portfolio francais

Click here to load reader

  • date post

    23-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    220
  • download

    2

Embed Size (px)

description

portfolio francais avec mes travaux de 2010

Transcript of portfolio francais

  • portfolioarchitecte dintrieur\designer\architecte

  • Anthonin Guillemin

    88 rue Marcadet75018 Paris

    06.87.40.06.88

    in.architecture.d@gmail.com

    http://anthoninguillemin.blogspot.com

    www.facebook.com: Ag Archidesign

    2

  • Suite une tude dmographique social et urbaine de la ville de Grigny, ce projet soriente vers le social. Le principe de mon projet est de re-dynamiser la ville de Grigny, en lui redonnant une nouvelle orientation, culturel,sociale et conomique.

    1

    1

    1

    1

    2

    33

    34

    5 6

    7

    8

    9

    9

    9

    10

    9

    4b

    4b

    grignyurbanisation

  • 1. Amnagement de places publiques au bas des immeubles.

    2. Parking sud, 700 places afin de dgager de lespace.

    3. Logements sociaux, pour vider les bas des immeubles.

    4. Le CIRP, insertion rinsertion professionnel.

    5. Le Muse, et centre de documentation informatis.

    6. Le Centre culturel et sportif, bibliothque.

    7. Parking nord, 100 places pour vider le bas des HLM.

    8. Ecuries, permet une approche diffrente de la balade.

    9. Le chemin vert, permet une dcouverte diffrente de la ville.

    10. Le centre gothermique, alimente Grigny grce au bassin.

    4b. Les jardins, le site reste un ecocentre.

    11

    1

    1

    2

    9

    9

    9 108

    34

    5 67

    9

    Flux primaires.

    Flux secondaires.

    Flux tertiaires.

    4b4b

    Il est paradoxal de parler disolement propos dun village situ 25 km de Paris.Pourtant, Grigny a t construite lcart des routes, loin de la Seine, de la RN7 et de la voie ferre qui bordent le territoire communal.Cest cette situation particulire qui conditionnera en grande partie les mutations de Grigny au cours du XXme sicle.

    Longtemps le village restera isol tout en consacrant ses prin-cipales activits conomiques, cultures cralires et extrac-tion de matriaux de construction, au march parisien.

    Plus tard, loin de lagitation citadine, Grigny sera un coin de verdure apprci des parisiens.Ensuite, quand lexpansion de la capitale repoussera les limites de la zone urbaine, deux grands ensembles feront natre, en quelques annes, la ville daujourdhui.Enfin, dans le dernier quart du sicle, les Grignois auront cur dobtenir rparation pour les erreurs du pass et de ma-triser lavenir de leur ville.

    Le principe de mon projet est de re-dynamiser la ville de Grigny, en lui redonnant une nouvelle orientation, culturel ,sociale et conomique. Ce principe sapplique si les services de transports desservant Grigny se voit augmenter, car la base de mon projet est la mixit et lchange.

    10 points 4les axes

  • Echange sociale; en donnant du travail au Parisiens intra-muros dans la r-gion de Grigny, cela en sappuyant sur la politique des zones franches urbaines (ZFU cf 4e & 5e p) o les entreprises bnficient pendant 5 ans dexonrations dimposition et de versement des charges sociales pour favoriser lemploi dans les quartiers. Il faut crer des locaux et des commerces de proxi-mits afin de pouvoir relancer lconomie dans le secteur.

    Pour viter de construire de nouvelles infrastructures, le principe est de reloger les habitants des parties infrieures des HLM afin de crer des open spaces permettant linstallation de locaux commerant ou limplantation dentreprise. Cest locaux Permettront un change permanent et ramneront de la vie dans le quartier.

    En effet le flux de personne entrant et sortant du travail vien-dra crer une dynamique au pied des immeubles crant un change permanent entre habitants et travailleurs.

    Les commerces de proximits permettront aussi de ramener de la vie de quartier le soir venu avec des restaurants, lam-nagement de nouvelles dalles, limplantation de commerces de nuits, de bars... Les extra-urbains ne doivent pas se sentir laiss lcart et doivent avoir accs aux mme service que ceux de la ville. De plus le fait damener des personnes ext-rieur lEssonne pour travailler la journe, peut les pousser rester le soir entre collgues au restaurant et peut appuyer la re-dynamisation de la ville.

    hlmfaades vgtalises

  • Le principe est de redessiner la ligne dhorison de Grigny afin de ne plus voir ces barres dimmeuble.

    Elle permet aussi lintroduction de technique cologiques pour ventiler et chauffer les logements.

    Lamnagement de places publiques en dessous des tours vien-dra re dynamiser lchange social, tout cela complt par lim-plantation de commerces de proximits, de bars et de restau-rant afin de redonner vie ce quartier.

    6

  • Dans un soucis dutilisation quotidien des zones pitonnes seront ramnages aux pieds des immeubles. Les parking seront retirs pour laisser place aux dalles commerantes. Ces parking seront rimplants dans le secteur de lhyper march surmontant lexistant dun deuxime tage le bti-ment se verra recouvert de vgtation (toujours dans une optique de biomasse) mais aussi pour le camoufler car le b-timent existant trne la porte de la ville et est rellement peut sduisant, il sera par cet modification plus reprsentatif dune nouvelle optique de la ville et viendra conjuguai ra-lit conomique avec souci environnemental.

    Rsolument tourns vers lcologie ces btiment accueille-ront en leur centre des jardins privatifs et collectifs la char-ge et lentretient des locataires, ils seront peut coteux car des cuves de stockage des eaux de pluie seront utiliss pour larrosage.

    Ces btiments sintgreront lenvironnement existant, ils devront prendre compte de limplantation des arbres afin de les contourner pour sintgrer au mieux.

    parkinggagner de lespace

  • hbergement socialeredcouvrir

  • Une implication social; Les nouveaux logements seront quips de toute la technolo-gie cologique afin de rpondre des normes dexigences HQE (cf planches). Le principe est de responsabiliser lhabitant lcologie et videment mettre un minimum de pollution, cela passera par linstallation dun circuit deau dans le parc avec rcupration deau de pluie dans des cuves sous le parc, pompage par oliennes, installation de bassins biotope, chauf-fage par gothermie grce aux nappes, collecte pneumatique de dchets, utilisation maximum des toits, avec lutilisation de vgtaux pour les toitures peut exposes et de panneaux solai-res pour celles bnficiant dun fort ensoleillement. La terre et les vgtaux contribueront lisolation des btiments, leau sinfiltre et svapore naturellement sans rejet lgout...

    Les loggias filtrons les vents dominants assurant une isolation acoustique et des panneaux brises soleil viendront crer des perturbations venant ventiler les loggias en fonction de leur inclinaison.Des crches seront misent disposition aux abords de ces lo-gements, pourquoi aux abords de ces logements? car on est toujours dans un change social et une proximit de service, les personnes venant travailler sur Grigny et celles partant tra-vailler se croiseront, crant des liens sociaux.Rsolument tourns vers lcologie ces btiment accueilleront en leur centre des jardins privatifs et collectifs la charge et lentretient des locataires, ils seront peut coteux car des cuves de stockage des eaux de pluie seront utiliss pour larrosage.

  • En accueillant un CIRP (centre dinsertion et de rinsertion professionnel) qui soccupe notamment dun centre daccueil, dun service de logement social encadr, dun service psycho-logique et familial, dun service thrapeutique, ainsi que de linsertion et de la rinsertion professionnelle de 15 30 ans. Le lieu dimplantation sera dans le logis permettant dtre la proximit des animaux et de la nature, cette structure se devra aussi de pouvoir accueillir du monde extrieur, pour des specta-cles ou mme des expositions phmres organises dans len-ceinte du muse par les personnes en difficults professionnel afin de les motiver sinvestir dans des projets plus en rapport avec lhumain que le travail.

    Le jardin de lcocentre est un jardin en carr. Quelques points:Cultiv sans produits chimiques, il permet de dcouvrir des varits de lgumes diffrents.

    En vous promenant dans ses alles, vous dcouvrirez des tech-niques de culture respectueuses de lenvironnement.

    Composter les dchets permet de rduire le volume des pou-belles. Le compost obtenu amliore la texture de la terre et lenrichit en minraux ncessaires aux plantes.

    Certaines plantes se dtestent, dautres sentraident ou se pro-tgent. Les associer sur une mme parcelle vite les fertilisants chimiques et les pesticides. Mler les cultures courtes et les cultures longues limite galement

    En recouvrant le sol avec de la paille, des feuilles mortes, des branches broyes ou de la tonte de pelouse sche et sans grai-nes, on vite les herbes indsirables sans produit chimique. La terre reste meuble et humide, on conomise leau. les herbes indsi-rables par une meilleure occupation du sol.

    centre de rinsertionrintgrer

  • Ces btiments sintgre-ront lenvironnement existant, ils devront prendre compte de lim-plantation des arbres afin de les contourner pour sintgrer au mieux.

    rintgrer

    museapprendre

    12

  • centre sportif & cultureldcouvrir et se diversifier

  • Echangeculturel;En donnant la possibilit aux gens du cartier de sinvestir et de profiter dun centre culturel et dune salle polyvalente permettant daccder des concerts, du thtre ou mme de lopra, tout cela en restant proximit de chez sois. Cet change culturel devra seffectuer aussi dans un cadre sportif proximit des infrastructures de pense et de rflexion, le principe est de crer un ple artistique, sportif, littraire et cratif dans un mme btiment. Le but est de favoriser lchange et de donner envie, rendre le sport et les arts accessibles tous et ne plus faire de distinction entre le sport et les arts, tout ce