Rapport annuel 2012

download Rapport annuel 2012

of 80

  • date post

    08-Apr-2016
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    1

Embed Size (px)

description

Rapport d'activité 2012 d'ICF HABITAT

Transcript of Rapport annuel 2012

  • Crateur davenir

    Rapport annuel 2012ICF Habitat

  • 01ICF Habitat : la force dun Groupe

    au service des territoires

    15Dynamiser la chane du logement

    45Une gamme complte de services pour les clients et les territoires

    55Une politique rH au service

    de la performance

    63Affirmer notre savoir-innover

    67rsultats financiers

  • Profil

    Faire du logement une prioritAvec un patrimoine de prs de 100 000 logements, qui conjugue parc social, logements intermdiaires et logements loyer libre, ICF Habitat est un acteur majeur du logement en France. Prsent sur lensemble du territoire national, caractristique dont il tire une richesse dexpriences apprcies de ses partenaires locaux, ICF Habitat est au service de ltat, des collectivits et de la SNCF, son actionnaire de rfrence.

    1927Cration de la Socit immobilire des chemins de fer de ltat (SICE)

    1938Cration de la SNCF

    1942La SICE devient la SICF (Socit immobilire des chemins de fer)

    1950La SICF compte 14 filiales aprs intgration de nombreux logements grs par les anciennes compagnies de chemin de fer et par la SNCF

    1972Les filiales sont regroupes en 5 socits, pour simplifier les relations entre le Groupe et la nouvelle organisation territoriale de la SNCF

    2004La SICF devient le groupe ICF aprs intgration de la SFCI (Socit franaise de construction immobilire), filiale de logements loyer libre

    2006Aprs la fusion entre ICF Sud-Est et ICF Mditerrane, le Groupe compte 4 ESH

    2010Cration de TransActif Immobilier, socit ddie aux cessions de patrimoine

    2011Le groupe ICF devient ICF Habitat

    Contribuer la ncessaire mixit sociale des villes et des quartiers.

  • 2 Acteur majeur du logement en France

    Repres 2012

    Chiffres cls

    (501 millions deuros en 2011)

    millions deuros514

    (82 millions deuros en 2011)

    RSULTAT NET

    CHIFFRE DAFFAIRES

    SUBVENTIONS (HORS PEEC)

    (56 millions deuros en 2011)

    millions deuros46

    85millions deuros

    (112 millions deuros en 2011)

    RSULTAT OPRATIONNEL COURANT

    120millions deuros

    (533 millions deuros en 2011)

    INVESTISSEMENTS

    (2 387 millions deuros en 2011)

    ENDETTEMENT NET

    2 523millions deuros

    474millions deuros

  • 3ICF Habitat Rapport annuel 2012

    Patrimoine

    1 834 1 506agrments obtenus(2565en2011)

    logements mis en service (2360en2011)

    2012

    2011

    451 PLSPLAI336

    1 047 PLUS

    569 logements acquislogements neufs937

    1 6652 995

    logements mis en service

    2012

    2011

    2,54 %2,88 %

    2012

    2011

    0,81 %0,57 %

    2012

    2011

    9,80 %10,70 %

    Taux de vacance

    Taux dimpays

    Taux de rotation 1 726 126logements vendus en bloc

    1 936salaris au 31 dcembre 2012 (dont880gardiens,correspondantsetemploysdimmeuble)

    33 %des locataires peroivent lAPL (32,5%en2011)

    Le pourcentage de cheminots actifs entrs dans le parc ESH sest lev 24,4 % des attributions en 2012 (contre24,2%en2011)

    logements vendus aux locataires

    CONSTRUCTIONS ET ACQUISITIONS

    RHABILITATIONS

    CESSIONS : 1842

    RESSOURCES HUMAINES CLIENTLE GROUPE

    GESTION LOCATIVE

  • 4 Acteur majeur du logement en France

    Message de la prsidente

    Ccile Queille Prsidente-directrice gnrale dICF Habitat

    Quel regard portez-vous sur lanne 2012 ?

    Ccile Queille : 2012, comme 2011, aura t une anne dinvestissements trs soutenus. Nous avons lanc sur len-semble du territoire national prs de 6 300 chantiers tant en rhabilitations quen constructions, soit le double par rapport lexercice prcdent. En 2013 et 2014, les livraisons seront donc trs importantes. Pour les ESH, les deux premires annes de la convention signe avec ltat et dcline dans les CUS sont trs proches de nos engagements. Des engagements qui sont, rappelons-le, extrmement ambitieux avec un volume dinvestis-sements trs proche de notre chiffre daffaires. Nous accomplissons notre quote-part pour atteindre lobjectif des 150 000 logements du plan gouverne-mental. 2012 aura galement t une anne riche en projets et en volutions internes. Louverture de notre premire agence commune ICF Habitat Amiens, o sont runies sous une mme enseigne les quipes ddies au logement conven-tionn et celles du logement loyer libre, participe notre volont de repenser notre modle organisationnel pour coller au plus prs des demandes de nos

    clients et partenaires. Cette qute dune plus grande efficacit, qui sest traduite en 2012 par la mutualisation des comp-tences et expertises notamment en matire RH et la refonte dune partie de nos outils informatiques, se poursuivra en 2013 : cration de nouvelles agences communes, lancement dun extranet clients et dun extranet fournisseurs, dveloppement dun outil informatique destination de nos gardiens, les chantiers sont nombreux pour toujours amliorer la performance et le service au client.

    lheure du bilan, quels sont vos motifs de satisfaction ?

    C. Q. : Lamlioration du taux de vacance tait un de nos objectifs prioritaires. Nous lavons atteint notamment dans les zones tendues. En moyenne, pour len-semble du Groupe, la vacance commer-ciale stablit 1,96 %, une excellente performance. Ensuite, les indicateurs globaux en matire de satisfaction locataire se sont clairement amliors. Il nous reste cependant des progrs faire notam-ment en matire de traitement des rclamations. La baisse du taux de rmunration du Livret A en fvrier 2013 est une bonne

    chose mme si des inquitudes demeu-rent. En effet, elle nest pas suffisante au regard de la baisse de linflation. Le diffrentiel entre le taux du Livret A, sur lequel sont bass les frais financiers des ESH, et lindice de revalorisation des loyers demeure encore trop important.

    Quels sont les autres sujets dinquitude ?

    C. Q. : Des interrogations sur le taux deTVA demeurent : le taux rduit de 5 % sera-t-il applicable lensemble des travaux ou la seule rnovation ther-mique ? Nous avons galement des incertitudes sur le taux des diffrentes taxes auxquelles est assujetti le mondeHLM. Si la cotisation additionnelle de laCGLLS a baiss en 2012, quen sera-t-ilen 2013 ? Les rgles sur le futur prlve-ment li la demande des pouvoirs publics de mutualiser les fonds propres des organismes HLM sont encore prciser. Plus globalement, les pouvoirs publics nous ont assign des objectifs de construction ambitieux. Pour autant, toutes les nergies ncessaires latteinte de ces derniers nont pas t libres. Nous ne pouvons que regret-ter parfois la difficult dobtenir des agrments de la part des pouvoirs

    2012, une anne de construction de lavenir : les fondations pour lefficacit de demain

  • 5ICF Habitat Rapport annuel 2012

    publics alors mme que les besoins de logements sont l. La multiplication des recours administratifs contre les projets de construction entrave leur ralisation, et lempilement des normes surenchrit les cots de construction et de rnova-tion. Enfin, le prix du foncier, notam-ment dans les zones tendues, demeure trs lev.

    Comment se prsente lanne 2013 pour ICF Habitat ?

    C. Q. : 2013 est une anne de crise co-nomique. Crise dabord pour nos loca-taires qui peuvent connatre des difficul-ts de paiement. Crise des finances publiques ensuite avec des subventions

    en baisse constante. lchelle du Groupe, on retiendra un nouveau recul de 20 % des subventions en 2012 aprs une chute de 30 % en 2011.

    Dans ce contexte, quelles sont les marges de manuvre dICF Habitat ?

    C. Q. : Le contexte est certes difficile, mais ICF Habitat ne faiblira pas dans son intention de maintenir son niveau din-vestissement. Cependant, cette ambi-tion nous conduit tre extrmement vigilants un ensemble de facteurs. commencer par la matrise de nos cots et dlais en matire de travaux tant de rhabilitation que de construction. Cest fondamental si nous voulons pour-

    suivre notre dynamique dinvestisse-ment. Ensuite nous devons optimiser nos frais de structure : ce travail est dj entam mais il nous faut aller encore plus loin. Cest le sens des recomposi-tions patrimoniales luvre sur len-semble du territoire, de la centralisation ou de la mutualisation de certains ser-vices, de la mise en rseau des exper-tises. Enfin, une meilleure performance conomique et une plus grande satis-faction client passent imprativement par des refontes de processus et une meilleure efficacit de notre politique dachat et de notre contrle interne.En 2012, nous avons jet les bases sur lesquelles nous allons poursuivre la construction

  • 6 Acteur majeur du logement en France

    SNCF

    100 %

    Holding ICF Habitat (SICF)

    Prsidente-directrice gnrale Ccile Queille

    Logement libre 14 000 logements

    ICF Habitat NovedisPrsident du conseil dadministration

    Patrick Michelin

    Directeur gnral ric Pinatel

    Logement social et intermdiaire 86 000 logements

    ICF Habitat La SablirePrsidente du conseil de surveillance Ccile Queille

    Prsident du directoire Patrick JeanselmeDirecteur gnral Jean-Luc Vidon

    ICF Habitat AtlantiquePrsident du conseil dadministration Denys Dartigues

    Directeur gnral Philippe Saunier

    ICF Habitat Nord-EstPrsident du conseil dadministration Jacques Goolen

    Directeur gnral Pierre Brayda

    ICF Habitat Sud-Est MditerranePrsident du conseil de surveillance Pierre Pelouzet

    Prsident du directoire Patrick Amico

    TransActif ImmobilierPrsident

    Franois Jolivet

    Directeur Jean-Michel Seveste

    Transactions immobilires

    Gouvernance

    Une holding, 6 filiales, 3 mtiers

    Lorganisation : une et multiple

    La holding. Investie par la SNCF dune mission de pilotage de la politique loge-ment, la holding impu