#PortraitDeStartuper #90 - DreamQuark - Nicolas Meric

Click here to load reader

Embed Size (px)

Transcript of #PortraitDeStartuper #90 - DreamQuark - Nicolas Meric

#PortraitDeStartuper - Saison 2

Portrait ralis par Sbastien Bourguignon#90CEONicolas Meric

2 PROPOS

#PortraitDeStartuperQui est ce startuper ?CEONicolas MericIl a t court si on ne parle que de l'entreprise. J'ai cr DreamQuark en 2014, en mars. Je venais de finir ma thse en septembre 2013. J'avais commenc penser le projet au cours de ma thse et j'ai saut le pas le lendemain de l'obtention de mon diplme. Pendant six mois j'ai test mes ides, fait des tests, rencontr de nouvelles personnes qui ont commenc m'accompagner. J'ai assez rapidement vendu l'ide au directeur d'une mutuelle franaise majeure ce qui a vritablement lanc DreamQuark. Ensuite j'ai recrut mes premiers employs en octobre 2014. C'est peu prs cette priode que nous avons rejoint un premier incubateur en assurance ce qui nous a permis de pousser nos ides. Nous avons commenc nos premiers dveloppements internationaux en Novembre 2014 et avons depuis continuellement t tourns vers l'international mme si nous dveloppons avant tout l'activit en France qui est trs demandeuse de ces nouvelles technologies. Nous venons de lancer avec plusieurs associs dont des personnes de DreamQuark une deuxime entreprise qui dveloppe une solution de diagnostic en ophtalmologie complte pour acclrer dans un premier temps le diagnostic des maladies de la rtine en particulier les rtinopathies.

J'ai toujours entrepris et pris des risques. Quand je me suis lanc, a n'a tonn personne ou presque. Mais je travaille vraiment temps plein mon compte depuis 2013, donc si c'est au sens strict depuis septembre 2013. Avant de me lancer, j'avais entrepris pas mal de projets associatifs, j'ai toujours aim lancer des projets et faire en sorte qu'ils aboutissent mme si tous n'ont pas abouti ou n'ont pas t repris.

Portraits de startupersINTERVIEW#PortraitDeStartuperCommentvousdcririez-vousentantqu'entrepreneur? On a gnralement une ide assez fausse de qui nous sommes vraiment, on a gnralement tendance exagrer certains traits et passer sur pas mal d'autres. Je dirais que je suis plutt un entrepreneur technophile qui aime prendre des risques et qui aime les dfis, plutt trs bosseur, persvrant. Quand je crois ce que je fais, j'ai tendance n'couter que moi (et si j'avais cout pas mal de personnes, j'aurais certainement arrt.). Nanmoins j'ai tendance chercher m'entourer de personnes exprimentes qui auront un point de vue contradictoire lorsque ce sera ncessaire et je cherche leurs conseils. Je vais gnralement au bout des choses et je cherche faire les choses en profondeur avec rigueur. Je sais ce que j'aime et ce que je n'aime pas ce qui aide beaucoup et ai mon propre systme de valeurs auxquelles je ne droge pas. Aprs je ne suis pas toujours facile et j'ai tendance tre un peu trop ambitieux et en demander beaucoup mais j'en demande aussi beaucoup moi-mme. Je n'aime pas ce qui est facile, ni le court terme. J'ai plutt un bon relationnel, je suis plutt rflchi, je dlgue plutt mais suis assez ttu...

Quelleestvotreformationinitiale?Je suis pass par une classe prpa Lille (Lyce Faidherbe) puis ai continu au magistre d'Orsay. J'ai finalement fait un doctorat en physique des particules thorique et exprimental aprs avoir fait un premier stage en Licence 3, puis le programme du CERN en Master.

Quest-cequivouspassionne?Ce que je fais en ce moment avant tout et c'est pourquoi je le fais et je m'panouis en le faisant. J'aime beaucoup la science, la technologie mais aussi l'conomie et la stratgie. J'adore rencontrer de nouvelles personnes et surtout rsoudre de grands problmes. C'est un peu en voulant runir tout ceci que j'ai cr DreamQuark. J'aime beaucoup construire et dvelopper des projets. Je pense que c'est un peu pour a que j'entreprends. Ensuite les personnes que je rencontre, vivre de nouvelles expriences, dcouvrir et changer de nouvelles ides...

#

4

DreamQuarkest une entreprise tourne vers l'avenir et en mme temps qui cherche rsoudre les problmes de ses clients l'instant prsentJe dirais que DreamQuark est une entreprise tourne vers l'avenir et en mme temps qui cherche rsoudre les problmes de ses clients l'instant prsent. Ce qui nous intresse vritablement chez DreamQuark, c'est d'avoir un impact le plus positif possible pour nos clients et d'tre un partenaire stratgique de long terme qui s'intresse vritablement l'apport que nous pouvons avoir leur gard. Nous ne sommes pas une entreprise B2C et nous ne le seront probablement jamais mais au travers nos dveloppements, nous cherchons faciliter la vie du bnficiaire final qui peut tre un client ou un patient. Nous avons pour cela plac la recherche au cur de notre stratgie et nous cherchons proposer aujourd'hui les solutions de demain. Nous sommes une entreprise verticalise qui matrise toute la chane de dveloppement de ses produits connat trs bien les problmatiques de ses clients et en mme temps sait trs bien faire ce quils ne seraient pas en mesure de faire. Nous avons trs tt peru que l'intelligence artificielle offrirait un avantage majeur et que les dveloppements autour du deep-learning permettrait de crer des solutions que nous ne faisions qu'imaginer il y a quelques annes. Nous avons donc dcid de dvelopper ces technologies et de ne pas seulement tre un utilisateur ce qui ne donne pas d'avantage de long terme. En parallle, nous cherchons rsoudre des problmes majeurs que nos clients peuvent avoir et alors que les donnes sont aujourd'hui un moyen d'identifier et de rsoudre pas mal de problmes en permettant de dvelopper des outils intelligents qui "augmentent" l'tre humain, nous avons choisi d'tre le liant entre les problmatiques mtier et le dveloppement de ces nouvelles technologies. Nous sommes en cela assez l'encontre des pratiques du march, qui consistent d'un ct fournir des briques technologiques, soit des briques mtiers mais en utilisant des dveloppements dj raliss soit pour beaucoup d'entreprises de fournir des solutions gnriques en se disant qu'aprs tout on peut tout faire avec ces technologies mergentes. Nous pensons de notre ct qu'on ne peut pas tout faire et que nous apportons une valeur suprieure en allant au cur des choses la fois du point de vue mtier et du point de vue technologique. Donc nous faisons assez peu de choses, sommes sur des marchs cibls mais cherchons le faire trs bien.Comment dcririez-vous votre entreprise ? PROPOS

#PortraitDeStartuper

Portraits de startupersINTERVIEW#PortraitDeStartuper Pourquoi ce choix de produit / service ?C'est un mlange d'histoire et d'opportunits et d'un peu d'opportunisme donc. J'ai fait une thse en physique des particules et durant cette thse j'ai commenc m'intresser ces technologies de deep-learning pour rsoudre des problmes que je rencontrais. Je me suis pos pas mal de questions quant la possibilit de mieux les utiliser et de rendre ces approches plus efficaces. Ds 2012, j'envisageais de monter une entreprise pour utiliser et commercialiser ces technologies. J'ai commenc m'intresser aux applications en sant de ces technologies. Il tait assez compliqu de trouver des fonds et j'ai donc cherch d'autres moyens de financer le projet, notamment au travers du conseil. C'est le secteur de l'assurance qui s'est montr le premier intress et j'ai donc poursuivi dans ce secteur. Notre entre dans l'incubateur d'AXA Global Direct a confirm le potentiel et les choses se sont acclres par notre entre successive dans les acclrateurs de Deloitte puis d'Allianz. Aujourd'hui le produit de DreamQuark reflte ce parcours et nos envies. Nous fournissons avant tout une plateforme pour la sant, l'assurance et la finance digitale qui s'appuie sur la donne et fournit une approche automatise d'analyse et de construction de modles autour de nos algorithmes. Nous nous appuyons sur cette plateforme pour proposer des solutions mtiers qui adressent les enjeux de nos clients avec terme l'ide que celle-ci sera compltement cl en main et rpondra parfaitement aux attentes de notre cible. Nous travaillons avec eux en ce sens.

#

Portraits de startupersINTERVIEW#PortraitDeStartuper Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?Nous avons de grandes ambitions. Des ambitions de court, moyen et long terme. Nous visons bien entendu depuis le dbut l'international mme si nous voulons tre trs solide avant tout en France. Ensuite bien entendu nous souhaitons devenir le leader sur nos marchs cibles mais ce qui nous tient le plus cur c'est que nos clients soient heureux d'utiliser nos solutions, les recommandent parce qu'elles rsolvent vritablement leurs problmes. C'est notre objectif premier et le reste dcoulera de notre tat d'esprit et de ce succs. Si je devais donner des chiffres, je dirais qu' court terme, nous cherchons ce que 100 clients utilisent nos technologies et les recommandent, moyen terme que nous soyons implanter dans une quinzaine de pays. Sinon long terme bien sur nous souhaitons que nos algorithmes combins donnent naissance une vritable intelligence artificielle mais c'est pour le moment un peu de la science-fiction.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre socit ?Il y a eu pas mal d'apport personnel, des prts aussi. Avant tout a a t aussi de la vente de missions de conseil en parallle et puis un peu plus tard l'entre de business angels. Maintenant nous passons la phase VC pour acclrer maintenant que nous voyons la traction apparatre.

#

Portraits de startupersINTERVIEW#PortraitDeStartuper Quelles difficults avez-vous rencontrdans cette aventure ?Je pense que la premire doit avoir t assez souvent remonte, elle concerne l'accs au financement. Mais en mme temps a nous a oblig nous poser les bonnes questions et adopter des stratgies probablement plus efficaces. Et puis nous avons de fait adopter cette approche assez prospective des ventes ncessaire pour dvelopper nos revenus. Je pense que a nous a renforc en mme temps pour aller plus loin ensuite. Mais ce n'est jamais agrable de devoir revoir quelques ambitions la baisse du fait du manque de financement. Nous avons fait plutt de bons choix et notre positionnement a t clair depuis le dbut ce qui nous a fortement aid. Ce que l'on fait est difficilement accessible au grand public et donc il nous a aussi fallu travailler sur le discours pour le rendre un peu moins scientifique. Ce sont des difficults qui nous rendent plus fort aujourd'hui d'un ct. Et je pense que nous avons gagn en maturit grce cela.

Daprs vous quels sont les facteurs cls de succs pour russir dans lentreprenariat ?Je dirais la persvrance avant tout mais ce n'est qu'un lment. Il faut une trs bonne quipe qui soit en phase avec le projet. Il faut un bon produit, c'est dire un produit qui se vende. Et finalement avoir une vraie stratgie de vente. Nous prospectons beaucoup, travaillons pour nous faire connatre de notre public, Je ne crois pas beaucoup sur notre march aux revenus entrants, donc je passe beaucoup de mon temps dvelopper les ventes. Il n'y a pas qu'une recette et a dpend de ce que l'on entend par russite. C'est un ensemble de facteurs, un bon produit, sur un bon march, une vraie stratgie de vente avec un bon business model, une bonne gestion des ressources et du temps pass crer des liens forts au sein de l'quipe, viter de trop se disperser, savoir dire non. Ce serait ma recette du succs, mme s'il manque pas mal d'ingrdients l encore. Je reviendrai je l'espre dans plusieurs annes avec.

#

Portraits de startupersINTERVIEW#PortraitDeStartuper Sil ny en avait quun, quel serait le point dattention surveiller en priorit lorsquon se lance dans laventure startup ?Le cash-flow (burn-rate, trsorerie). Tout doit partir de l. Une fois l'ide trouve tout doit tre fait pour que a alimente la trsorerie et tout doit tre mis en uvre pour que l'argent rentre mme s'il faut se fouetter pour cela. Si le brun rate est trop important c'est un problme surtout s'il n'y a pas d'investisseurs et mme dans ce cas a ne durera pas ternellement. Tout autre sujet est accessoire si le burn rate est trop grand, il faut le rduire par tous les moyens. De fait nous travaillons nos ventes et nous recherchons les financements externes en parallle avec une prfrence pour les ventes qui est le seul moyen prenne d'avoir une trsorerie positive.

Quels conseils donneriez-vous quelquun qui voudrait lancer sa propre startup ?Je lui dirais avant tout qu'il se lance. Mais il faut qu'il s'assure qu'il a mesur les imprvus et les inconvnients. Il faut que son entourage le suive. Il faut qu'il ait un bon banquier, des bons conseils et qu'il teste rellement ses ides. Il ne faut pas crer l'entreprise trop tt, avoir un il sur sa trsorerie une fois celle-ci cre, rechercher les bons associs et les bonnes personnes intgrer l'entreprise. Ensuite tre focalis et mettre les moyens de ses ambitions. Je travaille beaucoup, j'ai la chance d'avoir un entourage qui me soutient, une quipe formidable, des bons conseils, je communique beaucoup et suis orient vers mes clients et leur coute permanente car c'est ce qui permet de dvelopper une entreprise prenne.

#

9Portraits de startupersINTERVIEWCEONicolas Meric#PortraitDeStartuper

Site internet :http://www.dreamquark.com

LinkedIn :https://fr.linkedin.com/in/nicolas-meric-1a29aa36

Twitter :https://twitter.com/NicolasMeric1

ANNEXES#PortraitDeStartuper

11Sbastien BourguignonLAUTEUR Manager | Influenceur | Speaker Intrapreneur Innovacteur Agiliste Pour une transformation digitale russie !Sbastien BourguignonManager Biz, il est dans le domaine du Digital, du Management, de lInnovation et de lAgilit depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numrique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la comptition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront compltement remis en question. La socit bouge vite, trs vite, linnovation et la ncessit de plus dagilit dans les organisations doivent tre une proccupation majeure, il n'y a plus de doute l-dessus.

Ses convictions sont que sans une prise de conscience de ces enjeux de socit, les entreprises daujourd'hui prennent un risque important pour leur survie. Les individus, managers ou collaborateurs, devront sadapter encore plus vite et plus fort que ce quil naura t ncessaire leurs grands-parents lors de la premire rvolution industrielle. En effet, le quotidien de tout un chacun va voluer avec lexplosion du digital. Ces modifications pourraient ressembler de la science fiction encore aujourdhui, mais elles sont invitables et bien relles car la transformation est en marche.

Passionn par linnovation, le numrique et le management, il sintresse particulirement aux mcanismes lis lentreprenariatet en particulier aux startups. Cela la amen raliser une srie de portraits destartupers pour les partager sur son blog.

Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces crateurs de startups, les difficults quils ont rencontres, et comment tout cela se matrialise concrtement, finalement un vrai feedback dentrepreneur.

Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Le Cercle Les Echos, LObs, Le Journal Du Net ou encore Sicle Digital.

http://sebastienbourguignon.wordpress.com http://monmasteradauphine.wordpress.com https://twitter.com/sebbourguignonhttp://www.sebastien-bourguignon.fr

https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon

https://plus.google.com/u/0/+SbastienBourguignon

Portrait de startupers