Respiration Holotropique Et Psychotherapie Integrative

download Respiration Holotropique Et Psychotherapie Integrative

of 5

  • date post

    14-Dec-2014
  • Category

    Documents

  • view

    74
  • download

    2

Embed Size (px)

description

Interview de Patrick Baudin

Transcript of Respiration Holotropique Et Psychotherapie Integrative

MDECINE INTGRATIVE

lain Gourhant : Est-ce que vous pouvez nous parler de votre cheminement, srement trs intgratif, du mdecin de SAMU au thrapeute en respiration holotropique ? Patrick Baudin : Je ne sais pas pour quelles raisons je me suis inscrit en facult de mdecine, mais mon inconscient, lui, savait srement pourquoi, car aujourd'hui je suis trs heureux d'avoir fait ce cursus. la fin des tudes de mdecine, je me suis spontanment orient vers l'Urgence, d'une manire inconsciente aussi. J'ai donc travaill sept ans au SAMU d'un hpital universitaire. J'y ai tellement crois de choses fortes au niveau existentiel,

Patrick Baudin nous explique son parcours de mdecin devenant psychothrapeute en respiration holotropique (RH), nous raconte sa rencontre avec Stanislav Grof et nous introduit sa conception de la mdecine intgrant ses origines chamaniques.P. Van Eersel c'est d'ailleurs dans ce livre que j'ai entendu parler pour la premire fois de Stanislav Grof, de Frijhof Capra, de Ken Wilber, de tous ces gens qui ont trac de nouvelles voies dans les domaines de la physique, de la psychologie, de la philosophie, dans ce qu'il fut convenu d'appeler le nouveau paradigme. Ensuite, j'ai pris une anne sabbatique en Inde et en Australie, pour rflchir ce que je voulais faire. Cela n'a pas tout clairci, loin de l, car jai emport mes casseroles avec moi, bien videmment, et au retour, je me suis mis faire des remplacements de mdecine gnrale. Je me suis rendu compte que ce qui m'intressait le plus, c'tait d'couter, d'aller en profondeur avec les gens, plutt que prescrire des mdicaments mme sils ont aussi leur intrt, ce qui reste trs clair pour moi. Petit petit, j'ai pris conscience que j'tais plus intress par l'aspect psychologique des maladies que l'aspect somatique pour lequel j'ai perdu peu peu mes comptences, faute d'intrt. Pendant un week-end entier, j'ai entendu Stanislav Grof parler de la ralit en terme d'hologramme, et des diffrentes connexions entre chamanisme, mdecine, psychologie, philosophie, physique, spiritualit, religions, pratiques mditatives. C'tait extraordinaire pour moi, je me suis senti nourri de quelque chose que j'attendais depuis vingt ans. Le lendemain de ces deux jours de confrence, il tait propos de faire l'exprience de la respiration holotropique; l'poque, je nimaginais pas du tout ce que pouvait reprsenter une exprience de lcher prise. Je me suis mis hyperventiler consciencieusement, en faisant comme indiqu, et trs rapidement j'ai senti une espce d'inconfort, j'ai eu l'impression de ne plus pouvoir respirer, j'ai pris conscience que j'tais en train de ttaniser; la bouche, les mains, le thorax, le ventre, tout tait en tat de ttanisation complte! Javais la sensation horrible dtouffer compltement. J'ai eu vraiment peur, je me suis dit que j'allais perdre conscience et mourir, que j'allais perdre le contrle, tout ce qui m'effrayait le plus au monde et c'tait srement pour cela que j'tais l. Mais, j'ai tout de mme pens ce qu'avait dit Grof la veille et l'avant-veille : il s'agissait de faire confiance au processus . Il avait aussi longuement parl de mort et renaissance symbolique, de mort de l'ego. Donc, il y avait une partie de moi qui voulait se lcher et, en mme temps, une partie qui tait totalement effraye. J'ai perdu conscience compltement et quand je suis revenu la surface, j'tais dans un systme de lutte avec cinq ou six personnes sur moi que j'ai envoys bouler . Mais ce n'tait pas un geste que j'avais fait vraiment consciemment. Il s'est pass quelque chose d'extrmement fort au niveau

A

Interview du Dr Patrick Baudin :

la mort, la souffrance, la dchance et la blessure physiques, et tous les drames qui gravitent autour de tout cela, que j'ai beaucoup lu au sujet de la mort, de l'accompagnement des mourants, de la vie aprs la mort. J'ai lu entre autres Elisabeth Kbler Ross, Moody, La source noire deSANT INTGRATIVE N2-Mars/Avril 2008

Dr Patrick Baudin

AG :Racontez-nous votre rencontre avec Stanislav Grof et la respiration holotropique ? PB : En 1992, j'ai rencontr le Dr Stanislav Grof pour la premire fois Reims, dans un sminaire intitul Psychoses et Emergences Spirituelles. Dj cette intgration me plaisait ; imaginer qu'il pouvait y avoir un rapport entre psychose et spiritualit, tait quelque chose qui m'avait toujours sembl vident.36

la Respiration Holotropique, thrapie intgrative naturelleprinatal, une sorte de revcu du processus de naissance, o il fallait absolument que je me sorte de ce canal qui mcrasait tellement, pour venir l'air libre et enfin respirer normalement. Aprs cette lutte, je suis arriv dans une sorte de lumire...illuminante...de l'intrieur comme de l'extrieur, une lumire qui ma fait penser celle dcrite par les gens qui sortent des NDE (Near Death Experience : les expriences aprs la mort). En tout cas, j'ai eu l'exprience de venir la lumire en sortant de l'ombre et de renatre de manire trs claire. Au sortir de a, j'ai senti un battement dans ma poitrine qui n'tait ni un battement cardiaque, ni la respiration, mais une sorte de battement nergtique norme, toutes les 5 ou 6 secondes. Quelqu'un ensuite m'a pris dans ses bras et a tmoign plus tard de ce battement, qu'elle avait ressenti galement. nisation, qui peut aussi survenir spontanment dans le mme contexte dhyperventilation. Mais depuis que janime des stages de respiration holotropique, j'ai accompagn des centaines de gens en crise de ttanie et il est pour moi tout fait clair, comme pour tous les praticiens de la RH, que d'aller dans le problme, c'est aller dans sa rsolution, la ttanie n'tant qu'un processus d'autogurison des surtensions musculaires et tendineuses, correspondant des informations dactions vivre qui nont pas t suivies dactions : beaucoup de gestes retenus, de pulsions refoules, engrammes. Permettre la consommation de cette nergie contenue parfois depuis des annes, voire des dcennies, est une opportunit de gurison psychosomatique extraordinaire. diffrentes formes que peut prendre la vie spirituelle, et prciser de quoi on parle, car le sujet est brlant . Pour moi, il y a le religieux, c'est-dire le dogme, qui est l'organisation de la vie spirituelle. Ensuite, il y a la pratique spirituelle sous forme d'asctisme. Et, dans ces deux formes de spiritualit, c'est lego, le petit moi , qui tient les rnes, qui dit ce qu'il faut faire ou ne pas faire. Par contre, l'exprience mystique, c'est tout le contraire, l'ego s'abandonne compltement quelque chose de bien plus grand que lui, il accepte de se laisser dpasser par plus grand que lui, de se laisser immerger dans le Grand Mystre de la vie. Pour revenir mon parcours, j'ai donc fait une analyse jungienne pendant plusieurs annes, j'ai continu les expriences de respiration holotropique qui m'ont purifi de nombreuses tensions, de nvroses pnibles, des colres refoules, de chagrins profonds et trs anciens, de mes contradictions existentielles, et qui mont permis de dcouvrir mes pulsions de vie, mes pulsions sexuelles, mes pulsions de mort, mes besoins profonds, ma crativit, et mon lien au corps tout autant que mon lien au monde invisible. Ce fut prodigieusement intressant et prodigieusement transformant. Au terme de trois annes de travail sur moimme, pendant lesquelles jai galement fait la formation avec Grof aux Etats-Unis, jai commenc animer mes propres stages de Respiration Holotropique. C'est ce que j'attendais depuis longtemps, l'intgration de l'anthropologie, des diffrentes religions, du chamanisme, de la philosophie et de la mdecine... AG : Pendant un moment vous avez pratiqu ensemble le mdecine et la respiration holotropique, comment cela s'est-il pass ? PB : J'ai eu de gros ennuis avec le Conseil National de l'Ordre des Mdecins qui m'a radi troisMars/Avril 2008 - SANT INTGRATIVE N2

AG : C'est une exprience fondatrice pour vous... PB : Oui, il y a un avant et un aprs, et cette exprience a t d'autant plus fondatrice que pendant au moins cinq semaines aprs, j'tais dans un tat qui parait vraiment irrel au monde ordinaire : un sentiment profond, pntrant, total, d'amour inconditionnel pour tout ce qui vivait. Au niveau organique et physique, alors que j'tais arriv ce sminaire perclus de tensions, de spasmophilie, de pr-ttanie, constip, mal au dos, mal au cou, mal aux reins, mal partout, jai constat pendant ces cinq semaines, que j'avais rcupr un corps d'enfant, totalement indolore et dtendu, comme si j'avais t absolument compltement rgnr.

AG : C'est important ce que vous dites l, pour tous les spasmophiles qui lisent le journal... PB : Oui, le fait d'hyperventiler accentue bien sr le processus de tta-

AG : Nous reviendrons dessus plus en dtails, quand nous parlerons de la respiration holotropique et des troubles neuro-fonctionnels. En attendant j'aimerais que vous continuiez nous parler de ce chemin passionnant de votre vie professionnelle. Que s'est-il pass pour vous aprs cette exprience fondatrice ? PB : Aprs, mon vrai travail thrapeutique a commenc. C'est comme si j'avais t appt par cette exprience mystique, au sens d'tre dpass par le Grand Mystre, cela n'ayant rien voir avec le religieux, ou tant bien au del du religieux, je le prcise. AG : Que voulez-vous dire ? PB : Il faut tre bien clair sur les37

Stanislav Grof

MDECINE INTGRATIVE

MDECINE INTGRATIVE

Interview du Dr Patrick Baudinans cause de la Respiration Holotropique, tellement il ne supportait pas cette dmarche. Il estimait que la RH tait une pratique charlatanesque et honteuse pour la mdecine, n'ayant rien voir avec quoique ce soit de scientifique. Ils ont t trs radicaux, dautant plus que je me suis dfendu trs orgueilleusement et stupidement, du genre jai tout compris et vous ignorez toutes ces belles choses btement. Dure mais bonne leon pour mon ego. J'ai donc arrt la mdecine pendant trois ans pour exercer comme psychothrapeute. Au terme des trois ans, j'ai demand ma rintgra