Prédictions TMT 2014 de Deloitte

download Prédictions TMT 2014 de Deloitte

of 31

  • date post

    18-Oct-2014
  • Category

    Business

  • view

    7.038
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Les Prédictions TMT 2014 de Deloitte explorent les tendances du secteur des technologies, médias et télécommunications (TMT) qui auront des répercussions sur le marché canadien au cours des 12 à 18 prochains mois. Le rapport annuel est basé sur une recherche à l’échelle mondiale soutenue par des entrevues en profondeur menées auprès de clients, d’analystes sectoriels, de leaders mondiaux du secteur et de plus de 8 000 professionnels de Deloitte dans le secteur des TMT. Les Prédictions TMT révèlent les changements prévus dans les trois segments du secteur, de même que leurs incidences commerciales. Que vous travailliez dans le domaine de la fabrication ou des banques, ou dans le secteur public, ces renseignements vous permettront de tirer parti des tendances qui ont une incidence sur votre entreprise.

Transcript of Prédictions TMT 2014 de Deloitte

TMT 2014-slideshare-FR-final-web

La convergence numrique : plafonnement imminent2014 : Deloitte prdit que les ventes mondiales combines de

tlphones intelligents, de tablettes, dordinateurs personnels,

de tlviseurs et de consoles de jeu dpasseront 750 G$,

en hausse de 50 G$ par rapport 2013 et de presque 50 %

par rapport 2010.

Prdiction TMT 1

Exception faite de la culture des clbrits, rien ne peut maintenir indfiniment un rythme acclr. Alors, prparez-vous au plafonnement de lessor depuis dix ans des ventes de tlphones intelligents, de tablettes, dordinateurs personnels, de tlviseurs et de consoles de jeu. Le march poursuivra sa progression, mais plus lentement, sans pour autant dpasser le plafond annuel de 800 G$. Pour certaines catgories, la demande pour des produits haut de gamme pourrait soutenir les prix de vente moyens. Cependant, la pntration du march, la sensibilit au prix et les cycles de vie plus longs des produits jouent tous un rle dans le ralentissement de la croissance.

Les revenus records sont chose du pass

La prochaine grande nouveaut na pas encore merg. Les imprimantes 3D et les ordinateurs corporels seront vraisemblablement marquants, mais pas suffisamment pour changer les choses dans un march de 800 G$. Les fournisseurs de services qui se concentreront probablement sur laugmentation des ensembles de donnes au lieu de la promotion dun nouveau tlphone tous les six mois pourraient en profiter. Les fournisseurs de contenu maintiendront une grande clientle pour la programmation, ce qui pourrait entraner la vente de contenu plutt que celle dappareils.

tout comme les produits incroyables.

Ordinateurs corporels : en mettre plein la vue 2014 : Deloitte prdit que les consommateurs porteront

pour plus de 3 G$ de technologies nouvellement acquises.

Prdiction TMT 2

Tony Stark est plus prs de la ralit que vous ne le croyez. Daccord, les costumes de lhomme de fer volant (Iron Man) ne sont peut-tre pas encore dans les magasins, mais les ordinateurs corporels de type science-fiction, eux, sont disponibles, ainsi que linformation numrique et la capacit quasi bionique quils offrent. Les lunettes intelligentes se vendront par millions, un prix unitaire de quelque 500 $, pour un total de 2 G$ en 2014. Les ventes des autres technologies vestimentaires montres, bracelets, vtements et autres produits semblables reprsenteront environ la moiti de celles des lunettes intelligentes en dollars.

La technologie vestimentaire : lunettes 2.0 et plus...

Passer du style cybermaniaque au style chic sera vraisemblablement le problme le plus facile rsoudre pour les entreprises qui produisent ces merveilles portables. Le nombre dutilisateurs prcoces pourrait atteindre les dizaines de millions dici 2016 mesure que la technologie samliore, que les prix flchissent et que les verres de prescription deviennent intelligents. Par contre, les inquitudes en matire de scurit et du respect de la vie prive ne peuvent tre rsolues aussi facilement. Les gouvernements tabliront des limites tandis que les fabricants et les concepteurs dapplications semploieront rendre ces produits incontournables.

mais une rglementation verra le jour.

Le mdecin virtuel est arriv2014 : Deloitte prdit que les visites en ligne seront

gnralises et reprsenteront une part de 25 % du

march potentiel en Amrique du Nord. Elles permettraient

de raliser des conomies de lordre de 5 G$,

comparativement aux visites en personne chez le mdecin.

Prdiction TMT 3

Quoi de neuf, docteur? Les diagnostics de presque toutes les conditions, allant des boutons aux allergies et aux angines, sont de plus en plus poss au moyen de consultations en ligne, de questionnaires et de photos. Les visites en ligne font partie du march mondial florissant de la tlmdecine, qui atteindra un montant estimatif de 25 G$ en 2015 une hausse de 150 % par rapport 2010. Les visites en ligne au Canada augmentent de 50 % par anne, et les temps dattente sont rduits jusqu huit mois dans le cas de certaines procdures mdicales. Les problmes daccessibilit et de pnurie de mdecins et limportance que revtent la prvention et les ralits financires favoriseront les visites lectroniques.

Le patient, sa sant et sa bonne fortune

cest une pomme numrique par jour.La rvolution des visites en ligne aura lieu essentiellement grce la cueillette de donnes numriques. Les lois volueront afin de permettre aux fournisseurs dassurance publics de facturer les gouvernements pour des consultations en ligne tandis que les gouvernements obligeront les payeurs du secteur priv sinscrire. LAmrique du Nord ouvre la voie, mais le Royaume-Uni et le Danemark offrent dj certains services. Le Kenya, qui est confront dimportants problmes de pnurie de mdecins et daccessibilit, a mis en uvre un projet pilote de visites en ligne. Au fil du temps, des conomies de cots reprsentant des milliards en Amrique du Nord pourraient tre supplantes par des millions de vies sauves dans les pays en voie de dveloppement.

Cours en ligne ouverts tous (court terme/long terme)2014 : Deloitte prdit que linscription plus de 10 millions

de cours en ligne ouverts tous reprsentera une hausse

de 100 % par rapport 2012.

Prdiction TMT 4

Des cours par correspondance jusqu lapprentissage en ligne, les solutions de rechange la formation donne en personne augmentent sans cesse depuis des dcennies. Maintenant, ces cours sont en croissance en raison de la hausse des cots des droits de scolarit, tant en Amrique du Nord que dans les pays en voie de dveloppement. Une nouvelle technologie, dautres modes denseignement et la ncessit de tenir constamment jour des comptences qui deviennent rapidement dsutes sont lorigine de cette tendance. Cette dernire donne penser que les cours en ligne connatront une norme croissance plus long terme, mme si la perturbation est minime en 2014.

Une adoption massive, mais sans tapage

Les comptences commenceront devenir plus importantes que les titres de comptence. Bien que certains tablissements denseignement traditionnels chercheront protger les flux de revenus que les modles de cours traditionnels leur procurent, les conomies possibles inciteront les gouvernements et les employeurs souscrire aux cours en ligne ouverts tous. Les mdias sociaux diminueront lisolement peru de lapprentissage en ligne et lendettement croissant des tudiants en obligera des millions trouver des solutions de rechange. Tout comme les entreprises de mdias et de musique, les tablissements denseignement qui trouvent un moyen dadopter le nouveau monde numrique seront en tte.

vive la nouvelle re!

La tl extrme2014 : Deloitte prdit que les Canadiens et les

Canadiennes regarderont la tl traditionnelle pendant

plus de 55 milliards de minutes par jour.

Prdiction TMT 5

Il sagit de plus en plus dune histoire dextrmes mme si le nombre moyen dheures dcoute de la tl traditionnelle demeure relativement constant. Au Canada anglophone, les tlspectateurs les moins voraces regardent la tl une demi-heure par jour environ, soit une baisse par rapport une heure en 2004. Cependant, les premiers 20 % de tlphages chez les Canadiens anglophones et francophones regardent la tl plus de 8 et 9 heures par jour, respectivement. Il sagit dune hausse enregistre au cours des quelques dernires annes et cela reprsente presque la moiti de toutes les heures de tlvision regardes par tous, quelle que soit la langue, partout au Canada.

Allumez la tl, restez lcoute

Au Canada, les habitudes dcoute de la tl varient selon la langue, mais galement selon lge. Des statistiques provenant dautres pays donnent penser quelles varient galement selon des facteurs tels que le revenu, le groupe ethnique et le niveau de scolarit. Puisque la majeure partie de lauditoire de la tlvision se concentre dans 20 % de la population, cela permet des messages plus cibls. Ceux qui regardent moins la tlvision ont tendance tre jeunes et fortuns; aussi, ils ne lisent ni ncoutent les mdias traditionnels. Les marques qui cherchent les cibler devront trouver de nouveaux moyens.

et segmentez en groupes dmographiques.

La tl payante doublera2014 : Deloitte prdit que dici la fin de lanne,

50 millions de foyers paieront pour deux forfaits

ou plus de contenu tlvisuel lchelle mondiale.

Prdiction TMT 6

Dici la fin de 2015, les mnages qui sabonnent au moins trois forfaits de contenu reprsenteront plus de 20 % des consommateurs dans des marchs choisis. Ces statistiques sont fondes sur la consommation leve de tl payante en Amrique du Nord o plus de 90 % des foyers sont abonns une certaine forme de tl payante. Les dpenses antrieures pour la location de DVD ont tout simplement t remplaces par des abonnements des vidos sur demande. Lavantage? Au lieu de passer du temps dans les files dattente, dambuler entre les talages de bonbons et le coin des aubaines , les consommateurs ont encore plus de temps pour regarder ce quils veulent, quand ils le veulent.

Ne demandez pas quels fils couper

La bataille jadis trs conteste pour la tlcommande volue en amont. Les forfaits dabonnement sont devenus le nouveau terrain de bataille. Les diffuseurs et les propritaires de plates-formes peuvent sattendre ce que les entreprises spcialises en technologie et les dtaillants se joignent la lutte du contenu puisquils cherchent diffrencier leurs produits et leurs services. De nombreux abonnements additionnels seront offerts un cot moindre que celui des anciennes plates-formes. Les propritaires de plates-formes qui sont galement des fournisseurs de large bande ne seront pas laisss pour compte. Les clients qui optent pour dautres services demanderont vrai