Programme - adventiste-gp. Pour l’me humble et croyante, la maison de Dieu sur la terre est la...

download Programme - adventiste-gp.  Pour l’me humble et croyante, la maison de Dieu sur la terre est la porte du ciel. Les chants de louange, la prire, les paroles prononces par ...

of 72

  • date post

    06-Mar-2018
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    3

Embed Size (px)

Transcript of Programme - adventiste-gp. Pour l’me humble et croyante, la maison de Dieu sur la terre est la...

  • n 1 n

    Programme des Cultes2014

    UNION DESANTILLES ET GUYANE FRANAISESDES ADVENTISTES DU 7ME JOUR

    Bote Postale 73897243 Fort-de-France, Martinique

    Tlphone : 0596.79.92.79Tlcopie : 0596.79.92.75

  • AUX DIRIGEANTS DU CULTE, A BIEN OBSERVER :

    Dans le but damliorer la qualit de nos cultes dadoration nous recom-mandons ce qui suit :

    1. Prparez le programme du culte, en confiant chacun son rle au moins une semaine lavance.

    2. Veillez ce que la tenue de chaque officiant soit seyante.

    3. Adressez la congrgation lappel ladoration sur le ton natu-rel dun appel, haute voix, aussitt que les officiants se lvent de la position genoux, juste avant la doxologie. Il nest pas ncessaire de citer la rfrence des versets quon lit. Il faut bien avertir lorganiste que la doxologie sera chante aprs cet appel ladoration. Juste aprs lappel ladoration, les officiants entonnent la doxologie.

    4. Veillez ce que la prire soit faite par le pasteur, ou un ancien, dans lesprit de la prire du berger du troupeau qui connat ses brebis, leurs luttes, leurs peines, leurs besoins et leurs aspira-tions. Cette prire, selon le manuel dglise, est bien spciale et loin dtre routinire.

    5. levez latmosphre sacre du culte, lheure du service de fidlit. Veillez alterner Sabbat aprs Sabbat, lun des chants suggrs dans ce recueil. Soyez ponctuels.

    6. Veillez ce quil ny ait pas de temps mort dans le programme du culte, mais que tous les officiants gardent lglise en haleine en annonant sans tarder le point suivant du programme. Les temps morts donnent loccasion aux esprits de scarter de la pense de ladoration.

    7. Veillez ce que tous les fidles runis soient profondment imprgns de latmosphre dadoration par une pit pratique.

    n 3 nn 2 n

  • N1 Pour lme humble et croyante, la maison de Dieu sur la terre est la porte du ciel. Les chants de louange, la prire, les paroles prononces par les reprsentants du Christ, sont les moyens que Dieu emploie pour prparer un peuple en vue du ciel et de ce culte plus lev o rien de souill ne peut entrer.

    Par la saintet attache au sanctuaire terrestre, les chrtiens peuvent apprendre com-ment ils devraient considrer le lieu o Dieu rencontre son peuple. Un grand change-ment sest produit, non pour le mieux, mais pour le pire, dans les habitudes et dans les coutumes des gens en ce qui concerne le culte rendu Dieu. Les choses prcieuses et sacres qui nous rattachent Dieu perdent rapidement leur emprise sur nos esprits et sur nos curs, et elles sont rabaisses au niveau des choses communes. La rvrence que le peuple tmoignait autrefois lgard du sanctuaire, o il rencontrait Dieu, a disparu en grande partie. Cependant, cest le Seigneur lui-mme qui a tabli lordre de son service, llevant bien au-dessus des choses temporelles.

    N2 La maison est le sanctuaire de la famille et la chambre ou le bosquet, lendroit le plus retir pour le culte individuel ; mais lglise est le sanctuaire de la congrga-tion. Il devrait y avoir des rgles concernant le temps, le lieu et lordre du culte.

    Rien de ce qui est sacr, rien de ce qui appartient au service de Dieu ne doit tre trait avec ngligence ou indiffrence. Afin que les hommes puissent faire de leur mieux en clbrant les louanges de Dieu, leurs associations devront tendre maintenir la distinc-tion dans leur esprit entre les choses sacres et les choses profanes. Ceux qui ont des ides larges, des penses et des aspirations nobles, sont ceux dont la compagnie fortifie toutes les penses ayant trait aux choses divines. Heureux ceux qui possdent un sanctuaire, humble ou lev, dans la ville ou dans les cavernes sauvages des montagnes, dans lhumble cabane ou dans le dsert! Si cest ce quils peuvent offrir de mieux au Matre, celui-ci honorera le lieu de sa prsence, et ce lieu sera saint pour lEternel des armes.

    AVANT LE SERVICE

    N3 Quand les adorateurs de Dieu pntrent dans le lieu de culte, ils devraient le faire avec dignit, se rendant tranquillement leur place (...) Le bavardage, les mur-mures et le rire ne devraient pas tre admis dans le lieu du culte, que ce soit avant ou aprs le service. Une pit fervente et active devrait caractriser les fidles.

    Si certains doivent attendre quelques minutes avant que la runion commence, quils observent un vritable esprit de dvotion par la mditation silencieuse, levant leur cur vers Dieu par la prire afin que le service apporte une bndiction spciale leur propre

    n 5 nn 4 n

    Comment se conduire dans la maison de Dieuv v v

    Chers dirigeants des Eglises Adventistes du 7me Jourde lUnion des Antilles et Guyane Franaises,

    Aujourdhui, plusieurs semblent ignorer le comportement adopter dans la maison de Dieu.Il nous arrive de constater dans certaines glises un laisser-aller qui

    dtruit latmosphre sacre du service. Des rires, des chuchotements,

    des palabres, des va-et-vient, des enfants et des jeunes qui mangent,

    des adultes qui mchent du chewing-gum ; une rforme simpose. La

    prsence de Dieu est dshonore.

    Dieu dsire un culte dadoration de qualit : en esprit et en vrit.

    Cest pourquoi nous vous invitons chaque Sabbat, aprs les annonces,

    lire lglise dune faon ponctue, un extrait du texte suivant tir du

    livre : Tmoignages pour lglise, Volume 2, pages 229-239.

    Vous en avez pour 16 sabbats conscutifs et quand vous aurez achev,

    vous pourrez recommencer avec le premier numro.

    Si vous avez lhabitude de faire imprimer un programme pour la jour-

    ne du sabbat, vous pouvez y introduire ce texte, un numro la fois.

    Nous comptons sur vous pour faire renatre la pit pratique dans nos

    glises.

    Nous souhaitons que ces dispositions aident nos frres et soeurs

    prendre conscience de la nature et de limportance de la rvrence

    dans la maison de Dieu.

    Secrtariat de lUnion

  • n 7 nn 6 n

    cur, convainque dautres mes et les amne la conversion. Ils devraient se souvenir que des messagers clestes sont prsents. Nous perdons beaucoup de la douce com-munion avec Dieu par notre agitation, notre ngligence de la mditation et de la prire. Nous devons souvent examiner notre tat spirituel et diriger notre esprit et notre cur vers le Soleil de Justice.Si, lorsque les fidles entrent dans le lieu de culte, ils sont anims dune vritable rv-rence pour le Seigneur et se souviennent quils sont en sa prsence, il y aura dans le silence une loquence suave. Les chuchotements, le rire et le bavardage qui pourraient tre inoffensifs dans un quelconque endroit daffaires ne devraient pas tre tolrs dans la maison o Dieu est ador. Il faut que lesprit soit prpar entendre la Parole divine, afin quelle puisse tre comprise et quelle impressionne le cur salut.

    PENDANT LE SERVICE

    N4 Quand le pasteur entre, ce doit tre avec srieux et dignit. Quil sincline dans la prire silencieuse ds quil monte en chaire, et demande avec ferveur le secours den haut. Quelle impression peut produire cette manire dagir ! La solennit et le respect saisissent lauditoire. Le pasteur est en communion avec Dieu; il se remet entre ses mains avant doser se prsenter devant son auditoire.

    La solennit repose sur tous les fidles et des anges de Dieu se tiennent tout prs deux. Tte incline, que lassemble sunisse au prdicateur dans la prire silencieuse, afin que Dieu lui fasse la grce de sa prsence et quil donne de la puissance la vrit proclame par des lvres humaines.Quand la runion souvre par la prire, tout genou doit flchir en prsence du Seigneur, et chaque cur doit slever vers le ciel pieusement et en silence. Les prires des adorateurs fidles seront entendues et le ministre de la parole savrera efficace. Lattitude sans vie des chrtiens dans la maison de Dieu est une des grandes raisons pour lesquelles le ministre ne fait pas plus de bien. Les chants qui jaillissent des curs en accents clairs et nets sont un des moyens dont Dieu se sert pour sauver les mes. Tout le service devrait se drouler avec solennit et respect, comme en la prsence du matre des assembles.

    N5 Pendant la prdication, vous devriez vous souvenir, mes frres, que vous enten-dez la voix de Dieu par lintermdiaire de son serviteur. Ecoutez attentivement. Ne dormez pas un instant, de crainte de perdre les paroles dont vous avez le plus besoin, les paroles mmes qui, si vous y prtiez attention, empcheraient que vos pieds ne sgarent dans les sentiers du mal. Satan et ses anges travaillent crer un tat de paralysie afin que les conseils, les avertissements et les reproches ne soient pas entendus ou naient pas deffet sur les curs et ne rforment pas les vies. Parfois un petit enfant dtourne lattention des auditeurs si bien que la prcieuse semence ne tombe pas dans un terrain bien prpar pour produire du fruit.

    Parfois, des jeunes gens et des jeunes filles ont si peu de respect pour la maison de Dieu et pour le culte quils entretiennent une conversation ininterrompue pendant le sermon. Sils pouvaient voir les anges de Dieu les considrer et prendre note de leurs actions, ils seraient remplis de honte et de dgot deux-mmes. Dieu veut des adorateurs attentifs. Cest pendant que les hommes dormaient que Satan sema livraie.

    APRES LE SERVICE

    N6 La bndiction prononce, tous les membres devraient rester tranquilles, comme sils craignaient de perdre la paix du Christ. Que tous sortent sans se bousculer, sans parler bruyamment, avec le sentiment, quils sont en la pr-sence de Dieu, que son il repose sur eux et quils doivent se comporter en consquence. Quon ne sarrte pas dans les couloirs, pour bavarder ou mdire, encombrant le passage de telle sorte quil en soit obstru. Lenceinte de lglise devrait tre empreinte dun saint respect. On ne devrait pas en faire un endroit o lon rencontre de vieux amis, et o lon introduit des penses profanes et de