SOMMEIL ET TROUBLES PSYCHIATRIQUES .Paris DIU Sommeil et sa Pathologie 2008. Plan du cours •...

download SOMMEIL ET TROUBLES PSYCHIATRIQUES .Paris DIU Sommeil et sa Pathologie 2008. Plan du cours • INTRODUCTION

of 36

  • date post

    15-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of SOMMEIL ET TROUBLES PSYCHIATRIQUES .Paris DIU Sommeil et sa Pathologie 2008. Plan du cours •...

  • SOMMEIL ET TROUBLESPSYCHIATRIQUES

    CHRONIQUES

    SOMMEIL ET TROUBLESPSYCHIATRIQUES

    CHRONIQUES

    Vronique Viot-Blanc

    Hpital Lariboisire

    Paris

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • Plan du coursPlan du cours

    INTRODUCTION

    SCHIZOPHRENIE

    TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

    Anorexie

    Boulimie

    -Boulimie nocturne

    -TCA au cours du sommeil

    ALCOOLISME

    Le sommeil au cur des troubles psychiatriques

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • ICSD: Dyssomnies extrinsques associesaux troubles mentaux

    ICSD: Dyssomnies extrinsques associesaux troubles mentaux

    Psychoses

    Troubles de lhumeur

    Trouble anxieux

    Trouble panique

    Alcoolisme

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • SCHIZOPHRNIESCHIZOPHRNIE

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • CLINIQUECLINIQUE

    Symptmes positifs ou productifs: Dlire

    hallucinations,

    Syndrome dissociatif Troubles et du comportement

    Troubles du cours et du contenu de la pense (discours)

    Symptmes ngatifs, dficitaires: moussement affectif, aboulie, anhdonie,

    Alogie, dficit de lattention

    Dficit dans le domaine du travail, des relations humaines, delautonomie

    Pendant au moins 6 mois

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • GNRALITSGNRALITS

    Prvalence vie entire 1%

    Dbut dans la 2me dcade

    Evolution:

    pisodique-productif

    /chronique-dficitaire

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • CLINIQUECLINIQUE

    Insomnie

    Frquente

    Associe lagitation et langoisse

    Prodromale

    Lors des premiers pisodes

    Lors des rechutes

    Prdictive de rechute aprs sevrage de NL(Chemerinski et al 2002)

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • CLINIQUECLINIQUE

    Inversion du cycle veille sommeil

    Evitement social ?

    Mauvaise hygine de vie: caf, manquedexercice, manque dexposition la lumire

    Dcalage circadien induit?

    Cauchemars et hallucinoses hypnagogiquesterrifiantes

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • Aspects polysomnographiquesAspects polysomnographiques

    Longue latence dendormissement (50-100min) Plus longue que les anxiodprims

    Comparable chez les schizoaffectifs, dpressionspsychotiques, manie

    LSP courte bimodale

    Dficit en SOL associe aux symptmesngatifs

    Dficit delta et thta y compris chez despatients nafs

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • Aspects polysomnographiquesAspects polysomnographiques

    Anomalies proportionnelles la svrit de lamaladie

    Aucun caractre spcifique donc pas de valeurdiagnostique

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • LIMITATIONSMTHODOLOGIQUES

    LIMITATIONSMTHODOLOGIQUES

    Petits effectifs

    Groupes de patients htrognes

    Variations des critres diagnostics

    Composante dpressive non value

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • Diagnostic diffrentielDiagnostic diffrentiel

    Narcolepsie forte composante hallucinatoire /schizophrnie blanche ou stabilise sousneuroleptiques :1 narcoleptique /10 reoit undiagnostic de psychose erron

    Hypochondrie +/ dlirante

    Retard de phase / schizophrnie non productive

    En pratique il est rare de porter un diagnostic deschizophrnie dans un centre de sommeil (1%)

    Focalisation sur le symptme et forterevendication

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • ComorbiditComorbidit

    15% de troubles respiratoires au cours dusommeil

    11% de MPN (rle des AD)

    2% les deux

    Responsabilit des traitements ?

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • La schizophrnie est-elle lintrusiondun tat de rve dans la veille?

    La schizophrnie est-elle lintrusiondun tat de rve dans la veille?

    Pas danomalies du SP ( Dement etal. 1955)

    Pas d intrusions de SP au cours de laveille (Rechtschaffen et al. )

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • Fuite des lments phasiques du SPdans la veille et le sommeil lent?

    Fuite des lments phasiques du SPdans la veille et le sommeil lent?

    Enregistrement des PIP (potentiels phasiquesintgrs) des muscles oculaires dans la veille :pas de diffrence

    Dficit du rebond de SP aprs privation lorsdes pisodes aigus (Zarcone , Gillin, Jus)

    Dans le SP augmentation de la densit deslments phasiques vs. contrles et dprims

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • HYPOTHESESNEUROBIOLOGIQUES

    HYPOTHESESNEUROBIOLOGIQUES

    Hypersensibilit cholinergique

    Hyperactivit dopaminergique ?

    Dficit srotoninergique ?

    Pas danomalie de lorexine (Nishinoet al, 2002)

    Pas dlvation du CRH nidanomalies du DST

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • TROUBLES DUCOMPORTEMENT

    ALIMENTAIRE

    TROUBLES DUCOMPORTEMENT

    ALIMENTAIRE

    ANOREXIE

    BOULIMIE

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • ANOREXIEANOREXIE

    Quasi exclusivement fminine : 20/1

    Insomnie ou plutt rduction du TST

    Hyperactivit

    Bien tolre voire valorise

    Insomnie objective en polysomnographie

    LSP courte et densit des MOR diminue

    Association au score dpressif douteux

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • BOULIMIE DIURNEBOULIMIE DIURNE

    Prdominance fminine 4/1

    Apparition plus tardive

    5 10 fois plus frquente que lanorexie

    Peu de plainte de sommeil

    Polysomnographie normale

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • BOULIMIE NOCTURNE (1)NIGHT EATING SYNDROME (NES)

    BOULIMIE NOCTURNE (1)NIGHT EATING SYNDROME (NES)

    Insomnie dendormissement

    Rveils en cours de nuit (3.6veils/nuit vs. 0.3) associs une foissur 2 un pisode boulimique

    Alimentation compulsive nocturnehautement calorique, grasse etsucre

    Anorexie le matin

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • BOULIMIE NOCTURNE (2)BOULIMIE NOCTURNE (2)

    Survient dans des priodes de stress

    Associ un mauvais rsultat desefforts de perte de poids

    Prvalence estime

    1.5% en population gnrale

    8 12% chez les obses

    26 % en cas dobsit svre

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • BOULIMIE NOCTURNE (2)BOULIMIE NOCTURNE (2)

    Plus de 50% de la prise alimentaire a lieuaprs le repas du soir

    La prise alimentaire nocturne est plusimportante que celle du repas du soir

    Dure des symptmes 3 mois

    Pas de boulimie diurne ni de trouble dusommeil ou de la vigilance associe

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • ASPECTS SPECIFIQUESASPECTS SPECIFIQUES

    Pas damnsie matinale

    Anxieux, tendus, coupables pendantlaccs

    Prise calorique sur 24h normale maisdcale vers le soir (OReardon et al,obes Res 2004, Allison et al. JCEM2005)

    Echappement la restriction alimentairediurne?

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • Anomalies biologiquesAnomalies biologiques

    Anomalie du rythme circadien? faible taux de mlatonine et de leptine nocturne

    lvation du cortisol

    mais faible rponse de lACTH (-47%) et du cortisol

    (-71%) au CRH VS contrles (Birkedvedt et al, 2002)

    Insulinmie et glycmie plus leve, (consquence de la prisealimentaire)

    Ghrelin abaisse

    Cortisol, mlatonine leptine prolactine inchanges

    TSH leve (p=0.07)

    Dpression plUs leve

    (Allison et al. JCEM 2005)

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • TCA AU COURS DU SOMMEILnocturnal sleep related eating disorder

    TCA AU COURS DU SOMMEILnocturnal sleep related eating disorder

    Alimentation compulsive hypercalorique grasse etsucre souvent bizarre

    tat de conscience modifi, amnsie de lpisode

    Antcdents de somnambulisme ou somniloquie

    Aucune sensation de faim, douleur pigastrique,nause ou hypoglycmie

    Non influenc par les vacances ou les week-ends

    Pas dalcool pas de laxatifs mais boulimie diurnefrquemment associe

    (Eiber et Friedmann, 2001)

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • UN TROUBLE INVALIDANTUN TROUBLE INVALIDANT

    Anxiogne

    Patients stresss, au rgime

    Consquences sociales

    Dni

    IMC lev dans certains cas

    volution imprvisible

    Prvalence 1,5%

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • ASPECTS OBJECTIFSASPECTS OBJECTIFS

    Polysomnographie sans spcificit, veilsfrquents, survenue de lpisode en nonREM

    Dure moyenne 3,5 min

    < 30 sec entre lever et 1re bouche

    (Spaggiari et al, 1994)

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • Diagnostic diffrentiel:Prader-Willi

    Diagnostic diffrentiel:Prader-Willi

    Adolescent ou adulte jeune

    Obsit morbide

    SAS frquemment associ

    Retard mental variable

    Troubles du caractre, accs de rage

    Mentent, trichent, volent pour se nourrir

    Petite taille

    Retard pubertaire

    Teint et cheveux clairs, yeux en amande

    Pas de vomissements

    Anomalie gntique lie au chromosome 15

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • ASSOCIATION HYPERSOMNIE-HYPERPHAGIEDANS LES TROUBLES DE LHUMEUR

    ASSOCIATION HYPERSOMNIE-HYPERPHAGIEDANS LES TROUBLES DE LHUMEUR

    SAD

    Dpression atypique

    Bipolaires

    Effet des AD ?

    Rle de la srotonine? de lhistamine?

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • TOCTOC

    Pas ou peu dinsomnie

    Ritualisation du coucher

    Polysomnographie: anomalies nonspcifiques

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • ALCOOLISMEALCOOLISME

    DIU Sommeil et sa Pathologie 2008

  • EFFET DE LALCOOL SUR LESOMMEIL

    EFFET DE LALCOOL SUR LESOMMEIL

    Pri