أ‰TAT DES أ‰NERGIES RENOUVELABLES EN EUROPE 2016 أ‰TAT DES أ‰NERGIES RENOUVELABLES EN...

download أ‰TAT DES أ‰NERGIES RENOUVELABLES EN EUROPE 2016 أ‰TAT DES أ‰NERGIES RENOUVELABLES EN EUROPE أ‰DITION

of 134

  • date post

    19-Jun-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of أ‰TAT DES أ‰NERGIES RENOUVELABLES EN EUROPE 2016 أ‰TAT DES أ‰NERGIES RENOUVELABLES EN...

  • ÉTAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN EUROPE

    ÉDITION 2016 16e bilan EurObserv’ER

  • ÉTAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN EUROPE

    ÉDITION 2016 16e bilan EurObserv’ER

    Ce baromètre a été réalisé par le consortium EurObserv’ER qui regroupe Observ’ER (FR), ECN (NL), Renac (DE), Frankfurt School of Finance & Management (DE), Fraunhofer ISI (DE) et Statistics Netherlands (NL).

    Ce baromètre a été réalisé par Observ’ER dans le cadre du projet “EurObserv’ER” regroupant Observ’ER (FR), ECN (NL), Renac (DE), Frankfurt School of Finance & Management (DE), Fraunhofer ISI (DE) et Statistics Netherlands (NL). Le contenu de cette publication n’engage que la responsabilité de son auteur et ne représente ni l’opinion de la Commission européenne, ni celle de l’Ademe. Ni la Commission européenne ni l’Ademe ne sont responsables de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y figurent.

    Ce projet est financé par la Commision européenne sous le

    contrat no ENER/C2/2016-487/SI2.742173 La version française de cet ouvrage et sa diffusion

    ont bénéficié du soutien de l’Ademe.

  • 2 3

    EUROBSERV ’ER – ÉTAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN EUROPE – ÉDITION 2016EUROBSERV ’ER – ÉTAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN EUROPE – ÉDITION 2016

    ÉDITO par Vincent Jacques le Seigneur

    Indicateurs énergétiques

    L’éolien Le photovoltaïque Le solaire thermique La petite hydroélectricité La géothermie Les pompes à chaleur Le biogaz Les biocarburants Les déchets urbains renouvelables La biomasse solide Le solaire thermodynamique Les énergies océaniques

    Intégration des énergies renouvelables dans le parc de bâtiments et l’infrastructure urbaine Conclusion

    Indicateurs socio-économiques

    L’éolien Le photovoltaïque Le solaire thermique La petite hydroélectricité La géothermie Les pompes à chaleur Le biogaz Les biocarburants Les déchets urbains renouvelables La biomasse solide

    Emploi et chiffre d’affaires en 2014

    Indicateurs d’investissement

    L’investissement dans les projets énergies renouvelables

    L’éolien Le photovoltaïque Le biogaz Les déchets urbains renouvelables La biomasse solide

    Autres secteurs des énergies renouvelables Comparaison des coûts d’investissement dans le monde Programme de financement public pour l’investissement dans les énergies renouvelables

    4

    6

    8 14 20 26 30 36 42 50 56 62 70 76 80 84

    94

    96 100 104 108 112 114 118 122 126 128 132

    138

    141 142 148 152 156 158

    162

    166

    170

    174

    176

    180 186

    189

    195

    203

    204 206 207 208 209 210 211 212 213

    214 216 218 220 222 224 226 228

    230 232 234 236 238 240

    243

    245

    250

    L’investissement dans les technologies d’énergie renouvelable

    Capital-risque et capital- investissement Performances des sociétés et des actifs du secteur des technologies renouvelables

    Conclusion

    Coûts, prix et compétitivité des énergies renouvelables

    Consommation de combustibles fossiles évitée et coûts résultants évités

    Indicateurs d’innovation et de compétitivité

    Investissements publics dans la R&D Énergie éolienne Énergie solaire Hydroélectricité Géothermie Biocarburants Énergie océanique

    Total des technologies renouvelable Conclusions

    Dépôt de brevet Énergie éolienne Énergie solaire Hydroélectricité Géothermie Biocarburants Énergie océanique

    Conclusions

    Commerce international Total des technologies renouvelables

    Énergie éolienne Photovoltaïque Hydroélectricité

    Conclusions

    Indicateurs sur la flexibilité du système électrique

    Résultats et interprétation

    Sources

  • 4 5

    EUROBSERV ’ER – ÉTAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN EUROPE – ÉDITION 2016EUROBSERV ’ER – ÉTAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN EUROPE – ÉDITION 2016

    ÉDITO

    Relever les compteurs des données européennes en

    matière d’énergie renouvelable permet de tordre le

    cou à certaines idées reçues, ou de corriger des per-

    ceptions erronées de la réalité économique que repré-

    sente telle ou telle filière. Ainsi du chiffre d’affaires

    réalisé en 2015 par l’ensemble des énergies renouve-

    lables en Europe – plus de 150 milliards d’euros – qui

    provient pour plus de 30 % de l’éolien, mais pour

    seulement 10 % du photovoltaïque. Une hiérarchie

    que l’on retrouve, pratiquement à l’identique, en

    termes d’emplois : plus d’un million de personnes tra-

    vaillent dans le secteur des énergies renouvelables en

    Europe  – ce qui n’est pas rien en période de chômage

    de masse –, mais la moitié d’entre elles résident dans

    seulement trois Etats membres (Allemagne, France et

    Royaume-Uni), sur les vingt-huit que compte encore

    aujourd’hui l’Union européenne.

    Autre enseignement, certes pas nouveau, mais qui

    mérite d’être rappelé : l’essor des énergies renou-

    velables est davantage la résultante de politiques

    publiques audacieuses que d’une météorologie plus

    ou moins capricieuse. Preuve en est donnée par le

    Royaume-Uni, qui n’est pas une île bénie des dieux

    pour son ensoleillement, mais confirme en 2015 son

    leadership dans le photovoltaïque, en termes de puis-

    sance annuelle installée. À l’inverse, pour la petite

    hydraulique, il faut rechercher le peu de résultats du

    côté de la météorologie : la faible pluviométrie se tra-

    duit, en 2015, par une chute de 10 % de la production

    européenne, dont le potentiel reste de toute façon

    limité, en raison de la saturation des sites d’exploi-

    tation possibles.

    Pour les deux filières en pointe – l’éolien et le photo-

    voltaïque –, l’avenir pourrait néanmoins être moins

    ensoleillé, tant pour les Anglais, qui ont introduit des

    plafonds visant à encadrer le rythme de croissance

    annuelle de l’énergie photovoltaïque, que pour le reste

    de l’Europe, en raison de surcapacités de production

    industrielle, et du remplacement du système des tarifs

    d’achat par celui des appels d’offres.

    Les renouvelables ne sont pas seulement électriques,

    loin s’en faut. Le bilan de l’année 2015, présenté dans

    ce baromètre, fait état d’une situation préoccupante

    pour le solaire thermique, qui continue sa descente aux

    enfers, tant en raison du manque d’ambition des autori-

    tés publiques que du faible cours des énergies fossiles.

    Même constat pour le biogaz, qui reste un marché de

    niche, ou pour la géothermie profonde, qui produit cha-

    leur et électricité dans des installations de grande taille,

    mais qui n’est pas compétitive, avec un cours du brut

    aussi bas. Et ceci, à la différence des pompes à chaleur

    aérothermiques et géothermiques, dont le marché croît

    au contraire de 20 %, pour atteindre un chiffre d’affaires

    de 21,4 milliards d’euros, générant autant d’emplois que

    dans le photovoltaïque.

    CORRIGER LES IDÉES REÇUES Vincent Jacques le Seigneur, président d’Observ’er

    Enfin, il convient de mentionner la biomasse, dont

    l’importance est trop souvent passée sous silence. Avec

    un chiffre d’affaires de 36 milliards d’euros en 2015, la

    filière compte presque autant d’emplois que l’éolien, la

    filière la plus en vue des renouvelables. Et, on l’oublie

    trop souvent, elle n’est pas seulement source de cha-

    leur : plus de 90 TWh ont été produits par la biomasse en

    2015, un niveau comparable à celui du photovoltaïque,

    qui a passé pour la première fois le seuil des 100 TWh,

    et qu’elle complète utilement puisqu’elle ne souffre

    d’aucune variabilité.

    Afin de mieux rendre compte du développement des

    énergies renouvelables dans le paysage énergétique,

    économique et environnemental européen, cet ouvrage

    s’est étoffé, dans son édition 2016, de nouveaux cha-

    pitres. En plus des traditionnelles parties consacrées

    aux indicateurs énergétiques, aux aspects socioécono-

    miques et aux investissements réalisés dans les sec-

    teurs renouvelables au sein de l’Union européenne, le

    baromètre bilan 2016 intègre les nouveautés suivantes :

    • une évaluation de la pénétration des équipements

    énergie renouvelable dans le bâtiment et les infras-

    tructures urbaines ;

    • un panorama des coûts des principales filières renou-

    velables et de leurs niveaux de compétitivité, compa-

    rés aux filières fossiles ;

    • une évaluation de l’impact du développement des

    filières renouvelables, en termes de réduction de la

    consommation d’énergies fossiles au sein de l’Union

    européenne ;

    • un chapitre entier consacré à des indicateurs d’innova-

    tion et de compétitivité issues des efforts de R&am