Trajectoire N°100, Retour sur 20 ans de talents...

Click here to load reader

  • date post

    14-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    218
  • download

    3

Embed Size (px)

description

Trajectoire numéro 100, automne 2012. Edition collector. Des rencontres, des opinions, de l'élégance TRAJECTOIRE est devenu, ces dernières années, le magazine ayant le plus d’abonnés payants en Suisse romande… Ce qui nous pousse à l’excellence. A la fois élitiste, qualitatif et indépendant, il s’adresse principalement aux leaders d’opinion.

Transcript of Trajectoire N°100, Retour sur 20 ans de talents...

  • 100N

    Retour sur 20 ans de talents...

    100%

    col

    lect

    or,

    100%

    tend

    ance

    , 10

    0% in

    spira

    nt, 1

    00%

    icon

    ique

    , 10

    0% lu

    xe, 1

    00%

    ...

    Traj

    ecto

    ire

    Automne 2012n 100 CHF 10.-

    n 1

    00 A

    utom

    ne 2

    012

    rotonde de cartierQUANTIME ANNUEL 9908 MC

    FIDLE SON ESPRIT DE CRATEUR EN HAUTE HORLOGERIE, CARTIER RENOUVELLE UNE COMPLICATION MAJEURE :

    LE QUANTIME ANNUEL. LE CALIBRE AUTOMATIQUE 9908 MC DE CARTIER INDIQUE LA DATE, LE JOUR ET LE MOIS.

    UN SYSTME INGNIEUX DE RGLAGE UNIQUE PAR LA COURONNE FACILITE LA CORRECTION DE CES FONCTIONS

    UNE SEULE FOIS PAR AN, LISSUE DU MOIS DE FVRIER. LLGANT BOTIER ROTONDE DE CARTIER DE 45MM

    SE DISTINGUE PAR UN AFFICHAGE CRATIF ET INNOVANT DES JOURS ET DES MOIS SUR UN MME CADRAN

    ET PRIVILGIE LA LISIBILIT DU DOUBLE GUICHET DE LA GRANDE DATE.

    BOTIER EN OR ROSE 18 CARATS, COURONNE PERLE ORNE DUN SAPHIR CABOCHON, MOUVEMENT

    MANUFACTURE MCANIQUE, REMONTAGE AUTOMATIQUE, QUANTIME ANNUEL CALIBRE 9908 MC

    (32 RUBIS, 28'800 ALTERNANCES PAR HEURE, DOUBLE-BARILLETS, RSERVE DE MARCHE DENVIRON

    48 HEURES), INDICATION DES JOURS ET DES MOIS PAR DEUX AIGUILLES MARTEAUX, GRANDE DATE 12H.

    cartier.c

    om

    1, QUAI DU MONT-BLANC - GENVE - TL. 022 732 31 18

    Trajectoire_230x300_PUWA1481 09.08.12 11:36 Page1

    9 771662 619008

    100

  • www.chanel.com

    SUI DP1 TRAJECTOIRE 460X300.indd 1 24/07/12 15:00

  • www.chanel.com

    SUI DP1 TRAJECTOIRE 460X300.indd 1 24/07/12 15:00

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 13

  • benny-t.com

    TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 13

    E DITOA y EsT ! NOUs y sOMMEs ! 20 ans de rencontres, de partage et de cration.20 ans avec les plus grandes maisons de luxe, les crateurs prometteurs et les artisans de demain.20 ans et 100 numros scruter cet univers travers de nombreux angles de vue, en gardant toujours lesprit ces savoir-faire si prcieux pour nos lecteurs esthtes et raffins en qute de perfection et de diffrence.Cest toute une quipe de passionns qui vous donne aujourdhui rendez-vous pour ce numro Collector.Combien dheures passes traquer le luxe le plus poustouflant et faire rver nos lecteurs ?Combien de nuits de dcouragement devant la page blanche pour trouver des sujets originaux traitant de lexcellence ?Combien dheures laborer des stratgies originales pour obtenir l interview dune star ?Combien dheures se creuser la cervelle pour rdiger des textes intressants et aiguiser votre apptit ?Merci, cher diteur, chers partenaires, chers lecteurs, pour vos encouragements, votre confiance et votre fidlit.Depuis 1992, nous avons persvr. Nous avons voulu conjuguer, tout au long de ces 100 ditions, les synonymes de qualit, dlgance et de luxe. Nous continuerons avec cette mme passion qui nous anime. Car, dans la mesure o nous avons dj pass 20 ans ensemble, nous ne voudrions pas que lhabitude vienne teindre la flamme de notre belle relation. Pour ce numro spcial, nous avons eu envie de brosser le portrait dhommes et de femmes qui nous semblaient tre des ambassadeurs originaux pour illustrer nos rubriques ftiches horlogre, mode, design, automobile, musique et vasion.Bonne lecture ! Vous trouverez, en page 204, la lettre-anniversaire dun de nos fidles journalistes.

    Siphra M.

  • 14 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    MACH ConsuMer 2010-2september/Septembre

    KonsuM-MediA-AnAlyse sCHweizMethodiK ergebnisse

    AnAlySe-MdiA-ConSoMMAteurS SuiSSeMthodologie Rsultats

    MA strAtegy

    IM- PRESS-UM

    POUR SABONNER TRAJECTOIREA retourner Trajectoire MagazineService des lecteursCh. de la Marbrerie 11227 CarougeSuisse

    Abonnement pour 4 numros CHF 35.- (1 an) Abonnement pour 8 numros CHF 65.- (2 ans)

    Nom

    Prnom

    Adresse

    NPA/localit

    E-mail

    Signature

    EDITEURAndr Chevalley

    Promoco Dveloppement SAChemin de la Marbrerie 1

    CH 1227 CarougeT. +41 22 827 71 00

    www.trajectoire.ch

    DIRECTRICE DE LA RDACTIONSiphra Moine-Woerlen

    PUBLICIT & RELATIONS PUBLIQUESOlivier Jordan | [email protected]

    RESPONSABLE DE LA COORDINATION & SECRTAIRE DE RDACTION

    Nathalie Raneda

    RESPONSABLE ARTISTIQUE & GRAPHISME Carine Bovey

    RDACTEURSMathilde Binetruy, Paul-Henry Bizon, Christine Brumm,

    Jaques Deschenaux, Fabrice Eschmann | BIPH, Patrick Galan, Saskia Galitch, Brnice Matthieu,

    Eric Othenin-Girard, Didier Planche, Vivianne Scaramiglia, Galle Sinnassamy, Christopher Tracy

    RELECTURE & CORRECTIONSAdeline Vanoverbeke

    Caroline Penzes

    COUVERTURECollector N100

    TIRAGETirage vendu : 20502 exemplairesCerti cation REMP 2012Priode de relev : 1.7.11 30.6.12Abonns payants : 18222 exemplaires

    TIRAGE IMPRIM24000 exemplaires

    IMPRESSIONVogt-Schild Druck AG

    DIFFUSIONLabonnement au magazine Trajectoire est propos aux clients Mercedes-Benz, Volvo, Rolls-Royce, Bentley, Bugatti et Maybach du Groupe Andr Chevalley SA. Trajectoire est vendu dans les kiosques Naville, envoy par abonnement aux mdecins, avocats, notaires, agences immobilires de Suisse romande ainsi quaux membres des clubs de golf et de polo, dans les tablissements les plus prestigieux et les htels 5 toiles Genve, Crans-Montana, Divonne, Lausanne, Montreux, Gstaad, Verbier et Villars.Trajectoire | La reproduction, mme partielle, du matriel publi est interdite. Les pages People nengagent pas la rdaction. La rdac-tion dcline toute responsabilit en cas de perte ou de dtrioration des textes ou photos adresss pour apprciation.

    ABONNEMENTS4 numros : CHF 35. (1 an) | 8 numros : CHF 65. (2 ans)[email protected] | T. +41 22 827 71 00

    WEBPromoco | Carine Bovey, Rmi Pillon

    VOUS MRITEZ UNE VRAIE MONTRE

    LIBRE DE SE RINVENTER

    RENDEZ-VOUS NIGHT & DAY Calibre Jaeger-LeCoultre 967A

    La femme a Rendez-Vous avec le temps. Avec son temps. Entirement fabrique la Manufacture Jaeger-LeCoultre,

    la Valle de Joux, en Suisse, la montre Rendez-Vous Night & Day abrite un

    mouvement automatique qui bat au rythme de la libert quune femme prend se rinventer. limage du savoir-faire sans cesse renouvel qui jalonne lhistoire de Jaeger-LeCoultre

    depuis 1833. Plus quune montre, un tat desprit.

    Boutique Jaeger-LeCoultre2, rue du Rhne - Genve

    +41 (0)22 310 61 50

  • 14 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    VOUS MRITEZ UNE VRAIE MONTRE

    LIBRE DE SE RINVENTER

    RENDEZ-VOUS NIGHT & DAY Calibre Jaeger-LeCoultre 967A

    La femme a Rendez-Vous avec le temps. Avec son temps. Entirement fabrique la Manufacture Jaeger-LeCoultre,

    la Valle de Joux, en Suisse, la montre Rendez-Vous Night & Day abrite un

    mouvement automatique qui bat au rythme de la libert quune femme prend se rinventer. limage du savoir-faire sans cesse renouvel qui jalonne lhistoire de Jaeger-LeCoultre

    depuis 1833. Plus quune montre, un tat desprit.

    Boutique Jaeger-LeCoultre2, rue du Rhne - Genve

    +41 (0)22 310 61 50

  • 2Rencontrer...

    SOMMAIREAutomne 2012

    24 20 ICNES, 100 NUMROS Flashback sur 20 clbrits qui ont fait la Une de Trajectoire.

    32 NEXT IN THE CITY Dernires nouvelles du luxe Genve.

    34 FASHIONS B-DAY Louboutin, Fendi, Chanel Nos marques prfres ftent leurs anniversaires !

    38 NEXT IN THE WORLD Ou comment faire le tour du monde en 80 secondes !

    92 DESIGN Les crations iconiques de cinq superstars du design.

    58 JASMINE AUDEMARS La prsidente dAudemars Piguet, plus ancienne maison horlogre encore en mains familiales, nous confie ses passions.

    136 AMLIE NOTHOMB Rencontre avec l incontournable marronnier littraire.

    142 ANNE-SOPHIE PIC Cheffe toile accomplie, Anne-Sophie Pic nous reoit dans sa cuisine Lausannoise.

    144 OLIVIER KRUG Entretien Reims avec le digne reprsentant de la sixime gnration Krug.

    158 HENRI GISCARD DESTAING Le prsident du Club Med dirige une entreprise en pleine expansion.

    168 NATALIE DESSAY Rencontre mlodieuse avec la soprane de lgende.

    1Reprer... Bien des patrimoines et des fortunes familiales sont issus dentreprises et dinitiatives de personnes dexception.

    Patiemment construites, transmises de gnration en gnration, ou fruit dune cession rcente, ces richesses mritent une vigilance et un soin exceptionnels.

    Une banque sre, une qualit suisse de gestion, et une conception partage de lconomie et des marchs fi nanciers.

    La Banque Cantonale de Genve: une vision diffrente de la gestion de fortune pour prenniser vos succs fi nanciers.

    Jrme MonnierDirecteur gnral Clientle Prive et PME Genevoises

    Franco FurcoloDirecteur Private Banking Genve

    Port de Ble, Suisse, 16h.

    Genve Zrich Lausanne Lyon Annecy Paris

    Duba Hong Kong www.bcge.ch/privatebanking

    Comprendre votre succs et

    vos attentes: notre priorit N 1.depuis 1816

    Philosophiedinvestissement

    unique

    Gestionde fortune

    indpendante

    Tradition bancairegenevoise

    BCGE_Trajectoire_PB_230x300.indd 1 24.08.12 10:53

  • Bien des patrimoines et des fortunes familiales sont issus dentreprises et dinitiatives de personnes dexception.

    Patiemment construites, transmises de gnration en gnration, ou fruit dune cession rcente, ces richesses mritent une vigilance et un soin exceptionnels.

    Une banque sre, une qualit suisse de gestion, et une conception partage de lconomie et des marchs fi nanciers.

    La Banque Cantonale de Genve: une vision diffrente de la gestion de fortune pour prenniser vos succs fi nanciers.

    Jrme MonnierDirecteur gnral Clientle Prive et PME Genevoises

    Franco FurcoloDirecteur Private Banking Genve

    Port de Ble, Suisse, 16h.

    Genve Zrich Lausanne Lyon Annecy Paris

    Duba Hong Kong www.bcge.ch/privatebanking

    Comprendre votre succs et

    vos attentes: notre priorit N 1.depuis 1816

    Philosophiedinvestissement

    unique

    Gestionde fortune

    indpendante

    Tradition bancairegenevoise

    BCGE_Trajectoire_PB_230x300.indd 1 24.08.12 10:53

  • SOMMAIRE Automne 2012

    40 LITTRATURE Nos 3 coups de cur littraires.

    46 DISqUES Les meilleurs come-back de la rentre.

    66 HORLOGERIE Retour sur les modles iconiques des marques horlogres les plus prestigieuses.

    76 MODE Trajectoire sest immisc dans les coulisses des dfils haute couture Paris Show garanti !

    110 AUTOMOBILE Nouvelle Mercedes-Benz CLS Shooting Brake : plus quun phnomne de mode, le dbut dune nouvelle re.

    186 SPA Zoom sur les temples du bien-tre et de la beaut avec quelques-uns des spas les plus originaux.

    3(s)Offrir...4Dcouvrir...

    42 PSYCHOLOGIE Pervers narcissiques : dcryptage dune pathologie la mode.

    54 ACTION OU SUSPENS ? Dcouvrez nos coups de cur cinma de la rentre.

    118 ON AIME OU PAS ? De Charlotte Gainsbourg Frdric Beigbeder en passant par Jean Dujardin, ils font la controverse ou lunanimit.

    162 24 HEURES EN MUSIqUE Petit dtour Monaco dans le cadre du Monte-Carlo Piano Masters.

    194 VASION 5 bonnes raisons daller Duba.

    198 DESTINATION Botswana : Safari dexception Emotions garanties !

    Du noir nat la lumire

    sp_230x300_trajectoire_suisse_fr_3p_coco_noir.indd 1 19/06/12 10:26

  • Du noir nat la lumire

    sp_230x300_trajectoire_suisse_fr_3p_coco_noir.indd 1 19/06/12 10:26

  • 20 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    sp_230x300_trajectoire_suisse_fr_3p_coco_noir.indd 2 19/06/12 10:26

    Guillaume Tetu

    Olivier Bernheim

    Thierry Lavalley

    Monica Belluci

    Elisabeth Metzger

    Fawaz Gruosi

    Teri Hatcher

    Cameron Diaz

    Daniel Craig

    Thierry Stern

    Elton John

    Jean DOrmesson

    Arnaud Carez

    Stars Box

  • 20 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    sp_230x300_trajectoire_suisse_fr_3p_coco_noir.indd 2 19/06/12 10:26

  • 22 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    www.coc

    o-no

    ir.ch

    anel.com

    sp_230x300_trajectoire_suisse_fr_3p_coco_noir.indd 3 19/06/12 10:26

    Philippe Lopold-Metzger

    Alexis Gouten

    Michael Schumacher

    Lana Del ReyRosario Dawson

    Bernard Pivot

    Caroline Scheufele

    Jean-Frdrique Dufour

    Patrick Baudry Benot de Gorski

    Jude Law

    Eric-Emannuel Schmitt

    Lang Lang

    Stars Box

  • 22 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    www.coc

    o-no

    ir.ch

    anel.com

    sp_230x300_trajectoire_suisse_fr_3p_coco_noir.indd 3 19/06/12 10:26

  • D

    .R.

    24 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    TRAJECTOIRE20 icnes

    20 icnes 100 numrosUne Trajectoire exceptionnelle

    20 ans dj ! Un beau jour de 1992, Trajectoire paraissait pour la premire fois en kiosque. Depuis, les plus grandes personnalits sy sont relayes en Une. Retour sur 20 couvertures mythiques et autant de stars chries.Texte Mathilde Binetruy

    Laetitia CastaElle sort du rle de Falbala dans Astrix

    et Oblix contre Csar o elle vampe les

    hommes avec ses courbes sensuelles. A

    lt 2000, Laetitia Casta fait la couverture

    de Trajectoire et tout le monde succombe

    son charme. Elle nest pas seulement cette

    femme superbe qui fait fantasmer la qua-

    si-totalit de la population masculine, elle

    est aussi et surtout une demoiselle pleine

    desprit. Il faut bien ladmettre : une fille au

    top !

  • Omega

    D

    .R.

    T

    ag H

    euer

    24 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    20 icnes 100 numrosUne Trajectoire exceptionnelle Cameron DiazLes Amricains parlent de Girl Next Door . De ce ct-ci de lAtlan-tique, on aimerait que lexpression soit prendre au sens littral du

    terme et croiser plus souvent pareille beaut au coin de la rue. Depuis

    toujours, Cameron Diaz est cette jolie fille, drle, naturelle, que les

    hommes rvent davoir leur bras et que les femmes souhaitent pour

    amie. En Une de Trajectoire cet t 2012, elle fait lunanimit.

    George ClooneySil est aujourdhui presque plus connu en tant que Nespresso Man quen tant quacteur, ce

    serait faire affront George Clooney que de le rduire un vendeur de capsules. Son premier

    mtier, cest tombeur de ces dames. On ne peut que leur donner raison. Quand il nous accorde

    cet entretien lautomne 2002, cest conquis que nous le quittons. Une telle rencontre serait

    presque impossible de nos jours. George, si tu nous lis, une interview What else ?

    Yves Saint LaurentCtait en partie lui quelle devait son mancipation. Yves

    Saint Laurent aura t celui qui a invent le vestiaire de la

    femme moderne en lui donnant son accessoire de pouvoir

    le plus noble : le tailleur pantalon. Sa disparition en 2008

    laisse lindustrie de la mode orpheline, Trajectoire se devait

    de lui rendre hommage. Reste de lui un hritage stylistique

    unique et cette phrase lgendaire : Le plus beau vtement

    qui puisse habiller une femme ce sont les bras de lhomme

    quelle aime .

  • In 1784, the groundbreaking Pierre Jaquet Droz established Genevas first ever watchmaking factory.

    Grande Seconde Quantime, ref. J007030242

    Applied dial and ring silvery white. Stainless steel case.

    Pointer-type date at 6 oclock. Power reserve 68 hours.

    WWW.JAQUET-DROZ.COM

    Bern: Uhrsachen AG / Geneva: Hour Passion (Airport) - Les Ambassadeurs

    Interlaken: Kirchhofer AG / Luzern: Embassy Samnaun: Hangl Uhren & Schmuck

    Zermatt: Chronomtrie Stuble / Zrich: Beyer Chronometrie - Les Ambassadeurs

    Tourbillon Boutiques: Crans-Montana - Geneva - Lausanne - Lugano - Montreux - St. Moritz

    JD_Corp_Trajectoire_March2012_CH.indd 1 29.02.2012 11:28:46

    FENDI CLBRE LES 15 ANS DU SAC BAGUETTEN en 1997, le sac Baguette est devenu instantanment lun des ac-cessoires les plus populaires et les plus importants de la dcennie, permettant Fendi de recevoir le prix du Fashion Group International pour les accessoires en 2000. Port sous le bras, la manire du pain franais, ce sac main a t produit dans plus de 700 modles. A loc-casion du 15me anniversaire du mythique sac main, Silvia Venturini Fendi, directrice artistique de la maison italienne, a rdit ses six modles prfrs et sest associe aux ditions Rizzoli pour imaginer un ouvrage retraant lhistoire du sac. Ce livre prsente ltonnante varit des sacs Baguette, du modle basique aux ditons limites pen-ses comme des uvres dart. Un must, tant pour les collectionneurs avides, que pour toute personne ayant un intrt pour la mode et pour le phnomne des accessoires !

    FENDIRue du Rhne 62 1204 Genve T. +41 22 319 30 10 www.fendi.com

    MYTHIQUE : LA PETITE VESTE NOIRE DE CHANEL A PLUS DUN DEMI-SICLE !Cre dans les annes 50 par Mademoiselle Chanel, la petite veste a sans cesse t revisite par Karl Lagerfeld depuis 1983. Plus de cinquante ans aprs sa cration, elle occupe aujourdhui une place unique dans le vestiaire plantaire de la mode, de Tokyo New York en passant par Paris. Il tait donc temps de la clbrer ! Au travers du nouveau livre La petite veste noire : Un classique de Chanel revisit par Karl Lagerfeld et Carine Roitfeld, le couturier fait la dmonstration que cette pice iconique du XXe sicle est dfinitivement contemporaine. Elle se transforme, sajuste aux plus grandes personnalits. Pose sur les paules de Vanessa Paradis, transforme en coiffe pour lactrice amricaine Sarah Jessica Parker ou accessoire de la panoplie no-punk dAlice Dellal, elle sadapte tous les styles et est tout simplement mythique !

    BONGNIE CHANELRue du March 34 1204 Genve T. +41 22 818 11 11 www.chanel.com

    CHRISTIAN LOUBOUTIN 20 ANS DJ !Ses spectaculaires souliers semelle rouge ont conquis le cur de Nicole Kidman ou de Dita Von Teese, enflamm limagination des ftichistes ordinaires. Il y a vingt ans, ou plus exactement en 1993, Christian Louboutin badigeonnait les semelles des escarpins Pense de vernis ongles rouge. Une marque de reconnaissance qui devint bientt lemblme de la maison Louboutin. Pour clbrer son 20me anniversaire, le chausseur rend hommage cette premire paire descarpins et la place au cur de la collection Capsule, une ligne rinterprtant les modles iconiques de la marque. Compose de vingt es-carpins et de six sacs, cette collection invite parcourir les 20 ans de car-rire de Christian Louboutin, tra-vers des thmes qui lui sont chers. Cabaret, pays lointains, univers parisien se retrouvent dans cette collec-tion fashion souhait !

    CHRISTIAN LOUBOUTINRue du Rhne 17 1204 Genve T. +41 22 310 57 90

    www.christianlouboutin.com

    34 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    FASHIONS B-DAYTexte | Nathalie Raneda

  • In 1784, the groundbreaking Pierre Jaquet Droz established Genevas first ever watchmaking factory.

    Grande Seconde Quantime, ref. J007030242

    Applied dial and ring silvery white. Stainless steel case.

    Pointer-type date at 6 oclock. Power reserve 68 hours.

    WWW.JAQUET-DROZ.COM

    Bern: Uhrsachen AG / Geneva: Hour Passion (Airport) - Les Ambassadeurs

    Interlaken: Kirchhofer AG / Luzern: Embassy Samnaun: Hangl Uhren & Schmuck

    Zermatt: Chronomtrie Stuble / Zrich: Beyer Chronometrie - Les Ambassadeurs

    Tourbillon Boutiques: Crans-Montana - Geneva - Lausanne - Lugano - Montreux - St. Moritz

    JD_Corp_Trajectoire_March2012_CH.indd 1 29.02.2012 11:28:46

    34 traJeCtOire AUTOMNE 2012

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 43

    PSYCHO

    Pervers narcissiques, attention invasion

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 43

    Les ouvrages sur le sujet envahissent les rayons des libraires. Les mdias y consacrent des dossiers entiers. Les forums et blogs ddis prolifrent. Pas de doute, les pervers narcissiques ont la cote. Dcryptage dune pathologie la mode.Texte Galle Sinnassamy | Photos Carine Bovey

    Pervers narcissiques... Attention invasion !

    L es initis les appellent les PN. Un acronyme qui en dit long : le sigle, comme la pathologie appartien-nent aujourdhui au langage commun. Absence dempathie, emprise morale, harclement, les per-vers narcissiques semblent pulluler, du chef autocratique au collgue psychotique en passant par le conjoint despote ou la mre abusive. Effet dune mdiatisation outrance ou pandmie socitale, sont-ils aussi nombreux quon le prtend ? Du tyran domestique au sadique, comment les reconnatre ? Portrait-robot dun nuisible qui dfraie la chronique.

    De Dr Jekyll Mr. HyDeOn a beau avoir lu la littrature affrente et intgr le concept, difficile didentifier la bte au premier coup dil. Car l rside son talent : le pervers narcissique est un sducteur. Homme ou femme, il dtient lart de captiver son auditoire, afin de ferrer sa proie. Dune intelligence affine, il capte les dsirs de lautre pour sinsinuer dans son existence et se rendre indispensable. Un pige inluctable que le vampire af-fectif, patient, tisse son gr le processus peut durer des annes avant de rvler sa victime son vritable visage. Ds lors dbute un long cauchemar. Une entreprise de destruction insidieuse. Aux yeux du monde, le prdateur reste ltre charmant et enjleur dont il sapplique cultiver limage. Dans lintimit, il se mtamorphose en despote. Rien de patent nanmoins, le comdien agit avec habilet en

    jouant un double jeu. Brillant et affable pour la vitrine. Sombre et dvastateur en priv. Ton sournois, remarques acerbes, culpabi-lisation, dvalorisation, la victime ne peroit jamais demble la nocivit et la toxicit de la relation. Lobjectif est immuable : sans au-cun tat dme, le manipulateur sattache dtruire psychiquement sa cible, lanmier pour mieux exercer sa dangereuse tran-get , selon lexpression du psychanalyste Paul-Claude Racamier, qui, le premier en 1986, dfinit la maladie et lui donne un nom. Le mouvement pervers narcissique est une faon organise de se dfendre de toutes douleurs et contradictions internes et de les expulser pour les faire couver ailleurs, tout en se survalorisant, tout cela aux dpens dau-trui et non seulement sans peine mais avec jouissance , crit-il. Tel un joueur dchecs, le Kasparov des sentiments anticipe, calcule ses coups et les distille avec subtilit. Ses armes ? Son acuit manier le chaud et le froid en alternant phase de maltraitance et lan de tendresse pour ne pas puiser trop

  • 58 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 59

    RENCONTREHorlogerie

    TOUTE UNE viE pOUr AssOUvir dEUx pAssiONs

    Journaliste durant dix ans, puis rdactrice en chef du prestigieux Journal de Genve , Jasmine Audemars a vcu sa premire vie de passion de 1968 1992. Cela fait donc trs exactement 20 ans quelle prside le conseil dadministration dAudemars Piguet. Cest sa deuxime vie de passion ! Toutefois, le tic-tac feutr de la belle horlogerie technique na pas altr la libert de ton de la femme de presse quelle fut. Rencontre !Texte Eric Othenin-Girard | photos Dom Smaz > Rezo.ch

    Jasmine Audemars

  • 58 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 59

    Pouvoir vivre deux vies de passion est assez exceptionnel, surtout lorsque lon passe du do-maine virtuel quest la presse la prsidence dune marque de montres de rfrence. Laquelle est la plus lourde ?Aucune des deux, elles sont tout simplement extrmement diffrentes. Il faut assumer ses responsabilits, se montrer la hauteur, savoir tre fire de ce que lon fait. Et puis, prsider Audemars Piguet, si cela suffit large-ment remplir la vie, ne me la mange pas du tout. Cest sans aucun doute d au fait que je suis ne au milieu des garde-temps. De-puis ma naissance, jai vu mon grand-pre et mon pre vivre cette passion horlogre trs intensment et cela durant les 15 premires annes de ma vie que jai vcues au Brassus. Pour moi, ctait donc totalement naturel, et lhorlogerie a toujours fait partie de ma vie.

    Pourtant, vous vous tes dirige vers le journa-lismeOui, et jai aim pratiquer avec passion ce m-tier qui ma permis de comprendre le monde, ma donn loccasion de faire des analyses gostratgiques et douvrir les yeux sur moult autres ralits que celles que nous vivons ici. Ces connaissances mont aid remplir les fonctions de ma deuxime vie. Ctait impor-tant de les acqurir car Audemars Piguet a

    trs vite t une entreprise ouverte sur le monde. Et puis mon pre avait pous une ressortissante anglaise, arrive de Londres en 1936 au Brassus ! En fait douverture, jai donc eu la chance de la vivre en famille depuis ma tendre enfance.

    Prcisment, du fait de votre formation, vos fonctions actuelles vous impli-quent-elles dans la gestion de la marque ?Non, pas du tout. Ce nest pas au conseil dadministration ni sa prsi-dente de soccuper des problmes de management. Ce dernier prend ses responsabilits et nous fonctionnons, en quelque sorte, comme les gardiens du temple. Notre principal travail consiste surtout trans-mettre les valeurs de la marque. Je pense que si des administrateurs se mettent dessiner des montres, cest une erreur. A chacun son mtier !

    Transmettre les valeurs de la marque demande beaucoup de dis-ponibilit et de dplacements. Jimagine que cela doit tre encore plus intense en 2012, avec le 40me anniversaire de la Royal OakEvidemment, je voyage beaucoup durant cette anne, car il convient de clbrer cet anniversaire. Vous savez, pour Audemars Piguet, la Royal Oak a t une formidable opportunit de relance et nous avons vcu, nous continuons encore de le vivre dailleurs, lavnement puis le dveloppement et la dclinaison de ce garde-temps. Au fil du temps, il est devenu une vritable icne horlogre. Avec cette montre, nous avons connu des succs exceptionnels, dont le plus extraordinaire fut le partenariat avec Alinghi, qui remporta la Coupe de lAmerica deux reprises. Cela dit, si nous nous rjouissons du succs de la Royal Oak qui ne se dment pas, et que nous continuons la promouvoir large-ment, nous devons aussi veiller ne pas oublier que notre marque ne vit pas que de cette seule famille. Je rappelle que cest Audemars Pi-

    Jasmine Audemars

  • SLECTIONHorlogre

    68 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 69

    La visite des salons horlogers permet de se faire une ide de la crativit des marques. Lil exerc passe dun garde-temps lautre, trs vite sil est banal , plus lentement sil a un ct accrocheur . Quand lil sarrte, il sagit dune icne .Texte Eric Othenin-Girard

    Elles traversent le tempssans prendre une ride !

    autres en leur apportant quelques modifica-tions mineures afin de ne pas tre poursuivies pour dlit de contrefaon. Comme elles sont nombreuses pratiquer de la sorte, cela cre des masses considrables de garde-temps qui ont allure similaire et cela renforce lim-pression de banalit ressentie par une partie du public.

    Et puis il y a les autres socits, celles qui investissent dans la recherche et le dvelop-pement, qui, anne aprs anne, apportent une dose de crativit, que ce soit sur le plan du mouvement ou dans le domaine de lhabillage de la montre. Ainsi, par exemple, le formidable dveloppement des cadrans. Autrefois, le cadran dun garde-temps tait constitu dune plaque de mtal, prcieux ou non, qui tait peinte ou laque, voire maille ou nacre, sur laquelle prenaient place des index ou des chiffres, le plus souvent dcal-

    qus. Aujourdhui, les cadrans des montres de luxe sont devenus de vritables usines gaz . Par leur construction sur plusieurs ni-veaux, pour faire ressortir les compteurs et autres indications techniques, ils offrent une multitude de possibilits aux designers qui ne se privent pas de les utiliser et dapporter ainsi une note de diversit.

    Ce sont ces marques qui, force de travail, ont cr les icnes. Ces garde-temps, que les connaisseurs nomment ainsi, traversent le temps sans coup frir. Ils sont certes mis au got du jour, mais sans que jamais celles et ceux qui les portent depuis des lustres aient le sentiment quils possdent une montre passe de mode. En voici quelques beaux exemples, prsents par ordre alpha-btique.

    C elles et ceux qui aiment les montres, mais qui ne connaissent pas forc-ment bien le domaine, ont trs souvent limpression que tous les garde-temps se ressemblent. Sils ne manifestent pas un intrt soutenu pour les aspects techniques, le dveloppement des nouvelles technologies et lintroduction dans la montre de matriaux innovants, il leur est bien difficile de dtecter les volutions. De prime abord, les montres sont rondes, rectangulaires, car-res ou de forme tonneau . Ainsi, nombre dentre eux imaginent que, depuis la popu-larisation de la montre-bracelet, il y a un peu plus dun sicle, les marques se contentent de changements mineurs. Eh bien ils ont tort !

    Certes, comme dans tous les domaines, il y a des entreprises qui se contentent de suivre le mouvement, de copier les bonnes ides des

  • 68 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 69

    Elles traversent le tempssans prendre une ride !

    1972

    Royal oak signe AudemArs PiguetCela fait tout juste 40 ans que le gnial Grald Genta, qui nous a quitt il y a un an, avait imagin le dessin de cette montre, lpoque qualifie de rvolutionnaire. Etanche 100 mtres, dote dun calibre mcanique automatique 2121, avec fonction heures, minutes et quantime, elle a travers le temps et assur un im-mense succs la manufacture du Brassus. Des di-zaines de versions ont t dveloppes, mais toutes ont gard la mme allure et, grce au respect de son identit, la montre de 1972 na pas pris une seule ride. Pour sen convaincre, il suffit de comparer avec ldi-tion commmorative sortie en 2012. On retrouve ce cadran motif Petite Tapisserie faonn linterne sur des machines anciennes selon la technique du ramolayage.

    Breguet TRadiTionAbraham-Louis Breguet avait, au dbut du 19me sicle, mis au point une montre mcanique dote dun balancier 4 heures avec le spiral courbe terminale Breguet ainsi que lchappement ancre en ligne inverse. Cette montre, de poche lpoque, a tra-vers le temps. Toutefois, en 2005, Breguet prsentait le modle 7027 Tradition, le premier garde-temps bra-celet dvoiler les organes de mouvement au-des-sus de la platine. Depuis, la collection Tradition est devenue lune des plus emblmatiques de Breguet et elle senrichit cette anne dune complication GMT qui devrait satisfaire les voyageurs du monde entier. Do-te dun mouvement remontage manuel, sa rserve de marche atteint 50 heures et son diamtre est de 40 mm.

    2005

    19 me

    Aujourdhui

    Aujourdhui

  • 74 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    COUTURECest accompagns de Richard Bord, photographe de mode, que nous avons couru la semaine de la haute couture Paris pour vous en rapporter quelques images. (Milan, New York, etc...) Ce sera pour une prochaine dition !) Nous avions envie de partager quelques clichs des backstage en vous livrant les temps forts de trois dfils de jeunes crateurs prometteurs. Et puis, clbrer ce numro sans revenir sur le destin incroyable du Matre et du tout aussi excentrique et gnial Mr. Jacobs, naurait pas t une fte !

    Tr

    ajec

    toir

    es

    en

    vog

    ue

    N10

    0

    & M

    ODE

  • 74 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

  • 76 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    MODEPortrait

    InsaisissableKarlSi vous entendez : Cest jaune, cest

    moche et a ne sert rien, mais a peut vous sauver la vie Vous penserez,

    mais oui, cest une pub avec Karl Lagerfeld . Oui. Si le Matre

    occupe une place toute particulire dans la Fashion sphre il est devenu tout

    aussi familier du grand public. Vogue la dailleurs joliment nomm interprte sans

    pareil de lair du temps . Pourtant, il reste un mystre. Le dcrire en quelques mots,

    voil un exercice prilleux. Documentaires ou reportages, films ou interviews, tous on

    eu envie de pntrer dans lintimit de ce personnage emblmatique. Alors, pour ce

    numro Collector, nous avons nous aussi essay den savoir un peu plus sur cet homme camlon,

    boulimique de travail, ce gnie de la couture, haute couture, photographie, design et jen

    oublie Texte Siphra Moine-Woerlen

  • 76 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    InsaisissableKarl

    D.R

    .

  • 86 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 87

    MODE Backstage

    M ardi 3 juillet, 19h30, Pa-ris 8me. Julien Fourni se retrouve, cette saison galement, membre in-vit au sein du calendrier officiel de la haute couture Paris, ce qui lui permet de prsen-ter sa collection ponyme aux cts de noms reconnus comme grands couturiers par la Fdration Franaise de la Couture.Crateur qui donne lair de ne jamais se prendre au srieux mais qui sait marier mer-veille le savoir-faire traditionnel et linnovation pour dynamiser sa discipline, Julien Fourni samuse ici encore avec les rfrences en proposant une collection couture automne-hiver 2012-2013 inspire par le monde des super-hros de science-fiction et autres co-mics illustrs notamment par Marvel. Alliant organza et noprne, transparence des d-grads et nergie des couleurs flashy telles que le vert absinthe, le rose fuchsia ou orange stabilo le tout surmont de noir star , les dcoupes anatomiques et incrustations sculptent les formes dune silhouette hyper-femme, sensuelle, qui revendique son point de vue et saffirme libre de son humeur. Avant dassister au show de ce crateur qui aime exprimenter les matires techniques, visite dans les backstages du show, l o sactive

    Julien FOURNITexte Brnice Matthieu | Photos Richard Bord

  • 86 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 87

    Julien FOURNITexte Brnice Matthieu | Photos Richard Bord

  • 92 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    DESIGNUnechoseestsre,durantlesdeuxprcdentes dcennies, le design aprisdansnosviesuneplacedeplusenplusimportante.Desobjetsdelavie courante aux intuitions high-techenpassantpar lamodeou ladcoration:designislifeetinver-sement.Cettevolution,Trajectoirelaaccompagne, suivie, soutenue,montre, dcrypte la voici d-clinetous les tempstravers letravail dHerv Van der Straeteninspir des plus belles priodes delhistoiredesarts,lescrationsico-niquesdecinqsuperstarsdudesignet les intrieursdunevillamlantavecbriolamosaquedestendancesdenotrepoque.

    N10

    0Crations

    icon

    iques!

    ...ET

    ART

    Trad i t i ons i g n e G b e l i n .

    gue

    belin.ch

    Chez Gbelin, la connaissance des

    pierres fines repose sur une longue

    tradition familiale. Aujourdhui,

    nos expertises scientifiques et nos

    estimations de gemmes sont reconnues

    par les spcialistes du monde entier.

    Cest ainsi quune passion se

    transmet de gnration en gnration.

    linstar dun bijou prcieux.

    Tradi230x300_Trajectoire_f_16.5.12.indd 1 16.05.12 10:13

  • 92 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    Trad i t i ons i g n e G b e l i n .

    gue

    belin.ch

    Chez Gbelin, la connaissance des

    pierres fines repose sur une longue

    tradition familiale. Aujourdhui,

    nos expertises scientifiques et nos

    estimations de gemmes sont reconnues

    par les spcialistes du monde entier.

    Cest ainsi quune passion se

    transmet de gnration en gnration.

    linstar dun bijou prcieux.

    Tradi230x300_Trajectoire_f_16.5.12.indd 1 16.05.12 10:13

  • 94 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 95

    LessixgaronsLesvingtderniresannesontconnulapogedudesignentantquedisciplinepartentire.Entreproductionindustrielleetdcorationdelieuxpublics,lesdesignersnouvellevaguesesontpeupeuapprochsdelanotoritdesstylistesoudesarchitectes.Parmieux,sixpeuventaujourdhuisetarguerdelesavoirrejointetgagnlareconnaissancedugrandpublicgrcequelquescrationsdevenuesiconiques:PhilippeStarck,Marc Newson,TomDixon KARIMRASHIDetMarcel Wanders, entretienaveclesixime:HervVanderStraetenTexte Paul-Henry Bizon

    DESIGN

  • 94 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 95

    LessixgaronsLhomme est exubrant, drle, malin et, depuis ses dbuts inspirs par le groupe Memphis, il nen finit plus de se rinventer. Dernire marotte, lenvironnement, appuye par un discours de circonstance. Mais, si la plante entire connat le Franais Philippe Starck, cest plutt celui des annes 1990, prolifique en objets autant quen intrieurs, dont les htels de Ian Schra-ger. De la multitude de ses intuitions, certaines sont entres dans limaginaire collectif comme des crations modes , cest--dire reprsen-tatives de cette priode de production. En ce sens, la moto 6,5 produite en 1995 par Aprilia et la chaise Marie pour Kartell en 1998 sont sans doute classer parmi ses grandes russites.

    Philippe Starck

    LC

    LAIR

    EUR

    J

    ean

    -Bri

    ce L

    emal

    K

    arte

    ll

    D

    .R

    A

    less

    i

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 97

    Joaillier ou designer, Herv Van der Straeten est pass matre dans lart de la surprise. Ce crateur form aux Beaux-Arts de Paris clbre notamment pour avoir des-sin le flacon du parfum Jadore de Dior expose ses crations, dites dans ses propres ateliers, sous le titre Dissonances . Il nous reoit dans sa galerie du Marais pour voquer ses inspirations.

    lart dela dissonance

    Texte Paul-Henry Bizon | Photos Ccil Mathieu > Courtesy Galerie Van der Straeten

    96 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    Herv VanderStraeten

    LC

    LEC

    TIQ

    UE

    DESIGN

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 97

    Que vouliez-vous exprimer sous ce terme Dis-sonances ? Il y a toujours dans mon travail cette notion de mouvement et dirrgularit. Pour cette expo-sition, jai encore pouss le curseur dun cran en crant des pices o tout est en biais. Dhabitude, il y a quand mme un semblant de verticale ou une horizontale Ici, on na plus de repres au niveau des formes. Jai plutt travaill loblique. Et puis, pour les ma-tires, jai galement pouss le curseur en travaillant les contrastes : la pierre associe un matriau filandreux, ou trs fin ou trs color

    Quelles pices vous tiennent particulirement cur dans lexposition ?Cest toujours une question difficile parce que lexposition est conue comme un ensemble. Lil passe dune chose transparente une chose trs massive. Je tiens ce rythme un peu musical, surprenant. Mais jaime par-ticulirement la console verte parce quelle regroupe toutes les caractristiques de lex-position, lie aux rapports entre matires et couleurs. Jaime galement le lustre et lutili-sation de lalbtre, la fois pour sa rflexion et sa transparence. On a vraiment une impres-sion de lgret avec une lumire qui joue de faon intressante dans le lustre. Et puis peut-tre le meuble bleu. Il est tonnant, un peu mystrieux.

    Quel est le rle des tableaux dans lexposition ?Cest le travail de lartiste anglais Jason Mar-

    tin, reprsent par la galerie Thaddaeus Ro-pac. Je pensais que ctait intressant de crer un dialogue entre mes pices, qui sont toujours en mouvement, et sont des go-mtries, pas agressives, mais penses sous forme de blocs irrguliers et assez dcids, et ce mouvement ondulatoire, fluide et sen-suel.

    A Ble, on a pu dcouvrir votre collaboration avec Ruinart ?Avec Ruinart, je suis rest trs libre. Ils vou-laient collaborer avec moi et je leur ai propos

    de faire un seau pour trois bouteilles. Javais envie de raliser un trs bel objet, la fois festif et gnreux. On la ralis avec les ate-liers de haute orfvrerie de Christofle. Cest un jeu sur la lumire et le contraste entre la bouteille, qui est trs ronde, trs lumineuse, et les facettes trs acres du seau. Il y a galement une sorte de petite coupelle avec des ailettes qui captent un peu la lumire et la renvoie pour magnifier la particularit du blanc de blanc. A Ble, nous avions plac le seau dans une pice carre dont les facettes reprenaient le jeu de miroirs.

    lart dela dissonance

    Texte Paul-Henry Bizon | Photos Ccil Mathieu > Courtesy Galerie Van der Straeten

    96 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    Herv VanderStraeten

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 111

    AUTOMOBILENouveaut

    Mercedes CLS Shooting Brake :

    110 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 111

    Originale, pleine dassurance, virile et sduisante, la CLS Shooting Brake a t dvoile dans sa version d nitive en juin dernier dans le

    cadre prestigieux du Festival of Speed de Goodwood. La passion et la puissance que ce coup aux allures de break parvient

    exprimer dmontrent une nouvelle fois lavant-gardisme de Mercedes-Benz en matire dinnovation et de design. Alliant avec lgance la

    distinction de la fameuse berline et laspect fonctionnel dun break, la Shooting Brake fait entrer la CLS dans une nouvelle dimension.

    Texte Jacques Deschenaux

    M oins de dix ans aprs le lancement en 2004 du premier coup quatre portes de la grande histoire de lautomobile, Mercedes-Benz innove dj en lanant une deuxime gnration dans ce style ingal. Prsente sous forme de concept au Salon de P-kin en 2010, la CLS Shooting Brake est reste trs proche de son bauche initiale qui la diffrenciait clairement des autres breaks pre-mium du march. Cela confre une nouvelle fois la marque ltoile, alerte centenaire qui a clbr lan dernier son 125me anniversaire, le statut de pionnire du nouveau segment des berlines-coups , tant il est vrai que cest la premire fois quun constructeur concrtise un projet de ce type partir dune carrosserie quatre portes.

    Si ce break, dont le nom Shooting Brake fait allusion aux luxueux vhicules anglais qui transportaient les chiens de chasse courre, hrite logiquement des principales caract-ristiques de la CLS, sa conception novatrice a ncessit quelques compromis entre classe, prestige et modularit. Les amnagements ainsi trouvs ont eu entre autres pour cons-quence une capacit de chargement allant de 590 1550 litres banquette arrire rabat-tue, soit lgrement infrieure celle de la Classe E. Cette formule prsente nanmoins

    heureux mlange des genres

    110 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    M

    edia

    Dai

    mle

    r

  • 118 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    OU P

    AS ?ON AIME...

    BertrandPiccard?Cestnotrea-ronaute.Quilsoitlouangoucri-tiqu,ilnempchequesesexploitsont fait le tourdumondeChar-lotteGainsbourg?Filledeelleestadoreparl intelligentsiaboboGermanopratine. Barack Oba-ma?Apeuprs aussi intouchablequeNelsonMandelaaux yeuxdumonde libre. Frdric Beigbeder?CebrillantdandyduCafdeFloreagacesouvent.Pourtant,seslivres,on se les arrachent. Jean Dujar-din?Starfranco-franaiseausou-rireultra-britecapablederempor-ter, en fvrier 2012, un Oscar et,unmoisplustard,decoucheravecsoncomparseGillesLellouchedansunepochadesurl infidlit.Alors,onaimeoupas?Nous,aumini-mum,onsinterroge

    N10

    0

    Personn

    alits

    intr

    igan

    tes

    JARDIN DE LAMANDOLIERGENEVA - 16 P.M.

    TRANSP

    HERE SA

    12

    ScHumAcHER MANTEAU

    VENT couVERT PANTALON CUIR

    ToRy BuRcH SAC

    BoNgENiE gRiEdER BOTTINES

  • 118 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    OU P

    AS ?

    JARDIN DE LAMANDOLIERGENEVA - 16 P.M.

    TRANSP

    HERE SA

    12

    ScHumAcHER MANTEAU

    VENT couVERT PANTALON CUIR

    ToRy BuRcH SAC

    BoNgENiE gRiEdER BOTTINES

  • Parce quelle a intronis le premier prsident noir des Etats-

    Unis, llection de Barack Obama a suscit un engouement international. En 2008,

    la plante avait trouv son sauveur. Quatre ans

    plus tard, laime-t-elle toujours autant ?Texte Paul-Henry Bizon Photo Brooks Kraft

    126 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    bama OL es lections amricaines se prparent dans la fivre. Les Rpublicains ont achev leur grand tour et ont choisi Mitt Rom-ney pour dfier le prsident sortant. Comme toujours, pour peu quon sin-tresse aux dbats avortement, cra-tionnisme, etc. , lAmrique nous semble tellement lointaine quon stonne que Ba-rack Obama ait pu devenir si unanimement populaire. Il faut se replacer dans le contexte de lpoque. En 2008, aprs huit annes dim-bcillit la sauce texane faon George W. Bush et de discours va-t-en-guerre, le monde entier lattendait comme un sauveur. Son passage Berlin dclenchait de grands rassemblements. A Paris, les jeunes crateurs sentaient la martingale et vendaient aux bobos leurs dclinaisons tous azimuts du fameux Yes, we can . Les pays arabes mmes se prenaient rver Lhomme tait beau, lgant, cool et promenait sa silhouette de basketteur au nez et la barbe de nos politiciens anachroniques engoncs dans leurs vi-lains costumes de croque-morts. Oui, le monde allait changer, on en tait certain, et ce changement avait un nom : Barack Obama super-hros dune plante apeure qui lui dcernait en 2009 le Prix Nobel de la paix. Comme au sortir de la Seconde

    Guerre Mondiale, le monde entonnait The Star-Spangled

    Banner et se rveillait avec la gueule de bois. Pour ce qui

    est du symbole, on en avait pour son argent. Quun prsident noir

    g d peine 50 ans soit lu la tte de la premire puissance mondiale,

    voil qui avait de lallure et lui assurait une cote damour ternelle. Pour ce qui

    est du reste, on avait oubli un dtail dim-portance : Barack Obama est avant tout un

    citoyen amricain, proccup seulement par les intrts de son pays. Alors quoi ? Et bien

    le monde attendra. Retrait des troupes en Irak mais renforcement du front afghan, protection-

    nisme en rponse la crise des subprimes, recul sur lassurance sant universelle Le monde, en

    guise de remerciement, sest vu offrir une belle leon de realpolitik ! Pas sr quon ly reprenne au mois de no-

    vembre. Mais si lenthousiasme autour de sa personne dcline, Barack Obama nen reste pas moins un homme

    trs admir et ce qui nest pas rien le meilleur rempart contre lobscurantisme rpublicain. On laime aussi pour cela

    et pour une raison qui lemporte sur toutes les autres : 70 % des Amricains pensent quil est mieux arm que son adversaire

    pour faire face une invasion extraterrestre ! Quand on vous dit quil va sauver la plante

    ON AIME... OU PAS?

  • 126 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    bama O

  • 128 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    ON AIME... OU PAS ?

    JeanDujardinQuiauraitpudevinerquelepremieracteurfranaisprimparHollywoodseraitJeanDujardin?Personne,pasmmelui.UnOscarenpocheetunenotoritmultiplieontchangnotrebon Jeannotenstarplantaire.Est-cequonlaimeencoreaprstouta?Texte Paul-Henry Bizon

    Photo Marcel Hartmann > Contour by Getty Images

    ses personnages de sketch : Brice de Nice. A ce moment-l, on craint le pire pour son pote et, contre toute attente, cest un suc-cs considrable. Jean Dujardin ne cesse dtonner. Non seulement il est bon acteur, mais cest aussi un homme agrable, qui sait garder les pieds sur terre autant que sa femme, Alexandra Lamy, avec laquelle il vit depuis plus dune dizaine dannes. Alors on continue de laimer mme sil est de moins en moins disponible pour aller boire des coups. Il tourne The Artist , un film muet nous dit-il. Un truc rigolo, en noir et blanc. Et puis, soudain, la machine semballe. En

    J ean Dujardin, cest le bon pote. On laime sans se poser de question. Pour ses blagues po-taches, son sourire irrsistible, sa sincre gentillesse Il a beau tre lourd parfois, on sait quil serait capable de se mettre en quatre pour russir nous faire rire autant que pour nous dpanner 4 heures du matin. Tout le monde a prs de lui son Jean Du-jardin. Jusqu la success story, son his-toire est aussi banale que celle du pitre de notre enfance : cest celle du petit gars qui se rend compte de son talent aprs avoir fait rigoler les copains pendant des annes. Alors il plaque lentreprise de son pre o il tait entr comme serrurier une fois son bac en poche et sen va tenter sa chance dans les cafs parisiens. Il se trouve des camarades dconneurs, notamment Bruno Salomone, et commence par faire le pitre en bande au thtre du Carr Blanc. On va le voir de temps en temps pour lui faire plai-sir. Puis la tl, chez Patrick Sbastien, et le premier succs, associ Alexandra Lamy, dans Un gars, une fille sur France 2. Sans lavoir prvu, il devient populaire et le cinma lui tend les bras pour des rles comiques notamment le drlissime OSS 117 ou plus cyniques comme celui dOctave Paran-go dans 99 francs . Il va mme prendre le risque de dvelopper un film autour dun de

    voyage Los Angeles, on dcouvre le co-pain Jeannot dans les pages Culture du LA Times . On parle de lui aux Golden Globe Awards ! On ny croit pas au dbut mais le bruit enfle encore et encore jusquau 26 f-vrier 2012 et cette phrase qui sonne comme un clair dans le ciel de Hollywood : And the winner is Jean Dujardin ! Et voil le vieux pote qui atterrit sur une autre plante. Les btises dans le dos du prof de maths ne sont plus quun lointain souvenir mais cest surtout pour cela quon laime : parce quil porte en lui une part de notre enfance. Reste savoir jusqu quand

  • 128 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    JeanDujardin

  • 136 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 137

    LITTRATURERencontre

    Traditionnellement, lautomne est marqu par deux vnements incontournables : les vendanges et la sortie du dernier Nothomb. Certains considrent Amlie Nothomb comme un gniedelalittrature contemporaine, dautres comme une douce et rveuse illumine. Pour en avoir le cur net, nous lavons rencontre chez son diteur Paris.Texte Patrick GalanPhotos Jean-Baptiste Mondino et Pablo Zamora

    En 1992, votre 1er roman (et 11me manuscrit Hygine de lassassin ) a t refus par Phi-lippe Sollers chez Gallimard, qui pensait un canular. Comment lavez-vous ressenti ?Sur le moment, je lai mal ressenti. Jai pens que mon livre navait pas dintrt et je lai gard dans mes tiroirs pendant six mois. Puis je me suis dit que ctait bte de ne lavoir montr qu un seul diteur et jai voulu faire une seconde tentative. Mais je nen aurais pas fait une troisime. Petite ignorante vivant Bruxelles, jai choisi Albin Michel en croyant crire un tout petit diteur. Vous avez vu comme cest petit ! Jai donc envoy mon manuscrit son prsident en imaginant quil devait tre un homme simple. Dans mon erreur, jai eu raison, et deux semaines plus tard, ce prsident ma tlphon pour me demander lautorisation de le publier. Jai eu juste assez de voix pour dire oui, jai raccroch et je suis tombe par terre.

    Amlie Nothomb

  • 136 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 137

    Absolument aucune frustration garder pour soi une belle chose, cest ce quon appelle un secret. Il y a une jouissance du secret qui est extraordinaire. Au contraire, lenfer serait dtre force de les montrer.

    Vous venez dutiliser le mot jouissance. Il revient souvent chez vous et vous avez dit un jour : La publication est un accident, mais lcriture est une maladie qui me fait jouir. Pourquoi gurirais-je ? Cest vrai ! Et cest aussi vrai que cest une maladie, un besoin absolu qui fait trs mal si on ne lassouvit pas, et jai toujours un norme plaisir le faire.

    Cest un plaisir ou un orgasme ?Comme dans tous les plaisirs, il y a des pics. On nest pas tout le

    Vous crivez 3,7 livres par an, vous tes traduite en 44 langues et vous tes adore par les critiques. En 2012, vous crivez votre 75me manuscrit. Tous ne sont pas publis. Qui dcide ?Moi, et moi seule ! Je suis la seule les avoir tous lus et je napporte mon diteur que celui que je veux faire publier. Mais jaime tout autant les manuscrits que je ne publie pas. Jessaie juste de me conduire avec mes nombreux enfants comme une bonne mre et de voir ceux qui sont faits pour la lumire et ceux qui sont faits pour lobscurit. Le critre nest pas forcment qualitatif, et parmi ceux que je garde et que je trouve trs russis, certains ne sadressent qu moi.

    Navez-vous pas une forme de frustration en gardant des ouvrages qui pourraient tre des chefs-duvre ?

  • Le Richemond GENEVA

    Hotel Bel-AirLOS ANGELES

    45 Park LaneLONDON

    Coworth ParkASCOT

    Hotel Principe di SavoiaMILAN

    Le MeuricePARIS

    The Beverly Hills HotelBEVERLY HILLS

    Htel Plaza Athne PARIS

    The DorchesterLONDON

    Depuis 1875, nous vous accueillons avec le sourire. Le Richemond, Genve.

    [email protected] lerichemond.com

    LRG_230x300_newlogo_FR.indd 2 31/08/2012 14:57

    ET C

    HEFS

    140 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    SAVEURS

    Le

    droi

    t la

    gourm

    andise Gourmandise Cest une image que chacun porte en soi comme

    le secret dun moment de plai-sir. Limage dun soir dhiver o, seul(e) sous les couvertures, on d-vore dun trait un roman passion-nant en mme temps quune bote de chocolats. Pour notre belle-mre, cest noyer innocemment son whisky dans deux doigts de jus dorange. Pour nos ados, ce sont des pop-corns au micro-ondes ou une triple portion de frites avec ketchup. Tout cela permet de sur-voler sans scrupule ces incita-tions aux rgimes en tous genres distilles par les magazines sauf Trajectoire ! Ici, nous ne pr-chons que la volupt des saveurs et lexcellence des adresses. Cest notre droit la gourmandise.

    20 A

    NS

  • Le Richemond GENEVA

    Hotel Bel-AirLOS ANGELES

    45 Park LaneLONDON

    Coworth ParkASCOT

    Hotel Principe di SavoiaMILAN

    Le MeuricePARIS

    The Beverly Hills HotelBEVERLY HILLS

    Htel Plaza Athne PARIS

    The DorchesterLONDON

    Depuis 1875, nous vous accueillons avec le sourire. Le Richemond, Genve.

    rese[email protected] lerichemond.com

    LRG_230x300_newlogo_FR.indd 2 31/08/2012 14:57

    ET C

    HEFS

    140 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

  • 142 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 143

    SAVEURS

    Dame de PicIl y a trois ans, dans le sillage des grandes tables romandes, on a scrut la loupe larrive de cette jeune cheffe triplement toile craignant un prte-nom de luxe. Ctait sans compter sur la volont de cette petite dame aussi menue que doue. Aujourdhui, fort de deux macarons, ASP/BRP est devenu un incontournable. Ce rsultat, Anne-Sophie Pic le doit sa tnacit, une minutieuse coordination entre ses deux restaurants, des trajets rguliers de lun lautre et lengagement sans faille de son quipe emmene par son bras droit Ouchy, Guillaume Rainex.Texte Siphra Moine-Woerlen | Illustration Carine Bovey

  • 142 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 143

    RetouR suR une matine dans les cuisines du Beau-Rivage Palace de lausanne Il fait un temps superbe, la vue sur le lac est splendide : la juste ad-quation pour moustiller les papilles. Une dizaine de tables sont an-nonces. On connat la plupart des convives et leurs habitudes. De la dco jusqu la vaisselle, rien nest laiss au hasard. Hlne Toupet, directrice du restaurant, rgne sur son quipe et surveille chaque d-tail Cest dj dans la salle que commence la signature ASP.Au sous-sol, Anne-Sophie Pic saffaire en cuisine. Avec son chef, Guillaume Raineix, elle peaufine les plats actuels et imagine la future carte. Aujourdhui, on saffaire autour dun nouveau plat : une fra grille, fine mousseline de petits pois et fves, beurre cannelle-caf, qui sera peut-tre bientt sur la carte. Cest le coup de feu. Pas dagi-tation. Juste des regards qui convergent vers la cheffe en attendant lapprobation suprme...Car aucune des assiettes prpares par sa brigade nchappe sa vigilance.

    Pendant que le poisson mijote doucement au four, Guillaume Rainex propose une premire dco de lassiette : nous sommes quasi de-

    vant un tableau. Comment partagez-vous votre temps entre Valence et Lau-

    sanne ? Jai trouv le bon quilibre. Jai form mon bras droit et toute lquipe lausannoise, de la cuisine jusquau

    restaurant Valence. Je peux donc dlguer et leur faire entirement confiance. Et vous savez, il ne se

    passe pas un jour, si je ne suis pas sur place, o je ne parle pas dun dtail, dun producteur, dun

    plat avec eux. Je commence souvent les essais Valence et les termine ici. Et, voyez-vous,

    je travaille de plus en plus les produits du lac ! Certes, les incontournables de

    Valence restent la signature Pic mais cest non sans fiert que les pois-

    sons du Lman et autres hutres la fondue ont trouv leurs places

    sur la carte ! Je viens en gnral pour

    deux ou trois jours.Jai aussi ma famille sur

    laquelle je mappuie beaucoup.

    Hritire avant tout, elle porte sur ses paules le poids de son grand-pre, puis de son pre. Autour delle, ce sont ses amis, son mari et son fils, qui forment un cocon rassurant.

    Les premiers plats sont partis. Chaque as-siette est une uvre dart, laboutissement dun travail gr par une douzaine de cuisi-niers. Toujours aucune agitation. La cheffe continue llaboration de sa nouvelle recette. Ha, a devient pas trop mal (traduisez : nous sommes la 5me tentative, le mlange des saveurs commence plaire).

    Alors je remonte au restaurant. Goter les plats prend une toute nouvelle dimension. Entrer dans lantre dune cheffe triplement toile, qui plus est dans un palace romand, vous conforte dans lide que le luxe, cest toutes ces petites choses que lon ne voit pas, mais qui font que le tout est non seule-ment bon, et beau, mais aussi parfait !

    Au caf, je demande Anne-Sophie Pic quels sont ses projets. Grand sourire. Je suis en train douvrir La Dame de Pic Paris, rue du Louvre. Juste ct de Du-luc, vous savez, lagence de dtectives quon voit dans Minuit Paris , de Woody Allen ! a sappellera La Dame de Pic et ce sera un restaurant gastronomique, lesprit de ma cuisine, mais simplifi. Une carte courte et ludique. Valence et Lausanne sont orients trs terroir avec une identit forte, Paris de-vra quant lui donner un avant-got de mes deux tables toiles sans les dupliquer. Dernire question : Nous ftons notre 100me numro, que vous inspire ce chiffre? Le chiffre 100 minspire la russite car lorsquon parle dun personnage, dun di-fice, dune marque centenaire, cela impose le respect ! Mais 100 se prononce aussi sang et a donc tout voir avec lessentiel de ce qui nous constitue... Ou encore sans, ce qui signifie que lon a fait un choix. Cest une fte, une fte que jai vcu puisque la maison Pic est elle-mme centenaire et ne je ne vous ca-cherais pas que jen suis fire. Je vous sou-haite mon tour un beau centenaire !

    Magnifique exprience que de plonger dans les cuisines dune grande cheffe. Me voici maintenant en plein bouclage, et cest non sans amuse-

    ment que je constate que la fra est aujourdhui sur la carte. Essais concluants !

  • 154 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 155

    Banque Prive Edmond de RothschildMalgr un environnement rglementaire

    contraignant, la Banque Prive Edmond de Rothschild (BPER) continue

    augmenter sa masse sous gestion, preuve de ses atouts en matire de private

    banking. De plus en plus intgre au groupe financier ponyme, elle

    bnficiera pleinement des comptences de ses spcialistes rpartis travers le

    monde, afin de mieux rpondre aux attentes de sa clientle internationale.

    Entretien avec ManuelLeuthold.Texte Didier Planche

    FINANCE

    UN pOiNT DhONNEUr rEspEcTEr lEs lgislATiONs fiscAlEs

  • 154 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 155

    Depuis le dbut de lanne, lafflux de new mo-ney est-il en phase avec les objectifs fixs ?En termes de volume de new money , la progression semestrielle correspond effec-tivement nos attentes et projections. Elle compense ainsi lamoindrissement de la ren-tabilit, du fait de la diminution des marges. Celle-ci sexplique notamment par la crise de la zone euro, la volatilit des marchs, lincer-titude rgnant sur les taux et les devises, etc. Dans ces conditions, nos clients limitent leurs investissements, prfrant rester en liquide. Bien sr, les pressions sur la place financire suisse les dstabilisent aussi, et psent sur ce climat assez morose, si ce nest mme dltre. En plus, les banques helvtiques se trouvent en concurrence directe avec les tablissements des pays o sont domicilis certains de nos clients, lesquels hsitent d-sormais entre laisser leurs avoirs en Suisse ou les rapatrier chez eux, et comparent da-vantage les prix des prestations et services entre les banques. Or, les cots des tablis-sements suisses ont augment en raison de lapplication des nouvelles exigences rgle-mentaires, qui ncessitent entre autres le re-cours de nombreux spcialistes.

    Votre banque a donc parfaitement russi sadapter ce nouvel environnement rglemen-taire, toujours plus contraignant ?Oui, cest le cas, surtout que la BPER par-vient convaincre ses clients de rester en conformit fiscale dans leur pays dorigine, selon leur nationalit. Cependant, nous ne pouvons pas nous substituer eux dans cette mise en conformit de leur situation

    Banque Prive Edmond de Rothschildpersonnelle. Notre rle se limite donc les y encourager vivement, dautant plus que la BPER se fait un point dhonneur de respecter toute la lgislation et les rglements des pays o la banque est active, et ceux des pays de domicile de ses clients. Cet axe stratgique suppose des moyens importants en res-sources humaines extrmement qualifies, et la pratique constante dune veille sur les diffrentes lgislations et systmes fiscaux en vigueur. Pour lheure, la BPER dveloppe sur-tout son activit de gestion de fortune pour une clientle prive suisse et europenne.

    La rcente ouverture dune succursale Hong-Kong et celle, prcdemment, dun office de reprsentation Duba signifient-elles que la banque souhaite dsormais se positionner da-vantage en Asie et au Moyen-Orient, ainsi quen Amrique du Sud o elle est aussi implante ?La BPER sintresse de trs prs aux mar-chs mergents, dont le potentiel de crois-sance savre bien rel, et o se crent beaucoup de nouvelles richesses. De plus, comme le tissu bancaire et financier y est encore en pleine volution, il offre de nom-breuses opportunits de dveloppement pour des banques suisses. Par consquent, la ntre a dcid de jouer un rle important et actif sur ces marchs prometteurs.

    comptences et synergiesQuels sont aujourdhui les grands dfis de la BPER, au-del de lacquisition de nouveaux clients ?Il sagit, aujourdhui, de poursuivre et de finali-ser lintgration de la banque dans le Groupe

    Edmond de Rothschild, une appartenance au nom magique. Cette opration denver-gure vise mieux profiter des comptences de ses professionnels spcialiss dans une multitude dactivits et travers son rseau dentits dans le monde, afin de rpondre dune manire plus efficiente et qualitative aux attentes de notre clientle internationale exigeante. Cette intgration favorisera aussi des synergies essentielles, par exemple dans le domaine de la technologie informatique bancaire. Elle reprsente ainsi une vritable valeur ajoute pour la BPER.

    Le magazine Trajectoire publie son 100me nu-mro. Que vous voque ce chiffre symbolique ?Tout dabord, je flicite lquipe de Trajec-toire davoir atteint le 100me numro de ladite publication, ce qui nest pas une vidence compte tenu de lvolution difficile du secteur de la presse crite. Il sagit l dun parcours magnifique, qui stire sur vingt ans. Je me suis donc amus relire des archives de 1992 pour rpertorier quelques vnements de cette anne, comme le refus dapparte-nance de la Suisse lEEE, le Trait de Maas-tricht, llection de Bill Clinton, les Jeux Olym-piques dAlbertville, etc. Finalement, lhistoire se rpte, car certains dnominateurs com-muns resurgissent constamment. En ce qui concerne le chiffre 100, il mvoque lunit et la fin dun cycle.

  • CULTES

    166 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    MLODIESOn aura tout essay, hlas, Mick Jagger ntait pas disponible pour nous recevoir, Prince non plus. Qu cela ne tienne... entre les festivals dans la Principaut de Monaco, la sublime ville de Salz-bourg et, tout proche, St-Prex, nous avons crois les destins de grandes stars de la musique dite classique, tels Natalie Dessay, Roby Lakatos et la toujours sur-prenante Sol Gabetta. Sir Mick toujours indisponible, nous nous sommes penchs sur le cas de Madonna, en pleine tourne mon-diale, sur lactualit de Prince, lgende du funk estampille 80s. Pour ce numro collector, Trajectoire vous propose un tour dhorizon non exhaustif. En voici le mlodieux rapport.

    N10

    0

    Not

    es

    prodigieuses

    535 avenue du Salve - Langin, 74890 Bons-en-Chablais / Francetl: +33 (0)4 50 36 11 46 / fax: +33 (0)4 50 36 34 88 / mail: [email protected]

    www.betemps.com / www.espace-betemps.com

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 169

    Parlez-nous de votre rencontre avec Michel Legrand...Je chantonne ses chansons depuis toujours ! Mais jtais surtout, et je reste, sa plus grande admiratrice. La rencontre sest faite naturelle-ment il y a trois ans avec Peau dne dont Michel Legrand avait sign la bande origi-nale. Depuis, on ne se quitte plus car, pour moi, il ny a pas de diffrence entre Mozart et Legrand, ce sont tous les deux des g-nies. Chanter avec un micro est une nouvelle tape, mais cela fait trois ans maintenant, et je commence vraiment y prendre plaisir. Les textes sont forts, les mlodies excep-tionnelles, jessaie de rendre le tout le plus joli possible.

    Trajectoire fte ses 20 ans, un mot sur vos 20 dernires annes ?Il y a 20 ans, tudiante en thtre, je ne savais pas que je trouverais ma voix (et ma voie)Jespre quelle sera encore aussi belle pen-dant ces 20 prochaines annes !

    Ce soir-l, sans conteste, les mlodies de ce rpertoire unique, dont une chanson pos-thume de Nougaro, ont gay le ciel toil du Vieux-Bourg, tamis par une ambiance des plus romantique.

    168 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

  • Rock attitude

    174 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    ICNES

    Le rock est inscrit dans nos habitudes consumristes depuis notre enfance. Pourtant, contrariant le prcepte mme de lidologie purement rocknroll qui sous-entend que cette mouvance libertaire induit la jeunesse et l ide mme de temps limit, certaines icnes perdurent depuis 30 voire 50 ans. Ces stars demeurent des lgendes incontestables et ce malgr, parfois, des albums discutables voire des concerts dcevants. Pourtant, de nos jours, leur aura excelle et, nostalgie oblige, meut les fans, et ce malgr les gnrations. Voici quelques exemples significatifs.Texte Elisabeth Gurin

    The Rolling SToneS Cinq dcennies. Cela fait, en 2012, 50 ans que le quatuor anglais per-siste dans le registre sex, drug and rocknroll. Aprs des albums sou-vent ingaux, de vrais chefs-duvre estampills dbut des annes 70 ( Sticky Fingers et Exile On Main Street ), le duo machiavlique Mick Jagger et son binme Keith Richards, auteurs et compositeurs de tous les titres, samusent bientt 70 ans se la jouer rebelles malgr les titres de noblesse pour lun et les conscrations plantaires pour lautre. 2012 devrait aussi leur permettre de continuer mer-veiller le quidam dsormais quinquagnaire via des concerts barnum en stades. On est loin du (I cant get no) satisfaction nonn par un Jagger peine trentenaire. Dsormais Sir Mick Jagger, riche millions, plusieurs fois grand-papa, le titre chant en live prend une tournure parodique mais ce sont les Stones. Les derniers et ultimes dinosaures.

  • Rock attitude

    174 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    D

    .R.

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 181

    BEAUT

    Cration en bullition

    3.

    1.

    2.

    Nouvelles senteurs, nouveaux maquillages, nous avons choisi de mettre en scne les produits phares de cette rentre. Ils sont beaux comme des objets de design et gardent leurs fonctions initiale : sublimer.Texte Nathalie Raneda | Illustrations Carine Bovey

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 181

    1. Yves Saint Laurent Pure Chromatics Ombres paupires Harmony N10. CHF 79. 2. Offecct Amazonas Table basse dessine par Eero Koivisto. 3. Yves Saint Laurent Laque Couture Vernis ongles Rouge Expressionniste N32. CHF 36. 4. Aqua di Parma Co-lonia Intensa, Prestige Edition, Une fragrance de caractre intensment masculine fonde sur un accord de bois-cuir. Cette eau de cologne souvre sur les tradi-tionnelles notes de bergamote de Calabre et citron de Sicile qui sont traverse par les suggestions pices de cardamome et de gingembre. 180 ml, CHF 150. 5. Her-ms LAmbre des Merveilles Eau de parfum. Une odeur chaude, orientale, prsente dans un fl acon tout en rondeur et orn dune pluie dtoiles La composition de cette nouvelle fragrance est trs gourmande, entre dlice et sensualit de lambre, de la vanille, du labdanum et du patchouli. 100 ml, CHF 182. 6. Chanel Coco Noir Eau de parfum dont lesprit se concentre dans son fond de bois et de notes musques. Des passages gnreux de santal, vtiver, encens, patchouli, vanille, fve tonka et note musque se mlangent pour une profusion enveloppante et prcieuse. Dj mythique ! 100 ml, CHF 210.

    Cration en bullition

    4.

    5.

    6.

  • ESCAPADES

    TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 193 192 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    Tallinn

    EstoniE, loriginalEToute petite avec ses 1,3 million dhabitants, lEstonie sest peu peu transforme aprs son indpendance en 1991. Fidle ses tradi-tions moyengeuses, elle offre aux voyageurs un saut dans le temps unique, des prix redoutablement intressants. Et cest en t quelle bouillonne le plus avec ses festivals de musique, ses rassemblements paens et ses manifestations folkloriques. Tallinn, nouvelle destination citybreak la mode, reste encore mconnue de nos compatriotes, mais plus pour longtemps. Les amoureux de la Bretagne sy sentiront comme un hareng dans leau. En effet, limage de Saint-Malo, cette capitale de poche est un bijou de ville fortifie mdivale qui sait jouer de ses contrastes et surprend par son architecture charge dhis-toire (les vestiges de la priode du XIIIe au XVIe sont intacts). Dans la vieille ville classe au Patrimoine mondial de lUnesco, les terrasses sont envahies au moment des beaux jours et on y dguste une kot-lett (ctelettes de porc frites) accompagne de la traditionnelle bire Saku. Des nuits blanches en juin pour faire la fte et une infrastruc-ture htelire de bon niveau avec de charmants boutiques-htels en font une destination en devenir. Attention quand mme la saison : lhiver, on sort la parka et les gants fourrs et la nuit tombe vite. Mais les marchs de Nol sous la neige offrent une ambiance tellement ferique ! Et mme si lEstonie ne se trouve qu quelques degrs du cercle polaire, elle ajoute sa forte personnalit culturelle une grande diversit naturelle atteste par ses quelque 500 les, dont les plus remarquables sont Saaremaa et Hiiumaa.

    Balade en terre balteAux confins de lEurope se trouvent trois pays peu connus et qui ne demandent qu ltre. Ils font table rase de leur pass proche pour mieux rvler les trsors de leur histoire ancienne.Texte Patrick Galan

    D

    .R.

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 193 192 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    Chteau de Trakai en Lituanie

    Riga

    lituaniE, la PoPulairEA la diffrence de ses voisins baltes, le pays lituanien sest constitu autour dun peuplement homogne, sans groupe ethnique tranger trs prsent. Il en ressort aujourdhui une fire identit, une apparte-nance une terre, dans sa gographie, son histoire et ses produits locaux. Pays le plus grand et le plus visit de la fratrie balte, il est le ber-ceau du catholicisme (et aussi du basket-ball, dont lquipe nationale est lune des meilleures dEurope). Ici, pas de hauts sommets (le point culminant du pays ne dpassant pas les 300 mtres), mais des plaines forestires ponctues de lacs et de rivires. Lune des destinations de prdilection pour dcouvrir lEurope centrale, trs diffrente, de par son histoire et ses traditions de lEurope occidentale. Dans la baroque Vilnius, capitale de la Lituanie et Capitale europenne de la culture en 2009, la liste des monuments ne pas rater donne le tournis. Entre ses muses, son palais prsidentiel, ses vieux quartiers et ses galeries de peinture, la capitale de la Lituanie est un parfait condens de la culture balte et du temprament de son peuple : dmonstratif et explosif. Du site archologique de Kernav (class lUnesco) au chteau fort de Trakai, des lacs maillant plaines et forts aux dunes de Courlande, le long des 100 km de littoral sur la Baltique, Vilnius se rvle peu peu comme une porte ouverte sur linattendu. Pour plus de calme, on se rendra dans la ville de Kaunas, perdue entre lacs, forts et parcs nationaux, crin de nature parfaitement protg.

    lEttoniE, la sEcrtEUn tage plus bas se trouve la Lettonie. Moins exaltante que ses surs baltes, elle mrite tout de mme un dtour, ne serait-ce que pour sa drle de spcificit : lun des plus plats reliefs au monde. Une partie de son territoire se trouve mme 50 mtres au-des-sous du niveau de la mer ! Riga, la capitale trsor de la Baltique, garde les squelles du pass et tente de renatre de ses cendres, non sans mal. Les tensions ethniques qui la traversent lui valent une mauvaise rputation. Environ 30% de la population est russe et, Riga, les Lettons sont minoritaires, comme dans sept des huit plus grandes villes du pays. Nanmoins, ces soubresauts mineurs ne doivent pas troubler le voyageur. Ils ne justifient en rien que lon se prive de la dcouverte de cette ville fascinante par la splendeur, lampleur et la diversit de son patrimoine architectural. De son style Art nouveau au charme des maisons de bois restaures de lle Kip-sala, sur la Daugava, la visite transporte dans un univers cratif en pleine renaissance. Riga, que lon nommait le Petit Paris dans les annes 30, considre encore notre langue comme celle de ldu-cation et de llgance. Lme lettone a survcu au Soviet Time grce son culte de la nature, son savoir-faire artisanal (notamment dans les domaines du lin, du tissage et de la poterie), sa crativit, sa tradition du chant choral et ses clbres dainas , ces pomes chants. Les amoureux ne manqueront pas de sceller leur union en accrochant des cadenas gravs leurs noms aux petits ponts enjambant le Pilsetas Kanals (canal du Chteau).

    D

    .R.

    D

    .R.

    D

    .R.

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 199

    DESTINATION

    LOkavango, jardin dEden

  • TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 199

    LOkavango, jardin dEdenCzanne disait propos de la Provence : Ici, on respire la virginit du monde . Jaimerais crire ceci propos de lOkavango, ce fleuve qui ne trouve jamais la mer. Si ce nest peut-tre pas lEden, cest en tout cas une annexe du paradis. Lorsquon glisse au milieu des papyrus sur un mokoro , petite pirogue en bois, on sattend chaque instant croiser Adam et Eve... Nul doute quau dernier jour de la cration, le dcor originel devait ressembler cette rgion du Botswana.Texte Patrick Galan et Siphra Moine-Woerlen

    Photos Jessy

  • DESTINATION

    C ern par lAfrique du Sud, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe, le Botswana ne possde pas daccs la mer, ce qui ne lempche pas de sinscrire comme lun des pays les plus prospres de lAfrique. Lun des plus srs aussi, grce son dveloppement conomique et sa stabilit politique. Il est le premier producteur mon-dial de diamants et son sous-sol regorge de cuivre, de nickel, dargent, et duranium. Lex-Bechuanaland, devenu indpendant dans le Commonwealth en 1966, constitue lun des derniers paradis animaliers de la plante, du dsert du Kalahari au delta de lOkavango et aux grands parcs du nord-est sur la rivire de Chobe, de la savane la prairie et aux marais salants. Cest lun des plus beaux en-droits quil soit donn de voir : la plus douce des lumires, le plus prolifique des jardins o spanouit une immense arche de No afri-caine. Cest lAfrique avec ses murmures, ses paysages sauvages, sa lumire tonnante Cest une Afrique douce.

    La nature est terneLLeDescendu des hauts plateaux de lAngola, le fleuve Okavango achve sa course au nord du pays o il spanche en une inextricable mosaque de lacs et de brousse, avant de svaporer dans le dsert. On dit quil se jette dans le ciel, mais cette incroyable masse deau qui disparat mystrieusement dans le sol serait suffisante pour inonder, sur 20 mtres de haut, une superficie gale 47 fois la ville de Genve !Lesthtique entre les herbes et les mandres des eaux est juste incroyable. Le delta est en-core lun des derniers endroits de la plante rests vierges, o la nature se dveloppe se-lon ses propres lois millnaires. Les lots sem-blent flotter comme sur une peinture sur soie. Enfin, ce jardin de paradis lore des sables est aussi le terrain de prdilection des big five , les cinq grands seigneurs du bush : le lion, le lopard, le buffle, le rhinocros et ll-phant. Pour avoir le plaisir de tutoyer les grands fauves et le bonheur de sjourner dans lun

    200 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    des campements dun rare raffinement (le Botswana privilgie le tourisme de luxe en mme temps quil poursuit une politique en-vironnementale exemplaire), le voyage se m-rite. Oui, se retrouver au milieu de nulle part a un prix : la patience. Aprs votre atterrissage l aroport inter-national de Maun, vous continuerez votre voyage bord dun six-places pour arriver votre camp. Tubu Tree Camp, du groupe Wilderness Sa-faris, est le premier de nos trois coups de cur. La matresse des lieux vous accueillera comme un membre de la famille. La concep-tion de lhbergement est en parfaite harmo-nie avec le paysage qui vous offre dentre un fabuleux spectacle de la faune et de la flore africaines Le lieu est isol, romantique souhait, et le lodge, qui ne propose que cinq tentes luxueuses surleves sur des plate-formes en bois, se cache sous une canope darbres sculaires. Attention, ne bougez pas, laissez passer le troupeau dlphants ambiance . Vous

    TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 201

  • 200 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    avez beau tre extnu par vos 16 heures de voyage, vous restez sans voix et ce nest pas la premire nuit en Afrique qui vous re-posera. Mlange dorage et de bruits dani-maux, le tout vous semble surnaturel Vous restez sous la couette en attendant quon vienne vous rveiller, le spectacle commence. Takeno, notre guide, matrise admirablement son vhicule qui plonge dans dimmenses flaques. Il faut dire quil est n ici, sur lle de Hunda, dans le nord-ouest. On roule Une famille de phacochres nous accueille, alors quune aigrette ardoise et un oiseau gorge rose nous souhaitent une bienvenue promet-teuse.

    Le concierge des maraisLe monde des safaris a ses rites, ses rythmes. Le crmonial est toujours le mme. Il est 5 heures du matin, un guide frappe votre porte tandis que la savane rsonne dj de vie. Cest en mokoro , longue pi-rogue traditionnelle fond plat creuse dans un tronc darbre, que nous nous enfonons

    entre des murs de papyrus faisant osciller leurs plumets soyeux. Nous surfons sur une eau transparente, lembarcation, fragile et si-lencieuse, chassant les jacanas, ces petits chassiers qui trottent sur les nnuphars. Ta-keno, qui aime passionnment son delta, la dirige adroitement de sa longue perche dans des lacets sinueux. Comment se re-trouve-t-il dans ce labyrinthe ? Soudain, un grognement puissant nous sort de notre d-licieuse torpeur. Nous sommes au cur de la rserve prive de Jao, vritable arche de No, et Monsieur lhippopotame nous rap-pelle que cest lui le concierge des marais de lOkavango, o se ctoient lphants, girafes, impalas, koudous, buffles, lions et gazelles uniques au monde. Le mokoro tangue un peu et oblique labri vers une langue de terre assez vaste. Ne jamais provoquer un hippo-potame si lon veut viter de transformer en rodo une paisible promenade en pirogue !Sur le chemin du retour, nous surprenons un lopard dans sa pose favorite, nous obser-vant, allong sur une branche darbre mort. Il

    semble attendre patiemment notre passage pour apaiser sa faim. Nous sommes bien loin de la jungle urbaine de nos villes Mais entre manger et se faire manger, notre choix se porte sans hsiter vers le dner autour dun feu, qui nous attend en contrebas du lodge, dans le boma , cet enclos o, autrefois, les fermiers mettaient leurs btes labri des prdateurs. A dfaut de tam-tam, un coup de gong nous invite passer table. Un soup-on de frisson nous parcourt, les fauves ne sont jamais trs loin. Puis lobscurit tombe brutalement, comme un rideau de thtre, et la lune dvoile une trange rougeur inqui-tante.Dans la fracheur de laube, tourterelles et ai-grettes se livrent leur concours de chant ma-tinal, de sifflements moqueurs et de gazouillis stridents. Au somment des bniers et des acacias, une famille de babouins a dj en-tam sa sarabande de branche en branche. Encore trempe de brumes, la plaine est z-bre de marcages et de vgtation touffue. Nous sommes tristes de devoir quitter ce lieu

    TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012 201

  • 204 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    ANNIVERSAIRE

    Vingt ans de Trajectoire ! Certains mont dit : Quoi ? Vingt ans dj ? Eh oui, dj ! Ils avaient l impression davoir adopt Trajectoire hier. Dautres ont os : Vingt ans seulement ? Ils pensaient nous lire depuis plusieurs dcennies.Texte Patrick Galan | photo Carine Bovey

    Ctait en 1992

    Dans chacun des 100 numros de Trajectoire, depuis 1992, nous voulons vous transporter au cur du rve, du raffi nement, du luxe et de lmotion que suscitent nos coups de projecteur sur des marques clbres, des produits haut de gamme ou des escapades insolites.

    Lanne 1992 a t ponctue dvnements pal-pitants : ce furent les Jeux olympiques dhiver Albertville, la victoire des Simpsons sur le Cosby Show la tl amricaine, le dbut de la guerre en Bosnie-Herzgovine, linaugu-ration dEurodisney, le dramatique accident au stade de Furiani en Corse, la sortie au cinma de Basic Instinct , lassassinat du juge Falcone par la Mafi a, louverture du Sommet de la Terre Rio, lor de Marie-Jos Prec aux J.O. de Barcelone et la premire victoire en F1 de Michael Schumacher, llection de Bill Clinton comme 42me prsident des Etats-Unis, la nomination de Rigober-ta Menchu comme Prix Nobel de la paix, et le refus de la Suisse dint-grer lEspace conomique eu-ropen. Mais ce fut aussi, nec plus ultra, la naissance de qui vous savez Et pour un coup dessai, ce fut un coup de matre !

    Dhabitude, on prouve du plaisir en trichant un peu sur son ge. Cette fois, cest la fi ert qui nous envahit dans ce monde de ldi-tion o lon assiste plus denterrements que de mariages. Pourquoi dis-je mariage ? Mais parce que, dans votre magazine prfr, nous avons choisi un axe particulier : celui de marier vos envies avec les plus luxueuses propositions dans tous les domaines : joaillerie, horlogerie, art, mode, beaut, gastronomie, automobile ou voyages. La notion de

    luxe nest pas systmatiquement associe une dpense excessive et futile, et chacun en a sa propre

    dfi nition. Le luxe peut se cacher dans la qualit des dtails de lart de vivre plutt que dans limportance du budget. Coco Chanel disait : Le luxe, ce nest pas le

    contraire de la pauvret, mais simplement le contraire de la vulgarit . Nous avons toujours fait en sorte

    que vous tourniez nos pages comme lon ouvre une fentre sur une grande bouffe doxygne, sur des dcouvertes de rve ou des coups de

    cur mus. Et dans cette optique, nous navons jamais chang de trajectoire !

    Nous souhaitons que, pour vous, le temps sarrte lespace dune lec-

    ture de Trajectoire, que vous vous immergiez avec dlice dans nos lignes comme dans un rve veill, que vous vous laissiez entraner avec volupt dans des sites magiques ou insolites, que vous soyez admiratif ou envieux des montres, bijoux, vtements ou adresses dnichs pour vous. Nous voulons continuer partager avec vous tous ces d-

    licieux moments de grce qui met-tent lesprit en fte, vous faire rencontrer les

    personnages les plus inaccessibles de lactualit, du show-biz, de la mode ou de la fi nance, et ce, malgr la morosit ambiante.

    Et puis, zut la crise ! Plutt que de nous laisser dprimer par une conjoncture devenue folle, levons notre coupe aux 20 ans de Trajec-toire Et nous comptons sur vous pour bien fter, en 2032, nos 40 ans !

  • 208 TRAJECTOIRE AUTOMNE 2012

    5 MINUTES AVEC

    Le SwissFinish permet-il la Suisse de tirer son pingle du jeu sur le plan conomique ?Si le Swiss Finish signifie qualit et excellence de nos produits, de nos services et de notre manire de travailler, alors oui, clairement, il est une ncessit pour que notre conomie continue progresser et tre toujours plus comptitive. Ilot au sein de lEurope avec un cot de la vie lev, la Suisse na aucune autre alternative que dtre performante dans tous les secteurs de son conomie.

    Comment volue le secteurautomobile dans notre pays ?Il se porte assez bien compte tenu de la qualit du travail des garagistes suisses,

    reconnue loin la ronde. Jen veux pour preuve, titre dexemplaire, le fait que dans le seul secteur des rparations, notre garage rceptionne aussi des vhicules de clients europens et de nombreux pays lointains, en plus de ceux de nos clients

    helvtiques. En ce qui concerne les ventes de vhicules neufs en Suisse, elles sl-vent en moyenne 300000 par anne, un quota satisfaisant, malgr les marges des

    garages qui flchissent limage de certaines autres activits conomiques. En outre, de nombreux petits ateliers de mcanique prouvent des difficults sadapter la

    nouvelle vocation des garages, savoir dtre des gnralistes soccupant certes de mcanique, mais galement de marketing, dinformatique, de finance, etc. Ces douze

    derniers mois, 50 petites enseignes ont ainsi disparu.

    Implant Genve et Nyon, le GroupeAndrChevalley, qui repr-sente entre autres les marques Mercedes-Benz, Bentley, Volvo, Maybach, Bugatti, Fiat, Alfa Romeo et Riva, vient dacqurir un nouveau garage reprsentant Opel, Chevrolet et Cadillac. Jusquo ira sa croissance ?Le groupe vient en effet de reprendre le garage Grimm Frres SA, au Petit-Lancy, dans lequel nous allons investir quelque 3 millions de francs. Pour lanecdote, jai effectu mon apprentissage de mcanicien dans ce garage, avant dacqurir le ntre avec mon pouse, en 1972. Cette acquisition est donc aussi symbolique et sentimentale. Notre groupe ne cherche pas la croissance, en tout cas pas nimporte quel prix, mais reste ouvert toute opportunit. Travailler ltabli et traire dans le bidon demeure, cependant, notre objectif essentiel.

    Le magazine Trajectoire publie son 100menumro. Une belle russite dito-riale. Quelle satisfaction vous apporte votre publication?

    Celle de constater la qualit de chaque dition et la prennit du titre cr jadis en colaboration avec Denis Grobet. Grce une quipe professionnelle et motive, en

    20 ans, Trajectoire a toujours eu pour but premier dapporter ses lecteurs une part de rve et dvasion, au travers darticles pointus sur les voyages, lart, lhorlogerie, la

    gastronomie, la mode ou encore le 7me art... et bien entendu lautomobile !

    Andr ChevalleyLa qualit

    prime ! CCette anne,

    le Groupe Andr Chevalley fte ses 40 ans. Un jubil

    qui exprime le parcours

    sans faute et exemplaire,

    de son fondateur, Andr

    Chevalley. Texte DidierPlanche