Protéger la biodiversité

download Protéger la biodiversité

of 27

  • date post

    18-May-2015
  • Category

    Environment

  • view

    336
  • download

    3

Embed Size (px)

description

Lors du Sommet de la Terre de Rio en 1992, la convention mondiale sur la biodiversité a souligné la nécessité de préserver la diversité du vivant. Aujourd’hui, l’homme continue pourtant à mettre en péril l’équilibre des espèces. Arrêter le déclin de la biodiversité reste un objectif majeur pour la planète et les générations futures.

Transcript of Protéger la biodiversité

  • 1. Doctissimo.fr Avril 2012 Page 1 sur 27 Protger la biodiversit Recueil de Maryam RAHOU

2. Doctissimo.fr Avril 2012 Page 2 sur 27 I. Les espces menaces I.1. Zoom sur quelques espces en grand danger I.2. Une sixime extinction ? I.3. Un rseau de prservation : Natura 2000 I.4. Les menaces qui psent sur les animaux I.5. Les plantes en danger II. Protger la faune et la flore II.1. Qu'est-ce que la biodiversit et pourquoi la prserver ? II.2. La rintroduction des espces II.3. Parcs naturels : a vaut le dtour ! II.4. Ours : les "pro" et les "anti" II.5. Biosphre 2 : pas facile d'imiter la vie II.6. Espces importes, quand la nature se mondialise II.7. Au jardin : prserver les varits oublies II.8. De Versailles Vanikoro, la funeste pope de La Prouse II.9. La biodiversit forestire : le trsor vivant de la plante 3. Doctissimo.fr Avril 2012 Page 3 sur 27 Lors du Sommet de la Terre de Rio en 1992, la convention mondiale sur la biodiversit a soulign la ncessit de prserver la diversit du vivant. Aujourdhui, lhomme continue pourtant mettre en pril lquilibre des espces. Arrter le dclin de la biodiversit reste un objectif majeur pour la plante et les gnrations futures. I. Les espces menaces Selon l'Union mondiale pour la Nature, 15 600 espces seraient menaces dans le monde. De nombreuses ont dj disparu. Aujourdhui, il apparat de plus en plus vident que la prservation de la biodiversit est une priorit pour la faune et la flore qui nous entoure, mais galement pour lhumanit toute entire. I.1. Zoom sur quelques espces en grand danger Mammifres, prdateurs, oiseaux : tout ce qui vole, nage et marche est menac par l'humanit. Leur habitat disparat, ils sont victimes de la chasse, du braconnage et du trafic. Les maladies les guettent et leur nourriture se fait rare. Tour d'horizon des animaux en danger. Depuis plusieurs annes, les scientifiques s'inquitent rgulirement de dcouvrir quelles nouvelles espces animales sont menaces de disparition. L'Union mondiale pour la nature fait le compte annuel et rvles les milliers d'animaux que l'on ne verra plus sur la surface du globe dans les prochaines dcennies. En 2004, elles taient 3 300. Et d'ici moins d'un demi-sicle, 15 50% de la biodiversit, animale et vgtale, risque de disparatre. 16 000 espces sont menaces. Parmi les espces les plus en danger, plusieurs animaux emblmatiques risquent de n'tre qu'un lointain souvenir pour les gnrations futures : Les grands singes Nos plus proches cousins n'existeront peut-tre plus l'avenir. Particulirement les gorilles et chimpanzs d'Afrique. Chasss de leur habitat naturel, tus pour leur viande ou pour certaines croyances ftichistes, leur population a considrablement diminu sur tout le continent. A cela s'ajoute l'apparition de la fivre hmorragique due au virus Ebola. L'orang-outan d'Indonsie est galement chass et menac par le trafic. 1/3 de ces singes roux est protg dans des parcs nationaux, mais la majorit reste la merci des braconniers. Les grands mammifres Si le panda gant est menac, c'est aussi cause du bambou. Une fois qu'elle fleurit, cette plante meurt et il faut compter dix ans un sicle pour que les nouvelles pousses grandissent. 4. Doctissimo.fr Avril 2012 Page 4 sur 27 Souvent, des forts entires disparaissent, et le panda meurt de faim. Surtout si les hommes dtruisent les forts qui restent pour le bois et l'agriculture. Aujourd'hui trs protgs, il ne reste pourtant que 1 600 pandas dans la nature. C'est galement le cas de certaines races d'ours, d'lphants, de rhinocros et de beaucoup d'autres grands mammifres. Certains prdateurs Si les prdateurs ont toujours plus de chance de survivre, ils n'en attirent pas moins la haine des humains. Les loups, qu'ils vivent en Amrique du Nord ou en Europe, ne cessent de diminuer en nombre du fait de la chasse et du rapt de btail. Plus loin, dans la jungle tropicale ou la taga, la chasse aux trophes a longtemps t l'explication de la disparition des tigres. Mais la destruction de leur milieu naturel et la diminution de leurs proies sont aujourd'hui des facteurs aggravants. Il en est de mme pour le gupard. Disparu en Inde depuis 1948, certains scientifiques souhaiteraient mme ressusciter l'espce. Mais s'il ne retrouve pas son milieu naturel et ses proies, il semble bien que la tche soit vaine. Les mammifres marins Le dauphin de Chine a officiellement disparu en 2007. Et il en sera de mme pour de nombreuses autres espces de dauphins. La pollution des ocans fait que l'on retrouve en eux des traces de pesticides, de mtaux lourds et de dioxine. Les blessures, souvent mortelles, dans les chaluts ou les filets maillants provoquent des milliers de disparition chaque anne. Convoites pour leur graisse et leur chair, les baleines ont longtemps t victimes des chasseurs. Aujourd'hui interdite, le Japon et la Norvge continuent pourtant de pratiquer la chasse pour de prtendus essais scientifiques. Pourtant, le cadavre d'une baleine, au fond de l'ocan, est la base de toute la chane alimentaire ocanique. Leur disparition risque d'amplifier la diminution des planctons, qui nourrissent des millions de poissons. Les oiseaux Ils sont trs nombreux, les oiseaux, souffrir le changement de leur milieu naturel. Les marais asschs, les plages pollues, l'expansion agricole, l'urbanisation galopante. Ils doivent apprendre s'adapter. Impossible, dsormais, de trouver un lieu de nidification. Pour les oiseaux piscivores, la nourriture commence aussi manquer. Plusieurs espces comme certaines mouettes et plicans sont menaces de disparition. Les espces rares des forts tropicales sont doublement menaces. Pour les aras, la disparition de leur milieu naturel en Amazonie est une perte considrable. Le commerce de perroquets en fait donc de plus en plus un animal domestiqu. Certains mme se vendent quelques milliers d'euros. Cette liste oublie des milliers d'autres espces animales qui, pour autant de raisons, disparaissent progressivement. Des insectes, des ruminants, des papillons, des araignes, des rongeurs. Car aujourd'hui, la majorit des animaux vivant grce leur milieu naturel n'ont qu'un choix : s'adapter pour exister. I.2. Une sixime extinction ? Les espces animales de notre plante seraient menaces par une sixime grande vague dextinction, aprs les cinq prcdentes qui ont frapp la vie sur Terre depuis les origines. Mais la grande diffrence avec celles-ci, cest que pour la premire fois, une espce est directement responsable de la disparition des autres : la ntre. 5. Doctissimo.fr Avril 2012 Page 5 sur 27 L'expression sixime extinction est apparue pour la premire fois lors du sommet mondial sur le dveloppement durable de 2002 Johannesburg. Mais c'est surtout partir de 2004, suite au 3e congrs mondial de la nature organis par l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) Bangkok, que la notion a t popularise auprs du grand public. Si l'on parle de sixime extinction, c'est videmment parce qu'il y en a eu cinq avant. Avec une diffrence fondamentale : lors des prcdentes vagues de disparition massive, l'homme n'tait pas souponn d'tre le principal responsable. Et pour cause : il n'existait pas encore ! Cinq extinctions aux motifs diffrents La plus connue des grandes extinctions prcdentes est celle des dinosaures la fin du Crtac, il y a 65 millions d'annes. C'est aussi la plus rcente. Les quatre qui l'ont prcde se sont produites : 1. A la fin de l'ordovicien, il y a 440 millions d'annes : plus de la moiti des espces marines disparaissent, une poque o la vie n'est pas encore prsente sur la terre ferme ; 2. A la fin du dvonien, il y a 367 millions d'annes : les espces terrestres sont galement frappes (amphibiens notamment) ; 3. A la fin du permien, il y a 245 millions d'annes : la plus importante de toutes, car 90% des espces vivantes sont limines ; 4. A la fin du trias, il y a 208 millions d'annes : cette fois, ce sont principalement les espces marines qui sont concernes. Ces extinctions d'espces ne sont cependant pas les seules s'tre produites. Les zoologistes en recensent une vingtaine d'autres, d'ampleur plus ou moins importante. Mais il s'agit l des principales. Au total, ce serait ainsi 99% des espces vivantes qui auraient t rayes du globe au fil des diffrentes res. Concernant l'explication de ces disparitions, les spcialistes en sont rduits des conjectures. Selon les res, des changements climatiques, l'accentuation de l'activit volcanique ou encore la chute de mtorites pourraient tre impliqus. La bonne nouvelle, c'est qu' chaque fois, la vie a fini par reconqurir le terrain perdu. La mauvaise, de notre point de vue, c'est que les espces dominantes des diffrentes res ont d cder la place des successeurs appartenant un autre groupe zoologique. Et que la reconstitution d'une nouvelle biosphre prend un temps considrable, une dizaine de millions d'annes environ. C'est parti pour la sixime ? Aujourd'hui, 70% des biologistes dans le monde estiment que le monde est l'ore d'une nouvelle vague de disparition massive. Les chiffres n'ont en effet rien de rassurant : selon la liste rouge de l'UICN, 12% des 6. Doctissimo.fr Avril 2012 Page 6 sur 27 espces d'oiseaux, 23% des mammifres et 32% des amphibiens seraient ainsi menacs. L'ampleur du phnomne est plus ou moins marque selon les zones gographiques. Ainsi, en Grande-Bretagne, c'est plus de la moiti des oiseaux qui seraient en dclin selon une tude parue dans la revue Science ! Au total, le rythme d'extinction actuel serait non seulement entre cent et mille fois suprieur celui qui a pu tre mesur depuis l'apparition de la vie... mais aussi dix cent fois plus important que lors des grandes phases d'extinction prcdentes. Selon le biologiste Edward Wilson, la moiti des espces actuellement prsentes sur Terre pourrait avoir disparu d'ici un sicle. Cet emballement s'explique de faon simple : le dclin actuel est directement corrl l'action de l'homme. C'est particulirement vrai dans les forts tropicales, dont la rarfaction ne cesse de s'acc