Sankofa - Automne / Hiver 2010

of 4/4
Sankofa CARREFOUR CANADIEN INTERNATIONAL www.cciorg.ca Vol. 10 NO. 2 • Automne/Hiver 2010 T ako Sylla accumulait les petits bou- lots à Sirakoro Méguétana, au Mali, sans même réussir à gagner suff- isamment pour subvenir aux besoins de base de ses enfants, comme la nourriture, l’eau potable, les soins médicaux et l’éducation. À quelque 20 kilomètres de là, dans la capitale du pays, Bamako, Fatoumata Diallo avait un revenu dérisoire. Elle a dû aban- donner son métier de teinture batik, parce qu’elle n’avait plus les moyens d’acheter les matériaux nécessaires et ne trouvait plus de marchés pour ses produits. C’était le début de l’histoire. Aujourd’hui, ces deux femmes, avec l’appui du partenaire de Carrefour, l’Association jeunesse action Mali (AJA), ont une petite entreprise florissante. Le pro- gramme de l’Association a aidé Tako Sylla et Fatoumata Diallo à apprendre les rudi- ments de la gestion d’une petite entreprise, grâce à des activités comme la recherche de marchés locaux, l’élaboration d’un plan d’affaires, le financement et l’achat de maté- riel et l’apprentissage d’un métier spécialisé. Les résultats sont impressionnants. Tako Sylla a créé Tako Sylla Sarl, un service de transformation d’aliments qui produit, entre autres, des mangues séchées biologiques, une céréale de millet précuite appelée fonio, des tomates séchées et du gingembre en poudre. Grâce à l’appui con- stant que lui offre l’Association, l’entreprise 2 3 4 En lice pour les élections: des femmes au Ghana prennent part au scrutin Une nouvelle génération de leaders des droits des femmes au Sénégal Qu’offrira Lawrence Hill cette année? C o n t e n u Œ u v r e r a u r e n forcement du le a d e rs h ip F e m m e s e t je u n es filles prennent part à la vie p u b li q u e L’esprit entrepreneurial: des Maliennes font prospérer leur entreprise et la communauté par Idrissa Kone: Bamako, Mali 49, rue Bathurst, bureau 201 Toronto (Ontario) M5V 2P2 Canada L’entrepreneure Tako Sylla a utilisé un capital de départ pour créer une usine de transformation alimentaire au Mali. suite page 2 >
  • date post

    10-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    228
  • download

    6

Embed Size (px)

description

Sankofa est une publication bi-annuelle de Carrefour canadien international à l'attention des anciens Carrefouristes et des amis de CCI.

Transcript of Sankofa - Automne / Hiver 2010

  • Sankofa Carrefour Canadien internationalw w w. c c i o r g . c a Vo l . 1 0 N O . 2 Automne/H ive r 2 0 1 0

    Tako Sylla accumulait les petits bou-lots Sirakoro Mgutana, au Mali, sans mme russir gagner suff-isamment pour subvenir aux besoins de

    base de ses enfants, comme la nourriture,

    leau potable, les soins mdicaux et

    lducation.

    quelque 20 kilomtres de l, dans la

    capitale du pays, Bamako, Fatoumata Diallo

    avait un revenu drisoire. Elle a d aban-

    donner son mtier de teinture batik, parce

    quelle navait plus les moyens dacheter les

    matriaux ncessaires et ne trouvait plus de

    marchs pour ses produits.

    Ctait le dbut de lhistoire.

    Aujourdhui, ces deux femmes, avec

    lappui du partenaire de Carrefour,

    lAssociation jeunesse action Mali (AJA), ont

    une petite entreprise florissante. Le pro-

    gramme de lAssociation a aid Tako Sylla

    et Fatoumata Diallo apprendre les rudi-

    ments de la gestion dune petite entreprise,

    grce des activits comme la recherche

    de marchs locaux, llaboration dun plan

    daffaires, le financement et lachat de mat-

    riel et lapprentissage dun mtier spcialis.

    Les rsultats sont impressionnants.

    Tako Sylla a cr Tako Sylla Sarl, un

    service de transformation daliments qui

    produit, entre autres, des mangues sches

    biologiques, une crale de millet prcuite

    appele fonio, des tomates sches et du

    gingembre en poudre. Grce lappui con-

    stant que lui offre lAssociation, lentreprise

    2 3 4En lice pour les lections: des femmes au Ghana prennent part au scrutin Une nouvelle gnration de leaders des droits des femmes au Sngal Quoffrira Lawrence Hill cette anne?Contenu

    uvrer au renforcement du leadership Femmes

    et jeunes filles prennent part la vie publique

    Lesprit entrepreneurial: des Maliennes font prosprer leur entreprise et la communautpar Idrissa Kone: Bamako, Mali

    49, rue Bathurst, bureau 201Toronto (Ontario) M5V 2P2 Canada

    stant que lui offre lAssociation, lentreprise

    Lentrepreneure Tako Sylla a utilis un capital de dpart pour

    crer une usine de transformation alimentaire au Mali.

    suite page 2 >

  • Le conseil dadministration et le personnel de Carrefour canadien international ont t attrists dapprendre le dcs de John T. MacFarlane, survenu le 14 aot. John a enseign la physique pendant prs de 30 ans lUniversit Mount Allison. Il tait un professeur fort apprci ainsi quun chercheur et un universitaire respect. Il a enseign outre-mer, en thiopie, au Ghana et au Rwanda, et il tait reconnu pour son immense contribution au dveloppement de lducation en Afrique. Pendant plus de 30 ans, John a galement uvr sans relche comme bnvole au sein de Carrefour. De 1970 1990, il a accompli plusieurs mandats au sein du conseil dadministration, en a assum la prsidence et a sig au sein de nombreux comits. Son

    leadership et sa sagesse ont largement contribu renforcer lorganisation. Sa famille a voulu perptuer son appui Carrefour en demandant que les dons consentis sa mmoire soient verss Carrefour. Au nom de la famille de Carrefour, nous offrons nos condolances la famille et aux amis de John MacFarlane et nous remercions sincrement toutes les personnes qui ont fait un don la mmoire de lengagement indfectible de John envers un monde plus juste et quitable. 2

    En souvenir de John MacFarlane, bnvole de longue date de CCI

    Pren

    dr

    e Pa

    rt a

    ux d

    Cis

    ions

    loCa

    les

    [John MacFarlane] a enseign outre-mer,

    en thiopie, au Ghana et au Rwanda, et il

    tait reconnu pour son immense contribution

    au dveloppement de lducation en Afrique.

    suite de la page 1 >

    Et elle a russi. Cet automne, cinq femmes de sa communaut sont candidates aux

    lections de lassemble de district du Ghana, ma-t-elle annonc avec un large sourire.

    Ce programme a apport de nombreux changements dans ma vie , dit-elle du

    programme de leadership We Know Politics, mis sur pied par Women in Law and Development

    in Africa-Ghana (WiLDAF), une des organisations partenaires de Carrefour dans le pays, et trois

    autres groupes locaux.

    Quand jai rencontr Madame Asamoah, elle faisait une allocution dans le cadre du lance-

    ment de We Know Politics II, le deuxime volet de la campagne de WiLDAF visant accrotre le

    nombre de femmes en politique. Ma participation ces ateliers, en compagnie de chefs de

    file de la communaut comme Rebecca Asamoah, a t lun des points culminants de

    mon stage de cinq mois auprs de WiLDAF. Alors que mon mandat consistait principale-

    ment crer des ressources juridiques en ligne pour favoriser laccs des femmes

    des services juridiques et combattre la violence faite aux femmes, lopportunit de

    participer cette campagne communautaire est venue enrichir cette exprience.

    Latelier We Know Politics II auquel jai assist dans la ville dAxim a runi

    pendant une semaine de nombreuses participantes dynamiques. Parmi les

    participantes, ges de 20 70 ans, on comptait des membres de

    lassemble de district, une reine mre, des reprsentantes dun syndi-

    cat tudiant, et des femmes aux prises avec des difficults physiques.

    Des ateliers comme celui-l ont lieu dans 24 districts dun bout

    lautre du pays, dans le but daccrotre considrablement le

    nombre de femmes candidates aux lections locales et parle-

    mentaires.

    Le besoin est criant : les Ghanennes ne reprsentent

    que 8,3 pour cent des parlementaires et 9,4 pour cent des

    membres de lassemble de district. Le programme We

    Know Politics vise amliorer ces statistiques dplor-

    ables, en convainquant les chefs de file des collectivits

    que les femmes peuvent et doivent se joindre aux

    dcideurs publics. Il vise aussi les outiller, afin

    quelles diffusent le message dans leur collectivit.

    Ces ateliers ne peuvent eux seuls inflchir

    les rsultats des lections, mais le programme a dj eu des

    retombes inattendues. Par exemple, en 2008, le nouveau gouvernement

    a nomm Joyce Bamford-Addo en tant que premire prsidente du

    Parlement. Quand la nouvelle controverse a commenc se propag-

    er dans les mdias, le gouvernement, qui avait t impressionn par

    nombre de femmes en politique. Ma participation ces ateliers, en compagnie de chefs de

    file de la communaut comme Rebecca Asamoah, a t lun des points culminants de

    mon stage de cinq mois auprs de WiLDAF. Alors que mon mandat consistait principale-

    ment crer des ressources juridiques en ligne pour favoriser laccs des femmes

    des services juridiques et combattre la violence faite aux femmes, lopportunit de

    participer cette campagne communautaire est venue enrichir cette exprience.

    auquel jai assist dans la ville dAxim a runi

    pendant une semaine de nombreuses participantes dynamiques. Parmi les

    ans, on comptait des membres de

    lassemble de district, une reine mre, des reprsentantes dun syndi-

    cat tudiant, et des femmes aux prises avec des difficults physiques.

    lappui de WiLDAF aux candidates durant la cam-

    pagne lectorale, sest tourn vers lorganisation

    pour quelle dfende la nomination , raconte

    Frank Bodza, agent de programme de WiLDAF.

    Il ajoute quil affiche un optimisme prudent par

    rapport aux lections locales imminentes. On

    ne sait pas encore exactement combien de

    femmes trouveront le courage de se porter

    candidates , dit-il.

    Pour ma part, lun des moments les plus marquants de latelier tenu

    Axim est celui o on demandait aux participantes de cerner les strotypes ambiants lis au

    sexe et au genre en rcitant des proverbes locaux ayant trait aux femmes et aux hommes.

    Parmi les dictons les plus mmorables, on retrouve : Lhomme stupide est plus intelligent que

    la femme la plus intelligente , Si une femme achte un fusil, cest lhomme qui le gardera dans

    sa chambre , Instruire un homme, cest instruire un individu; mais instruire une femme, cest

    instruire une nation.

    Le dernier proverbe fait cho une valeur fondamentale du programme We Know Politics.

    En effet, la meilleure faon de convaincre une nation de labsolue ncessit daccrotre la voix

    des femmes dans les sphres du pouvoir ne se situe pas au niveau des ONG ou des

    parlementaires dans la capitale. Elle consiste plutt transmettre le message aux chefs

    de file des collectivits qui, leur tour, le diffusent auprs de leurs voisins et amis.

    Lune des choses que jadmire le plus Carrefour, et lune des raisons pour

    lesquelles jai choisi de travailler outre-mer en tant que Carrefouriste, cest que

    lorganisation partage cette philosophie. En tmoigne, notamment, son approche

    du dveloppement qui part largement de la base, et la conviction simple et

    puissante , que ses partenaires internationaux sont les mieux placs pour

    dterminer les besoins de leurs collectivits.

    Ce dernier proverbe ma toutefois perturb un peu. Aprs tout, le but

    ntait pas de former seulement les femmes ; WiLDAF travaille

    former tous les participants, hommes et femmes confondus. Bien que

    ce proverbe, comme la plupart des proverbes je suppose,

    contienne une large part de vrit, il simplifie les choses outrance.

    WiLDAF sattache ce que plus de Ghanennes et de Ghanens

    fassent ce que Rebecca Asamoah a fait : convaincre un nombre accru

    de femmes de se lancer en politique. Je crois sincrement que notre

    travail dans la ville dAxim peut avoir contribu crer dautres

    Rebecca Asamoah ou, peut-tre, des Richard Asamoah. Cette seule

    pense est extrmement valorisante.

    Le partenariat entre Carrefour et WiLDAF se concentre accrotre laccs

    des femmes et des jeunes filles la justice, par la promotion et le suivi de

    lapplication de la Loi sur la violence domestique rcemment adopte au

    Ghana. Accrotre la participation des femmes dans les prises de dcisions

    politiques est cruciale afin que la violence et la discrimination systmatique

    soient abordes comme des problmes dgalit, des problmes lis aux

    droits des femmes et des jeunes filles.

    | w

    ww

    .cc

    iorg

    .ca

    Ca

    rre

    fou

    r c

    an

    ad

    ien

    in

    tern

    ati

    on

    al

    peut offrir des salaires dcents ses employs, en obtenant un prix juste pour ses

    produits sur le march.

    Je contribue beaucoup plus quavant aux activits et aux dcisions dans ma

    communaut , dclare Tako Sylla. Je voudrais arriver encourager plus de femmes

    devenir entrepreneures avec lappui de lAJA.

    Fatoumata Diallo, de concert avec plusieurs de ses consurs du programme

    dentrepreneuriat a fond Ben Kunda, le premier service de blanchisserie et de nettoy-

    age sec dirig par des femmes au Mali. Elle continue den tre la directrice.

    Grce aux coopratives, les femmes ont la possibilit de participer davantage

    la gestion de leur communaut , affirme Fatoumata Diallo. Les femmes se sentent

    plus responsables quand elles font partie dune cooprative et elles prennent part aux

    dcisions.

    Par lintermdiaire de lAJA, Carrefour aide des hommes et des femmes faire

    prosprer de jeunes entreprises. En appuyant des femmes comme Tako Sylla et

    Fatoumata Diallo, Carrefour donne des individus et des collectivits les outils nces-

    saires pour dvelopper de robustes conomies locales. Ce type de programmes permet

    Tako Sylla et Fatoumata Diallo de subvenir aux besoins fondamentaux de leur famille

    avec dignit, grce un emploi satisfaisant et un salaire dcent.

    Idrissa est responsable de laccs linformation pour lAssociation jeunesse action Mali.

    Cet automne, cinq femmesde sa communaut sont

    candidates aux lections delassemble de district du

    Ghana, [Rebecca Asamoah] aannonc avec un large sourire. Ce programme a apport de

    nombreux changements dans ma vie.

    Rebecca Asamoah, reprsentante de la communaut et participante latelier pour Women in Law and Development

    Africa-Ghana

    lappui de WiLDAF aux candidates durant la cam-

    pagne lectorale, sest tourn vers lorganisation

    pour quelle dfende la nomination , raconte

    Pour ma part, lun des moments les plus marquants de latelier tenu

    Participants latelier sur le leadership au Ghana, automne 2010.

    Je contribue beaucoup plus quavant aux activits et aux

    dcisions dans ma communaut. Je voudrais arriver

    encourager plus de femmes devenir entrepreneures.

    Tako Sylla, entrepreneure, Association jeunesse action Mali

    Il y a deux ans, Rebecca Asamoah a pris une dcision cruciale qui a chang la vie dune foule de personnes dans son village. Aprs avoir particip un atelier sur limportance dinciter plus de Ghanennes se lancer en politique, elle sest attele la tche. Rebecca Asamoah a entrepris dencourager les femmes de son village se porter candidates.

    Pren

    dr

    e

    pendant une semaine de nombreuses participantes dynamiques. Parmi les

    participantes, ges de 20 70

    lassemble de district, une reine mre, des reprsentantes dun syndi

    cat tudiant, et des femmes aux prises avec des difficults physiques.

    Des ateliers comme celui-l ont lieu dans 24

    lautre du pays, dans le but daccrotre considrablement le

    nombre de femmes candidates aux lections locales et parle

    mentaires.

    Le besoin est criant

    que 8,3 pour cent des parlementaires et 9,4 pour cent des

    membres de lassemble de district. Le programme

    Know Politics

    ables, en convainquant les chefs de file des collectivits

    que les femmes peuvent et doivent se joindre aux

    les rsultats des lections, mais le programme a dj eu des

    retombes inattendues. Par exemple, en 2008, le nouveau gouvernement

    a nomm Joyce Bamford-Addo en tant que premire prsidente du

    Ca

    rre

    fou

    r c

    an

    ad

    ien

    in

    tern

    ati

    on

    al

    Rebecca As

    amoah prena

    nt la

    parole lors

    de la confre

    nce

    sur le leader

    ship au Gha

    na.

    En LIcE pouR LEs LEcTIons: des femmes au Ghana prennent part au scrutinpar Matthew Watson: Accra, Ghana

  • 3 ww

    w.c

    cio

    rg.c

    a |

    !

    assurer le resPeCt des droits des fem

    mes

    Je travaille dans le secteur de la bienfaisance au Canada depuis plus de 20 ans et jai vu Carrefour canadien international se transformer et voluer au fil du temps. Lorganisation est dynamique et sait sadapter, tout en fournissant aux gens et aux communauts les ressources et les comptences ncessaires pour apporter des changements dterminants et positifs dans leur vie.

    Jadmire le travail que fait Carrefour pour amen-

    DonATEuRs MEnsuELs : AppuIs LoYAuX ET EnGAGEMEnT VITAL

    suzAnnE GIbson (donatrice mensuelle depuis 2004)

    !

    mot de la directrice gnraleKaren Takacs

    DONS MENSUELS : CHAQUE DOLLAR COMPTE

    L importance de nos fidles donateurs mensuels est incommensurable! Les revenus assurs quils mettent notre disposition nous permettent de planifier

    notre travail avec plus defficacit et den accrotre

    limpact. Le don mensuel est une faon de donner des

    plus bnfiques et respectueuses de lenvironnement,

    assortie de la souplesse dannuler un don en tout temps

    ou den modifier le montant. Un don de 20 $ par mois,

    soit moins de 1 $ par jour, peut aider une femme

    acqurir lautonomie financire. Au fil du temps, ces

    dons constituent une contribution importante et vitale.

    uvrer au renforcement du leadership, les Carrefouristes posent les jalons dun monde plus juste et quitable

    Dans son allocution loccasion de la crmonie de remise des diplmes lUniversit de Toronto cette anne, Lawrence Hill, patron dhonneur de Carrefour, a dit : Certaines des expriences les plus riches de ma vie sont de modestes actes de volon-tariat trois mandats avec Carrefour canadien inter-national au Niger, au Cameroun et au Mali et, plus rcemment, une rencontre avec des prisonniers pour parler de livres, de littrature, et du plaisir de lire et dcrire.

    Lawrence Hill ne fait pas cavalier seul. Au sein de la population canadienne, 46 % des personnes ges de plus de 15 ans font du bnvolat et y con-sacrent au total 2,1 milliards dheures chaque anne, selon lEnqute canadienne sur le don, le bnvolat et la participation de 2007. Chez Carrefour, nous connaissons pertinemment bien la valeur du volon-tariat. Chaque jour, nous constatons les comp-tences et la passion que des Canadiennes et des Canadiens mettent contribution dans le cadre de leurs mandats en Afrique de lOuest, en Afrique australe et en Bolivie. Nos volontaires relaient les leons extraordinaires quils apprennent de nos partenaires outre-mer, ainsi que leurs perspectives et valeurs transformes par le travail en troite collabo-ration avec des gens qui ont moins de ressources et qui se heurtent de plus grands obstacles queux.

    En offrant leur temps et leur exprience, ils renforcent les capacits et lempathie. Leurs inves-tissements, aussi petits soient-ils, donnent des rsul-tats long terme. Qui plus est, nos volontaires du Canada, de lAfrique et de la Bolivie uvrent ren-forcer le leadership dautres personnes, afin que notre vision dun monde quitable et durable puisse prendre corps.

    Dans le prsent numro, nous clbrons la faon dont le programme de Carrefour cultive le leadership chez les volontaires, les partenaires et les personnes quils desservent. Des Ghanennes qui se portent courageusement candidates aux lections de jeunes femmes entrepreneures au Mali, en pas-sant par un auteur canadien qui rapporte au pays des histoires despoir, Carrefour investit dans les chefs de file de demain.

    loccasion de la Journe internationale des volontaires qui approche grands pas, le 5 dcem-bre, nous ddions ce numro de Sankofa nos volontaires et nos partenaires dont le leadership est lassise de notre travail depuis plus de 50 ans.

    bonne Journe internationale des volontaires tous!

    Les meilleurs projets naissent souvent dune rencontre. Pour les jeunes filles de lAssociation des femmes de la Mdina (AFEME), au Sngal, cette rencontre a eu lieu lt 2010 lorsquune quipe de Carrefouristes Qubec sans frontires est venue les aider concrtiser leur dsir de leadership et de participation citoy-enne. Depuis ce dclic , des dizaines de jeunes filles ont rejoint le mouvement.

    sa cration en 1993, lAssociation tait surtout le projet de mres et de surs qui bien dcides faire respecter leur droits, ont demand prendre une part active dans les prises de dcisions et le dveloppement de ce quartier quelles aiment tant.

    Maymouna Diop, enseignante dhistoire et de gographie dans un collge de Dakar, a rejoint lAFEME en 2004 aprs stre laiss convaincre par sa petite soeur. Jai pris le relais. Javais envie de me rendre utile et de partager mon savoir avec les autres femmes qui en ont besoin , assure- t-elle.

    Aprs plusieurs annes dactivit dans la promotion conomique et sociale des femmes, lAssociation a peu peu ralis le rle crucial que les jeunes filles peuvent jouer dans le mouvement fministe.

    On sest dit : pourquoi ne pas prendre nos filles, nos nices? Pourquoi ne pas les associer? On ne va pas rester les mamans seulement dans lassociation et laisser nos jeunes filles en rade , se souvient Madame Diop, responsable du programme jeunes filles depuis sa cration en 2007.

    Il faudra attendre trois ans et larrive de lquipe de Carrefouristes QSF pour voir le programme vritablement se mettre en activit. Et les projets ont commenc affluer : sensibilisation dans les coles, causeries, rencontres avec des femmes influentes de la scne poli-tique et sociale, formations la prise de parole en public et au leadership, etc.

    Notre arrive a surtout permis dapporter un vent de nouveaut et une meilleure visibilit pour lAssociation , explique Shirley Richard, responsable de lquipe de Carrefouristes. Les ateliers ont t le moyen dapprendre mieux connatre les filles, dcouter leur attentes pour ensuite proposer des activits.

    Un avis partag par les jeunes filles de lAFEME pour qui larrive des volontaires de Carrefour a t un vritable dclic. Nous sommes passes de 17 une centaine de jeune filles. Chaque jour, des filles viennent adhrer lassociation , se rjouit Rokhaya Ndoye, une tudiante de 21 ans qui assure la prsidence de la cellule jeunes filles.

    Comme lexplique la responsable du pro-gramme, il est essentiel dimpliquer directement les

    jeunes filles dans la vie du quartier, dans son dveloppement et den faire des actrices responsables ds le plus jeune ge. Cest pourquoi, les activits de par-ticipation citoyenne et de discussion sadressent aux filles de 14 25 ans.

    Les filles ont des droits et il est important de les faire connatre parce quil y a beaucoup dignorance , insiste Madame Diop. Et dajouter : On veut quelles aient plus confiance en elles, quelles puissent prendre des dcisions pour elles-mmes, () et prendre les places qui leur reviennent de droit .

    Premires victimes de la violence et de la pauvret, les jeunes filles de la Mdina se retrouvent bien souvent seules avec leur problmes et rduites au silence en raison de la pression sociale et des mentalits. On leur demande rarement leur opinion. Elles nont donc pas lhabitude de parler de leurs problmes , explique Shirley Richard. Les activits leur permettent de se faire entendre et dagir pour la communaut .

    Rokhaya Ndoye et ses amies de lAFEME comprennent mieux que quiconque limportance du leadership chez les filles de leur ge.

    Non seulement pour elles-mmes, mais pour lensemble de la com-munaut. On veut un meilleur dveloppement de notre quartier et venir en aide aux enfants en difficult , dit-elle. Les filles chez nous rencontrent beaucoup de problmes. On doit [leur] appren-dre connatre leurs droits et leurs devoirs.

    Les deux reprsentantes de lAssociation sont venues au Canada lautomne pour rencontrer les quipes de Carrefour et

    de la Table des groupes de femmes de Montral (TGFM), un partenaire canadien actif dans limplication citoyenne et poli-

    tique des jeunes femmes. Lors de leur sjour, Maymouna Diop et Rokhaya Ndoye ont notam-ment eu la chance de rencontrer de nombreux autres groupes communautaires, de sinspirer de leurs activits dengagement et de participer la Marche mondiale des femmes.

    Pour la prsidente de la cellule jeunes filles, lavenir est porteur de promesse et dambition. Je veux devenir une grande femme daffaire. Je veux devenir quelquun dimportant () pour aider les enfants de la rue et retaper les quartiers de Dakar , conclut Rokhaya Ndoye.

    Des carrefouristes et lAFEME inspirent une nouvelle gnration de militantes des droits des femmes

    Rokhaya Ndoye et ses amies de lAFEME comprennent mieux que quiconque limportance du leadership chez les filles de leur ge.

    Non seulement pour elles-mmes, mais pour lensemble de la communaut. et venir en aide aux enfants en difficultnous rencontrent beaucoup de problmes. On doit [leur] apprendre connatre leurs droits et leurs devoirs.

    Canada lautomne pour rencontrer les quipes de Carrefour et

    ne pas les associer? On ne va pas rester les mamans seulement dans lassociation , se souvient Madame Diop, responsable du

    Il faudra attendre trois ans et larrive de lquipe de Carrefouristes QSF pour voir le programme vritablement se mettre en activit. Et

    : sensibilisation dans les coles, causeries, rencontres avec des femmes influentes de la scne politique et sociale, formations la prise de parole en public et au

    Notre arrive a surtout permis dapporter un vent de nouveaut et une meilleure visibilit pour lAssociation ,

    faire entendre et dagir pour la communaut . Rokhaya Ndoye et ses amies de lAFEME comprennent mieux , se souvient Madame Diop, responsable du

    Il faudra attendre trois ans et larrive de lquipe de Carrefouristes QSF pour voir le programme vritablement se mettre en activit. Et

    : sensibilisation dans les coles, causeries, rencontres avec des femmes influentes de la scne poli-tique et sociale, formations la prise de parole en public et au

    Rokhaya Ndoye et ses amies de lAFEME comprennent mieux que quiconque limportance du leadership chez les filles de leur ge.

    Non seulement pour elles-mmes, mais pour lensemble de la communaut. et venir en aide aux enfants en difficultnous rencontrent beaucoup de problmes. On doit [leur] apprendre connatre leurs droits et leurs devoirs.

    Canada lautomne pour rencontrer les quipes de Carrefour et

    On veut quelles aient plus

    confiance en elles, quelles

    puissent prendre des dcisions

    pour elles-mmes, () et

    prendre les places qui leur

    reviennent de droit Maymouna Diop, responsable du

    programme jeunes filles lAFEME.

    Que lon consacre deux annes de sa vie faire du volontariat dans un autre pays, deux jours aider dans sa ville, ou deux heures rendre service un voisin, tous les moyens sont bons pour donner aux autres et senrichir par la mme occasion. Paradoxalement, dans le monde du volontariat, on reoit au bout du compte tout autant quon donne.

    - Lawrence Hill, crivain, Niger 1979; Cameroun 1981; Mali 1989

    par Nicolas Gersdorff

    er les Canadiens agir en citoyens du monde aptes trouver de meilleures solutions aux enjeux complexes tant outre-mer quici au Canada. Je me suis jointe au conseil dadministration de Carrefour en tant quadministratrice bnvole, parce le travail de lorganisation minspirait grandement. Ce fut une exprience extrmement enrichissante!

    Le modle de changement mis de lavant par Carrefour est remarquable. Il consiste crer des syner-gies entre les cultures et les communauts, grce lchange de personnes, dides, de ressources et de solutions. Cest une action dynamique qui amne les gens travailler ensemble pour cerner des faons nouvelles et originales de renforcer les collectivits.

    Quil sagisse de rduire la violence faite aux femmes ou de renforcer lautonomie financire des gens, je lai constat sur le terrain, Carrefour fait toute une diffrence!

    Je sais que mon don mensuel contribue crer un changement durable et cest trs gratifiant!

  • 4 | w

    ww

    .cc

    iorg

    .ca

    !

    ccI reoit laide de lAgence canadienne du dveloppement international (ACDI), du Ministre des Relations internationales du Gouvernement du Qubec, de bailleurs de fonds gouver-nementaux et non gouvernementaux et de donateurs et donatrices de par le monde. sankofa est publi deux fois lan pour les anciens et anciennes, et les amis et amies de Carrefour canadien international. Envoyez-nous vos commentaires, vos ides ou une lettre. Directrice gnrale:KarenTakacsDirectrice des relations extrieures : Christine Campbell coordination et rdaction : Candice OGrady

    services linguistiques et rdaction : Nicolas Gersdorff contributions : Matt Watson,IdrissaKonephotos : courtoisie de ABANTU for Development (couverture), courtoisie de Association jeunesse action Mali (mdaillon de couverture, 2), courtoisie de WiLDAF (2), courtoisie de Elisabeth Nicol (2), Nicolas Gersdorff (3), courtoisie de SuzanneGibson.Direction artistique:WiolettaWesolowski,VisualConceptsbureau de Toronto de Carrefour canadien international : 49, rue Bathurst, bureau 201, Toronto, ON M5V 2P2 ; tl. : 416.967.1611 ; 877.967.1611 ; tlc. : 416.967.9078 ; courriel : [email protected] de Montral : 3000, rue Omer-Lavalle, Suite 126, Montral, H1V 3R8 ; tl. : 514. 528.5363 ; courriel : [email protected]

    reoit laide de lAgence canadienne du dveloppement

    Je suis une main de fer dans un gant de velours, quand vient le temps de planifier des vnements, lance joyeusement Patsy

    George en faisant allusion lvnement de financement Banking on Women

    quelle a organise pour Carrefour en collaboration avec un comit de bnvoles

    dvous Vancouver. Cest le legs dannes passes grer des budgets dans

    la fonction publique.

    Gant de velours , peut-tre, mais main de fer ? Lexpression parat

    plutt incongrue pour qualifier cette femme de 1 m 57, la longue chevelure

    dsormais strie de gris et enroule dans son ternel chignon, qui maccueille

    avec tant de chaleur que jai le sentiment dtre la personne la plus importante

    la ronde. Et je constate rapidement que je ne suis pas la seule. nen

    pas douter, Patsy est une force vive sur laquelle on peut compter, une force

    dtermine travailler pour le bien commun.

    Lvnement Banking on Women, qui mettait en vedette lauteur succs

    Lawrence Hill, affichait complet deux semaines avant sa tenue en octobre et a

    permis damasser plus de 12 000 $ pour le travail de Carrefour auprs des femmes

    en Afrique de lOuest. Patsy, prsidente de lvnement et membre du conseil dadministration

    de Carrefour, espre que le succs de cet vnement incitera dautres supporteurs de Carrefour

    faire de mme au sein de leur collectivit.

    Ceci nous amne aborder la question du leadership, un sujet que Patsy connat fond.

    Depuis son migration de lInde vers le Canada il y a 50 ans, elle a men une remarquable car-

    rire en tant que travailleuse sociale et fonctionnaire. Elle a notamment exerc les fonctions de

    directrice du multiculturalisme au gouvernement de la Colombie-Britannique. Elle a consacr sa

    vie lautonomisation des communauts. Jen retire une joie immense, dit-elle. Lengagement

    fait partie intgrante de la citoyennet Jouer un rle actif au sein de la collectivit donne un

    sens la vie.

    En tant que bnvole, elle a uvr aux cts des femmes immigrantes, des minorits

    visibles et des Premires nations la dfense de leurs droits. Cest une passion qui lanime

    profondment. Aider les autres, cest pour moi un devoir sacr, explique Patsy. Cest le dfi

    qui mattise Je reviens notre vision au sein de Carrefour, Un seul monde Nous sommes

    inextricablement lis les uns aux autres.

    70 ans, me dit-elle, le temps qui lui reste est limit. Elle doit canaliser ses efforts. Son

    engagement indfectible en tant que bnvole lui a valu, entre autres reconnaissances, lOrdre

    du Canada. Elle oriente maintenant ses efforts vers ldification dune communaut plantaire.

    Liste dachats

    de Larry

    Mre Club

    s dautonomisat

    ion

    des filles

    Soeur Femm

    es entrepreneure

    s en

    Afrique de lOue

    st

    Frre Forma

    tion juridique a

    u

    Zimbabwe

    Nice Partic

    ipation politique

    des femmes au

    Ghana

    Il nest jamais trop tt pour commencer ses achats des FtesDcouvrez le nouveau catalogue de fabuleux cadeaux thiques des Ftes de CCI!

    Les conditions de vie sont si prcaires. Comment pourrais-je rester l les bras croiss

    et jouir de ma retraite? demande-t-elle. Nous sommes tous interrelis, nous avons une

    responsabilit commune les uns envers les autres.

    Non seulement Patsy est-elle membre du conseil dadministration de Carrefour canadien

    international, mais elle est aussi directrice et fondatrice de la Stephen Lewis Foundation,

    fire membre de la section Grandmothers for Africa de la fondation, et prsidente de la section

    de Vancouver de lAssociation canadienne pour les Nations unies.

    En tant quadministratrice, jai notamment la responsabilit de recueillir des fonds,

    ajoute-t-elle. Je peux le faire de diverses faons. Je peux faire moi-mme un don, je peux

    ouvrir des portes dans ma communaut et je peux tenir un vnement, la fois pour amasser

    quelques dollars, mais aussi pour sensibiliser le public par rapport lorganisation et aux causes

    quelle dfend.

    Pour Patsy, le leadership, cest le courage dagir et de mobiliser les gens.

    Trouvez une cause qui vous tient cur et parlez-en une ou deux personnes autour

    de vous membres de votre famille ou collgues et voyez ce que vous pouvez faire ensemble.

    En mergera, comme Patsy la dmontr grce son propre leadership, une communaut de

    citoyens intresss et engags, laise de bousculer le statu quo.

    Quoffre Lawrence Hill aux Ftes cette anne?

    aPP

    uYer

    lau

    tono

    mie

    cette anne, aux Ftes, offrez aux vtres un cadeau qui redonne . Prts des micro-entreprises pour les femmes de Bolivie, clubs dautonomisation des filles au Swaziland et au Zimbabwe, formation de parajuristes bnvoles au Ghana autant de cadeaux qui appuieront des programmes novateurs lintention des femmes et des filles!

    Si vous vous demandez quoi offrir un tre cher, si vous voulez offrir un cadeau thique qui change

    des vies, songez appuyer Carrefour, nos partenaires et les nombreuses femmes et filles qui bnficieront

    de votre gnrosit.

    Pour tous les cadeaux que vous offrirez, en votre nom ou en celui de quelquun dautre, vous recevr-

    ez un reu des fins fiscales. Si vous achetez un cadeau au nom dune autre personne, celle-ci recevra

    une carte personnalise leffigie du don que vous avez fait en son honneur.

    En offrant un tel cadeau durant les Ftes, vos amis, votre famille et vous-mme aiderez crer un

    monde plus quitable et durable.

    Dcouvrez notre catalogue de cadeaux uniques en ligne www.cciorg.ca ou communiquez directement avec shobi sivaraj au 1-877-967-1611 poste 288.

    Il ny a pas de meilleur sentiment que celui de faire un cadeau qui compte vraiment. Cette anne, joffrirai mes amis et ma famille un cadeau qui redonne de Carrefour canadien international. Il ny a pas de meilleure faon de rendre le temps des Ftes plus significatif. Sil vous plat, faites comme moi. Aidez rpandre ce sentiment en apportant de lespoir et des opportunits pour les femmes et les filles vivant dans les pays pauvres travers le monde!

    Lawrence Hill, Patron dhonneur de Carrefour canadien international (Niger 1979, Cameroun 1981, Mali 1989) et auteur prim de The Book of Negroes.

    LE LEADERshIp IncARn portrait de Patsy George, bnvole de Carrefour

    par Christine Campbell

    Agence canadienne de dveloppement international

    Canadian International Development Agency

    Programme/projet/activit ralis avec lappui financier du gouvernement du Canada agissant par lentremise de lAgence canadienne de dveloppement international (ACDI)

    Nom du titulaire

    Numro de carte

    Signature

    Date dexpiration m m a a

    Veuillez dbiter ma carte de crdit :

    MasterCard American Express

    Visa

    Nom

    Addresse

    Ville

    Province Code postal

    Tlphone

    Courriel Vous pouvez faire votre don aujourdhui en remplissant le formulaire et en nous le faisant parvenir dans lenveloppe praffranchie ci-jointe. Pour faire un don par carte de crdit, vous pouvez nous envoyer le formulaire dment rempli par tlcopieur au 416.967.9078, nous appeler au 877.967.1611, poste 0, ou effectuer votre don en ligne www.cciorg.ca

    ouI, Je veux devenir donateur mensuel. Je minscris! Je veux faire un don mensuel de :

    10 $ 20 $ 50 $ Autre $

    Veuillez prlever le montant de mon compte bancaire le 15e jour du mois. Je joins un chque ANNUL

    Veuillez dbiter ma carte de crdit

    Je ne peux devenir donateur mensuel actuelle-ment, mais jaimerais faire un don unique de :

    40 $ 100 $ 250 $ Autre $ (Jinclus un chque lordre de Carrefour canadien international.)

    Je souhaite faire mon don laide de la carte de crdit indique ci-dessus.

    Jaimerais recevoir de linformation sur les modalits dun legs Carrefour canadien international.