Territ’eau : une méthode et des outils pour améliorer la ...· Bretagne, Maison de l ......

download Territ’eau : une méthode et des outils pour améliorer la ...· Bretagne, Maison de l ... Identification

of 18

  • date post

    11-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Territ’eau : une méthode et des outils pour améliorer la ...· Bretagne, Maison de l ......

  • 115

    Florence Massa ab, Chantal Gascuel-Odoux a, Philippe Mrot a, Jacques Baudry c, Gabriel Beduneau d, Robert Blondel b, Patrick Durand a, Sylvie Tico b et Olivier Troccaz e

    Territeau:unemthodeetdesoutilspouramliorerlagestiondespaysagesagricolesenvuedeprserverlaqualitdeleau

    aINRA,AgrocampusRennes,UMR1069,SolAgronomieSpatialisation,35042RennesbChambrergionaledagriculturedeBretagne,MaisondelAgriculture,35042RennescINRA,AgrocampusRennes,UR,SADPaysage,35042RennesdADASEAdesCtesdArmor,MaisondesAgriculteurs,22195PlrineUniversitdeRennes1,IFR90CARENUMR6553Ecobio,35042Rennes

    Les contacts

    Ing

    nier

    ies

    ns

    pci

    alp.

    115

    1

    32

    La place de lagriculture dans la socit est en pleine volution. Mme si sa vocation premire reste bien la production de denres alimentaires, elle saffirme dsor-

    mais comme un gestionnaire incontournable de lespace rural et doit, comme tout acteur de dveloppement, se doter des moyens de rendre compte de son impact sur les milieux (Augeard et al., 2005). Ces enjeux nouveaux, allis aux processus dinnovation technique en agriculture, ont conduit au renforcement des liens entre les acteurs de la recherche et du dveloppement agri-cole dans le domaine des relations entre lagri-culture et lenvironnement. Lagriculture bretonne produit 14 % de la production agricole franaise en valeur et consomme 18 % des intrants sur 6 % du territoire. La question environnementale sy pose donc avec une acuit certaine. Cest dans ce contexte qua t labor Territeau, dvelopp au sein dune structure de transfert technologique, le GIS1 Agro-transfert Bretagne cr par lINRA2 et la Chambre rgionale dagriculture de Bretagne, en association sur ce projet avec les ADASEA3 de Bretagne.

    LeconceptdelamthodeTerriteauTerriteau est une mthode qui sappuie sur un ensemble doutils destination des ingnieurs

    du dveloppement leur permettant de mieux prendre en compte les pratiques agricoles et lamnagement de lespace rural dans la gestion de la qualit des eaux superficielles. Elle vise la fois le territoire de lexploitation agricole et celui li la gestion de leau par une collectivit. Elle est dveloppe pour des bassins versants de taille moyenne, de quelques dizaines de km2 (10-100 km2), taille de beaucoup doprations dam-nagement. Elle va du champ et du bord de champ lanalyse globale de la mosaque paysagre et des activits sur le territoire, avec notamment limplication des acteurs finaux (agriculteurs, agents communaux) dans la dmarche. Cette mthode englobe donc des outils de formation, de diagnostic et de prconisation.

    Rappel sur des indicateurs et mthodes existants

    La littrature scientifique sest particulirement attache dvelopper des indicateurs, iden-tifier les facteurs dterminant la qualit de leau en termes de source et de transfert ainsi que les seuils relatifs ces facteurs et proposer des mthodes dagrgation de ces facteurs. Par exemple, des indicateurs ont t dvelopps pour le phosphore (Lemunyon et Gilbert, 1993 ; Gburek et al., 2000 ; Heathwaite et al., 2003) et

    1. Groupe dintrt scientifique. 2. Institut national de la recherche agronomique. 3. Association dpartementale pour lamnagement des structures des exploitations agricoles.

  • 116

    Ing

    nier

    ies

    ns

    pci

    al

    pour les pesticides (Devillers et al., 2005 ; EEA4, 2005). Force est de constater les difficults de leur mise en uvre (Levitan, 1995). Celles-ci sont principalement :

    la prise en compte simultane de diffrents types de pollutions diffuses, le stockage et les mobilisations diffres des lments polluants dans le bassin versant ;

    lvaluation des indicateurs, tant cela ncessi-terait de donnes sur de priodes longues et des sites divers ;

    le contrle de leur bonne mise en uvre, voire leur incorporation dans des dispositifs rglemen-taires ;

    leur appropriation par les acteurs de terrain dans leur contexte local quils peroivent comme spcifique.

    Des mthodes plus globales et caractre plus oprationnel ont t mises en place, par exem-ple dans le cadre de Fertimieux (Lanquetuit et Sebillotte, 1997) ou du CORPEN5 (1999 ; 2001 ; 2003). Ces mthodes nont pas rellement t diffuses sur lensemble du territoire national malgr leur vocation gnrique. Elles apparais-sent complexes, tout en ne ciblant souvent quun seul polluant la fois et uniquement les espaces agricoles productifs. Or, les techniciens de terrain recherchent actuellement une mthode globale de gestion de lespace rural visant une gestion agricole et environnementale, quitte ce que cette mthode soit dfinie de manire relative-ment spcifique un milieu et un type dagri-culture. Cette demande porte essentiellement sur lchelle du bassin versant de taille moyenne (10-100 km2). Cet espace apparat comme un niveau dintervention dterminant, parce que permettant lappropriation dun patrimoine tech-nique et culturel (systmes agricoles, bocage) et environnemental (eau, biodiversit), et par l, la rsolution collective de problmes dam-nagement de lespace rural, ceci en complment bien sr dchelles plus globales o slaborent les rglementations (rgion, tat, Europe).

    Les points du cahier des charges TerriteauLa mthode Territeau a t dveloppe pour r-pondre un cahier des charges dfini en plusieurs points et promouvoir une approche :

    fonctionnelle, fonde sur des rsultats de recherche, rendus eux-mmes accessibles et appropriables par les acteurs de terrain ;

    4. European Environment Agency.

    5. Comit dorientation pour des pratiques agricoles respectueuses de lenvironnement.

    globale du territoire rural, englobant des espaces productifs et des espaces semi-naturels (parcelles cultives, bordures de champ, zones humides) qui jouent un rle rgulateur sur la qualit des eaux (Baudry, 1997 ; Caubel-Forget et al., 2002 ; Marshall et Moonen, 2002 ; Viaud, 2004) ;

    sappuyant et englobant des outils partiels existants, pour ne pas r-inventer ou perturber les actions nombreuses en cours dans le contexte rgional ;

    associant aux diagnostics des propositions dactions, des scnarios dvolution adapts, les diagnostics tant trs souvent coteux et dcon-nects de laction ;

    fonde sur des outils numriques, permettant lintgration des donnes dans une base de donnes et un SIG6, favorisant ainsi le dvelop-pement du caractre interactif du diagnostic, la proposition de scnarios, le suivi des volutions de la gestion du paysage cultiv (Clark, 1998 ; Rao et al., 2000) ;

    base sur des outils co-construits et mis en place avec limplication des acteurs locaux pour favoriser lappropriation de leur territoire et aller vers la mise en place dactions prennes.

    Ce cahier des charges assez large ncessitait ainsi de repenser une mthode nouvelle.

    Cet article prsente cette mthode Territeau et explicite certains des outils qui y ont t dvelopps, outils de transmission des connais-sances, de diagnostic et de prconisation. Cette mthode est trs exhaustivement dtaille sur un site internet (http ://agro-transfert-bretagne.univ-rennes1.fr/Territ_eau/accueil.asp). Il en est donn ici une prsentation synthtique, illustre par des applications ralises sur diffrents bas-sins versants sur lequels la mthode a t teste. Ces illustrations permettent dapporter quelques lments de discussion sur cette mthode. Ces bassins versants, situs en Bretagne, sont le bassin versant du Loch (Sud Morbihan), celui de la Fresnaye (Cost Armoricain) et celui de Pleine Fougres (Nord de lIlle et Vilaine). Ils ont t choisis car ils se diffrencient par leur milieu (topographie, pluviomtrie), le niveau dinten-sification de lagriculture, la disponibilit des donnes en relation avec les actions dj mises en place.

    6. Systme dinformation gographique.

  • 117

    Territeau:unemthodeetdesoutilspouramliorerlagestiondespaysagesagricolesenvuedeprserverlaqualitdeleauFlorence Massa et al.

    Objectif,cadreetdlimitationdeTerriteauTerriteau a comme finalit lamlioration de la qualit des eaux superficielles. Il vise trois tapes :

    lanalyse les spcificits physiques et humaines du territoire abord, les acquis passs et les ambi-tions futures du territoire en matire de qualit des eaux ;

    le diagnostic dune situation donne, base sur lappropriation par les utilisateurs des processus et facteurs impliqus dans la dgradation de la ressource en eau, leur permettant de comprendre et dadopter les actions correctives proposes ;

    lidentification de solutions correctives de gestion et damnagement de lespace qui contribuent une amlioration de la qualit des eaux.

    Pour aborder ces tapes, Territeau a t conu de faon modulaire (tableau 1). Six modules ont t crs, parmi lesquels le commanditaire fait son choix, selon les donnes disponibles, les probl-mes et les objectifs viss. Le commanditaire vis est une structure collective qui a pour mission la gestion de la qualit de leau. Cela peut tre un syndicat deau, une commune, un bassin versant pilote dun SAGE7, ou toute structure collective. Les utilisateurs, cest--dire les personnes qui mettront en uvre Territeau pour le comman-ditaire, sont les personnes travaillant sur des problmatiques damnagement du territoire rural et de diagnostic agro-environnemental : bureaux dtudes, services administratifs, syndicats de bas-sins versants, socits damnagements foncier,

    7. Schma damnagement et de gestion des eaux.

    associations environnementales, chambres dagri-culture, sans que cette liste soit restrictive.

    Territeau intgre le bassin versant dans lequel sinscrit le territoire considr par le commandi-taire. Il porte sur la parcelle ou le groupe de par-celles, lexploitation, les lments du paysage et leur rseau ou leur configuration sur le territoire. Il prend donc en compte les parcelles agricoles et les lments interstitiels ces parcelles (haies et talus du bocage, fosss, bord de champ). Il sappuie sur un diagnostic des