Region basse consommation

of 56/56
RÉGION PROVENCE- ALPES-CÔTE-D’AZUR Résidence n°4 immersion créative dans une politique de développement durable
  • date post

    15-Apr-2017
  • Category

    Documents

  • view

    1.595
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Region basse consommation

  • RGION PROVENCE-ALPES-CTE-DAZUR

    Rsidence n4immersion crative dans une politique de dveloppement durable

  • En couverture :le designer Flix Compre teste le protocole dinterview avec Isabelle Cacard, lveur caprin et porteur de projet dans le cadredu programme rgional A.G.I.R.

  • Territoires en rsidences est soutenu par lAssociation des Rgions de France,la Commission europenne via le programme Europact, la Caisse des dptset Consignations et la Fondation internet nouvelle gnration.

  • SEMAINE 01 | 14.09.09 - 19.09.09 | AVEC LES PORTEURS DE PROJETS

    25.09.09 | FORUM ANNUEL A.G.I.R

    CALENDRIER DE LA RSIDENCE

  • SEMAINE 02 | 19.10.09 - 23.09.09 | PROPOSER AVEC LQUIPE AGIR

    SEMAINE 3 | 02.11.09 - 06.11.09 | PROTOTYPER

  • 0. Une rsidence pour la 27 Rgion

    1. Lquipe des rsidents

    2. Action Globale Innovante pour la Rgion

    3. A.G.I.R. vu du terrain

    a. Forum annuel A.G.I.R. lhtel de Rgion

    b. Trois ateliers cratifs

    c. Ce quon en retire

    4. Quelle prospective pour A.G.I.R ?

    5. Les propositions

    - A.G.I.R prs de chez vous

    - Rendez-Vous sur sites

    - Dbats de quartier

    - A.G.I.R. Mode demploi

    - A.G.I.R.Lab

    6. Rendre les propositions oprationelles

    a. Coopration avec lquipe A.G.I.R.

    b. Co-conception avec les porteurs de projet

    7. Et ensuite ?

    8

    10

    12

    16

    24

    28

    40

    44

  • 8

    Les diffrents lieux dinterviewsdurant la rsidence

    0

  • 9

    La 27e Rgion est le laboratoire dinnovation publique des Rgions de France. Elle a lanc en 2009 lopration Territoires en Rsidences , une srie de projets cratifs mens en rsidence dans des lieux, des territoires et sur des thmes au cur des comptences rgionales. Ces projets reposent sur la mobilisation de mthodes participatives expri-mentales, en immersion, dans laction publique. Les rsidences accueillent sur quelques semaines une quipe pluridisci-plinaire constitue de designers, dinnovateurs numriques, darchitec-tes, de sociologues et de chercheurs, au sein dun quipement ou dun espace public : un lyce, une universit, une maison de service, une gare, un parc dentreprises, un comuse, une ppinire, un quartier, une intercommunalit, etc. La mme mthodologie de projet est utili-se, quel que soit le sujet de la rsidence : entretiens, analyse, dessins, co-conception, prototypages sont autant doutils mis en uvre pour construire ces projets innovants. Lobjectif est dimaginer de nouvelles faons de produire des politiques publiques, plus cratives et conues avec les usagers. 15 rsidences sont prvues dici fin 2010. Ce livret dcrit la rsidence organise avec le Sedate, Service nergie dchets air et technologies de lenvironnement de la Rgion Provence- Alpes-Cte dAzur.

    Une rsidencepour la 27e Rgion

  • 10

    1

  • 11

    Flix Compre et Alexandre Mussche (designers) animent la rsi-dence depuis les premiers contacts avec lquipe du SEDATE (Service Energie Dchets Air et Technologies de lEnvironnement), jusqu la prise en main des propositions et des outils finaux. Xavier Figuerola (designer galement) collabore sur la conception des projets et leurs restitutions. Franois Jegou, directeur scientifique de Territoires en Rsidences, et directeur de lagence Strategic Design Scenarios Bruxelles encadre lensemble de la rsidence.

    Lquipede rsidents

    Les rsidents Flix Compre, Alexandre Mussche et Xavier Figuerola

  • 2

    Interview sur le chantierdun porteur de projet AGIR ( gauche)

  • Dot de 70 millions deuros pour une priode allant de 2007 2010, le programme rgional A.G.I.R. (Action Gobale Innovante pour la Rgion) vise encourager les modes de consommation conomes en nergie et les nergies renouvelables en Provence-Alpes-Cote dAzur. Au moyen dappels projets, la dmarche A.G.I.R. soutient des projets exemplai-res, innovants et durables en matire dconomie dnergie et dner-gies renouvelables. A lorigine, A.G.I.R. est issu dun accord politique obtenu loccasion du lancement du projet de fusion thermonuclaire ITER (racteur de troisime gnration) : pour un euro consenti par la Rgion dans ce projet, un euro serait investi dans le dveloppement des nergies renouvelables et des conomies dnergie. Le programme A.G.I.R est mis en place par le Sedate, le service rgional qui co-expri-mente cette rsidence avec la 27e Rgion.

    Face la question environnementale et la complexit des cosystmes protger, la marche suivre nest videmment pas trace. Dans ce contexte, A.G.I.R. sappuie largement sur lappel projets, afin den-courager et de dmultiplier les initiatives oprationnelles dconomies dnergie. Ainsi 19 appels projets thmatiques ont t dvelopps depuis 2007 sur des terrains aussi varis que la construction de gtes bioclimatiques, de la mobilit scolaire, ou les exploitations agricoles basse consommation nergtique.

    Outre la valorisation des pratiques exemplaires pour donner aux citoyens lenvie dA.G.I.R. pour lenvironnement (soutenir 100 gtes, labelliser 100 exploitations agricoles, etc.) des actions structurelles sont incluses dans la dmarche A.G.I.R. : la mise en place dune appro-che labellisante nomme btiments durables mditerranens qui tente dentraner toute la profession du btiment ou lexprimentation de type living lab pour le premier smart grid europen ou des missions de soutien aux porteurs de projets comme la mission Petite Hydrolectricit et Environnement (PHE)

    Action Globale Innovante pourla Rgion

    13

  • 14

    Par le biais de lappel projets, la Rgion initie une collaboration entre un professionnel entreprenant (le propritaire de gtes dsireux de se met-tre aux normes, le promoteur de modes de dplacement doux, etc), et une institution porteuse dune politique de dveloppement lchelle du territoire. Dans ce cadre, A.G.I.R. propose un appel projet collaborant : chaque projet bnficie non seulement dun appui financier, mais gale-ment dun soutien technique et mthodologique.

    En deux ans, 250 projets ont t gnrs (500 en 3 ans) sur un thme aujourdhui encore peu pass dans les murs. Lquipe du Sedate utilise les rseaux mis en place par dautres directions de la Rgion, dmarche qui savre souvent complexe et laborieuse. Lobjectif rapidement dfini par lquipe pour cette rsidence est donc de rendre compte large-ment de cette action exprimentale et de proposer, le cas chant, des moyens de toucher largement le citoyen entreprenant .

    Etude de trajet de velobus scolaire

  • Elevage Caprin zero dchets

    15

  • 16

    3

    Chargs de mission ayant rpondu aux appels projetssur la gestion de lnergie dans les collectivits territoriales

  • 17

    a. Avec les porteurs de projet

    Cest dans loptique de dcouvrir cet appel projets avec un point de vue de terrain (habitants, candidats actuels ou potentiels) que les rsidents ont parcouru la rgion Provence-Alpes-Cote dAzur pour une premire semaine de rsidence itinrante. Lobjectif est de ren-contrer un nombre important de porteurs de projets : dix-huit en tout, afin de se faire raconter leur exprience avec A.G.I.R.

    Les porteurs de projets sont issus de secteurs trs diffrents : une chambre dagriculture, un architecte bioclimatique, la filire bois du pays de Haute-Provence, une commune, un collge, un parc naturel etc.

    Lquipe considre alors quil est difficile de dgager un dnominateur commun qui permettrait de mieux se reprer au sein du programme. Chaque projet est diffrent, par son chelle, par les enjeux quil porte ou par lquipe quil sollicite.

    Chaque interview vise faire merger la nature des relations entrete-nues avec A.G.I.R.Comment avez-vous dcouvert lexistence de cet appel projets ? Avec qui tes-vous en contact la Rgion ? Comment sopre la col-laboration ? Quel formulaire avez-vous rempli ? O lavez-vous retir ? Combien de rendez-vous avez-vous obtenus ?

    Ces questions permettent aux designers de se reprsenter lappel projets comme un objet avec les reprsentations quil gnre, son ergonomie, ses usages planifis ou dtourns. Ils choisissent de pousser

    A.G.I.R.vu du terrain

  • 18

    cette considration tout particulirement avec les petits porteurs de projet, souvent sensibles ces questions dusages et dergonomie de lappel projets.

    Et les rponses aident peu peu cerner les acteurs relais, leur statut et leur rle transversal au sein du programme. Mais aussi et surtout, de recevoir les premiers retours dexprience, les points amliorer.

    Peu peu, lquipe apprhende mieux les contraintes institutionnelles qui psent sur le fonctionnement de lappel projets. Elle prend conscience de ses potentiels comme de ses limites.

    A.G.I.R soutient des projets ports par des pionniers aux fortes convictions personnelles.Sbastien MANYA - Aires Libres - Festival de musiques lectroniques en plein airPlus quun label, Btiment Durable Mditerrane est un outil qui prend en compte la globalit dun projet, jusque dans la perception dusage.Jrme SOLARI - Architecte dplgRpondent lappel projets des personnes qui savent remplir un dossier de candidature. Est-ce la meilleure solution pour susciter len-vie dentreprendre ?De moins en moins de propritaires postulent au vu de la tche ad-ministrative et en regard de laide accorde.Patricia PENSIER - Directrice des Gites de France PacaAnciennement institutrice et directeur dun lyce professionnel agricole, nous souhaitons passer le relai et transmettre le message dA.G.I.R en expliquant le projet et les objectifs remplis. Comment nous y prendre ?Isabelle et Andr CACARD - La ferme de lautenthique - Eleveurs caprins et fromagers Cooprer cest instaurer une concurrence saine.Marc GAMBONNET - Urban coop - Oprateur ImmobilierA.G.I.R. nous permet de prendre le temps de la stratgieChristophe CASTANER, Maire de Forcalquier

  • Thomas FOUANT soutien technique dans lappel projets 100 exploitations et coopratives agricoles exemplaires

  • 20

  • 21

    b. Dbattre des outils existants : Forum annuel A.G.I.R. lHtel de Rgion

    Chaque anne se tient le forum A.G.I.R. lHtel de Rgion Marseille. Cette anne, il a lieu aprs la premire semaine de rsidence. Une bonne occasion pour proposer aux participants du forum de prendre part trois ateliers cratifs et nourrir ainsi la rflexion initie par la rsi-dence.

    Trois ateliers cratifs La centaine de personnes inscrites dans l'atelier men par les rsi-dents est rpartie en trois groupes distincts, correspondant aux trois pistes de rflexion issues de la synthse des tmoignages de terrain. Groupe 1 Mon rseau dacteurs : Quel est le rle des prescripteurs et des ttes de rseaux ? Groupe 2 Jai postul A.G.I.R. ! : comment a sest pass concrtement et pourquoi dautres nont-ils pas rpondu ? Groupe 3 A.G.I.R., est-ce que a me concerne ? : qui rpond vraiment A.G.I.R., comment le programme est-il compris ?

    Pour lancer la discussion, des insights (ides force) ont t conus, sous la forme de photomontages agrments d'une phrase ou d'une question clef : la coordination entre les appels projets, pour des candidatures plus souples, la visibilit des projets exemplaires etc. Les participants sont placs en cercle autour de l'animateur qui rpartit le temps de parole et organise toutes les ides du groupe. L'objectif est de tirer parti de la diversit des profils des invits, pour initier et animer une discussion autour de ces thmes. Le panel de

  • 22

    participants est large, du chef de bureau dtude, au prsident dassociation, en passant par des chargs de mission en nergie ou encore des lus Certains sont partie prenante de la dmarche A.G.I.R., dautres ont dcouvert son existence le matin mme En fin daprs-midi, les rsidents prsentent une restitution collgiale des discussions cratives afin que chacun des participants puisse bnfi-cier dun aperu des deux autres ateliers.

    Premiers enseignements Le rle des ttes de rseau lchelle du territoire est essentiel. Les ttes de rseau (responsables de fdrations ou dassociations, experts publics et prescripteurs, consultants, etc.) semblent tenir un rle charnire dans le plan dactions que met en place A.G.I.R. Ces ac-teurs portent la parole de linstitution et la transforment en action sur le terrain avec les porteurs de projets. Ils constituent un maillon essen-tiel entre donneurs dordre et excutants. Nanmoins, il apparat clai-rement que leur rle premier est danimer un rseau existant. Il existe galement dautres cas o cet animateur nest pas prsent. Cest alors A.G.I.R. qui, indirectement, va faire merger ce rle par le biais de son rseau dexperts ou dun financement ddi un poste cl.

    Certaines fonctions soutenues jouent un rle transformateur majeur et durable. Parmi ceux-ci, lconome de flux intervient auprs des collectivits locales et des entreprises pour les aider diminuer leurs consom-mations deau et dnergie. Il tablit des pr-diagnostics, conseille, assure la promotion de technologies plus conomes et oriente le cas chant vers des professionnels. Les collectivits voient dans le poste dconome de flux un levier, un moyen de concilier conomie dner-gie et dargent. Lconome de flux apparat comme un protagoniste exemplaire au sein des collectivits, un investissement sur la dure.

    Le capital dexprience des porteurs de projets A.G.I.R. doit tre valoris. Lexemplarit des projets et leur capacit crer des effets den-tranement, reprsenter une expertise de terrain utile tous, est

  • 23

    aujourdhui largement inexploite. Les motivations, mthodes utiliss, les succs et les difficults, les trucs et astuces doivent tre plus largement partags.

    Les micro-projets peinent rpondre aux appels projets. Formalits de candidature, suivi de cette candidature et du travail ad-ministratif quelle gnre... Le principe de lappel projets est plutt adapt aux porteurs de projets dj constitus, dj rassembls, avec un certain seuil critique. Or, les micro-projets ports par des individus (particuliers, artisans, commerants, propritaires, etc) sont utiles lconomie globale de lappel projets : petits et grands projets se nourrissent mutuellement. Les micro-projets, tout comme les projets moins visibles lchelle extra-locale, sont souvent vecteurs de cra-tivit et illustrent lexemplarit lchelle du citoyen. Nombreux sont ceux, sur le terrain, qui demandent un assouplissement de certains critres de candidature.

    Il manque une ingnierie sociale ct de lingnierie technologique. Les participants expriment le fait quen matire denjeux nergtiques, laccompagnement technologique ne suffit pas. Lenjeu consiste au moins autant faire travailler les gens ensemble et mobiliser des mthodes dingnierie sociale : faire preuve dinnovation sociale en mettant les gens en position dacteurs, en co-laborant avec eux et en proposant des rponses en phase avec leurs propres pratiques. Il est ncessaire dexprimenter, de faire de la recherche-action de terrain, notamment sur la problmatique nergtique qui implique des chan-gements de comportement.

    Si la premire semaine de la rsidence se focalisait sur lappel projets en tant quoutil rgional pour dynamiser les initiatives sur son territoire, la deuxime semaine est consacre au rle des ttes de rseau qui apparaissent comme la charnire entre la volont publique et les porteurs de projets, la courroie de transmission de la machine A.G.I.R. Celle qui relaie la parole de la Rgion et intercde auprs des porteurs de projets.

  • 24

    4

    Prsentation lquipe AGIR de scnarios prospectifs

  • 25

    A.G.I.R. souhaite initier des comportements qui lui succderont. Len-jeu est de donner envie de prendre part aux problmatiques environ-nementales pour rduire notre consommation nergtique.

    Nous sommes en deuxime semaine de rsidence. Les enseigne-ments tirs des ateliers cratifs du forum du 25 septembre corrobo-rent ceux qui se dgagent des entretiens mens en dbut de rsi-dence : il y a un gisement dexpriences et dexemplarit valoriser, du micro-projet aux projet plus ambitieux port par des groupements dacteurs. Il sagit de trouver un moyen de transmettre le savoir-faire, lexpertise et lexprience quaccumule A.G.I.R. et trouver la forme collaborative que pourrait prendre cet hritage, une fois partag sur le web. Comment trouver, dans lexprience des porteurs de projets ce qui peut donner envie dautres dentreprendre ? Comment ren-dre visible cette exprience individuelle et collective, quelle forme lui donner ?

    Pour approfondir ces questions et rflchir laprs A.G.I.R., les rsidents organisent un workshop cratif au sein du Sedate. Alun Griffiths, conomiste, Carmen Heumann, lue en charge du dvelop-pement durable Aubagne, Emmanuel Delannoy de lInstitut Inspire et Audrey Tournier, charge de mission A.G.I.R. nous rejoignent pour imaginer les enjeux et solutions nergtiques dans la rgion en 2020. Dans quels secteurs la rduction de la consommation dnergie est-elle prioritaire en Provence-Alpes-Cote dAzur ? Quels sont les outils dont dispose la Rgion pour appliquer ces mesures ?

    Quelle prospective pour A.G.I.R ?

  • 26

    Quelle vision la Rgion doit-elle avoir pour orienter ses futurs outils ?

    Ce modeste exercice na pas la prtention de construire une vritable vision prospective mais plutt, en lesquissant avec un petit panel dac-teurs, de reconnatre comment la dmarche A.G.I.R. se positionne dans les enjeux rgionaux long terme, comment les projets quelle gnre y contribuent et aussi quelles amliorations pourraient tre apportes. Des multiples ides effleures tout au long de la journe, on retiendra lide rcurrente de rendre prsent, matrialiser les actions dA.G.I.R. dans le quotidien des habitants de la rgion la fois pour faire tat des progrs en cours, en terme de dveloppement durable et pour inciter les citoyens prendre part et devenir acteurs leur tour...Les enseignements de la journe sont condenss dans le slogan : A.G.I.R. prs de chez vous qui reprsente une dimension transver-sale aux projets A.G.I.R.

  • 27

    Rendre plus visible...Cette vision sentend tout dabord de manire passive : A.G.I.R. se trouve prs de chez vous , dans votre quartier, votre ville... la rgion bouge, des projets sont en dveloppement. Il faut leur donner da-vantage de visibilit, montrer comment les citoyens, les acteurs du territoire se mobilisent pour la fois rduire nos impacts sur lenviron-nement et rgnrer le tissu social qui nous entoure. Cette premire interprtation se dcline de diffrentes manires :

    A.G.I.R. en ligne...Chaque porteur de projet se doit de mettre en ligne son exprience. La cration dun blog de projets pourrait faire partie intrinsque de laccession au soutien dA.G.I.R.Avec son aide au projet, A.G.I.R. fournit alors les outils de base et une micro formation pratique pour que, mettre en ligne les progrs de son projet, ses premiers pas, ses dveloppements et aussi ses difficults, devienne un rflexe. Lensemble des blogs de projets ainsi constitu formerait la vitrine en constante volution de la dmarche A.G.I.R. et stimulant une dynamique de rseau social, dchanges peer-to-peer. Cest le off de A.G.I.R. o sdimentent les expriences et se discute lavenir...

    Tours de sites exemplaires...Les projets exemplaires sont des dmonstrateurs de bonnes pratiques et les signes de la transition en marche du territoire vers le dveloppe-ment durable.Des visites sont organises travers la rgion sous la forme de tours thmatiques en pays dA.G.I.R. En particulier les coles y partici-pent dans le cadre des programmes dducation au dveloppement durable : la visite de projets en cours, la rencontre avec les porteurs de projets sont la fois un moyen concret de diffuser la prise de conscience environnementale et dutiliser les visiteurs eux-mmes comme vecteurs de diffusion de bonnes pratiques...

  • 28

    Labels zones basse nergie...Marquer les zones performantes o la densit et la synergie entre les projets est la plus forte. Montrer les intgrations possibles entre les multiples dimensions du territoire soutenues par les projets A.G.I.R. Susciter lmulation collective entres les citoyens de quartiers ou de zones rurales limitrophes... La notion dchelle est ici trs importante : la zone dfinie (quartier urbain, petite commune, zone rurale...) doit tre suffisamment homogne pour concerner les habitants et susci-ter un sentiment de solidarit et dappartenance entre eux. Elle doit aussi tre suffisamment grande pour englober des populations moins concernes par les questions environnementales et profiter de leffet dentrainement...

    Festival A.G.I.R...Tous les ans, une foire aux projets exemplaires est loccasion par un vnement, de donner plus de visibilit aux progrs dA.G.I.R. auprs de toute la population de la rgion. En plus du Forum A.G.I.R. qui sadresse aux acteurs (lus, institutions et associations responsables de filires...) directement concerns par le programme, le Festival A.G.I.R. qui se droule autour est un vnement plus large qui a pour vocation de montrer les projets du point de vue des citoyens: Quest-ce quA.G.I.R. a chang dans ma vie ? Dans ma ville ? Dans ma r-gion ? Comment se dessinent les nouveaux modes de vie durables ? Quelles sont les prochaines tapes et amliorations venir ?Le Festival A.G.I.R. expose des projets concrets. Il montre aussi et surtout un territoire durable fait de la juxtaposition et la synergie de multiples projets autour du citoyen...

    FMM (Frequently Made Mistakes)...Laxe rendre visible de laction A.G.I.R. prs de chez vous a pour vo-cation de pointer les projets exemplaires mais aussi tracer les difficul-ts, les cueils et les erreurs...

  • 29

    Il permet dapprendre aussi par les voies ne pas suivre, de faire vo-luer les politiques publiques en faveur de lnergie en gnral et en particulier doptimiser constamment en interne le fonctionnement de la dmarche A.G.I.R. Il constitue aussi le processus de sdimentation des expriences entre les porteurs de projets, la tribune libre des critiques constructives, des appels amliorations, des propositions pour fluidifier le fonctionnement dA.G.I.R. ....

    Proposition issue de latelier de prospective

  • 30

    Faciliter laccs...La vision synthtise dans le slogan A.G.I.R. prs de chez vous sentend aussi en mode actif : comment A.G.I.R. prs de chez vous... Devenir vous-mme un porteur de projet et interA.G.I.R. Il faut facili-ter laccs la dmarche A.G.I.R., mobiliser les mdiateurs, les courroies de transmission, les outils et les supports pour inciter la participation et augmenter le nombre des actions tous les niveaux pour acclrer la transition vers une rgion durable. Cette seconde interprtation se dcline aussi de diffrentes manires : Appel projets Carte blanche...Susciter les propositions originales, transversales ou atypiques... Ecouter les intentions des porteurs de projets, linnovation sociale en matire de rduction dimpact, de rgnration du tissu social et de transition des modes de vie...Les Cartes blanches ont une dimension exprimentale : elles consti-tuent le laboratoire dexprimentation dA.G.I.R. Au-del du fourre

  • 31

    Proposition dun label destination dun public scolaire

    tout pour ranger les projets atypiques, les Cartes blanches ont une valeur exploratoire pour reprer les phnomnes mergents et les faits porteurs davenir en matire de rduction de la consommation dnergie sur la rgion... Chasseurs de projets...Une dmarche pro-active qui cherche les projets prometteurs qui nentrent pas (encore) dans les appels projets A.G.I.R... Les appels projets sur le terrain du dveloppement durable ont toujours, jusqu prsent, ncessit une dmarche de recherche et dincitation au pro-jet. Lidentification par les quipes dA.G.I.R. de figures sur le territoire correspondant des chasseurs ou identificateurs de projets corres-pond la volont daccentuer cette dmarche pro-active pour, en particulier, reprer et entrer en contact avec les projets autonomes qui se dveloppent sans aide technique ou financire et qui constituent par nature des modles dinspiration et dtude.

    Organisation des propositions issues de latelier en diffrentes pistes

  • 32

    Coach local A.G.I.R...Les Coachs A.G.I.R. constituent un ensemble de conseillers consulta-bles pour sorienter, monter son projet, naviguer entre les multiples possibilits de la sphre A.G.I.R...Ils sont la premire porte dentre et dorientation pour un porteur de projet potentiel. Leur rle est dinformer localement, daller vers les citoyens pour expliquer A.G.I.R. Ils sont aussi le premier filtre qui value le profil et les potentialits dun projet en devenir, conseillent vers quelles dmarches sorienter et encouragent sur le terrain solliciter A.G.I.R. pour une aide techni-que, une valuation du potentiel et le cas chant, pour la soumission dune demande daide financire.

    Veilleurs territoriaux...Des responsables locaux, la recherche de synergie et de coh-rence entre les multiples initiatives dans chaque territoire donn. Les veilleurs territoriaux sont avant tout des ressources ayant une parfaite connaissance du territoire local. Parce quils sont en relation avec len-semble des initiatives prives, publiques ou associatives sur la portion de territoire quils reprsentent, ils constituent pour A.G.I.R. la fois des garants quaucune opportunit de projet na t nglige loca-lement et que le dveloppement de projets en faveur de lnergie se fait de manire homogne et quilibre...

    Ambassadeurs de filire...Systmatisation, promotion et soutient du rle de courroie de trans-mission entre les diffrents appels projets et la ralit sur le terrain des potentiels porteurs... La fonction dAmbassadeur de filire ou tte de rseau correspond une activit de reprsentation systmatique dA.G.I.R. dans un secteur particulier et de traduction des modalits de fonctionnement gnriques de la dmarche A.G.I.R. pour le rendre plus lisible et pertinent pour les acteurs spcifiques du secteur.

  • 33

    Au sein du groupe, la rflexion soriente autour des enjeux comporte-mentaux. Pour les participants, il manque des outils de mdiation so-ciale et des rponses techniques aux petits projets et aux particuliers. Cest ainsi que de nouveaux rles ont t imagins pour la Rgion, en matire de mdiation locale ou de prescription technique pour les particuliers. Les rsidents les ont formaliss entre la deuxime et la troisime semaine en cinq propositions pour mieux collaborer avec les porteurs de projets.

  • 34

    5

    5 dossiers explicatifs destination des acteurs A.G.I.R.

  • 35

    Cinq propositionspour mieux collaborer avec les porteursde projets

    Cinq propositions ont merg au fil de la rsidence.Certaines peuvent tre mises en uvre immdiatement,et mme prototypes.

  • 36

  • 37

    A.G.I.R. prs de chez vous, une visite virtuelle des projets alen-tours. On vous fait visiter les actions durables en Provence-Alpes-Cte dAzur. Les petits porteurs sont vecteurs de crativit et illustrent lexempla-rit lchelle du citoyen. Il semble donc y avoir un rel enjeu rendre visibles leurs diverses initiatives, les mettre en rseau, pour viter lisolement, pour mutualiser leur savoir, partager leurs expriences, profiter de lexpertise des uns et des autres, se faire conseiller, en donner son tour

    L'objectif de ce projet est de concevoir un outil numrique permettant la transmission du savoir-faire, de lexpertise et de lexprience quac-cumule A.G.I.R. depuis 2007. A.G.I.R. prs de chez vous s'apparen-te une plateforme cartographique qui permet de localiser et dacc-der chacun des projets. Les rsidents imaginent galement un outil : une fiche de projet commente et actualise rgulirement, qui offre la possibilit la Rgion et ses ttes de rseaux dembarquer avec le porteur bord de son projet. Cet outil permet la Rgion d'une part, de suivre les projets en cours, den aiguiller certains, et den mettre en relation dautres. Il offre, par ailleurs, la possibilit tout un chacun de sadresser directement un porteur de projets en particulier, via les commentaires en ligne.

  • 38

  • 39

    Rendez-Vous sur sitesMoi aussi je peux le faire!

    Les projets une fois sortis de terre ont beau exister, ils donneront relle-ment envie dentreprendre une fois perus dans leur contexte. Se rendre compte de lchelle humaine dun projet rend la dmarche accessible et imitable. Lenjeu ici est de rendre visibles les projets exemplaires lchelle de la rgion. Imaginons quA.G.I.R. mette en place et coordonne des rendez-vous sur sites. Ils deviennent alors le prolongement de la pla-teforme web A.G.I.R. prs de chez vous qui facilite lidentification des projets et lorganisation de visites sur place. Pour cela, lide des rsidents est quA.G.I.R. puisse proposer 3 types de publics de se rendre sur place et dchanger avec le porteur de projet.

    1. Organiser un calendrier des sorties avec des scolaires, o le professeur et le porteur de projet prparent de concert une demi-journe en classe, pour dfricher un thme prparatoire qui sera approfondi lors de la visite in situ. De retour lcole les lves apprennent mettre en ligne un contenu qui sera partag sur internet.

    2. A.G.I.R. prend en charge la rdaction dun communiqu de presse annonant les dates et lieux des prochaines portes ouvertes de projets exemplaires. Ce communiqu est diffuser loffice du tourisme, la presse et radio locale, qui relaient linformation auprs des particuliers. Sur place, le porteur de projet accueille djeuner les participants inscrits au pralable. Ce repas constitue loccasion damorcer un change dcon-tract autour du projet. Une scnographie phmre invite un jeu de pistes qui pointe et documente les 5 atouts durables de linstallation.

    3. Le porteur de projet entour dun matre doeuvre et dun conseiller nergie ou dun charg de mission fixe une journe. A cette date, ils animent ensemble une discussion autour danecdotes concrtes issues du projet (ce qui a march, ce qui a moins bien march). Lenjeu ici est dinitier des changes mlant professionnels et futurs pros convis lvnement, par le biais dune invitation parue dans la presse sp-cialise. (btiment, agriculture)

  • 40

  • 41

    Dbats de quartier Les quartiers peuvent devenir un levier des futurs comportements nergtiques.

    Dans un contexte urbain, les quartiers offrent une chelle o le dbat peut prendre place. Quels moyens sont envisager pour gnrer dis-cussion et proposition? A.G.I.R. pourrait fournir dans ce cadre un outil daide la discussion.

    1. Lanimateur de flux (conome de flux + conseiller nergie) ralise un diagnostic du quartier sur le bti, les transports et les usages quoti-diens du quartier.

    2. En concertation avec les habitants, il met en place une campagne daffichage nonant les questions souleves par le diagnostic. Une explication graphique de lensemble des rsultats permet tous de se rendre compte de lampleur des consommations nergtiques ainsi que de leur origine. Ces points dinformations constituent loccasion de fixer un prochain rendez-vous dans le quartier o ces questions seront dbattues.

    3. Lanimateur de flux modre la discussion autour de 3 types den-jeux :- le changement comportemental- les initiatives collectives- faire remonter les propositions aux collectivits territoriales

  • 42

  • 43

    A.G.I.R. Mode demploi Comment dois-je travailler avec A.G.I.R. ?

    Les acteurs relais A.G.I.R. sont divers et nombreux et leur rparti-tion change selon les appels projets. De fait, le porteur de projet a beaucoup de mal se positionner par rapport cette complexit ambiante. Comment lui faciliter la tche afin quil puisse se projeter dans une collaboration avec A.G.I.R. ? Pour cela, il lui faut compren-dre le rle des principaux interlocuteurs avec lesquels il sera amen changer. Imaginons un outil qui permette au porteur de projet de sorienter rapidement vers le secteur qui lui convient. Le document, imagin par les rsidents, dcrirait de faon simplifie les tapes de collaboration avec A.G.I.R. Il serait distribu aux porteurs de projets identifis et leur servirait de guide dans leurs relations avec A.G.I.R.

  • 44

  • 45

    A.G.I.R.Lab Partager la concertation entre les acteurs dun nouvel appel projets.

    Chaque appel projets est le fruit dune discussion impliquant une multitude dacteurs. Cest une priode clef qui assure la pertinence de ces critres tout en permettant A.G.I.R. daffiner son positionne-ment. Aujourdhui cette tape se fait en interne, or il y a fort parier que cette discussion intresse un grand nombre de personnes dans la mesure o de rels problmes y sont soulevs et discuts.

    Comment mettre un coup de projecteur sur les ajustements entre les critres imposs par lappel projets et les ralits du terrain auxquel-les fait face le porteur de projet ?

    A.G.I.R. lab, tel quil est imagin par les rsidents, propose de rendre visible cet change en le partageant sur le web. Chaque personne inscrite par le modrateur peut commenter et contribuer au dbat en postant images, textes, videos, URLs On imagine aisment un char-g de mission A.G.I.R. animer cette table ronde numrique. Il relance le dbat, lalimente, sollicite, interpelle ceux dont lavis compte et dont on ne peut se passer pour mettre en place un nouvel appel projets.

    Bilan : Dcloisonner les outils dA.G.I.R.

    Proposer des solutions transversales aux diffrents appels projets t la considration majeure pour llaboration des propositions. Une transversalit qui offre A.G.I.R. un dnominateur commun dans sa faon de collaborer avec les porteurs de projet et, de fait, la capacit au programme dtre aisment comprhensible comme un tout mal-gr la grande pluralit des sujets traits. Enjeu important qui permet-trait A.G.I.R. de safficher de faon trs lisible et donc dattirer de nouveaux porteurs de projet.

  • 46

    6

    Prsentation et discussion autourdes propositions finales la FING

    Sance de travail avec les chargs de mission

  • 47

    Prsentation et discussion autourdes propositions finales la FING

    Rendreles propositionsoprationnelles ?

    a. Coopration avec lquipe A.G.I.R.

    Quatre des cinq outils proposent de couvrir lensemble des appels projets. A.G.I.R. prs de chez vous, Visites de sites, A.G.I.R. Lab et A.G.I.R. mode demploi ont t proposs comme des outils trans-versaux tous les appels projets. Ces esquisses restent des sugges-tions thoriques issues des premires semaines de rsidence. Amorc ds la deuxime semaine, le travail consiste dans la troisime semaine de rsidence demander aux chargs de mission et Dominique Flahaut, Chef du Sedate, de se projeter dans lutilisation de ces outils. Les questions poses permettent daffiner les propositions autour de plusieurs thmes :

    - Lutilisation de ces nouveaux outils par les chefs de projet : Quelle est la plus value sur tel ou tel appel projets ? Convient-il au porteur de projet ? A quel acteur relais existant dois-je faire appel pour le faire fonctionner ? Quel rcit faut-il faire des projets et comment mobiliser les porteurs de projets ?

    - Lutilisation de ces outils lchelle du territoire : Quels acteurs relais peuvent dployer les propositions jusquaux porteurs de projets (les ttes de rseaux, les chambres dagricultures rgionales, les Espaces Rgionaux Internet Citoyens) ? Sur quelles motivations peut-on sap-puyer chez les participants ?

  • 48

    - La mise en oeuvre concrte de ces outils : dans quelle mesure ce type de projet peut-il utiliser les comptences existantes dA.G.I.R.? Comment ces propositions peuvent-elles amliorer les appels projets en cours ? Sur quels appels projets peut-on les implanter en priorit ?

    b. Coopration avec les porteurs de projets Les projets ont t dvelopps avec les porteurs de projets par un processus itratif. Les premires interviews taient loccasion de rele-ver des enjeux dans leurs expriences vcues, le processus tant de revenir plusieurs fois avec des esquisses de solutions pour les affiner avec eux.

    Isabelle Cacard : Comment est-ce que je dcris un projet ?Mon projet fait partie des 100 exploitations agricoles exemplai-res. Comment est-ce que je le rends visible ?

    Le travail avec Isabelle a essentiellement gravit autour dA.G.I.R. prs de chez vous et plus particulirement sur la narration des pro-jets par leurs porteurs. Les rsidents sont donc revenus plusieurs fois au cours des diffrentes semaines pour exprimenter la faon dont le projet pouvait tre racont en partant du principe que le porteur de projet tait la personne la plus mme de produire une narration dans laquelle tout un chacun puisse se projeter. Les rencontres suc-cessives ont permis de pousser les capacits des porteurs de projet raconter eux-mmes leurs expriences au travers de mthodes gra-phiques et narratives simples. Quels outils de communications ai-je ma disposition ? Comment peut-on raconter son projet dans une simple et brve vido ? De quelle matire visuelle puis-je disposer pour raconter la chronologie de mon projet ?

  • 49

    Travail avec Isabelle Cacard sur les prsentations vido de projets

    Jrme Solari : Comment est-ce que je lis un projet ?Quelles sont les expriences de projet partager ?

    Les interviews avec cet architecte ont notamment port sur la nature des expriences de projet quil serait ncessaire de publier. Dune part celles qui donnent envie dautres de se lancer dans un projet simi-laire et dautre part celles qui peuvent servir de repres pour dautres entrepreneurs.

  • 50

    Plateforme web livre en fin de rsidence pour permettre lquipe AGIR de tester le projet AGIR LAB

    7

  • 51

    Et ensuite ?Trois mois de travail -dont trois semaines dimmersion- peuvent per-mettre de dclencher quelques menus changements, mais pas daller beaucoup plus loin. Au terme de la rsidence se pose la question de la poursuite de cette dmarche au sein du SEDATE, et plus gnra-lement du Conseil rgional Provence-Alpes-Cote dAzur. Plusieurs autres directions ont dailleurs spontanment fait connatre leur souhait dentreprendre une action similaire -une rsidence est mme initie avec la mission Technologies de linformation et de la com-munication. Quels enseignements peut-on tirer aujourdhui de cette premire exprience, du point de vue de la dmarche A.G.I.R comme de la mthode mobilise ? et comment prenniser celle-ci ?

    Rapprocher les rsultats issus dAGIR du paysage rel des projets existants en Provence-Alpes-Cte dAzur.De faon logique, AGIR ne peut pas prendre en compte toute la ra-lit rgionale et tout le potentiel existant. Obstacles prouvs par les petits porteurs de projets et toutes les personnes peu familires avec lappel projets, projets hors radar du Conseil rgional (projets mergents, marginaux, micro-initiatives trs porteuses mais nayant pas le statut officiel de projet), projets ne souhaitant pas rpondre aux appels projets ou nen prouvant pas le besoin... Pour se rapprocher du paysage rel, il faut imaginer dautres modalits de mobilisation ct du seul principe de lappel projets. Les projets proposs dans ce livret vont dans ce sens.

    Conforter les valeurs de partage au sein dA.G.I.R. Le terme dappel projets induit le concours, la slection, la comp-tition. Or, A.G.I.R. a mis en place un processus o lappel projets consiste uniquement envoyer une demande indiquant je suis intress(e) . Ensuite, une batterie dexperts (agences existantes, ttes de rseaux, assistants matrise douvrage de la Rgion, chargs de mission) soutient les porteurs de projets. De fait, ce sont eux qui arrtent sils considrent que les objectifs sont inatteignables par eux.Il a t demand aux rsidents sils pouvaient trouver un nouveau ter-me quappel projets qui littralement veut bien dire ce quil exprime, mais est maintenant trs connot.

  • 52

    Donner une voix aux initiateurs des projetsLa richesse dA.G.I.R est dans la diversit et lexprience acquise par les projets potentiels ou avrs, candidats ou slectionns, petits et grands, sur lensemble du territoire rgional. Il y a l un potentiel de savoir-faire partager beaucoup plus largement, et dont les messa-gers idaux sont les candidats et porteurs de projets eux-mmes. Une collaboration est possible, dans laquelle les porteurs de projets sont les plus mme de gnrer des contenus pertinents, et o la Rgion peut assurer un rle de partage et de publication des expriences. Dans les programmes de ce type, les besoins en information sont inpuisables. Ils viennent notamment :- Des prescripteurs et relais assaillis de demandes et de conseils.- Des citoyens auxquels on rend compte de projets sur leurs territoi-res, mme sils ne sont pas spcialistes des projets en question.- De porteur de projets potentiels chez qui la Rgion doit susciter des vocations. - Dautres porteurs de projets dans la Rgion qui ont besoin de ces expriences, quand bien mme ils ne participent pas lappel pro-jets.

    Re-concevoir des politiques de grande ampleur est possibleComment aborder une politique denvergure rgionale, dans un terri-toire aussi vaste, sur une thmatique si transversale ? En ralit, lexer-cice montre quil nest nullement besoin de chercher traiter toutes les questions la fois : lessentiel est dentrer par une thmatique ou par un appel projets, puis de naviguer dans le processus, comme le ferait un postulant lambda, plutt que de vouloir tout embrasser. Ds lors, le travail ne se rduit ni du relookage, ni refaire la communica-tion dA.G.I.R, mais consiste (re)penser la faon dont le programme est conu et de quelle manire il volue. Pour ce faire, le recours au design permet de crer de nouvelles marges de manuvre : en ralisant la cartographie sociale des relais, prescripteurs et bnficiai-res du programme, en les associant directement son amlioration, en travaillant sur son ergonomie, en exprimentant dabord travers des prototypes plutt que de gnraliser demble, en imaginant une autre faon de dcrire ce programme, etc.

  • 53

    Sinscrire dans une dmarche inter-servicesComment prenniser cette dmarche base sur le design, la crati-vit et linnovation sociale ? Sans attendre que tous les services de la Rgion se convertissent, il y a nanmoins beaucoup gagner ce que plusieurs directions sallient, en accord avec la direction gnrale des services, autour dun laboratoire, permanent et partag. Car au bout du compte, cest dune plus grande transversalit dont les utili-sateurs -de lagent aux citoyens- ont le plus besoin, et cest le regard crois entre les services qui donnera les rsultats les plus rapides. La cration progressive dune cellule comme celle du SILK (Social Inno-vation Laboratory of Kent) en Grande-Bretagne, pourrait tre un but terme... mais il sagit avant tout dagir progressivement. Le recours une personne qualifie en mthodes dinnovation sociale, ou dans le design de services, associe la formation progressive des quipes aux mthodes de co-conception pourrait constituer une premire tape.

  • La 27e RgionStphane Vincent, Directeur de projet Romain Thvenet, Charg de mission design de serviceCharlotte Rautureau, Charge de mission Europact

    email : [email protected]

    www.la27eregion.fr

    www.territoiresenresidences.net

    Les rsidentsFranois Jgou, Designer et Directeur scientifique de Territoiresen Rsidences, SDS (www.sustainable-everyday.net)Felix Compere, designerAlexandre Mussche & Xavier Figuerola, designers

    Le contenu de ce livret nengage que la 27e Rgion, et ne reprsente pas lopinion du Conseil rgional Provence-Alpes-Cte dAzur.

    PLUS DINFORMATIONS

  • www.la27eregion.fr

    www.territoiresenresidences.net

    Rsidence N1

    Revin, vers un campus ouvertImmersion crative dans un lyce de Champagne-Ardenne/Rsidence N2

    Rennes, vers une citoyennet augmenteImmersion crative dans un rseau social en rgion Bretagne/Rsidence N3

    Conseil rgional Nord-Pas de Calais, vers un laboratoire dinnovation rgionalImmersion crative au sige dun conseil rgional/Rsidence N4

    La Rgion basse consommationImmersion crative dans une politique de dveloppement durable