Relevé des conclusions et recommandations de la retraite sur le suivi des recommandations de la...

download Relevé des conclusions et recommandations de la retraite sur le suivi des recommandations de la CRLCPA en Afrique de l’Ouest tenu à Ouagadougou, Burkina Faso, 22 au 24 Janvier 2014

of 8

Embed Size (px)

description

Relevé des conclusions et recommandations de la retraite sur le suivi des recommandations de la CRLCPA en Afrique de l’Ouest tenu à Ouagadougou, Burkina Faso, 22 au 24 Janvier 2014

Transcript of Relevé des conclusions et recommandations de la retraite sur le suivi des recommandations de la...

  • 1. Retraite sur le suivi des recommandations de la CRLCPA en Afrique de lOuest Ouagadougou, Burkina Faso, 22-24 Janvier 2014 RELEVE DES CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS Avec lappui technique de : Et le soutien financier de :
  • 2. 1. Sur invitation des Commissions de la CEDEAO et de lUEMOA, avec lappui financier de lUSAID et la facilitation technique du HUB RURAL, sest tenue lhtel PALM BEACH de Ouagadougou, , au Burkina Faso, les 22, 23 et 24 Janvier 2014, la retraite sur le suivi des recommandations de la Confrence rgionale dAccra sur la libre circulation des produits agricoles (CRLCPA). 2. Ont particip la retraite, les signataires des principales conclusions et recommandations de la confrence dAccra et dautres acteurs rgionaux impliqus dans le plaidoyer sur le commerce intra rgional des produits agricoles en Afrique de lOuest. La liste complte des participants la retraite est jointe en annexe ce relev de conclusions. I. Objectifs et rsultats attendus de la retraite 3. Lobjectif gnral de la retraite tait dvaluer le niveau de mise en uvre des recommandations de la CRLCPA en Afrique de lOuest, et de jeter les bases dun programme rgional pour le suivi et loprationnalisation de celles-ci. 4. De faon spcifique, la retraite visait : Faire le point des actions ralises par les diffrentes parties prenantes dans le sens de la mise en uvre des recommandations de la CRLCPA, tenue Accra en Janvier 2013 ; Faire un brainstorming sur les rsultats, les activits, les bnficiaires et les cibles dun potentiel programme visant acclrer la mise en uvre effective et diligente des recommandations de la CRLCPA ; Mettre en place la task force de suivi des recommandations de la CRLCPA ; Adopter une feuille de route pour la mise en uvre du programme de suivi de la mise en uvre des recommandations de la CRLCPA. 5. Au terme de la retraite, il tait attendu que : Les participants prennent connaissance des actions menes par les diffrents acteurs dans le sens de la mise en uvre des recommandations de la CRLCPA ; Les participants adoptent le cadre logique dun programme de mise en uvre et de suivi des recommandations de la CRLCPA ; Une feuille de route de mise en uvre de ce programme soit adopte ; La Task force de suivi des recommandations de la CRLCPA soit mise en place. II. Droulement de la retraite 6. La crmonie douverture a enregistr cinq allocutions prononces respectivement par le Directeur Excutif du HUB RURAL, le Reprsentant de la socit civile, le Prsident du Conseil dadministration du Rseau des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles de lAfrique de lOuest (ROPPA), le Reprsentant de lUSAID, le Directeur de lAgriculture de - 1Lien de tlchargement de la documentation: www.hubrural.org/IMG/retraite2014.zip
  • 3. lUEMOA, le Directeur de lAgence Rgionale pour lAgriculture et lAlimentation de la CEDEAO. Tous les intervenants ont mis laccent sur limportance de la rencontre, au regard des dfis majeurs qui se posent la rgion en matire de promotion du commerce intra rgional des produits agropastoraux et halieutiques. Tous ont soulev la ncessit de renforcer les actions conduites par les acteurs rgionaux pour lever les obstacles de toute nature qui limitent lexpansion du commerce rgional en gnral et des produits agroalimentaires en particulier. 7. Aprs ladoption des objectifs, des rsultats attendus et de lagenda de la retraite, les participants ont cout trois prsentations introductives : A. La premire prsentation faite par le HUB RURAL a port sur lvolution rcente du march ouest africain. Aprs avoir mis en exergue les progrs enregistrs par la rgion sur le front de ses changes extrieurs (des exportations multiplies par 8 et les importations par 4 entre 2000 et 2012), la prsentation a insist sur la faiblesse du commerce intra rgional et sur les obstacles qui limitent son expansion. Elle a ensuite fait tat des progrs raliss par le processus de cration de lUnion Douanire de la CEDEAO. Cette Union Douanire est dote dun Tarif Extrieur Commun, comportant cinq bandes tarifaires et des mesures de sauvegarde. Elle rentrera en vigueur le 1er Janvier 2015 pour une priode transitoire qui permettra de rgler lpineuse question du prlvement communautaire dintgration rgionale ; B. La seconde prsentation a t faite par lAlliance Borderless sur lObservatoire des Pratiques Anormales (OPA). Institue par la CEDEAO et lUEMOA, lOPA recueille des informations sur le nombre des contrles, les paiements illicites et les dlais causs par les contrles. Elle soutient galement les plaidoyers pour liminer les postes fixes de contrle. Les actions qui sont conduites actuellement dans huit corridors impliquant huit pays, sappuient sur les conducteurs et des points focaux installs aux frontires. Les rsultats des plaidoyers conduits ont permis denregistrer dimportants succs au Togo, en Cte-dIvoire, au Ghana et au Sngal. LAlliance suggre trois actions fortes pour minimiser la rcurrence de certaines contraintes au commerce et la libre circulation des biens et des hommes : (i) associer le service informatique des points focaux au projet, (ii) intgrer le logiciel dans lenvironnement informatique du point focal et (iii) renouveler le parc informatique des points focaux ; C. La troisime prsentation a port sur les rsultats du suivi des changes transfrontaliers de crales et du btail, ainsi que ceux de lObservatoire des pratiques anormales. Lobjectif du suivi des flux transfrontaliers fait par le CILSS qui a pris la relve de ce volet des activits du programme ATP est de Capitaliser les acquis de lex-projet USAID E/ATP et prenniser le dispositif de collecte de donnes et de veille pour rduire les tracasseries routires sur les produits agropastoraux et accrotre le commerce des - 2Lien de tlchargement de la documentation: www.hubrural.org/IMG/retraite2014.zip
  • 4. produits agropastoraux dans lespace CILSS/CEDEAO . Sur neuf mois au cours de lanne 2013, le suivi a montr que les flux observs dans 7 pays sont substantiels et portent pour une valeur globale de 375 millions de dollars. Quant au suivi des tracasseries routires, il est ralis actuellement sur cinq corridors avec trois nouveaux corridors en cours douverture pour le mois de fvrier 2014.Les rsultats de lobservation indiquent quen dpit des amliorations enregistres dans certains pays et corridors, les tracasseries routires matrialises par des prlvements illicites persistent dans de nombreux pays et axes commerciaux. Des actions de plaidoyer ont dj t ralises au Niger et au Bnin et dautres sont prvues cette anne en Cte dIvoire, au Ghana, au Mali, au Sngal et au Burkina Faso. 8. Les dbats qui ont suivi ces exposs ont surtout permis de capitaliser les bonnes pratiques en matire de plaidoyer pour lever les obstacles qui entravent la fluidit des changes rgionaux de produits agro-alimentaires en Afrique de lOuest. 9. Les participants se sont ensuite remmors les recommandations de la CRLCPA en Afrique de louest. Ils ont cette occasion fait le tour du niveau de mise en uvre de ces recommandations par les diffrentes institutions rgionales et des rseaux des acteurs non tatiques. Ils ont apprci et salu la collaboration qui sest instaure entre certains acteurs rgionaux dans la mise en uvre des recommandations de la confrence. 10. Les participants ont ensuite pris connaissance de lesquisse du projet de programme pour le suivi des recommandations de la confrence rgionale sur la libre circulation des produits agroalimentaires en Afrique de lOuest, prsent par le HUB RURAL. Le programme dont lobjectif est d accompagner les acteurs rgionaux dvelopper une veille stratgique sur le march rgional en vue de promouvoir les changes intracommunautaires de produits agroalimentaires en Afrique de lOuest est bti sur trois axes dintervention : (i) contribuer une meilleure connaissance du fonctionnement du commerce des produits agricoles, (ii) assurer une veille stratgique sur la libre circulation des produits agricoles en Afrique de lOuest, (iii) contribuer la formulation et la mise en uvre des politiques et stratgies rgionales de promotion des changes de produits agricoles et alimentaires. Ces trois axes sont dclins en six rsultats majeurs. 11. Les dbats qui ont suivi la prsentation ont permis damliorer les diffrents volets du programme, tant sur la forme que sur le fond. La nouvelle mouture du programme est jointe en annexe ce relev de conclusions. 12. Les participants se sont ensuite appesantis sur les contours de la Task Force charge dassurer la coordination et la concertation des acteurs et des actions conduites dans le cadre de la mise en uvre du programme. Ils ont mis le vux dune structure ad hoc lgre limage de celles que la CEDEAO a dj mises en uvre dans le cadre de la conduite de nombreux chantiers de politiques agricoles et du foncier. Les structures membres ne peuvent y tre reprsentes que par un seul reprsentant. Les fonctions et la mission de cette Task Force sont consignes dans - 3Lien de tlchargement de la documentation: www.hubrural.org/IMG/retraite2014.zip
  • 5. une note succincte qui sera transmise ultrieurement aux participants, avec le projet de programme dtaill. III. Les Recommandations 13. A lissue des travaux, les participants ont formul les recommandations suivantes : Capitaliser dans un tableau commun propos par le CILSS, lensemble des actions menes par les diffrents acteurs rgionaux, concourant la mise en uvre des recommandations de la CRLCPA en Afrique de lOuest. A cet effet les contributions des diffrents acteurs devront parvenir au CILSS lattention de Monsieur Brahima Ciss (cf coordonnes da