Sommaire Immigration et asile, les salariés inquiets du .1/7 Immigration et asile, les salariés

download Sommaire Immigration et asile, les salariés inquiets du .1/7 Immigration et asile, les salariés

of 7

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Sommaire Immigration et asile, les salariés inquiets du .1/7 Immigration et asile, les salariés

  • 1/7

    Immigration et asile, les salaris

    inquiets du projet de refonte de la

    loi !!!

    SUD et la CGT sinquitent du projet de refonte qui impactera considrablement les conditions de travail des salaris, les conditions daccueil et daccompagnement des migrants ainsi que les fondamentaux du droit dasile. En effet, parmi les mesures annonces, certaines ne garantissent plus leffectivit de la demande dasile en renforant une vision ultra scuritaire :

    - Rduction du dlai de recours en 15 jours - Non suspensivit du recours pour les demandeurs dasile en procdure acclre - Rduction du dlai de 120 jours 90 jours pour prsenter une demande dasile en proc-

    dure normale - Notification du rejet de la demande dasile ds la lecture de

    la dcision CNDA - Lallongement de la dure maximale de placement en rten-

    tion de 45 90 jours voire 135 : privation de libert des deman-deurs dasile placs en procdure Dublin

    - Discrimination territoriale : en Guyane dlai dintroduction de la demande dasile abaisse 7 jours La liste des mesures est encore longue ! La rduction prvue des dlais est telle que les demandeurs dasile ne seront plus en capacit de faire valoir leurs droits et les travailleurs sociaux nauront plus les moyens dassurer correctement leurs missions. Comment prendre en compte la vulnrabilit des personnes dans ce cadre ? Ce projet porte atteinte aux droits fondamentaux des personnes et interroge notre pratique professionnelle et les valeurs dfendues par notre entreprise. Il remet en cause ce que la loi de juillet 2015 tait cense amliorer ! Notamment, la prise en compte de la vulnrabilit et le bnfice des conditions matrielles daccueil (hbergement et allocation) pour tous les demandeurs dasile, tout type de procdure confondue. Au prtexte de la gestion du flux migratoire, le projet de refonte vise trs clairement la remise en cause en France de lasile et de

    Contact www.sudlogementsocial.org

    www.solidaires.org sudinfos1@gmail.com

    Facebook : Sud Logement Social

    Dlgue syndicale centrale

    Sonia Pradine - 06 64 76 98 01

    En rgion

    IDF

    Lassana Diabira - 06 67 00 05 96

    Joseph Li Yung Hsiang

    06 59 68 51 30

    Est

    Laurent Trau - 06 08 17 64 36

    Nord et Atlantique

    Ludovic Paisot - 06 58 42 09 72

    ARA

    Louise Montus Goma

    06 60 17 27 65

    Mditerrane

    Stphane Dersoir - 06 14 97 82 57

    Sommaire Immigration et asile, les salaris

    inquiets

    PAO, injuste et discriminante

    8 mars

    Revue de presse.

    http://www.sudlogementsocial.org/

  • 2/7

    linconditionnalit de lhbergement. Aujourdhui, nous partageons les inquitudes de lensemble des partenaires et institutions de lasile, quils soient publique ou privs. SUD demande la direction dAdoma, premier oprateur de lasile en France, de prendre position en faveur dun asile juste, respectueux des droits de lhomme et des conditions dexercice des salaris.

    PPAAOO :: iinnjjuussttee eett ddiissccrriimmiinnaannttee !!

    Tmoignage dune adhrente :

    En 2017, jai cumul 8 mois, 1 semaine et 4 jours dabsence .

    Autant de temps, que je nai pas pass sur mon lieu de travail tenter datteindre mes objectifs annuels

    Alors en Janvier 2018, sur ma fiche de paie, ctait un peu Pas de bras, pas de chocolat , enfin en

    loccurrence Pas dobjectifs, moins de PAO

    Ceci dit, je nai pas t prise au dpourvue. Car oui, lors de mon entretien annuel fin 2017, mon hirarchique

    ma bien expliqu que naturellement en ayant t absente aussi longtemps, je navais pas pu remplir mes

    objectifs pour cette anne, et que par dfinition, il ntait pas possible que je peroive une PAO disons plus

    consquente

    Pour Adoma, il sagit dune logique implacable, celle du fonctionnement mme de la Prime Annuelle

    dObjectifs, et cela na rien de choquant ou de drangeant

    Sauf que

    Cette prime, eh bien nen dplaise notre direction, elle est discriminante

    Discriminante, pour la femme que je suis, qui a dcid davoir un enfant, et qui la diffrence de son

    collgue masculin pour qui ce ne sera jamais le cas, a vu le montant de sa PAO impact par son absence

    durant son cong maternit.

    Discriminante, pour la malade du cancer en rmission que je suis galement, et qui a vu le montant de sa

    PAO impact par son absence durant son arrt maladie pour cause de traitement.

    Si je devais, aujourdhui, rpondre la premire partie du questionnaire de lentretien annuel Evnements

    Marquants de lAnne , je dirais que si lpreuve du cancer a t pour moi un vritable sisme, un

    traumatisme, que je ne saurais mettre sur un mme plan que la PAO, cet entretien annuel restera lui aussi, un

    vnement majeur et combien choquant de mon anne 2017, o jai eu la trs dsagrable sensation de

    ntre rien dautre quun gnant petit soldat inutile et dfectueux

    Enfin, je conclurais, en disant quen venant dnoncer les discriminations engendres par cette prime dans ce

    tract syndical, premirement, jai bien conscience quil sera diffus et cela constitue mme tout lintrt, et

    que deuximement, non, je ne souhaite pas culpabiliser, mouvoir, ou encore tenter de rengocier le montant

    de ma PAO

    Je souhaite tout simplement montrer notre direction, les effets pervers de cette prime et de sa logique

    dans lespoir quun jour soit enfin amorce autour de la PAO une rflexion qui, je lespre, aboutira

    sa suppression.

  • 3/7

    Et pour mettre fin ce type de primes sexistes :

    Journe internationale de lutte pour les droits des

    femmes #8mars 2018

    Parce quanne aprs anne, les choses ne changent pas ou si peu !!

    Cette anne, les carts de salaires entre hommes et femmes continuent se creuser, les contrats

    prcaires continuent se multiplier, les revalorisations sont absentes, les droits sont mins via les

    ordonnances sur le droit du travail et lattaque du statut des fonctionnaires.

    Parce quaujourdhui les lignes ne bougent pas en faveur des femmes.

    Parce quaujourdhui laustrit qui simpose touche plus particulirement les femmes.

    Parce quaujourdhui certaines ont russi soulever le voile sur les violences subies au travail.

    Parce quaujourdhui comme hier les femmes reprsentent plus de la moiti de lHumanit.

    Parce quaujourdhui, on sait que si lgalit salariale existait la Scu se porterait mieux Financirement !

    Aujourdhui :

    Il est temps de ragir en force en descendant dans la rue pour dire stop aux ingalits :

    Ingalits salariales

    Ingalits dans la rpartition des tches mnagres

    Ingalits dans le choix des temps partiels

    Ingalits dans le montant des retraites

    Il est temps de descendre dans la rue pour dire stop :

    aux violences subies au travail ,

    aux dvalorisations, stigmatisation, blagues et propos sexistes !

    Il est temps de descendre dans la rue :

    pour dire oui lamlioration de nos sa-laires par une revalorisation de 400 net mensuels de suite,

    oui au salaire minimum 1 700 net,

    oui aux 32h/4 jours et 30h/3 nuits hebdo-madaires,

    oui lgalit des salaires au regard de la responsabilit dexercice.

    Parce que dans le secteur sanitaire, social et mdi-co-social les femmes reprsentent 80% des personnels, il

    est temps de montrer notre force.

    Le 8 mars, journe de lutte POUR LES DROITS des femmes, descendons dans la rue pour exiger notre d !

    Obtenons lgalit !!!

  • 4/7

    https://www.bastamag.net/Speculer-sur-l-insertion-des-demandeurs-d-asile-en-France-un-nouvel

    ACCUEIL DES MIGRANTS

    Spculer sur linsertion des demandeurs dasile en

    France, un nouvel investissement rentable pour les

    financiers

    par Anne-Sophie Simpere - 21 fvrier 2018

    Laccueil des demandeurs dasile souvre aux marchs financiers. Cest ce que prvoit le nouveau modle de

    gestion des centres Pradha , chargs de lhbergement des personnes demandant lasile. Ces centres

    danciens htels bas de gamme seront grs au quotidien par une filiale de la Caisse des dpts sous contrle

    du ministre de lIntrieur, et sont en partie financs par le priv, grce un fonds dinvestissement ddi. Ct

    accueil, accompagnement, insertion et encadrement, les cots sont rduits au minimum, mais les partenaires du

    fonds la BNP, Aviva, la CNP assurances ou la Maif esprent en tirer des bnfices. Bienvenue dans l action

    sociale du 21me sicle.

    Fin 2016, le ministre de lIntrieur lanait un appel doffre sans prcdent pour la cration de plus de 5000 places

    dhbergement pour demandeurs dasile, suite notamment lvacuation du camp de Calais. Le Programme daccueil

    et dhbergement des demandeurs dasile (Prahda) vient sajouter la myriade de dispositifs daccueil qui sont dj en

    place. Il prendra la suite des Centres daccueil et dorientation, crs dans la prcipitation. Cependant, le Prahda innove :

    il sagit du premier dispositif dhbergement financ par lintermdiaire dun fonds dit impact social , un systme

    venu du Royaume-Uni. Son principe : faire financer des programmes sociaux par des investisseurs privs, tout en leur

    garantissant une rmunration substantielle.

    Pour financer le Prahda, la Caisse des dpts et consignations (CDC), via sa filiale CDC-Habitat [1] a donc lanc un

    fonds dinvestissement, baptis Hmisphre . Premier fonds impact social dune telle envergure en France, avec

    une capacit de 200 millions deuros, Hmisphre est abond pour moiti par un prt de la Banque de dveloppement

    du Conseil de lEurope, tandis que six investisseurs institutionnels apportent les 100 millions restants : Aviva France