Tests d'evaluation des Armées

Click here to load reader

  • date post

    30-Nov-2014
  • Category

    Sports

  • view

    902
  • download

    7

Embed Size (px)

description

 

Transcript of Tests d'evaluation des Armées

  • 1. TESTS DAPTITUDE & DE CONDITION PHYSIQUE DES ARMEES (TACPA) Georges CAZORLA Universit Victor Segalen -Bordeaux2.fr Association pour la Recherche et lvaluation en Activit Physique et en Sport
  • 2. Aptitude et condition Physique Dimensions objectives Dimensions subjectives Lies lactivit Lies la sant Endurance cardiorespiratoire, Composition corporelle, force et endurance musculaires flexibilit Perception des dterminants de la condition physique Capacits physiques spcifiques Composition corporelle Coordination Amplitude articulaire Force musculaire Vitesse Puissance musculaire Endurance musculaire Capacit physiologique - cardiorespiratoire - arobie - anarobie Souvent retenus comme facteurs daptitude de slection
  • 3. QUELLES SONT LES BATTERIES ACTUELLES DE TESTS PAR ARME ? Mes remerciements Charles-Yannick GUEZENNEC et aux trois C.S.O. de Bordeaux
  • 4. ARMEES TERRE AIR MER Slection initiale APTITUDE AEROBIE Pas de test de slection initiale mais aprs formation : Test navette arobie (L. Lger) 12 paliers maximum et 1re phase : 6 P mini, 9 P (20/20) : 8.5 P mini 12 P(20/20) Cooper 2me phase 3800m (20/20) ENDURANCE MUSCULAIRE Barre fixe : nb max de tractions : dure max de suspension ; 3 tractions mini; 17 = 20/20 : dure 4s mini de suspension; 51s = 20/20 HABILETE MOTRICE Circuits techniques 60 m x 2 (6 stations) chronomtr (moins de 2min 15) Sensiblement identique mais valuations diffrentes / 60 m x 2 (6 stations) chronomtr (moins de 2min 15)
  • 5. ARMEES TERRE AIR MER Slection complmentaire Agrments techniques (Tests dpendant de la spcialisation) 2me phase Tests aprs formation : APTITUDE AEROBIE Cooper 3800m (20/20) VAM-EVAL Palier 8 (12 km/h; 42 ml/min/kg) mini pour ; Palier 12 (14km/h; 49 ml/min/kg) mini pour ENDURANCE MUSCULAIRE Sprint : Tractions la barre : 20 = 20/20 40m Grimper de 2 cordes (bras-jambes) chrono Abdo chronomtrs Mini 45 et 55 NATATION Mini : 100m 2 nages, preuves sauvetages + 100m nage chrono diffrents styles HABILETE MOTRICE Circuit technique A. Terre et Phase 1 A. Air
  • 6. PLAN DE LEXPOSE 1 - Pour la conception dune batterie de tests initiaux commune pour les trois armes 2 - valuation de la capacit arobie et de la vitesse arobie maximale (VAM) 3 Comment utiliser la VAM
  • 7. EXEMPLE DELABORATION ET DE VALIDATION DUNE BATTERIE DE TESTS PHYSIQUES ET PYSIOLOGIQUES DESTINEE A LA SELECTION ET AU SUIVI DU NIVEAU DE CONDITION PHYSIQUE DES SAPEURS POMPIERS EQUIPIERS
  • 8. 1 Analyse des exigences des diffrentes tches accomplir valuation des aptitudes et du niveau de condition physique des agents 2 ENTRAINEMENT : planification, Programmation annuelle Orientation SuiviContrle Avis des experts tude de la littrature Observation et prise de mesures en situation relle daccomplissement de ces tches Choix, laboration et validation des mesures les plus pertinentes (aspects mtrologiques) NOTRE DEMARCHE
  • 9. Objectifs de la batterie de tests Pompiers-Equipiers Mettre la disposition du chef de corps un outil dvaluation fiable qui lui permet de quantifier ses objectifs pour rpondre sa mission de service public. Donner au mdecin des indications pertinentes sur le niveau de condition physique du sapeur-pompier quipier (Dcret n 97- 1225 du 26/12/1997 article 24) Permettre linstructeur dducation physique et sportive de mieux guider un entranement adapt au niveau des capacits physiques pralablement values.
  • 10. PROGRAMME ADOPTE 1 : Phase exprimentale. Analyse des exigences des diffrentes tches oprationnelles du sapeur- pompier quipier. 2 : Phase mthodologique. Choix et validation des tests les plus pertinents. 3 : Phase normative Elaboration de barmes par test et par strate dges professionnels.
  • 11. 1 Analyse des exigences des diffrentes tches accomplir valuation des aptitudes et du niveau de condition physique des agents 2 ENTRAINEMENT : planification, Programmation annuelle Orientation SuiviContrle Avis des experts tude de la littrature Observation et prise de mesures en situation relle daccomplissement de ces tches Choix, laboration et validation des mesures les plus pertinentes (aspects mtrologiques) NOTRE DEMARCHE
  • 12. Phase exprimentale: Analyse des exigences des diffrentes tches du sapeur-pompier quipier Etude de la littrature portant sur le sujet. Enqutes menes auprs des sapeurs pompiers. Exprimentations de laboratoire et de terrain.
  • 13. Rponses donnes TACHES ESTIMEES PHYSIQUEMENT LES PLUS DIFFICILES Nombre de rponses Phase de reconnaissance........................................................................................................26 Brancarder une personne lourde dans un escalier exigu.........................................................12 Tirer un dvidoir quip dune tenue complte de feu (+A.R.I.)...............................................12 Exposition de longue dure la chaleur (A.R.I.).......................................................................9 Dblais de longue dure...........................................................................................................9 Port de l A.R.I. pendant lextinction dun feu............................................................................8 Rejoindre en urgence un engin au cours dun dpart dopration de nuit (sonnerie)................4 Extinction des foyers rsiduels au moyen de la batte feu......................................................3 Dblais, remplissage et transport de poubelles dans des escaliers......................................3 Transport de matriels divers...................................................................................................3
  • 14. Principales capacits physiques tudies Vitesse Vitesse-coordination Equilibre Souplesse Puissance musculaire des membres infrieurs Puissance musculaire de la partie suprieure du corps Endurance musculaire Capacit arobie (endurance et puissance arobie maximale)
  • 15. Echelle dapprciation retenue Mode dintervention des capacits dans la tche Note attribuer La capacit nintervient pas du tout................................................................................................................0 La capacit nintervient que de faon ngligeable........................................................................................1 3 La capacit intervient mais ne savre pas utile pour raliser la tche.........................................................4 5 La capacit intervient utilement mais ne vous semble pas spcifique de la tche.......................................6 8 La capacit vous semble ncessaire pour raliser la tche..........................................................................9 11 La capacit vous semble trs importante mais non indispensable pour raliser la tche considre........12 15 La capacit vous semble indispensable......................................................................................................16 18 La capacit est indissociable de la tche considre..................................................................................19 20
  • 16. Du laboratoire... 1 - Mesure directe du VO2 max, de la FC max et de la V.A.M. partir dune preuve progres- sive de course sur tapis roulant. Les agents sont en tenue de sport. 2 - Etablir les relations individuelles : vitesse - FC - VO2. Les valeurs maximales ainsi obtenues servent de rfrences aux rsultats enregistrs au cours des parties subsquentes du protocole exprimental retenu.
  • 17. Du laboratoire... Etablir les relations mathmatiques indivi- duelles entre la frquence cardiaque et la consommation doxygne mesures directement au cours de paliers de mar- che et de course sur tapis roulant des vitesses progressivement acclres. Lagent est en tenue de feu (A.R.I.)
  • 18. Exemple dajustement mathmatique des relations individuelles: frquence cardiaque - consommation doxygne partir desquelles seront extrapols les cots nergtiques de chacune des tches professionnelles habituelles du sapeur-pompier quipier. Consommation doxygne (ml. min -1.kg -1) 20 25 30 35 Frquencecardiaque(bat.min-1) 190 130 - 150 - 170 - - FC1 = 5.110 x VO2 + 16.001 ; r = 1.000 FC2 = 3.234 x VO2 +64.699 ; r = 0.996 FC = 149 bat.min-1
  • 19. ....au terrain ! Exemple du tracer dun enregistrement cardiaque au cours des diffrentes tches retenues
  • 20. Exemple : Etablissement dune petite lance et brancarder dans un escalier Sollicitations physiologiques 1-Cardiovasculaire: 89.2 + 5.6 % FC max 2- Energtique : 80.4 + 11.6 % VO2 max 3- Dure : 18.15 + 3.15 min Sollicitations musculaires Muscles Membres infrieurs - Quadriceps - mollets Membres suprieurs - de larticulation scapulo-humrale - biceps - triceps - avants-bras Contraction - concentrique - concentrique - concentrique - concentrique - concentrique - concentrique
  • 21. 1 Analyse des exigences des diffrentes tches accomplir valuation des aptitudes et du niveau de condition physique des agents 2 ENTRAINEMENT : planification, Programmation annuelle Orientation SuiviContrle Avis des experts tude de la littrature Observation et prise de mesures en situation relle daccomplissement de ces tches Choix, laboration et validation des mesures les plus pertinentes (aspects mtrologiques) NOTRE DEMARCHE
  • 22. CONDITIONS DU CHOIX ET/OU DE LA CONSTRUCTION DUNE BATTERIE DE TESTS NON REDONDANCE des tests au sein dune batterie FONCTIONNALITE Un test est dit fonctionnel lorsque ses rsultats peuvent tre utiliss pour grer les intensits des entranements
  • 23. CAPACITES PHYSIQUES SOUPLESSE ENDURANCE MUSCULAIRE CAPACITES PHYSIOLOGIQUES CAPACITE AEROBIE CAPACITE ANAEROBIE (pour les plus entrans) Puissance CARACTERISTIQUES MORPHOLOGIQUES TAILLE, POIDS (IMC), POURCENTAGE DE GRAISSE, MASSE MAIGRE (suivi) Membres sup Abdo Gainage Gnrale (suivi) Endurance
  • 24. Circonfrences : taille, bassin-fesses Morphologie et composition corporelle IMC + circonfrences + plis cutans
  • 25. Technique des quatre plis cutans : 1) Sub scapulaire; 2) Tricipital
  • 26. Technique des quatre plis cutans : 3) Bicipital; 4) Supra iliaque
  • 27. 1- EVALUATION DE LA SOUPLESSE LES TESTS PHYSIQUES SELECTIONNES
  • 28. SOUPLESSE GENERALE
  • 29. 2- EVALUATION DE LENDURANCE MUSCULAIRE
  • 30. Hommes : Nombre maximum de tractions compltes la barre fixe Femmes : Dure maximum de maintien du menton au dessus de la barre fixe
  • 31. HOMMES FEMMES Nombre maximal de rptions compltes en une minutes ou cadences ABDOMINAUX sit-up POMPES push-up)
  • 32. + Test dendurance musculaire et cardiovasculaire cadenc pour agents entrans Test du gainage
  • 33. EVALUATION DES CAPACITES PHYSIOLOGIQUES:
  • 34. CAPACITE AEROIE : Puissance arobie maximale : Test navette ( Lger et al. 1982) comme test daptitude de dpart, ou Test Vam-val (Cazorla, Lger 1993) comme test dorientation et de contrle des intensits dentranement
  • 35. 5 m 10 m 15 m 20 m 25 m 30 mDpart Test complmentaire dvaluation de la puissance et dendurance anarobie (rserv aux agents bien entrans) Raliser la plus grande distance possible en course navette n = 6 rptitions de 30 s ; Rcupration = 35 s
  • 36. PLAN DE LEXPOSE 1 - Pour la conception dune nouvelle batterie de tests 2 - valuation de la capacit arobie et de la vitesse arobie maximale (VAM) 3 Comment utiliser la VAM
  • 37. FREQUENCE CARDIAQUE MAX FC max VOLUME DEJECTION SYSTOLIQUE MAX VS max DEBIT CARDIAQUE MAXIMAL : DIFFERENCE ARTERIO- VEINEUSE EN O2 max CONSOMMATION MAX DOXYGENE: VO2 max (facteurs gntiques + entranement) [Hb]; % Sa O2 DENSITE CAPILLAIRE MITOCHONDRIES ENZYMES OXYDATIVES ENDURANCE AEROBIE: % de VO2 max : (Entranement) ECONOMIE DE LOCOMOTION MASSE CORPORELLE SPECIALISATION (Technique) MAINTIEN DE LA VITESSE MOYENNE DE LOCOMOTION LA PLUS ELEVEE POSSIBLE PENDANT DE LONGUES DUREES (bonne capacit arobie) RESERVES EN SUBSTRATS ENERGETIQUES ET QUALITE DE LEUR UTILISATION
  • 38. 1- LA PUISSANCE AEROBIE MAXIMALE : VO2max, PAM, VAM
  • 39. La puissance arobie maximale est le dbit maximal de production dnergie par voie oxydative . Elle correspond au VO2 max ou quantit maximale doxygne quun organisme peut utiliser par unit de temps au cours dun exercice intense et de dure prolonge.
  • 40. 2- LA VITESSE AEROBIE MAXIMALE
  • 41. La vitesse arobie maximale (vam) est la vitesse limite de locomotion laquelle est atteint VO2 max. Elle rsulte de linteraction : - de VO2max - et de lconomie de locomotion (course, nage) VO2max Economie de locomotion Vitesse arobie maximale
  • 42. Lendurance arobie (AE) est la fraction ou le pourcentage de VO2 max , de la puissance arobie maximale (PAM) ou de la vitesse arobie maximale (VAM) susceptible dtre maintenu pendant une DUREE DONNEE. Exemple : tre capable de courir 30 minutes 83 % de sa VAM 3- LENDURANCE AEROBIE
  • 43. Lendurance arobie est aussi la dure dune activit susceptible dtre maintenue un POURCENTAGE DONN de VO2 max,de PAM ou de VAM. Exemple : Fixer une vitesse de course correspondant 90 % de la VAM et chronomtrer la dure tenue cette vitesse.
  • 44. Lvaluation de lendurance arobie ncessite donc aussi de connatre pralablement la vitesse arobie maximale.
  • 45. 4 - LECONOMIE DE LOCOMOTION
  • 46. Lconomie de locomotion est le plus faible cot nergtique requis pour se dplacer sur une distance donne (gnralement un mtre) une vitesse donne ou mieux, un pourcentage donn de sa vitesse arobie maximale. Unit : ml doxygne (cal ou j) par kg de masse corporelle et par mtre parcouru . Donc : pas de test de terrain sans analyseurs de gaz expirs !
  • 47. LES TESTS DE TERRAIN
  • 48. DU LABORATOIREAU TERRAIN MESURE DE LA VITESSE AEROBIE DE COURSE DIRECTEMENT SUR LE TERRAIN MESURE DIRECTE DU VO2 AU COURS DE LA COURSE SUR TAPIS ROULANT
  • 49. DE LA MESURE DIRECTE... AU TEST DE TERRAIN UTISABLE PAR LE PLUS GRAND NOMBRE MESURE DIRECTE DU VO2 AU COURS DE LA NAGE MESURE DE LA VITESSE AEROBIE DE NAGE
  • 50. LES TESTS RECTANGULAIRES TRIANGULAIRES ESCALIER CONTINU INTERMITTENT RAMPE Tests de K. COOPER Temps limites (endurance)
  • 51. TESTS RECTANGULAIRES TESTS RECTANGULAIRES VAM: impossible ECONOMIE: impossible 1. Astrand (criteria) 5 min SOUS-MAX MAX SUPRA-MAX 12 min 2. Cooper 3. Bricki 5 min 90% VO2max ~100% VO2max ~130% VO2max 4. Astrand (ou 600m) 1. Lger et Boucher 1980 (Rfrence) 1 km/h par 2 min
  • 52. Avantages et limites des tests rectangulaires Exemple du Cooper Ncessitent de bien savoir courir au train Nincluent pas de priodes standardise dchauffement, Ne sont pas valides pour obtenir une vitesse arobie maximale Avantage : Trs bonne accessibilit Limites :
  • 53. y = 0,7666x + 3,6665 R 2 = 0,8303 13 14 15 16 17 18 19 13 14 15 16 17 18 19 vitesse au 1600m (Km/h) VAMauTub2(Km/h)COMPARAISON DES VITESSES OBTENUES AU TUB2 ET AU 1600M
  • 54. QUELS SONT LES TESTS QUI ONT ETE VALIDES POUR EVALUER LA VITESSE AEROBIE MAXIMALE ? RECTANGULAIRES TRIANGULAIRES ESCALIER - CONTINU - PAR INTERVALLES RAMPE Test navette (Lger et al. 1982) : NON Test Lger et Boucher (1980) : OUI Test VAM-EVAL (1993) : OUI
  • 55. 1-3 TESTS TRIANGULAIRES CONTINUS 2. Lger et Boucher (Rfrence) 1 km/h par 2 min 0.5 km/h par 1 min 4. VAM-EVAL: Cazorla et Lger 0.5 km/h par 1 min 3. Navette Lger et coll. Lger et Cazorla (1999)
  • 56. Epreuve de course navette de 20 m paliers de 1 min. Lger et al.1982 20 m xxxxxxxxx BIP sonoreBIP sonore Augmentation de la vitesse de course : un demi km/h chaque minute au moyen dun CD pralablement enregistr.
  • 57. En fonction du palier atteint et de lge de l valu une quation et / ou un tableau de correspondance permettent d extrapoler VO2max. Equation : VO2max = 31.025 + 3.238 vitesse(km/h) - 3.248 ge (an) + 0.1536 x ge(an) (daprs Lger et al. 1983 et 84) Palier VO2max (ml.min-1.kg-1) prdit en fonction de lge (an) (min) 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 + 10 11 12 65.5 64.4 63 62 60.6 59.5 58.1 56.7 55.7 54.3 53.2 51.8 50.8 67.6 66.5 65.5 64.1 63 62 60.6 59.5 58.5 57.1 56 54.6 53.6 69.7 68.6 67.6 66.5 65.5 64.4 63.4 62 60.9 59.9 58.8 57.8 56.7 Tableau : Exemple dune partie du tableau de correspondance Mais le test navette de Lger et al. ne donne pas directement la vitesse arobie maximale de course normale.
  • 58. Pourquoi valuer la vitesse arobie maximale ?
  • 59. Dans lentranement ou dans la pratique des activits physiques quotidiennes, plus que la connaissance de VO2max, cest la vitesse limite laquelle VO2max est atteint (ou Vitesse Arobie Maximale) quil est trs utile de connatre afin de mieux doser les vitesses de course les plus favorables au dveloppement des capacits physiologiques.
  • 60. Prdiction de la vitesse arobie maximale de course normale partir de la connaissance de la vitesse arobie maximale de course navette Course navette (km/h) Course normale (km/h) Course navette (km/h) Course normale (km/h) 8.5 9.0 9.5 10.0 10.5 11.0 11.5 12.0 12.5 13.0 8.8 9.5 10.3 11.0 11.8 12.3 13.3 14.0 14.8 15.5 13.5 14.0 14.5 15.0 15.5 16.0 16.5 17.0 17.5 18.0 16.3 17.0 17.8 18.5 19.3 20.0 20.8 21.5 22.3 23.0 Cazorla , Lger ,1993.
  • 61. LA VITESSE AEROBIE MAXIMALE RESULTE DE LINTERACTION DE VO2 max, DE LECONOMIE DE COURSE, DE LA MOTIVATION... MAIS AUSSI : PROTOCOLE COURT. capacit anarobie: vam surestime ... DU PROTOCOLE DU TEST DOU ELLE EST ISSUE. PROTOCOLE AVEC OU SANS ARRET... Les arrts ne modifient t-ils pas la valeur de la vam ? PROTOCOLE LONG fatigue : vam sous estime
  • 62. TEST DE LUNIVERSITE DE MONTREAL Principe des trois tests suivants : Passer au niveau dune borne chaque signal sonore - Piste multiple de 50 m - Bornes places tous les 50 m - 1 CD enregistr 50 m
  • 63. 1-TEST VAMEVAL - Piste multiple de 20 m - Bornes places tous les 20 m - 1 CD enregistr 20 m
  • 64. 38.20 m 20 m >>> > > >>> > > Ligne de touche Rond central du terrain de football Ligne de touche Comment tracer une piste de 200 m sur un terrain de football Ligne du milieu du terrain TEST VAMEVAL (Cazorla et Lger 1992)
  • 65. AUTRES TESTS POUR EVALUER LA VITESSE AEROBIE MAXIMALE (VAM) RECTANGULAIRES TRIANGULAIRES ESCALIER - CONTINU - PAR INTERVALLES RAMPE Test Universit Bordeaux 2 (1990): VAM + FC - Lactate
  • 66. TEST DE LUNIVERSITE DE BORDEAUX 2 (TUBII) - Piste multiple de 20 m - Bornes places tous les 20 m - 1 CD enregistr 20 m
  • 67. Test de lUniversit de Bordeaux 2 (TUB2) -Paliers de 3 min. - Augmentation de la vitesse chaque palier = 8, 10, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18 km/h.... - Arrt d1 minute entre chaque palier (prlvements, relever de la frquence cardiaque et tude de la rcupration cardiaque entre chaque palier).
  • 68. LES TESTS RECTANGULAIRES TRIANGULAIRES ESCALIER CONTINU INTERMITTENT RAMPE Test de Brue (1985)
  • 69. Test de Brue,1985. TEST DE COURSE DERRIERE CYCLISTE - Piste ou route sans pente et sans vent - Augmentation de la vitesse = 1/2 km/h-1 toutes les 30 s. - Test valid - Bonne prcision mais - Accessibilit difficile (Cycliste expriment, peu dvalus la fois) > VAM
  • 70. TEST DE BRUE (1985)
  • 71. VAMs obtenues par les mmes sujets (n=17) aux quatre tests randomiss de terrain et au test sur tapis roulant Lger-Boucher Vam-Eval (ns) TUB2 (ns) Brue Vmax Tapis (P 15 min. 9 - 11 min. 6 - 8 min. 5 min. < 4 min. VAM dtermine avec lpreuve de course sur piste de Lger et Boucher (1980)
  • 78. LIndice dendurance arobie ( I.E.A.) 1-Commencer par valuer la VAM , par exemple : 18,3 km/h 2-Calculer ensuite la vitesse moyenne (Vm) maintenue sur une distance ou une dure donne , par exemple : 17.4 km/h au test de 12 min de course de Cooper. 3-Votre I.E.A. est : Vm: 17.4 X 100 = 97.5 % 18.3 Ou ce qui est identique I.E.A. = Distance rellement parcourue en 12 min Distance thorique que vous auriez parcourue en 12 min votre VAM X 1OO
  • 79. Rupture de pente partir de 30 min %dePAMoudeVAM 7-10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 Le % de PAM ou de VAM qui est maintenu diminue avec le temps de course de faon curvilinaire jusqu environ 30 min et sensiblement linaire aprs. 100 _ 90 _ 80 _ 70 _ I I I I I I I I I I I I I Fonction curvilinaire Fonction sensiblement linaire Dcroissance de la dure limite maintenue en fontion du % de VO2 max ou de V.A.M. utilis Temps (min)
  • 80. Lapproche de Pronnet et Thibault (1984) %dePAMoudeVAM Log.du temps 75 80 85 90 95 100 7 8 9 10 15 20 30 60 120 180 Le % de PAM ou de VAM qui est maintenu par un coureur diminue avec le temps de course de faon linaire si le temps est port en abscisse sur une chelle logarithmique I I I I I I I I I I (min)
  • 81. Comment calculer lindice dendurance individuelle de Pronnet et Thibault ? Prenons lexemple dun coureur possdant une VAM de 21 km/h Sil court le marathon en 2h25min (ou 145min) ce qui reprsente une vitesse moyenne de 291 m/min (17,46 km/h) In 145 min = 4,977 Par rapport sa VAM, cette vitesse correspond 83,1 % Son IEI est donc de (100 - 83,1) / (1,946* - 4,977*) = - 5,58 IEI = (100 - % VAM) / (In 7* In t) Logarithme naturel de 7 min (dure moyenne de maintien de la VAM) In 7 = 1,946
  • 82. Apprciation de l endurance selon la technique de Pronnet et Thibault (1984) Endurance : trs leve leve moyenne faible trs faible Indice dendurance : - 4 - 6 - 8 -10 - 12
  • 83. LA VAM PERMET dextrapoler VO2 max de calculer lendurance de prdire la performance dorienter les contenus dentranement 1 2 3 4
  • 84. VAM VO2 max Performances potentielles (h : min : s) sur diffrentes distances (m) 800 1000 1500 2000 3000 5000 10000 15000 20000 30000 42195 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 49.0 52.5 56.0 59.5 63.0 66.5 70.0 73.5 77.0 80.5 84.0 87.5 2:59 2:46 2:35 2:26 2:17 2:10 2:03 1:57 1:51 1:46 1:42 1:37 3:56 3:38 3:24 3:11 2:59 2:49 2:40 2:32 2:25 2:18 2:12 2:06 6:30 5:59 5:32 5:09 4:50 4:32 4:17 4:03 3:50 3:39 3:29 3:20 9:05 8:20 7:43 7:10 6:42 6:17 5:56 5:36 5:19 5:07 4:49 4:36 14:28 13:16 12:15 11:23 12:38 9:58 9:23 8:52 8:24 7:59 7:36 7:15 25:20 23:11 21:23 19:50 18:30 17:20 16:18 15:23 14:34 13:50 13:10 12:34 56:15 50:47 46:17 42:30 39:18 36:33 34:10 32:04 30:12 28:33 27:04 25:44 1:27:23 1:18:46 1:11:42 1:05:47 1:00:47 56:29 52:45 49:29 46:36 44:01 41:43 39:39 1:59:22 1:47:29 1:37:45 1:29:38 1:22:46 1:16:52 1:11:45 1:07:17 1:03:20 59:30 56:41 53:51 3:15:43 2:53:20 2:35:33 2:21:05 2:09:06 1:59:57 1:50:18 1:42:49 1:36:17 1:30:32 1:25:26 1:20:53 4:54:07 4:17:48 3:49:28 3:26:44 3:08:06 2:52:34 2:39:23 2:28:05 2:18:16 2:09:41 2:02:06 1:55:21 Prdire la performance. Pronnet (1991); Thibaut et Mercier, 1981 ; Lger et al., 1985 il nest point de vent favorable celui qui ne sait o il va
  • 85. SPORTIF DONT LA VAM EST DE 18.6 km/h
  • 86. SPORTIF DONT LA VAM EST DE 18.6 km/h
  • 87. Distances de comptition % Vam Course sur piste Corrlations Vam Perf. 400 m 800 m 1000 m 1500 m 2000 m 3000 m 5000 m 10 000 m 20 000 m marathon 145 155 120 125 105 115 101 111 98 102 95 100 90 95 85 90 80 88 75 84 r = . 72 (n = 40) r = . 92 (n = 105) r = . 92 (n = 105) r = . 95 (n = 71) r = . 98 (n = 69) r = . 98 (n = 69) r = . 88 (n = 108) r = . 88 (n = 108) r = . 85 (n = 108) Thibaut et Mercier, 1981 ; Lger et al., 1985 ; Villaret, 1988 ; Montmayeur et Villaret, 1990 PERFORMANCES ET POURCENTAGES DE VAM
  • 88. LA VAM PERMET dextrapoler VO2 max de calculer lendurance de prdire la performance dorienter les contenus dentranement 1 2 3 4
  • 89. Comment contrler lintensit Les seuils ? La frquence cardiaque ? Les pourcentages de la vitesse arobie maximale (% VAM) ? Le feeling !
  • 90. Que penser de lutilisation des seuils Premire question : de quel seuil sagit-il ? puisqu notre connaissance il existe 34 techniques pour dterminer un seuil ! (Tokmakidis Thse 1989) Deuxime question : Sur quels fondements scientifiques sadosse la notion de seuil et plus particulirement le seuil choisi ? Cazorla et al. (2001). STAPS, 54, 63-76. Roberg et al. (2004). Am. J Physiol Regul Integr Comp Physiol, 287 : 502-516. Pronnet et Aguilaniu (2005). Respiratory physiol end neurobio. Troisime question : A-t-on prouv que des coureurs sentranant des vitesses correspondant des seuils choisis obtiendraient de meilleurs rsultats que ceux sentranant dautres vitesses < ou > ?
  • 91. I I I I 25 50 75 100 % vam, % PAM, % VO2max, % FCmax, 12 - 11 - 10 - 9 - 8 - 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1 - [LAs](mmol.l-1) Inactivation des transporteurs MCT4 gradient pH faible ? Transport vers milieu interstitiel + capillaire ? Accumulation dans le sang (gradient pH lev : activation et recrutement maximales des MCT4) ? AUTRES INTERPRETATIONS POSSIBLES
  • 92. SENTRANER AUX SEUILS . DONC
  • 93. Comment contrler lintensit Les seuils ? La frquence cardiaque ? Les pourcentages de la vitesse arobie maximale (% VAM) ? Le feeling !
  • 94. Avec la frquence cardiaque ?
  • 95. Drive de la frquence cardiaque au cours d'une preuve rectangulaire (3000m 88 % de VAM) 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 1 11 21 31 41 51 61 71 81 91 101 111 121 131 141 151 161 Frquencecardiaque(bpm) DUREE (min) I I I I I I I I I I I I 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 DEUXIEME PROBLEME : La drive de la FC en fonction du temps
  • 96. PENTE DE LA DRIVEFC(bpm) TEMPS (min) 10 min LINAIRE Y = a + bX b = pente DRIVE
  • 97. DRIVES DE %FCmax, %FCrs, %VO2max & %VO2rs NON ENTRAN (n=16) vs ENTRAN n=12) (Lger et al. 2004)
  • 98. Comment contrler lintensit Les seuils ? La frquence cardiaque ? Les pourcentages de la vitesse arobie maximale (% VAM) ? Le feeling !
  • 99. Types dexercice Caractristiques Dures % VAM Rcup Dveloppement Continu Infra maximaux longue dure, type marathon. Long Slow Distance (LSD), > 30 min 60 - 80 Endurance arobie Mixte Fartek (3/4-1/4; 2/3-1/3; 1/2 1/2) > 20 min 110-140 Active 40-60 Endurance + PAM Par intervalles : Longs Infra maximaux, maximaux 5-8 min x 4 6 80 - 100 Passive 1-2 min Endurance + PAM + Capacit lactique Moyens Maximaux et supra maximaux 30 s 3 min x 3 5 100 - 140 Passive 3- 4min Capacit lactique + PAM Courts Intermittents courts 10 s20 s x 30 40 110 130 Passive 15 30s PAM Ultra courts Rptition de sprints 20 30m x 10 15 Vit max Passive 30 40s Endurance de vitesse + pouvoir oxydatif musculaire Fractionns Distance comptition / par 4, 5, 6...10 Dpend de la compet. > Vit. Compet. Active Endurance spcifique Les diffrents types dexercice:
  • 100. MOYENNES DES % VO2MAX ATTEINTS A CHAQUE ESSAI DU 12 x 20m 64,8 73,3 76,5 77,7 80,4 83,3 82,5 83,8 83,9 85,4 85,5 87,5 10,1 7,7 6,8 7,3 6,5 7,9 8,0 8,4 8,4 7,4 6,1 7,5 0,0 10,0 20,0 30,0 40,0 50,0 60,0 70,0 80,0 90,0 100,0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Numrosdesessais % VO2max MOYENNE ECART TYPE Essai 6 85 et 95% 12 x 20m R : 30s Linaire
  • 101. % de VAM TYPE DEXERCICE EFFETS RECHERCHS. MOMENTS DE LA SAISON 50 55 Maintien dune activit physique entre 8 et 10 min Rcupration active aprs un exercice lactique 55 65 Activit physique continue de 7 10 min chauffement avant un entranement. Sans effet sur le dveloppement de la capacit arobie 65 75 Activit physique continue > 15 min Dveloppement modr de lendurance arobie. Reprise de lentranement. (Inter saison et dbut dune saison sportive. 75 85 Courses ou exercices continus > 15 min Dveloppement de lendurance spcifique : Dpend des sports 85 100 Intervalles longs : 3 5min rcupration 2 3 min Dveloppement de la puissance arobie maximale et de lendurance lactique. 100 130 Intermittent court (15s-15s) Dveloppement de la puissance arobie maximale. 100 155 Exercices par intervalles courts : 1 2 min R : 4 min Endurance et puissance anarobie lactique. (sportif bien entran) Impacts physiologiques obtenus par les diffrents pourcentages sollicits de VAM.
  • 102. PUISSANCE AEROBIE MAX: Fartlek et exercices intermittents courts. Exemple : 10 15 s de course 110 -120 % de la vitesse arobie maximale, 30, 20, 15 s de rcupration passive x 30 40 fois). Ce type d exercice est excellent pour dvelopper la puissance arobie maximale des intensits leves et sans produire beaucoup de lactate. ENDURANCE AEROBIE: Exercices continus de dure suprieure 15 min: - Course continue entre 70 et 85 % de la VAM. - Circuits techniques ou jeux continus de sport co par exemple...
  • 103. 1 VAM EVAL SANS CARDIOFREQUENCEMETRE ET ORIENTATIONS DE LENTRANEMENT Pour grer les charges physiologiques de lentranement partir de la connaissance de la vitesse arobie maximale et ensuite en contrler et suivre les effets induits, nous avions spcifiquement labor un logiciel : le BIOLOGICIEL dont certaines des diapositives suivantes prsentent quelques unes des possibilits.
  • 104. Aprs avoir obtenu et saisi les VAM des sujets de votre groupe dentranement,en utilisant loption Tri par VAM, les groupes homognes dentranement sont automa- tiquement constitus. Les options suivantes guideront les contenus de lentranement Individualis par groupe.
  • 105. Dpart-arrive 500m 955m 1250m 2000m 3000m 3500m 4000m 4450m 5000m 5390m 6000m 6800m Exemple dun coureur qui possde une VAM modeste de 16,1 km/h et qui veut dvelopper son endurance arobie 75 % de sa VAM 2800m
  • 106. Dpart-arrive 500m 955m 1250m 2000m 2800m 3000m 3500m 4000m 4450m 5000m 5390m 6000m 6800m Exemple dun coureur qui possde une VAM modeste de 16,1 km/h et qui veut dvelopper son endurance arobie 75 % de sa VAM 2 min 29 4 min 44 6 min 12 9 min 56 13 min 54 24 min 50 22 min 06 19 min 52 17 min 23 14 min 54 26 min 46 29 min 48 33 min 47
  • 107. GROUPES 1 : 14 km/h 2 : 14. 5 km/h 3 : 15 km/h 4 : 16 km/h 5 : 16. 5 km/h Distances par groupe pour une intensit = 120% de V.A.M. [15 s-15 s (x 3 x 10 fois)] 70 m 72.5 m 75 m 80 m 82.5 m Entranement intermittent court : 15 s de course et 15 s darrt une intensit correspondant 120 % de la V.A.M. x par 20,30ou 40 fois selon le niveau dentranement . Les sportifs sont placs par groupes homognes de V.A.M. Terrain de football Mise en pace concrte pour lensemble des sujets dun groupe htrogne, dun exercice intermittent 15-15 partir des indications fournies par le Biologiciel
  • 108. Endurance arobie : Reprise < VAM (65-85 % VAM, > 20 min) La PAM : fartlek : - reprise + dbut: acclrations 10 20s 120 140 % VAM) x 15 20 > 20min Intermittent court : Pleine saison [ 10 15s 110-130 % VAM; r : 15-20s ] x 30 40 Rptition de sprints : Pleine saison [ 3 5 s 96-100 % vitesse talon; r : 30 40s ] x 10 15 Puissance arobie maximale Pouvoir oxydatif musculaire Endurance arobie 1- CONSEQUENCE POUR LA PREPARATION PHYSIQUE
  • 109. Quelques constats, observations rflexions et interrogations,... - Pourquoi cette htrognit de tests daptitude entre les trois armes ? - Comment ont t raliss les choix des tests ? - Les batteries sont satures de tests dvaluation des facteurs cardiovasculaires et dendurance musculaire mais pas ou peu de mesure de composition corporelle de force musculaire et de capacit anarobie. Cet aspect ne favorise-t-il pas les candidats les plus lgers et endurants ? - Existe-t-il un centre ou un observatoire de lvolution des aptitudes mesures ? - Existe-t-il des normes en fonction des ges et des sexes ? - En fonction des diffrentes spcialits existe-t-il des tests dvaluation du niveau dadaptation aux tches spcifiques ? - Quels sont les tests de suivi du niveau de condition physique des militaires en fonction de leurs ges ? -Les instructeurs de sport utilisent-ils les rsultats des tests pour organiser leurs groupes de niveau ainsi que les contenus de leurs entranement ?
  • 110. MERCI DE VOTRE ATTENTION