Mouvement des caisses Desjardins Twitter : pdamboise
  • 2. 2 Mes objectifs aujourdhui Dresser un portrait rapide de lconomie verte; Dmystifier le concept; Donner un clairage au plan stratgique; Encourager le passage laction !
  • 3. 3 Plan de prsentation Dfinition de lconomie verte; Mise en contexte au plan international, national et qubcois; La situation de lconomie verte dans le monde quelques faits saillants; Les crneaux porteurs pour le Qubec; Les initiatives structurantes; Le rle cl des municipalits; La contribution de Desjardins; Conditions favorables la transition vers une conomie verte.
  • 4. 4 Dfinition de lconomie verte SWITCHsebasesurladfinitionduProgrammedesNationsuniespourl'environnement(PNUE): ()lconomieverteestuneconomiequientraneuneamliorationdubien-trehumainetdelquitsociale,toutenrduisantdemaniresignificativelesrisquesenvironnementauxetlapnuriederessources(); Ellesecaractriseparunfaibletauxdmissiondecarbone, lutilisationrationnelledesressourcesetlinclusionsociale. SIX SECTEURS INTERPELLS nergierenouvelable Construction cologique Moyensde transport Gestion de leau Amnagement du territoire Gestion des dchets
  • 5. 5 Mise en contexte Qui y rflchit ? Ex. : OCDE, ONU et Word EconomicForum, ONG. Contexte international Dmographie 9milliardsdhumainsnourriren2050ilfaudraproduiredici40ansautantdenourriturequecequiatproduitdepuis10000ans!!! Changementsclimatiques 5erisquemajeurlchelleplantaire,le6etantlincidenceplusgrandedesvnementsclimatiquesextrmes Enjeulgal Risquesdepoursuitecontrelescompagniesnergtiques- 90entreprisesprivesetpubliquessontresponsablesdes2/3desmissionsdedioxinedecarbonedanslemondede18542010,dont5sontcanadiennes Enjeux environnementaux (autres) Pertesdebiodiversit,acidificationdesocans,intensitdescultures,enjeuxderenouvellementdesressources Enjeux sociaux Scuritalimentaire,enjeuxgopolitiques,iniquitssocialesetchmagechezlesjeunes
  • 6. 6 Mise en contexte Qui y rflchit ? Ex.:gouvernementcanadien(Forumnationalsurlnergieetlindustriepropre2014),ProjetTrottieraveclaFondationDavidSuzuki,CleanCapitalismCouncil(CorporateKnights)etautres. Contexte national Prosprit conomique Lienotammentlexploitationduptrole,3eplusgranderservemondialeaprslArabieSaouditeetleVenezuela Contrle du dficit Coupuresmassivesdanslesmcanismesdesurveillance,deconcertationetdanalysescientifique Kyoto RetraitduCanadaetabsenceaudernierSommetsurleclimatNewYork Premires Nations JugementdelaCoursuprmereconnaissantleurdroitdedciderdelutilisationdeleursterresetdenbnficier Trait de libre- change Canada- ZoneEuro Ncessitdintgrerlaresponsabilitsocialeauxmodlesdaffairespourmaintenirlacomptitivit
  • 7. 7 Mise en contexte Qui y rflchit ? Ex. : SWITCH, cotech, Comit-conseil sur les changements climatiques, universits, Conseil patronal de lenvironnement du Qubec, etc. Contexte provincial Loi et stratgie sur le dveloppement durable Undes5tatsdanslemondestredotdunetelleLoi.LedroitunenvironnementsainetrespectueuxdeladiversitestenchssdanslaChartedesdroitsetlibertsduQubec. Changementsclimatiques Ciblede(-20%)dici2020parrapport1990,noussommes(-6,8%).Volontdeprsenterunecibleen2015auSommetdeParis Comit-conseils Mandatdeconseillerlegouvernementsurlesorientationsetlesplusporteuses Systmede plafonnement et dchange de droits dmissions de carbone Premireventeauxenchresennovembre2014 BAPE : Bureau daudiences publiques sur lenvironnement Apourmissiondclairerlaprisededcisiongouvernementaledansuneperspectivededveloppementdurable.Organismeneutre.
  • 8. Sources : HSBC (2010). Sizing the climate economy: We forecast the low-carbon energy market will triple to USD2.2trn by 2020, HSBC Climate Change Global research, September 2010.PNUE (2011). Vers une conomie verte : Pour un dveloppement durable et une radication de la pauvret , Synthse lintention des dcideurs, 2011, p.1. ANALYTICA ADVISORS (2013). The 2013 Canadian Clean Technology Industry Report., p.1BLOOMBERG (2012). Global Trends in Renewable Energy Investment 2012, Bloomberg New Energy Finance Report, 2012. La situation de lconomie verte dans le monde Quelques faits saillants March de lconomie verte 2009 : 740 G$ US 2020 : 1,5 2,7 billions $ US, soit 2,1%du PIB mondial Investissements lessor de lconomie verte par la Chine, les tats-Unis, lEurope, la Core du Sud et autres 2011: 522 G$ US Cesmmespays+lAllemagne,laFrance,laGrande-Bretagne,laCalifornie,ltatdeNew-Yorksontparmiceuxquiontadoptunestratgiedepromotionduneconomieverte Industrie mondiale des technologies propres 2010 : estime 1 billion $ 2020 : 3 billions $ Investissements dans les nergies renouvelables 2011: 257 G$ US Tauxdecroissanceannuelmoyende31%depuis2004
  • 9. Les crneaux porteurs pour le Qubec Le Qubec dispose datouts importants en matire de dveloppement de filires associes une conomie verte : lesfiliresqubcoisesdelefficacitnergtiqueetdesmatiresrsiduelles,delabiomasseetdelhydrolectricitsepositionnentdjfavorablementlchelleinternationale; dautresdisposentaussidatoutssignificatifs,savoir,letraitementdeleau,letransport,larhabilitationdessols,lachimieverteainsiquelolienetlesolaire. Sources : COTECH QUBEC (2012). Les technologies propres au Qubec : tude et talonnage .
  • 10. Les crneaux porteurs pour le Qubec Les nergies renouvelables : un avantage concurrentiel pour le Qubec Fort potentiel dans les technologies hydrolectriques; MeilleurpotentieloliendAmriqueduNord; Biomasse comme gnrateur dlectricit apparat bien dveloppe; Biocarburants, biocombustibles, biogaz, biotechnologies marines. La chimie verte : nouveau crneau de croissance La chimie verte fait rfrence aux biocomposites, bioplastiques ou comatriaux, aux bioproduits et bioprocds. Sources : RSEAU DES INGNIEURS DU QUBEC (2010). Proposition du Rseau des ingnieurs pour engager le Qubec sur la voie de la mobilit durable .
  • 11. Les crneaux porteurs pour le Qubec Traitementdeleau,delairetdessols:aucoeurdelconomiedelenvironnement Dansunmarchmondialstimulparlademandecroissantedespaysmergentsetlaremiseniveaudesinfrastructuresnord-amricaineseteuropennesvieillissantes,plusieursPMEqubcoisescommencentsactiverltrangerdanslesecteurdutraitementdeseaux,delassainissementdelairetladcontaminationdessols. Les transports et la mobilit durable Domaine des matriaux batteries (lithium-ion) et bornes de recharges pour vhicules lectriques Sources : RSEAU DES INGNIEURS DU QUBEC (2010). Proposition du Rseau des ingnieurs pour engager le Qubec sur la voie de la mobilit durable . Autres atouts concurrentiels Transports collectifs et lectriques Construction dautobus, de mtros, de trains Production daluminium Biomasse Biocarburants de 2egnrationpar gazification
  • 12. 12 Les initiatives structurantes Ententeinternationalesurleclimat(Paris2015) 400000personnesdanslesruesNewYorklorsduSommetdesNationsUniessurleclimat; 120chefsdtats; Engagementde6ptrolirescontribuer(fontpartieduproblme, ferontpartiedelasolution); RetraitdelaFondationRockefellerdusecteurptrolieretgroupedinvestisseurstotalisant50G$quivendenttousleursactifsptroliers. Votreentreprisea-t-elleamorcunerflexionsurlesrisquesassocisauxchangementsclimatiques?(ex.:vnementsextrmes,scuritdelachanedapprovisionnement,impactsurlamarque)
  • 13. 13 Les initiatives structurantes Mouvement dinvestissement socialement responsable (PRI) Intgrationdesfacteursenvironnementaux,sociauxetdegouvernance(ESG)danslagestiondeplacements; 1260 signataires lchelle mondiale, reprsentant 45 trillion US$ dactif sous gestion (investisseurs institutionnels); Engagement de Montral sur le carbone ( porte mondiale); 3 trillions dactifs US$ soumis des audits dmissions de gaz effet de serre; Publication par les investisseurs institutionnels du bilan carbone li leurs investissements.
  • 14.