TPE-PME, PRÉVENIR SES DIFFICULTÉS .Accompagnement des entreprises en difficult ... Les...

download TPE-PME, PRÉVENIR SES DIFFICULTÉS .Accompagnement des entreprises en difficult ... Les difficultés

of 77

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of TPE-PME, PRÉVENIR SES DIFFICULTÉS .Accompagnement des entreprises en difficult ... Les...

  • Le rseau de la prvention des difficults des entreprises

    Les acteurs de la prvention

    Les dispositifs daide et dintervention

    Un mmento pour veiller la sant de votre entreprise

    Ne restez pas seul !

    TPE-PME, PRVENIR SES DIFFICULTSM O D E D E M P L O IM O D E D E M P L O I

    Comit des banquesde Midi-Pyrnes

    www.tpe-pme-prevenir-31.com

  • Comit des Banques de Midi-Pyrnes et tablissements bancaires

    Socit dAffacturage (GE Capital Factofrance)

    Socit dassurance Crdit (Euler Herms)

    COFACE

    Ordre des Experts Comptables

    Banque de France

    Ordre des Avocats

    MEDEF Haute-Garonne

    CGPME Haute-Garonne

    UPA Haute-Garonne

    Chambre dAgriculture de Haute-Garonne

    Chambre de Commerce et dindustrie de Toulouse

    Chambre de Mtiers et de lArtisanat de la Haute Garonne

    URSSAF

    Mutualit Sociale Agricole (MSA)

    RSI

    Tribunal de Commerce

    Conseil Rgional Midi-Pyrnes

    Etat : Commissaire au redressement productif, DIRECCTE, DRFIP, DRAAF, Ple Emploi

    bpifrance

    Caisse des Dpts

    PARTENAIRES DE LA HAUTE-GARONNE AYANT CONTRIBU AU MMENTO

  • ditorialAccompagnement des entreprises en difficult

    Anticipation et prvention

    Prserver les activits existantes, chaque fois que cela est possible, est aussi importantque de soutenir la cration de nouvelles activits. La prvention des difficults des entreprisesconcerne des acteurs publics et privs dhorizons divers. Il est fondamental dviter que la situa-tion soit trop dgrade pour intervenir utilement. La prcocit de la dtection, la prise rapidedes premiers contacts facilitent la recherche des solutions mettre en uvre.

    La prcocit de cette intervention suppose fluidit et rapidit des informations, elleimplique confiance et confidentialit entre les partenaires.

    Les difficults de trsorerie sont souvent le premier indicateur. Les banques sont alors enpremires lignes ainsi que les services financiers de lEtat.

    Dans le dpartement de la Haute-Garonne, plusieurs initiatives ont t prises pour soute-nir les entreprises confrontes des difficults. Ces initiatives sont autant de possibilits d'en-trer en contact avec les dirigeants dentreprise afin de les accompagner.

    Ces initiatives doivent tre dveloppes, organises.

    Afin d'en amliorer lefficacit collective, les acteurs concerns, publics et bancaires, ontrdig cet ouvrage vocation pratique. Ils encouragent les dirigeants dentreprises ne pas res-ter seuls face aux difficults, chercher du soutien ds les premires alertes.

    Louvrage propose trois chapitres : anticiper, dtecter et traiter, complts par des fichespratiques. Pour chercher une solution adapte, il faut diagnostiquer lorigine des difficults. Danschacun des organismes qui a contribu au prsent ouvrage, un interlocuteur privilgi a t dsi-gn pour tre lcoute des entreprises. Vous trouverez ici leurs coordonnes. Tous ces organis-mes travaillent en rseau, en confidentialit et confiance. Nhsitez par faire appel lun den-tre eux, il saura vous accompagner ou vous guider vers celui qui est le plus adapt la recherchede solution pour votre situation.

    Cet ouvrage veut contribuer la vie conomique de notre territoire, la vie des entrepri-ses avec leurs dirigeants, avec leurs salaris ainsi que tous leurs clients et fournisseurs.

    Henri-Michel Comet

    Prfet de la rgion Midi-Pyrnes, prfet de la Haute-Garonne.

  • Lentreprise dePierre P. vue parson Conseil

    Pierre P. prend un jour rendez-vous avec moi pour me parler desdifficults quil commence ressen-tir car il est de plus en plus fr-quemment appel par son banquier.Celui-ci lui signale des incidents depaiements, certes peu importants,mais qui se reproduisent.

    Lanalyse des lments chiffrs queme prsente Pierre me parle claire-ment. Lentreprise marche pluttbien, dgage un rsultat normalmais souffre dune trsorerie an-mique. Je remarque vite que lesstocks de matires premires sontimportants, que les encours de pro-duits finis augmentent et que lesrglements clients et fournisseurssont peu suivis.

    Une extrapolation rapide montreque si lon napporte pas des cor-rections immdiates au problme,lentreprise de Pierre va tre plon-ge dans des problmes graves detrsorerie dans les trois mois. Japporte mes conclusions Pierrequi tord un peu le nez quand ilcomprend quil doit simpliquerdans les correctifs apporter. Pierrefinit par couter mes recommanda-tions, les mettre en place.Cest avec plaisir que quelquestemps plus tard, jai reu les remer-ciements de Pierre.Le redressement de sa situation luiavait t confirm par son banquierqui le flicitait des bonnes disposi-tions quil avait prises .

    La vision de Pierre P.

    Je suis passionnpar mon mtier.

    Discuter avec les clients de leursbesoins, leur apporter des solutionstechniques efficaces, suivre avecmes techniciens lavancement destravaux, font partie de mon travailet cest pour moi trs valorisant. Jesuis capable de tout arrter pouraller moccuper dun problmetechnique important o ma comp-tence est un atout prcieux. Lors des premires difficults, letemps que je consacrais la gestionde lentreprise tait tout faitrduit, mon comptable, ma secr-taire et mon expert-comptabletaient aprs tout pays pour trai-ter les problmes de comptabilitet de gestion du personnel. Par ail-leurs jprouvais un sentiment descurit en voyant la progression duchiffre daffaires de lentreprise.

    Le rveil a t brutal. Les appels demon banquier se sont faits de plusen plus pressants. Les diagnosticsde mon conseil ont branl mes cer-titudes. Mais lide que je devaismimpliquer fortement dans la ges-tion et les actions salvatrices propo-ses ne me sduisait pas beaucoup. Pris entre la fausse excuse de direque je navais pas de temps dri-ver de mon travail technique etcommercial et la ncessit de sau-ver mon entreprise, jai malgr toutcout mon conseil. Je navaisjamais abord avec lui mon pro-blme de manque de fonds de rou-lement, je navais jamais fait deprvision relle de trsorerie.

    Loptimisation de mes stocks, larelance systmatique de mes clientsne respectant pas leur chance depaiement prvue, ltablissementdun budget prvisionnel montpermis daller voir mon banquieravec un dossier solide. Je me suis mme fait accompagnerde mon conseil ce jour-l pourdfendre mon (son) plan. A magrande surprise je nai eu aucunproblme convaincre mon ban-quier de me soutenir financire-ment, la situation sest redresse etdepuis je dors mieux.

    Je sais aujourdhui que mme si latechnique et les clients sont le selde mon mtier, je ne peux fairelconomie dtre le gestionnairede mon entreprise et que si celanest pas suffisant pour russir,cest en tout cas ncessaire pourperdurer .

    .

    Pierre P. dirigeant dune entreprise de charpentes mtalliques. Une aventure industrielle qui aurait pu mal se terminer

    A r e t e n i r

    Passer un temps important biengrer son entreprise nest passuffisant pour chapper tout,mais savre indispensable pouranticiper et dtecter les difficultspotentielles.

    Le pire nest pas inluctable, lesbonnes actions menes tempspermettent de passer les situa-tions difficiles

  • Editorial du prfet de la rgion Midi-Pyrnes, prfet de Haute-Garonne ..........................................................

    Une aventure industrielle

    I. ANTICIPER .........................................................................

    Comment anticiper : lexemple de Robert C. mcanique industrielle....

    Matriser la gestion de son entreprise : lexemple de Myriam H. commerce de prt--porter .......................................................

    Kit de Gestion :Budget : lexemple de Jacques N. dcolletage ................................Tableau de bord : lexemple de Robert C ......................................Tableau mensuel des besoins en trsorerie : lexemple de Myriam H. ....Besoin en fonds de roulement : lexemple de Rachid K. ngociant en vhicules doccasion ..............................................

    II. DETECTER

    Auto-diagnostic de la situation de lentreprise ................................O vous situez-vous ? ..............................................................Qui contacter ? .....................................................................Tableau de synthse des acteurs du soutien lentreprise, en fonction de sa situation ........................................................

    III. TRAITER LES DIFFICULTS......................................................

    La mesure des difficults .........................................................Lchelle des situations de difficults ..........................................Les dispositifs de soutien aux entreprises .....................................Rle du Tribunal de Commerce ..................................................Conclusion ...........................................................................

    IV. EN PRATIQUE ..................................................................

    1- Des conseils pratiques .........................................................2- Des indicateurs surveiller ...................................................3- Comprendre mon entreprise, quells formations suivre ? .................4- Le kit de gestion ...............................................................5- Les fiches des dispositifs ......................................................6- Tableau des procdures amiables et collectives du Tribunal de Commerce ........................................................................7- Lexique des termes associs aux difficults financires des entreprises .....................................................................

    sommaire

    1

    2

    5

    6

    7

    8910

    10

    11

    121314

    14

    15

    1616171920

    21

    2224252734

    67

    69

    page