Structure et composition floristique de la Forêt Classée du Scio ...

download Structure et composition floristique de la Forêt Classée du Scio ...

of 51

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    220
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Structure et composition floristique de la Forêt Classée du Scio ...

  • Structure et composition floristique de la Fort Classe du Scio(Cte dIvoire). Etude descriptive et comparative

    LOUIS NUSBAUMER,LAURENT GAUTIER,

    CYRILLE CHATELAIN&

    RODOLPHE SPICHIGER

    RSUM

    NUSBAUMER, L., L. GAUTIER, C. CHATELAIN & R. SPICHIGER (2005). Structure et com-position floristique de la Fort Classe du Scio (Cte dIvoire). Etude descriptive et comparative.Candollea 60: 393-443. En franais, rsums franais et anglais.

    La Fort Classe (FC) du Scio est situe louest de la Cte dIvoire, cheval sur deux zones bio-gographiques : la fort ombrophile au sud et la fort msophile au nord. Afin de prciser sesaffinits avec ces deux entits, un inventaire floristique a t ralis dans la partie la mieux conser-ve de cette fort, au nord-ouest (650N 743W). Des rcoltes slectives, un relev dun hectareet sept relevs linaires ont t effectus une altitude moyenne de 230 m. Un Inselberg situ dansla fort a galement t inventori. Une liste floristique non exhaustive de 534 espces a tdresse pour la zone dtude. Dans un relev dun hectare (125 x 80 m), tous les arbres dunDiamtre Hauteur de Poitrine (DHP) gal ou suprieur 10 cm ont t inventoris. Un totalde 413 individus, appartenant 89 espces, reprsentent une aire basale de 30,82 m2/ha. Pourlensemble des relevs linaires (chacun tabli sur une longueur de 200 m avec 100 points de mesure)des moyennes avec 110 espces, 396 individus et 607 points de contact ont t calcules. Diffrentsdendrogrammes dagrgation ont t extraits partir des donnes floristiques qualitatives etquantitatives. Ils rapprochent davantage le massif tudi des forts ombrophiles si lon neconsidre que les arbres ayant un DHP 10 cm. Lorsque lon considre lensemble des plantes,les dendrogrammes isolent les relevs de la FC du Scio de ceux raliss en forts ombrophiles (FCde Yapo et Parc National de Ta) et les rapprochent clairement des relevs effectus en fortsmsophiles (FC du Haut-Sassandra et de la Bossmati).

    ABSTRACT

    NUSBAUMER, L., L. GAUTIER, C. CHATELAIN & R. SPICHIGER (2005). Structure andfloristic composition of Classified forest of Scio (Cte dIvoire).Descriptive and comparative study.Candollea 60: 393-443. In English, English and French abstracts.

    The Classified Forest (CF) of Scio is situated in western Ivory Coast, at the border of two bio-geographic zones: the ombrophilous rainforest in the South and the mesophilous forest in the North.In order to assess its affinities with the two zones a floristic inventory was conducted in thebest preserved part of the forest, in the north-west (650N 743W). Selective collecting, a 1-hectareplot and seven linear transects were carried out. An Inselberg located in the forest has also beencensed. A non exhaustive list of 534 species was obtained. For the 1-hectare plot (125 x 80 m),including all tree with a Diameter at Breast Height (DBH) of 10 cm or more, 413 individuals belon-ging to 89 species, with a total basal area of 30,82 m2/ha, were recorded. For the linear transects

    Candollea 60(2): 393-443 (2005)

    ISSN: 0373-2967 CONSERVATOIRE ET JARDIN BOTANIQUES DE GENVE 2005

  • (measuring 200 m long, with 100 measure points each) mean values of 110 species, 396 individualsand 607 contact points were established. Considering only trees (DBH with 10 cm or more), CFof Scio is related with ombrophilous forests. When we consider all plants, cluster analysis basedon quantitative and qualitative data segregates the Scio samplings from the ombrophilous forests(CF of Yapo and Ta National Park) and groups them clearly with the mesophilous ones (CF ofHaut-Sassandra and Bossmati).

    KEY-WORDS: Tropical forest Ivory Coast Classified Forest of Scio Ombrophilous Mesophi-lous Floristic composition 1-ha plot Linear transects Biodiversity Dendrogram

    Introduction

    La flore de Cte dIvoire possde, selon les estimations rcentes, 3853 espces de plantesvasculaires rparties entre les forts et les savanes (AKASSI, 1963, 1976, 1984: 1069-1206, 2001,2002). Toutefois, les informations botaniques actuellement disponibles pour la Cte dIvoire sontdisparates et encore insuffisantes, ce qui souligne limportance daccrotre les connaissances surla distribution des communauts biotiques de manire constituer une base de rfrence solidepour llaboration des stratgies futures de conservation et dutilisation de la biodiversit. Lexploi-tation de la fort et lexpansion des cultures de rente ont rduit dune manire drastique le massifforestier de la Cte dIvoire au point qu lheure actuelle, la fort qui se rpartit entre Parcs natio-naux et Forts classes est rduite moins de 20% de son tendue originelle (SINGH, 1993), moinsde 10% (MENZIES, 2000), et 7,5% (CHATELAIN & al., 2004). Celles-ci abritent vraisemblablementune part encore importante de la diversit qui composait la fort primitive ivoirienne. Il estdonc urgent de dresser linventaire biologique des forts ivoiriennes subsistantes dans un but deconservation de la flore et de la biodiversit en gnral.

    Depuis de nombreuses annes, les Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genve(CJBG) mnent des recherches sur la flore et la vgtation de Cte dIvoire. Dabord orientes surla problmatique du contact fort-savane (SPICHIGER & PAMARD, 1973; SPICHIGER, 1975; SPICHIGER& LASSAILLY, 1981; GAUTIER, 1989; GAUTIER, 1992; GAUTIER & SPICHIGER, 2004), les recherchesse sont ensuite tournes vers lanalyse de la dforestation en intgrant la comparaison dimagessatellitaires aux donnes de terrain (CHATELAIN, 1996). Dans ce but, une mthode de relev linairequi permet dapprocher plus rapidement la structure et la composition floristique des formationsvgtales a t dveloppe (GAUTIER & al., 1994).

    Depuis une dizaine dannes, une stratgie dinventaires des massifs forestiers restants en CtedIvoire a t mise en place par les partenaires. Des tudiants ivoiriens et suisses ont ainsi t formsen botanique (KOUAM, 1993; BNNINGER, 1995; CORTAY, 1996; KOUAM, 1998; BAKAYOKO, 1999;DOTIA, 1999; MENZIES, 2000). Les travaux raliss ont permis lacquisition dune importante massede donnes sur la flore et la vgtation.

    Les CJBG ont mis en place un systme dinformation gographique (SIG) en Cte dIvoire.Ce systme permet de regrouper les donnes botaniques, nombreuses, mais disparates, avec desinformations cartographiques sur le milieu physique. Il est constitu dune base de donnes bota-niques et dun environnement cartographique (GAUTIER & al., 1999). La partie base de donnesdu SIG IVOIRE (BD IVOIRE) compte actuellement 56000 donnes concernant 3660 taxonsdistribus sur 1990 localits.

    En plus des tches classiquement dvolues aux bases de donnes botaniques, le SIG IVOIREpermet de produire des listes despces pour des rgions, de dresser des cartes de rpartitionsactuelles et potentielles en fonction de diffrents facteurs cologiques (CHATELAIN & al., 2001).Toutefois ces applications ncessitent un grand nombre de donnes bien rparties gographique-ment. Cela justifie la mise en place dinventaires dans les zones encore peu ou pas prospectes.

    394 CANDOLLEA 60, 2005

  • Parmi les Forts Classes non inventories (fort de la Maya-Mabi, fort du Scio, et fortsde lextrme sud-est du pays), le massif du Scio occupe une place particulire par la prsencedaffleurements granitiques et de plusieurs Inselbergs, mais aussi par sa position la limite de deuxtypes de vgtation forestire.

    La Fort Classe (FC) du Scio (fig. 1) appartient au domaine phytogographique guino-congolais des forts denses humides (MONNIER, 1983). Elle faisait partie du vaste ensembleforestier qui couvrait jadis toute la rgion littorale du Golfe de Guine, et qui est maintenantlargement dtruite et morcele (CHATELAIN & al., 2004). Le Scio, compris dans la partie nord dela fort dense humide sempervirente (fort ombrophile) par GUILLAUMET & ADJANOHOUN (1971)sur leur carte de la vgtation de Cte dIvoire, se trouve non loin de la limite avec la fort densesemi-dcidue (fort msophile). Elle a t dfinie comme faisant partie dune variante des fortssempervirentes dite Chidlowia sanguinea. Cette formation reprsente une petite surface duterritoire ivoirien et est plus dtermine par le climat que par les sols. Elle se dfinit comme tantune transition entre les forts sempervirentes et semi-dcidues du type Celtis dfini par MANGENOT(1955). Selon la carte de vgtation de la Cte dIvoire, ralise sur ces bases par MONNIER (1983),la FC du Scio appartient nanmoins bien au secteur de la fort ombrophile. Daprs SPICHIGER & al.(2002), la fort ombrophile croit sous un rgime de prcipitations de plus de 1500 mm par an et parlabsence de saison sche alors que la fort msophile est dfinie par des prcipitations variant entre1200-1500 mm et par la prsence dune saison sche marque. La FC du Scio prsente des carac-tristiques cologiques intermdiaires entre les formations vgtales ombrophiles et msophiles.

    Selon Guillaumet (comm. pers.), la carte publie en 1971 mrite dtre affine pardes recherches plus dtailles. Le but de ce travail est donc de documenter la FC du Scio par desdonnes de terrain et de la replacer dans le contexte biogographique ivoirien par la comparaison dautres massifs de rfrence.

    Matriel et mthodes

    Site dtude

    La FC du Scio est situe louest de la Cte dIvoire (fig. 1). Elle a une surface de 91,03 km2.Nous avons tudi la zone nord-ouest de cette fort car cest dans cette partie que son tat de conser-vation est bon (fig. 2). La surface tudie est dlimite par le campement de Lobykro et le fleuveScio qui sont les limites nord et sud, respectivement. Les limites occidentales et orientaleschoisies sont, pour des raisons daccessibilit, celles des blocs forestiers dfinis par la Socit deDveloppement des Forts (SODEFOR). Elle est situe entre les latitudes 652 et 646 Nordet les longitudes 744 et 741 Ouest. La zone dtude mesure 18 km2, son altitude moyenne(Inselberg except) est de 230 m.

    La fort a toujours t une source