Postscriptum n°1-janvier 2013

Click here to load reader

  • date post

    22-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Journal du Parti socialiste genevois

Transcript of Postscriptum n°1-janvier 2013

  • POSTSCRIPTUM01/13

    Editorial3 Parlons Genve!

    Actualit nationale4 Fiscalit: Derrire

    les pleureuses, la vraie guerre fiscale

    6 Consommer en tout temps nuit gravement la sant

    7 Des nouveaux-ns victimes de dsintgra-tion

    Actualit cantonale8 Le Conseil dEtat

    napplique pas la loi!

    9 Aide sociale en Suisse

    Vous12 Militantes

    et militants socialistes

    n 01 / 1er fvrier 2013 Parti socialiste genevois

    Les points forts seront:

    Llection des candidat-e-s au Conseil dEtat;

    Llection des candidat-e-s au Grand Conseil;

    Le vote du nouveau programme du PSG.

    Programme du PSG: Aprs un long processus participatif, les militant-e-s du PSG devront valider leur programme tel quil est sorti des assembles des dlgu-e-s et du dbat avec la population. Les thmes prioritaires du programme sont: la scurit, la fiscalit, le logement, lemploi, la sant, le social et la mobilit.

    Election des candidat-e-s au Conseil dEtat

    Les militant-e-s procderont une lection pour choisir leurs candidat-es aux lections doctobre 2013. Les candidat-e-s seront lu-e-s la majorit des deux tours.

    Se sont inscrits la candidature:

    Thierry Apothloz, Conseiller administratif Vernier

    Anne Emery-Torracinta, enseignante et Dpute au Grand Conseil

    Roger Deneys, entrepreneur et Dput au Grand Conseil

    Sandrine Salerno, Conseillre administrative en Ville de Genve

    Congrs du PSG9 mars 2013

    Le samedi 9 mars 2013, les Socialistes tiendront leur Congrs annuel la Salle des Asters, Rue de la Servette 100, 1202 Genve

  • Le PS genevois se rjouit de compter dans ses rangs des personnes engages et com-ptentes dcides relever les dfis qui attendent notre canton dans les annes venir.

    Candidat-e-s au Conseil dEtat

    Apothloz Thierry Conseiller administratif Vernier, 41 ans

    Deneys Roger Entrepreneur, Dput, 49 ans

    Emery-Torracinta Anne Enseignante, Dpute, 54 ans

    Salerno Sandrine Conseillre administrative en Ville de Genve, 41 ans

    Candidat-e-s au Grand Conseil

    Antille Guylaine Charge de communication, 43 ans

    Bandler Marko Responsable du service de la cohsion sociale de Vernier, 38 ans

    Baranzini Roberto Professeur dconomie, 48 ans

    Benouattaf Mohammed Retrait, 65 ans

    Berthet Jean Analyste programmeur/chef de projet, 57 ans

    Brunier Isabelle Historienne, 56 ans

    Buche Irne Avocate, Dpute, 53 ans

    Carrillo David Adjoint de direction, 44 ans

    Carter Vally Assistante sociale, 49 ans

    Casares Maria Responsable financire, 52 ans

    Chtelain Dimitri Agent de voyage, 21 ans

    Chiaradonna Denis Juriste, 36 ans

    Conti Jennifer Collaboratrice scientifique, 28 ans

    Eya Nchama Cruz Melchor Retrait, 67 ans

    Dandrs Christian Avocat, Dput, 31 ans

    de Battista Regis Ingnieur, directeur de la Maison Internationale des Associations, 59 ans

    de Sainte Marie Romain Charg de communication, 28 ans

    Derouette Jean-Paul Biologiste, 38 ans

    Droin Antoine Chef dentreprise, Dput, 53 ans

    Dubouchet Julien Secrtaire gnral, Pro Mente Sana, 38 ans

    Faure Adrien Etudiant, 21 ans

    Fazio Jean-Louis Artisan menuisier, dput, 40 ans

    Frey Christian Psychologue, Directeur de la Fondation Clair Bois, 63 ans

    Garcia Pablo Chef de projet, 33 ans

    Gega Endri Avocat, 30 ans

    Jaquet Jean-Claude Travailleur social, 53 ans

    Desardouin Marie-Lourdes Infirmire spcialise, 61 ans

    Marthaler Doroth Bibliothcaire, documentaliste, 45 ans

    Marti Caroline Etudiante, 23 ans

    Mizrahi Cyril Avocat, 33 ans

    Moyard Salima Enseignante, dpute, 29 ans

    Olivier Christiane Retraite, 72 ans

    zden Melik Directeur du Programme Droits Humains du Centre Europe-Tiers Monde (Cetim), Dput, 50 ans

    Pommatto Michel Enseignant/ ralisateur graphiste, 52 ans

    Raemy Serge Assistant social, 62 ans

    Revuelta Andrs Enseignant, 56 ans

    Rielle Jean-Charles Mdecin, 60 ans

    Rime Fatima Enseignante, 56 ans

    Samira Allisson Responsable de groupe radaptation et rinsertion professionnelle, 40 ans

    Schlechten Albane Coordinatrice salle de concert, 28 ans

    Schneider Hausser Lydia Assistante sociale, Dpute, 54 ans

    Sermet Grard Responsable daudti, 65 ans

    Sobanek Marion Enseignante, dpute, 57 ans

    Temel Muharrem Magasinier, 53 ans

    Valiquer Nicole Secrtaire syndicale, 52 ans

    Velasco Alberto Ingnieur, 65 ans

    Wenger Thomas Adjoint de Direction, 35 ans

    Candidat-e-s la candidature socialiste Elections cantonales 2013

    ACTUALITEParti Socialiste Genevois

    PostScriptum 01/2013 2

    Pluralit des comptences et engagement!

  • Parler, couter, dbattre, discuter, changer, telle est la recette dune dmocra-tie qui marche! Et cest la volont du Parti socialiste.

    Car un parti nest pas une entit ferme et sectaire. Bien au contraire, ce doit tre un vritable rcepteur des avis et de la tempra-ture de la population, un ensemble ouver t et per-mable, l coute des gens, et renforc par des valeurs communes.

    Les six dbats publics quorganisent les sections socialistes des communes, que je tiens remercier pour leur engagement sans faille, renforcent la dmocra-tie. Cest pour nous, Socia-listes, le moyen de faire connaitre nos ides et nos candidat-e-s pour les porter. Cest pour les Genevois-e-s, loccasion de sintresser la politique et aux affaires publiques. Bref, chasser labstentionnisme!

    Durant deux mois, nous dbattons avec les Gene-vois-e-s des sujets chauds de notre canton: scurit, fiscalit, emploi, logement, social et mobilit. Aprs, il sagira doccuper le terrain, dtre dans la rue. Nous de-vons tre l o les autres ne sont pas. Nous devons tre innovant-e-s et engag-e-s. Cest pourquoi, le comit de pilotage et le comit direc-teur sont en train de mettre sur pieds une campagne frache, nouvelle et percu-tante!

    La suite au prochain BI

    Parlons Genve!

    EDITORIALRomain de Sainte Marie Prsident du PSG

    PostScriptum 01/2013 3

    Le ton de la campagne est donn: Ouverture et proximit! Merci de nous faire parvenir suffisamment lavance

    vos contributions.

    Prochain dlai de rception des textes: jeudi 21 fvrier 2013, 12h, dernier dlai

    Attention! Pour des questions de dlai dimpression, les articles qui nous parviendront au-del de cette chance ne pourront plus tre pris en compte et seront, le cas chant, publis dans le numro suivant.Adresse pour lenvoi de vos articles: postscriptum@ps-ge.ch

    Prochain numro: Vendredi 1er mars 2013

    ImpressumCoordination: Marko Bandler et Delphine NDiaye

    Conception et ralisation graphique: Delphine NDiaye

    Illustrations: Tristan Pun

    Photos: Demir Smnez

    Edition: Parti socialiste genevois

    Impression: Imprimerie Nationale

    Tirage: 1250 exemplaires

    Pour les dons: CCP 12-171-3

    tl: 022 338 20 70 fax: 022 338 20 72

    e-mail: psg@ps-ge.ch

    internet: www.ps-ge.ch

  • ACTUALITE NATIONALECarlo Sommaruga Conseiller national

    PostScriptum 01/2013 4

    Jusque l, il suffisait ces riches franais prtendument installs en Suisse de payer aux autorits helvtiques un forfait fiscal major de 30% pour bnfi-cier en France sur des revenus franais des rabais dimpt prvus par convention de la double imposit ion entre la Suisse et la France.

    Il aura fallu des dcen-nies ltat franais, mais surtout le retour des socialistes au pou-voir, pour que le gou-vernement prenne d-finitivement acte de ce que les forfaits fiscaux offerts par la Suisses

    aux riches trangers ne relvent pas dune petite facilit fiscale destine aux paisibles rentiers ayant cess toute activit lucrative et souhaitant couler leurs dernires annes, la vue sur les Alpes. Ltat franais a finalement compris que ces forfaits fiscaux pour les riches contribuables, comme les allgements fiscaux accords aux entre-prises trangres, sont une industrie anni-hiler limpt du pays dorigine au prix dune modeste obole verse la Confdration et au canton concern.

    Or, ces milliers de for-faitaires millionnaires franais, prtendu-ment domicilis chez nous, passent, comme Johnny Hallyday, le plus clair de leur temps Pa-ris entre Fauchon et les appartements cossus du XVIe, Marrakech la saison des sauteries entre amis ou encore Saint Barth dans les Antilles pour montrer qui a la plus grosse, en matire dembarcation.

    Ainsi, il aura fallu un petit acte de pleine souverainet nationale franaise, touchant ses propres ressortissants, profiteurs fiscaux, pour que le cur des pleu-reuses helvtes avec les lus fdraux et can-tonaux du PLR et du PDC en tte, se mettent hurler, comme sil sagissait de leur propre douleur, alors qui l sagit de celle juste et saine ressentie par les contribuables franais planqus en

    Suisse. Le paroxysme de cette compassion pcuniaire tant atteint par la dclaration in-dispensable pour sortir du nant mdiatique de la pleureuse fiscale en chef, le conseiller dtat vaudois Pascal Broulis, prsident de la Confrence latine des directeurs des finances: Cest une dclaration de guerre!.

    Ah vraiment? Le chan-gement dune directive nationale franaise applicable de trs riches ressortissants franais en vue de leur faire payer des impts comme les millions de modestes et petits contribuables franais serait donc une dcla-ration de guerre la Suisse? Sen prendre ses propres natio-naux millionnaires qui usent et abusent des petits et lucratifs arran-gements fiscaux hel-vtiques pour chap-per leur obligation

    FiscalitDerrire les pleureuses, la vraie guerre fiscale

    Or donc, la Direction gnrale des finances de lEtat franais a modifi avec effet au 1er janvier 2013, une directive de 1972 relative une exonration fiscale partielle de ses propres ressortissants domicilis en Suisse et au bnfice dun forfait fiscal.