Sixième Dimension Crans-Montana - N. 53 - Août 2013

Click here to load reader

  • date post

    07-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    224
  • download

    7

Embed Size (px)

description

Edition du 6 août 2013 du bimestriel de Crans-Montana

Transcript of Sixième Dimension Crans-Montana - N. 53 - Août 2013

  • Bimestriel indpendant et gratuit, dit par lACCM (Icogne Lens Chermignon Montana Randogne Mollens), Crans-Montana Tourisme & CMA Remontes Mcaniques SA

    IMPRESSUMBimestriel indpendant et gratuit, dit parlAssociation des Communes de Crans-Montana (ACCM), Crans-Montana Tourisme et CMA Remontes Mcaniques SARdactionDanielle Emery Mayor, rdactrice en chefTl. 079 785 98 68dem@sixieme-dimension.chSonia Bellemare, Paulette Berguerand, Maude Bonvin, Katrine Briguet, Jol Cerutti, Blaise Craviolini, Christelle Magarotto, Laurent Missbauer, Igor Paratte, Sandrine Rovere, Paul Vetter, Claude-Alain Zufferey.Administration & abonnementsVronique BriguetTl. 078 612 77 45info@sixieme-dimension.chAdresseSixime Dimension SrlRoute du Village 17 - 1977 Icognewww.sixieme-dimension.chMaquette & graphismeSergio Pardo - AlterEgo CommunicationMise en pageGate2design SrlImpressionCentre dimpression des Ronquoz - SionDistributionMessageries du Rhne, SionLa Poste, Crans-MontanaSi vous navez pas reu votre journal, contactez les Messageries du Rhne au 0800 55 08 07contact@messageriesdurhone.ch

    S O M M A I R ES O M M A I R E E D I T OE D I T O

    NUMRO 53 - AOt 2013

    NAtURe: Malgr la ville sur le plateau et les remontes mcaniques sur lalpe, ainsi quun climat de steppe, Crans-Montana est peupl dun grand nombre despces.

    COMMUNeS: Stphane Pont est le prsident de Mollens. Il est aussi le prsident de la fdration qui dfend les intrts de cent trente-cinq municipalits valaisannes. Une entit dont le poids compte dans le canton.

    Si le loup s instal le dans nos contres, cest quil trouve de quoi se nourrir, sourit, non sans malice, Pascal Aymon, garde-chasse du Valais central, responsable de la rive droite. La rgion de Crans-Montana est propice beaucoup despces malgr la station et son climat de steppe, son exposition au soleil, poursuit-il. Les diffrents animaux en prsence sont cependant reprsents par une quantit restreinte dindividus.Pa r m i c e u x to u t fa i t rares aujourdhui dans les Alpes, mais prsents entre Montana et le Sanetsch: le lynx. Cest un animal trs discret. Il ne faut pas esprer le rencontrer... Jai tout juste pu observer des traces de pas dans la neige cet hiver. mon avis, il ny en a quun seul dans la rgion. Deux tout au plus. Comme le loup dailleurs. En 2010, il y en avait deux dans les alentours d Aminona. Lun d eux causant toutefois trop de dgts parmi les animaux de rente, il a t abattu depuis. Si on veut observer cette espce, le mieux est encore de se rendre lEcomuse de Colombire. Sa dpouille empaille y est expose. Un record suisseOn dnombre galement une quinzaine de cerfs entre Aminona et Loche- les-Bains. Lan dernier, le plus gros spcimen jamais tir par un chasseur en Suisse

    efficace possible, le comit de la Fdration des communes valaisannes mise sur la reprsentativit en son sein. Il est important qu'il y ait la plus grande diversit possible, tant au niveau du genre que des ides politiques, de la situation ou encore de la rgion.

    enjeux sensiblesLes enjeux sont nombreux pour la FCV. Des dossiers sensibles ont t empoigns l'an pass: la Lex Weber, la rvision de la Loi sur l'amnagement du territoire (LAT), ou encore la mise en uvre de la RPT2, la nouvelle rpartition canton-

    La Fdration des communes valaisannes n'est pas une amicale, elle est active au niveau professionnel, souligne le prsident. Au fil des annes, la Fdration a su se profiler et gagner en lgitimit, tant auprs des communes elles-mmes que du canton. Nous donnons notre avis, et cet avis est pris en compte. Les services de l'Etat s'appuient sur la position officielle de la Fdration, explique Stphane Pont. La FCV est rgulirement consulte par l'Etat du Valais, et des membres font partie de plusieurs commissions importantes au niveau cantonal. Pour tre le plus

    La F d rat i o n d e s communes valaisannes (FCV) a un nouveau chef. Depuis le mois de mai, Stphane Pont, prsident de Mollens, est la tte de cette fdration pour les quatre prochaines annes. Aprs huit ans dans le comit, quatre ans comme membre puis quatre ans comme vice-prsident, c'tait un peu la suite logique, avoue Stphane Pont. Mais pas question de prendre ce rle la lgre. Le nouveau chef de la FCV compte dfendre avec vhmence les intrts des cent trente-cinq municipalits cotisantes, tout en s'inscrivant dans la continuit.

    communes. Et c'est sans compter d'autres dossiers chauds, comme le retour des concessions, ou la troisime correction du Rhne. Mon rle principal est la coordination: je dois par exemple proposer des noms pour les groupes de travail, en principe des prsidents de communes directement concernes, explique Stphane Pont. Et quand toutes les communes sont d'accord sur un sujet, un avis officiel est mis. Pour certains dossiers cependant, il sera difficile d'accorder toutes les communes. Je prends l'exemple de celui des redevances hydrauliques, il

    y aura forcment diffrents avis. La Fdration ne pourra par consquent pas donner de position officielle.Pour Stphane Pont, cette nouvelle fonction apporte un enrichissement personnel. Le contact avec les communes, la relation directe avec les autorits cantonales, autant d'lments qui vont galement tre un avantage pour la Commune de Mollens, comme pour l'ensemble des communes. La relation directe aide faire avancer les choses et cre des opportunits. Le prsident de la FCV veut s'inscrire dans la continuit. Sa vision et sa stratgie ne changeront que

    peu par rapport l'ancienne prsidente, Marianne Maret. Je veux entretenir et renforcer les liens avec l'Etat du Valais. Parfois, il est clair que nous sommes en dsaccord avec le Canton, mais il ne faut surtout pas entrer en conflit. Il faut s'assurer que nous puissions tre toujours consults dans les dmarches. Il faut tre prsent pour mieux se dfendre. Mais le nouveau prsident ne va pas s'arrter l. J'aimerais galement renforcer les liens avec les acteurs touristiques et conomiques de notre canton.

    Katrine Briguet

    Tiche pour revenir ensuite par le Petit Bonvin. De pr-frence le matin.Autre spcimen non rare que signale le garde-chasse: le sanglier. Une cinquantaine de ces mammifres ont t dnombrs dans la rgion lhiver dernier. Cet animal a la particularit de doubler son effectif chaque anne. Nous sommes obligs de rguler leur nombre, sinon i l s font t rop de dgts aussi bien dans les vignes que dans les alpages. Ils se rencontrent surtout dans les forts ombrages o ils mangent des chtaignes.

    Suite en page 2

    a t abattu aux alentours de Mollens. Il pesait dans les 200 kilos. I ls ne sont pas faciles voir, mais leur

    nourrir. Les seconds voluent dans deux zones: celles du Chetzeron et de la Tiche. Les trois imes, les bou-

    colonie simplante peu peu dans les rgions de Montana et de Savise.C h ev re u i l s , c h a m o i s et bouquetins sont beaucoup moins rares. Ils se comptent par centaines. Les premiers se rencontrent jusquen plaine, surtout en hiver, o il descendent pour se

    quetins, se dplacent plu-tt lextrieur des forts sous le glacier de la Plaine Morte pour les adultes, et la rgion dAminona pour les cabris et leurs mres. Pour voir ces diffrents animaux, le mieux est de partir dAminona, de re-monter le bisse jusqu la

    Stphane Pont, chef des communes valaisannes

    ttras-lyres Chetzeron

    Lhiver, les ttras-lyres creusent des igloos dans la neige. Drangs par les humains, ils

    sortent et se mettent en danger.

    CRANS-MONtANALultra-luxe a le vent en poupe p. 2Soroptimist: au secours des dmunis p. 3Archives: riche mmoire numrique p. 4Station radar la Plaine Morte p. 5Pages spciales ACCM p. 6-7

    VILLAGeSCueillette des champignons p. 8CECM: une banque pargne par la crise p. 9Vaas: un crin pour le Cornalin p. 10

    SPORtS & LOISIRSRedalp: VTT uniques sur le march p. 11Golf Ballesteros: plaisir des yeux et du jeux p. 12

    Le ttras-lyre est une espce potentiellement menace en Suisse, et il y en a chez nous. Chetzeron, un projet est en cours pour crer une zone de refuge. En effet, le Service des forts et du paysage de lEtat du Valais, en collaboration avec la Commune de Lens, la Bourgeoisie de Chermignon, la Grande Bourgeoisie de lAncien Lens et le triage forestier travaillent sur un projet rgional de compensation C h e t z e r o n . C e l a consiste en des coupes fores t i res s lec t i ves qui permett ront , ds l automne, damliorer l habitat du ttras-lyre e t d au t res espces floristiques et faunistiques devenues rares. Avez-vous dj vu laigle royal voler entre le Rawyl et la Tiche? Et le faucon crcerelle qui sait faire du sur place? Et le couple de hiboux grands-ducs qui est install dans notre rgion? Saviez-vous que le plus gros spcimen de cerf avait t abattu lan dernier par un chasseur prs de Mollens? Il parat quun lynx a laiss des traces de pas dans la neige cet hiver Lisez donc larticle ci-contre, et si vous cherchez en savoir plus, partez donc en balade avec un accompagnateur en montagne. Et cet hiver, quand nous ferons du hors-piste, rappelons-nous que nous traversons une nature fragile

    Danielle emery Mayor

    Crans-Montana, rgion riche en biodiversit

  • C r a n s - M o n t a n a Numro 53 Aot 2013 page 2

    DIVeRtISSeMeNt: Si tables et machines sous restent le cur de mtier du casino, ltablissement de Crans-Montana fait voluer son offre pour proposer dautres divertissements ses clients.

    HteLLeRIe: LeCrans Hotel & Spa et le Guarda Golf, les deux seuls tablissements du Haut-Plateau membres des Swiss Deluxe Hotels, ont remport plusieurs distinctions ce printemps.

    Lultra-luxe a le vent en poupe

    Aussi bien LeCrans Hotel & Spa (17e) que le Guarda Golf (24e) ont t retenus parmi Les trente meilleurs htels de vacances de Suisse dans le classement de la SonntagsZeitung et du Matin Dimanche. Le Guarda Golf a en outre t distingu par Suisse Tourisme en tant que 3e meille