Rennes Métropole « chiffres clés » 2017...CA de Grenoble CA Rouennaise CU de Strasbourg CU de...

of 80 /80
Rennes Métropole « chiffres clés » 2017 DÉPLACEMENTS ENVIRONNEMENT TOURISME SÉCURITÉ FISCALITÉ SOCIAL FORMATION EMPLOI ÉCONOMIE FONCIER HABITAT DÉMOGRAPHIE

Embed Size (px)

Transcript of Rennes Métropole « chiffres clés » 2017...CA de Grenoble CA Rouennaise CU de Strasbourg CU de...

  • Rennes Métropole« chiffres clés » 2017

    DÉPLACEMENTS

    ENVIRONNEMENT

    TOURISME

    SÉCURITÉ

    FISCALITÉ

    SOCIAL

    FORMATION

    EMPLOI

    ÉCONOMIE

    FONCIER

    HABITAT

    DÉMOGRAPHIE

  • 2017-015-EXT-109édition 31/12/2017

  • Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 3

    André CROCQVice-président de l’Audiar,Vice-président de Rennes Métropole en charge du suivi du SCoT, du développement durable et de l’animation territoriale

    « Issu des di� érents observatoires de l’Audiar, ce document « Rennes Métropole –Chi� res-clés », consolidé et fi abilisé au fi l des années, invite à une lecture systémique de la métropole dans son aire urbaine. Il permet également de comparer la trajectoire de notre territoire à celle des principales

    métropoles françaises. Pour aller plus loin dans ces comparaisons, le réseau national des agences d’urbanisme (FNAU) et leurs agglomérations respectives ont publié Métroscope en septembre dernier qui, sur la base d’une cinquantaine d’indicateurs, rend compte des dynamiques métropolitaines des 15 premières métropoles françaises.Dans cette nouvelle édition de « Rennes Métropole – Chi� res clés », plusieurs point saillants sont à noter. Tout d’abord, d’un point de vue démographique, on observe une accélération de la croissance de la population de Rennes Métropole (+ 1,4 % par an entre 2010 et 2015 contre + 0,8 % par an sur la période 1999-2010). Dans le reste de l’aire urbaine, la croissance démographique se stabilise au même niveau (+ 1,4 % par an entre 2010 et 2015 contre + 2,3 % par an sur la période 1999-2010). Rennes Métropole est ainsi une des métropoles les plus dynamiques avec Bordeaux Métropole, Nantes Métropole et Toulouse Métropole et bien sûr Montpellier Méditerranée Métropole. 2016 se caractérise également par un niveau remarquable des autorisations de construire, confi rmant ainsi la reprise constatée en 2015. Ce dynamisme est porté notamment par la Ville de Rennes avec 57 % des autorisations de loge-ment de Rennes Métropole. D’autre part, l’emploi salarié progresse de 1,8 % en 2016 dans Rennes Métropole créant ainsi plus de 3 000 emplois supplémentaires sur l’année, principalement dans le numérique (+ 930 emplois) et les services qualifi és aux entreprises (+ 550 emplois).On observe ainsi au cours de l’année 2016, une baisse des demandeurs d’emploi de catégorie A de 4,7 % (- 1 058 de-mandeurs d’emploi sans emploi). En revanche, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie B+C, c’est à dire ayant exercé une activité réduite, progresse fortement (+ 15 %), à mettre en parallèle avec une reprise de l’emploi intérimaire (+ 9,4 % en 2016). »

  • Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 4

    L’édition de décembre 2017...

    des «chiffres clés» actualise les indicateurs observables sur les 43 communes de Rennes Métropole. Il propose éga-lement une donnée de cadrage pour « l’aire urbaine » rennaise qui comprend 185 communes. Ces aires urbaines sont dé� nies à partir des données domicile-travail du recensement (*). La « zone d’emploi » constitue aussi une géographie de comparaison ; elle s’étend sur 261 communes. Sauf indication particulière, tous les indicateurs ont été calculés/recalculés sur les derniers périmètres of� ciels.

    Ce document vous suggère également une lecture ‘transversale’, à la fois par le croisement des thématiques, et aussi dans l’articulation des échelles, clé de la compréhension systémique des territoires et de leurs habitants. Certains indicateurs sont « tagués » pour indiquer que cet indicateur a aussi été retenu dans le cadre d’Observ’Agglo (Observation nationale en réseau FNAU/ADCF, initiée par les publications Baro’Métropole de Rennes et de Grenoble).

    Le second symbole indique que des données détaillées sont disponibles dans l’annexe, consultable au verso

    du présent document. Vous y trouverez aussi un accès vers une visualisation dynamique de certaines données.

    Très bonne lecture.

    * cf carte des territoires, page 56.

    A

    +

  • Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 5

    6 Démographie La population L’âge de la population La population active La répartition socio-professionnelle de la population La composition des ménages Le solde naturel La population étrangère

    13 Habitat Le parc de logements La construction de logements neufs Les ventes de logements Le marché locatif Le parc locatif social

    18 Foncier La maîtrise foncière Les zones d’activités dans Rennes Métropole Le marché des terrains à bâtir en individuel La consommation de l’espace

    22 Economie Le tissu économique Les créations d’établissements Les bâtiments d’activités Le marché des bureaux Le commerce L’agricuture

    28 Emploi L’emploi total sur la zone d’empoi de Rennes Les cadres des fonctions métropolitaines Les secteurs stratégiques de la sphère privée - Rennes Métropole La comparaison par zone d’emploi des secteurs stratégiques Le chômage Le marché du travails

    om

    ma

    ir

    e 34 Formation L’enseignement primaire L’enseignement secondaire L’enseignement supérieur

    37 Social Les bénéfi ciares du RSA Les revenus

    39 Fiscalité La contribution économique territoriale Les fi nances Le potentiel fi scal et la pression fi scale

    42 Mobilités Le trafi c aéroportuaire Les transports en commun La tarifi cation des transports en commun Le trafi c routier Les déplacements des résidents de l’agglomération rennaise

    47 Environnement La qualité de l’air Les déchets L’eau L’assainissement L’énergie

    52 Tourisme La capacité hôtelière

    53 Sécurité La délinquance Les accidents et les victimes

    55 Glossaire56 Carte des territoires

  • dém

    ogra

    phie

    Sur les 719 840 habitants que compte l’aire urbaine en 2015, 61 % habitent Rennes Métropole. L’aire d’infl uence de Rennes a gagné 142 450 habitants depuis 1999.

    Comme entre 1999 et 2010, la population de l’aire urbaine de Rennes a progressé de 1,4 % par an entre 2010 et 2015. Cependant, la croissance de Rennes Métropole a été plus marquée sur la période récente (+ 1,4 % contre + 0,8 % par an entre 1999 et 2010) alors qu’elle marque le pas dans le reste de l’aire urbaine (+ 1,4 % contre + 2,3 %).

    Avec 438 865 habitants, Rennes Métropole est la 13ème intercommunalité de France en termes de population.

    Rennes Métropole enregistre la 5ème plus forte croissance démographique entre 2010 et 2015, très proche des métropoles de Bordeaux, Nantes, Toulouse et Montpellier.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 6

    Nombre decommunes 2017

    Population au01/01/2015

    Rennes Métropole [M] 43 438 865

    Bordeaux Métropole [M] 28 773 542

    Toulouse Métropole [M] 37 755 882

    Nantes Métropole [M] 24 630 372

    Métropole Rouen Normandie [M] 71 489 428

    Strasbourg Eurométropole [M] 28 487 299

    Montpellier Médit.Métropole [M] 31 457 839

    Grenoble Alpes Métropole [M] 49 445 516

    Population Pop.leg.2015Pop.leg.

    2010Pop. RP

    1999Pop. RP

    1990Rennes 215 366 207 178 206 229 197 536

    RM(2) hors Rennes 223 499 202 579 167 604 136 995

    Rennes Métropole 438 865 409 757 373 833 334 531

    AU(3) hors RM 280 975 262 088 203 557 182 664

    Aire urbaine 719 840 671 845 577 390 517 195

    %1990/1999 1999/2010 2010/2015

    1982/1990 1990/1999 1999/2010 2010/2015

    -

    Taux d’évolution annuel moyen

    Sour

    ce :

    INSE

    E Re

    cens

    emen

    ts

    Comparaison avec d’autres [M]étropoles

    Sour

    ce :

    INSE

    E

    Sour

    ce :

    INSE

    E

    Sour

    ces

    : INS

    EE-R

    ecen

    sem

    ents

    (2) RM en 43 communes. (3) AU : aire urbaine, voir défi nition p. 56

    La populationComparaison de l’évolution annuelle moyenne (en %)

    A

    0

    +

  • dém

    ogra

    phie

    Le pic lié à l’accueil des étudiants pendant la durée de leurs études entre 20 et 24 ans apparait nettement. Entre 2009 et 2014, le nombre d’enfants de moins de 15 ans a nettement progressé sur Rennes Métropole.

    Avec le vieillissement des générations du baby-boom, l’indice de jeunesse diminue tendanciellement. L’arrivée de familles avec enfant(s), notamment dans les couronnes de l’aire urbaine, a atténué cette baisse.

    L’indice de jeunesse est en baisse dans toutes les métropoles. Rennes Métropole est parmi les plus jeunes du panel avec un indice de 1,23, juste derrière la métropole de Toulouse (1,25).

    L’indice de vieillissement est le rapport entre les personnes de 65 ans et plus et les jeunes de moins de 15 ans. Celui de Rennes qui s’élève à 0,83 est le plus faible du panel. Il est tendanciellement en hausse dans toutes les métropoles.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 7

    199920092014

    L’âge de la populationIndice de jeunessePart des moins de 20 ans sur la part des 60 ans et plus

    Pyramide des âges sur Rennes Métropole

    Indice de vieillissement des principales métropoles en 2014

    Sour

    ce :

    INSE

    E RP

    201

    4, 2

    009

    - Tra

    item

    ent A

    udia

    r Source : RP 2014, INSEE

    Source : RP 2014, INSEE

    AU : aire urbaine (cf p 4 et 54)

    +

    Indice de jeunesse des principales métropoles en 2014

    Source : RP 2014, INSEE A

  • dém

    ogra

    phie

    Plus de la moitié des élèves, étudiants de 15 ans et plus de l’aire urbaine de Rennes résident dans la ville-centre.

    Sur 10 habitants de Rennes Métropole de 15 ans et plus en 2014, 6 sont actifs et 2 retraités.

    La pyramide d’activité par âge de 2014 est peu différente des précédentes, sauf à son sommet qui s’élargit sous l’effet du vieillissement des baby-boomers.

    Compte tenu de la part importante des étudiants, la part des actifs dans les 15-64 ans de Rennes Métropole est dans la moyenne basse des métropoles.

    Source : RP 2014, INSEE

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 8

    2014

    Inactifs5,2 %

    Etudiants15,1 %

    Retraités21,3 %

    Actifs58,4 %

    Total100,0 %

    20142014

    Retraités ou préretraités

    Au foyerChômeurs

    Autres inactifsAu foyer

    Retraités ou préretraitésActifs

    Femmes

    Hommes

    Moyenne

    Elèves, étudiants,stagiaires non rénumérés

    Autres inactifs

    Elèves, étudiants,

    Actifs

    Hommes Femmes

    La population active

    Répartition par statut socio-professionnel de la population des 15 ans et plus en 2014

    Répartition par catégorie de la population des 15 ans et plus sur Rennes Métropole en 2014

    Poids des actifs dans la population des 15-64 ans en 2014 (en %)

    Source : RP 2014, INSEE

    Source : RP 2014, INSEE

    Source : RP 2014 INSEE

    Pyramide des activités par âge en 2014

    A

  • CA de Rennes

    CA de Montpellier

    CA de Grenoble

    CA Rouennaise

    CU de Strasbourg

    CU de Nantes

    CU de Toulouse

    CU de Bordeauxdém

    ogra

    phie

    En 2014, les communes de Rennes Métropole hors Rennes comptent davantage d’actifs que la ville-centre, la répartition par CSP reste cependant assez proche.

    En 2014, 52 % des actifs de Rennes Métropole sont cadres ou exercent une profession intermédiaire, 26,5 % sont employés et 16,5 % sont ouvriers. La part des cadres et professions intermédiaires a gagné 2 points alors que celle des ouvriers et employés a perdu 2,8 points par rapport à 2009.

    En 2014, Rennes Métropole compte 12 400 cadres et profes-sions intermé diaires de plus qu’en 2009, soit une progression de + 13 %. Dans le même temps, le nombre d’artisans, commerçants et chefs d’entreprises a augmenté de 1 286 (soit + 17 %) et les employés de 1 573 (soit + 3 %). En 2014, Rennes Métropole occupe le 3ème rang des métropoles en termes

    de part des cadres et professions intermédiaires dans les actifs, derrière les métropoles de Toulouse (55,2 %) et Nantes (52,8 %).

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 9

    Ouvriers16,5%

    Employés26,5%

    Cadres et pr. intermédiaires52,3%

    Agri., artis.4,8%

    test100,0%

    20142014

    OuvriersEmployésCadres et professions intermédiaires

    Agriculteurs, artisans,commerçants,Chefs d’entreprises

    2009-2014 2009-2014 2009-2014 2009-2014

    Agriculteurs,artisans,

    commerçants,chefs d’entreprises

    Cadres etprof. interméd.

    Employés Ouvriers

    La répartition socio-professionnelle de la population

    Répartition par catégorie socio-pr. de la population active en 2014 Répartition par catégorie de la population active de Rennes Métropole en 2014

    Part des cadres et professions intermédiaires en 2014 (en %)Evolution 2009-2014 sur Rennes Métropole

    Source : RP 2014, INSEE

    Source : INSEE

    Sour

    ce :

    RP 2

    014,

    INSE

    ESo

    urce

    : RP

    201

    4, IN

    SEE

  • dém

    ogra

    phie

    Au 1er janvier 2016, 78 % des ménages fi scaux rennais sont sans personne à charge contre 62 % dans les autres communes de la métropole.

    Le nombre de ménages fi scaux comptant plus de 3 personnes à charge est stable alors que celui sans personne à charge est en progression.

    Rennes Métropole se situe dans la moyenne du panel des métropoles en termes de nombre de personne par ménage. Cet indicateur est en baisse dans toutes les métropoles.

    Le nombre de personne par ménage est plus faible dans Rennes Métropole, et plus particulièrement à Rennes que dans les couronnes de l’aire urbaine rennaise.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 10 2016

    201620162016

    0 pers. àcharge

    De 1 à 2 pers. àcharge

    Plus de 2 pers.à charge

    Rennes 84 356 18 962 4 730RM hors Rennes 58 285 29 355 7 047Rennes Métropole 142 641 48 317 11 777

    20142014Nombre de personnes par ménageRennes 1,83

    RM hors Rennes 2,35

    Rennes Métropole 2,06

    AU99 hors RM 2,57

    AU hors AU99 2,47

    Aire urbaine 2,23

    France 2,24

    Sans personne à charge

    1 à 2 personnes à charge

    Plus de 3 pers. à charge

    La composition des ménages

    Evolution de la composition des ménages sur Rennes Métropole

    Source : TH, DGI

    Nombre de personnes par ménagedans les principales agglomérations en 2014

    Composition des ménages fi scaux (1) au 01/01/2016

    Sour

    ce :

    RP, I

    NSEE

    Source : TH, DGI

    Taille moyenne des ménages en 2014

    Rennes Métropole 43 communes

    (1) un ménage fi scal (hors p.à charge) peut comprendre 1 ou 2 personnes.

    AU : Aire urbaine version 2010 Source : RP 2014, INSEE

  • dém

    ogra

    phie

    En 2016, le nombre de décès poursuit sa lente progression. Le nombre de nais-sance se stabilise sur Rennes Métropole en 2016 mais poursuit sa décroissance dans le reste de l’aire urbaine (- 2,1 %). Le solde naturel de Rennes Métropole s’élève à 2 477 en 2016, en baisse de 4 % par rapport à 2015 mais reste à un niveau largement positif. Il contribue à 62,2 % du solde naturel de l’aire urbaine de Rennes, part en hausse.

    Le nombre de naissances domiciliées sur Rennes Métropole est stable en 2016 alors que le nombre de décès est en légère augmentation poursuivant ainsi la tendance haussière liée au vieillissement de la population.

    La croissance démographique de Rennes Métropole est portée à part égale par le solde naturel et le solde migratoire. Elle occupe la quatrième position du panel des métropoles pour chacun de ces indicateurs : derrière Toulouse, Grenoble et Montpellier pour le taux d’évolution lié au solde naturel, et derrière Montpellier, Bordeaux et Nantes pour la contribution du solde migratoire.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 11

    Naiss. 2015 Naiss. 2016 Décès 2016 Solde 2016

    Rennes 2 654 2 652 1 427 1 225

    RM hors Rennes 2 583 2 556 1 304 1 252

    RennesMétropole 5 237 5 208 2 731 2 477

    AU99 hors RM 2 286 2 239 1 047 1 192

    AU hors AU99 1 302 1 271 958 313

    Aire urbaine 8 825 8 718 4 736 3 982Naissances Décès

    Solde naturel Solde migratoire (apparent)

    Solde naturel

    Evolution du solde naturel

    Le solde naturel

    Décomposition de la croissance démographique entre 2009 et 2014 : évolution annuelle moyenne des soldes naturel et migratoire

    Naissances et décès domiciliés* sur Rennes Métropole

    Sour

    ce :

    RP 2

    014,

    RP

    2009

    INSE

    E

    Source : INSEE

    * domicilié : ramené à la commune du domicile, et non pas à celle de l’évènement.Source : INSEE

    +

    A

  • dém

    ogra

    phie

    Dans les métropoles du Grand Ouest dont Rennes Métropole, la part de la population étrangère reste moindre même si celle-ci progresse : 5 % contre 3,9 % en 2009.

    Rennes Métropole compte 21 516 personnes de nationalité étrangère en 2014, dont 76,7 % résident dans la ville-centre. Si leur nombre a plus que doublé depuis 1999, leur part dans l’ensemble de la population reste toutefois limitée à 5 % contre 6,4 % en moyenne en France.

    La population étrangère présente à Rennes Métropole est plus jeune qu’au niveau national : 38 % à moins de 25 ans contre 26 % au niveau national.

    La part des étudiants dans la population étrangère à Rennes Métropole est plus du double du niveau national : 17 % contre 7 % au niveau national.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 12

    2014 1999 Evol. 1999/2014

    Rennes 16 504 8 295 +99,0RM hors Rennes 5 012 1 014 +394,3Rennes Métropole 21 516 9 309 +131,1AU99 hors RM 1 624 730 +122,5AU hors AU99 1 288 499 +158,1Aire urbaine 24 428 10 538 +131,8France 4 199 935 3 263 186 +28,7

    2014 FRANCE

    Plus de 54 ans25 à 54 ans15 à 24 ansMoins de 15 ans

    17%

    9%

    49%

    25%

    Autres InactifsEtudiantsRetraitésChômeursActifs en emploitest

    18%

    7%

    18%15%

    43%

    100%

    2014 35EPCI01

    Plus de 54 ans25 à 54 ans15 à 24 ansMoins de 15 ans

    20%

    18%52%

    10%

    Autres InactifsEtudiantsRetraitésChômeursActifs en emploitest

    18%

    17%6%19%

    40%

    100%

    < 15 ans

    Actifs en emploi

    15 à 24 ans

    Chômeurs

    25 à 54 ans

    Retraités

    > 54 ans

    Autres inactifsÉtudiants

    Rennes Métropole

    Rennes Métropole

    France

    France

    La population étrangère

    Population étrangère et évolution par rapport à 1999 en % Population étrangère selon l’âge en 2014

    Population étrangère selon le type d’activités en 2014Part de la population étrangère en 2014 (en %)

    Sour

    ce :

    INSE

    E, R

    P 20

    14

    Source : INSEE, RP 1999 et 2014

    Source : INSEE, RP 2014

    Source : INSEE, RP 2014 - Population de 15 ans et plus - France métropolitaine

  • habi

    tat

    Hors ville centre, la part de la maison individuelle est importante.

    Sur Rennes Métropole, près d’un ménage sur deux est propriétaire de son logement.

    La part des propriétaires croit généralement avec l’éloignement à la ville centre.

    La très grande majorité du parc de logements de Rennes Métropole est une résidence principale ; seul 5,7 % du parc est vacant et 1,7 % occupé par des résidences secondaires.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 13

    Autres 2,7%Locataire 51,1%

    Propriétaire 46,2%

    0

    10 000

    20 000

    30 000

    40 000

    50 000

    60 000

    70 000

    Rennes RM horsRennes

    Aire urbainehors RM

    Propriétaire Locataire Autres

    Rennes Métropole

    Autres 2,3%

    Collectif 58,5%

    Maison individuelle 39,2%

    0

    10 000

    20 000

    30 000

    40 000

    50 000

    60 000

    70 000

    80 000

    90 000

    Rennes RM horsRennes

    Aire urbainehors Rm

    Maison individuelle Collectif Autres

    Rennes Métropole

    Résidencesprincipales

    Rés. secondaireset occasionnels

    Logementsvacants*

    Rennes 111 087 2 608 7 641

    RM hors Rennes 91 536 1 061 4 837

    Rennes Métropole 202 623 3 669 12 478

    AU99 hors RM 65 280 2 127 4 454

    AU hors AU99 42 781 2 219 4 401

    Aire urbaine 310 684 8 015 21 333

    Autres1,3%

    Locataire50,2%Propriétaire

    48,6%

    test100,0%

    Appartement63,2%

    Maison individuelle36,8%

    test100,0%

    La part de la maison indivi-duelle à Rennes Métropole est moindre qu’à Nantes ou Bordeaux.

    Ce taux de logement individuel estproche de celui de Toulouse ouMontpellier, où les taux de proprié-taires sont plus faibles.

    Maison individuelle

    36,8%

    Le parc de logements Résidences principales selon le statut d’occupation en 2014

    Résidences principales par type d’habitat en 2014

    Part des propriétaires en 2014 (%)

    Part des maisons individuelles en 2014 (%)

    Source : RP 2014, INSEE

    Source : RP 2014, INSEE

    Source : RP 2014, INSEE * Logements vacants : cf glossaire

    Le parc de logements en 2014

    Rennes Métropole

    Rennes Métropole

    +

    Source : RP 2014, INSEE

    Source : RP 2014, INSEE

  • habi

    tat

    Le niveau remarquable des autorisations de 2016 vient confi rmer la reprise constatée en 2015. Ce dynamisme est porté par la ville de Rennes. En 2016, le nombre de permis de construire progresse en périphérie rennaise (+ 24 % depuis 2015), mais aussi dans les couronnes de l’aire urbaine (+ 17 % de hausse depuis 2015).

    En 2016, si les livraisons restent globalement stables à l’échelle de l’aire urbaine, les tendances diffèrent selon les territoires : elles augmentent à Rennes et se stabilisent dans la périphérie rennaise.

    Dans Rennes Métropole hors Rennes, la part du collectif progresse et représente les trois quarts des logements autorisés.

    En 2016, Rennes se situe au deuxième rang du palmarès de la construction, après Montpellier. Le poids des résidences au sein des mises en chantier est non négligeable.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 14

    2016-12-312016-12-31

    moy2012-2015 2015 2016

    Rennes 1 583 1 470 1 713RM hors Rennes 2 356 2 390 2 337Rennes Métropole 3 940 3 860 4 050Aire urbaine 5 823 5 506 5 237

    moy 2012-2015 2015 2016Rennes 2 103 2 566 3 788RM hors Rennes 2 564 2 279 2 826Rennes Métropole 4 667 4 845 6 614Aire urbaine 6 620 6 459 8 506

    Individuel pur Individuel groupé Collectif Résidence (**)

    RennesRM hors RCouronnes (*)

    (**) Résidence : Un logement en résidence est un logement offrant des services spécifi ques : résidence pour personnes âgées, pour étudiants, à vocation sociale, pour personnes handicapées…

    La construction de logements neufsLes autorisations de construire

    Logements commencés en 2016 par type dans les agglomérations (EPCI) (nb logts / 1 000 résid. principales [2014])

    Part du collectif sur le total autorisé (en %)

    Source : Sitadel consolidé Audiar

    Sour

    ce :

    Sita

    del -

    Dat

    e de

    pris

    e en

    com

    pte

    Les livraisons de logements neufs

    Logements livrés

    Source : Sitadel consolidé Audiar

    Sour

    ce :

    Sita

    del

    cons

    olid

    é Au

    diar

    (*) Couronnes : cf glossaire

    A

  • habi

    tat

    Le marché du logement d’occasion à Rennes Métropole compte en moyenne deux tiers d’appartements : 85 % à Rennes, un tiers dans le reste de Rennes Métropole et 10 % ailleurs dans l’aire urbaine.

    Les prix moyens d’un T3 sontstables pour Rennes et sa péri-phérie. Dans les couronnes, compte tenu de la taille réduite du marché, la dernière tendance fait état d’une aug-mentation du prix moyen.

    Des prix moyens en hausse à Rennes par rapport à 2015. Des prix moyens stables en périphérie depuis trois ans. Lemarché de la promotion immo-bilière est très atone dans les couronnes.

    Un marché très actif, avec un nouveau record de ventes en promotion immobilière dans Rennes en 2016. L’activité repart après quatre années de vente relativement modeste.

    Les écarts de prix sont importants pour les maisons, et se creusent encore en 2015. Ils sont plus resserrés pour les appartements, mais les couronnes restent sensiblement moins chères.

    Globalement, les écarts de prix s’accentuent entre Rennes et sa périphérie, et encore davantage avec les couronnes.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 15

    1 000

    1 500

    2 000

    2 500

    3 000

    3 500

    4 000

    2000

    2002

    2004

    2006

    2008

    2010

    2012

    2014

    2016

    Maisons Appt. T2 Appt. T3 Appt. T4

    Rennes 340 257 107 642 145 777 163 345RM hors Rennes 238 842 98 609 141 594 167 237Couronnes 156 712 81 956 121 268 141 656

    maisons appartements total % coll

    Rennes 473 2 636 3 109 85 %RM hors Rennes 1 574 883 2 457 36 %Rennes Métropole 2 047 3 519 5 566 63 %Aire urbaine 4 512 3 792 8 304 46 %

    2014 2015 2016

    Rennes 969 1 398 2 147RM hors Rennes 561 665 910Rennes Métropole 1 530 2 063 3 057Aire urbaine 1 606 2 157 3 115

    Maisons Appart. T2 Appart. T3 Appart. T4

    Rennes . 174 105 226 070 263 925RM hors Rennes 213 000 131 400 175 500 211 875Couronnes 169 000 105 480 159 900 .

    RennesRennes

    RM hors RRM hors RCouronnes

    Couronnes

    Les ventes de logementsLe marché du neuf en promotion immobilière

    Logements d’occasion vendus en 2015

    Prix de vente des logements d’occasion vendus en 2015

    Source : Audiar (Observatoire de l’Habitat)/ECLN

    Evolution des prix du neuf (appartements T3 en € const. - base 100 en 2011) Evolution des prix de l’occasion (appartements T3)

    (en € constant, base 100 en 2010)

    Le marché de l’occasionLogements neufs vendus

    Source : Audiar (Observatoire de l’Habitat)/ECLN

    Prix moyen des maisons et des appartements neufs vendus en 2016

    Source : Audiar (Observatoire de l’Habitat)/ECLN

    Sour

    ce :

    DVF

    - Tra

    item

    ents

    Aud

    iar

    Sour

    ce :

    DVF

    - Tra

    item

    ents

    Au

    diar

    Sour

    ce :

    DVF

    - Tra

    item

    ents

    Aud

    iar

    NS

    NS

  • habi

    tat

    Des écarts de loyers parfois signifi catifs entre Rennes et la périphérie, liés notamment à l’âge du bâti et aussi à la rareté du bien et/ou aux aménités de la ville centre.

    Des loyers à la relocation globalement stables entre 2010 et 2014 dans l’agglomération rennaise, avec une hausse de moins de 1 % dans la dernière période.

    Le loyer moyen d’un T3 à Rennes est moins cher que dans des métropoles enquêtées comme Toulouse ou Grenoble. A Strasbourg, si le prix au m2

    apparaît plus faible, la surface moyenne d’un T3 étant plus importante, le coût fi nal du T3 est plus élevé qu’à Rennes.

    A l’origine, l’OLAP est une structure dédiée à l’observation des loyers, en particullier ceux de l’agglomération parisienne. En parallèle, de 1995 à 2012, l’enquête a porté sur 11 agglo-mérations de province, réétudiées chaque année, au titre de l’année écoulée.En 2013, l’OLAP et l’ANIL ont été missionnés par la DHUP pour expérimenter un nouveau réseau national d’observatoires locaux des loyers (OLL), structuré selon une méthodologie et une collecte de données uniformes. La même année, le périmètre d’étude est passé de 11 à 6 villes ; l’OLAP a reconstitué les séries sur les années antérieures pour les métropoles de Brest, Grenoble, Lyon, Nancy, Rennes et Strasbourg.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 16

    Moyenne 6 agglos OLL/OLAP

    Rennes

    métropole de Rennesmétropole de Grenoblemétropole de Toulousemétropole de Strasbourgmétropole de Brest

    Le marché locatif privé

    Loyers mensuels moyens en euros au 1er janvier 2016

    Variation annuelle des relocations à Renneset dans 6 agglomérations de province depuis 2008 (en %)

    Source : OLL (ADIL 35)

    Loyers moyens des 3 pièces au 1er janvier 2016 (€/m2)

    Source : OLL (ADIL 35) / OLAP

    Source : OLL (ADIL 35)

    Maison AppartementT4 T5 T1 T2 T3 T4 T5

    Rennes . 1 282 375 488 610 709 929RM hors Rennes 729 951 349 451 559 649 806

    NS

  • habi

    tat

    Les importantes livraisons intervenues depuis 2005 sur les communes hors Rennes ont permis à ce territoire de passer de 9 % de logements locatifs sociaux familiaux dans l’ensemble du parc en 2007, à 14 % dix ans plus tard. Sur la ville de Rennes, ce taux assez stable se situe à 24 %.

    Au 1er janvier 2017, le parc locatif social familial approche les 39 000 loge-ments. Depuis 2005, plus de 800 logements sont livrés en moyenne chaque année dans le parc social sur Rennes Métropole. Le parc a plus que doublé dans les communes hors Rennes.

    Depuis 2010, le volume des attributions se maintient autour de 5 700 en moyenne par an. Les volumes sont assez proches entre Rennes et hors Rennes, après une progression des attributions sur les communes et un tassement à Rennes.

    En 2016, l’effort de production de logements locatifs sociaux familiaux se pour-suit : plus de 25 % des livraisons y sont consacrées ; encore plus en périphérie, en phase avec les objectifs du PLH (30 % de la construction neuve).

    Le taux de rotation annuel reste globalement stable depuis 2014 : 11,45 % en 2016 dans Rennes Métropole ; il est toujours plus faible de l’ordre d’un point à Rennes.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 17

    13,214,4 14,2

    12,811,5 11,3 11,45

    2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016

    0%

    5%

    10%

    15%

    20%

    25%

    2010 2011 2012 2013 2014 2015 2017

    2016 Evol.2010-2016Rennes 3 018 -8,2 %RM hors Rennes 2 700 +18,7 %Rennes Métropole 5 718 +2,8 %

    2005 2011 2017

    Rennes 22 925 24 342 25 801 +1,0% +1,0%

    RM hors Rennes 6 335 9 287 13 153 +6,6% +6,0%

    Rennes Métropole 29 260 33 629 38 954 +2,3% +2,5%

    Evol. moy./an

    2005/2011

    Evol. moy./an

    2011/2017

    Nbre logements au 01/01

    Rennes Périphérie Rennes Métropole

    RennesRMPériphérie

    Le parc locatif social familial (1)

    Evolution du parc (hors “Résidences et foyers”)

    Sour

    ce: F

    ichie

    r Im

    howe

    b

    Part du locatif social dans la construction neuve (en %)

    Proportion du parc locatif social (hors “Résidences et foyers”) dans l’ensemble du parc (en %)

    Source : Fichiers Imhoweb / Taxe Habitation

    Sour

    ce :

    PLUS

    /PLA

    I Aga

    peo

    ; es

    timat

    if liv

    raiso

    ns à

    par

    tir

    Sita

    del 2

    / tra

    item

    ents

    AUD

    IAR

    Attributions annuelles

    Source : Imhoweb, traitements AUDIAR

    Evolution des taux de rotation annuels (2)sur Rennes Métropole (en %)

    (2) Défi nition : Rapport du nombre des attributions, dont les mutations internes au parc, sur les logements du parc, hors nouvelles livraisons.

    Source : Imhoweb, traitements AUDIAR

    (1) Le parc locatif social familial hors “Résidences et foyers”

    +

  • fonc

    ier

    En 2014, les acquisitions foncières ont concerné environ 10 hectares avec une dominante forte en extension urbaine. En moyenne au cours des 5 der-nières années, le PAF a permis l’acquisition annuelle d’environ 12 hectares dont 31 % en renouvellement urbain.

    En 2013, les prix du foncier brut en extension urbaine, du foncier agricole ou des terrains d’activité, restent bien maîtrisés. En revanche, les prix moyens masquent des références parfois élevées pour les terrains de loisirs et le renouvellement urbain. Le coût des acquisitions foncières en renouvellement urbain est sans commune mesure avec celui en extension urbaine. Et ce coût n’inclut pas les

    frais de démolition, ni de dépollution.

    Depuis 2010, il n’y a eu aucune acquisition foncière dans les secteurs agricoles et naturels.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 18

    2014moy/an

    2010/2014

    Secteurs urbanisés et ZAC (U+ZAC) 2,4 3,8Secteurs à dominante extension urbaine (AU+AU/A) 7,4 8,5Secteurs agricoles et naturels (A+N) 0,0 0,0Total 9,8 12,4

    2013

    Prix des terrains à bâtir à vocation économique 59,0Terrains à bâtir individuels 182,0Prix des terrains bruts à urbaniser (extension urbaine) 4,6Terrains à bâtir - Charges foncières habitat (1) 270,0Prix des terrains naturels pour loisirs 28,6Prix des terrains productifs agricoles nus 0,5Prix des terrains en renouvellement urbain 352,0

    secteurs urbaniséssecteurs à dominante extension urbainesecteurs agricoles et naturels

    extensionrenouvellement

    La maîtrise foncière

    Source : Observatoire foncier, AUDIAR

    Evolutions des acquisitions foncières annuelles de Rennes Métropole avec le Programme d’action foncière (PAF) en ha

    Source : Service foncier - Rennes Métropole

    Rythme des acquisitions foncières de Rennes Métropoleavec le Programme d’action foncière (PAF) en ha

    Coût d’acquisition foncière comparée dans le cadre du programme d’action foncière

    Indicateur de prix du foncier (en euros/m2)

    Source : Observatoire foncier, AUDIAR

    Source : Observatoire foncier, AUDIAR (1) en euros du m2 de SHON

  • fonc

    ier

    Depuis 2007 la consommation de foncier d’activités sur Rennes Métropole apparaît mieux corrélée avec l’évolution du PIB national.

    Les deux tiers de la commerciali-sation des zones d’activités ont été réalisés dans le secteur sud.

    Près de 124 hectares de foncier d’activités (hors zones privées) sont disponibles sur Rennes Métropole au 01/01/2017. 57 % de cette offre est située au sud, et en particulier à Ker-Lann.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 19

    NORD-OUEST

    OUESTCENTRE

    SUD-EST

    NORD-EST

    NORD

    EST

    SUD

    NORD-OUEST

    OUESTCENTRE

    SUD-EST

    NORD-EST

    NORD

    EST

    SUD

    '1996-2016 20 ha2006-2016 17 ha2012-2016 14 ha2016 12 ha

    ZA en ha Evolution du PIB national

    ZA e

    n ha

    Evol

    utio

    n du

    PIB

    nat

    iona

    l en

    %

    Les zones d’activités dans Rennes Métropole

    Consommation de foncier d’activités et évolution du PIB national (hors maitrise d’ouvrage privée) Rythme annuel de consommation

    Source : Rennes Métropole

    Consommation des zones d’activités en 2016 (en ha) (hors ZA privées)

    Surfaces de zones d’activités disponibles (en ha) au 1/01/2017(hors ZA privées)

    Source : Rennes Métropole

    Bilan des ventes foncières dans les zones opérationnelles à maîtrise d’ouvrage publique

    Source : Rennes Métropole

    0,1

    7,60,4

    0,9

    0,71,6

    0,913,2

    71,3

    4,2

    4,716,6

    6,1

    6,8

    0,0 1,8

  • fonc

    ier

    La part des lots les plus chers (au-delà de 68 000 euros) est toujours beaucoup plus importante dans la métropole (37,8 %) que dans les couronnes (22,6 %). 37,2 % des lots se vendent dans la métropole entre 38 000 et 58 000 euros ; cette part est de 40 % dans les couronnes.

    La proportion des lots de petite superfi cie a fortement progressé. En 2015, la moitié des terrains à bâtir vendus dans Rennes Métropole étaient inférieurs à 350 m2, ils étaient 18 % en 2005. Dans les couronnes, également, cette tendance s’amplifi e avec désormais moins de 35 % des terrains supérieurs à 500 m2, contre 87 % en 2005.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 20

    2014 2015

    Rennes Métropole 539 410Couronnes 907 848

    2014 2015

    Rennes Métropole 75 372 € 73 354 €Couronnes 55 603 € 55 408 €

    Rennes Métropole Couronnes Rennes Métropole Couronnes*

    Le marché des terrains à bâtir en individuel

    Répartition des lots vendus par taille en 2015 (en %) Répartition des valeurs des lots par tranche de prix 2015 (en %)

    Source : DVF-DGFIP Source : DVF-DGFIP

    Prix moyen des lots vendus (en euros)

    * Couronnes : cf glossaire

    Nombre de lots vendus

    Source : OTIF

  • fonc

    ier

    La consommation fon- cière annuelle moyenne a été divisée par plus de quatre entre les périodes 1994-2001 et 2010-2016, malgré une croissance démogra-phique continue.

    Sur les 68 ha/an urbanisés en moyenne chaque année entre 2010 et 2016, 43 ha sont à dominante habitat, 21 ha pour des activités économiques et 4 hectares pour les espaces verts et équipements.

    En 2016, un peu plus de 20 % du territoire de Rennes Métropole est urbanisé. Sur les 6 dernières années, la tache urbaine des communes périphériques a augmenté de 3,9 %.

    79 % des espaces urbanisés sur Rennes Métropole en 2016 sont à dominante habitat (habitat et aménités : espaces verts et équipements).

    Entre 2009 et 2014, Rennes Métropole a consommé 180 m2 de foncier pour chaque nouveau logement construit en extension urbaine ; comme Toulouse ou Nantes.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 21

    Equipts&Divers15%

    Esp.verts*10%

    Activités21%Habitat

    54%

    test100%

    Surface urbaniséetotale en 2016

    Evolution des surf.urban. entre 2010 et 2016

    en ha Part de lasurf. totale

    en ha en %

    Rennes 3 820 75,8 % 13 0,3 %RM hors Rennes 10 481 16,0 % 398 3,9 %Rennes Métropole 14 301 20,3 % 411 3,0 %

    La consommation de l’espace

    Consommation moyenne par an sur Rennes Métropole entre 2010 et 2016 selon les vocations (en ha)

    Effi cacité foncière : m2 consommés par nouveau logement

    Répartition (en 2016) des espaces urbanisés, par vocation

    Source : AUDIAR,2016

    Source : AUDIAR 2016

    Tache urbaine 2016 et évolution depuis 2010

    Source : AUDIAR, 2016

    Source : FNAU, Observ’Agglo Ed2016

    Consommation moyenne, en ha, par an sur Rennes Métropole entre 1982 et 2016

    Sour

    ce :

    AUDI

    AR -

    2016

    La méthode de calcul et de prise en compte peut faire varier le chiffre absolu.

    * Espaces verts périphéri-ques et autres : espaces naturels de loisirs et de détente aménagés ainsi que les espaces non bâtis mais insérés dans la tache urbaine.

    A

  • écon

    omie

    Il n’y a pas de différence très marquée entre les agglomérations ; les services représentent partout plus de 50 % des établissements, et sont à un niveau légèrement supérieur à la moyenne du panel à Rennes et Nantes.

    Rennes Métropole accueille 61 % des établissements de la zone d’emploi. 67 % des établissements de services et 44 % des établissements de construction et d’industrie sont situés dans Rennes Métropole.

    Les deux tiers des établissements n’emploient aucun salarié à Rennes Métropole (65 %) comme au niveau national (70 %).

    Source : INSEE, SIRENE 2016

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 22

    Industrie Construction Transport Commerce Services Total

    Rennes 633 808 2 658 231 10 802 15 132

    RM hors R 997 1 558 2 729 397 8 961 14 642

    RM 1 630 2 366 5 387 628 19 763 29 774

    ZE Rennes 3 698 5 446 9 075 1 253 30 421 48 651

    Plus de 10050 à 9910 à 505 à 101 à 5sans salariétest

    1%5%4%

    21%

    70%

    100%

    Plus de 10050 à 9910 à 505 à 101 à 5sans salariétest

    1%1%7%

    5%

    21%

    65%

    100%

    ServicesCommerceConstructionIndustrie Transport

    sans salarié1à 55 à 1010 à 5050 à 99> 100

    Le tissu économique

    Répartition des établissements selon leur taille au 01/01/2016Répartition des établissements au 01/01/2016 Champ marchand non agricole

    Comparaison de structure des établissements au 01/01/2016

    Source : INSEE, SIRENE 2016

    Rennes Métropole

    France

    Source : INSEE, SIRENE 2016

  • écon

    omie

    Comme chaque année, le secteur des services enregistre le plus grand nombre de créations. Les taux de création, dans tous les secteurs, sont dynamiques particulièrement dans le secteur de commerce.

    Avec un taux de 13,5 %, Rennes Métropole est dans le milieu du classement.

    Le nombre de créations d’établissements augmente dans Rennes Métropole en 2016, et est à son plus haut niveau depuis 2011 (4 030 créations).

    Plus de 4 030 établissements ont été créés sur Rennes Métropole au cours de l’année 2016, soit un taux de création de 13,5 %.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 23

    Nombre d'établissementsTaux decréationau 01/01/2016 créés en 2016

    Rennes 15 132 2 253 14,9 %RM hors Rennes 14 642 1 777 12,1 %Rennes Métropole 29 774 4 030 13,5 %ZE de Rennes 49 893 6 172 12,4 %

    Etablissements créés

    Etab

    lisse

    men

    ts c

    réés

    Taux de création

    Taux

    de

    créa

    tion

    Les créations d’établissementsRépartition des établissements et des créations

    Comparaison du taux de création 2016 avec autres EPCI (en %)

    Source : INSEE, champ marchand non agricole (industrie, commerce, services)

    Evolution de la création d’établissements sur Rennes Métropole

    Répartition par type d’activité des créationset taux de création sur Rennes Métropole en 2016

    Taux de création : rapport entre le nombre d’établissements créés l’année N et le nombre d’établissements présents au 01/01/N.

    Source : INSEE, champ marchand non agricole (industrie, commerce, services)

    Source : INSEE, champ marchand non agricole (industrie, commerce, services)

    Source : INSEE, champ marchand non agricole (industrie, commerce, services)

    A

  • écon

    omie

    En 2016, la part du tertiaire représente plus d’un tiers des surfaces autorisées.

    Les autorisations 2016 restent dans la moyenne des surfaces observées depuis 2011. Deux périodes sont clairement identifi ées : l’avant et l’après 2008.

    Dans le panel, en 2016, Rennes, Nantes et Bordeaux se caractérisent encore par des autorisations de surfaces en bâtiments d’activités élevées.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 24

    m² SHON

    Bureaux 91 168Commerces 51 743Industriels 3 533Agricoles 22 656Autres(stockage,équipements,publics...)

    80 700

    Total 249 800

    Autres32%

    Agricoles9%

    Indus1%

    Comm21%

    Bureaux36%

    test100%

    Total (m2 SHON)

    Evolution PIB national (%)

    bureaux

    commerces

    industriels

    agricoles

    autres

    Les bâtiments d’activités

    Surfaces des locaux autorisés et évolution du PIB national (bureaux, commerces, industriels, agricoles et autres) - Rennes Métropole

    Les surfaces autorisées dans les métropoles régionales - moyenne 2014-2015-2016

    Source : SOES / SITADEL

    Source : SOES / SITADEL

    Source : SOES / Sitadel

    Répartition des surfaces des locaux autorisés en 2016

  • écon

    omie

    Le marché de bureaux rennais fait partie des plus importants en région ; un rang supérieur à son niveau démographique et d’emplois. Montpellier confi rme l’augmentation de transactions enregistrée en 2013.

    Le niveau des loyers de bureaux rennais est dans la fourchette moyenne des métropoles régionales.

    L’offre disponible a diminué en2016, principalement par con-traction de l’offre neuve ; mais le stock de seconde main reste à un niveau élevé.

    En 2016, d’après la FNAIM entreprises 35, les transactions restent dans l’épure de 2015, aux environs de 90 000 m2 de surfaces transactées (neuf et second main).

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 25

    secondemain

    neuf

    Loyer moyen (centre-ville) Seconde mainLoyer moyen (centre-ville) Neuf

    * loyer en périphérie

    secondemain

    neuf

    Transactions neuf et seconde main (en m2)

    Volume des transactions (en m2)

    Le marché des bureaux

    Les transactions (en m2)

    Source : FNAIM entreprises 35

    Offre immédiatement disponible au 1er janvier (en m2)

    Source : FNAIM Entreprises 35

    Les marchés de bureaux dans les métropoles régionales en 2016

    Source : Arthur Loyd

    Les loyers en 2016 (euros HT / m2 par an)

    Sour

    ce :

    Arth

    ur L

    oyd

  • écon

    omie

    En moyenne, 11 700 m² par an de surfaces de vente autorisées sur Rennes Métropole depuis 2011, avec un pic en 2014 lié à l’autorisation du projet Rive Ouest, non ouvert à ce jour.

    En 2016, le Pays de Rennes compte 412 commerces de plus de 300 m² pour un plancher commercial de 631 427 m². Ce plancher a progressé de 2% depuis 2011.

    Rennes Métropole, avec près de 5 700 locaux commerciaux fi n 2014, concentre 88 % des locaux du Pays de Rennes. Cependant, l’évolution depuis 2000 a été plus marquée dans le reste du Pays de Rennes (+ 25 % à périmètre constant contre + 8 % pour Rennes Métropole).

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 26

    Nbre de commerces

    Surfaces de vente % En volume En %

    GSA 95 179 732 28% 4 866 3%Equipement de la personne

    71 60 512 10% 13 927 30%

    Equipement de la maison

    146 236 472 37% -10 578 -4%

    Culture-Loisirs 54 78 707 12% 3 380 5%Jardinerie 14 40 542 6% -1 864 -5%Autres 32 35 462 6% 5 289 18%Total 412 631 427 100% 15 020 2%

    Groupe d’activitéSituation 2016 Evolution par rapport à 2011

    Alimentaire Non alimentaire

    Le commerce

    Evolution des surfaces commerciales autorisées en CDEC (1) et CDAC (2) sur Rennes Métropole

    Source : Audiar, Observatoire du commerce du pays de Rennes

    Les commerces de plus de 300 m2 sur le Pays de Rennes

    Source : Audiar, Observatoire du commerce du pays de Rennes

    (1) CDEC : Commission départemen-tale d’équipement commercial(2) CDAC : Commission départemen-tale d’aménagement commercial

    En Volume En % En Volume En %

    Cœur de Métropole

    4 147 65% 7% 131 3%

    Reste de RM 1 519 24% 8% 281 25%

    Rennes Métropole

    5 666 88% 7% 412 8%

    Pays de Rennes 6 413 100% 8% 585 10%

    Evolution des locaux actifs depuis 2000 (à périmètre constant)

    Locaux commerciaux actifs fin 2014

    Taux de vacance fin 2014

    Nombre de commerces de détail

    Source : Audiar, Observatoire du commerce du pays de Rennes

  • écon

    omie

    Le nombre d’exploitations agricoles diminue plus rapidement que sur la période précédente et a été divisé par plus de 3,5 en 20 ans. En revanche, la surface moyenne des exploitations a été pratiquement multipliée par 3, notamment en lien avec le regroupement des structures vers des formes sociétaires.

    Seules 4,7 % des surfaces de Rennes Métropole sont toujours en herbe.

    En 2010, plus de la moitié du territoire de Rennes Métropole est toujours exploitée par l’agriculture.

    Le nombre de chefs d’exploitation s’est réduit d’un quart au cours des 10 dernières années, alors que dans le même temps l’emploi salarié progresse de 23 %. Le nombre de conjoints et autres actifs familiaux, liés aux chefs d’exploitation, chute de 75 %.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 27

    0

    200

    400

    600

    800

    1 000

    1 200

    1 400

    2000 2010

    Chefs d'exploitation etcoexploitants

    Conjoints noncoexploitants actifs surl'exploitationAutres actifs familiaux

    Salariés permanentshors famille

    19,3

    23,2

    14,9

    18,4

    5,68,3

    4,75,7

    1979 1988 2000 2010

    Rennes Métropole Ille-et-Vilaine

    72,477,2

    66,573,0

    57,4

    68,7

    53,1

    65,6

    Rennes Métropole Ille-et-Vilaine

    1979 1988 2000 2010

    L’agriculture

    Part des superfi cies agricolesutilisées par les exploitations/surface totale (en %)

    Part des surfaces toujours en herbe /surface totale (en %)

    Source : Agreste

    Source : Agreste

    Nombre d’exploitations agricoles et surfaces moyennes (en ha)2010 2000 1988

    Nb Surf.moy. NbSurf. moy. Nb

    Surf.moy.

    Rennes Métropole 830 41 1 201 29 2 415 17

    Ille-et-Vilaine 9 615 46 14 757 32 27 022 18Source : Agreste - RGA

    Evolution de l’emploi agricole en équivalent temps plein sur Rennes Métropole

    Source : Agreste

    Les données de cette page sont associées au RGA ( recensement général agricole). Elle n’a pu être actualisée dans cette édition.

  • empl

    oi

    L’emploi total dans la zone d’emploi de Rennes progresse de 0,8 % en 2014, soit en deçà de la moyenne annuelle enregistrée depuis 2009 (+ 1,1 %/an). Les activités tertiaires restent les plus dynamiques en termes d’emploi : + 1,4 % pour le tertiaire non marchand et + 1 % pour le tertiaire marchand. Le secteur de la construction enregistre une baisse de ses effectifs pour la seconde année

    consécutive. En revanche, l’industrie maintient ses effectifs en 2014 après une baisse continue. L’évolution de l’emploi dans la zone d’emploi de Rennes reste toutefois supérieure à celle constatée dans la moyenne des 22 agglomérations françaises et la moyenne nationale.

    La zone d’emploi de Rennes conserve, par rapport à un panel d’agglomérations comparables, un secteur tertiaire marchand plus important, au détriment de la part des emplois de l’industrie.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 28

    Tertiaire non marchand35%

    Tertiaire marchand46%

    Construction6%

    Industrie12%

    Agriculture1%

    test100%

    Tertiaire non marchand34%

    Tertiaire marchand39%

    Construction6%

    Industrie20%

    Agriculture

    test100%

    Emplois sur la ZE 31/12/2014 Evol. sur 1 an Evol. sur 5 ansSalariés agriculture 2 593 -4,9 % +2,6 %

    industrie 40 258 +0,3 % -2,5 %construction 19 150 -2,6 % 0 %tertiairemarchand 151 349 +1,0 % +4,2 %

    tertiaire nonmarchand 115 620 +1,4 % +5,1 %

    Non salariés 34 700 +0,6 % +10,7 %Emploi total 363 670 +0,8 % +4,0 %

    (1)

    RennesMoyenne des22 agglomérations*France

    (1)

    (1) (1)

    (1)

    L’emploi total dans la zone d’emploi de RennesEvolution de l’emploi salarié (base 100 au 31/12/1999)

    Structure de l’emploi salarié par secteurs d’activités en 2014

    ZE Rennes Moyenne des agglomérations comparables

    * Zones d’emploi des aires urbaines ayant entre 300 000 et 1 million d’habitants au RP 99.

    Données au 31/12 de l’année

    Source : INSEE, traitement Audiar

    Source : INSEE, traitement Audiar

    Non salariés (*)

    (*) Les auto-entrepreneurs sont inclus à partir de 2009. Source : INSEE, traitement Audiar

    (1) Le secteur tertiaire est composé du :· tertiaire principalement marchand (commerce, transports, activités fi nancières, services rendus aux

    entreprises, services rendus aux particuliers, hébergement-restauration, immobilier, information-communication) ;

    · tertiaire principalement non-marchand (administration publique, enseignement, santé humaine, action sociale).

    Source : INSEE, traitement Audiar

    (1)

  • Rennes

    Grenoble

    Nantes

    Brest

    Strasbourg

    Angers

    Bordeaux

    Toulouse

    Lille

    France

    empl

    oi

    Rennes Métropole se caractérise par une sur-représentation des cadres des fonctions métropolitaines dans le champs de la conception-recherche et des prestations intellectuelles. Cette représentation est plus faible principalement dans le domaine de la gestion.

    La croissance des cadres des fonctions métropolitaines est particulièrement dynamique à Rennes Métropole, mais aussi en moyenne sur l’ensemble de la Bretagne, par rapport au niveau national.

    Avec près de 14 % de CFM dans l’emploi total, Rennes Métropole est dans la moyenne haute du panel d’agglomérations. La part des CFM continue à croître dans toutes ces agglomérations.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 29

    Nbre de CFMen 2014

    Nbre de CFMen 1999

    Evolutionannuelle moy.

    1999/2014Rennes 17 863 8 562 +5,0 %RM hors Rennes 15 064 7 002 +5,2 %Rennes Métropole 32 927 15 564 +5,1 %Bretagne 95 095 52 114 +4,1 %France 2 756 893 1 758 603 +3,0 %

    Prestations intellect.gestionCulture-loisirsConception-rechercheCommerce inter-entrep.test

    21,9%

    32,5%9,1%

    26,5%

    10,1%

    100,0%

    Prestations intellect.gestionCulture-loisirsConception-rechercheCommerce inter-entrep.test

    19,1%

    38,7%11,0%

    20,0%

    11,2%

    100,0%

    Commerce inter-entrepriseConception-rechercheCulture-loisirsGestionPrestations

    Les cadres des fonctions métropolitaines (CFM*)

    Répartition des CFM Les CFM par secteur en 2014

    Source : INSEE, Recensements

    Source : INSEE, RP2014

    Sour

    ce :

    INSE

    E, R

    ecen

    sem

    ent

    Part des CFM dans l’emploi total en 2014 (%)

    Rennes Métropole

    France

    * Les cadres des fonctions métropolitaines correspondent aux cadres et chefsd’entreprises de plus de 10 salariés des 5 fonctions les plus présentes dans lesmétropoles et grandes agglomérations, à savoir :- conception-recherche (chercheurs de la recherche publique, ingénieurs développe-

    ment en informatique),- prestations intellectuelles (avocats, architectes libéraux, juristes, chefs de projets

    informatiques),- commerce inter-entreprises (cadres ou ingénieurs commerciaux ou technico-commer-

    ciaux),- gestion (cadres des banques, de la fi nance, de la gestion des ressources humaines),- culture loisirs (professeurs d’art hors scolaire, journalistes, artistes, bibliothécaires,

    auteurs littéraires, scénaristes, directeurs de journaux).

  • empl

    oi

    L’emploi salarié privé dans les secteurs stratégiques de la métropole progresse de 2,2 % en 2016 (contre + 1,8 % toutes activités confondues), soit plus de 1 000 emplois supplémentaires. Parmi ces secteurs, le numérique et les services qualifi és aux entreprises créent près de 1 500 emplois en un an (respectivement + 7,7 % et + 4,2 % de croissance annuelle). En revanche, l’industrie automobile et sa sous-traitance poursuivent leur baisse d’effectifs.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 30

    31/12/2015 31/12/2016 Evolution annuelle

    Industrie automobile 4 744 4 256 -488 -10,3 %

    Sous-traitants automobile 1 794 1 642 -152 -8,5 %

    Industrie agro-alimentaire 3 195 3 278 +83 +2,6 %

    Recherche et développement 601 617 +16 +2,7 %

    Numérique au sens strict (1) 12 097 13 027 +930 +7,7 %

    Services qualifiés aux entreprises (2) 13 146 13 700 +554 +4,2 %

    BTP 10 937 11 036 +99 +0,9 %

    Total emplois des secteurs stratégiques 46 514 47 556 +1 042 +2,2 %31/12/2015 31/12/2016 Evolution annuelle

    Total privé RM hors intérim 158 308 160 640 +2 332 +1,5 %

    Intérim 7 668 8 392 +724 +9,4 %

    Total emplois salariés privés 165 976 169 032 +3 056 +1,8 %

    Les secteurs stratégiques de la sphère privée - Rennes Métropole

    (1) Technologies de l’information et de la communication qui regroupent des activités de fabrication, des services liés à ces biens et des services immatériels.

    (2) Activités juridiques, comptables et de conseil de gestion, activités d’architecture et d’ingénierie, analyses, essais et inspections techniques, publicité.

    Source : ACOSS, traitement Audiar - Nouvelle série de données (hors entreprises sans salarié)

    Evolution comparée de l’emploi

    Total emplois des secteurs stratégiques

    Total privéhors intérim

  • empl

    oi

    A l’échelle de la zone d’emploi de Rennes, seules les activités du numérique et des services qualifi és aux entreprises créent des emplois, tous les autres sont en retrait. Dans les activités en croissance, Rennes apparaît dans le trio de tête des zones d’emploi.

    2016 EvolutionannuellePart des

    strategiquesPart dans

    l'emploi salarié

    Toulouse 43 159 -0,4 % 33,8 % 10,3 %Nantes 28 659 +4,7 % 26,3 % 8,2 %Bordeaux 25 372 +4,4 % 25,0 % 6,6 %Rennes 15 713 +4,5 % 21,2 % 6,7 %Grenoble 14 997 -0,5 % 21,5 % 6,5 %Montpellier 11 556 +4,5 % 24,7 % 6,5 %S

    ervi

    ces

    qual

    ifi és

    au

    x en

    trep

    rise

    s

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 31

    2016 EvolutionannuellePart des

    strategiquesPart dans

    l'emploi salariéLille 18 901 -0,2 % 22,1 % 6,3 %Rennes 18 786 -1,3 % 25,4 % 8,0 %Grenoble 16 700 -0,8 % 23,9 % 7,2 %Nice 13 705 +0,5 % 39,7 % 8,3 %Montpellier 13 373 +0,5 % 28,6 % 7,5 %Strasbourg 12 747 +1,5 % 24,9 % 6,1 %2016 Evolutionannuelle

    Part desstrategiques

    Part dansl'emploi salarié

    Rennes 12 088 -1,3 % 16,3 % 5,2 %Nantes 11 044 +1,8 % 10,1 % 3,1 %Strasbourg 6 084 +2,4 % 11,8 % 2,9 %Lille 5 476 +1,7 % 6,4 % 1,8 %Caen-Bayeux 3 849 +2,5 % 17,4 % 3,9 %Rouen 3 461 -0,3 % 8,9 % 2,1 %2016 Evolutionannuelle

    Part desstrategiques

    Part dansl'emploi salarié

    Mulhouse 11 484 +1,5 % 52,1 % 24,7 %Valenciennes 10 031 -5,5 % 45,3 % 11,4 %Rennes 7 814 -7,6 % 11,3 % 3,4 %

    2016 EvolutionannuellePart des

    strategiquesPart dans

    l'emploi salariéToulouse 30 847 +0,9 % 24,2 % 7,4 %Nantes 25 394 +6,7 % 23,3 % 7,2 %Grenoble 23 854 +1,6 % 33,5 % 10,2 %Bordeaux 17 975 +7,3 % 17,7 % 4,7 %Rennes 14 590 +7,0 % 19,7 % 6,2 %Montpellier 11 118 +2,4 % 23,8 % 6,3 %N

    umér

    ique

    au

    sens

    st

    rict

    BTP

    Indu

    stri

    e ag

    ro-

    alim

    enta

    ire

    (IAA

    )Au

    tom

    . et

    ss-t

    rait.

    La comparaison par zone d’emploi des secteurs stratégiques

    Source : ACOSS, traitement Audiar

    La colonne «Part des stratégiques» indique le pourcentage du secteur dans l’ensemble des secteurs stratégiques de la zone d’emploi.

    Pour les fi lières BTP, IAA et Automobile et sous-traitant, les territoires de comparaison ont été déterminés à partir des effectifs et de la part relative du secteur dans l’ensemble de l’activité.

  • empl

    oi

    La zone d’emploi de Rennes enregistre en un an une baisse de près de 1 000 demandeurs d’emploi de catégorie A, mais cette baisse ne concerne, comme l’an passé, quasiment que les hommes. Si l’on intègre les demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite (catégorie A+B+C), le nombre de femmes au chômage a progressé de 3,3 %, soit 1 100 personnes supplémentaires.

    Le taux de chômage de la zone d’emploi de Rennes est, comme au niveau national, en baisse entre mars 2016 et mars 2017 : respectivement - 0,9 points et - 0,7 points. Le niveau de chômage au niveau local est de 2 points infé-rieurs au taux national.

    35 % des demandeurs d’emploi (catégorie A+B+C) de la zone d’emploi de Rennes sont localisés dans la ville-centre, 26 % dans les autres communes de la métropole.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 32

    cat A au30-09-2017

    Evolutionannuelle

    Compar. des partsdans le chômage

    Nombre % ZE France

    Femmes 17 451 -13 -0,1 % 50,2 % 48,5 %Hommes 17 270 -981 -5,4 % 49,7 % 51,4 %Moins de 25 ans 5 676 -263 -4,4 % 16,3 % 13,3 %

    DEFM*ABC au

    30-09-2017

    Evolutionannuelle

    Compar. des partsdans le chômage

    Nombre % ZE France

    Femmes 34 662 +1 116 +3,3 % 53,2 % 51,3 %Hommes 30 432 -198 -0,6 % 46,7 % 48,6 %Moins de 25 ans 9 900 -631 -6,0 % 15,2 % 13,2 %Longue durée(+1an) 28 081 +561 +2,0 % 43,1 % 44,3 %

    Déc.2016 Déc.2015 Sept.2017 Sept.2016

    Rennes 22 066 21 666 22 591 22 052

    RM hors Rennes 16 513 15 738 16 679 16 515

    RennesMétropole 38 579 37 404 39 270 38 567

    Zone d'emploi 64 156 62 135 65 137 64 176

    DEFM cat Aau

    31-12-2016

    Evolutionannuelle

    Compar. des partsdans le chômage

    Nombre % RM moyennenationale

    Femmes 9 898 -464 -4,5 % 45,9 % 48,3 %Hommes 11 631 -594 -4,9 % 54,0 % 51,6 %moins de 25 ans 3 322 -358 -9,7 % 15,4 % 15,0 %

    Le chômageNombre de demandeurs d’emploi cat A, B, C *

    Nombre de demandeurs d’emploi cat A - Rennes Métropole

    Comparaison des taux de chômage au 31/03/2017 (en %)

    Les derniers chiffres du chômage - Zone d’emploi

    * DEFM : Demandeurs d’emploi en fi n de mois.* Catégorie A : Demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi,

    sans emploi. Catégorie B : Demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi,

    ayant exercé une activité réduite courte (78 heures ou moins au cours du mois). Catégorie C : Demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi,

    ayant exercé une activité réduite longue (plus de 78 heures au cours du mois).

    Sour

    ce :

    Inse

    e, P

    ôle

    empl

    oi, T

    raite

    men

    t Aud

    iar

    Sour

    ce :

    DIRE

    CCTE

    Bre

    tagn

    eSo

    urce

    : DI

    RECC

    TE B

    reta

    gne

    Source : Insee

  • empl

    oi

    Le nombre d’offres d’emploi collectées sur la zone d’emploi de Rennes poursuit sa progression en 2017. De la même manière, le nombre de déclarations préalables à l’embauche a également augmenté au cours de l’année 2016.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 33

    2016 2017

    1er trimestre 8 542 11 0642ème trimestre 10 689 14 6823ème trimestre 10 900 14 4084ème trimestre 10 822 .TOTAL 40 953 40 154 40 000

    50 000

    60 000

    70 000

    80 000

    Trim 1 Trim 2 Trim 3 Trim 4

    2014 2015 2016 2017

    Le marché du travail

    Nombre d’offres d’emploi collectées sur la zone d’emploi de Rennes

    Source : Pôle emploi, traitement Audiar - Bassin d’emploi

    Déclarations préalables à l’embaucheContrats de plus d’un mois par trimestre dans l’aire urbaine de Rennes

    Source : ACOSS - URSSAF

  • form

    atio

    n

    Les effectifs du premier degré de Rennes Métropole progressent de 345 élèves à la rentrée 2017, dont les ¾ sur la ville de Rennes. En revanche, dans le reste de l’aire urbaine rennaise, la croissance est moindre.

    En 2017, sur la ville de Rennes, ce sont 30 classes qui ont été ouvertes. En dehors de Rennes Métropole, 35 classes ont été fermées dans le reste de l’aire urbaine et 41 ont été ouvertes.

    Les effectifs des écoles de Rennes Métropole et de Rennes continuent à progresser depuis 2010. Dans le reste de l’aire urbaine, les effectifs se contractent dans la périphérie la plus éloignée, mais augmentent encore un peu aux marges de Rennes Métropole.

    Source : Académie de Rennes

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 34

    20172017

    Pré-élémentaire

    Elémen-taire

    1erdegré

    Evol. an.moy. sur

    4 ansEvol.

    sur 1 anRennes 7 590 10 972 18 562 +1,7 % +1,4 %RM hors Rennes 9 423 15 400 24 823 +1,3 % +0,4 %Rennes Métropole 17 013 26 372 43 385 +1,5 % +0,8 %AU99 hors RM 8 655 14 354 23 009 +0,7 % +0,7 %Aire Urb. hors AU99 4 954 8 500 13 454 -0,8 % -1,4 %

    Nombre declasses 2017

    Ouverturede classes

    Fermeturede classes

    Rennes 772 30 0RM hors Rennes 988 27 10Rennes Métropole 1 760 57 10AU99 hors RM 927 33 21AU hors AU99 556 8 14

    AU99 hors RM

    AU hors AU99

    RM hors RennesRennes

    Rennes Métropole

    L’enseignement primaire

    Les effectifs du 1er degré sur Rennes Métropole en 2017 L’évolution des effectifs du 1er degré

    L’évolution du nombre de classes

    Source : Académie de Rennes - Le différentiel d’ouvertures et de fermeture est calculé en comparaison à l’année précédente à partir des variations par niveau, public/privé, pour chaque commune.

    Source : Académie de Rennes

  • form

    atio

    n

    Rennes Métropole accueille en 2016 près de 37 500 élèves du second degré. Ces effectifs ont fortement progressé en 2016 (+ 3,3 % par rapport à 2015 contre + 1,4 % par an en moyenne sur les quatre dernières années).

    La part des jeunes non diplômés (moins de 25 ans et non scolarisés) reste signifi cativement plus faible à Rennes Métropole que dans les autres métro-poles régionales. La présence d’étudiants améliore le score des aggloméra-tions concernées.

    Sur Rennes Métropole, la part des candidats des séries générales est bien supérieure à la moyenne nationale ; ... et c’est le contraire pour les séries professionnelles.

    Parmi les 6 663 candidats au bac en 2017, 60 % suivent une fi lière générale, fi lière en hausse de 4,1 % par rapport à l’année précédente. Les autres can-didats se partagent de manière égale entre les fi lières professionnelles et technologiques.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 35

    20162016

    Collège Lycée

    2nddegré2016

    Evol. an.moy. sur

    4 ansEvol.

    sur 1 anRennes 9 681 12 804 22 485 +0,5 % +2,5 %RM hors Rennes 10 395 4 609 15 004 +2,8 % +4,6 %Rennes Métropole 20 076 17 413 37 489 +1,4 % +3,3 %AU99 h RM 9 436 1 024 10 460 +2,8 % +1,0 %Aire Urb. h AU99 6 710 1 389 8 099 +0,7 % +2,5 %

    Bac professionnel20%

    Bac technologique20%

    Bac général60%

    test100%

    Bac professionnel28%

    Bac technologique19%Bac général

    53%

    test100%

    20142014

    2017 2016

    Bac général 4 012 3 853

    Bac professionnel 1 333 1 314

    Bac technologique 1 318 1 396

    Total 6 663 6 563

    Rennes Métropole

    Rennes Métropole

    France

    L’enseignement secondaire

    Les effectifs du 2nd degré sur Rennes Métropole en 2016

    Candidats au bac selon la fi lière en 2017Part des non diplômés de moins de 25 ans non scolarisés en 2014 (en %), par rapport à la population totale

    Sour

    ce :

    INSE

    E

    Sources : Académie de Rennes, Ministère de l’éducation

    Sources : Académie de Rennes, Ministère de l’éducation

    Sour

    ce :

    Acad

    émie

    de

    Renn

    es

    Nombre de candidats au bac selon la fi lière

    A

  • form

    atio

    n

    Dynamisé par l’offre de formation et par le fl ux de bacheliers, le nombre des étudiants, en particulier des universités, continue sa croissance et dépasse les 68 000 à la rentrée 2015.

    En 2015, les effectifs d’étudiants en Master sont en repli, tandis que ceux de Licence continuent d’augmenter fortement, pour atteindre désormais 64 % des effectifs totaux dans les deux universités.

    A la rentrée 2015, l’affl ux de nouveaux bacheliers a surtout profi té aux spé-cialités Lettres-Sciences humaines, Mathématiques, Sciences de la matière et biologie, puis à la fi lière STAPS. A l’inverse, les effectifs marquent le pas en Droit et Sciences politiques.

    Rennes, est la 7ème ville étudiante en région, devant Strasbourg, Grenoble et Nantes.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 36

    2015

    2015

    2015

    2015

    2015 Evol. sur 1 an Evol. sur 5 ansDroit-Sciences Politiques 5 869 -1,5 % +7,7 %Sciences Eco.-Gest° etAdmin. Eco. & Soc.(AES) 5 560 +7,8 % +8,4 %

    Lettres-Sciences Humaines 19 132 +9,8 % +23,2 %Sciences et STAPS 9 072 +8,7 % +19,9 %Médecine, odonto., pharma. 5 280 -2,7 % +3,5 %Total 44 913 +6,1 % +15,8 %

    2015 -2016Prov.

    2014 -2015

    2013 -2014

    Evol.2014-2015

    Evol.sur

    5ans2010 -2015

    Universit. public 44 558 42 325 41 834 +5,2 % +14,1 %

    Elèves ingénieurs 4 402 4 361 4 196 +0,9 % +21,4 %

    Classes préparatoires 1 903 1 950 1 941 -2,4 % +11,7 %

    IUT-STS 5 101 5 296 5 366 -3,6 % +0,6 %

    Formations diverses 12 100 12 155 11 486 -0,5 % +23,7 %

    TOTAL GENERAL 68 064 66 087 64 823 +3,0 % +15,6 %

    Licence28832

    Master14447

    Doctorat1504

    test44783

    dont e�ectifs universitaires

    L’enseignement supérieurLes effectifs étudiants inscrits sur Rennes Métropole

    * Effectifs universitaires non disponibles

    Source : MENESR

    Source : MENESR

    Comparaison des effectifs étudiants en 2015-2016Répartition par cursus des étudiants (Rennes I et Rennes II)en 2015-2016 (hors IUT)

    Source : MENESR

    Effectifs universitaires par spécialité

    Source : MENESR Hors IUT, avec ESIR + Sciences Po Rennes

    *

  • socia

    l

    Plus d’un ménage sur deux de Rennes Métropole est allocataire d’une prestation servie par la CAF.

    La part des allocataires du RSA est la plus basse des agglomérations du panel.

    Rennes Métropole, la part des ménages dont les revenus dépendent à 50 % des prestations CAF (5 %) se situe au milieu du panel des agglomérations, entre Strasbourg (6 %) et Grenoble (4,3 %).

    La part des ménages dépendant à 100 % des prestations CAF est beaucoup plus faible à Rennes Métropole (et Grenoble) qu’à Montpellier.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 37

    Les allocataires CAF, au 31/12/2016

    Source : CAF

    Allocataires CAF (rapporté au nombre total de ménages) Allocataires du RSA (rapporté au nombre total de ménages) *

    Part des ménages dont les prestations CAF représentent 50 % du revenu Part des ménages dont les prestations CAF représentent 100 % du revenu

    Source : CAF * Nouvelle défi nition

    Source : CAF Source : CAF

  • socia

    l

    Le revenu disponible (c’est-à-dire après redistribution) de la moitié des ménages de Rennes Métropole est inférieur à 21 908 € par unité de consommation, en progression de 1,8 % par rapport à 2012. L’écart inter-décile est plus fort sur la ville-centre que dans l’aire urbaine et le revenu médian y est plus bas.

    Le revenu disponible médian de Rennes Métropole est dans la fourchette haute du panel des agglomérations et, en même temps, les écarts de revenus y sont moindres.

    Sur Rennes Métropole, la part des revenus d’activité est sensiblement supé-rieure à la moyenne nationale : 64,7 % contre 62,3 % au niveau national.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 38

    Rev. médianpar UC Evol. annuelle

    Ecartinter-décile

    Rennes 20 198 1,8 4,2Rennes Métropole 21 908 1,8 3,5Aire urbaine 21 438 2,5 3,0

    Prestations socialesRevenus du patrimoineRetraites, pensions, rentesRev. d'activitéImpotstest

    4,6%9,9%

    20,9%

    64,7%

    15,7%

    84,3%Prestations socialesRevenus du patrimoineRetraites, pensions, rentesRev. d'activitéImpotstest

    4,5%9,5%

    23,8%62,3%

    14,8%

    85,2%

    Rennes Métropole

    France

    Revenus d’activitésRetraites, pensions, rentesRevenus du patrimoinePrestations sociales

    Impôts (en % du disponible)

    Revenu médian

    Écart inter-décile

    Les revenus

    La répartition des revenus en 2014 Revenus par origine en 2014

    Revenu médian et écart inter-décile en 2014

    Source : INSEE, Filosofi

    Source : INSEE, revenus fi scaux localisés des ménages

    Source : INSEE, Filosofi

    Le revenu médian est le revenu qui partage exactement en deux les ménages : la moitié supérieure dispose d’un revenu (par UC) plus élevé que le revenu médian, l’autre moitié d’un revenu moins élevé.L’écart inter-décile est un indicateur d’inégalité. C’est le rapport entre le niveau de revenu des 10 % de ménages les mieux payés et le niveau de revenu des 10 % des ménages les moins payés.

    A

  • � sca

    lité

    Le taux de cotisation foncière voté par Rennes Métropole pour 2016 s’élève à 28,73 %, taux dans la moyenne basse du panel d’agglomération.

    La CET perçue par Rennes Métropole en 2016 s’élève à 202 € par habitant dont 44 % au titre de la CVAE (contribution à la valeur ajoutée des entreprises).

    Les produits de la CVAE et de la CFE perçus par Rennes Métropole en 2016 sont dans la moyenne de ceux des principales agglomérations ; en revanche, la part de la CVAE est parmi les plus élevées.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 39

    CET€/hab CFE CVAE

    Rennes 166 90 76RM hors Rennes 237 136 102Rennes Métropole 202 113 89

    CVAE

    CFE

    La contribution économique territoriale

    Contribution économique territoriale en 2016 Taux de CFE voté en 2016 (en %)

    Produit CVAE et CFE en 2016, par habitant, et poids de la CVAE

    Source : Annuaire fi nancier, AUDIAR

    CFE : cotisation foncière des entreprisesCVAE : cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises.

    Source : DGFIP - Traitement : Audiar - Annuaire fi nancier.

    Source : DGFIP

    dont dont

  • � sca

    lité

    Avec près de 450 € par habitant de produit d’impôts locaux, Rennes Métropole est dans la moyenne des métropoles.Elle reverse 101 € par habitant aux communes du groupement. La part de ce reversement aux communes dépend en partie de l’ancienneté de la mise en place de la fi scalité professionnelle unique.

    L’endettement de Rennes Métropole fi n 2016 s’élève à 1 231 € par habitant, soit dans la moyenne du panel.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 40

    Reversement de fiscalité (AC+DSC+FDPTP) Produit conservé par le groupementy compris compensation fiscale

    Reversement de fiscalité (AC+DSC+FDPTP) Produit conservé par le groupementy compris compensation fiscale

    Les � nances

    AC : Attribution de compensationDSC : Dotation de solidarité communautaireFNGIR : Fond national de garantie individuelle des ressourcesTEOM : Taxe d’enlèvement des ordures ménagèresVT : Versement transport

    Encours de la dette au budget global par habitantau 31/12/2016(en €)

    Source : DGCL Produit conservé

    Reversement de fi scalité(AC + DSC + subvention + FNGIR hors TEOM et VT)

    Produit de la fi scalité directe locale par habitant en 2016 (en €)

    Source : ADCF

  • � sca

    lité

    En 2016, les ménages de Rennes Métropole consacrent en moyenne 4,9 % de leurs revenus aux impôts locaux (commune + intercommunalité).

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 41

    '

    Rennes 6,3%Rennes Métropole hors Rennes 3,9%Rennes Métropole 4,9%

    La pression � scale

    Pression fi scale locale (commune + EPCI) sur les ménages en 2016 (part des revenus des ménages ponctionnée par les divers impôts locaux)

    Source : DGI, Annuaire fi nancier Audiar

    Impôts pris en compte : taxe d’habitation, taxe foncière, taxe sur le foncier non bâti, taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

  • mob

    ilité

    s

    En 2016, le trafi c de fret avionné de l’aéroport de Rennes s’élève à près de 10 500 tonnes.

    L’activité frêt totalise pour la seconde année consécutive plus de 10 000 tonnes de marchandises transportées.

    L’aéroport de Rennes en-registre de nouveau une forte progression en 2017 (+ 13 %) et confi rme ainsi sa trajectoire haussière. Il atteint ainsi un niveau jamais enregistré de près de 724 520 passagers en 2017.

    L’aéroport de Rennes, au 20ème rang des aéroports métropolitains français, enregistre la plus forte progression de trafi c passager de notre panel.

    Audiar / Décembre 2017Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés »Rennes Métropole « chiff res clés » 42

    Aéroports Passagers2016Evolution2015-2016

    Evol. annuelle2012-2016

    Rennes 640 768 +18,8 % +9,0 %Nantes 4 778 967 +8,7 % +7,1 %Bordeaux 5 779 569 +8,6 % +6,9 %Strasbourg 1 071 440 -10,0 % -2,1 %Grenoble 304 700 +2,9 % -0,8 %Montpellier 1 671 121 +10,7 % +6,7 %Brest 1 011 651 +1,1 % -1,4 %Total des 300 000/1M depassagers/an (en 2016) 4 871 854 +18,5 % -2,5 %

    Aéroports Trafic de fretavionné 2016Evolution2015-2016

    Evol. annuelle2012/2016

    Trafic deposte

    Rennes 10 492 +8,0 % +1,6 % .Nantes 11 304 +8,2 % +6,9 % .Bordeaux 10 917 +11,7 % +8,1 % 2 422Nice 14 208 -1,0 % -1,5 % 842Toulouse 65 027 +10,8 % +4,0 % 2 286Montpellier 4 250 +0,1 % +6,1 % 2 543Saint-Nazaire 24 190 +13,8 % +3,3 % .

    Le tra�