Solidarité 3 2014

download Solidarité 3 2014

of 20

  • date post

    02-Apr-2016
  • Category

    Documents

  • view

    218
  • download

    0

Embed Size (px)

description

 

Transcript of Solidarité 3 2014

  • Numro 3, aot 2014

    Point fortLexploitationdans le mondeBrsilRetour sur le Mondial Le magazine de

  • Esther MaurerDirectrice de Solidar Suisse

    2 DITORIAL

    Chre lectrice, cher lecteur,Ne nous voilons pas la face! Pour certaines personnes, la mondia lisation reste un gros mot et la cause de tout ce qui va mal sur notre plante. Pourtant, mme celles et ceux qui le pensent profitent de nos aroports internationaux et des multiples facettes du tourisme, de possibilits de consommation varies et de produits imports bas prix, ainsi que de laccs avantageux et quasi permanent linformation et la technique de communication que cela suppose. Tout cela fait aussi partie de la mondialisation.

    Et nous, en Suisse, nous trouvons, pour la plupart, du ct des gagnants. Alors que la mondialisation offre de nouvelles chances aux personnes bien formes, une majorit de nos emplois non qualifis disparat, car les sites de production de nombre de grandes entreprises sont dlocaliss vers des pays bas salaires. Les marchandises, la mainduvre et le capital sont mobiles.

    Trop souvent, le respect de ltre humain et de lenvironnement ne suit pas. Et mme si davantage dentreprises sengagent pour un dveloppement durable et assument leurs responsabilits sociales, pas uniquement pour des raisons de marketing

    mais aussi par discernement et sens de lthique, il y a toujours dans le monde une multitude de personnes morales et physiques qui rabaissent sans scrupules, et par pure cupidit, dautres personnes en les exploitant de manire abjecte.

    Solidar Suisse milite en faveur d'une socit civile forte, ainsi que pour des structures dmocratiques protgeant les ci toyennes et garantissant une stabilit institutionnelle.

    Avec votre soutien, nous luttons pour un travail dcent couvrant les besoins vitaux,

    afin que la mondialisation ne soit pas synonyme de pauvret dans le Sud, mais dopportunit de nouveau dpart. Esther Maurer

    29.05.2014Une ONG suisse proteste contre la FIFAAfin de dnoncer la dcision de la FIFA dinterdire aux vendeurs de rue dcouler leurs produits aux abords des stades, Solidar Suisse a lanc une campagne.La FIFA a ragi contre ces critiques. Elle a annonc un dispositif daccr ditation en faveur des vendeurs de rue. Selon elle, jusqu 3000 vendeurs de vraient prendre part ce programme. Ils ne pourront toutefois vendre que des produits autoriss et sponsoriss.Pour Solidar, ces mesures symboliques ne suffisent pas. Environ 100 000 vendeurs de rue restent bannis du Mondial.Source: ATS Agence tlgraphique suisse.

    25.05.2014Blatter tacle les vendeurs de rueLe point commun entre Zindine Zidane et Sepp Blatter?Ils ont tous les deux commis de trs vilaines fautes sur leurs adversaires. Un coup de boule devenu lgendaire pour le premier et un tacle assassin, les deux pieds en avant, sur un vendeur de rue brsilien, pour le prsident de la FIFA. Cest en tout cas le point de vue de lONG Solidar Suisse, dans une vido mise en ligne hier.LONG dnonce les contrats dexclusivit de la FIFA avec des grandes marques de sport, de sodas et de bires. Ils priveront prs de 100 000 vendeurs de rue de gagnepain durant la comptition.

    03.06.2014Brsil: peur sur le Mondial?Le Mondial estil menac? A 10 jours du coup denvoi, les infrastructures brsiliennes font peur: stades inachevs, transports publics chaotiques et tlcommunications dfectueuses. A cela sajoute une colre populaire et des manifestations pour dnoncer les milliards dpenss pour la comptition. Estil dcent dorganiser le Mondial dans un pays o les ingalits sont si criantes?Dbat demain soir avec notamment Mathias Reynard (conseiller national PS), Alexandre Marithoz (porteparole de Solidar Suisse), Philippe Leuba (conseiller dEtat VD) et Michel ZenRuffinen (ancien secrtaire gnral de la FIFA).

    srf 1

    REvUE DE pREssE

  • Editeur: Solidar Suisse, Quellenstrasse 31, Postfach 2228, 8031 Zrich Tl. 021 601 21 61, Email: contact@solidar.ch, www.solidar.ch CP 10147399 Lausanne. Membre du rseau europen SolidarRdaction: Katja Schurter (rdactrice responsable), Rosanna Clarelli, Eva Geel, Alexandre Marithoz, Cyrill Rogger

    Layout: Binkert Partner, www.binkertpartner.ch / Spinas Civil VoicesTraduction:Carol Le Courtois, Interserv SA Lausanne, JeanFranois ZurbriggenCorrection: Jeannine Horni, Carol Le CourtoisImpression et expdition: Unionsdruckerei/subito AG, Platz 8, 8201 SchaffhausenParat quatre fois par an. Tirage 37 000 ex.

    Le prix de labonnement est compris dans la cotisation (membres individuels 50. par an minimum, organisations 250. minimum). Imprim sur papier recycl et respectueux de lenvironnement.

    Page de titre: Ouvrire dans une fabrique de tabac au Mozambique. Photo: Jrg Gasser. Dernire page: Signez la ptition pour interdire un produit cancrigne en Chine! Photo: Ming Pao.

    pOINT DE vUELes investissements chinois en Afrique contribuent lessor conomique et lexploitationdes travailleuses et des travailleurs. 13

    pORTRAITAu Burkina Faso, Germaine Ouedraogo apprend le franais des adultes. Elle les rend ainsi plus autonomes. 18

    ACTUALIT Solidar part en campagne contre les tacles de la FIFA lors du Mondial. Au Brsil, un passionn de foot ne reconnat plus son pays.

    pOINT FORTBas salaires, horaires dmentiels, graves prils pour la sant:les ouvriers et ouvrires du Sud paient le prix fort pour nos produits bon march. 4

    IMpREssUM

    3

    pOINT FORT Conditions de travail dans une conomie mondialise 4 Dlocalisation de la production: produits bon march au Nord, exploitation dans le Sud 6 El Salvador: dans les zones de librechange, la lutte syndicale peut aboutir un licenciement 8 Chine: les intoxications au benzne sont frquentes. Et les victimes ne sont pas indemnises. 10 pOINT DE vUE Eddie Cottle, du syndicat international IBB, sur le rle des entreprises de construction chinoises en Afrique 13 ACTUALIT Comment un Brsilien fou de foot a vcu le dernier Mondial 14 Campagne russie de Solidar contre les tacles de la FIFA 15 CHRONIQUE 11 CONCOURs 16 BRvEs 12+17 pORTRAIT Burkina Faso: Germaine Ouedraogo aide les paysannes participer la vie publique 18

    15

  • 4Aucune protection contre les vapeurs toxiques: une ralit quotidienne dans les petits ateliers au Pakistan.

    Les pays industrialiss ont massivement dlocalis leur production dans des pays en dveloppement. Les ouvriers et ouvrires y travaillent, le plus souvent pour des multinationales, dans des conditions inhumaines: salaires de misre, semaine de 70 heures, graves prils pour la sant. La plupart dentre eux nont ni contrat, ni couverture sociale.Plonge dans cet enfer, au Salvador, en Chine et dans plu sieurs pays africains. Photo: Usman Ghani

    travailgloBalis

  • pOINT FORT

    travailgloBalis

    5

  • Dlocalisation et prcaritQue sestil donc pass en trois dcennies? A une vitesse inoue, la production industrielle a t dlocalise des pays industrialiss prospres vers les pays en dveloppement. Aujourdhui, 80% des salaries de lindustrie travaillent dans les pays bas revenus et dans des conditions trs prcaires.Il suffit de penser au Rana Plaza, au Bangladesh. Construit peu de frais, le btiment sest effondr en 2013, ensevelissant plus dun millier douvriers et douvrires du textile sous ses dcombres. Cette catastrophe, cause par la cupidit humaine, a fait la une des journaux mme dans notre pays. En effet, les consommateurs et consommatrices comprennent, peu peu, que les produits bon march vont de pair avec des salaires de misre et des conditions de travail inhumaines.

    En 1980, javais sept ans. Pour mon anniversaire, jai demand une tenue de mon club de football ftiche: les Young Boys. A lpoque, les vtements devaient tre fabriqus en Europe, car la moiti de la mainduvre industrielle mondiale se rpartissait entre lEurope, lAmrique du Nord et le Japon. A prsent, cest mon fils de sept ans qui est fan de foot. Avant la Coupe du monde, il nous a demand le maillot de lquipe dAllemagne et nous avons volontiers exauc son vu. Bien entendu, son cadeau provenait dun pays du Sud, dIndonsie en loccurrence. Jai demand la vendeuse si le magasin proposait aussi des articles portant un label bio, quitable ou excluant le travail des enfants. A son regard aussi surpris quinterrogatif, jai compris que les conditions dans lesquelles un Tshirt tait produit lui importaient peu. Je me suis donc empress de payer et de partir.

    Hit-parade de lhorreurLa palette des problmes est vaste: absence de normes du travail, nonrespect de la libert dassociation, conditions de travail dangereuses, malsaines, voire mortelles, travail des enfants, harclement sexuel, etc. Dans son indice des droits dans le monde, qui analyse la situation des travailleurs et des travailleuses sur toute la plante, la Confdration syndicale internationale (CSI) a rcemment attir lattention sur les revers de la mondialisation. Le bilan est loquent: dans 35 pays, des salaries ont t arrts ou jets en prison pour avoir os revendiquer des droits dmocratiques, des salaires dcents, la scurit au travail et la scurit de lemploi. Dans neuf pays, lassassinat et les dplacements forcs ont figur dans la panoplie utilise pour intimider la mainduvre. Dans 53 pays, les salaries ont t soit licencis,

    6

    ContrE laPaUvrEt, Untravail DCEntDepuis environ 30 ans, les entreprises dlocalisent leur production. Le Nord profite ainsi de produits bon march. Au dtriment des salaries du Sud.Texte: Felix Gnehm. Photos: Jrg Gasser, Dsire Good, Usman Ghani

  • pOINT FORT 7

    soit suspendus, pour avoir voulu ngocier de meilleures conditions de travail. Enfin, dans 87 pays, les lois et les pratiques excluent certains groupes demployes du droit de grve.A linverse, les entreprises jouissent dun pouvoir sans pareil. Le chiffre daffaires dIBM, de Sony ou de General Motors, par exemple, dpasse les rsultats conomiques des pays d