Terres de Foy - décembre 2010

download Terres de Foy - décembre 2010

of 8

  • date post

    21-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    239
  • download

    20

Embed Size (px)

description

Journal catholique des deux rives du pays foyen - décembre 2010

Transcript of Terres de Foy - décembre 2010

  • Partage et paix

    foydeterr erDcembre 2010 N9

    JourNal De la commuNaut catholique Du Pays FoyeN

    donnez et vous recevrez

    Pages 2 et 3

    combat pour la dignit

    Page 4

    glise en pays foyen

    Pages 6 et 7

    vnements

    Page 8

    Nol se partager

    Nol, cest la joie, bien sr, et elle est mme de rigueur dans ces temps : ltat de nos socits et du monde en gnral ne per-met pas de jouir inconsidrment de cette fte universelle religieuse ou non, nous le savons bien. Ce serait de linconscience et une moquerie sup-plmentaire vis--vis de tant de frres dhumanit dans la misre et les souffrances. Pour autant, ne pensez pas que je profite abusivement de notre ditorial pour jouer le trublion. Au contraire, cest bien la joie qui doit faire irruption, simple et sin-cre, dans une vole danges scintillants et chan-tants ! Cest le moment, le temps est l : Paixsurlaterreauxhommesdebonnevolont!Bonne volont inscrite au cur de lhumain que nous sommes tous et chacun, dans nos diffrences et nos diffrents, dans nos dignits et nos indigni-ts. Nous partageons tout cela pour le meilleur

    et le pire. Croyons que le partage est la cl dont nous disposons pour ouvrir les curs, lorsquil se concrtise par un nouveau regard sur soi-mme et les autres, par la parole vraie, par le don de soi et le partage de nos richesses morales, spirituelles ou matrielles dans un esprit de reconnaissance fraternelle.Alors la joie est de rigueur, oui elle est lgitime, oui il est bon de chanter que non seulement rien nest perdu mais que tout est sauf ! Les messagers de bonne volont peuvent allgrement lancer leur polyphonie !Aujourdhui,jevousannonceunegrandejoie:un Sauveur nous est n, paix sur la terre auxhommesqueDieuaime! chantons-nous, frres chrtiens, en y invitant ce monde !

    Hugues Walser, pays foyen en Gironde

  • Terres de foy2 Dcembre 2010

    en dcembre, priode de ftes, comment ne pas culpabiliser ? Com-ment rester indiffrent aux courriers dassociations qui rclament une aide fi-nancire pour soutenir des causes plus que louables ? Comment tre indiffrent au tlthon ? Impossible de ne pas contribuer remplir les caddies placs lentre des supermarchs pour gar-nir les rayons de la banque alimentaire.

    BoNNe Nouvelle

    Le baromtre de la gn-rosit est tendance beau temps. La moiti des Fran-ais donne 2,3 milliards deuros annuels, tous dons confondus. Sans mcon-natre limportance de laide matrielle tous ceux

    qui nont pas le privilge de satisfaire leurs besoins vi-taux, il apparat, dans notre pays foyen comme dans la France en gnral, que plus dun tiers des personnes donnent gratuitement de leur temps autrui. Une en-qute ralise par lInstitut franais dopinion publique (Ifop) et lassociation France Bnvolat, livre une pho-tographie trs fouille du monde du bnvolat.

    Des chiffres

    11,3 millions de bnvoles associatifs auxquels sajou-tent 4,5 millions investis dans dautres organisations (partis politiques, syndicats, organisations religieuses) et surtout 7.4 millions de b-nvoles de proximit : il sagit de personnes propo-

    sant leurs services des voi-sins, des amis, leur quar-tier. Au total ce sont 36 % des Franais qui donnent volontiers de leur temps pour autrui. Dans les asso-ciations vocation sociale ou humanitaire, les retraits forment le gros des troupes et prs dun jeune sur trois donne de son temps une cause. Les 15-24 ans sont ainsi, avec les seniors, les plus engags.

    les motivatioNs

    Les uns choisissent le b-nvolat par convictions religieuses. Dautres, dus par le caractre superficiel des rapports sociaux, cher-chent un contact plus au-thentique. Les masquestombent, lesrelationssontvraies, dit une bnvole.

    Dossier

    Solidarit

    DoNNez et vous recevrezJavaisfaimetvousmavezdonnmanger.Jtaisuntrangeretvousmavezaccueilli,nousditJsusdanslvangiledeMatthieu(chap25).Quinajamaispensvenirenaideauxplusdmunis?

    et si loN mettait Des saBots sous le saPiN ?

    Sans-papiers et demandeurs dasile

    la cimaDe veille la DigNit Des migraNts

    Connaissez-vous la Cimade, le Comit inter-mouvements auprs des vacus ? Dcouverte avec sa prsidente pour le Sud-Ouest, Viviane Gross.

    - La Cimade marque cette anneses 70 ans. Quelle est son origine ?- Dans les annes trente, des thologiens protes-tants allemands combattent lidologie nazie. Leur confession de foi se diffuse en Europe. Elle est por-te par lEglise rforme de France et ses mouve-ments de jeunesse. Ces derniers creront la Cimade en septembre 1939 pour venir en aide notamment aux populations dAlsace et de Lorraine vacues (70 000 en Dordogne) par le gouvernement fran-ais. Dans le mme temps, des quipires Cimade sinstallent dans les camps dinternement, comme Gurs, en Barn, qui accueille des rfugis espa-gnols, des brigadiers internationaux. Les indsi-rables de la guerre 39-45 y seront interns.

    - Aprs cette priode quest devenue la Cimade ?- Elle sest implique dans la rconciliation franco-allemande, laccueil dmigrs de nombreux pays, de 1955-1962 elle envoie des quipiers en Algrie, assure des missions en Palestine, en Hati, en Nou-velle-Caldonie, Bosnie, etc. La Cimade veille ainsi la dignit des personnes et de leurs droits et en t-moigne car chaque fois que les droits des migrs sont rduits, nos droits sont menacs. En mme temps, elle se mobilise pour que les lois soient mo-difies pour plus de justice. Par exemple, un appel aux chrtiens a t diffus contre le projet de loi Besson par : lAcat, le CCFD, la Fdration Entraide protestante, La Cimade, Le Secours catholique.

    - Que font les bnvoles ?- Les groupes locaux de bnvoles accueillent, ai-dent juridiquement et administrativement des mi-grants, des sans-papiers, des demandeurs dasile. La Cimade est prsente en prison ici, celle de Gradignan et dans certains centres de rtention administrative.

    - Comment peut-onsoutenir aujourdhui la Cimade ?- Des subventions locales, rgionales et nationales permettent dassurer certaines activits. Mais le soutien financier de donateurs reste essentiel pour permettre de conserver la libert dans le choix de nos actions.

    Viviane Gross

    > contact : viviane gross, prsidentede la rgion la cimade-sud-ouest.la cimade 3, rue de lorient31000 toulouse tl. 05 61 41 13 20. bordeaux bordeaux@lacimade.orgwww.lacimade.org

    Dcidment, notre pays foyen recle des trsors cachs insouponns. Cest Port Sainte-Foy que vous rencontre-rez le dernier fabricant national de sa-bots que les foires artisanales et bio de lhexagone se disputent. Mais rien voir avec les sabots pointus dantan fourrs de paille ou ports avec feutres.Michel Lespiau reoit de Normandie du bois de htre brut vieilli, dItalie du cuir de bovin quil assouplit leau et dcoctions vgtales. Le galbe de la vote plantaire et lpaisseur de la se-melle maintiennent les vertbres et le bois slectionn absorbe la transpira-tion des pieds et les irrgularits du sol : le savoir-faire dune longue exprience sexprime dans cet atelier qui sent bon le bois ouvrag.Il fabrique du sur mesure : la diversit des modles est remarquable, lesth-tique moderne et colore, lusage mul-tiple et lgant. Ces sabots ne sont pas la marque dun pass nostalgique mais outre leur utilisation extrieure font of-fice de chaussures dintrieur confor-

    tables. Alors pour Nol, si vous voulez faire une surprise, pensez aux sabots Aris qui ne pourront quattendrir lil du Pre Nol.

    Armand Bertoni

    > site : www.sabots-aris.com

    Michel Lespiau, dernier artisan sabotier de France.

  • Terres de foy 3Dcembre 2010

    Dossier

    Bnvole aux Restos du cur

    Je veux travailler DaNs le social

    Nathalie, 18 ans et demi, est dj soucieuse des plus dmunis. Elle est bnvole aux Restos du cur. Rencontre- Comment sexplique votre prsence aux Restos du cur, vous si jeune ?- En venant ici, jai une ide plus prcise de ce qui se fait et de la situation des personnes concernes. Cest utile daider les gens !

    - Quel mtier envisagez-vous de faire ?- Je prpare un BTS pour tre conseillre en co-nomie sociale et familiale. Jai trois ans dtudes et des stages pratiques faire. Une conseillre exerce son mtier la Maison dpartementale de la solida-rit et de linsertion Sainte-Foy (MDSI, 85 bis, rue Waldeck-Rousseau). Sa mission est daider les per-sonnes en situation prcaire rsoudre leurs diffi-cults. Elle intervient dans les domaines du budget, de lorganisation quotidienne, de lalimentation, de la sant.

    - Quelles sont vos motivations ?- Je veux travailler dans le social, aider les autres dans la mesure de mes moyens. Mes parents mont fait prendre conscience que javais de la chance dtre ne dans une famille o javais tout ce dont javais besoin, o je pouvais poursuivre des tudes Tout le monde na pas cette chance-l. Vous savez, ce nest pas juste quil y ait tant de misre et que dautres aient tout. Finalement, on ne nat pas gaux parce quil y en a qui nont pas les possibilits pour apprendre et rflchir ce qui est le mieux ! Cest ceux-l que je veux aider !

    Propos recueillis par Jocelyne Gauthier

    Solidarit

    DoNNez et vous recevrez

    Doctrine sociale de lglise

    uNe autre PrseNce au moNDe

    Dautres encore aident leur prochain parce quils ont eux-mmes trouv des mains secourables quand ils en ont eu besoin. Leur point commun : une vritable dmarche de dveloppe-ment personnel. En effet, souligne le psychanalyste Luis Spinoza, lorsquonsedonneauxautresgnreu-sement,onrentrechezsoiavecune impressionderi-chesseintrieureimmense.Onnegagnepasdargent,maisilnyapasdegratuitnon plus: on reoit nor-mment. La dimension deplaisiretdpanouissementestdonctoujoursprsente.Pourtrebienaveclautre,

    il faut tre bien avec soi-mme.

    vitalit Du Pays

    foyeN

    Dans notre pays foyen, les bnvoles sont nom-breux, il suffit de voir le grand nombre dassocia-tions sportives, culturelles, humanitaires, sociales et autres. Pas un jour, dans le quo-tidien rgion