Secteur Zaer (W-Cu)_Janv2014

of 5 /5
8/19/2019 Secteur Zaer (W-Cu)_Janv2014 http://slidepdf.com/reader/full/secteur-zaer-w-cujanv2014 1/5  Janvier 2014 CRITERES FAVORABLES - Minéralisations filoniennes liées au granite de Zaër et à son auréole métamorphique dans le Massif Hercynien Central ; - Minéralisation cuprifère de Rhouirat Nhas localisée dans un grand filon de quartz et ayant fait l’objet d’une ancienne exploitation ; - Accès facile grâce à un réseau routier entre Rommani et Ezzhiliga.  - Proximité du port de Casablanca. CADRE GEOGRAPHIQUE Les travaux de recherche menés par l’ONHYM dans la région des Zaër (Province de Khémisset) ont permis de mettre en évidence quatre prospects à minéralisations variées : Rhouirat Nhas, EL Kiar, Cameron et Touaine (fig.1). Ils sont accessibles à partir de Rabat par la route passant par Ras Aouda et Rommani sur une centaine de kilomètres. Cette zone est couverte par 3 permis de recherche ONHYM n° 2137807 à 2137809 (Feuille topographique d’Ezzhiliga au 1/100.000) .  Figure 1 : Situation des prospects de la région de Zaër SECTEUR DE ZA ER (W-Cu-Fe) Massif Herc nien Central, Maroc ROYAUME DU MAROC

Embed Size (px)

Transcript of Secteur Zaer (W-Cu)_Janv2014

  • 8/19/2019 Secteur Zaer (W-Cu)_Janv2014

    1/5

     

    Janvier 2014

    CRITERES FAVORABLES 

    -  Minéralisations filoniennes liées au granite de Zaër et à son auréole métamorphique dans leMassif Hercynien Central ;

    -  Minéralisation cuprifère de Rhouirat Nhas localisée dans un grand filon de quartz et ayant faitl’objet d’une ancienne exploitation ;

    -   Accès facile grâce à un réseau routier entre Rommani et Ezzhiliga. 

    -  Proximité du port de Casablanca.

    CADRE GEOGRAPHIQUE

    Les travaux de recherche menés par l’ONHYM dans la région des Zaër (Province de Khémisset)ont permis de mettre en évidence quatre prospects à minéralisations variées : Rhouirat Nhas, EL Kiar,Cameron et Touaine (fig.1). Ils sont accessibles à partir de Rabat par la route passant par Ras Aoudaet Rommani sur une centaine de kilomètres.

    Cette zone est couverte par 3 permis de recherche ONHYM n° 2137807 à 2137809 (Feuilletopographique d’Ezzhiliga au 1/100.000).

     Figure 1 : Situation des prospects de la

    région de Zaër

    SECTEUR DE ZAER (W-Cu-Fe)Mass if Herc n ien Cent ral , Maroc

    R O Y A U M E D U M A R O C

  • 8/19/2019 Secteur Zaer (W-Cu)_Janv2014

    2/5

    CADRE GEOLOGIQUE

    Le pluton granitique de Zaër affleure dans la partie nord-occidentale du Massif Hercynien Central(fig.2). Il se présente en forme d’ellipse orientée NE-SW parallèlement à la structure régionale majeure.Il apparait en pluton circonscrit, intrusif dans des terrains anchi à épimétamorphiques, composés deschistes ordoviciens à l’est et de schistes et calcaires dévoniens à l’ouest. Ces terrains montrentautour du pluton granitique une auréole de métamorphisme de contact de 1 à 3 km de large.

    Le pluton granitique est composé de deux unités pétrographiques distinctes : une unité externegranodioritique à biotite seule, et une unité interne, leucogranitique à deux micas. L’unité externemontre un faciès périphérique à tendance porphyrique et un faciès central à tendance grenueisogranulaire.

     Figure 2 : Granite de Zaër avec répartition de ses faciès (d’après Mahmood, 1980) 

  • 8/19/2019 Secteur Zaer (W-Cu)_Janv2014

    3/5

    MINERALISATIONS

    Plusieurs niches de minéralisations (Cu, Pb, Ag, Sn, W….) se sont développées au sein du granitede Zaër ou dans les zones proches du contact. La description ici va porter seulement sur les gîtes etindices couverts par le patrimoine minier de l’ONHYM : 

    RHOUIRAT NHAS (Cu, U, Sn)

    L’indice de Rhouirat Nhas est situé à 30 km à l’ouest d’Ezzhiliga. Il est composé d’une structureprincipale silicifiée et oxydée N100°, encaissée dans le granite de Zaer sur une extension de quelquescentaines d’hectomètres à environ 1km (fig.3). Le filon présente un remplissage bréchique à élémentsde granite et de schistes avec du quartz et présente une puissance qui varie de 2 à 3 m. Le quartzcontient du cuivre, en général sous forme de chalcopyrite et malachite, du fer avec des enduits deminéraux radioactifs (jusqu’à 3300 c/s). Les parties les mieux minéralisées ont été exploitées sur 300m jusqu’à une profondeur inconnue.

    Un échantillonnage représentatif, effectué par l’ONHYM en 2013 sur le filon principal, a donné uneteneur moyenne de 1.85 % Cu sur une puissance de 2 m. La teneur obtenue en uranium est de l’ordrede 490 ppm U3O8 sur une puissance de 1 m de la même structure. Un échantillon prélevé dans cettestructure a titré 528 ppm en Sn.

     Figure 3 : Levé géologique de la structure minéralisée de Rhouirat Nhas

  • 8/19/2019 Secteur Zaer (W-Cu)_Janv2014

    4/5

    EL KIAR (Cu, Fe)

    L’indice à cuivre et fer d’El Kiar est situé à une vingtaine de km au Sud de Rommani, au nord dugranite de Zaër. Il est encaissé dans des formations siluro-dévoniennes de l’auréole demétamorphisme au nord du massif granitique de Zaër. Il s’agit d’une zone subverticale composée detrois structures tectoniques subparallèles, allongée NE-SW à WSW-ENE, à remplissage bréchique deschistes, quartzites et dolomies. Dans cette zone faillée, existe une structure de brèche dolomitique à

    quartz, malachite et magnétite, elle s’étend sur une longueur de 1km et forme localement une shearzone dont l’épaisseur varie de 1 à 4m sur une extension d’environ 1 km.

    Un échantillonnage effectué en 2013 dans une structure de puissance métrique, a donné desteneurs en cuivre variant entre 0,4 et 1,7 % (fig.4). Par ailleurs, l’échantillonnage d’une autre structuresituée à 3 km à l’ouest de la première a montré un indice de fer avec des teneurs allant jusqu’à 38%Fe. 

     Photo 1 : Minéralisation ocreuse à malachite dans la brèche dolomitique d’El Kiar  

    CAMERON ET TOUAINE (W)

    Les indices à W de Cameron et de Touaine sont situés dans l’auréole à calcaires métamorphiquessur le bord nord-ouest du massif granitique de Zaer (fig.5). On peut distinguer 4 catégories de rochesdans les deux secteurs : 

    -Calcaires cristallins (cipolins) parfois recristallisés en dolomie.-Cornéennes fines claires à diopside avec plages de wollastonite.-Grenatites (roches à grenat et diopside assez largement cristallisées)-Parapyroxénites sombres, grenues, à hedenbergite.

    Toutes ces catégories de roches sont très mélangées. Les trois dernières peuvent toutes contenirde la scheelite, mais celle-ci marque une préférence pour les variétés à grain le moins fin, c’est-à-dire

    les grenatites et les pyroxénites sombres. C’est en particulier dans cette dernière catégorie que lesgrains de scheelite paraissent être les plus gros.

  • 8/19/2019 Secteur Zaer (W-Cu)_Janv2014

    5/5