Trajectoires n°4

Click here to load reader

  • date post

    07-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    220
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Entreprendre et réussir en Seine-et-Marne FÉV-MARS 2008 VéroniqueNewland, PDGdeNewVision Technologies N°4

Transcript of Trajectoires n°4

  • &&

    &

    Entreprendre et russir en Seine-et-Marne

    N4FV-MARS2008

    www.seine-et-marne-invest.com

    Avec lehaut dbit,

    on gagnevraiment enefficacit.Vronique Newland,PDG de New Vision

    Technologies

    Numrique :Cap vers lexcellence

    Rendez-vousde lentreprise :Le sens de lefficacit

    Limmobilierdentreprises en pleinecroissance

  • La fort de Fontainebleau au petit matin.

    Instantan Seine-et-Marnepar Yann Piriou

    SommaireActualit 04

    Les Rendez-vous de lentreprise : le sens de lefficacit Lattractivit : un facteur cl du dveloppement conomique Comptitivit : des soutiens sous diffrentes formespour les PME locales

    Mutations conomiques : quels enjeuxpour la Seine-et-Marne ?

    Actualits agenda Actualits en pratique

    Dossier Numrique : cap vers lexcellence 07

    La Seine-et-Marne tient le bon cap LInternet trs grande vitesse arrive Interview de Patrick Cocquet, Dlgu gnralde Cap Digital

    Trs haut dbit : quels avantages pour les entreprises ? Interview de Vronique Newland, PDG de New VisionTechnologies

    Success stories 14

    Chocolaterie Chapon Chelles : la recette du succs Elcima Informatique Melun : des sommets de croissance

    Pour plus de renseignements :

    smdev@seine-et-marne-invest.com ou 01 64 14 19 00

    Enjeux 11

    Matire grise : un labo qui dcortique les matriaux Quartiers daffaires : IE 77, un outil pour inciterles promoteurs btir

    la carte : limmobilier dentreprisesen pleine croissance

  • TAUX DE CHMAGEAot 2007Seine-et-Marne : 6,2%le-de-France : 7,5%France : 8%

    Source : Seine-et-Marne Dveloppement Source : Seine-et-Marne DveloppementSource : SPE 77

    BILAN DELACTIVITIMPLANTATIONDE SEINE-ET-MARNEDVELOPPEMENTAu 15 novembre 2007 :384 dossiers en cours90 implantations2674 emplois concerns

    Source : Seine-et-Marne Dveloppement

    ermettez moi tout dabord de vous souhaiter, au nom delquipe de Seine-et-Marne Dveloppement ainsi que detous les collaborateurs de Trajectoires, une excellente anne

    2008 pour tous vos projets, en particulier ceux porteurs de dveloppe-ment conomique pour nos entreprises et pour lensemble des Seine-et-Marnais.Jai souhait, pour ce quatrime numro, mettre en valeur un aspectnouveau du dveloppement conomique seine-et-marnais, celui delconomie numrique qui se dveloppe rapidement sur lensemblede notre dpartement. Du Nord au Sud et dEst en Ouest, des ini-tiatives nouvelles, petites et grandes, apparaissent, runies par unpoint commun : lutilisation des rseaux numriques.Bien sr, cette mutation a t encourage par le Conseil gnral qui,ds 2004, a pris conscience des enjeux damnagement du territoirelis ces nouvelles technologies et a su mettre en place une politiqueinnovante de partenariat public-priv pour acclrer les quipementsncessaires la desserte de lensemble de la Seine-et-Marne.Depuis lors, on assiste la cration de nouveaux usages dans tous lesdomaines, personnels et familiaux, services la personne Ils sontsouvent crateurs de valeur et porteurs de dveloppement conomiqueet demplois. Je pense ce rseau de crateurs dentreprises, cet arti-san du sud Seine-et-Marne qui a pu dvelopper une politique lex-portation ou cette start-up de Marne-la-Valle, championnefranaise des jeux vido. Toutes ces initiatives auraient t impossibles

    P Du Nord au Sud et dEst en Ouest,des initiatives nouvelles, runies parlutilisation des rseaux numriques.

    Fv-Mars 2008 Trajectoires 03

    0

    0,5

    1

    1,5

    2

    2,5

    2004 2005 2006

    1,9 2,1 1,7

    2007

    1,9

    Tableau de bord

    VOLUTION DU TAUXDE CHMAGEen Seine-et-Marne

    0

    2

    4

    6

    8

    10

    2003 2004 2005 2006

    8,1 % 8,3 % 7,7 % 6,7 %

    Aot 2007

    6,2 %

    EditoLconomie numrique au curde lattractivit seine-et-marnaisePar Grard Eude, Vice-prsident du Conseil gnral de Seine-et-Marneet Prsident de Seine-et-Marne Dveloppement

    sans un accs efficace aux rseaux numriques. Ladhsion duDpartement au ple de comptitivit vocation mondiale, CapDigital , permet aux entreprises seine-et-marnaises des secteursdes technologies de linformation et de la communication, dele-formation ou du multimdia de pouvoir participer des projetsde recherche coopratifs qui permettront lle-de-France de renfor-cer son attractivit.Ce numro prsente galement les conclusions des Rendez-vousde lentreprise que nous avons organiss avec la Chambre deCommerce et dIndustrie. Elles dmontrent lutilit des dispositifsmis en place pour renforcer lattractivit du territoire et la compti-tivit des entreprises. Elles soulignent aussi la ncessit damliorerencore le travail en rseau avec tous les partenaires pour mieux anti-ciper sur les mutations conomiques.

    Vous souhaitez nous faire part de vos ralisations, projets :Contact : smdev@seine-et-marne-invest.comD

    1,9INDICE DE DYNAMISMESeptembre 2007 (sur un an courant)

    10,4%TAUX DE CRATIONDENTREPRISESSeptembre 2007 (sur un an courant)

    VOLUTION DELINDICEen Seine-et-Marne

    VOLUTION DU TAUXDE CRATIONDENTREPRISESen Seine-et-Marne

    02004 2005 2006

    8,9 % 9,2 % 9,7 %

    2007

    10,4 %

    2

    4

    6

    8

    10

    12

  • prsident de Seine-et-Marne Dvelop-pement, les rappelle : Crer un obser-vatoire du dveloppement conomique ;dvelopper loffre foncire et immo-bilire pour les entreprises et les PMEen particulier ; crer des filiresdexcellence pour des activits commeles co-btiments ; enfin, renforcerlimage du dpartement en mettanten avant des initiatives dynamiqueset innovantes. Trois entreprises ontreu un trophe dans les catgories :attractivit, comptitivit et muta-tions conomiques. Deux dentre ellesfont partie du ple de comptitivitVille et Mobilit Durables. Unefaon daller dans le mme sens.

    Optimiser la cohsion des entreprisesseine-et-marnaises. Tel tait le but des2mes Rendez-vous de lentreprise.Le Conseil gnral, via Seine-et-MarneDveloppement et la Chambre deCommerce et dIndustrie de Seine-et-Marne, a invit les acteurs cono-miques du dpartement : entreprises,institutionnels, rseaux daide et dac-compagnement, partenaires financierset immobiliers. Cette journe derflexion avait pour but didentifier degrands axes dactions autour desquelsfdrer ces acteurs. Avec, en toile defond, lambition du dveloppementconomique. Lorsque tout le mondeeffectue le mme geste dans la mmedirection, ce geste gagne en efficacit,martle Jean-Charles Herrenschmidt,le vice-prsident de la Chambre deCommerce et dIndustrie. Quatre pro-positions ont t retenues. Grard Eude,

    Les 2mes Rendez-vous de lentreprise organiss par Seine-et-Marne Dveloppement et la Chambre de Commerce et dIndustrie de Seine-et-Marne ont rassembl des dizaines dacteurs conomiques locaux, en octobre dernier, Melun. Quatre grands axes dactions ont t retenus.

    Les Rendez-vous de lentreprise :le sens de leYcacit

    Actualits

    D www.seine-et-marne-invest.comwww.cci77.cci.fr

    Comment dvelopper lattractivit du territoire ? Ctait la question pose dans le cadre de lune des tables rondes des Rendez-vous delentreprise. Parmi les rponses envisages : une meilleure coute des besoins fonciers et immobiliers des PME.

    Lattractivit :un facteur cl du dveloppement conomique

    04

    Facteur clef du dveloppement co-nomique, lattractivit dun terri-toire, cest sa capacit attirer et maintenir des emplois, des investis-sements, des habitants et rayonnerau-del de ses frontires.Lattractivit de la Seine-et-Marneest bonne. La preuve : en 2006,pour une entreprise qui disparais-sait, deux nouvelles socits voyaientle jour. Les secteurs gographiquesles plus demands ? En priorit,Marne-la-Valle, les zones prochesde lA104, Roissy et Snart. Et laplus grande part de la demande(plus de 85%) concerne des bureauxde moins de 300 m2. Autant direque limplantation de Phytorestoresur 104 ha la Brosse Montceauxfait un peu figure dexception. Cetteentreprise de biotechnologie utilise

    les plantes pour traiter la pollutionatmosphrique. Consquence logique,elle a donc besoin de grandes sur-faces serres et terres agricoles pour cultiver les vgtaux dont elle abesoin et mener toutes les expri-mentations utiles. Laurat du tro-phe de lAttractivit, son PDG at sduit par limportance des sur-faces encore disponibles dans ledpartement mais galement par laqualit de ses relations avec lesacteurs locaux. Et cest bien enrpondant la demande des PMEen matire foncire et immobilireque le dpartement dveloppera sonattractivit.

    D www.phytorestore.com

    La qualit de mesrelations avec les acteurslocaux a t dterminante.Thierry Jacquet,PDG de Phytorestore

  • Grce ses entreprises, la Seine-et-Marne est le premier exportateur dle-de-France vers les tats-Unis. Mais ilest possible de les aider amliorerencore leurs performances afin quellescontinuent jouer les tout premiersrles. Plusieurs pistes se dessinent.Dvelopper les aides lexportation, la cration et la prennit desentreprises. Appuyer les principalesfilires : la logistique, le btiment, lamcanique et laronautique. Souteniret encourager enfin les ples de com-ptitivit et linnovation, garants dunerussite linternational. Aereco, len-treprise de fabrication de systmes deventilation qui a reu le trophe de laComptitivit, investit ainsi 15% deson chiffre daffaires dans la recherche

    Les entreprises ont dautant plus besoin de soutien pour maintenir leur comptitivit que, dans 95 %des cas, ce sont des PME. En renforant leur capacit dinvestissement et dinnovation, en soutenant lesfilires et les ples de comptitivit, on les aide se placer sur la scne internationale.

    EN BREFHologram IndustriesLa socit de Bussy-Saint-Georgesspcialise dans les tiquettesholographiques pour billets debanque et pices didentit vientdtre rcompense pour la qualitde ses produits et leur potentielcommercial. Son PDG, HuguesSouparis, a reu le BrianMonaghan l