Rapport SPECQUE Montréal

download Rapport SPECQUE Montréal

of 20

  • date post

    29-Oct-2015
  • Category

    Documents

  • view

    45
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Edition 2012

Transcript of Rapport SPECQUE Montréal

  • Rapport SPECQUE

    XV Edition

    Montral 2012

  • 2

    Rapport SPECQUE XV Edition 6 Montral 2012

    SOMMAIRE Le mot du chef de dlgation Partie I : La dlgation Bordelaise la SPECQUE Partie II : Une semaine intensive de travaux parlementaires Partie III : La prochaine dition Specquoise, Rome 2013

  • 3

    Rapport SPECQUE XV Edition 6 Montral 2012

    Le mot du chef de dlgation

    A lheure o la dlgation bordelaise se constitue pour sa troisime participation la SPECQUE Simulation du Parlement europen Canada Qubec Europe- un bilan de ldition montralaise simpose. Pour son quinzime anniversaire, cest en effet Montral du 5 au 11 aot 2012 que la simulation du Parlement a eu lieu, en prsence de 174 participants et de 18 nationalits diffrentes. Ce rapport est ainsi loccasion dtablir un premier bilan de la participation de la dlgation de Sciences Po Bordeaux ce grand vnement ainsi que de tmoigner titre personnel de mon exprience en tant que chef de dlgation. Aprs une premire participation la simulation au Grand-Duch du Luxembourg en 2011, jai souhait renouveler laventure et mettre profit mon exprience afin de constituer nouveau une dlgation dtudiants de lIEP. Jai ainsi anim en amont de la simulation des ateliers SPECQUE visant prparer les futurs participants. Ces runions de formation et dchange ont eu lieu toutes les deux semaines, permettant aux tudiants de se familiariser avec le fonctionnement de la simulation mais galement plus largement dapprhender lUnion Europenne et ses diffrents enjeux travers des projets concrets. Les groupes politiques au parlement, les textes juridiques de la Commission, les modes de votation ou encore les activits de lobbying et de journalisme europen ont t des thmatiques rgulirement abordes durant la prparation. En outre, lactivit du ple sest galement organise autour des quatre thmes dbattus la simulation cette anne : lharmonisation de ltiquetage social sur les produits, lencadrement des aides dEtat dans laviation civile, lharmonisation du temps de travail et enfin la cration des statuts dune

  • 4

    Rapport SPECQUE XV Edition 6 Montral 2012

    Association Europenne. Une dynamique de groupe sest trs rapidement instaure grce la grande motivation et la curiosit des participants. De nombreux tudiants ont ainsi particip aux ateliers afin dapprendre sans forcment vouloir participer la simulation. Lorganisation dune simulation du Parlement europen sur le modle de la SPECQUE lIEP en mai dernier sur la thmatique de ltiquetage sociale des produits a t la concrtisation de lesprit dquipe qui a rgn au sein du ple. Elle a galement runi des tudiants ne faisant pas partie de lassociation Eurofeel, tmoignant ainsi du rel intrt suscit par un tel vnement. Ce travail de prparation sest bien videmment droul en troite coopration avec le comit organisateur de la SPECQUE qui a toujours t mon coute mapportant une aide prcieuse tant sur le plan acadmique que logistique. Enfin, je tiens remercier tout particulirement le ple trsorerie de lassociation Eurofeel ainsi que nos nombreux partenaires qui ont contribu la ralisation dun tel projet.

  • 5

    Rapport SPECQUE XV Edition 6 Montral 2012

    Partie I : La dlgation Bordelaise la SPECQUE Tmoignages

    Jrmy Rossignol Chef de Groupe Politique Alliance des Dmocrates et Libraux pour lEurope Commission IMCO March intrieur et protection des consommateurs Proposition de Directive du Parlement europen et du Conseil relative l'tablissement d'une information standardise sur la responsabilit sociale des filires de production Jai particip pour la premire fois la SPECQUE en 2011 au Luxembourg en tant queurodput du Groupe du Parti Populaire Europen PPE-. Vritablement enthousiasm par cette exprience jai dcid de renouveler laventure Montral en occupant un poste responsabilit. Mon choix sest naturellement port sur le poste de chef de Groupe Politique, acteur du dbat et de la vie dmocratique au Parlement europen. Ce poste requiert la fois de grandes capacits oratoires puisquil faut savoir parfois tre linstigateur du dbat et de la polmique, tout comme un sens aigu de la stratgie et de lcoute. Il faut en outre savoir fdrer un groupe entier deurodputs afin dtre visible au sein du parlement et doffrir une position claire et cohrente concernant les textes dbattus. Cette position se trouve exprime dans la ligne politique que chaque Chef de groupe se doit de rdiger en amont de la simulation. Incarner les valeurs du Groupe de lAlliance des Libraux et Dmocrates pour lEurope ALDE-, sest en outre rvl trs enrichissant. Groupe de

  • 6

    Rapport SPECQUE XV Edition 6 Montral 2012

    rassemblement et troisime force politique du Parlement, les libraux et dmocrates sont traverss par des courants multiples et incarnent la force centriste et fdraliste de lhmicycle. Il sagit dun groupe souvent en balance, qui ne se rattache pas forcment un bloc idologique bien dfini. Souvent convoite, lALDE se trouve rgulirement au cur de tractations multiples afin de faire pencher la balance politique dun ct ou dun autre de lhmicycle. Jai particulirement aim incarner le compromis et dfendre lide dune Europe fdraliste et plus unie. Jai beaucoup appris galement sur les techniques de ngociations et les stratgies de compromis qui peuvent habiter le parlement au moment du vote dun texte. Outre laspect purement politique que reprsente le rle de Chef de Groupe politique, jai beaucoup appris sur le plan personnel et sur la faon de conduire bien une quipe. Un chef de groupe se doit galement dtre un bon interlocuteur, lcoute de ses membres. Il faut savoir les rassurer ou les conseiller en cas de doute et assurer une vraie cohsion au sein du groupe. La SPECQUE est avant tout une aventure humaine, une rencontre avec des personnes dhorizons varis. Etre chef de groupe cest aussi prendre le temps de connatre les eurodputs de son groupe et de vivre avec eux une exprience exceptionnelle sur le plan humain comme acadmique.

  • 7

    Rapport SPECQUE XV Edition 6 Montral 2012

    La Caillre Falgueyrac Eurodpute du groupe des VERTS/ALE Commission EMPL Emploi et affaires sociales Proposition de Directive du Parlement europen et du Conseil sur certains aspects de lamnagement du temps de travail.

    LUnion Europenne est une organisation politique des plus complexes.

    Nous mme, citoyens europens sommes parfois quelques peu gars face la complexit de ces institutions. Simuler son fonctionnement reste par consquent la meilleure solution pour comprendre non seulement le travail des eurodputs mais galement les relations entre le parlement, la commission et les citoyens. Le rle deurodput que nous avons endoss a ncessit une polyvalence et une facult dadaptation hors du commun. Le travail en sance plnire na rien voir avec celui en commission et ce dernier nest dailleurs pas comparable avec le travail de rdaction de textes ou de politique de couloir. Les qualits requises sont toutes diffrentes mais savrent tre complmentaires dans le cadre de la simulation. La prise de parole est par exemple essentielle. Si certains maitrisent la rhtorique et lart de la joute oratoire mieux que dautres, tous les eurodputs prennent la parole, affirment leur rle, leur personnalit et les ides de leur groupe. La simulation est une grande scne de thtre o le jeu finit par devenir ralit tant les sujets que nous dfendons finissent par nous tenir cur. Jai eu la chance de dfendre les valeurs du groupe des VERTS au sein de la Commission portant sur lamnagement du temps de travail lchelle

  • 8

    Rapport SPECQUE XV Edition 6 Montral 2012

    europenne. Ce sujet dactualit aux enjeux immdiats nous a permis de comprendre, ou du moins dentrevoir, les difficults que peut affronter le Parlement europen lors de dbats en sance plnire. En outre, le travail en Commission reste ce que jai le plus apprci et l o je me suis le plus panouie. Il sagit dun travail qui porte davantage sur le fond et le contenu des textes. Afin de voter les amendements proposs par les eurodputs et ainsi parvenir au compromis, le travail en Commission ncessite galement lintervention dacteurs extrieurs tels que les lobbyistes et lutilisation de techniques moins officielles telles que la politique de couloir. Je tiens par ailleurs prciser que cette simulation reste un vritable dfi personnel. Les heures passes en sance plnire, les votes interminables des amendements en Commission ou les rdactions nocturnes de propositions de rsolution, mettent le rythme et le mental des eurodputs rude preuve. Le sang froid est de rigueur afin de tenir le rythme endiabl et passionn que la dynamique specquoise impose. Moins prosaquement, lide dune simulation du Parlement europen contenant des participants du Canada, du Qubec, des Etats Unis et mme du Liban est une chance indescriptible pour nous europens. Lide mme, peut, premire vue, paraitre trange mais leurs opinions concernant lEurope apportent une vision renouvele et pertinente du fonctionnement de nos institutions. Malgr des diffrences culturelles non ngligeables, nous nous sommes retrouvs autour dun intrt commun pour lEurope. Je dois avouer que cet intrt international ma rassure sur la puissance et la prennit du projet europen. Pour finir, je voudrais revenir sur mon appartenance au groupe des VERTS. Initialement, mon souhait tait de siger au sein dun groupe aux ides plus radicales. Finalement tre dans un groupe proche de mes ides a aussi t trs instructif. Dfendre ses propres ides de faon aussi construite, prcise et argumente est tout simplement passionnant et extrmement enrichissant. Jai pu affiner et prciser mes opinions et ce travers nombre de discussions et de dbats avec des personnes engages et partageant une vision politique si