Pour vivre heureux, vivons

download Pour vivre heureux, vivons

of 19

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Pour vivre heureux, vivons

  • POUR VIVRE HEUREUX,

    VIVONS EN VILLE OU LA

    CAMPAGNE ?

    Juin 2015

  • FICHE TECHNIQUE

    2

    Echantillon national reprsentatif de 1011 personnes ges de 18 ans et plus

    Interrogation

    Mode de recueil

    Internet

    Dates terrains

    Du 9 au 11 juin 2015

    Constitution de lchantillon

    Mthode des quotas base sur sexe, ge, profession de la personne interroge, stratification par rgion et catgorie dagglomration

    Dans ce rapport, lorsque la somme des pourcentages est diffrente de 100%, cela sexplique :

    Soit par le fait que les interviews pouvaient citer plusieurs rponses (dans ce cas la somme des pourcentages est suprieure 100) ;

    Soit du fait des non-rponses qui nont pas toujours t indiques dans ce rapport afin den allger la lecture (dans ce cas la

    somme des pourcentages est infrieure 100).

    2

  • PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS

  • PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS

    4

    Le bonheur est dans le pr: un rve de campagne

    Vivre en zone urbaine, tel est aujourdhui le quotidien dune majorit de la population mondiale et le cas denviron 8 Franais sur 10. Et pourtant, les Franais, rats des villes, se rvent en rats des champs: 65% dentre eux prfreraient vivre la campagne versus 35% qui prfreraient vivre en ville. Si lensemble des classes dge semble se retrouver dans ce rve champtre, laspiration une vie plus rurale est davantage partage par les plus gs (73% des 50-64 ans contre 52% des 18-24 ans). La proximit de la campagne joue toutefois plein avec 91% des ruraux qui prfrent vivre la campagne alors que les habitants de lagglomration parisienne ou ceux des grandes mtropoles franaises sont plus circonspects (45% et 48% prfreraient la vie la campagne vs 55% et 52% davis contraires).

    La pollution (31%), linscurit (29%), le bruit (24%), les problmes de stationnement (22%), les embouteillages (21%) et un cot de la vie plus lev (20%) figurent en tte des griefs imputs la vie en ville par les Franais. Les difficults lies au logement (15%), la salet dans les rues (10%) et le stress (9%) suivent ensuite mais de manire plus marginale. Les perceptions varient par ailleurs en fonction du lieu dhabitation, les Franciliens reprochant davantage la vie en ville, les difficults lies au logement (24%) et la salet dans les rues (22%) tandis que les ruraux voient avant tout dun mauvais il linscurit (34%).

    Autre avantage de la vie la campagne, le lien social. Si la quasi-totalit des Franais (95%) dclarent connatre leur voisin, lintensit de leur relation avec ces derniers varient fortement selon le lieu dhabitation. Au global, 52% des Franais dclarent connatre trs bien leur voisin mais cette proportion diminue mesure que la taille de lunit urbaine augmente (de 67% pour les ruraux 35% pour les habitants de lagglomration parisienne).

    mais dans les faits, lexode rural attendra !

    Si les Franais rvent dune vie la campagne, ces derniers ne sont pour autant pas malheureux l o ils vivent, et la plupart dentre eux vivent dailleurs en ville selon lInsee (77,5%). Au global, 80% des Franais dclarent tre heureux (soit une proportion peine infrieure ce qui tait mesur en octobre dernier, 82%), et ce, quils habitent la campagne (79%) ou en zone urbaine (de 73% 84% selon les agglomrations). Notons toutefois que ce sont les habitants de lagglomration parisienne qui se disent les moins heureux (73%, soit 7 points de moins que la moyenne des Franais).

    4

  • PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS

    5

    Par ailleurs le dsir de vivre dans une commune plus petite est minoritaire (21%), mme si cette proportion monte jusqu 38% pour les

    habitants de lagglomration parisienne. Seuls 15% des Franais souhaiteraient vivre dans une ville plus grande, un chiffre qui atteint 28% parmi

    les habitants des communes rurales. En outre, un tiers (34%) des Franais ne souhaitent pas vivre dans une autre commune et 3 Franais sur 10

    prfraient vivre dans une ville de taille quivalente. Dans le dtail, on remarque que les jeunes sont plus nombreux vouloir vivre dans une

    commune plus grande (35% des 18-24 ans, soit 20 points de plus que la moyenne) et les 65 ans et plus prfrrent nettement ne pas quitter leur

    commune (55%, +11 points).

    Vivre en ville procure en effet un certain nombre davantages comparatifs reconnus par les Franais, au premier rang desquels figurent la

    proximit et la varit des commerces (47%), un constat partag autant par les Franciliens (43%) que par les ruraux (44%). Les Franais

    reconnaissent galement aux villes lavantage doffrir une varit de moyens de transport (32%), dactivits culturelles (24%), de services publics

    (24%) ou encore de loisirs (24%), ces deux derniers tant par ailleurs davantage identifis par les ruraux que par les urbains comme un avantage

    (respectivement 21% contre 13% des Franciliens et 29% vs 20%). A linverse, les Franciliens semblent accorder plus dimportance la diversit des

    opportunits professionnelles procures par la ville (24% vs 10% des ruraux).

    Par ailleurs, interrogs sur la ville idale dans laquelle ils aimeraient vivre, les Franais optent plutt pour des villes de grande taille. Cette ville

    idale devrait par ailleurs se situer au soleil, dans le sud ou louest de la France pour une majorit de Franais (53%). Arrivent en tte Bordeaux

    (19%), suivie de Montpellier (15%), de Nantes (12%) et de Toulouse (12%). Les villes du nord de la France comme Strasbourg ou Lille recueillent

    nettement moins de suffrages (6% et 4%).

    5

  • PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS

    6

    Dans lidal: la campagne la ville !

    Entre rve de campagne et satisfaction de vivre en ville, les Franais aimeraient, dans lidal, pouvoir rapprocher les deux modes de vie. Ils

    anticipent en effet pour lavenir une ville cauchemar: une ville plus pollue (60%), plus sature et plus dense (62%) et aussi plutt verticale avec

    davantage de tours et de gratte-ciels (54%). Pour viter ce cauchemar, les Franais se prennent rver dune ville en harmonie avec la nature. Avec

    tout dabord des constructions plus cologiques comme la construction dcoquartiers qui recueille la faveur dune majorit de Franais (58%). Une

    ville plus verte passe galement par des moyens de transports doux comme le vlo (22%) et le dveloppement de la biodiversit urbaine (17%). Ce

    dsir dune ville verte se mle par ailleurs au souhait de recration de lien social la fois entre les habitants via le dveloppement doutils

    collaboratifs (les potagers urbains ou jardins partags, 27%, le partage dobjets du quotidien, 5%) mais galement entre la ville et son

    environnement proche via la vente de produits locaux (27%). La campagne la ville ne signifie naturellement pas renoncer aux bienfaits de la

    modernit mais au contraire de les mettre au service dune ville plus verte et collaborative en favorisant le dveloppement de villes connectes

    (17%). Bref, cest le rve dune ville plus verte, plus humaine, plus collaborative et aussi plus connecte.

    6

  • LE BONHEUR EST DANS LE PR: UN RVE DE CAMPAGNE

  • LES FRANAIS, RATS DES VILLES OU RATS DES CHAMPS ?

    8

    18-24 ans : 52%

    25-34 ans : 65% 35-49 ans : 69%

    50-64 ans : 73% 65 ans et plus : 57%

    8

    QUESTION Si vous aviez le choix, vous prfreriez vivre la campagne ou en ville ?

    65% prfreraient vivre

    la campagne

    Agglomration parisienne : 45% Units urbaines de 100 000 h et plus : 48%

    Units urbaines de 20 100 000h : 63%

    Units urbaines de 2000 20 000h : 80%

    Communes rurales : 91%

    En fonction de lge et de la taille dagglomration Vivre la campagne

    Et 57% des urbains prfreraient vivre la campagne

    35% prfreraient vivre

    en ville

  • 9

    QUESTION Quels sont selon vous les principaux inconvnients de la vie en ville? Au total

    La pollution

    Linscurit

    Le bruit

    31%

    29% 24%

    22% Les problmes de stationnement

    EN VILLE, DE MULTIPLES ATTEINTES LA QUALIT DE VIE:

    LA POLLUTION, LINSCURIT, LE BRUIT, LE TRAFIC ET

    LES PROBLMES DE STATIONNEMENT * *

    * Agglomration parisienne * Communes rurales

    21%

    20% 15%

    10%

    Les embouteillages

    Un cot de la vie plus lev

    Les difficults lies au logement

    La salet dans les rues

    18% 20%

    24% 18%

    22% 17%

    12% 5%

    9% Le stress 7% 11%

    7% Le manque despaces verts 8% 6%

    7% La foule 6% 7%

    3% La solitude 3% 2%

    3% Lanonymat 1% 3%

    38% 36%

    25% 34%

    23% 23%

    13% 19%

    9

  • DES RAPPORTS AVEC LE VOISINAGE PLUS TROITS DANS LES ESPACES RURAUX ET LES PETITES VILLES

    18-24 ans : 33% 25-34 ans : 39%

    35-49 ans : 51%

    50-64 ans : 58%

    65 ans et plus : 65%

    QUESTION Connaissez-vous votre (vos) voisin(s)?

    Oui, je le connais trs bien, on se voit et on se parle rgulirement 52%

    Oui, on se croise de temps en temps mais sans vraiment se parler 43%

    ?

    NON 5%

    Agglomration parisienne : 35% Units urbaines de 100 000h et plus : 47%

    Units urbaines de 20 100 000h : 53% Units urbaines de 2000 20 000h : 57%

    Communes rurales : 67%

    10

  • MAIS DANS LES FAITS : LEXODE RURAL ATTENDRA !

  • Trs 14%

    18-24 ans : 72%

    25-34 ans : 75%

    35-49 ans : 80%

    65 ans et plus : 85%

    DES FRANAIS TOUJOURS HEUREUX, RURAUX

    COMME URBAINS !

    12

    QUESTION - Vous-mme diriez-vous que vous tes heureux ?

    Pas du tout

    80% 20%

    Communes rurales : 79% Units urbaines