Rvision du Plan de Rponse Stratgique pour le Cameroun ...?Web viewRvision du Plan de Rponse...

download Rvision du Plan de Rponse Stratgique pour le Cameroun ...?Web viewRvision du Plan de Rponse Stratgique pour le Cameroun 2014-2016 - Avril 2014 (Word)

of 110

  • date post

    19-Feb-2018
  • Category

    Documents

  • view

    232
  • download

    6

Embed Size (px)

Transcript of Rvision du Plan de Rponse Stratgique pour le Cameroun ...?Web viewRvision du Plan de Rponse...

Rvision du Plan de Rponse Stratgique pour le Cameroun 2014-2016 - Avril 2014 (Word)

PLAN DE REPONSE STRATEGIQUECameroun

CamerounPLAN DE REPONSE STRATEGIQUE

2014-2016

Cameroun

Revis Avril 2014

labor par le BCR pour le compte de l'quipe humanitaire pays (EHP)

Rsum

PRIODE:

Janvier 2014 Dcembre 2016

21 millions population totale

6,1 millions nombre approximatif de personnes ncessitant une aide humanitaire

Principales catgories de personnes dans le besoin:

Source: Estimations groupes sectorielles Avril 2014.

Objectifs stratgiques

1. Recueillir les donnes sur les risques et les vulnrabilits, les analyser et intgrer les rsultats dans la programmation humanitaire et de dveloppement.

2. Soutenir les populations vulnrables mieux faire face aux chocs en rpondant aux signaux dalerte de manire anticipe, rduisant la dure du relvement post-crise et renforant les capacits des acteurs nationaux.

3. Fournir aux personnes en situation durgence une assistance coordonne et intgre, ncessaire leur survie

Mesures prioritaires

Les mesures prioritaires pour linscurit alimentaire consisteront en la fourniture dune assistance alimentaire durgence aux populations (notamment aux nouveaux rfugis centrafricains qui affluent au Cameroun depuis le debut de lanne) et en la distribution des semences et dengrais. Un accent sera mis sur lappui au relvement conomique et la rsilience sociale des femmes et jeunes filles rendues vulnrables linscurit alimentaire du fait des catastrophes naturelles dans les zones dintervention.

Dans le domaine de la malnutrition les priorits sont: la prise en charge des cas de malnutrition aige dans tous les districts des rgions du Nord et de lExtrme-Nord, et en priorit dans les districts qui accueillent des rfugis dans lAdamaoua et lEst; lintgration effective de la prise en charge de la malnutrition aige svre dans le paquet dintrants, prestation de service et suivi intgr du systme de sant; et la mise en place dun systme de surveillance nutritionnelle solide en collaboration avec le secteur sant.

Dans le secteur de lEau, lHygiene et lAssainissement, il sagira: dameliorer lacces leau potable dans les communauts, les sites de regroupement des populations deplaces et rfugies, et les centres de sant intgrant la prise en charge des enfants mal nourris; daccroitre lacces lassainissement de base tant en milieu communautaire, scolaire, hospitalier que dans les sites de regroupement des populations vulnerables; promouvoir les bonnes pratiques dhygiene en milieu communautaire, scolaire, hospitalier et dans les sites des rfugis. Un accent sera mis sur les mesures prventives et de risposte lpidmie de cholra accentus au niveau des districts transfrontaliers et des sites accueillant les dplacs et refugis.

BESOINS HUMANITAIRES PRIORITAIRES

1 Assistance nutritionnelle et scurit alimentaire

2 Protection des rfugis

3 Rduction de la vulnrabilit et renforcement des capacits de rsilience.

APERU DES BESOINS HUMANITAIRES: https://wca.humanitarianresponse.info/fr/sahel-hno-srp-2014

Dans le secteur Sant, il sagira doffrir aux populations les soins mdicaux essentiels de base; assurer la gestion des flambes pidmiques au sein des populations locales et des rfugiesnotamment celles de cholra, poliomylite, et rougeole ; assurer aux rfugies les soins obsttricaux nonataux essentiels durgence (SONEU) et PTME; les services de Planning Familial; soutenir la prise en charge des maladies favorisant ou associes la malnutrition dans loptique damliorer les dlais de gurison et rduire la ltalit; faciliter la rfrence/contre rfrence des malades graves vers des structures de refrence; renforcer linfrastructure et le plateau technique des formations sanitaires; renforcer la surveillance pidmiologique pour une dtection prcoce des flambes pidmiques; intgrer la surveillance de la malnutrition dans la surveillance intgre des maladies et riposte et les dclarations hebdomadaires; assurer les soins obsttricaux de base et contraceptifs aux femmes refugies (accouchement); assurer la prvention de la transmission des IST et du VIH/Sida; mener des activits de mitigation de risque des flambes pidmiques: cholra, poliomylite, rougeole, paludisme; les risques danemie et de paludisme chez la femme enceinte, de renforcer les capacits de prparation et de gestion des urgences des autorits sanitaires des rgions de lExtrme-Nord et du Nord; apporter une rponse urgente et approprie aux femmes et filles victimes de violences et plus spcifiquement les violences sexuelles et les VBGen assurant notamment la prise en charge mdicale des cas et psychosociale des victimes; la prvention et le traitement des IST/VIH. Pour ce faire, les sites d'intervention prioritaires concernerontles districts de sant, les Centres de Traitement de la malnutrition (CNA), les dlgations rgionales, et les sites acceuillant les populations dplaces. Loffre des services de sant couvrira la fois les populations dplaces et les populations htes dans les crises au cours desquelles on enregistre des dplacements des populations et des rfugis.

En raison de la crise en Rpublique Centrafricaine (RCA) et linsecurit dans les regions frontalires du Nigria, le Cameroun accueille une population importante de rfugis, ressortissants des pays tiers et retourns. Ce plan de rponse stratgique a t revis pour prendre en compte les nouveaux besoins humanitaires lis a limpact regional de la crise en RCA et pour aligner la reponse lappel inter-agence pour les rfugis, coordon et lanc par le HCR le 16 avril 2014. En total, 100 000 rfugis et 30 000 ressortissants des pays tiers et retourns camerounais seront cibls par la rponse durgence au courant de 2014. Pendant ce temps, une rponse durgence sera fournie aux rfugis nigrians dans lExtrme-Nord ainsi quaux nouveaux rfugis centrafricains qui continuent fuir les conflits, les exactions et les violences dans leur pays. Compte tenu du grand nombre d'arrives et de la capacit limite des services sociaux existants et des ressources naturelles, les partenaires mettent en oeuvre une assistance multisectorielle (la protection, les abris, la sant, lalimentation, la nutrition, lducation, les questions de genre et violences sexuelles, de l'eau et de l'assainissement) dans les zones hbergeant et accueillant les rfugis, les ressortissants des pays tiers et les retourns au Cameroun, plus particulirement dans les rgions de lEst, et de lAdamaoua. Les rfugis et une partie de la population hte (les personnes les plus vulnrables) bnficieront des activits pour renforcer leurs capacits et amliorer leur autonomie. Outre les rfugis centrafricains, de nombreux autres ressortissants de pays tiers ont besoin dassistance afin damliorer leurs conditions dans les sites de transit et pour lorganisation de leur transport vers leurs pays dorigine. Pour les retourns Camerounais ils ont besoin dune aide la rintgration.

lments de l'intervention

Les rgions de lExtrme-Nord, du Nord, de lEst et de lAdamaoua constitueront les zones dintervention prioritaires pour la rponse aux besoins humanitaires dans le pays. Toutefois, et sagissant particulirement des pidmies, la rponse pourrait inclure quelques rgions de la partie mridonale du pays les plus risque.

Pour chaque type de vulnrabilit, les populations dans le besoin et les populations cibles ont t estimes sur la base de lvaluation des besoins et des capacits de rponse des diffrents secteurs interpells. Pour lensemble des vulnrabilits retenues dans ce plan, la proportion de la cible au sein des personnes dans le besoin a t retenue en tenant compte de la couverture des interventions.

Pour la rduction de la vulnrabilit et pour lutter contre linscurit alimentaire et btir la rsilience des communauts 50 000 femmes et jeunes filles organises en 25 coopratives de production seront appuyes pour dvelopper des activits de production, transformation, et commercialisation au sein des communauts dans les rgions du Nord et de lExtrme-Nord, permettant damliorer le revenu des mnages eu gard la dstructuration du tissu social due aux mouvements des populations. Des activits de solidarit, socio-culturels et de divertissement seront soutenues afin de btir la rsilience sociale et contribuer au mieux vivre des communauts dplaces et celles daccueil.

Le nombre de personnes en besoin de prise en charge nutritionnelle a t fix 198 291 cas de malnutrition aige chez les enfants de moins de 5 ans attendus et 42 714 cas pour les femmes enceintes et allaitantes. Tenant en compte la couverture des interventions (90% pour la prise en charge de la malnutrition aige svre et 70% pour la modere) en nutrition et les capacits des acteurs du secteur, le nombre de personnes cibles est de 152,036 cas de malnutrition aige chez les enfants et 38,358 pour les femmes.

Dans le cadre de la crise humanitaire relative une pidmie (cholra,..) 201 000 personnes (dont 51% femmes) vivant dans les communauts sont identifies comme personnes les plus risque du fait de leffet conjugu de leur localisation dans les zones fort risque de cholra et des mauvaises pratiques dhygiene et dassainissement. A cette population locale, viendra sajouter environ 100 000 personnes rfugis et 30 000 migrants provenant de la RCA. La rponse aux innondations cible 10 000 personnes deplaces, constitues 51% des femmes.

Dans le cadre de la crise humanitaire en RCA, les pays avoisinants dont le Cameroun font face un afflux de rfugis et de ressortissants des pays tiers ayant besoin de protection et dassistance. Le nombre de rfugis centrafricains sur le territoire avant decembre 2013 tait estim 92 000. Entre janvier et fin-avril 2014, plus de 78 000 nouveaux rfugis centrafricains ont t enregistrs. On estime que ce chiffre devrait atteindre 100 000 dici fi