S.O.S. Israël-Palestine -...

of 32 /32
46 A RTE Magazine 8 novembre > 14 novembre 2003 S.O.S. Israël-Palestine “Thema” mardi 11 novembre

Embed Size (px)

Transcript of S.O.S. Israël-Palestine -...

  • 46A RTE Magaz ine8 novembre > 14 novembre 2003

    S.O.S.Isral-PalestineThema mardi 11 novembre

  • 14.00 > 19.00 Programmes dARTE en numrique sur CanalSatellite et TPS19.00 > 03.00 Programmes dARTE sur le rseau hertzien, le cble et le satellite en numrique sur CanalSatellite et TPS

    46Semaine du 8 au 14 novembre 2003

    Samedi 8 Dimanche 9 Lundi 10 Mardi 11 Mercredi 12 Jeudi 13 Vendredi 14

    14.00ARTE Europa

    14.30Le magazine del e n v i ro n n e m e n t

    15.15Ma mort danstous ses tats

    16.15Le vnrablegrand-premassa

    16.45Le fin du fin

    17.15Luniverssavoureux du fromage

    18.05Aprs la une

    19.00Flash Info

    19.00Le forum des Europens

    19.45ARTE Info

    20.00Le dessous des cartes

    20.10ARTE Mto

    20.15Design (6)

    20.45LaventurehumaineLeo Frobenius

    21.35Metropolis

    22.30FictionLenfant dsir

    00.00La lucarneMot mort

    01.25Langues de chat

    14.00Cration(s)

    14.30Voyages,voyages

    15.15La maisondAlexina

    16.50Cuisines des terroirs

    17.30Les grandsduels du sport

    18.15Biographie

    19.00Flash Info

    19.00MaestroStabat Mater

    19.45ARTE Info /Mto

    20.15DanseVo o d o oTr a n s f o rm a t i o n s

    20.45-00.30ThemaPigalle

    20.45Moulin rouge

    22.40Pigalle, nuit et jour

    00.00Zo la boxeuse

    00.30Nationale 7

    02.00Metropolis

    14.00Lola

    14.30-16.50ThemaProfessionreporter de guerre

    14.30Les yeux de la guerre

    15.30Filmer les guerres

    16.10Leons de guerre

    16.30Hommage aux disparus

    16.50ARTE Europa

    17.25Denis

    19.00Flash Info

    19.00NatureLe grizzli,gant de lAlaska

    19.45ARTE Info /Mto

    20.15ARTEReportage

    20.45Cin-lundiCure

    22.30Grand formatNous tions de la Stasi

    00.051900 (1)

    02.40Aria

    14.00Cuisines des terroirs

    14.30Furtwngler

    15.35Igor Stravinski :compositeur

    16.30Sauveteurdmes Bangkok

    16.55Lola

    17.25Court-circuit(le magazine)n 145

    19.00Flash Info

    19.00Archimde

    19.45ARTE Info /Mto

    20.15ARTEReportage

    20.40-23.30ThemaS.O.S. Isral-Palestine

    20.40Faucons et colombes (3)

    21.40Le carrefour

    22.40Derrirela clture

    23.30Music Planet2NiteBlur & The Coral

    00.30Et dieu crales Miss...

    01.25Pigalle, jour et nuit

    14.00Mon cole et moi (3)

    14.30Voyages,voyages

    15.15Faucons et colombes (2)

    16.20Au secours destortues de mer

    16.45Capt !

    17.25Lenfant dsir

    19.00Flash Info

    19.00ConnaissanceSur la piste des armes (1)

    19.45ARTE Info /Mto

    20.15ARTEReportage

    20.40Les mercredisde lhistoireDes hros sans patrie

    21.35MusicaLoiseau de feu

    22.30Cin-dcouverteLautre monde

    00.05Court-circuit(le magazine)n 146

    00.50Carrie

    02.25Zo la boxeuse

    14.00Hippocrate

    14.30Le forum des Europens

    15.10La disparition

    16.05Tu seras une femme,mon fils

    16.35Cration(s)

    17.05Moulin rouge

    19.00Flash Info

    19.00Voyages, voyagesNicaragua

    19.45ARTE Info /Mto

    20.15ARTEReportage

    20.45Cin-jeudi1900 (2)

    23.05-01.40ThemaVoir ou ne pas voir

    23.05Ma nuit

    00.40En croireses yeux ?

    01.10Le troisimeil

    01.40Lodysse dun papillon

    02.25Chassepapillon

    14.00Capt !

    14.30Luniverssavoureux du fromage

    15.15Leo Frobenius

    16.15La fortexploite

    16.45Mon cole et moi (3)

    17.20Le pantalon

    19.00Flash Info

    19.00Tracks

    19.45ARTE Info /Mto

    20.15ARTEReportage

    20.40FictionLe cabernet-sauvignon du prtre

    22.20La vie en faceUne autreroute

    23.25ProfilsAu cur de la nuit

    00.30Ratcatcher

    02.00Design (5)

    02.25Au noir

  • Les grands rendez-vous

    P. 8 Stabat MaterLe tube absolu de Pergolse, magnifiquement servi par Salom Heller et Carlos Mena, enregistr la Folle Journede Nantes.Maestro, dimanche 9 novembre 19.00

    P. 9 PigalleQuartier populaire et sexy, dbonnaire et inquitant, Pigalle est-il encore fidle son mythe ?Thema, dimanche 9 novembre 20.45

    P. 17 Blur et The CoralLes nouveaux rejetons de la brit-pop (The Coral) se mesurentaux ans (Blur) lors dun concert flamboyant.Music Planet 2Nite, mardi 11 novembre 23.30

    Les films de la semaineMoulin rougede John HustonDimanche 9 novembre 20.45

    et jeudi 13 novembre 17.05

    Nationale 7de Jean-Pierre SinapiDimanche 9 novembre 00.30

    Curede Kiyoshi KurosawaLundi 10 novembre 20.45

    1900 (1)de Bernardo BertolucciLundi 10 novembre 00.05

    Lautre mondede Merzak AllouacheMercredi 12 novembre 22.30

    Carriede Brian De PalmaMercredi 12 novembre 00.50

    1900 (2)de Bernardo BertolucciJeudi 13 novembre 20.45

    Ratcatcherde Lynne RamsayVendredi 14 novembre 00.30 La tourmente algrienne vue par Merzak Allouache :

    lAutre Monde, jeudi.

    En couverture

  • 14.00ARTE Europa

    14.30Le magazine de lenvironnement(Rediffusion du 3 novembre)

    15.15Ma mort dans tous ses tats(Rediffusion du 6 novembre)

    16.15Le vnrable grand-pre massa(Rediffusion du 3 novembre)

    16.45Le fin du fin(Rediffusion du 4 janvier)

    17.15Lunivers savoureux du fromage(Rediffusion du 5 novembre)

    18.05Aprs la uneBali, violence au paradis

    19.00Flash Info

    19.00Le forum des Europens

    19.45ARTE Info

    20.00Le dessous des cartes

    20.10ARTE Mto

    20.15Design (6)Le lounge chair

    20.45

    Laventure humaineLeo FrobeniusUn pionnier dans le sud du continent noirDocumentaire de Peter Beringer

    21.35Metropolis

    22.30

    FictionLenfant dsirTlfilm de Johannes Fabrick

    00.00

    La lucarneMot mortDocumentaire dErwin Michelbergeret Oleg Tcherny

    01.25Langues de chat(Rediffusion du 31 octobre)

    4 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    18.05 Aprs la uneBali, violence au paradisDocumentaire de Sylvain Roumette(France, 2003-52mn)Coproduction : ARTE, Coup dilARTE G.E.I.E.

    Un an aprs lattentat de Bali, qui fit plus dedeux cents morts et des centaines de bles-ss, retour sur lvnement pour essayerden compre n d re le sens et limpact. L a c t et e rroriste tmoigne sa faon des tensionsqui affectent la socit balinaise

    19.00Le forum des EuropensRdaction en chef : Jrgen Pfeiffer,Astrid Emerit-Le FicherRalisation : Guy Saguez (France, 2003-41mn)Coproduction : ARTE France, Compagnie des Phares et BalisesARTE FRANCE

    En partenariat avec

    Le nouvel esclavage en Europe

    Anne-Sophie Mercier et Matthias Beermannreoivent Roger Plant, reprsentant delOrganisation internationale du travail.

    Pour chapper aux contraintes du droit dutravail et diminuer les cots de pro d u c t i o n ,des entre p reneurs re c o u rent des pratiquesi n t e rdites notamment dans le btiment,l a g r i c u l t u re, le textile, la restauration, lest r a n s p o rts Des travailleurs, le plus souventimmigrs en situation irr g u l i re, sont ame-ns travailler dans des conditions et dess a l a i res qui tendent faire de ces emploisune nouvelle forme desclavage.Rediffusion le 13 novembre 14.30

    20.00Le dessous des cartesMagazine gopolitique de Jean-Christophe Vi c t o rRalisation : Alain Jomier (2003-10mn)ARTE FRANCE

    En partenariat avec

    Des nouvelles des Balkans (1/2)

    Bosnie, Serbie, Macdoine

    Douze ans aprs la fin de lancienneYougoslavie, la guerre a-t-elle vraiment prisfin, alors que le Kosovo et la Bosnie sontsous tutelle internationale et que leM o n t n g ro rve dindpendance ?

    20.15Design (6)Le lounge chairDocumentaire de Heinz-Peter Schwerfel(France, 1999-26mn)Coproduction : ARTE France, Lapsus, Artcore Films, Blue Space MediaARTE FRANCE(Rediffusion du 6 octobre 2001)

    Du 4 octobre au 29 novembre 2003, A RT Ed i ffuse neuf numros de la collectionDesign, dont quatre indits. Ce soir : le loun-ge chair de Charles et Ray Eames.Le lounge c h a i r, luxueux fauteuil de cuir incli-nable assorti dune ottomane, est devenu unsymbole des annes 1950 et de leur aspira-tion au confort. Cr en 1956 par le coupleCharles et Ray Eames, cest aussi le tmoindune poque marque par la guerre fro i d e , laquelle les Eames, travers leurs cra-tions et leurs films de propagande, part i c i-p rent activement. Il est indmodable : cesta u j o u rdhui le fauteuil le plus vendu par les boutiques de design branches.Rediffusion le 16 novembre 02.15

    Samedi prochain : la Jaguar type E

    s a m e d i 8 novembre

    Les horaires correspondent aux codes PDC, sauf indication contraire.

    Cble et satellite

    Le lounge chair permet de se relaxer, un verre

    la main, en feuilletant le New York Times.

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 5

    squences conserves montrent lexpditionde 1929 dans ce qui tait alors la Rhodsie.On y mesure les difficults de lentre p r i s e(vhicules embourbs, longue colonnes dep o rteurs, marches pnibles), mais ond c o u v re aussi des images de re n c o n t re savec des rois africains, des vues surpre-nantes du Zambze, des chutes Vi c t o r i a Peter Beringer est parti sur les traces deF robenius en Afrique, la re c h e rche dessites films par lexplorateur. Il sest ainsirendu au Zimbabwe et en Zambie, o set rouvent les ruines de Grand Zimbabwe, laplus grande cit mdivale de lAfrique sub-saharienne (qui a donn son nom au pays).Le voyage se poursuit dans la plaine deB a rotse, sur le cours suprieur du Zambze,o nous assistons la fte du Kuomboka,crmonie fluviale au cours de laquelle le ro ide la tribu des Lodzi regagne son palaisdt aprs la saison des pluiesRediffusion le 14 novembre 15.15

    Autodidacte, aventurier

    et amateur darc h o l o g i e ,

    Viktor Leo Frobenius a

    dirig pas moins de douze

    expditions en Afrique

    e n t re 1904 et 1935.

    Considr par cert a i n s

    comme un trafiquant

    dobjets, il a cependant

    contribu la dcouvert e

    de civilisations totalement

    ignores jusqualors.

    Documentaire de Peter Beringer(Allemagne, 2003-52mn)SWR

    Curieux personnage que ce Viktor LeoF robenius (1873-1938) : celui quon appellelAfricain est en fait un commerant alle-mand, un autodidacte qui na pas son bac-calaurat. Dans le contexte de la fivre colo-niale de la fin du XIXe sicle, Frobenius saitmieux que quiconque gagner sa cause lesmcnes et les bailleurs de fonds. Sa curio-sit, sa soif daventures et son bagout sduisent les industriels, les nobles et mmel e m p e reur Guillaume II. Grce leurs financements, il monte une douzaine dexp-ditions en Afrique, avant de devenir undfenseur passionn de la culture africaine.Des films tourns par Frobenius lors de sesexpditions, il ne reste que peu dimages.Mais celles qui ont pu tre restaures sontdune qualit tonnante. La plupart des

    Expditionsen Afrique noire

    Samedi 1er novembre

    Le safari de Teddy

    Samedi 8 novembre

    Leo Frobenius

    Samedi 15 novembre

    Dans les steppes

    de Tanzanie

    Samedi 22 novembre

    Le mystre des sources

    du Nil

    20.45 Leo F ro b e n i u sUn pionnier dans le sud du continent noir

    Leo Frobenius pensait que les

    cultures naissent, se dveloppent,

    se reproduisent et meurent, linstar

    de tout tre vivant. Ainsi, ses yeux,

    lAfrique constituait un prcieux

    rservoir denfance

  • 6 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    Nico (Alexander Lutz)

    et Paula (Vasiliki Kanakis-Roussi) :

    couple moderne, beau et press

    21.35MetropolisMagazine culturel europen(Allemagne, 2003-52mn)ORF

    > Eric Fischl ou le retour

    de la peinture raliste

    Plages immacules, corps nus, poses las-cives : cest avec des images et un style qua-siment photographique quEric Fischl a sur-pris, il y a vingt ans, le monde de lart. Il avaitopt alors pour la peinture raliste, qui taittotalement passe de mode, posant ainsi unre g a rd voyeuriste sur le monde. Loin du mini-malisme et du popart, il sest engag enfaveur du no-expressionnisme. Rencontreavec lartiste Long Island.

    > Christine Angot

    R e n c o n t re avec Christine Angot loccasionde la parution en Allemagne de son deuxi-me roman, P o u rquoi le Brsil ?

    > Le street-art ou le renouvellement

    de lart underground

    New York, berceau du graffiti, Rammelzeeexpose des accessoires Ninja et des objetsd a rt fabriqus partir dord u res mnagre s . Londres, Banksy joue du spray pour talerses critiques dans les rues, voire sur des animaux. Grce ses mosaques empru n-tes aux jeux informatiques, on peut suivreSpace Invader la trace Paris et dans lemonde entier. Le taggeur Zeus revisite lescampagnes publicitaires affiches dans lacapitale franaise Une exposition itin-r a n t e consacre au s t re e t - a rt fait actuelle-ment tape Berlin.Rediffusion le 9 novembre 02.00

    (Lieselotte)

    Tlfilm de Johannes Fabrick(Autriche, 1998-1h29mn) - VFScnario : Antonio FianAvec : Vasiliki Kanakis-Roussi (Paula),Alexander Lutz (Nico), Sonsee Ahray Flthmann(Susanne), Nicholas Ofczarek (Manfred), Babett Arens (Erika)Image : Robert NeumllerMusique : Gnter MokeschProduction : Wega-FilmORF(Rediffusion du 17 janvier)

    Nico et Paula forment un couple moderne :chacun sinvestit beaucoup dans sa carri-re. Lui est publicitaire, elle est maquilleusedans un thtre. Paula ne peut pas avoirdenfants, ce qui ne la gure affecte jus-qualors puisquelle y voit plutt un avanta-ge pour sa vie professionnelle. Mais,lorsque toutes ses amies et collgues semettent faire des enfants, elle en re s s e n t

    samedi 8 novembre

    22.30Lenfant dsir

    Nico et Paula se lancent dans la course ladoption.

    Mais le jour o lenfant tant attendu apparat,

    chacun se trouve soudain pris par ses obligations

    p ro f e s s i o n n e l l e s

    Audiovision pour aveugles et malvoyants

    Fuck pigs, de Banksy

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 7

    un certain complexe. Nico se laissec o n v a i n c re par sa proposition dadoption.Le prnom de lenfant est dj tro u v : cesera Lieselotte. Dans leur impatience devoir leur souhait se raliser, lobligation des i n s c r i re sur une liste dattente leur paratun obstacle inutile. Intrigues, corru p t i o n ,manigances, ils font tout pour liminer lesa u t res couples de la liste et se re t ro u v e n tbientt la premire place. Or, le jour o ilsdoivent aller chercher leur enfant la clinique, ils sont tous les deux retenus parun rendez-vous import a n t : Nico est sur lepoint de signer le contrat du sicle et Pauladoit partir pour une tourne peut-tre dcisive pour sa carrire

    00.00Mot mortDocumentaire dErwin Michelberger et Oleg Tcherny (Allemagne, 2002-1h22mn)Production : Michelberger Film Produktion, BR,BKM, Filmwerkstatt DsseldorfBRPrix ARTE du meilleur documentaire

    europen, Semaine du documentaire

    de Duisbourg 2002

    Comment aborder lcran la vie de quel-quun sans se lapproprier ? Essai filmiquesubjectif, Mot mort retrace le parcours delcrivaine Renate Neumann, assassine Dsseldorf en 1994, travers les mots deses proches et ses propres crits.

    Renate Neumann, cri-vaine quasiment incon-nue, a t assassine Dsseldorf en 1994.Son meurtrier lui sec-tionna la tte, les piedset les mains puis dpo-sa son corps dans lab a i g n o i re. Elle taitdepuis longtemps han-te par la peur paniqued t re un jour tue par

    quelquun de son entourage. Son meurt r i e r,a rrt puis enferm dans une clinique psy-chiatrique, sest suicid en 2001. Sept ansaprs sa mort, ses proches ses parents, lafemme quelle a aime, une camaradedcole, son mdecin se re t rouvent un soir.Ils boivent, fument, parlent de Renate, pleu-rent, rient. Ils relisent les titres des journ a u xqui annonaient lhorre u r. Et sinterrogent surlnigme de cette mort et sur la destine.Renate Neumann a laiss des notes, sort ede journal intime qui livre des indices sur cequelle a vcu : les phases sombres, o elleest traite en psychiatrie, les phases pleinesde joie de vivre, o elle montre sa tnacit,son engagement politique, sa rage dcrire .Ces crits servent de fil conducteur aux dis-cussions parfois agites entre ses pro c h e s ,runis par sa disparition mais pas toujoursdu mme avis. Entre leurs dbats sinterc a-lent des bouts de films amateurs datant delenfance de Renate et des scnes filmesde nos jours en Isral, sur les traces dunvoyage que Renate Neumann avait entre p r i sdans les annes 1970.

    La lucarne

    cherche bb pas trop encombrant.

    Les amis de Renate Neumann

    sinterrogent sur sa terrible disparition.

  • 14.00Cration(s)(Rediffusion du 16 mars)

    14.30Voyages, voyagesBelize(Rediffusion du 6 novembre)

    15.15La maison dAlexina(Rediffusion du 1er novembre)

    16.50Cuisines des terroirsLa Bohme(Rediffusion du 4 fvrier 2001)

    17.30Les grands duels du sportRugby : Angleterre / cosse(Rediffusion du 19 octobre)

    18.15BiographieKarlheinz Bhm(Rediffusion du 26 octobre)

    19.00Flash Info

    19.00

    MaestroStabat Mater

    19.45ARTE Info / Mto

    20.15

    DanseFestival Intransit 2003Voodoo Transformations

    20.45-00.30

    ThemaPigalle

    20.45 Moulin rougeFilm de John Huston

    22.40Pigalle, nuit et jourDocumentaire de Rgine Abadia

    00.00Zo la boxeuseCourt mtrage de Karim Dridi

    00.30Nationale 7(Rediffusion du 3 novembre)

    02.00Metropolis(Rediffusion du 8 novembre)

    8 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    19.00Stabat MaterGiovanni Battista PergolesiDirection musicale : Philippe PierlotAvec : Salom Heller (soprano), Carlos Mena(haute-contre), le Ricercar ConsortR a l i s a t i o n : Mathias Ledoux (France, 2003-36mn)Coproduction : ARTE France, KM, France 3ARTE FRANCE

    Diffus en simultan sur

    Le tube absolu de Pergolse magnifique-ment servi par Salom Heller et CarlosMena. Un concert enregistr lors de la FolleJourne de Nantes, consacre cette anne la musique baroque italienne.

    Cest certainement son Stabat Mater queP e rgolse doit en bonne partie sa re n o m-me. La popularit du compositeur (n en1710) stendit en effet trs rapidementaprs sa mort lge de 26 ans. Ses deuxd e rn i res compositions, le Stabat Mater(pour voix solistes et cordes) et le S a l v eRegina quil composa au monastre fran-ciscain de Pouzzoles o il passa les der-nires semaines de sa vie , sont ses deuxc h e f s - d u v re. Dans le Stabat Mater, lepremier duo, Stabat Mater Dolorosa, et leQuando corpus morietur final, modlesde sobrit do mane la plus pure mo-tion, sont de vritables moments de grce.Le Stabat Mater sera suivi dun court

    mtrage de la srie Flash Bach :

    Welcome to the Holy City de Nicole

    Volpert (rediffusion du 5 juillet 2000).

    20.15Festival Intransit 2003

    VoodooTransformationsDaprs une chorgraphie de Koffi KkDanseurs : Koffi Kk & EnsembleRalisation : Christoph Dreher et Rotraut Pape(Allemagne, 2003-26mn)ZDF

    En partenariat avec

    K o ffi Kk est danseur, chorgraphe etprtre vaudou. Christoph Dreher et RotrautPape ont film llaboration de sa nouvellepice prsente au Festival Intransit 2003.K o ffi Kk est lun des principaux acteursde la nouvelle danse africaine. Ce danseuret chorgraphe partage sa vie entre Pariset Ouidah, son village natal, au Bnin, o ilest officie dans un temple vaudou. Pour laMaison des cultures du monde de Berlin etle Festival Intransit 2003, Koffi Kk a crles Feuilles qui rsistent au vent, picem o d e rne marque par les rites vaudous etlhistoire de la traite des Noirs. Dans un uni-vers sonore afro-brsilien, le chorgrapheet les danseurs (originaires du Nigeria, duBnin et du Burkina Faso) font vivre aupublic la relation profonde entre lhomme etla nature qui sexprime dans le culte vau-dou Loin de la simple captation, le docu-m e n t a i re de Rotraut Pape et ChristophD re h e r, dans lequel alternent images tour-nes en Afrique et squences sur scne,fait la part belle limaginaire.

    dcouvrir le dimanche 16 novembre

    dans Danse : The Global Soul - The

    Buddha Project, chorgraphie

    dOng Ken Sen, galement prsente

    au Festival Intransit 2003.

    d i m a n c h e 9 novembre

    Les horaires correspondent aux codes PDC, sauf indication contraire.

    Maestro

    Danse

    Eric Acakpo, lun des interprtes

    de Voodoo Transformations.

    Film

    Salom Haller

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 9

    ARTE FRANCE(Rediffusion partielle du 5 novembre 2000)

    20.45 Moulin rougeFilm de John Huston(Royaume-Uni, 1952-2h03mn) - VF Scnario : John Huston, Anthony Veiller daprs un roman de Pierre La MureAvec : Zsa Zsa Gabor (Jane Avril), Jos Ferrer (Toulouse-Lautrec), Suzanne Flon(Myriamme), Colette Marchand (Marie Charlet),Claude Nollier (la comtesse de Toulouse-Lautrec), Katherine Kath (La Goulue), Muriel Smith (Aicha), Georges Lannes (Patou),Walter Crisham (Valentin le Dsoss), Rupert John (Chocolat)Image : Oswald MorrisDcors : Paul Sheriff, Marcel VertsMontage : Ralph KemplinMusique : Georges AuricProduction : John Huston, Romulus Film, United ArtistsOscar des dcors et des costumes

    en 1952 ; Lion dargent, Venise 1953

    La vie tragique de Toulouse-Lautrec raconte par John Huston. Une superbevocation du Montmartre de la Bellepoque. la suite dune chute, Henri de To u l o u s e -L a u t rec reste infirme : un corps dadultepos sur des jambes denfant. Rejet partoutes les femmes, il se rfugie dans lap e i n t u re, frquente assidment le cabare tdu Moulin rouge et sympathise avec sesvedettes. Un jour, il porte secours Marie,une prostitue poursuivie par la police,

    Du monde entier, on vient voir les nons de Pigalle

    et parfois sy brler. Quartier populaire et sexy, dbonnaire

    et inquitant, Pigalle est-il fidle son mythe ?

    Rponses de John Huston, Rgine Abadia, Karim Dridi

    et des habitants eux-mmes.

    Film

    20.45-00.30Pigalle

    Henri de Toulouse-Lautrec

    (Jos Ferrer) et Jane Avril

    (Zsa Zsa Gabor).

  • 10 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    limage de Nadine Monfils, qui sinspiredes habitants de Pigalle pour crire sespolars, Rgine Abadia a film les gens duq u a rt i e r, dont certains sont si pittore s q u e squon les croirait tirs dun livre. En embo-tant peu peu les pices de leurs vies, onp n t re dans un Pigalle contrast, o lemonde du jour croise celui de la nuit.Travestis, mres de famille, commerants,chanteuses ou potes : une populationh t roclite et attachante, dcouvrir surfond de chansons populaires.

    d i m a n c h e 9 novembre

    Pigalle

    quil installe chez lui et dont il tombea m o u reux. Mais Marie finit par lui avouerquelle ne reste avec lui que par intrt

    Lart seul existe

    John Huston sattache mettre en scneun Paris 1900 raliste et envotant. Lescritiques de lpoque avaient salu la capa-cit du cinaste amricain capter et res-tituer lcran lambiance de lpoque : lesn u m ros musicaux de french cancan sontsomptueux. John Huston a voulu re c r e rlunivers color de To u l o u s e - L a u t rec, et lespersonnages passent avec fluidit, nature let facilit devant la camra. Le rsultat estcaptivant. Jos Ferrer est exceptionneldans le rle de cet artiste enferm dans uncorps quil rejette (et qui est lorigine desa folie). Sa puissance dexpression et soninterprtation il a jou en marchant sur lesgenoux pour re n d re la petite taille dup e i n t re sont saluer. Un beau film surlpret de la vie dartiste et le handicap.Rediffusion le 13 novembre 17.05

    et le 27 novembre 00.55

    22.40Pigalle, nuit et jourDocumentaire de Rgine Abadia(France, 2000-1h20mn)Coproduction : ARTE France, Palette Production

    Pigalle, cest un quartier qui ne sarrte

    jamais. Cest aussi un vritable dcor descne o travestis, chansonniers et artistesse ctoient. Avec humour et tendresse,Rgine Abadia dpeint Pigalle en suivantquelques-unes de ses figures les plus atta-chantes. Du petit matin jusquau bout de lanuit.

    Une station de mtro,

    un petit jet deau,

    quelques toxicos

    et un pote : voil

    une place que le monde

    entier nous envie.

    Chez Nacer lpicier, les oiseaux de nuit sont les bienvenus.

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 11

    La reine des petites vertus

    Pigalle, cest madame douard alias Irm adans les polars de Nadine , la travelom n a g re dente qui surveille lesmachines de la laverie en sirotant un demiau bar le Colibri. Pigalle, cest Rachel desBois, longue brune gaine de noir qui chan-te Au paradis des mal foutues / Je suis lareine des petites vert u s . Cest JoachimlAsiatique qui se transforme en JosphineBaker le temps de la revue de french can-can au Moulin rouge. Cest Nacer lpicierqui nhsite pas faire des prix ses potesmais brandit sa hache pour se dfendrec o n t re le racket. Cest Diego, rappeur potede 13 ans et demi qui, quand il quitte letumulte du quartier pour la campagne, nepeut sendormir quavec un walkman sur leso reilles. Pigalle, cest aussi la silhouette fugi-tive de ce travesti aux seins gnreux, quiraconte dune voix de cam la dtre s s edavoir quitt son Algrie natale o sesp a rents ont t assassins. Et au terme deces vingt-quatre heures de voyage, onre t rouve toutes ces figures accoudes auzinc du Colibri, relisant haute voix les p reuves du dernier polar de Nadine. Jouantleur pro p re rle, entre ralit et fiction.Rediffusion le 11 novembre 01.25

    00.00Zo la boxeuseCourt mtrage de Karim Dridi(France,1992-24mn)Avec : Ursula Deuker, Bobby Pacha, Raymond GilGrand Prix, Grenoble 1992 Prix Procirep

    1992 Grand Prix, Als 1993 Grand

    Prix, Oberhausen 1993

    Un uppercut sign Karim Dridi (Pigalle, Bye-Bye).Zo, une ancienne boxeuse, se dguise enhomme afin dassassiner son ex-amant ete n t r a n e u r. Malgr ce subterfuge, elle esta rrte et mise en prison. Les rcits ettmoignages des personnes ayant ctoyla jeune femme, alternant avec des re t o u r sen arrire en noir et blanc montrant Zo aucours dun match de boxe, donnent cec o u rt mtrage la facture dune enquterelle sur un fait divers.Rediffusion le 12 novembre 02.25

    et le 17 novembre 02.10

    Pigalle, le film

    de Karim Dridi,

    est dit en

    cassette par

    ARTE Vido.

    FaxDeux Polonaisgagnent leconcours de BDARTE/Glnat

    Krzysztof Gawronkiewicz et Grzegorz Janusz, qui habitenttous deux Varsovie, ont remportle premier concours europen de BD lanc en fvrier 2003 par ARTE et les ditions Glnat. Ils vont recevoir une avance de 5 000 euros pour raliserlalbum Essence, qui sera publien codition fin 2004.

    Le concours tait ouvert auxressortissants de vingt-huit paysdEurope, gs de plus de 18 anset nayant jamais publi en Franceen Belgique ou en Allemagne. Ils devaient envoyer avant fin juilletles cinq huit premires planchesdun rcit complet (texte etdessins) de trente-deux pagesvoquant laventure dunpersonnage dans une villedEurope. Le jury, composessentiellement de personnalitsdu monde de la BD, a reu sixcents projets de lEurope entire(vingt et une nationalitsreprsentes).

    ARTE et Glnat entendent ainsifavoriser lmergence de nouveauxtalents, y compris dans des payso la BD est moins prsente que dans les pays francophones,et promouvoir la BD danslaudiovisuel.

    Le destin de Zo,

    une boxeuse

    travestie

    en homme.

  • 14.00Lola

    14.30-16.50ThemaProfession reporter de guerre(Rediffusion du 4 novembre)

    14.30Les yeux de la guerre

    15.30Filmer les guerres

    16.10Leons de guerre

    16.30Hommage aux disparus

    16.50ARTE Europa(Rediffusion du 8 novembre)

    17.25DenisTlfilm de Catherine Corsini(Rediffusion du 2 fvrier 2001)

    19.00Flash Info

    19.00

    NatureLe grizzli, gant de lAlaska

    19.45ARTE Info / Mto

    20.15

    ARTE ReportageMort pour lhonneur

    20.45 (PDC : 20.40)

    Cin-lundiCureFilm de Kiyoshi Kurosawa

    22.30

    Grand formatNous tions de la StasiDocumentaire de Jan N. Lorenzenet Christian Klemke

    00.051900 (1)(Rediffusion du 6 novembre)

    02.40Aria(Rediffusion du 5 novembre)

    12 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    14.00LolaMa maison, mon royaume(Allemagne, 2003-26mn)Coproduction : ARTE, LichtblickARTE G.E.I.E.Prsent par Lio

    Elles ont fait de leur intrieur une uvred a rt. Rencontre avec Andre Putmann,a rchitecte dintrieur ; Valentine Ve s t e r, quia lu domicile dans son htel, lAmericanColony Hotel, Jrusalem ; Laura Kikauka,une artiste dont lappartement sexporte etsexpose dans des muses dart contempo-rain ; et Gabi Krampe qui habite limmeubleU n i t - Typ de Le Corbusier, Berlin.Rediffusion le 11 novembre 16.55

    19.00Le grizzli, gantde lAlaskaDocumentaire dAndreas Kieling(Allemagne, 2003-43mn)ZDF

    Les ours gantsdAmrique duN o rd ont-ils tdcims ? Andre a sKieling a voulu enavoir le cur net.Avec un amiindien, il a explor

    pendant des mois les les Aloutiennes, lextrme nord de lAlaska, o il est parv e n u approcher les lgendaires grizzlis

    20.15M o rt pour lhonneurRalisation : Yksel Ugurlu et Cornelia Uebel(Allemagne, 2003-26mn)Coproduction : ARTE, Kln EinsARTE G.E.I.E.

    Celui qui porte atteinte lhonneur de lafamille doit mourir. Une coutume ances-trale, strictement observe dans lest de laTu rquie. Malgr les eff o rts soutenus dug o u v e rnement et de llite dAnkara pourf a i re cesser ces rglements de comptessanglants.

    Film de Kiyoshi Kurosawa(Japon, 1997-1h46mn) - VOSTFScnario : Kiyoshi KurosawaAvec : Koji Yakusho (Takabe), Masato Hagiwara(Kunihiko Mamiya), Tsuyoshi Ujiki (Sakuma),Anna Nakagawa (Fumie Takabe)Image : Tokusho KikumuraMontage : Kan SuzukiProduction : Code Red, Daiei StudiosARTE FRANCEPrix du meilleur acteur pour Koji

    Yakusho, Festival de Tokyo 1997

    Prix du meilleur second rle masculin

    pour Masato Hagiwara, Oscars japonais

    1998

    Linspecteur Takabe est charg denqutersur le meurtre dune prostitue. Il dcouvredtranges similarits avec dautre sm e u rt res rcents : chaque fois, on are t rouv le tueur prsum, amnsique, ct de la victime qui a t marque dunel a rge croix sur le corps. Retrouv pro s t r prs des lieux du crime, le meurt r i e r,Mamiya, reconnat avoir tu mais ne peutexpliquer les raisons de son acte et ne sesouvient de rien. Takabe demande un amipsychologue de laider

    l u n d i 10 novembre

    Les horaires correspondent aux codes PDC, sauf indication contraire.

    20.45 C u re

    Un thriller dune beaut

    visuelle surpre n a n t e

    doubl dune rflexion

    sur les maux de la socit

    japonaise. Une uvre

    complexe et drangeante

    qui rvla au monde

    occidental lunivers

    inquitant de

    Kiyoshi Kuro s a w a .

    Cble et satellite

    Nature

    ARTE Reportage

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 13

    Thriller glaant

    Un tonnant thriller dont les longs planssilencieux crent une atmosphre aussifascinante quinquitante. Les planssquences, tourns dans une quasi-obscu-rit, rvlent un Japon dsespr, unesocit en proie une sourde paranoa. limage de ce pays nvro s ,linspecteur Takabe croit oubliersa pesante vie quotidienneavec sa femme amnsique ense plongeant corps et medans le travail. Quant lamn-sie de Mamiya, elle reflte lin-capacit dune socit envi-sager lavenir. Comment sort i rdu malaise ? Kiyoshi Kuro s a w aentrane le spectateur vers despenses troublantes : et si lem e u rt re tait la solution ? Letueur agit sous hypnose, il estpouss tuer afin de se dbar-rasser de ses dmons, commesi le meurtre tait une cure lui permettantd e n t e rrer le pass. Le ralisateur va plusloin : il met lhypothse que tout hommep o rte en lui une rage qui le rend exploi-table, manipulable de faon criminelle. Quites-vous ?, demande inlassablement lem e u rt r i e r. Soudain, la question sembles a d resser au spectateur et rsonne alorsde manire glaante.Rediffusion le 23 novembre 00.55

    22.30Nous tions de la StasiDocumentaire de Jan N. Lorenzen et Christian Klemke (Allemagne, 2002-1h30mn)ARTE/MDR

    En RDA, rien ntait plus secret que le fonc-tionnement de la Stasi. Neuf anciens colla-borateurs rvlent les mthodes de sur-veillance des citoyens et lesprit dans lequelsexerait ce contrle.Pour contrler les faits et gestes de tousceux qui avaient pu, un jour, laisser paratreleur dsaccord avec le rgime, le ministrede la Scurit dtat, cest--dire la Stasi,employait prs de 100 000 collaborateurso fficiels et 150 000 collaborateurs off i-cieux. Neuf anciens responsables rvlentcomment seffectuaient les arre s t a t i o n s ,comment se droulaient les interrogatoires,

    les dtentions prventives Les enre g i s-t rements clandestins de la Stasi soulignentlampleur de cet insidieux contrle de lapopulation. Les neuf tmoins ne manifes-tent aucun sentiment de culpabilit ni deregret ; ils expriment plutt de la nostalgie...Les cadrages et le montage du film viennent rgulirement contre c a rrer lesdclarations et dbusquent clairement lesfaux-fuyants. Pour les ralisateurs, il nesagissait pas de faire un film sur le pointde vue des bourreaux, mais bien un film surles bourre a u x . Le vertige et le frisson quisaisissent par moments le spectateurconfirment que le but est atteint.Visite du centre de dtention prventive

    de la Stasi Berlin-Est dans le

    documentaire la Dcomposition de lme,

    le lundi 3 novembre 22.15.

    Sur www. a rt e - t v.com, un dossier spcial

    avec linterview dun psychothrapeute

    sur les squelles psychologiques chez

    les ex-dtenus de la Stasi.

    Koji Yakusho a reu le Prix

    du meilleur acteur au Festival

    de Tokyo 1997.

    Grand format

    Takabe (Koji Yakusho) a beau insister, Mamiya le meurtrier (Masato Hagiwara) ne se souvient de rien

  • 19.45ARTE Info Le journal de la rdaction dARTE (2003-28mn) ARTE G.E.I.E.

    Tous les soirs, de 19.45 20.15, le journ a lA RTE Info p ropose lessentiel de lactualitdun point de vue europen.

    20.15Laffaire ManginRalisation : Christophe Weber et Philippe Pichar (France, 2003-26mn)Coproduction : ARTE, Sunset PresseARTE G.E.I.E.

    Lhistoire dAnthelme Mangin, surnomm lesoldat inconnu vivant, a passionn laFrance entire pendant toute lentre-deux-guerres.Anthelme Mangin fait partie des dizainesde milliers danciens combattants de laguerre 14-18. Signe particulier : il est amn-sique et est intern lasile psychiatriquede Rodez. En 1922, sa photo parat aveccelles dautres anciens combattants amn-siques dans tous les journaux franais.Aussitt, il devient lespoir pour des cen-taines de personnes qui nacceptent pasde faire le deuil de leur garon Manginincarne les malheurs, les souffrances et lesn v roses de tout un pays traumatis par la Grande Guerre. tel point que desdizaines de familles vont se disputer cepetit bonhomme aux bacchantes Bellepoque et saff ronter dans des pro c sretentissants, chacune essayant de fairevaloir son bon droit. Personne naura vrai-ment Anthelme, qui mourra misrablement,toujours enferm, en 1942.

    14.00Cuisines des terroirsLa Bohme(Rediffusion du 4 fvrier 2001)

    14.30Furtwngler(Rediffusion du 29 octobre)

    15.35Igor Stravinski : compositeur(Rediffusion du 5 novembre)

    16.30Sauveteur dmes Bangkok(Rediffusion du 4 novembre)

    16.55Lola(Rediffusion du 10 novembre)

    17.25Court-circuit (le magazine) n 145

    19.00Flash Info

    19.00Archimde

    19.45ARTE Info / Mto

    20.15

    ARTE ReportageLaffaire Mangin

    20.40-23.30

    ThemaS.O.S. Isral-Palestine

    20.40 (PDC : 20.45)Faucons et colombes ( 3 )Ariel SharonDocumentaire de Paul Jenkins

    21.40 (PDC : 21.45)Le carrefourDocumentaire dIlan Ziv

    22.40Derrire la cltureDocumentaire dInigo Gilmore

    23.30

    Music Planet 2NiteBlur & The Coral

    00.30Et dieu cra les Miss...Documentaire de Philippe Molins(Rediffusion du 8 dcembre 2002)

    01.25Pigalle, nuit et jour (Rediffusion du 9 novembre)

    14 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    19.00ArchimdeMagazine scientifique europen de Philippe Boulanger, Jean-Jacques Henry,Pierre Oscar Lvy, Gero von Boehm(France, 2003-41mn)ARTE FRANCE

    Spcial nanotechnologiesUn millimtre quivaut un millime demtre, un nanomtre un milliardime demtre : voici la nouvelle frontire de linfini-ment petit, o se ctoient les rves les plusfous dinformaticiens, de physiciens, de chi-mistes et dun Prix Nobel franais.

    > Petits, petits

    Les fabricants dordinateurs ont une obses-sion : faire toujours plus rapide et toujoursplus petit. Les ingnieurs pourraient saider,dans cette course, dune stru c t u re chi-mique tonnante : le nanotube.

    > Monsieur Lehn

    Jean-Marie Lehn, Prix Nobel de chimie,nous fait redcouvrir leau, toucher du doigtla faon dont sorganisent les molcules,visualiser les plans des futures nanom-moires dordinateurs Vivifiant !

    > Relief de linvisible

    Plonge lintrieur dune barre en alumi-nium jusquaux atomes qui la composent.

    > 3D atomique

    Mode demploi du microscope effet tun-nel, sans lequel le monde de linfinimentpetit serait rest cach nos yeux.

    > Nanomarch

    Les promesses des nanotechnologies ver-sion panier de la mnagre.

    m a rd i 11 novembre

    Les horaires correspondent aux codes PDC, sauf indication contraire.

    Jean-Marie

    Lehn, Prix Nobel

    de chimie 1987.

    ARTE Reportage

    Grard Saint-Paul et lquipe dARTE Info.

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 15

    ARTE G.E.I.E.

    20.40Faucons et colombes Les gnraux israliens en politique (3)Ariel SharonDocumentaire de Paul Jenkins(Isral, 2003-56mn)Coproduction : ARTE, ZDF, Belfilms, BBC,Channel 8, VRT, TV2, YLE, SBS, AllianceInternational

    Aprs Moshe Dayan et Itzhak Rabin, ce troisime volet de la srie Faucons etc o l o m b e s est consacr Ariel Sharon, lindisciplin, le marginal de llite militairedIsral, celui qui dfend la ligne pure et dure. G n r a l - h ros des guerres de 1967 et de1973 o il fut sacr Arik, roi dIsral, ArielS h a ron a engag larme isralienne danslune de ses actions les plus vaines et lesplus dangere u s e s : la guerre du Liban.Aprs le massacre de plusieurs centainesde Palestiniens dans les camps de rfugisde Sabra et Chatila par la milice chrtienneallie dIsral, Ariel Sharon perd son porte-feuille de ministre de la Dfense car il estjug indirectement responsable par unecommission denqute officielle isralienne.Donn pour politiquement mort, il re v i e n ttoutefois sur le devant de la scne et se fait

    l i re deux reprises comme Pre m i e rm i n i s t re. Sa popularit en Isral est nor-me. Ses choix maximalistes et brutaux vis--vis des Palestiniens expliquent peut-tresa rlection. Mais nombreux sont aussiceux qui le critiquent. Il incarne la coloni-sation des territoires occups. Son allianceavec la droite nationaliste reflte une visiondIsral qui dfend avant tout la terre, lop-tion scuritaire et une stratgie daff a i b l i s-sement systmatique des Palestiniens.Ceux qui votent pour lui en Isral se sen-tent sans doute en scurit, mais quelprix ? Ceux qui le critiquent voient en lui und a n g e reux politicien, voire le fossoyeur dusionisme historique.La personnalit dAriel Sharon et sa politiquei l l u s t rent parfaitement la question qui sous-tend la srie documentaire. Pourquoi Isral,fier dtre une dmocratie, continue-t-il choisir ses dirigeants parmi les gnraux ?Ceux-ci peuvent-ils jamais cesser dtreesclaves du glaive et de raisonner en tantque militaire s ? Nest-ce pas la politique quidevrait dsormais gouverner le Pro c h e -Orient, plutt que les options militaire s ?Les deux premiers volets de Faucons

    et colombes sont diffuss les mercredis

    29 octobre et 5 novembre.

    Soire prsente

    par Alexandra Gerlach

    Pourquoi Isral continue-t-il choisir

    ses dirigeants parmi les gnraux,

    linstar dAriel Sharon ?

    20.40-23.30 S.O.S. Isral-PalestineLa feuille de route cense rgler tape par tape un processus de paix au Pro c h e - O r i e n t

    est un chec manifeste. Lescalade de la violence de part et dautre depuis la deuxime

    Intifada laisse craindre le pire. Thema fait le point sur la situation actuelle, dsespre,

    qui se traduit comme toujours par laggravation des conditions de vie pour les deux

    p e u p l e s .

    www.arte-tv.com

  • 16 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    En haut : Einav, la sur

    de David, et Hadil, la sur

    de Fahmi. En bas : Zion,

    le pre de David, et

    Fathie, la mre de Fahmi.

    21.40Le carrefourDocumentaire dIlan ZivDaprs une ide dIlan Ziv et dElias Khoury(France/Isral/tats-Unis, 2003-56mn)Coproduction : ARTE, Point du Jour, AmythosTamouz Media, Channel 8, TSR, YLE, Ikon TV

    Fahmi le Palestinien et David lIsralien sontmorts au carrefour de Netzarim, dans labande de Gaza, pendant la deuximeIntifada, en septembre 2000. Le ralisateurIlan Ziv part de l pour radiographier lesdeux socits, montrant limpasse danslaquelle se retrouvent les deux peuples.Avec la mort de Fahmi, cest toute sa famillequi est dans la douleur : sa mre, ses surs,son oncle, ses amis. Mais le quartier du campde rfugis o il habitait et toute la commu-naut palestinienne sont galement en deuil.La mort de David, elle, accable tout jamaisson pre, sa mre et sa sur, mais aussi sescamarades de classe et darme et la famillede son meilleur ami, ElAd, qui se suicide peuaprs. nouveau, la mort frappe une familleet travers elle toute la communaut. N a g u re lieu anim, le carrefour de Netzarimest aujourdhui un endroit dsertique tenupar larme isralienne. Les habitants ont texpulss, les arbres fruitiers dracins. L eC a rre f o u r i l l u s t re le pige dans lequelIsraliens et Palestiniens se trouvent pris. Au-del dune mtaphore et dune histoire trsf o rtes, le documentaire dIlan Ziv examinecomment, lis dans la mort au lieu de ltredans la vie, deux peuples sentretuent. Unconstat terrifiant, un appel urgent laction.

    Ilan Ziv et Elias Khoury

    Le Carre f o u r est n dune ide communedIlan Ziv, ralisateur dorigine isralienne,et dElias Khoury, lun des plus grands cri-vains du monde arabe contemporain,auteur notamment de la Porte du soleil,vaste fresque sur lexil palestinien traduiteen plusieurs langues et qui vient dtreadapte pour ARTE en minisrie par YousryNasrallah (diffusion prvue en 2004). Unecomplicit amicale lie les deux hommesdepuis prs de vingt-cinq ans. Lun etl a u t re nont cess de rflchir ensemble,de discuter et se disputer, pour mieux com-prendre les racines du conflit isralo-pales-tinien, limpasse dans laquelle il se tro u v ea u j o u rdhui, les mythes et vrits re f o u l e squi le font perd u re r. Ils nont cess de sin-terroger sur les manires de reprsenter ceconflit, en particulier par le film documen-taire, la littrature et le cinma.

    22.40Derrire la cltureDocumentaire dInigo Gilmore(Royaume-Uni, 2003-44mn)

    La construction de la clture de scurit admarr en avril 2002. Cette spectaculaire et coteuse opration isralienne risquede mettre en pril la cration dun tatpalestinien continu.Initialement conue par la gauche isralien-ne mais ralise par Ariel Sharon, qui la voitcomme une protection contre les incursions

    m a rdi 11 novembre

    S.O.S. Isral-Palestine

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 17

    terroristes en Isral, la clture de scuritest dnonce par les Palestiniens commetant un mur de lapartheid. Elle est des-tine, terme, encercler totalement laC i s j o rdanie et aura pour effet dempcher,par lenfermement notamment de la ville deKalkiliya, la cration dun terr i t o i re palesti-nien continu. Successivement constitue de barbels,dun foss et du mur lui-mme, haut de 8 mtres, elle est munie dun systmed a l a rme lectronique et fait, en maintse n d roits, plus de 60 70 mtres de larg e .Sa construction a t dcide unilatrale-ment par Isral. Conteste par lEurope etles tats-Unis, la clture passe 6 ou 7 km lest de la ligne verte, sparation inter-nationalement reconnue entre Isral et laC i s j o rdanie, ce qui revient annexer 3 % du territoire palestinien de Cisjordanie.La partie nord, commence en juin 2002,c o u rt dj sur 150 km. Dans sa totalit, lemur fera 600 km. Cette nouvelle fro n t i re conteste cristallise toutes les tensionsactuelles entre Isral et les Palestiniens. Led o c u m e n t a i re suit la construction de cettec l t u re travers les points de vuedIsraliens et de Palestiniens dire c t e m e n tconcerns dans leur vie quotidienne.

    23.30Blur & The CoralRalisation : Hannes Rossacher(Allemagne, 2003-1h)ZDF

    Music Planet 2Nite spcial brit-pop ! Au Tempodrom de Berlin, rencontre mlodieuse entre le grand frre Blur et les petits jeunes de The Coral.

    BlurAu dbut des annes 90, certains voyaienten Blur le prince hritier de la pop made inEngland. Le secret de sa spectaculairerussite ? Des mlodies puissantes, deschurs la Beatles, quelques audacieuxmlanges (claviers + cors des Alpes) et unefiliation revendique avec Bowie, Madness ou les Kinks. Puis, la fin des annes 90, cest la ru p t u re : Blur veut se dbarrasser

    de son image b r i t - p o p et laisse parler lesg u i t a res. Son nouvel album, Think Ta n k, estrsolument g ro o v e. Devenu trio aprs led p a rt du guitariste Graham Coxon, Blurconcocte un son subtil et harm o n i e u x ,

    mlange de sonorits lectroniques et de rythmes jazzy mtins dun soupon de musique du monde et de gros ro c k .

    The CoralIls ont une vingtaine dannes et

    le monde est eux. Les toutnouveaux rejetons de la b r i t -

    p o p viennent de sortir leurdeuxime album, M a g i c

    and Medicine. Au pro-gramme : un peu depsychdlisme amri-cain des annes 70,des guitares cham-p t res, de la popfaon Liverpool, de la folk et un rock vloce. Flamboyantet jouissif.

    Soire prsente

    par Ray Cokes

    En partenariat

    avec Les Inrockuptibles

    Music Planet 2Nite

    Damon Albarn

    (Blur)

    The Coral

  • 14.00Mon cole et moi (3)

    14.30Voyages, voyagesBelize(Rediffusion du 6 novembre)

    15.15Faucons et colombes (2)Itzhak Rabin(Rediffusion du 5 novembre)

    16.20Au secours des tortues de mer(Rediffusion du 5 novembre)

    16.45Capt !

    17.25Lenfant dsir(Rediffusion du 8 novembre)

    19.00Flash Info

    19.00

    ConnaissanceSur la piste des armes (1)

    19.45ARTE Info / Mto

    20.15

    ARTE ReportageIrak : le triangle de la mort

    20.40 (PDC : 20.45)

    Les mercredis de lhistoireDes hros sans patrieLa brigade juiveDocumentaire de Susanne Stenner

    21.35 (PDC : 21.40)

    MusicaLoiseau de feuBallet dIgor StravinskiChorgraphie : James KudelkaRalisation : Barbara Willis Sweete

    22.30

    Cin-dcouverteLautre mondeFilm de Merzak Allouache

    00.05Court-circuit (le magazine) n 146

    00.50Carrie(Rediffusion du 30 octobre)

    02.25Zo la boxeuse(Rediffusion du 9 novembre)

    18 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    14.00Mon cole et moi ( 3 )La Szkola Ekonomiczna de Brzeg, Pologne Documentaire de Claus Wischmann(Allemagne, 2003-26mn)ZDF

    Les spcialits de la Szkola Ekonomicznade Brzeg sont lconomie et la gestion. Ellessont mises en pratique lintrieur mme deltablissement o les lves grent unmagasin dalimentation et de papeterieRediffusion le 14 novembre 16.45

    16.45Capt !(Allemagne, 2003-26mn)NDR

    Depuis 1991, les jeunes du rseauB o s p o rus veulent rconcilier les commu-nauts ennemies et briser les prjugs ; Berlin, des nonnes shaolin font unedmonstration de leur art du kung-fu ; Vienne, un groupe de jeunes cologisteslutte contre les mfaits de lclairage noc-t u rn e ; Francfort, les candidats la toutep re m i re formation en alternance pourinvestisseurs boursiers sont lgion.Rediffusion le 14 novembre 14.00

    19.00Sur la piste des armes (1)Le bon gotDocumentaire de Michael Busse et Maria-Rosa Bobbi (Allemagne, 2003-41mn)NDR

    Pourquoi les tomates fraches sont-ellessans saveur alors que les pizzas surgelesembaument lorsquon les sort du four ?Comme le consommateur souhaite passerle moins de temps possible faire la cuisi-ne, les industries alimentaires se servent deplus en plus darmes artificiels, dadju-vants et autres agents de sapidit, le toutdans des produits tout faits qui seront prtsen quelques minutes. Prsentation desvolutions en cours et rflexion sur la modi-fication de notre got travers deux

    exemples : la tomate et la semoule de bldur destine la fabrication des ptes.Rediffusion le 15 novembre 17.20

    et le 21 novembre 14.30

    Suite avec Sur la piste des armes

    Parfums et senteurs, le mercredi

    19 novembre 19.00

    20.15Irak : le trianglede la mortRalisation : Paul Comiti(France, 2003-26mn)Coproduction : ARTE, Toni ComitiARTE G.E.I.E.

    Arrestations muscles des fidles deSaddam, dcouvertes de caches darmes,patrouilles dans les rues de la ville Lesmarines du 18e rgiment dinfanterie sont surles dents 24 heures sur 24.Comme tous les soldats amricains en Irak,ils vivent constamment sous la menace dunattentat et comptent dj de nombre u xblesss. Il faut dire quils quadrillent la zonela plus sensible de la rgion : le fameux triangle de la mort (Bagdad-Ti k r i t -Faludja), le fief des sunnites, des nostal-giques de Saddam Hussein. On dit quecest l que se cacherait le dictateur dchu.Le 18e rgiment dinfanterie est un des plusp restigieux de lUS Arm y. Leurs ansavaient dbarqu en Normandie OmahaBeach. Pourtant, certains commencent c r a q u e r. Beaucoup ne croient plus lag u e rre de George W. Bush. Paul Comiti avcu avec eux pendant deux semaines,p a rtag les risques auxquels ils sont expo-ss, recueilli leurs espoirs et aussi leurstats dmes.

    m e rc re d i 12 novembre

    Les horaires correspondent aux codes PDC, sauf indication contraire.

    Cble et satellite

    Cble et satellite

    Connaissance

    ARTE Reportage

    Visite dune usine de ptes.

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 19

    Documentaire de Susanne Stenner(Allemagne, 2003-52mn)ZDF

    En 1944, la Palestine est sous mandat bri-tannique et les rsistances la crationdun tat juif sont encore trs fortes. Sousla pression dhommes politiques juifs,Winston Churchill dcide pourtant de crerune brigade dinfanterie compose de juifsallemands et autrichiens qui ont fui vers laTe rre promise en 1933. Cette brigade estintgre la VIIIe A rme britannique, puiscombat en Italie. Ses soldats parlenthbreu et combattent sous le drapeau frap-p de ltoile de David.Aprs la fin des hostilits, les membres decette brigade re t o u rnent en Autriche et enAllemagne. Cest pour eux une expriencet e rrible que de fouler nouveau le sol deleur patrie, de raliser lampleur de lholo-causte, de re n c o n t rer les survivants ycompris dans leurs pro p res familles. Lessentiments de haine, les dsirs de ven-geance ne sont pas loin, mais lactionh u m a n i t a i re lemporte : la plupart dentreeux choisissent de venir en aide aux resca-

    ps des camps. Lune des solutions est defavoriser lmigration clandestine vers laPalestine encore gre par lesBritanniques. Cest ainsique des rseaux fort eff i-caces se mettent en placegrce aux anciens soldatsde la brigade juive et diverses organisations sio-nistes prsentes en Euro p eet de lautre ct de laM d i t e rrane. Divers tmoi-gnages recueillis Vi e n n e ,N u re m b e rg, Jrusalem etTe l - Aviv clairent cet piso-de mconnu. Eliezer Ayalonet Chasia Bornstein racon-tent, par exemple, comment ils ont russi t rouver une seconde patrie ; lancienambassadeur dIsral Asher Ben Nathan sesouvient, lui, des oprations totalement ill -gales quil menait au sein de lorg a n i s a t i o nBricha base en Autriche

    Le photographe Harry Weber, ancien membre de la brigade juive.

    20.40 Des hros sans patrieLa brigade juiveComment les anciens soldats de la brigade juive, cre par

    Winston Churchill en 1944, ont mis en place des rseaux

    dmigration clandestine vers la Palestine pour les juifs allemands

    et autrichiens au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

    Eliezer Ayalon ( gauche)

    Yad Vashem, le mmorial

    des martyrs et des hros

    de la Shoah, Jrusalem.

  • 20 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    Rediffusion le 19 novembre

    01.15 et le 30 novembre

    00.50

    21.35Loiseau de feuBallet dIgor StravinskiChorgraphie : James KudelkaDirection musicale : Valery GergievAvec : Greta Hodgkinson, AleksandarAntonijevic, Rebekah Rimsay, Rex Harrington et les danseurs du National Ballet of CanadaRalisation : Barbara Willis Sweete(Canada, 2003-50mn)ZDF

    La chorgraphie acclame de JamesKudelka du vibrant ballet de Stravinski. Uneadaptation inventive et ferique de ce contemettant en scne un prince et une princessedont lamour est sauv par un oiseaum a g i q u e .Inspir dun vieux conte russe, lOiseau def e u raconte lhistoire du prince Ivan qui,chassant dans le jardin enchant du dmon,c h e rche abattre loiseau de feu au pluma-ge incandescent comme le soleil. bloui parla crature, il finit par lui re n d re la libert etsen fait ainsi un alli. Car treize princessesattendent encore dtre libres de lenvo-tement du dmon

    La musique passionne et lgante dIgorStravinski est formidablement servie par lachorgraphie classique de James Kudelkaet linterprtation des meilleurs danseurs duNational Ballet of Canada. Par ailleurs, danscette production de lOiseau de feu, lesdcors et latmosphre ont autant dimpor-tance que la chorgraphie. Le jardin dudmon, par exemple, baigne dans unel u m i re enchanteresse. La ralisation tlp e rmet dutiliser un certain nombre deff e t sspciaux, grce auxquels loiseau magiquepeut vritablement pre n d re son envol.Rediffusion le 25 novembre 15.35

    Igor Stravinski : compositeur,

    un tonnant portrait diffus dans

    Musica le mercredi 5 novembre 21.40.

    Film de Merzak Allouache

    m e rc redi 12 novembre

    Musica 22.30 Lautre mondeUne jeune Franaise dorigine algrienne part

    la re c h e rche de son fianc disparu en Algrie.

    P o rtrait dune femme amoureuse et dterm i n e

    dans la tourmente de

    lAlgrie contemporaine.

    (France/Algrie, 2001-1h32mn)Scnario : Merzak AllouacheAvec : Marie Brahimi (Yasmine), NazimBoudjenah (Rachid), Karim Bouaiche (Hakim),Michle Moretti (Aldjia laveugle), AbdelkrimBahloul (lofficier), Boualem Bennani (Omar)Image : Georges Lechaptois, Franois KuhnelSon : Dominique WarnierMontage : Sylvie GadmerMusique : Gnawa DiffusionCoproduction : Lancelot Films, ARTE FranceCinma, Canal + Horizons, Baya Films, We Aime Lel DjazarARTE FRANCE

    1999. Yasmine, une Franaise doriginealgrienne, quitte Paris pour lAlgrie larecherche de Rachid, son fianc, parti sen-gager dans larme algrienne et dont elleest sans nouvelles depuis six mois. Seuledans un pays dont elle ne parle pas lalangue, Yasmine apprend que Rachid esttomb dans une embuscade tendue pardes islamistes. Persuade quil est toujoursvivant, elle parc o u rt le pays et senfoncepeu peu au cur de la violence, sa qutelamenant prouver les contradictions delAlgrie contemporaine.

    travers Yasmine

    (Marie Brahimi), Merzak

    Allouache rend hommage

    au courage sans limites

    des femmes algriennes

    durant les annes

    de plomb.

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 21

    Un autre monde

    M e rzak Allouache (Bab El-Oued City,C h o u c h o u ) l i v re une rflexion engage surla situation algrienne. Sans cesse tiraillentre la lgret de la fiction et le poids dela ralit, le ralisateur dcrit une socitalgrienne qui se laisse peu peu gagnerpar une amnsie collective recouvrant lesannes de guerre civile. En procdant parellipses, le ralisateur voque lhorreur et labarbarie sans jamais montrer les atro c i t s .Mais ce voyage travers lAlgrie est aussiune rflexion didactique sur lorigine de laviolence. Hakim, le jeune terroriste, appor-te une densit la fois sombre et lumineu-se au rcit. Derr i re la bte sanguinairequi terrorise la population, il y a une psy-chologie complexe et une certaine dimen-sion romantique. travers Hakim, Merz a kAllouache montre que le fanatisme nestpas la seule explication lembrasementde lAlgrie. Il brosse le portrait dune jeu-nesse livre elle-mme, nayant dautre schoix que limmigration, lengagement dansl a rme ou le maquis. En adoptant le point

    de vue dune jeune Franaise, le ralisateurm o n t re combien lAlgrie et la France sesont pro g ressivement loignes lune del a u t re, entranant un immense dcalageentre les deux peuples. Lautre monde vo-qu par le titre nest pas seulement celui oon vit et pense diff remment, mais aussicelui o la folie et la mort font partie du quo-tidien. Bouleversant.ARTE consacre deux Mercredis

    de lhistoire lAlgrie contemporaine,

    les 26 novembre et 3 dcembre 20.45.

    Paroles dAlgriens

    Retrouvez sur arte-tv.com un dossier

    autour du livre Paroles dAlgriens,

    codit par ARTE ditions

    (www.arte-tv.com/algeriens).

    00.05Court-circuit (le magazine) n 146Le rendez-vous du court mtrageRdaction en chef : Luc LagierDirection artistique : Philippe Truffault(France, 2003-45mn)Coproduction : ARTE France, MK2 TVARTE FRANCE

    Alain GuiraudieRalisateur des moyens mtrages Du soleilpour les gueux et Ce vieux rve qui bouge( d i ffuss par ARTE les 20 et 27 mai 2003),Alain Guiraudie sort son premier longmtrage, Pas de repos pour les braves(une coproduction ARTE France Cinma) le12 novembre. Entretien avec le ralisateur.

    Psycho-paradeCourt mtrage danimation de Ferenc Cak(Hongrie, 2001-5mn)Production : Cak Studio

    Des dtenus hurlent travers les bar-reaux de leur cellule tandis que desnaufrags se battent autour duneunique boue Ou comment des t res prisonniers deux-mmes finis-sent par sentretuer.

    ManquesCourt mtrage de Malika Saci(France, 2003-23mn)Production : Movimento Production

    Qui viendra combler le sentiment de solitu-de et dabandon dHlne ? Cest sa voisi-ne, Mme Laud, de trente ans son ane.Hlne la dcid ainsi. Elle trouve un pr-texte pour sintro d u i re dans son appart e-ment et dcouvrir sa famille

    Court-circuit (le magazine)

    est rediffus le mardi vers

    17.30 sur le cble

    et le satellite. dcouvrir

    galement le mardi

    18 novembre : V.I.T.R.I.O.L.,

    moyen mtrage

    de Dominique Defert.

    Karim

    Bouaiche

    (Hakim)

  • 14.00Hippocrate(Rediffusion du 3 avril)

    14.30Le forum des Europens(Rediffusion du 8 novembre)

    15.10La disparition(Rediffusion du 7 novembre)

    16.05Tu seras une femme,mon fils(Rediffusion du 6 novembre)

    16.35Cration(s)(Rediffusion du 9 novembre)

    17.05Moulin rouge(Rediffusion du 9 novembre)

    19.00Flash Info

    19.00

    Voyages, voyagesNicaragua

    19.45ARTE Info / Mto

    20.15

    ARTE ReportageSurvivre Tchernobyl

    20.45

    Cin-jeudi1900 (2)Film de Bernardo Bertolucci

    23.05-01.40

    ThemaVoir ou ne pas voirHistoire de lil

    23.05Ma nuitDocumentaire de Mischka Popp et Thomas Bergmann

    00.40En croire ses yeux ?Illusions doptiqueDocumentaire de Wolfram Giese et Michael Gries

    01.10Le troisime ilDocumentaire de Tina Radke-Gerlach

    01.40Lodysse dun papillon(Rediffusion du 2 novembre)

    02.25Chasse papillon(Rediffusion du 2 novembre)

    22 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    19.00NicaraguaDocumentaire de Jean-Baptiste Huber(France, 2003-41mn)Coproduction : ARTE France, ArcapixARTE FRANCE

    Carnet de voyage dans le Nicaragua daujourdhui, au-del de la mmoire de laguerre civile et des catastrophes naturelles.Au cours de son voyage, Jean-BaptisteHuber croise le chemin des coliers et celuid a u t res enfants qui travaillent la cueillet-te du caf ; il parc o u rt les rues de la villede Len lors de la trs populaire fte desPurisimas ; il se lance lassaut dun vol-can et sur la trace dun mystrieux pied degant au cur de la fort tropicale

    Le sein et la kalachnikov

    Dans les annes 80, alors que la guerreravage le Nicaragua, une photo fait le tourdu monde : une jeune femme donnant lesein son bb et une kalachnikov surlpaule adresse lappareil un sourireclatant. Cette image est le point de dpartdu voyage de Jean-Baptiste Huber. Unvoyage dans le Nicaragua daujourd h u i ,dpassant les images familires et terriblesdu conflit entre sandinistes et contras quisuivit la rvolution de 1979 et des ravagescauss par les ouragans.Redi ffusion les 16 et 19 novembre 14.30

    Jean-Baptiste Huber a dj ralis

    un film pour Voyages, voyages

    consacr Santiago du Chili.

    20.15Survivre TchernobylRalisation : Francis Best(Allemagne, 2003-26mn)Coproduction : ARTE, LavafilmARTE G.E.I.E.

    Dix-sept ans aprs lexplosion de lun desracteurs, le site de Tchernobyl, classzone sinistre, est devenu une curiosit.Tc h e rnobyl, avril 1986. Lun des racteursde la centrale nuclaire explose, signant laplus grande catastrophe de lhistoire dun u c l a i re. 280 000 personnes sont va-cues de la ville ukrainienne de Pripjat,rpute la pointe du progrs technolo-gique. Aujourdhui ville fantme, vide deses habitants, Pripjat nest plus que lombredelle-mme. 2 000 habitants ont pourt a n tchoisi de revenir sur les lieux de la catas-t rophe. Dix-sept ans aprs lexplosion, lesite, class zone sinistre, est devenu unecuriosit. La nature avoisinante et les ani-maux semblent avoir t pargns par les o u ffle du racteur. La vie continue, obsti-nment. Une nigme pour les scientifiquespour qui beaucoup dinterrogations demeu-rent sur les causes de la dflagration.

    j e u d i 13 novembre

    Les horaires correspondent aux codes PDC, sauf indication contraire.

    Voyages, voyages

    ARTE Reportage

    Au Nicaragua aussi,

    la vie continue.

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 23

    (Novecento)

    Film de Bernardo Bertolucci (Italie/tats-Unis, 1976-2h36mn) - VF Scnario : Bernardo Bertolucci, Franco Arcalli, Giuseppe Bertolucci Avec : Robert De Niro (Alfredo Berlinghieri, le petit-fils), Grard Depardieu (Olmo Dalco),Burt Lancaster (Alfredo Berlinghieri, le grand-pre), Dominique Sanda (Ada Fiastri Paulhan),Sterling Hayden (Leo Dalco), Stefania Sandrelli(Anita Foschi), Donald Sutherland (Attila), Laura Betti (Regina) Image : Vittorio Storato Montage : Franco Arcalli Musique : Ennio Morricone Production : Pea ARD

    2e poque

    Aprs avoir pous la belle Ada, unefemme moderne et fantasque, Alfre d oBerlinghieri devient le pro p r i t a i re dest e rres familiales. De son ct, Olmosprend dune institutrice militante et conti-nue la lutte aux cts des communistes.Mais le fascisme simpose peu peu, favo-ris et financ par les propritaires terriens.Alfredo semble avoir oubli les idaux lib-raux de sa jeunesse. Il se rapproche dunrgisseur fasciste du nom dAttila qui, avecses hommes, fait rgner la terreur dans lemonde paysan

    Des chemises noires

    aux drapeaux rouges

    Les grands espaces de la premire poquecdent la place un sombre huis clos. Lefilm glisse imperceptiblement vers unetude psychologique des personnages.

    Domine par le sadisme du couple form par Attila et Regina, cette seconde part i eest dune extrme violence (qui sexprimenotamment dans la scne o le couple tuea t rocement un jeune garon). Bern a rd oB e rtolucci enveloppe les vingt annes defascisme en Italie dune lumire obscure etc ruelle. Il faut attendre la Libration de1945 pour entrevoir une certaine clart. Lesdanses enjoues des drapeaux ro u g e ssuccdent alors aux lugubres ballets dechemises noires, dans une scne finaletonnante montrant le procs du patro n .Vritable symphonie populaire, 1900 est untmoignage frmissant sur lvolution de lalutte des classes, une lgende du sicle.Rediffusion le 17 novembre 23.45

    Dreamers, de Bernardo Bertolucci,

    qui a pour cadre Paris en mai 1968,

    sort en salles le 10 dcembre.

    travers le rcit de deux

    destins parallles, incarn s

    par Robert De Niro

    et Grard Depard i e u ,

    B e rtolucci raconte un demi-

    sicle dhistoire italienne :

    e n t re monte du fascisme

    et luttes communistes,

    une saga monumentale

    qui fait re v i v re la mmoire

    collective du peuple

    des campagnes.

    En partenariat avec

    Les annes noires et cruelles du

    fascisme italien vues par Bertolucci.

    20.45 1900 (2)

  • 24 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    Lensemble

    de la Thema

    est diffus en audiovision

    pour aveugles

    et malvoyants

    ZDF

    23.05Ma nuitDocumentaire de Mischka Popp et Thomas Bergmann (Allemagne, 2003-1h30mn)

    Ils prsentent le journal tlvis, font dupatin glace, sont diteurs ou comdiens.Leur point commun ? Ils sont aveugles.La ccit est gnralement considrecomme une chose horrible et effrayante parceux qui voient. Mais quen pensent lesprincipaux intresss ? Sillonnant lEuro p ede lEspagne la Russie, Mischka Popp etThomas Bergmann ont interrog des personnes aveugles de tous ges et detous milieux. On croise ainsi Winfried, unAllemand bless aux yeux durant la guerre

    qui adore le patin glace ; NurialAndalouse, la seule aveugle au monde prsenter un journal tlvis ; John, un uni-v e r s i t a i re et pote anglais qui re m a rq u eque lon ferme souvent les yeux pour sem-brasser ; un trio de musiciens aveugles deCracovie pour qui la musique, cest la vie ;Oleg, fondateur dune maison ddition enbraille Saint-Ptersbourg ; Neslihan, unenfant qui regarde la tlvision ; Dilan, quia de meilleurs rsultats scolaires que sonfrre voyant ; Reinhard, comdien prfrantles poupes et les peluches aux humainsqui le doivent trop souvent Avec cha-cun, il est question de la capacit voir oune pas voir, mais aussi et surtout de la per-ception des sons et des odeurs, de labeaut, de lart, de la peur, de la place queprend limaginaire Peu peu, le film invi-te relativiser la chance que les voyantsont de voir. Et si la ccit ouvrait dautre sf e n t res, permettait une apprhension dumonde beaucoup plus riche ?

    jeudi 13 novembre

    23.05-01.40 Voir ou ne pas voirHistoire de lil

    Sil faut parfois voir pour cro i re, peut-on vraiment cro i re ce que lon voit ?

    Ce quon peroit avec les yeux est-il le reflet de la ralit ?

    Que voit-on lorsquon est aveugle ? Comment fonctionnent les illusions doptique ?

    Thema vous invite ouvrir lil (et le bon).

    O lon apprend

    que voir est une

    chose toute relative

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 25

    00.40En croireses yeux ?Illusions doptiqueDocumentaire de Wolfram Giese et Michael Gries (Allemagne, 2003-31mn)

    Comment fonctionne la vision ? Pouvons-nous vraiment faire confiance nos yeux ?Quelques rponses difiantes.Que se passe-t-il quand nous voyonsquelque chose ? Les images sont dabordcaptes par la rtine, puis elles empru n t e n tle nerf optique pour arriver jusquau cerv e a u .En fait, cest l que les images prennent rel-lement forme. Car ce nest pas notre il maisn o t re systme de pense qui reconnat lesf o rmes et les couleurs pour leur confre rensuite un sens. Or, le cerveau peut se tro m-per Comment fonctionnent les illusionsdoptique ? lments de rponse avec le bio-c y b e rnticien Heinrich Blthoff qui tente dec o m p re n d re comment fonctionnent nos senset pourquoi nous nous laissons induire ene rreur par eux ; avec lartiste suisse Sandrodel Prete qui prend un malin plaisir boule-verser les lois de la perspective ; avec lephysicien Michael Schrauf dont les exp-riences sont prcieuses pour compre n d requelles parties du cerveau travaillent dco-der les images ; avec le professeur doptiqueB e rnd Lingelbach qui possde une extraor-d i n a i re collection dobjets, de dessins etdinstallations sources dillusions.

    01.10Le troisime ilDocumentaire de Tina Radke-Gerlach(Allemagne, 2003-30mn)

    Il est cens tre reli tous nos sens etfavoriser nos perceptions extra-senso-rielles. Le troisime il existe-t-il ?

    On lappelle tour tour chakra du troisimeil, chakra du commandement, il de lasagesse, il interne ou il magique.Localis entre les deux sourcils, il est cens t re reli tous nos sens et favoriser nosp e rceptions extra-sensorielles. Cert a i n spossderaient grce lui des dons devoyance ou des comptences paranor-males. Descartes y voyait le sige del m e et Lamartine le livre de la vie. Les psychologues, eux, parlent de lienavec la lumire et le conscient. Daucunsse demandent si nos anctres ne poss-daient pas vraiment un troisime il sousf o rme dorgane dvelopp. Organe quisubsisterait aujourdhui, avec des fonctionsbeaucoup plus rduites, dans lpiphyse(ou glande pinale) productrice de mlato-nine et de srotonine, lments cru c i a u xpour notre nergie

    ARTE Radio pour aveugles et malvoyants

    Une version jumelle

    du site ARTE Radio.com

    dveloppe en html

    pour tre compatible

    avec les logiciels daide

    aux handicaps.

    Ralis par le collectif de graphistes Labomatic, le site www.arteradio.com utiliseflash 6 et diffuse le son en swiftmp3, pour une qualit optimale. Mais flash est incompatible avec les logiciels daide aux handicaps. Alerte par les internautes et les sitesspcialiss, ARTE Radio.com a dcid de ragir et a cr une version jumelle du site en html, compatible avec ces mmes logiciels.Ce projet a t ralis par Symon Oualid, analyste-programmeur ARTEFrance. Il respecte au maximumles prescriptions du World WideWeb Consortium et rsumessous lacronyme WAI (Web Accessibility Initiative). En cette anne europenne des personnes handicapes, ARTE Radio.com, qui met au premier plan la qualit du son et de lcriture radiophonique,devient ainsi accessible tous les publics, notamment aux aveugles et aux malvoyants.

    www.arteradio.com/wai

    Contact presse : Agns Buiche01 55 00 70 [email protected]

    Le biocybernticien Heinrich Blthoff

    explique comment nous

    nous laissons abuser par nos sens.

    Et le troisime il, il voit quoi ?

  • 14.00Capt !(Rediffusion du 12 novembre)

    14.30Lunivers savoureux du fromage(Rediffusion du 5 novembre)

    15.15Leo Frobenius(Rediffusion du 8 novembre)

    16.15La fort exploite(Rediffusion du 29 octobre)

    16.45Mon cole et moi (3)(Rediffusion du 12 novembre)

    17.20Le pantalon(Rediffusion du 7 novembre)

    19.00Flash Info

    19.00Tracks

    19.45ARTE Info / Mto

    20.15

    ARTE ReportageArchologue des glaces

    20.40 (PDC : 20.45)

    FictionLe cabernet-sauvignondu prtreTlfilm de Julian Roman Plsler

    22.20

    La vie en faceUne autre routeDocumentaire de Sabrina Malek et Arnaud Soulier

    23.25

    ProfilsAu cur de la nuitMarina Abramovic et Ismael IvoRalisation : Edda Baumann-vonBroen et Hanna Leissner

    00.30 (PDC : 00.25)Ratcatcher(Rediffusion du 5 novembre)

    02.00 (PDC : 01.55)Design (5)La Valentine(Rediffusion du 1er novembre)

    02.25 (PDC : 02.20)Au noir(Rediffusion du 5 novembre)

    26 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    19.00Tracks Magazine musical (Allemagne, 2003-41mn)ZDF

    En partenariat avec

    > Electroclash

    La tendance electroclash, ne New York,mle punk, new wave, pop synthtique ettechno. Elle repose en bonne partie sur lespaules du New-Yorkais Larry Tee, DJ,p a t ron de label et organisateur dec o n c e rts. Le l e c t ro c l a s h, ce sont aussi lesg roupes anglais The Droyds, amricainW.I.T. ou le DJ allemand Hell.

    > Joan Baez

    Lgrie de la folk music et de la p ro t e s ts o n g ne se repose pas sur ses lauriers : 62 ans, elle sort un nouvel album danslequel elle ne mche pas ses mots contrele gouvernement Bush. Rencontre.

    > La RAF, un mythe ?

    peine montre, lexposition Mythos RAFa subi une attaque en rgle de la part dumonde politique et des mdias allemands.Lintention de lexposition combattre dansla culture pop la tendance mythifier les ter-roristes de la Fraction Arme Rouge nestpas prise au srieux. Lexposition a finale-ment t re p o rte. Nest-ce pas favoriser lemythe que dviter le dbat ? Est-il possiblede pre n d re la bande Baader pour sujeta rtistique sans tomber dans le pige de lamythification ? Tr a c k s s i n t e rro g e .

    > Des remix de cinma

    Des cinphiles dpoussirent les vieuxfilms sur leurs consoles : lHomme lac a m r a de Dziga Ve rtov (1929) a ainsi tremani et resonoris par un groupe avant-g a rdiste anglais, le Cinematic Orc h e s t r a .La socit londonienne Addictive TV, elle,a achet les droits de huit classiques pourles faire remixer par des vidastes amri-cains et europens

    20.15Archologue des glacesRalisation : Andreas Schulz(Allemagne, 2003-26mn)Coproduction : ARTE, Real & FictionARTE G.E.I.E.

    Grce au rchauffement climatique, les gla-ciers des Alpes librent des trsors, parfoisemprisonns depuis des sicles : despapillons, un avion de la Seconde Guerremondiale, des cadavresRien que lt dern i e r, dix corps parf a i t e-ment conservs sont remonts des profon-deurs glaciaires. Parmi eux, celui dunAutrichien, mort accidentellement en 1854dans les Alpes tyroliennes. Ces prcieusesd c o u v e rtes, supervises par lhistorienautrichien Harald Stadler, sont acheminesvers son institut, Innsbruck, pour y treanalyses. Pour le professeur Stadler, unepartie de lhistoire de lhumanit sinscrit aucur des glaciers, tmoins et rvlateursdes prgrinations humaines. Il envisagemme de pouvoir re t rouver des traces dupassage dHannibal, flanqu de ses 50 000soldats et de ses trente-sept lphants, en218 avant Jsus-Christ

    v e n d re d i 14 novembre

    Les horaires correspondent aux codes PDC, sauf indication contraire.

    ARTE Reportage

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 27

    (Himmel, Polt und Hlle)

    Tlfilm de Julian Roman Plsler (Autriche, 2002-1h35mn) - VFScnario : Julian Roman Plsler,daprs un roman dAlfred Komarek Avec : Erwin Steinhauer (linspecteur Polt),Gnther Maria Halmer (le pre Virgil Winter),Ignaz Kirchner (Firmian Halbwidl), SibylleCanonica (Amy Prstler), Ludwig Hirsch (FranzFrst), Peter Kern (Hans Hafner), Karin Kienzer(Karin Walter), Otto Anton Eder (Bruno Bartl),Monica Bleibtreu (Aloisia Habesam)Image : Fabian EderMontage : Ulrike Pahl, Veronika HlawatschSon : Simon BuchnerMusique : Hans Jrgen BuchnerCoproduction : Teamfilm, ORF, ARTEORF

    Un t caniculaire. Linspecteur Polt esth e u reux de trouver un peu de fracheurdans la vieille cave vins dont il vient def a i re lacquisition. Il est par ailleurs proc-cup par les intermittences du cur deKarin, la charmante institutrice du village.Pendant ce temps, au presbytre, le cur ainvit quelques bonnes fourchettes, dont unminent critique gastronomique viennois.Mais la table nest gure du got de labonne de la cur. Celle-ci renverse illicoune assiette de potage sur la tte du chro-n i q u e u r. Le crime tait-il ce point impar-donnable quil justifiait dassassiner labrave femme ? Pas de vacances pour Polt,donc, qui va dcouvrir que les habitants deson paisible village sont capables de biendes turpitudes

    Polar viticole

    Le Cabernet-sauvignon du prtre est le troi-sime film que Julian Roman Plsler ralise partir de la srie noire imagine par lau-teur autrichien Alfred Komarek aprs Mortdans le chai ( d i ffus en juin 2001) et D e sfleurs pour linspecteur ( d i ffus en sep-t e m b re 2002). Cette fois encore, le ralisa-

    teur se livre une subtiletude de murs et demilieu. Dans ce polar vitico-le en Basse-Autriche, il meten scne une ribambelle depersonnages hauts en cou-l e u r, maniant les clichsavec une bonne dose dhu-mour. Linspecteur Polt a uneindniable connaissance de lme humaineet ne craint pas de dnoncer loccasionl t roitesse de vue de ses compatriotes.Cest lacteur Erwin Steinhauer, galementbrillant acteur de thtre et humoriste, quiprte son talent au personnage.Rediffusion le 16 novembre 15.15

    et le 22 novembre 01.15

    20.40Le cabernet-sauvignon du prtreOn a assassin la bonne du cur O linspecteur Polt dcouvre que gastronomie

    et vin de messe ne font pas forcment bon mnage.

    Pendant que linspecteur

    Polt (Erwin Steinhauer) trinque

    ses vacances, le drame couve

    dans les jardins du presbytre

  • 28 - A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003

    v e n d redi 14 novembre

    Documentaire de Sabrina Malek et Arnaud Soulier (France, 2001-1h07mn)Coproduction : ARTE France, TS ProductionsARTE FRANCE(Rediffusion du 19 juin 2001)

    Durant un an, la camra de Sabrina Maleket Arnaud Soulier a suivi Lad, Bru ,Virginie, Gwendal et Sandra. Tous ont entre20 et 30 ans et cinq dix ans de rue, dezone, de squats ou de toxicomanie derr i -re eux. Aujourdhui, ils veulent sen sort i r,r i n t g rer une socit dont la vie les avaitexclus. Mais aprs tant dannes de souf-france physique et psychique, cela ne vapas de soi. Fragile, cette lente socialisationdemande des mois, voire des annes def-f o rts et dobstination. Difficile en effet daf-f ronter le re g a rd des autres. Les obstaclessaccumulent. Comment montrer son reldsir de sen sortir ? Comment ne pasreplonger, quitter dfinitivement les margesde la socit ? Ce documentaire accom-pagne pas pas le parcours des cinqjeunes gens. Il leur donne la parole, lescoute attentivement. Sexpriment alors lessouffrances caches, les dcouragements,mais aussi les moments de joie re t ro u v e .

    La marge du sicle

    Le plus souvent, les mdias prsentent deuximages de lexclusion. Lune fige les exclusen un groupe htrogne. L a u t re re n dcompte du processus qui conduit unem a rginalisation gnralement considrecomme irrversible. Ce documentaire choi-sit une voie moins emprunte et raconte lemouvement inverse. En se penchant sur ces

    p a rcours difficiles et courageux, il engageune vritable rflexion sur les notions dex-clusion et dintgration, dappartenance etde marginalit, aujourdhui employes toutes les sauces. Donnant la parole cesexclus en voie de re c o n s t ruction, il rvle lemur des peurs, des incomprhensions etdes rejets que la socit normalise dre s-se face eux. Nest-ce pas une socitparadoxale que celle qui attend de ces tre shumains quils se fondent dans le moule dug roupe tout en leur re p rochant sans cesseleurs carts passs ? Elle semble exiger unchangement radical, instantan et manifes-te, alors que la marche vers la rinsert i o nest lente, incertaine. Ce sont des dtailsinfimes, imperceptibles pour lil du spec-tateur distrait, qui tmoignent des pro g r sde ces jeunes. Sabrina Malek et Arn a u dSoulier ont su porter une attention dlicate ces signes : une transformation vestimen-t a i re, une locution plus fluide, un re g a rdplus prsent. Ils ont film cette renaissanceavec gnrosit et pudeur et ont russi composer cinq portraits touchants et inou-bliables.Rediffusion le 15 novembre 15.10

    et le 20 novembre 01.45

    22.20 Une autre routeAprs des annes derrance dans la rue,

    cinq jeunes dcident de sen sort i r.

    Ce documentaire les accompagne au long

    de la pre m i re anne de leur nouvelle vie.

    Une exprience unique, gnreuse et fort e .

    Fuir le monde,

    les autres, soi-mme,

    jusqu se perdre,

    rechercher

    dsesprment

    un ailleurs introuvable :

    ainsi peut se rsumer

    la vie dun zonard,

    dans lentre-deux

    du temps et de lespace.

    Quitter la rue et ses

    errances peut tre aussi

    violent que dy entrer.

  • A RTE MAGAZINE n 46 - 8 novembre > 14 novembre 2003 - 29

    23.25Au cur de la nuitMarina Abramovic et Ismael IvoDocumentaire dEdda Baumann-von Broen et Hanna Leissner (Allemagne, 2003-59mn)ZDF

    Ils expriment leur art par leur corps : ren-contre, Berlin, de Marina Abramovic, per-formeuse et vidaste, et dIsmael Ivo, dan-seur et chorgraphe.Ensemble, ils visitent lexposition B e r l i n -Moscou/Moscou-Berlin 1950-2000 a uM a rt i n - G ropius-Bau, dnent au trs chicChinaclub sur le toit de lhtel Adlon et atter-rissent en hlicoptre sur la pelouse duStade olympique. Leur art rsidant avanttout dans lexpression du corps, ils pre n n e n tsoin du leur en allant se faire masser, eto b s e rvent comment une danseuse indienneutilise le sien...

    Marina A b r a m o v i c est ne en 1946 Belgrade. Aprs des tudes de peinture, ellese lance dans des perf o rmances qui sontds le dpart axes sur la confrontation dessexes et sur la violence politique. Parexemple, sous Tito, elle se taillade le ventreavec une lame de rasoir pour y dessiner unetoile rouge. Elle repousse en perm a n e n c eles limites. En 1975, Naples, une de sesp e rf o rmances a failli lui coter la vie. Elle par-ticipe aussi des entreprises plus ro m a n-tiques. Avec lartiste allemand Ulay, soncompagnon lpoque, elle entre p rend unem a rche sur la Grande Muraille de Chine :chacun est parti dune extrmit et le couplesest re t rouv mi-chemin au bout de tro i smois pour se marier sur-le-champ. Plust a rd, la guerre en Yougoslavie marquera pro-fondment son travail.

    N en 1955 au Brsil, Ismael Ivo est un danseur noir qui se situe la fro n t i re entrele thtre dans et la danse dexpression. Il a suivi les cours du Alvin Ailey DanceCenter New York, puis sest install enE u rope en 1985. Il travaille le plus souvent Berlin, o il a notamment collabor avecJohann Kresnik et George Tabori. Il a dirigpendant dix ans les Semaines intern a t i o-nales de la danse Vienne, avant dep re n d re la tte du Tanztheater au DeutschesNationaltheater de We i m a r. Ses crations l e sB o n n e s (daprs Jean Genet), F r a n c i sB a c o n, Othello ou M a p p l e t h o r p e ont t trsre m a rq u e s .

    Profils

  • A RTE ditions, ARTE Vido Henriette Souk 01 55 00 70 83

    h - s o u k @ a rt e f r a n c e . f r

    A RTE G.E.I.E. Tlphone 03 88 14 22 22

    D i recteur du dveloppement

    et de la coord i n a t i o n

    H a n s - Walter Schlie 03 88 14 20 02

    P resse et relations publiques

    Claude-Anne Savin 03 88 14 21 45

    Responsable marketing et sponsoring

    Paulus G. Wu n s c h 03 88 14 21 43

    Rdaction centrale textes, photos,

    m u l t i m d i a

    Sabrina Nennstiel 03 88 14 22 45

    A RT E DEUTSCHLAND TV

    Tlphone (49) 7221/93690

    Communication et marketing

    Thomas P. S c h m i d

    RT B F Tlphone (32) 2 737 25 57

    Communication

    Marianne De Muylder

    A RTE MAGAZINE

    Publication dARTE France

    ISSN 1168-6707

    Rdacteur en chef

    Olivier Apprill et/ou Nicolas Bert r a n d

    01 55 00 70 58

    o - a p p r i l l @ a rt e f r a n c e . f r

    01 55 00 70 56

    n - b e rt r a n d @ a rt e f r a n c e . f r

    Chef ddition

    A n n e - C l a i re Bouzanne 01 55 00 73 83

    a c - b o u z a n n e @ a rt e f r a n c e . f r

    Maquettiste

    S e rdar Gndz 01 55 00 70 55

    s - g u n d u z @ a rt e f r a n c e . f r

    Scanneriste

    A rmelle Ritter 01 55 00 70 57

    a - r i t t e r @ a rt e f r a n c e . f r

    C o l l a b o r a t i o n Jacqueline Letteron,

    Catherine We i n z o rn, Josie Mly,

    Esther Lehoczky, Marianne Enault,

    Isabelle Court y

    Crdits photos : Photo : X-DR. Toute re p roduction

    des photos sans autorisation est interd i t e .

    Couvert u re : Chappatte dans le Te m p s ( G e n v e )

    D i recteur de la publication : Jrme Clment

    E x e m p l a i re n 46 jeudi 16 octobre 2003

    I m p ression STIPA, Montre u i l

    A RTE FRANCE Tlphone 01 55 00 77 77C o m m u n i c a t i o n Fax 01 55 00 77 00

    S e rvice de pre s s e

    Fax 01 55 00 73 52

    D i rectrice de la communicationMarie-Danile Boussires

    m d - b o u s s i e re s @ a rt e f r a n c e . f rNathalie Loiseaux (secrtariat) 01 55 00 70 35

    n - l o i s e a u x @ a rt e f r a n c e . f rC h a rge de la coord i n a t i o nFranoise Landesque 01 55 00 70 63

    f - l a n d e s q u e @ a rt e f r a n c e . f rP u b l i c i t - m a r k e t i n gOlivia Olivi (chef de serv i c e ) 01 55 00 70 59

    o - o l i v i @ a rt e f r a n c e . f rFranoise Lecarpentier (part e n a r i a t s ) 01 55 00 71 28

    f - l e c a r p e n t i e r @ a rt e f r a n c e . f rlodie Denis (assistante) 01 55 00 73 10

    e - d e n i s @ a rt e f r a n c e . f r

    S e rvice de pre s s eD o c u m e n t a i re sCline Chevalier 01 55 00 70 41

    c - c h e v a l i e r @ a rt e f r a n c e . f rNadia Refsi 01 55 00 70 23

    n - re f s i @ a rt e f r a n c e . f rRima Matta ( a s s i s t a n t e ) 01 55 00 70 40

    r- m a t t a @a rt e f r a n c e. f r

    S p e c t a c l e s / M e t ro p o l i sFrdrique Champs 01 55 00 70 45

    f - c h a m p s @ a rt e f r a n c e . f rVanessa Lassaigne (a s s i s t a n t e) (en remplacement de Ccile Braun) 01 55 00 70 44

    v - la s s a i g n [email protected] a rt e f r a n c e . f r

    C i n m a / A RTE France CinmaAgns Buiche 01 55 00 70 47

    a - b u i c h e @ a rt e f r a n c e . f rL a u re Coenca ( a s s i s t a n t e ) 01 55 00 73 43

    l - c o e n c a @ a rt e f r a n c e . f r

    Soires thmatiquesG r g o i re Mauban 01 55 00 70 42

    g - m a u b a n @ a rt e f r a n c e . f rD o rothe van Beusekom (assistante) 01 55 00 73 25

    d - v a n b e u s e k o m @ a rt e f r a n c e . f r

    F i c t i o nVi rginie Dor 01 55 00 70 46

    v - d o re @ a rt e f r a n c e . f rF l o rence Bouch (assistante) 01 55 00 70 48

    f - b o u c h e @ a rt e f r a n c e . f r

    F o rum, Le dessous des cartes, Arc h i m d e ,cble et satelliteM a rtina Bangert 01 55 00 72 90

    m - b a n g e rt @a rt e f r a n c e. f r

    A RTE Info, ART E R e p o rtage, Reportage GEONadia Refsi 01 55 00 70 23

    n - re f s i @ a rt e f r a n c e . f r

    I n t e rnet (art e - t v, art e p ro, art e r a d i o )Agns Buiche 01 55 00 70 47

    a - b u i c h e @ a rt e f r a n c e . f r

    Fichier pre s s eA u d rey Jactat 01 55 00 70 37

    a - j a c t a t @ a rt e f r a n c e . f r

    S e rvice photoElisabetta Zampa 01 55 00 70 50

    e - z a m p a @ a rt e f r a n c e . f rOlivier de Clarembaut (assistant) 01 55 00 70 49

    o - d e c l a re m b a u t @ a rt e f r a n c e . f rGenevive Duigou (assistante) 01 55 00 70 53

    g - d u i g o u @ a rt e f r a n c e . f r

    S e rvice tlspectateurs

    03 88 14 22 55

    Minitel

    3615 ARTE (1,29 F/mn)

    I n t e rnet

    w w w. a rt e - t v. c o m

    w w w. a rt e p ro . c o m

    w w w. a rt e r a d i o . c o m

    > A RTE Magazineet les dossiers de pre s s e

    des programmes sont tlchargeables sur w w w. a rt e p ro . c o m

  • La semaine prochaine (47)(Attention, ces programmes et ces horaires peuvent tre soumis des modifications)

    Samedi 15 novembre19.00 Le forum des Europens

    19.45 ARTE Info

    20.00 Le dessous des cartes

    20.10 ARTE Mto

    20.15 Design (7) : La Jaguar type E

    20.45 Laventure humaine :

    Dans les steppes de Tanzanie

    21.45 Metropolis

    22.35 Fiction : Iqbal

    00.20 La lucarne : Lire limage -

    Prix international dart mdia 2003

    Dimanche 16 novembre19.00 Maestro : Midori

    19.45 ARTE Info / Mto

    20.15 Danse : The global soul

    20.40 Thema : Clowns, avec le film

    les Clowns de Federico Fellini

    00.55 La croix du Sud (r)

    02.15 Design - Le lounge chair (r)

    Lundi 17 novembre19.00 Nature : Sylva

    19.45 ARTE Info / Mto

    20.15 ARTE Reportage

    20.40 Cin-lundi : Ressources humaines,

    film de Laurent Cantet

    22.25 Grand format : Au temps du ramadan

    23.45 1900 (2-r)

    02.10 Zo la boxeuse (r)

    02.35 Aria (r)

    Mardi 18 novembre19.00 Archimde

    19.45 ARTE Info / Mto

    20.15 ARTE Reportage

    20.40 Thema : tat - Qui a peur

    de la rforme ?

    23.05 Music Planet 2Nite : Radiohead

    00.10 Dsirs au fminin (r)

    01.10 Le pantalon (r)

    Mercredi 19 novembre19.00 Connaissance

    19.45 ARTE Info / Mto

    20.15 ARTE Reportage

    20.45 Les mercredis de lhistoire

    Le meurtre de JFK : lhistoire revisite

    22.05 Musica : Friedrich Gulda

    23.05 Cin-dcouverte :

    Tussenland, film dEugenie Jansen

    00.30 Court-circuit n 147

    01.15 Lautre monde (r)

    Jeudi 20 novembre19.00 Voyages, voyages : Engadine

    19.45 ARTE Info / Mto

    20.15 ARTE Reportage

    20.45 Comedia : Le dindon,

    de Georges Feydeau

    23.30 Thema : Les nomades

    01.45 Une autre route (r)

    Vendredi 21 novembre19.00 Tracks

    19.45 ARTE Info / Mto

    20.15 ARTE Reportage

    20.40 Fiction : Un got de sel

    22.20 La vie en face : Journal de classe

    23.10 Profils : Hotel Nooteboom

    00.15 Destins denfants, destins

    de diamants (r)

    01.15 Les clowns (r)

    Le dindonDeux hommes poursuivent

    de leurs ardeurs une femme

    marie Le vaudeville

    le plus accompli

    de Feydeau, dans la mise

    en scne dlirante

    et inventive de Lukas

    Heml