TRACES magazine #92

Click here to load reader

  • date post

    01-Apr-2016
  • Category

    Documents

  • view

    223
  • download

    4

Embed Size (px)

description

ed. juin 2014

Transcript of TRACES magazine #92

  • BC

    Bal

    let

    | D

    anse

    use

    : Tar

    a W

    illia

    mso

    n

    31 JUILLET AU 9 AOT

    FASS.CACAHIER SPCIAL :SEMAINE DES ARTISANS DE LAVAL | PAGES 7 10

    TRACESmagazine

    Vol. 8 no. 08 - 20 juin 2014 | MENSUEL GRATUIT | 20 000 COPIES CERTIFIES | IMPRESSION INTERGLOBE TC TRANSCONTINENTAL

    LAURENTIDES | LANAUDIRE | LAVAL | MONTRAL + WEB

  • 2 20 juin 2014

    GASTRONOMIE

    Jaime habituellement parler des en-treprises des Laurentides ou de la Couronne Nord de Montral, mais je suis oblig de vous parler de deux joyaux dune rgion plus loigne du Qubec dans cette chronique, car jai vcu une exprience plus quexcel-lente la fi n de semaine dernire lors du mariage de mon frre dont jtais le tmoin.

    Cela se passait lAuberge Baker, si-tue Chteau-Richer, petit village au pied de la cte de Beaupr. La maison qubcoise qui abrite lau-berge, avec ses murs de pierre, a t construite en 1840. On y retrouve aussi peu que six chambres, toutes plus charmantes les unes que les autres.

    Le restaurant, lui, donne sur lavenue Royale, une des plus belles routes de campagne de notre province, et le personnel, charmant, est toujours prt se fendre en quatre pour satis-faire les besoins de la clientle. Cest un endroit abordable, la limite pas assez cher pour ce quon y sert. Pour le lunch, jy ai mang des linguinis la carbonara fort goteux qui fai-

    saient offi ce de plat du jour, avec un velout de lgumes de saison en entre, pour la modique somme de 12,95 $. Les touristes se mlangent la clientle des habitus, et les ama-teurs de vin sauront se faire plaisir prix raisonnable.

    Laissez-moi vous raconter la rcep-tion du mariage...

    La crmonie avait lieu sur le ter-rain derrire lauberge, entoure de champs cultivs. Le soleil tait aveu-glant et la promise est arrive, toute ravissante, au bras de son beau-pre. Le mari a pleur chaudes larmes de longues minutes pendant la marche lente de sa future vers lautel au son dun violon et du chant des oiseaux. Ils ont dit oui tous les deux accompagns de hourras bien sentis, puis le fun a commenc.

    Apro au mojito en terrasse pour tous les convives, puis nous sommes passs table. Migneron de Charle-voix en crote servi avec une sauce crmeuse au sirop drable pour commencer, que jai trouv extrme-ment bon, mme si jai trouv auda-cieux de servir du fromage en entre.

    Le tout a t suivi dun velout de courge Butternut, puis dun granit la fraise. Comme plat principal, jai pris le fi let mignon de buf sauce aux trois poivres et au cognac. La qualit de la viande tait excellente. Pour dessert, on a eu droit une bombe Alaska fl ambe au Grand Marnier. Je ne me rappelais plus que a se faisait encore, mais jai vraiment beaucoup aim. Dans un monde o, pour les groupes de plus de 100 convives, les menus et le service sont souvent bien ordinaires, jai t franchement impressionn.

    Puis la fte sest continue jusquau lever du jour... Un bien bel vnement.

    Aprs le brunch le lendemain, je suis all me reposer lle dOrlans. Jai pris une chambre dans une petite auberge trois toiles appele La Go-liche. Aprs une sieste bien mrite, nous avons fait un beau petit 20 km de vlo dans un endroit enchanteur parsem de vignobles et de cultures de toutes sortes.

    Pour souper, au Restaurant Vue, qui mrite vraiment son nom, je me suis

    fait plaisir avec le duo de saumon, en gravlax dune part et fum de lautre. En plat principal, jai pris les p-toncles et les crevettes sur une sauce au pesto accompagns dun ketchup de tomates trs propos. Petite note pour les connaisseurs de vin : vous trouverez l de trs grands crus de France et dItalie. Jai trouv a un peu cher, mais tant la chambre que la terrasse, qui donne directement sur le fl euve, valent le dtour.

    Si vous avez envie de vacances dans la rgion de Qubec, je vous recom-mande ces deux endroits sans hsita-tion ! bientt :-)

    Auberge Baker

    8790, avenue royaleChteau-richer

    1 866 824-4478

    Auberge La Goliche et Restaurant Vue

    22, chemin du QuaiSainte-Ptronille, le dOrlans

    1 888 511-2248

    Hugues Nron est restaurateur. Il a travaill au Qubec, en France et en Italie et a voyagen constante recherche de bonnes tables...

    Le coup de cur du restaurateur Quatrime chronique

    Hugues Nron

    Je vous prviens tout de suite : vous ne me verrez jamais casser un restaurateur pour une mauvaise perfor-mance, car il peut tous nous arriver de tomber sur une mauvaise journe, un serveur qui se lve de la patte gau-che, un cuisinier tomb malade qui doit rester la maison ou un achalandage imprvu. Cela peut soudainement rendre une exprience au restaurant dsagrable. Si cela marrive, je me contenterai de changer dadresse tout simplement en gardant le silence...

    TAVERNAKBIRES VINS BILLARD - SPECTACLES

    le VRAI bar555, boul . de Sainte-Adle (Promenades Sainte-Adle)

    450 745 -1716SAMEDI 5 JUILLET 21 H 30STEPHANE LEGAULT en TRIO Folk Qubecois

    in

    fogr

    aphi

    e TR

    ACES

  • 20 juin 2014 3

    Profitez de trois mensualits gratuites.

    LDITION AVANTGARDE COMPREND :

    Ensemble de style AMG Toit ouvrant coulissant/ Siges avant chauffants relevable, en verre Suspension sport Systme de freinage sport

    LA C 300 4MATICMC DITION AVANTGARDE 2014. PRIX TOTAL1 : 44 965 $**

    Financement lachat Taux la location Paiements mensuels Inclut un crdit de

    0,9 %* 2,9 %* 498 $* 2 000 $* Dure de 60 mois Bail de 27 mois Versement initial 3 620 $**

    1 Taxes en sus.

    Franke Mercedes-Benz 1751 Rue Principale, Ste-Agathe Des-Monts 1 888-480-9075 Ouvert les samedis

    Renseignez-vous sur notre service dentretien prpay au Mercedes-Benz.ca/EPP

    Mercedes-Benz Canada Inc., 2014. Vhicule illustr : berline C 350 4MATICMC dition Avantgarde 2014. PDSF national : 52 800 $. ** Le prix total de 44 965 $ et le versement initial incluent les frais de transport et de prparation de 2 245 $, les frais du RDPRM de 55,49 $, la taxe de 100 $ sur le climatiseur et les droits de 15 $ sur les pneus. 2 Les trois premires mensualits sont supprimes pour le modle berline C 300 4MATICMC dition Avantgarde 2014 jusqu concurrence de 1 350 $ (incluant les taxes) dans le cadre des programmes de location, et jusqu concurrence de 1 950 $ (incluant les taxes) dans le cadre des programmes de financement. * Offre de location base sur la berline C 300 4MATICMC dition Avantgarde 2014 propose uniquement par lintermdiaire des Services financiers Mercedes-Benz sur approbation du crdit, pendant une dure limite. Exemple bas sur une location de 498 $ (incluant un rabais de 2 000 $) par mois pendant 27 mois. Versement initial de 3 620 $ plus dpt de scurit de 500 $ et taxes applicables payables la date dentre en vigueur du bail. PDSF partir de 42 550 $. Taux annuel de location de 2,9 %. Obligation totale : 17 566 $. Kilomtrage limit 18 000 km par an (0,20 $/km supplmentaire). Exemple de financement bas sur un terme de 60 mois au taux annuel de 0,9 % et un prix total de 44 965 $. Le paiement mensuel est de 670 $ (avant taxes) avec un versement initial de 3 620 $. Le cot de lemprunt est de 855 $, pour une obligation totale de 43 820 $. Frais dimmatriculation, denregistrement et dassurance en sus. Le concessionnaire peut louer ou offrir du financement prix moindre. Les offres peuvent changer sans pravis et ne peuvent tre jumeles dautres offres. Pour connatre les dtails, voyez votre concessionnaire Mercedes-Benz autoris ou communiquez avec le Service la clientle de Mercedes-Benz au 1 800 387-0100. Les offres se terminent le 30 juin 2014.

    En plus doffres exceptionnelles de location et de financement. Seulement pour une dure limite.

    FESTIVAL DES ARTS DE SAINT-SAUVEUR

    BILLETS :

  • 4 20 juin 2014

    OPINION

    TRACES est un mensuel gratuit distribu dans les Laurentides, dans Lanaudire, Laval et Montral.www.tracesmagazine.com

    ADMINISTRATION6, avenue Filion, Saint-Sauveur(Qubec) J0R 1R0

    DIRECTION DE LA PUBLICATIONAnnie Depont514 833-8718annie.depont@traceslaurentides.com

    ASSISTANTE Nathalie Daragon

    DIRECTEUR PUBLICIT Pascal Kauffmann 514 349-4865pascal.k@tracesmagazine.com

    GRAPHISMEClaire Delpla, CommunicDesign.ca

    RVISION DES TEXTESLauraine Croteau-Bertrand

    RVISION MAQUETTECynthia Cloutier Marenger

    IMPRESSION Interglobe

    TIRAGE20 000 exemplaires

    SITE WEBMichle Potvin, Webgraf.camichele.potvin@tracesmagazine.com

    DPT LGALBibliothque nationale du QubecBibliothque nationale du CanadaISSN 1922-3463

    Toute reproduction des annonces et articles de TRACES est interdite sauf contrat spci que.

    Prochaine tombe : 2 juillet

    ENCORE PLUS SUR

    www. traces magazine .com

    Patrice G. Llavador

    Lopinion publique internationale sassied batement en face des leaders du monde dit libre et dmocra-tique , qui lui dictent ce quelle doit croire. Cela est accompli non pas aussi simplement, mais en usant de moyens qui semblent disperss, alors quen ralit, ils convergent vers un seul but : assner des contrevrits, les marteler de sorte les faire res-sembler des vrits. On a beaucoup entendu dire que plus le mensonge tait norme, mieux il semblait avr, et que le seriner linfi ni conduisait lopinion croire que l se trouvait la vrit. Quil me soit permis de rap-peler que la deuxime guerre contre Saddam tait une manipulation aussi caricaturale quinvraisemblable, que mme un citoyen habitant au fi n fond de la brousse aurait pu dceler. Et pourtant, presque toute la plante sest rue et a particip une entre-prise apocalyptique qui sest rvle honteuse. Le gnral en chef Colin Powell est dans un trou de souris depuis quil a agit devant des mil-liards de spectateurs fascins un petit fl acon de poudre blanche.

    Quand on a menti tant de fois, p