Rأ‰SUMأ‰ DES RECHERCHES SUBVENTIONNأ‰ES EN 2016 Rأ‰SUMأ‰ DES RECHERCHES...

download Rأ‰SUMأ‰ DES RECHERCHES SUBVENTIONNأ‰ES EN 2016 Rأ‰SUMأ‰ DES RECHERCHES SUBVENTIONNأ‰ES EN 2016 2 Rأ©sumأ©s

of 20

  • date post

    28-Sep-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Rأ‰SUMأ‰ DES RECHERCHES SUBVENTIONNأ‰ES EN 2016 Rأ‰SUMأ‰ DES RECHERCHES...

  • RÉSUMÉ DES RECHERCHES SUBVENTIONNÉES EN 2016

  • RÉSUMÉ DES RECHERCHES SUBVENTIONNÉES EN 2016 2

    Résumés des recherches subventionnées en 2016

    La recherche sur le cancer comporte diverses activités et de

    nombreux secteurs d’études scientifiques, le cancer n’étant pas

    une maladie unique mais bien une multitude de maladies, chacune

    ayant ses propres sous-types et troubles connexes. Lorsque nous

    pensons à trouver un remède aux cancers du sang, nous tentons

    en vérité de comprendre 137 formes de cancer du sang et troubles

    connexes et de leur trouver des traitements efficaces.

    Dès lors, on comprend que la recherche progresse lentement

    en tenant compte de chacun des aspects du cycle de recherche.

    Chaque année, la Société de leucémie et lymphome du Canada

    réunit un nouveau groupe d’experts médicaux qui a pour tâche

    d’examiner les projets de recherche canadiens qui sont les plus

    prometteurs pour l’avancement de notre compréhension des

    différents cancers du sang, la capacité de tester de nouveaux

    traitements et pour trouver un jour des solutions définitives.

    En 2016, notre panel de révision scientifique a sélectionné 16 projets

    de recherche menés par des scientifiques—des chercheurs bien

    établis et des nouveaux venus—qui travaillent dans différents centres

    de cancérologie d’un bout à l’autre du pays. Nos subventions de

    fonctionnement touchent la recherche fondamentale et la recherche

    translationnelle qui vise à prévenir, détecter et traiter les cancers

    du sang.

    Les récipiendaires de nos subventions de fonctionnement

    pour 2016 sont, en ordre alphabétique :

  • RÉSUMÉ DES RECHERCHES SUBVENTIONNÉES EN 2016 3

    Remise en question de la théorie des cellules souches dans les leucémies humaines aiguës Des tests effectués sur les cellules humaines leucémiques chez des souris immuno- déficientes constituent l’approche de pointe pour comprendre leur comportement in vivo et analyser leurs possibilités de greffe et d’autorenouvellement. Au cours des 20 dernières années, les données générées par de tels modèles nous ont amenés à croire qu’un sous-ensemble de cellules, appelées cellules souches leucémiques, est au sommet de la hiérarchie des tumeurs. Toutefois, nos récents résultats remettent en question ce dogme et de nouvelles technologies de séquençage nous aideront à le vérifier.

    Élucider la pathogénèse et les cibles en aval dans la LMA induite par NUP98-NSD1 La leucémie myéloïde aiguë (LMA) est un cancer du sang agressif qui nécessite de meilleurs traitements. Nous utiliserons le poisson zèbre pour déterminer pourquoi les enfants présentant une anomalie génétique nouvellement découverte ont une forme particulièrement mortelle de LMA. Nous insérerons NUP98-NSD1 et des gènes de cancer humain FLT3 dans des poissons zèbres. Nous étudierons comment ces gènes affectent le développement du sang entraînant la leucémie. Des composés qui restaurent le développement normal du sang chez ces poissons pourraient représenter de nouveaux traitements pour la leucémie.

    Définir les déterminants épigénétiques du SMD à la LMA vers de nouvelles approches thérapeutiques La leucémie touche et affecte des milliers de familles canadiennes. Toutefois, le développement de traitements efficaces est limité par une compréhension incomplète de la façon dont les cellules sanguines normales deviennent leucémiques. En utilisant notre système modèle récemment créé, où le sang normal peut progressivement se transformer en leucémie, nous cherchons à comprendre les étapes qui contribuent à l’apparition de la leucémie et nous utiliserons les caractéristiques modifiées pour définir de nouveaux médicaments qui préviendront le déclenchement même de la maladie.

    Dr Frédéric Barabé Université Laval

    Québec (Québec)

    Dr Jason Berman IWK Health Centre

    Halifax (Nouvelle-Écosse)

    Dr Mick Bhatia Université McMaster

    Hamilton (Ontario)

  • 4

    Rôle de la biogenèse et de la mitophagie des mitochondries dans les cellules souches de la LMA La leucémie myéloïde aiguë (LMA) est une forme agressive de cancer du sang qui tue plus de 1 000 personnes chaque année au Canada. Les traitements actuels sont souvent inefficaces parce qu’ils ne parviennent pas à tuer un type particulier de cellules appelées cellules souches leucémiques. Les études que nous proposons étudieront le fonctionnement des mitochondries, les usines productrices d’énergie de la cellule, dans les cellules souches leucémiques et exploreront de nouvelles stratégies pour détruire ces cellules en ciblant les mitochondries.

    Modulation de la costimulation rationnelle pour l’immunothérapie adoptive Le traitement du cancer du sang à l’aide de cellules immunitaires « éduquées » au préalable en laboratoire est très prometteur. Toutefois, certaines limitations doivent être surmontées avant que cette forme de traitement n’atteigne son plein potentiel. Cette proposition concerne la modulation de certains signaux que reçoivent les cellules immunitaires, en laboratoire et in vivo, afin qu’elles acquièrent les meilleures caractéristiques pour reconnaître et tuer les cellules leucémiques.

    Rôle de MYC dans un nouveau modèle de novo de LMA humaine induite par MYC Le rôle de modifications génétiques spécifiques dans les cellules leucémiques des patients est difficile à étudier à cause des nombreuses autres mutations qui sont généralement présentes. Nos chercheurs ont récemment découvert une méthode pour recréer de manière expérimentale la leucémie humaine en forçant des cellules sanguines précurseurs humaines normales à surexprimer un seul gène largement impliqué dans la leucémie humaine. Ils analyseront maintenant les cellules et molécules affectées et identifieront ainsi des cibles importantes à tester plus tard dans les cellules des patients.

    Dr Steven Chan Hôpital Princess Margaret

    Toronto (Ontario)

    Dr Jean-Sébastien Delisle Centre de recherche de l’Hôpital

    Maisonneuve-Rosemont Montréal (Québec)

    Dre Connie J. Eaves British Columbia Cancer Agency

    Vancouver (Colombie-Britannique)

    RÉSUMÉ DES RECHERCHES SUBVENTIONNÉES EN 2016

    Déterminants de la pénétration oncogénique des mutations TET2 chez les personnes vieillissantes L’incidence des cancers du sang augmente grandement avec l’âge. Toutefois, il n’existe aucun test pour identifier les personnes à risque. Nous avons documenté une mutation dans un gène appelé TET2 chez un petit nombre de personnes vieillissantes. Parce que ce gène est fréquemment muté dans les cancers du sang chez les personnes plus âgées, nous croyons qu’il pourrait être un facteur prédisposant. Pour prouver notre hypothèse, nous devons étudier un grand nombre d’individus et voir s’ils développement de tels cancers avec le temps. Heureusement, nous avons commencé notre étude il y a 10-15 ans avec plusieurs milliers de sujets. Nous serons donc en mesure de répondre à cette question dans peu de temps. Si notre hypothèse se vérifie, nous pourrons identifier les personnes à risque de cancer du sang comme c’est le cas pour d’autres cancers tels que le cancer de la prostate, du côlon ou du sein.

    Dr Lambert Busque Hôpital Maisonneuve-Rosemont

    Montréal (Québec)

  • 5

    Un point de référence développemental dans les cellules Pro-T et la leucémie aiguë La leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) est le cancer du sang le plus répandu chez les enfants et 25 % de ces cancers trouvent leur origine dans les cellules T (LLA à cellules T). Environ 20 % des enfants atteints et 60 % des patients adolescents et adultes succombent à cette maladie. De plus, même si la maladie a un bon pronostic chez les enfants et que les traitements atteignent un taux de guérison à long terme de 80 %, les effets secondaires graves des composés de chimiothérapie présentement utilisés imposent aux patients et à leurs proches un lourd fardeau. Il est urgent d’identifier des composés qui ciblent plus précisément les cellules leucémiques et épargnent les cellules normales. À cet effet, nous avons utilisé une approche multiniveau pour identifier l’ensemble des altérations moléculaires qui entraînent la LLA à cellules T, avec pour objectif ultime l’identification de composés ayant des propriétés pharmaco- logiques plus précises pouvant inhiber efficacement le maintien et la propagation des LLA à cellules T. Nous avons découvert un nouveau mécanisme qui contrôle l’apparition de la maladie, à cause des modifications d’un point de référence critique de contrôle de la qualité dans le développement des cellules T.

    Nous proposons une approche globale qui combinera la détection génomique, bio-informatique et basée sur les cellules à large échelle chez des modèles in vivo de LLA à cellules T pour identifier des médicaments plus précis. Notre recherche ouvre des possibilités de nouveaux traitements pour cette maladie.

    Inhibition de l’ARN polymérase mitochondrial dans la leucémie myéloïde aiguë La leucémie myéloïde aiguë (LMA) sur une voie énergétique des cellules particulière pour sa croissance et sa viabilité. Un enzyme, l’ARN polymérase mitochondrial, contr