Thibault Transcription L1-T4

download Thibault Transcription L1-T4

of 16

  • date post

    03-Apr-2018
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Thibault Transcription L1-T4

  • 7/28/2019 Thibault Transcription L1-T4

    1/16

    Alexandre GUIDOUX

    Transcription de

    LAcadmie de LEspe

    de

    Girard Thibault DAnvers

    O se dmontrent par rgles mathmatiques

    sur le fondement dun Cercle mystrieux

    la Thorie et Pratique des vrais et jusqu prsent inconnus secrets

    du maniement des armes pieds et cheval

    - 1628 -

    LIVRE I

    TABLEAU 4

    ParAlexandre GUIDOUX

    Transcription avec actualisation de lorthographe, de la conjugaison, de la ponctuation et insertion des

    gravures.

    Source des gravures : gallica.bnf.fr ; origine : Bibliothque nationale de France, dpartement Rserve des livres rares, RES

    ATLAS-V-110

  • 7/28/2019 Thibault Transcription L1-T4

    2/16

    Alexandre GUIDOUX

    Dclaration des oprations du tableau Quatrime [pages 1]. ............................................ p.3

    Cercle 1 [pages 1 et 2]. ..................................................................................................... p.3

    Cercle 2 [pages 2 et 3]. ..................................................................................................... p.5

    Cercle 3 [pages 3]. ............................................................................................................ p.6

    Cercle 4 [pages 4]. ............................................................................................................ p.7

    Discours sur lexcellence de la Droite Ligne [pages 4 9]. ................................................ p.8

    Discours de lusage et excellence de la Premire instance, avec la manire de

    la changer et accommoder selon les diverses mesures de lpe

    [pages 9 et 10]. ................................................................................................................ p.13

    Annexe ............................................................................................................................. p.15

  • 7/28/2019 Thibault Transcription L1-T4

    3/16

    Alexandre GUIDOUX

    Dclaration des oprations du tableau Quatrime.

    Je crois quil y en aura plusieurs qui nauront pas si tt jet les yeux sur ce tableau IV et sur ses

    crits quils ne jugent tout linstant que le sujet en eusse t trop maigre pour un si long discours, si nous

    navions tch plus tt damplifier la matire que de la rendre simplement intelligible.

    Mais je les prie de considrer que ce sont ici les fondements de la science qui tirent aprs eux une

    traine de difficults infinies et impossibles rsoudre, moins quils ne fussent examins curieusement lentre de la discipline. Car comme les effets le conforment toujours leurs causes, il ne faut pas douter,

    erreur tant le premier maitre, que les doctrines ensuivante ne fut pleine dabus et de tromperie.

    Cest pourquoi jentends user dune exacte dclaration de ces premiers commencements puisquil

    en dpend de si grandes consquences.

    Ayant donc enseign par les quatre figures de Zacharie au tableau III la manire de donner la droite

    ligne, sur le cercle ou sur un autre plan que ce soit ; nous commenons prsentement la poursuite des

    opration dAlexandre, a demi parachev au dit tableau III, pour faire ses approches contre la droite ligne et

    contre langle obtus ; puis entrerons en discours touchant lexcellence de la droite ligne et de la mesure de

    la premire instance, quoi nous ajouterons finalement la manire de la changer et de laccommoder selon

    les diverses mesures de lpe.

    Cercle N1

    Alexandre ayant commenc

    faire ses approches contre la droite ligne,en la forme quil est reprsent au Tableau III,

    cercle n1, il en poursuit ici le reste ; en venant sur la

    premire instance avec lpe tendue en droite ligne au-

    dessous de lpe contraire.

    Touchant le cercle N1 il a t dit au prcdent tableau

    que Zacharie sest mis le premier en campagne, en la posture de

    la droite ligne, le pied sur la ligne XY en touchant du bout de

    celui-ci la circonfrence et le pied gauche sur la ligne pdale Z ;

    tenant le corps tendue en ligne perpendiculaire et flanqu enprofil sur lennemi, en telle sorte que la tte et le centre du corps

    rpondent justement dessus le milieu du quadrangle o il est

    plac.

    Pour laborder, Alexandre fait deux, trois ou quatre pas en avant, plus ou moins selon la distance, et

    a port lpe librement sa fantaisie ; puis en faisant la dmarche du pied gauche et venant le planter si

    prs du cercle quil puisse y arriver du prochain pas faire du pied droit, sur la premire instance au point

    C, durant cette dmarche, il a port le bras tendu ensemble avec lpe, en ligne droite, en bas, son

    ct droit, et en poursuivant lever le pied droit et porter ensemble le bras avec lpe en haut en angle

    obtus au mme ct, il sest prpar pour faire le pas en suivant tant plus juste, en prenant la mesure

    laulne de la venue, au regard de la distance du corps, du bras et de lpe contraire, afin de porter sa

    pointe tout prs de la garde contraire ; et justement dessous la mme ligne, au mme temps quil entrera

    en mesure et quil se mettra exactement sur la premire instance, en la manire qui soit tantt dcrite.

  • 7/28/2019 Thibault Transcription L1-T4

    4/16

    Alexandre GUIDOUX

    Jusquici toutes ses actions ont t reprsentes et dclares au cercle N1 du tableau III dont

    toutefois il me semble que la rptition a t ncessaire en cet endroit, afin den expliquer quelques

    particularits de plus prs et pareillement pour vous mettre devant les yeux tout dune suite la totale

    description de cette approche, qui autrement ressemblerait un corps dmembr, comme tant divis en

    deux tableaux, sans que lun fut suffisamment claircis par lautre au contentement du lecteur. Voyons

    donc le parachvement de cette premire approche.

    Alexandre commenant avancer galement le ct droit du corps, pied, bras et pe ensemble ;

    abaisse tout linstant sa lame un peu circulairement vers le devant et en mettant le pied terre sur la

    circonfrence du cercle au point C, le talon de celui-ci sur la ligne collatrale du quadrangle main droite,

    au mme temps, en raidissant le bras et le poignet de la main, il avance sa lame circulairement en haut

    dessous lpe contraire en ligne parallle, en situant la pointe droit la garde contraire, le plus prs quil

    puisse le faire, sans toucher, ainsi quon le voit en la figure.

    Ce dernier mouvement de porter lpe en haut dessous lpe contraire, il le fait avec une certaine

    imptuosit, de quoi le ct droit du corps est tir en avant et par consquence le talon du mme se glisse

    en dehors sur la ligne CB, entrainant tant et tant le pied gauche par terre, jusqu sa place ordinaire ; qui

    est la ligne pdale ; auquel instant, il se redresse le corps perpendiculairement , le mettant de profil et

    finissant le mouvement de lpe en ligne droite au-dessous de lpe contraire.

    Par l-mme, les voil tout deux en pareille posture, ayant les pieds placs sur les mmes lignes, la

    tte et le centre du corps rpondant au-dessus du mme centre, chacun au sien, les corps tendus

    perpendiculairement et en flanc ; tous les nerfs et les muscles tendus, les genoux et le bras de lpe raide,

    la poigne bien serre dedans le poing, les deux lames colloqus en ligne parallles dessous et dessus ; la

    pointe, la garde et lpaule droite, tant quil est possible, en gale hauteur.

    Posture du tout naturelle qui a la situation des pieds, du corps et de lpe grandement favorable et

    avantageuse, tant pour demeurer, que pour se bouger, droite, gauche, en avant et en arrire sans nulle

    incommodit. Ce qui ne rencontre pas en des autres postures, quelles quelles soient.

    Car pour les avantages quelles donnent, elles donnent toujours pareillement autant ou plus de

    dsavantage en contrepartie. La seule droite ligne est une posture tout faire, munie de tous cts

    galement et galement prpar de ct la dfense.

  • 7/28/2019 Thibault Transcription L1-T4

    5/16

    Alexandre GUIDOUX

    Cercle N2

    Alexandre poursuit la premire approche

    contre langle obtus, par lui commence et demi faite

    au tableau prcdent cercle n2 o il tait venu jusqu semettre lpe ct de la tte, avec le pied droit un peu avanc

    en lair ; maintenant en venant sur la premire instance, il met

    pareillement en angle obtus contre lautre en dedans du bras.

    Sur le cercle N2, Zacharie prsente lpe en angle

    obtus, tenant au reste le corps tout de mme quau cercle

    prcdent ; de faon que ces deux postures revienne quasi en

    une.

    Voyons comment cest quAlexandre travaille

    lencontre.Ayant tourn la poitrine contre sa partie, il sest

    achemin tout droit lui en faisant deux, trois ou quatre pas,

    plus ou moins la mesure de la distance qui est entre deux ; se

    mettant cependant lpe sur le coude du bras gauche en avanant le pied droit ; et derechef en avanant

    et mettant le pied gauche en terre, si prs du cercle quil peut atteindre la circonfrence au premier pas en

    suivant ; il la port diagonalement en avant vers sa main droite en angle aigu et puis la remont encore

    pour la seconde fois durant llvation et lavancement du pied, ct de la tte par-dessus lpaule droite,

    tenant la garde un peu avanc sur la hauteur de cette paule et la pointe un peu en amont de la tte.

    Jusquici ses actions ont t dcrites au tableau prcdent ; sen suit maintenant le reste :Il avance le ct droit du corps, menant galement au mme temps le pied, le bras et lpe, dont il

    plante le pied sur le ct du quadrangle CB (non pas sur la collatrale comme il la fait en la dmonstration

    prcdente), laissant trainer le pied