PROJET EDUCATIF GLOBAL(PEG) (2013-2017) - ville … · Le Projet Educatif Global (PEG), un projet...

of 22/22
DOCUMENT CADRE PROJET EDUCATIF GLOBAL(PEG) (2013-2017)
  • date post

    14-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of PROJET EDUCATIF GLOBAL(PEG) (2013-2017) - ville … · Le Projet Educatif Global (PEG), un projet...

  • DOCUMENT CADRE

    PROJET EDUCATIF GLOBAL(PEG)(2013-2017)

  • 2

    SommairePralable : Le Projet Educatif Global, un projet ducatif renouvel au service du dveloppement, de lpanouissement et de la russite de tous les enfants p 3

    1- Principes et fondements2- Objectifs gnraux et valeurs3- Du PEL au PEG

    I- Le Projet Educatif Global : un projet concert et co-produit p 9

    1- Lorganisation de la concertation2- Les apports de la concertation 3- Larticulation entre le PEG et les autres stratgies territoriales structurantes

    II- Les orientations stratgiques du Projet Educatif Global et les objectifs oprationnels p 12

    Axe 1 - Assurer un accueil adapt et de qualit pour tous les enfants favorisant leur bien-tre et leur panouissement et garantissant les conditions de la russite scolaire et ducative Axe 2 - Accompagner le dveloppement de lenfant et du jeune dans toutes ses dimensions dans le cadre de parcours ducatifs cohrents Axe 3 - Dvelopper le got dapprendre, renforcer les conditions de laccrochage scolaire, apprendre autrementAxe 4 - Favoriser la mobilit, lautonomie et lapprentissage de la citoyennetAxe 5 - Soutenir les dmarches dorientation, favoriser lmergence ou la remobilisation sur un projet personnel, lutter contre le dcrochage scolaire et accompagner les plus fragilesAxe 6 - Accompagner les parents dans leur rle ducatif, favoriser leur implication au sein des actions ducatives proposes leurs enfants et faire en sorte quils prennent toute leur place au sein de la communaut ducative

    III- Animation, suivi et pilotage du PEG p 21

    Schmas explicatifs :

    Schma 1 : Lenfant au cur du Projet Educatif Global p 4Schma 2 : Les tapes de la concertation p 10

  • 3

    PralableLe Projet Educatif Global (PEG), un projet ducatif renouvel au service du dveloppement, de lpanouissement et de la russite de tous les enfants

    1- Principes et fondements de la dmarche

    La Ville de Roubaix fait de lEducation sa priorit; cest pourquoi, elle sinscrit depuis plusieurs annes dans un processus de co-ducation, en faveur de la russite ducative et scolaire de tous les roubaisiens. Cette ambition a t formalise par deux Projets Educatifs Locaux successifs (2000-2005/2005-2010). La poursuite de cette stratgie simpose face aux enjeux ducatifs nationaux et locaux. Refondation de lcole, rforme des rythmes scolaires, diversification et dmultiplication des savoirs, lutte contre lchec et le dcrochage scolaires, combat contre les ingalits et les injustices sociales sont autant de dfis auxquels doit faire face lensemble des acteurs ducatifs. Forte de son exprience, la Ville de Roubaix impulse, cet effet, une nouvelle dynamique territoriale de mobilisation des partenaires ducatifs, inscrite dans une double perspective, plus globale et davantage articule.

    Le Projet Educatif Global (PEG) vise ainsi conforter les efforts et les avances accomplis dans le champ ducatif et renouveler les approches et modes dintervention, les processus de concertation et de coordination. Etabli pour une dure de cinq ans, il est le rsultat dun processus de co-production men avec les partenaires ducatifs et servira de support llaboration et la mise en uvre des actions ducatives du territoire.

    Le PEG peut tre dfini comme une stratgie globale de prise en charge des enfants avant la scolarisation dans, autour et hors de lcole dans le cadre dun partenariat renforc et amplifi avec les acteurs locaux institutionnels, associatifs et leurs parents . Il sadresse, en effet, tous les enfants et les jeunes de 0 18 ans ainsi qu leurs familles et les place au centre de lacte ducatif. Tous les lieux et temps de vie (scolaire, pri et extrascolaire) sont concerns. Tous les acteurs et intervenants ducatifs, gravitant autour de lenfant, sont mobiliss: reprsentants de lducation nationale, des associations culturelles, sportives et dducation populaire, centres sociaux, animateurs, ducateurs. La coordination de leurs interventions est indispensable au service dune plus grande cohrence. Le PEG entend raliser ce dessein par la promotion dune conception de lducation globale, plurielle, mutuelle et partage par lensemble de la communaut ducative.

    Si lcole ne se limite pas la seule transmission des savoirs et a bien pour vise lducation et la formation de citoyens, elle a besoin pour cela de la collaboration de tous les partenaires ducatifs. Education formelle (cadre scolaire), non formelle (actions ducatives hors cadre scolaire)2 et informelle (familles, pairs, mdias...) interagissent et contribuent lacte ducatif. Ces diffrents vecteurs ducatifs doivent tre pris en compte et coordonns au mieux afin dassurer la mise en uvre dune ducation globale, de transmettre des messages ducatifs cohrents et de tirer parti de la richesse des interventions apporte par la pluralit des acteurs et des actions... Cest nouveau le rle du PEG, par sa fonction densemblier, dapporter le liant ncessaire leur dploiement coordonn au service de lenfant et de sa famille. La convergence des diffrentes faons de faire ne peut, par ailleurs, tre ralise sans avoir pralablement partag et adhr aux valeurs et principes ports par un tel projet. Elabor dans le cadre dune concertation avec lensemble des acteurs ducatifs, le PEG repose, cette fin, sur le principe dune ducation mutuelle base sur le partage de valeurs et lchange de savoirs entre co-ducateurs, garantissant la participation de tous, ltablissement de priorits ducatives communes et la mise en uvre dune action conjointe.

    Roubaix, ville rsolument ducatrice... ressource et source dducation... Ce nouveau projet ducatif global repose sur lide forte, porte par le rseau des villes ducatrices, dune ville capable dtre la fois lieu dducation et gnratrice dducation. Par ses structures et ses quipements et par la promotion dune approche transversale et globale de lducation en collaboration avec lensemble de ses partenaires, la Ville de Roubaix, via son PEG, fait vivre cette ambition en faveur du dveloppement, de lpanouissement et de la russite de tous les enfants.

    2. Terminologie europenne

  • 4

    Lenfant au centre du projet ducatif global

    2- Objectifs gnraux et valeurs

    Le Projet Educatif Global poursuit un triple objectif :

    assurer la coordination et la cohrence des actions sur tous les temps de vie de lenfant dans le cadre de parcours ducatifs structurs, encourager limplication des familles, favoriser le dveloppement, lpanouissement, louverture et lautonomie des enfants et des jeunes par une offre ducative adapte et de qualit.

    Pour cela, il pose les bases dune meilleure collaboration entre acteurs ducatifs et repose sur des valeurs partages sur lesquelles tout acteur ducatif doit sappuyer :

    les valeurs citoyennes : elles ont trait aux principes assurant le vivre ensemble : respect, lacit, solidarit, engagement, neutralit et libert... ; les valeurs ducatives: responsabilisation, autonomie, esprit critique, curiosit, prise en compte des situations individuelles, valorisation des savoirs et des comptences sociales, crativit sont autant de valeurs transversales que doivent dvelopper nos approches ducatives ; les valeurs de co-ducation : la conception dune ducation globale et partage est raffirme.

  • 5

    Lappropriation et lapplication de ces principes et valeurs conditionnent le partage dune culture ducative commune, indispensable la poursuite des objectifs ducatifs du PEG.

    3. Du PEL au PEG

    Le prcdent PEL fixait trois grandes priorits :

    lapprentissage du vivre ensemble la promotion de lgalit des chances le renforcement de la responsabilisation et de lautonomie des jeunes.

    Celui-ci sest dvelopp au sein dun programme dactions dans des domaines varis : culture, sant, sport, dveloppement durable, jeunesse, parentalit2...

    Des avances notables sur plusieurs volets ont t ralises :

    Dveloppement quantitatif de loffre ducative en direction des jeunes publics : augmentation du nombre denfants accueillis au sein des structures petite enfance, des accueils de loisirs, de la restauration scolaire

    Quelques exemples : Les structures daccueil 0/3 ans comptent 811 places, dont 320 places au sein des tablissements daccueil municipaux et 491 places au sein des tablissements daccueil associatifs). Le secteur associatif enregistre la cration de 215 places depuis 2008. Le nombre dlves scolariss dans les coles primaires publiques, depuis 2004, a augment, passant de 9639 coliers (rentre scolaire 2004/2005) 10 070 la rentre scolaire 2011/2012. Les moyens matriels (mobilier, fournitures...) supplmentaires ont t dploys en consquence. Sur la priode 2008-2012, le service de restauration scolaire a vu, son nombre moyen de convives par jour, progresser, passant de 4044 5362, soit un taux de variation de 32 %. Concernant laccueil des plus gs, le ple Deschepper accueille jusqu 1000 1500 jeunes par mois (dont 50 % de moins de 18 ans).

    dveloppement de projets daccueil dans les structures culturelles et sportives et propositions diversifies lchelle du territoire

    Quelques exemples :Concernant loffre culturelle, en 2008 et 2009, trois dispositifs culturels ddis au jeune public ont vu le jour : les Breakfast Classes, les ALSH culture et le Contrat Local dEducation Artistique. Par ailleurs, depuis 2010, le budget allou aux projets culturels en temps scolaire a doubl permettant de satisfaire davantage de demandes des enseignants (de 30 000 60 000). Aujourdhui, et ce grce un tat des lieux ralis sur lanne scolaire 2011-2012, on sait que chaque anne,

    2. Un tat des lieux des actions existantes 0-18 ans a t tabli et a servi de base la concertation. Si les prcdents PEL portaient sur la tranche dge 2-18 ans, ce recensement prend bien en compte lensemble des actions dveloppes ds la petite enfance.

  • 6

    environ 29 000 jeunes roubaisiens3 sont touchs par laction culturelle jeune public des services et quipements de la Direction de la Culture de la Ville aussi bien sur le temps scolaire que sur les temps de loisirs. Durant le temps scolaire, ils sont prs de 23 000 bnficier des actions culturelles mises en place. Prs de 93% des coles primaires roubaisiennes (publiques et prives) en bnficient.

    Investissements lourds raliss par la Ville, lEtat, la CAF et les collectivits territoriales pour amliorer les quipements accueillant les enfants et les jeunes : construction, rnovation, extension dquipements scolaires (coles, collges, lyces), structures petite enfance, quipements sportifs et culturels, centres sociaux...

    Quelques exemples :En 10 ans (2002-2012), ce sont 10 coles qui ont bnfici dimportantes rnovations ou ont t reconstruites. En moins de 5 ans, ce sont 4 collges sur 7 qui ont t reconstruits ou rnovs. Dans le domaine de la petite enfance, depuis 2002, deux crches (Fourmies et Cassel), le Centre Petite Enfance Louis Cassette ont fait lobjet de rnovations ou dextension. Le Ple Multi-accueil Petite Enfance des Trois Ponts a, par ailleurs, vu le jour en 2012. Concernant les btiments occups par les centres sociaux4, 88,5 % appartiennent la Ville. Les efforts au sein de ces locaux municipaux en matire dentretien/maintenance sont constants. Quelques-uns ont bnfici dinvestissements importants dans le cadre du PRU Trois Ponts/Quartiers Anciens (Centre Social Moulin-Potennerie (1 765 882 TTC), Centre Social Hommelet (732 472 TTC), Centre Social Trois Ponts (600 000 TTC)).

    Amlioration qualitative de loffre ducative, volution des approches et pratiques ducatives et qualification des projets dans les structures petite enfance dans les accueils de loisirs dans les actions daccompagnement la scolarit dans les projets co-construits avec les coles sur le temps scolaire se structurant progressivement sur la base de parcours ducatifs

    Quelques exemples : Sur les aspects formation, sur le temps priscolaire, 50 formations sont finances par an : 40 pour les animateurs ville, 10 pour les associations (en dehors de celles finances directement par les Centres Sociaux). 20 Responsables dAccueil de Loisirs ont t forms et ont obtenus un BPJEPS Brevet professionnel de la Jeunesse de lEducation Populaire et des Sports en 2008.

    Sur la construction des parcours ducatifs sur le temps scolaire, le partenariat tabli avec lducation nationale vise faire en sorte que chaque enfant scolaris puisse bnficier, au moins une fois au cours de sa scolarit, des diffrents outils, que la Ville met au service des projets dcole, sur des champs aussi varis que lducation artistique et culturelle, lducation

    3. Dans cet tat des lieux, la Direction de la culture a pris en compte les jeunes jusqu 25 ans.4. Ils sont au nombre de 10, dont 1 intercommunal (avec Hem et Lys-les-Lannoy) et 1 parapublic (CCAS).

  • 7

    au dveloppement durable, lducation la sant et la citoyennet, lducation physique et sportive. Ainsi, concernant loffre des classes de dcouvertes, grce une monte en puissance du budget affrent, le nombre de bnficiaires est pass de 798 enfants (anne scolaire 2008/2009) 1368 (anne scolaire 2011/2012).

    Dveloppement et animation du partenariat : Partenariats : entre la Ville et ses partenaires institutionnels entre la Ville et ses partenaires associatifs entre les tablissements scolaires et les centres sociaux entre les tablissements scolaires et les structures culturelles, sportives entre les structures dune mme thmatique : petite enfance, jeunesse entre les partenaires du champ ducatif et ceux du champ social

    Cration dinstances territoriales : commissions petite enfance, collge/quartier, animation territoriale jeunesse...

    Soutien technique et financier aux projets des acteurs associatifs et des tablissements scolaires, actions de formation, mise en place de temps de rflexion partags

    Mise en uvre de dispositifs et dactions daccompagnement des plus fragiles : dispositif de russite ducative (DRE) depuis 2005 intervention dun travailleur social dans les accueils de loisirs municipaux exprimentations sur le dcrochage scolaire actions des centres sociaux

    Quelques exemples :En moyenne, 800 parcours de russite ducative individualiss sont mis en uvre par les quipes pluridisciplinaires du DRE. Environ 15 000 personnes frquentent les 10 centres sociaux du territoire roubaisien. Lintervention dune ducatrice spcialise sur les temps daccueil priscolaire a facilit lintgration des enfants porteurs de handicap au sein des accueils de loisirs au cas par cas (environ 10 sur lt et sur les ALSH) et a amlior laccueil des enfants troubles du comportement sur lensemble des temps priscolaires.

    Des axes de progrs et de renforcement ont galement t identifis concernant :

    Les modalits partenariales : - renforcement de la connaissance et de la visibilit des actions ducatives existantes, - amlioration de la coordination entre les acteurs et les actions sur les diffrents temps de lenfant/du jeune- structuration et formalisation des diffrents espaces dchanges et de concertation,- dveloppement des temps dchanges autour des pratiques professionnelles.

    Les actions ducatives :- volet parental : travailler une meilleure implication des familles dans la dmarche de co-ducation- volet ducatif : renforcer les actions dducation la citoyennet active, dvelopper les actions favorisant lacquisition des comptences sociales, facilitant les passerelles entre les diffrents temps ducatifs et les transitions entre tranches dge, reconnatre et valoriser les comptences acquises sur les diffrents temps de vie de lenfant et du jeune.

  • 8

    En conclusion, le bilan des prcdents projets ducatifs locaux montre le dveloppement dune offre ducative diversifie sur le territoire. La Ville a souhait aller au-del de ses comptences obligatoires et proposer un projet ducatif sur tous les temps de la vie de lenfant. Des partenariats prennes avec lEducation nationale et les autres partenaires institutionnels et associatifs ont t mis en place, assurant des russites dans le dploiement de dispositifs partenariaux. Des modalits daccompagnement des plus fragiles reposant sur une approche individualise ont t mises en uvre et se poursuivent. Elles sont dsormais intgres dans des approches ducatives plus globales. La stratgie ducative, porte par le PEG, doit conforter ces avances et sinscrire dans un processus damlioration continue pour faire face aux difficults sociales et ducatives5 du territoire et apporter des rponses innovantes. Elle entend, cet effet :

    largir encore plus lapproche par une coordination des interventions ds le plus jeune ge, incluant le champ de la petite enfance, renforcer la cohrence des actions sur tous les temps de vie de lenfant, accorder une place centrale aux parents en les associant davantage.

    Pour dfinir ces axes de progrs et dterminer de nouvelles priorits ducatives, la Ville a mobilis lensemble de ses partenaires.

    5. Les indicateurs sociaux et ducatifs du territoire :- Indicateur de ressources : le revenu net fiscal moyen dclar Roubaix, par foyer fiscal slve 14 000 annuel. Il est le plus faible de la Mtropole Lilloise et est infrieur de plus de 30% au revenu fiscal moyen du dpartement du Nord (source : INSEE, donnes 2010) ;- Indicateur social : la part de la population bnficiaire du RSA est suprieure 30% Roubaix, lchelle du Dpartement, elle ne reprsente que 11% (source : CAF, donnes au 31/12/2011) ;- Indicateur dactivits : si le taux dactivit des 15-64 ans est comparable celui de Lille (64%), la rpartition de la population active diffre. Plus dun tiers de la population active roubaisienne est compose de chmeurs contre un cinquime de la population lilloise. Le taux de chmage (33%) est deux fois plus lev quen France mtropolitaine (source : INSEE, ple emploi, 2009,2011) ;- Indicateurs Education : la part des enfants de 2 5 ans scolarise Roubaix (76%) est nettement en dea du niveau enregistr par la mtropole lilloise (82%). La proportion de jeunes de 18 29 ans poursuivant des tudes (28%), est en dcalage par rapport aux taux national (33%) et dpartemental (35%). 70% de la population est soit sans diplme, soit titulaire dun diplme infrieur au niveau bac (source : INSEE, 2008).

  • 9

    I- Le Projet Educatif Global, un projet concert et co-produit Une large dmarche de concertation avec lensemble des acteurs ducatifs, partenaires institutionnels, associatifs, parents, a t organise, tout au long de lanne 2012, avec pour objectif :

    de discuter des dimensions du futur projet, den partager les valeurs et les finalits didentifier ensemble les axes de progrs des actions existantes et de dterminer ensemble les leviers activer pour y parvenir darrter les orientations ducatives stratgiques et les objectifs oprationnels prioritaires.

    1- Lorganisation de la concertation

    Processus et tapes de la concertation :

    Lensemble de la communaut ducative a t mobilis: reprsentants des associations culturelles, sportives et dducation populaire, centres sociaux, membres de lducation nationale, partenaires institutionnels, lus, services de la ville et parents.

    Au terme dune phase de concertation interne (Janvier-Avril 2012), dfinissant le primtre de la nouvelle stratgie ducative globale, la phase de consultation externe a t mise en uvre en trois temps : temps dinformation et de sensibilisation : communication aux acteurs ducatifs dun document cadre reprenant valeurs, finalits et objectifs gnraux du projet et campagne dappels contribution (Mai 2012), sminaire de lancement en juin 2012 ; temps de co-production : programmation de douze groupes de travail entre septembre et octobre 2012 visant dfinir les objectifs oprationnels du futur PEG ; temps de restitution : sminaire de synthse des travaux et des propositions en dcembre 2012.

    A chaque tape de la rflexion, le partage des travaux est assur par la publication de leurs contenus sur la plate-forme internet des changes dmocratiques la Fabrique . Un espace collaboratif y est ddi. Le Projet Educatif Global sera adopt en Fvrier 2013 et sera suivi de rendez-vous rguliers avec lensemble des partenaires ducatifs tout au long de lanne 2013 afin dassurer sa mise en uvre partenariale.

    En parallle, des dmarches spcifiques ont t organises : en direction de lducation nationale : rencontres des directeurs des coles publiques ; en direction des parents dlves: communication de la dmarche auprs des reprsentants de parents dlves lus lors de la crmonie daccueil officiel ; en direction des partenaires institutionnels : un groupe de travail entre institutions sur la situation sociale, conomique, ducative de la Ville ; en direction des agents municipaux : un groupe de travail interne sur lappropriation du projet ducatif global par les quipes.

    A linterne, deux instances de suivi ont t mises en place, un comit politique et un comit technique, rassemblant respectivement les lus thmatiques concerns et les reprsentants des directions affrentes.

  • 10

    Calendrier de la concertation :

    La concertation en chiffres et en paroles :

    300 acteurs ducatifs sensibiliss et investis dans la dmarche100 participants prsents aux sminaires12 groupes de travail sur la priode septembre-octobre 2012, soit 24 sances de travail156 participants au total 47 orientations stratgiques et 106 actions proposes

    Paroles dacteurs : Sur les ambitions, objectifs et enjeux du PEG :

    Permettre aux jeunes de souvrir au monde et de se dpasser. Prendre en compte le rythme et les besoins de chaque enfant, [valoriser] les intelligences multiples. Amliorer la communication entre les diffrents acteurs ducatifs pour renforcer la complmentarit des diffrents temps ducatifs. Travailler impliquer tous les parents dans la dmarche de co-ducation. Il faut que les enfants sautorisent rver. [ Pour cela ], il faut [les encourager] aller voir ailleurs que dans leur quartier pour souvrir autre chose, dautres expriences et donc au champ des possibles. Ce travail sur le PEG a permis de croiser des regards dacteurs qui ne se rencontrent jamais. Il faut faire vivre le PEG une fois quil aura t valid, de faon le faire voluer constamment par rapport au contexte et aux publics.

  • 11

    2- Les apports de la concertation

    La concertation a permis : de renforcer les liens entre acteurs ducatifs, de gnrer de nouvelles rencontres entre acteurs qui navaient pas tous lhabitude de travaillerensemble de partager nouveau les valeurs et les objectifs ducatifs qui nous rassemblent.

    Les acteurs ducatifs ont dgag six axes prioritaires quil convient de dvelopper : Volet 1 : axe animation : Animer le PEG : faire vivre le PEG au travers les engagements des acteurs, les actions labellises, les instances de suivi, les outils de communication, les temps de rencontres, les temps dchanges... ; Volet 2 : axe communication : Informer les publics, communiquer sur loffre existante ; Volet 3 : axe formation : Former, qualifier les professionnels, partager une culture commune ; Volet 4 : axe continuit et cohrence ducatives: Renforcer la cohrence des actions, dmarches, mthodes, favoriser la continuit ducative; Volet 5 : axe thmatique : Renforcer les actions favorisant limplication des parents, lducation la citoyennet, lducation la sant, lacquisition des comptences sociales et civiques ; Volet 6 : axe exprimentation : Promouvoir la valeur de lexprimentation, tester les dmarches sur des sites exprimentaux sur la question des rythmes, la coordination des acteurs ducatifs, la continuit des actions ducatives (suivi du parcours de lenfant) dun temps de vie lautre ou encore la valorisation et la reconnaissance des comptences sociales acquises par lenfant/adolescent sur les temps scolaire, pri et extrascolaire.

    Lensemble de ces aspects a t repris par les orientations stratgiques que dfinit le PEG.

    3- Larticulation entre le PEG et les autres stratgies territoriales

    Pour renforcer la cohrence des interventions sur le territoire, le PEG doit articuler ses actions avec dautres dmarches structurantes :

    lchelle nationale : adhsion au rseau des villes ducatrices, rforme de lcole refondons lcole lchelle dpartementale : articulation avec le projet ducatif global dpartemental lchelle locale : cohrence avec le contrat local de sant, la stratgie territoriale de prvention de la dlinquance, lagenda 21 ; les objectifs en matire dducation la sant, la citoyennet et au dveloppement durable sont clairement affichs au sein des orientations stratgiques du PEG.

  • 12

    II- Les orientations stratgiques du Projet Educatif Global et les objectifs oprationnels

    Le Projet Educatif Global dfinit six orientations stratgiques prioritaires :

    Axe 1 - Assurer un accueil adapt et de qualit pour tous les enfants favorisant leur bien-tre et leur panouissement et garantissant les conditions de la russite scolaire et ducative Axe 2 - Accompagner le dveloppement de lenfant et du jeune dans toutes ses dimensions dans le cadre de parcours ducatifs cohrents Axe 3 - Dvelopper le got dapprendre, renforcer les conditions de laccrochage scolaire, apprendre autrementAxe 4 - Favoriser la mobilit, lautonomie et lapprentissage de la citoyennetAxe 5 - Soutenir les dmarches dorientation, favoriser lmergence ou la remobilisation sur un projet personnel, lutter contre le dcrochage scolaire et accompagner les plus fragilesAxe 6 - Accompagner les parents dans leur rle ducatif, favoriser leur implication au sein des actions ducatives proposes leurs enfants et faire en sorte quils prennent toute leur place au sein de la communaut ducative

    Celles-ci sont dclines en 84 objectifs oprationnels.

    Axe 1- Assurer un accueil adapt et de qualit pour tous les enfants favorisant leur bien-tre et leur panouissement et garantissant les conditions de la russite scolaire et ducative

    Faire en sorte que tous les enfants et les jeunes bnficient de conditions daccueil optimales au sein des diffrents quipements et structures du territoire est le pralable au dveloppement de tout projet ducatif.

    Cet axe concerne : le cadre et la structure daccueil les conditions matrielles de laccueil lencadrement, la formation et la qualification des quipes laccessibilit de tous aux structures daccueil.

    De faon plus oprationnelle, il sagira de conforter le plan de dveloppement des places au sein des tablissements daccueil du jeune enfant et de poursuivre la rflexion sur laccueil des enfants de 2 ans lcole. Les missions fondamentales de la Ville concernant le bon fonctionnement du service public de lEducation Nationale sont galement rappeles (scolarisation des enfants en ge de ltre, entretien et gestion des locaux, rnovation du patrimoine, organisation du service de restauration scolaire) avec le souci de mieux anticiper les besoins dinvestissement en fonction des mutations urbaines. Laccueil des enfants sur les temps pri et extrascolaire dans un cadre stimulant est galement une priorit. Permettre aux familles de disposer de modes de garde tout en leur assurant lvolution de leur enfant dans un environnement appropri est un des objectifs que poursuit galement le PEG. Toujours sur les conditions daccueil, limportance est galement donne fournir, chaque enfant, les supports matriels aux apprentissages et, plus essentiel encore, de les faire voluer afin de rpondre aux nouveaux besoins et enjeux ducatifs. A cet gard, il sagira de dvelopper les outils issus des nouvelles technologies : quipements informatiques, exprimentation despaces numriques de travail dans les coles primaires et projets autour du numrique. Par ailleurs, la qualification et la formation des encadrants intervenant sur les diffrents temps de lenfant et du jeune sont galement rappeles avec le souhait de mettre en uvre des temps de formation interinstitutionnels. Ce dernier point doit galement contribuer assurer la cohrence ducative entre professionnels intervenant sur un mme groupe denfants. Laccessibilit de tous les enfants aux structures et quipements est un principe fondamental afin de garantir lintgration scolaire et sociale de chacun (accessibilit des quipements publics aux enfants en situation de handicap, travail partenarial avec les structures de lducation spcialise, formation des encadrants...).

  • 13

    Domaines ducatifs Objectifs oprationnels

    Cadre et structure d'accueil

    1-1- Dvelopper le nombre de places d'accueil pour les 0-3 ans

    1-4- Dvelopper l'accueil des 2 ans l'cole

    1-5- Garantir l'accueil adapt des enfants scolariss au sein des coles maternelles

    1-8 Dvelopper le nombre de places existantes en ALSH pour la tranche 3-5 ans

    1-9- Apporter tous les enfants les conditions matrielles pour pouvoir apprendre

    1-10- Fournir aux enfants les supports adquats aux apprentissages

    1-15- Favoriser l'intgration scolaire, sociale et sportive de l'enfant en situation de handicap

    1-2- Proposer une offre d'accueil pour les 0-3 ans diversifie rpondant aux besoins des familles et des enfants

    1-3- Offrir un cadre d'accueil stimulant et favorisant l'panouissement des enfants au sein des structures petite enfance

    1-6- Scolariser l'ensemble des enfants en ge de l'tre dans des conditions satisfaisantes et mieux anticiper les besoins d'investissement en fonction des mutations urbaines

    1-7- Offrir un accueil priscolaire de qualit tenant compte des besoins des enfants en fonction de leur ge: temps de garderie avant et aprs l'cole, temps de restauration scolaire, temps extrascolaire lors des accueils de loisirs sans hbergement

    Conditions matrielles d'accueil

    1-11- Amliorer la qualit du temps de restauration pour faire de ce temps un moment privilgi de rcupration, de dtente, de communication et de dcouverte

    Encadrement/Formation/Qualification des

    quipes

    1-12 Poursuivre la qualification et la formation des encadrants intervenant sur tous les temps de vie de l'enfant pour garantir un encadrement optimal

    1-13-Mettre en place et dvelopper les formations interprofessionnelles et interinstitutionnelles et favoriser l'change de pratiques pour garantir la cohrence ducative et favoriser le partage d'une culture commune

    Accessibilit de tous aux structures d'accueil

    1-14-Permettre l'accessibilit de toutes les structures d'accueil tous les enfants ds le plus jeune ge jusqu' l'adolescence et sur tous les temps de vie

    1-16- Renforcer le travail avec les structures de l'ducation spcialise afin de rpondre aux besoins des territoires

  • 14

    Axe 2- Accompagner le dveloppement de lenfant et du jeune dans toutes ses dimensions dans le cadre de parcours ducatifs cohrents

    La Ville de Roubaix dveloppe, depuis plusieurs annes, une offre ducative diversifie sur tous les temps de vie de lenfant et du jeune. Il sagit ici de conforter cette offre tout en prenant soin de la structurer dans le cadre de parcours ducatifs cohrents, reposant sur une collaboration renforce entre co-ducateurs. Pour cela, les enjeux sont :

    la mise en uvre dune offre ducative volutive, adapte lge, respectueuse du rythme et des besoins de lenfant/du jeune sur tous les temps de vie, de laccompagnement de ses premiers pas jusqu lacquisition de sa pleine autonomie la co-construction dactivits assurant le dveloppement de lenfant dans toutes ses dimensions la communication de loffre existante lensemble des co-ducateurs la cohrence et la complmentarit des interventions en direction des enfants et des jeunes le renforcement de lattention porte aux priodes dites passerelle .

    De faon plus oprationnelle, il sagit de consolider loffre ducative existante (offre de loisirs, dispositifs dactions culturelles et sportives) tout en prenant soin de ladapter aux besoins des enfants et des jeunes. Pour les plus jeunes, il est question, par exemple, de renforcer lacquisition des comptences langagires, pour les plus gs de mieux prendre en compte leurs attentes. Il faut galement veiller la complmentarit et la continuit des propositions ducatives sur tous les temps de vie de lenfant/du jeune (temps scolaire, pri et extrascolaire) et tout au long de son parcours. Un double objectif est ici poursuivi : contribuer lgalit des chances en favorisant laccs de tous aux ressources ducatives du territoire, culturelles, sportives, dvelopper des habitudes de frquentation et ainsi crer un habitus culturel, ds le plus jeune ge. Cela passe par la mise en application dun certain nombre de propositions issues des groupes de concertation [formalisation des temps et espaces dchange entre co-ducateurs lchelle de lcole, du quartier, communication accrue (documents ressources sur les diffrentes offres thmatiques, cration du portail du PEG, travail renforc avec les postes dits relais au sein des structures de proximit du territoire)], laccs de tous loffre ducative (rpartition quitable de loffre sur le territoire, analyse des ventuels freins, rflexion sur les leviers). La construction de parcours ducatifs continus passe, par ailleurs, par la prvention des ruptures, identifies sur des priodes charnires auxquelles une attention particulire doit tre porte : avant lentre en maternelle ou en CP, passage en sixime, orientation en fin de troisime et post-bac.

  • 15

    Domaines ducatifs Objectifs oprationnels

    Offre ducative volutive, adapte l'ge,

    respectueuse du rythme et des besoins de

    l'enfant /du jeune sur tous les temps de vie

    (de l'accompagnement des premiers pas de l'enfant jusqu' l'acquisition de la

    pleine autonomie)

    2-1-Aider l'enfant grandir en veillant la mise en uvre d'une offre ducative continue et volutive sur tous les ges et l'articulation des diffrentes propositions ralises entre les temps de vie de l'enfant/du jeune et tout au long de son parcours

    2-2-Accompagner les premiers pas de l'enfant dans la dcouverte de soi et du monde en poursuivant les actions d'veil, de dveloppement des capacits psychomotrices et d'ouverture culturelle en direction des jeunes enfants

    2-3-Renforcer les actions favorisant le dveloppement des capacits langagires, le plaisir de lire et la prvention des troubles du langage par des actions cibles et assurer les conditions d'accs "au livre et lecture" ds le plus jeune ge

    2-4-Adapter et diversifier l'offre ducative en direction du public adolescent par une meilleure prise en compte de leurs besoins et degr de maturit

    Activits assurant le dveloppement de l'enfant dans toutes ses dimensions

    et communication sur l'offre

    2-5- Poursuivre sur les temps pri et extrascolaires les propositions en matire d'offre de loisirs favorisant l'veil, la socialisation, l'ouverture et le dveloppement personnel par le biais d'activits ludo-ducatives

    2-6- Poursuivre la mise en uvre du dispositif de dveloppement des pratiques artistiques et culturelles destination des enfants de 2 18 ans, sur tous les temps de vie de l'enfant/du jeunes (initiation des plus petits, dcouverte et dveloppement de l'ducation artistique jusqu' la participation autonome du public adolescent)

    2-7-Renforcer le dveloppement de l'offre sportive sur tous les temps de vie des enfants et des jeunes par une meilleure complmentarit entre les interventions sur les temps scolaire, pri et extrascolaires

    2-8- Garantir laccs de tous les enfants aux quipements, structures et activits ducatifs proposs sur le territoire par une attention porte la rpartition quitable de l'offre sur le territoire, par une analyse des ventuels freins et une rflexion sur les leviers

    2-9- Informer les publics, communiquer sur l'offre ducative existante et la rendre plus lisible pour les parents et l'ensemble des co-ducateurs

    Parcours ducatifs cohrents

    - Continuit et complmentarit de l'offre

    ducative entre les temps de vie

    et entre les tranches d'ge par le renforcement de la collaboration entre co-

    ducateurs- Attention porte aux

    priodes dites "passerelle"

    2-10- Construire des parcours ducatifs cohrents permettant chaque enfant/jeune de bnficier de l'ensemble de l'offre ducative

    2-11- Dvelopper et renforcer les espaces et les temps d'changes entre les diffrents acteurs ducatifs gravitant autour de l'enfant

    2-12- Mettre en place des outils de liaison et de communication adapts pour favoriser l'articulation des interventions entre co-ducateurs et la continuit des messages ducatifs

    2-13- Prvenir les ruptures par l'accompagnement des priodes charnires que reprsentent l'entre en maternelle, le passage au CP, l'entre au collge, l'orientation en fin de troisime, post-bac et l'acquisition de la majorit

  • 16

    Axe 3- Dvelopper le got dapprendre, renforcer les conditions de laccrochage scolaire, ap-prendre autrement

    Les actions et initiatives dveloppes dans ce champ visent permettre aux enfants et aux adolescents dapprhender concrtement les apprentissages, de dvelopper toutes leurs comptences et leur intelligence sensible et de rvler leurs potentiels. Elles reposent sur le partenariat tabli avec lEducation nationale. De mme, toujours en collaboration avec les quipes enseignantes, le dveloppement dactivits ducatives renforces sur les temps priscolaires permet daborder les apprentissages autrement ou encore de dvelopper dautres formes de savoirs tels que les savoirs sociaux.

    Cela se concrtise par :

    la poursuite du soutien aux projets des tablissements scolaires dans des domaines aussi varis que lducation artistique et culturelle, lducation physique et sportive, lducation au dveloppement durable... en direction des cycles primaires le dveloppement des projets touchant la culture numrique ou scientifique, la mise en uvre des activits ducatives renforces et complmentaires sur les temps priscolaires : il sagit de renforcer la complmentarit des interventions et les initiatives dveloppant les comptences sociales.

    Domaines ducatifs Objectifs oprationnels

    Russite scolaire et ducative des enfants/des

    jeunespar l'accs aux outils et

    ressources ducatives du territoire

    par le soutien aux projets des tablissements

    scolaires

    3-1 Permettre aux enfants d'apprhender concrtement les apprentissages, de dvelopper toutes leurs comptences et leur intelligence sensible

    3-2- Favoriser les conditions de la russite scolaire par la mise disposition doutils pdagogiques adapts et diversifis en direction des tablissements scolaires et l'laboration de projets construits en partenariat avec l'Education nationale

    3-3- Conforter les dispositifs d'ducation culturelle, d'ducation au dveloppement durable, d'ducation la sant, d'ducation sensorielle au got, d'ducation la citoyennet, d'ducation physique et sportive proposs sur le temps scolaire et donner ainsi les meilleures chances de russite chaque enfant3-4- Faciliter l'accs des coles aux ressources et structures ducatives (citoyennes, culturelles, sportives, d'ducation l'environnement) du territoire et au-del par une aide la mise en uvre de sorties et voyages pdagogiques permettant l'enfant de dcouvrir son environnement et crer un habitus culturel ds le plus jeune ge

    3-5- Dvelopper l'usage des technologies du numrique au service des projets pdagogiques et ducatifs

    Actions ducatives renforces et

    complmentaires menesen partenariat avec

    l'ducation nationale sur les temps priscolaires

    3-6- Favoriser les initiatives visant apprendre autrement et dvelopper les comptences sociales de l'enfant/du jeune par le biais d'activits culturelles et sportives ou d'animations ludo-ducatives adaptes

    3-7- Renforcer les actions socio-ducatives permettant aux jeunes de se remobiliser face aux apprentissages, de rvler et valoriser tous leurs potentiels

    3-8- Dvelopper les actions favorisant l'acquisition des habilets sociales et renforant l'estime de soi

  • 17

    Axe 4- Favoriser la mobilit, lautonomie et lapprentissage de la citoyennet

    Le Projet Educatif Global doit contribuer la formation civique et citoyenne des enfants et des jeunes. Celle-ci recouvre :

    la transmission des savoirs rpublicains, lapprentissage des notions fondamentales de la culture humaniste, lacquisition des comptences sociales et civiques.

    Il sagit ici de consolider les bases dun meilleur vivre ensemble.

    De faon oprationnelle, cet axe englobe les actions concourant au respect des rgles de la vie collective, la connaissance des institutions, lintriorisation des droits et devoirs, lapprentissage de la diffrence, au respect de lgalit filles/garons, au dveloppement de lesprit critique ou encore de la participation la vie de la cit ou un projet dintrt gnral. Cela se traduit par le soutien aux initiatives dducation la citoyennet active sur les temps scolaire, pri et extrascolaire. Lappui aux projets de mobilit saffiche galement, comme un levier majeur, par lexprience du vivre ensemble et les multiples dcouvertes, quils contiennent : classes de dcouvertes, dveloppement dune offre de sorties ducatives sur tous les temps de lenfant et du jeune ou encore dune offre de vacances sur le temps extrascolaire. Enfin cela passe galement par ladoption de comportements responsables (ducation la sant, au dveloppement durable, la scurit routire...) et par la prvention des phnomnes de violence.

    Plus globalement, la promotion du vivre ensemble et de ses valeurs doit tre un axe transversal toutes nos dmarches ducatives.

  • 18

    Domaines ducatifs Objectifs oprationnels

    4-5- Favoriser l'apprentissage des langues vivantes trangres en soutenant les projets d'changes scolaires

    4-13- Favoriser la construction de comportements co-citoyens responsables

    4-17- Prvenir les phnomnes de violence au sein et aux abords des tablissements scolaires

    Mobilit, autonomie, exprience du vivre ensemble,

    dcouverte de l'autre:Dveloppement et soutien des

    dispositifs de mobilit des coles

    Accompagnement des projets de mobilit des

    tablissements secondairesDveloppement d'une offre de sorties et de vacances sur le

    temps extrascolaireAccompagnement des projets

    de mobilit des plus gsActions favorisant la

    transmission de cls de comprhension pour se

    reprer, savoir se dplacer et connatre son environnement

    4-1- Encourager toutes les occasions de mobilit , de dcouverte, de rencontre et d'change avec l'autre et l'ouverture sur le monde dans et hors temps scolaire tout ge

    4-2-Faire en sorte que la majorit des enfants puisse bnficier dune classe de dcouvertes et participer une ou plusieurs sorties pdagogiques dans et hors de Roubaix au cours de leur scolarit en cycle primaire

    4-3- Poursuivre le dveloppement d'une offre de sorties ducatives et d'une offre de vacances sur les temps extrascolaires en direction des enfants et des jeunes

    4-4- Dvelopper la participation des lves aux projets de mobilit dvelopps par leurs tablissements secondaires (projet de mobilit rgionale, nationale et europenne)

    4-6- Conforter les actions permettant la dcouverte du patrimoine historique et architectural de la Ville et transmettant des cls de comprhension de l'espace urbain pour mieux se situer, se reprer et se dplacer

    Apprentissage de la citoyennet et acquisition des comptences civiques

    4-7- Promouvoir le vivre ensemble et favoriser l'intriorisation de ses principes, ses valeurs ds le plus jeune ge (comprhension, respect de soi, de l'autre, apprentissage de la diffrence, respect de l'galit filles/garons, intriorisation des rgles de vie collective, ouverture, esprit critique, raisonnement clair)

    4-8- Conforter les dispositifs d'ducation la citoyennet active proposs dans et hors temps scolaire dans un souci de continuit et de complmentarit

    4-9- Renforcer l'apprentissage concret de la citoyennet, sa comprhension par l'enfant/le jeune sur le temps scolaire puis au-del l'chelle locale, nationale, europenne et favoriser la connaissance des institutions et des rgles de la vie publique

    4-10- Promouvoir l'ducation la citoyennet europenne et la comprhension des enjeux de la solidarit internationale

    4-11- Favoriser l'exercice d'une citoyennet active, l'investissement dans la vie de la cit, le dveloppement de la participation et l'implication au sein d'un projet pour la jeunesse pour leur ville...

    Dveloppement de comportements responsables

    4-12- Faire en sorte que chaque jeune dveloppe et adopte durablement de comportements responsables pour lui-mme et l'gard de son environnement et prvenir les comportements et conduites risque dont les conduites addictives

    4-14- Conforter le dispositif d'ducation la scurit routire permettant de sensibiliser les enfants/jeunes aux risques que reprsente l'environnement routier ds le plus jeune ge et favoriser l'intriorisation des bonnes conduites sur la route en tant que futur usager et citoyen

    4-15- Promouvoir les actions de sant globale (sensibilisation une alimentation quilibre et diversifie, la pratique d'une activit physique et sportive rgulire, hygine de vie)

    4-16- Intgrer au sein des programmes d'ducation la sant une sensibilisation au respect des rythmes chronobiologiques en direction des enfants, adolescents et de leurs parents

  • 19

    Domaines ducatifs Objectifs oprationnels

    5-2- Rendre l'information accessible en favorisant les relais au plus prs des territoires

    5-4- Prvenir les orientations subies

    5-10- Soutenir les initiatives des tablissements intra et inter tablissements scolaires

    Orientation Information (galit devant l'information, exhaustivit,

    accessibilit)Elargissement du champ

    des possiblesValorisation des comptences

    Co-ducation (parents, acteurs ducatifs)

    5-1- Faire en sorte que tous les jeunes aient accs une information de qualit quant leurs possibilits d'orientation future en termes de poursuite d'tudes et d'insertion professionnelle

    5-3- Prvenir toute forme de dterminisme social et familial en encourageant les aspirations en termes de poursuite d'tudes et de mtier futur, en largissant les horizons par les dcouvertes, les rencontres et les changes avec la communaut tudiante et le monde du travail

    5-5- Accompagner les dmarches d'insertion sociale et professionnelle et permettre aux jeunes de se mobiliser et de crer leurs propres projets

    5-6- Apprendre aux jeunes valoriser leurs potentiels et expriences et accompagner la reconnaissance des comptences acquises au cours des activits associatives, culturelles et sportives5-7- Replacer les parents au cur des dmarches d'accompagnement de leurs enfants par une information et une sensibilisation concomitantes

    Prvenir le dcrochage scolaire et Lutter contre le

    dcrochage scolaire

    5-8-Proposer un accompagnement aux jeunes rencontrant des difficults ou en voie de dscolarisation

    5-9- Dvelopper les actions de lutte contre l'absentisme et de prvention des exclusions en appui aux actions des tablissements scolaires

    5-11- Accompagner les oprateurs dans la mise en uvre d'exprimentations de lutte contre le dcrochage scolaire

    5-12- Mailler les interventions des diffrents acteurs ducatifs afin de proposer un accompagnement adapt et cohrent des jeunes rencontrant des difficults ou en voie de dscolarisation

    Prise en compte des situations individuelles

    au sein des accueils collectifs

    Interventions renforces en direction des enfants/jeunes

    rencontrant des difficults multiples faisant

    obstacle leur russite ducative et scolaire

    5-13- Accompagner les quipes ducatives des structures d'accueil dans le dveloppement d'une approche individualise des besoins des enfants

    5-14- Adapter et renforcer les interventions socio-ducatives et/ou psycho-ducatives en direction des enfants et des jeunes rencontrant des difficults scolaires ou comportementales

    5-15- Renforcer le travail partenarial et pluridisciplinaire entre les tablissements scolaires et les structures de proximit et spcialises sur tous les territoires

    5-16-Conforter les parcours de russite ducative individualiss en direction des enfants et des familles les plus fragiles

    Axe 5- Soutenir les dmarches dorientation, favoriser lmergence ou la remobilisation sur un projet personnel, lutter contre le dcrochage scolaire et accompagner les plus fragiles

    Laxe 5 entend dvelopper les initiatives partenariales visant prvenir le dcrochage scolaire par un accompagnement ducatif renforc et la mise en uvre dactions partenariales remobilisatrices.

    Il comprend deux volets

    laccompagnement des dmarches dorientation, la (re)mobilisation des jeunes sur un projet personnel laccompagnement des enfants et des familles les plus fragiles.

  • 20

    Axe 6- Accompagner les parents dans leur rle ducatif, favoriser leur implication au sein des actions ducatives proposes leurs enfants et faire en sorte quils prennent toute leur place au sein de la communaut ducative

    Le PEG fait de limplication des parents une de ses priorits. La place des parents dans la russite ducative de leur enfant est centrale. De mme, tout projet ducatif ne peut se mettre en uvre sans leur concours. Cela ncessite de prendre en compte leurs attentes, de rflchir au sein de chaque structure aux modalits daccueil, la capacit dadapter les messages pour assurer leur information pleine et entire et dfinir, avec eux, les modalits et degr de leur participation au sein de laction ducative mene en direction de leurs enfants. Des actions plus spcifiques dans le cadre de laccompagnement des parents dans leur rle ducatif sont galement envisages : temps de sensibilisation, ateliers parents/enfants, confrences-changes... Le partage dune dmarche commune en la matire est un incontournable afin de faire de la co-ducation une ralit.

    Domaines ducatifs Objectifs oprationnels

    6-5- Favoriser le dialogue parents- professionnels et l'change de savoirs et de savoir-faire

    6-7 Accompagner les parents dans leur rle de parent d'lve au sein des tablissements scolaires

    6-10- Sensibiliser les parents aux enjeux de la participation

    Informer-communiquer- adapter les messages/

    Crer les conditions d'un accueil adapt des parents

    au sein des diffrents structures- Replacer le parent au cur de la dmarche ducative

    mene en direction des enfants et des jeunes

    6-1-Informer au mieux les parents sur l'offre ducative existante et assurer une communication adapte en s'appuyant sur des structures relais et des personnes ressources au sein des territoires

    6-2- Promouvoir un accueil adapt des familles au sein de l'ensemble des structures accueillant leurs enfants (configuration des lieux, espaces adquats, positionnement des professionnels)

    6-3- Dvelopper les outils de liaison avec les familles leur permettant d'tre informes des activits proposes aux enfants et favoriser ainsi la continuit ducative

    6-4- Dcliner un volet parental chaque action ducative mene en direction des enfants et des jeunes (de l'information l'association,de la mobilisation l'implication)

    6-6- Accompagner les parents dans leur rle ducatif/Favoriser les temps de partage et d'activits parents/enfants

    Promotion des dmarches participatives

    6-8- Ecouter, prendre en compte la parole des parents au sein des structures d'accueil des enfants et des jeunes et des tablissements scolaires

    6-9- Encourager la participation au sein des instances reprsentatives des structures d'accueil des enfants et des jeunes et des tablissements scolaires

    6-11 Soutenir la cration des associations de parents d'lves/ Accompagner les projets ducatifs des associations ou groupements de parents d'lves

    6-12- Faire en sorte que les reprsentants de parents prennent toute leur place au sein du Projet Educatif Global

    Partage d'une dmarche commune en direction des

    parents

    6-13- Etablir un rfrentiel sur la dmarche ducative de faon collaborative destination des acteurs et intervenants du territoire

    6-14- Sensibiliser, former les professionnels la dmarche d'implication des familles sur la base de ce rfrentiel

  • 21

    III- Animation, suivi et pilotage du PEGLanimation et le suivi de la mise en uvre des priorits ducatives ainsi arbitres sont un enjeu fort afin dassurer la poursuite des changes impulss, les collaborations entre acteurs, la mise en place des actions communes et complmentaires... en rsum de faire du PEG une stratgie vivante.

    Lorganigramme des instances de pilotage, de suivi et danimation du PEG est tabli sur la base : dune clarification de lexistant, dune meilleure articulation entre les diffrentes instances territoriales et commissions thmatiques et de la mise en place dinstances complmentaires, le cas chant.

    Il sagit de couvrir lensemble des territoires et des tranches dges concernes, dassurer la remonte des besoins et des initiatives des territoires vers les instances de suivi du PEG et darticuler au mieux lensemble des instances territoriales afin de garantir la mise en uvre des priorits du PEG. Cela se traduit par :

    le maintien au sein des territoires des commissions petite enfance, coles-collges-quartier, animation territoriale jeunesse,

    la cration dinstances territoriales adaptes sur la question des 6-12 ans, lextension des commissions collges-quartier si les besoins du territoire les rendent ncessaires sous cette forme,

    la cration doutils darticulation et de communication entre instances territoriales ducatives et instances thmatiques (commission naturaroubaix, commission culture...) et entre instances territoriales (groupe de mobilisation vers lemploi, collectifs sant, ),

    la poursuite des instances de suivi du PEG : comit politique et comit technique interservices.

    Des temps forts rguliers partenariaux seront organiss afin : dassurer le partage dune culture commune, de mesurer entre co-ducateurs les avances du PEG, de se former et de sinformer ensemble sur les grands enjeux ducatifs.

    Trois types de temps forts seront mis en place : le sminaire PEG : une fois par an, il fait le bilan et dresse les perspectives sur la base dune concertation entre co-ducateurs ; les journes dtude du PEG : un enjeu, une problmatique, une question... ncessitant de faire appel des experts et de rflchir ensemble des rponses adaptes seront traits lors dune journe dtude ; les rendez-vous du PEG : des rencontres parents-professionnels sur le mode de la discussion avec un intervenant spcialis et de lchange de savoirs et savoir-faire seront dveloppes.

  • 22

    Ce document est le fruit dun processus collaboratif auquel lensemble des partenaires ducatifs du territoire a t associ. Cest pourquoi la Ville de Roubaix tient remercier tous ceux qui y ont contribu et continuent de le faire par leurs actions, initiatives et rflexions, inscrivant ainsi le PEG dans une perspective dynamique.

    Edition : Mairie de RoubaixDirection de la publication : Pierre DuboisCoordination et Rdaction : Anne-Sophie Belgad, Direction du Projet et des Actions Educatives,03-59-57-31-75Photos : Arnaud LoubryConception : service Communication Impression : imprimerie municipale