SOCIOLOGIE - SOCIÉTÉ

Click here to load reader

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    222
  • download

    4

Embed Size (px)

Transcript of SOCIOLOGIE - SOCIÉTÉ

  • SOCIOLOGIE - SOCIT

    Mireille PARIS

    La tendance observe les annes prcdentes sur le volume des notices gnralistes concernant les questions de socit au Maghreb s'tant amplifie, nous avons pris le parti cette anne, de prsenter cette bibliographie, non par pays mais, par sous-thmes. Cette nouvelle rorganisation du chapitre Sociolo-gie-Socit confirme les orientations de recherche dans ce domaine et les proccupations qui animent les acteurs sociaux, au-del des problmes spcifi-ques chaque socit de l'ensemble maghrbin. Loin des analyses sociologiques classiques des dcennies prcdentes fondes sur le postulat optimiste d'un possible dveloppement socio-conomique et culturel considr comme acquis, cette fin de sicle semble caractrise par des interrogations qui portent davantage sur les postulats de l'existence mme de ces socits, sur un retour l'histoire des origines, sur les fondements de l'identit collective et individuelle, sur la validit de la culture dite traditionnelle ou de tout autre projet d'une culture en gestation, etc. Toutes ces questions affleurent tout au long de ce chapitre. Elles tmoignent d'une angoisse par rapport au futur, mergent en opposition au modle politique, social, conomique et culturel dominant que constituent la mondialisation et ses effets pervers et sont souvent prises en charge par les groupes minoritaires, les femmes ou les jeunes gnrations, dj fortement marginaliss par le systme. De ce constat dcoule une srie de questionnements sur le plan culturel, y compris au niveau religieux, et que traduit bien la production scientifique rfrence dans ce chapitre. En effet, le champ culturel dans sa complexit devient un enjeu de rflexion autour de la prgnance de la crise identitaire, de l'effritement et du dficit des valeurs patriarcales que traversent, des degrs divers, les pays du Maghreb. Les instances productrices de repres identitaires tels que l'tat, la famille traditionnelle, les lites et l'cole sont tenues pour responsables du malaise et de la violence qui existent, tant sur le plan social que sur le plan symbolique. Des voix s'lvent pour contester et dnoncer cet tat de fait mais aussi pour proposer de sortir de cette crise morale autrement qu'en prnant un purita-nisme rigoriste ou en se rfugiant dans la haine du pluralisme et de la diversit. Actuellement l'enjeu implicite du dbat est l'instauration de la dmocratie tous les niveaux des socits, l'mergence de l'individu en tant que citoyen et sujet et la reconnaissance de l'Autre, sans renier le pass ni le patrimoine culturel. Partout la lutte est pre et porte en filigrane tous ces espoirs. Elle est aussi de l'ordre de l'thique, la convergence des espaces o s'affrontent les forces du pass et les tenants d'une modernit qui reste encore construire, parfois encore penser. De l surgissent d'autres dbats, d'autres rflexions sur les nouvelles gestions ou r-appropriation de l'espace, lies aux transformations urbaines et sociales. Celles-ci induisent une modification des relations sociales et de la vie communautaire qui impliquent la prise en compte de nouveaux facteurs tels que les rles des sexes et les espaces o ils s'expriment, tout en ractivant des modes d'intgration spatiale qui respectent la mmoire collective des individus. (cf. Violence-Contestation-Espaces-identit). Malgr la contes-tation, des acquis existent qui apparaissent comme irrversibles. La question

    Annuaire de l'Afrique du Nord, tome XXXVI, 1997, CNRS DITIONS

  • 638 BIBLIOGRAPHIES

    fminine en fait partie et occupe encore une place privilgie dans le champ sociologique. L'ouvrage, en forme de bilan, paru dans Prologues, procde une valuation de l'impact des recherches en sciences sociales sur le vcu rel des femmes et les implications de ces dmarchE~s au niveau des discours et des pratiques dans la socit civile, au Maroc et dans les autres pays du Maghreb. L'analyse sociologique du travail et de l'emploi des femmes confirme, s'il en tait besoin, des changements substantiels au niveau des comportemEmts l'intrieur de la famille. L'mancipation professionnelle des femmes induit une redfinition de son rle familial en termes symboliques: l'autorit et le pouvoir de dcision dans la famille font dsormais l'objet de conflits interpersonnels qui ncessitent de la part des femmes des stratgies de compromis et de ngociation pour maintenir cet acquis fondamental et conscientis comme tel. Mme si la question fminine et celle de la famille ont dsormais accd un statut scientifique, l'une pouvant cacher l'autre, des zones d'ombre et des non-dits persistent, notamment sur la reconnaissance mutuelle des sexes, sur la problmatique sexuelle encore construire, dans l'ordre de l'universel, vers une galit, ncessaire la structuration harmonieuse de l'identit des individus des deux sexes. Ces perspectives de recherches venir en sont leurs prmisses et les crits des chercheurs en sociologie, anthropologie, et psychanalyse qui interrogent le symbolique, les reprsentations et l'imaginaire devraient retenir toute notre attention. Mme loignes du sujet, leurs problmatiques et leurs analyses sont souvent prcieuses et riches d'enseignement pour la suite donner ce type de recherches (cf. Question fminine et rles familiaux et Reprsentations-imaginaire-symbolique).

    Une tendance nouvelle fait apparatre, dans le sous-chapitre Islam et Mouvements de pense, un islam franais ou islam des jeunes qui se constitue hors frontires, dans le cadre de l'migration. Les enqutes faites parmi les jeunes musulmans franais s'appuient sur des analyses socio-psychologiques sur fond de malaise identitaire, de racisme et d'exclusion. Au-del des cas d'espces qui privilgient le ralliement l'islamisme, voire au terrorisme, les conclusions des chercheurs de disciplines diffrentes convergent et mettent en lumire l'aspiration vitale de ces jeunes une reconnaissance identitaire, par un retour au sacr. La volont d'intgration culturelle dans le cadre de la citoyennet franaise existe inconsciemment et se ngocie en fonction de cette nouvelle appartenance un islam des jeunes fond sur la loyaut envers les origines. La publication ou r-dition d'ouvrages sur l'islam, sur le prophte, sur la mystique musulmane, sur les rencontres inter-religieuses se poursuit d'anne en anne et semble constituer un rempart aux dviances de l'islamisme politique. Il en est de mme des ouvrages d'auteurs caractre philosophique qui proposent une rflexion sur les concepts et pratiques de la raison, de la libert, de la dmocratie, poursuivant leur qute vers l'instaura-tion d'une culture caractre universel, sans pour autant renier la leur, ni adopter sans mesure ni critiques (celles-ci tant parfois violentes) les perver-sions de la culture occidentale dans ses aspects post-modernistes. Enfin dans cette nouvelle livraison on observera une rcurrence de rfrences documentai-res en relation avec le domaine artistique pris au sens large: thtre, cinma, peinture, chants, musique, danses, arts traditionnels, esthtique ornementale dans l'architecture islamique, autant de domaines abords dans leur diversit.

  • SOCIOLOGIE - SOCIT 639

    Analyses

    BEJI Hl - L'imposture culturelle - Paris, ditions Stock, 1997, 165 p. Dans cet essai lucide et remarquablement crit, l'auteur interroge sans complaisance ce qui est devenu la valeur suprme de notre temps: la culture. Sa position la jonction de deux mondes, habituellement prsents comme antagonistes, l'Orient et l'Occident, lui permet de scruter les deux faces de cet animal culturel qu'est devenu l'homme de notre temps. La communication induit une circulation et une neutralisation des changes et masque l'inexis-tence d'un dialogue vritable des cultures. Pour expliquer ce processus, Hl Bji remonte aux dcolonisations: dans ce processus la culture est devenue un facteur - un lieu de rsistance et de reconnaissance identitaire. C'est ce niveau que se situe ce que l'auteur dsigne - comme imposture , une sorte de sublimation artificielle qui veut mettre galit tradition et modernit technique. La reconnaissance culturelle d'un Sud qui se replie sur des valeurs disparues et la crise des valeurs d'un Occident, atteint lui aussi, nous dit l'auteur, par le processus de dcolonisation, ne met pas fin, loin s'en faut, aux rapports d'ingalit. La culture (reconnaissance identit, etc.) devient le masque des problmes de notre temps et de notre dshumanisation. Les drives de l'Occident (racisme, fascisme, communisme) sont du mme ordre que celle du Sud (l'intgrisme religieux). C'est ce niveau que se trouve l'un des aspects les plus originaux de ce texte: ces excroissances de l'idologique sont les signes -les symptmes - de la dshumanisation, de l'absence d'un dialogue, de l'absence de ce que l'auteur appelle la conversation. Bien que consciente que les moyens modernes de communication impulsent une acclration et une simplification qui ne peuvent tre ignores, Hl Bji est heureuse de rencontrer, par une journe de pluie, Jaboul le charbonnier. Je fis un feu l'azur m'ayant abandonn disait le pote. Hl Bji donne ce feu ce qui peut encore rchauffer et clairer: ce qui fait l'humain.

    Zineb ALI-BENALI.

    Femmes et sciences sociales au Maghreb, traditions, mutations, aspirations, avec lectures et supplment bibliographique, Prologues, (9), mai 1997,132 p. La revue Prologues consacre ce numro spcial Femmes et sciences sociales au Maghreb une rflexion sur l'articulation entre la production intellectuelle maghrbine sur les femmes et l'incidence pratique du discours ou des discours des sciences sociales sur la ralit de la condition des femmes pendant ces dernires dcennies. Tous les domaines de la sphre publique autrefois rservs aux hommes furent investis par les femmes: des mdias, l'entreprise prive en passant par les professions librales et l'enseignement. Dans le mme temps ce sont aussi des femmes, des intellectuelles qui apparaissent dans le champ du savoir scientifique et dans la cr