Sémiologie radiologique Appareil urinaire /génital masculin ADULTE

Click here to load reader

download Sémiologie radiologique Appareil urinaire /génital masculin ADULTE

of 83

  • date post

    27-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    319
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Sémiologie radiologique Appareil urinaire /génital masculin ADULTE. E. Schouman-Claeys. Pathologies recherchées. Rein et Appareil urinaire Malformations et Atteintes globales Syndrome obstructif / Obstacle Syndromes tumoraux rein voie excrétrice (tumeurs urothéliales) - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of Sémiologie radiologique Appareil urinaire /génital masculin ADULTE

  • Smiologie radiologique

    Appareil urinaire/gnital masculinADULTEE. Schouman-Claeys

  • Pathologies recherchesRein et Appareil urinaire Malformations et Atteintes globalesSyndrome obstructif / Obstacle Syndromes tumorauxreinvoie excrtrice (tumeurs urothliales)Pathologie infectieusePathologie vasculaire

    Surrnale, Prostate, Scrotum

  • Grille danalyseNombreSituationTailleForme et contoursStructure spontane et aprs contrasteEnvironnement

  • Smiologie radiologique

    1 - Morphologie gnrale

  • Malformations (anomalies congnitales)nombreagnsieduplication / bifiditsituationmalrotationfusion (rein en fer cheval)Ectopie (sv pelvienne)forme rein gauche dromadairelobulation foetale (entre 2 papilles)

  • Duplication / Bifidit

  • MalformationsassociesDuplication / Bifidit

    Abouchement ectopique

  • Anomalie dabouchement urtrocle : dilatation intramurale de l'uretre terminal sur une stnose du mat

  • Rein en fer cheval

  • Gros et petits reinsGros reinhypertrophie compensatrice / agnsie, hypoplasie I ou IItumeurPolykystose

    Petit reinhypoplasiedestruction (ischmie, reflux , infection)

  • Smiologie radiologique

    2a - Syndrome obstructif aigu

  • Colique nphrtiquesyndrome douloureux lombo-abdominalaigu (majoration progressive, agitation, recherche dune position antalgique) irradiation aine, OGEunilatral nauses, vomissements, irritation des voie excrtrices (cystalgie, pollakiurie)hmaturie microscopique trs frquente 95%

  • Colique nphrtiqueconsquence de laugmentation brutale de pression (mise en tension) de la voie excrtrice en amont dun obstacle

    non spcifique de la nature de lobstacle essentiellement un calcul

    urgence du seul fait de la douleurrisque de stase et infection

  • stase- mise en tension de la voie excrtrice

    - 6 - 48 h vasoconstriction (ischmie) sans dilatation franche - aprs 48 h diminution de pression dilatation, suintement, rupturedouleurinfectionRversibilit : 3 semobstacle aigu

  • Colique nphrtiqueSmiologie radiologique (2 points cls)Dmonstration du calculRetentissement sur la voie excrtrice dilatationSignes indirects dobstrucionoedme et suintementsignes fonctionnels subsidairesretard dexcrtion (UIV)modification de la vascularisation rnale (Doppler)diminution du jet (cho vsicale)

  • 1 - Obstaclecalcul (lithiase) ++ autre obstacleendoluminalcaillotncrose papillaireparitaltumeurrtrcissement inflammatoirefibrose rtropritonale,......

  • Calcul : composition et aspectPhosphate de calcium (5%)lisse, homogne, coralliforme (bois de cerf) 22g/ml, >600 UHOxalate de calcium (75%) irrgulier, spicul 10,8g/ml, >600 UHPhosphate ammoniaco-magnsien (15%)coralliforme, parfois stratifi, htrogne4,1g/ml, >300 UHCystine (1%)3,7g/ml,300 UHAcide Urique (5%)1,4g/ml, 150-300 UHdensitTDMradioopaque / ASP95%radiotransparent / ASPchogne

  • Lithiase : ASPcritre : opacit en projection des voies urinaires

  • ASP (projection) vs coupe (Echo, TDM)

    localisation imprcise faible sensibilitfaible spcificit toute opacit nest pas un calcul

  • Lithiase : choCritre : image hyperchogne avec cne dombre postrieur situe : en position de voies urinaires non dilatesou localisable dans des voies urinaires dilatesLimiteUretre en zone aveugleOprateur dpendance et dure dexamen

  • opaquetransparentASPUIVhaute densit intraluminale masques par le PDC visibilitspontanecalcul non visiblemasquagedu calcul"noy"lacune totalement cerne de PDC lgrement mobileopaquetransparentLithiase : UIV (radio opaque vs transparent) : Radioopacit du calcul relative / [iode] dans la voie excrtrice

  • Lithiase : UIV

  • Visibilit spontane (sans injection), de tous les calculs potentiellement obstructifs indpendamment de leur natureException : Crixivan (indinavir) Condition : technique standard Scanner : le calcul

  • Le calculDDF en scannerCritres du DDF / phlbolithe : - anatomie (suivi de luretre)- rim sign- injection exceptionnelle

  • DDFTumeur urtraleTamm

  • 2 Dilatation damontsystme collecteur + reinsans paralllisme / taille du calcul (spasme, dme) douleurnon systmatique (Se)diffrelimite (deshydratation) ou impossible (coralliforme)avoir cdnon synonyme dobstruction (Sp)Grade I : hypotonie Pseudo-dilatation (VE large sans obstruction) : obstruction transitoire, bassinet extrasinusal, vessie pleine, reflux, mgauretre, mgacalicose

  • La dilatation au niveau rnal aspect limite calices discrtement arrondis, bassinet non largi dilatation minime bassinet largi, calices arrondis mais papilles visibles dilatation modre calices arrondis, papilles non visibles dilatation svre ballonisation! faux positifs

  • limite infrieure de la dilatation= niveau de lobstaclejonction pylourtraleHydronphrosecroisement avec les vaisseaux iliaquesuretre intramuraltige calicielleHydrocaliceUrtro-hydronphrose

  • Dilatation cho

  • Cavits rnalesHydro-uretre 3 mm lim sup du normal(Zelenko AJR 2004)Scanner :dilatation de la VE

  • 3 - Obstructiondensit prirnale Suintement prirnal Oedme rnal (hypodensit) Suintement priurtral dme urtral

  • Retard dexcretion

  • les clichs importants sur une UIVle clich tardifBar 7-1le clich vessie vide

  • Smiologie radiologique

    2b - Syndrome obstructif chonique

  • ObstacleHBPApristaltisme localisSyndrome de jonctionMgauretre

  • Distension souvent plus importante, suivant le niveau : pylocalicielle :hydronphrose, avec calices en boule (Sd de la jonction) urtropylocalicielle : urtrohydronphrose (mgauretre, souvent tortueux)vessie de lutte : trabcule, diverticulaire) + dilatation urtropylocalicielle bilatrale (HBP, maladie du col, vessie neurologique spastique) atrophie parenchyme rnal (cho, UIV, scanner)UIV : parfois rein muetVessie de lutteObstruction chronique

  • Bar7-19Bar 7-1Jonction

  • Smiologie radiologique

    3a Syndrome tumoralMasse rnale

  • Syndrmes tumoraux : quelles questions ?Quel examen ? Quelle technique ?lments de caractrisation Donnes dimagerieNombre, situationStructure (spontane et aprs contraste)TailleFormeContexte cliniqueExtension et facteurs doprabilitComment tayer le diagnostic en cas de doute ?Limagerie dans le suivi

  • Syndrome tumoral rnalSignes directs : syndrome de masseLiquide Kyste rnal : 1 adulte / 2 aprs 50 anscho : anchogne, renforcement postTDM : < 10 UH sans rehaussement (cf densit de la bile) Solide Masse encapsulecho : non anchogneTDM : >20 UH calcifications 30% des cascomposante solide hypervasculaire composante ncrotico-hmorragiquepost-injection > 12 UH mais hypo /rein nal (ncrose)IRM isosignal / cortex en T1 et T2

  • Tumeur rnale - cho

  • Tumeur rnale - scanner

  • Cancer du rein3 phasesSans injectionCortico-mdullaireNphrographiquemulti-phases : complmentarit des diffrentes phases

  • Les questions devant une masse rnaleExtension : veineuse, ganglion(s), graisse pararnale (Gerota), foie, poumon OprabilitFormes particuliresContingents particuliers (graisse, cicatrice) masse solide daspect bninMasse daspect kystiqueMicro tumeur

  • ExtensionVeines, Ganglion(s)Graisse pararnale (Gerota) FoiePoumonOs

    T1< 7 cm T1a 4 cmT2> 7 cm limite au reinT3Invasion de contiguit erota indemneaSurrnale ou prirnalbVR ou VCI sous-diacVCI sus-diaT4Gerota franchiN1Ggl rgional uniqueN2Ggl rgional multiples MFoie, os, poumon

  • Formes particuliresKyste atypiqueCloisonsCalcificationspaisseur de la paroi Rgularit (nodules)Densit spontane leveRehaussement

    Classification Scanner (Bosniak) I : bninII : kyste remani probablement bninIIF : surveiller/investiguerIII : suspectIV : malinCHIRSTOPSilverman, S. G. et al. Radiology 2008;249:16-31IRM

  • Formes particuliresTumeur solide composante graisseuse : AML (Angiomyolipome) ?EchoHyperchognicit non spcifiqueTDM ++Petite composante < - 20 UH scanner sans injection (graisse), pas de calcificationIRM (si TDM contre-indique)Hypersignal en T1< chutant en fat-satventuel contexte de STB

  • Forme particulire de kystesPolykystose (adulte autosomique dominant)descriptiongnralement bilatral, kystes diffus des tubules, calcifis, liquide clair, glatineux ou hmorragique ; lithiase et fibrose du parenchyme adjacentautres loca : foie (30-50%), pancras (10%), anvrysmes crbraux (29%), HTA (64%)Symptmes chez ladulte (hmorragie kyste, hmaturie, HTA, IR, Hmorragie crbrale)imagerie : gros reins, contours irrguliers, multiples kystes d'chognicit / densit variable, parfois niveaux (saignement)Dg de lithiase et dilatation difficileDDF avec kystes multiples : si on peut compter les kystes : multikystose ou kystes multiples; si on ne peut pas les compter : polykystose

  • Polykystose

  • Smiologie radiologique

    3b - Syndrome tumoral voie excrtricesuprieure / infrieure

  • Tumeurs uro-pithlialesHmaturieMacroMicro avec facteurs de risque> 40 ansExpo carcinogne (tabac, peintures..)ATCD affection urologiqueInfection urinaire rebelleTb mictionnels trs irritatifsTroubles mictionnels trs irritatifs

    Cyto urinaire

    UROSCANNER

  • Diagnostic : lacuneRecherche de multi localisations sur larbre urinaire

    Bilan dextension tumeurs infiltrantes local : cavit pelvienne, paroi digestiveextension ganglionnaire, le plus souvent iliaque externemtas osseuses, hpatiques et pulmonaires Source Cornud, JFR 05 FMC

  • Chow, L. C. et al. AJR 2007

    T1ChorionT2MuscleT3GraisseVessie : privsicaleUretre : priurtraleRein : pripylique ou parenchyme rnalT4Organes de voisinageProstate, utrus, vagin, Ls