Portfolio basile pechberty 04 15

of 48 /48

description

 

Transcript of Portfolio basile pechberty 04 15

Page 1: Portfolio basile pechberty 04 15
Page 2: Portfolio basile pechberty 04 15
Page 3: Portfolio basile pechberty 04 15

1

index des projets

urbanisme/territoire

lacourtensourt p05

à propos/curiculum vitae

p03-04

liste de projets/ 2009-2015

p44

architecture/ société

expérimentation/crematorium p09

architecture/ paysage

cabane à sucre p17

architecture/ équipement

gymnase à tournefeuille p23

tokyo replay centerp26

avenir de la cité/ territoire

interstices p29

scénographie/ évenementiel

exposition mue p35

architecture/ détails

expression architectonique p39

Page 4: Portfolio basile pechberty 04 15

2

Ce portfolio présente une sélection de travaux de ces trois dernières années. Certains ont été produits dans le cadre de l’école d’architecture, d’autres pendant des concours, des stages, et lors d’un événement organisé en octobre 2014. Sauf mention contraire, la totalité des documents ont été produits par mes soins.

Entre intervention minimale, lien à l’urbain et au paysage, composition structurelle et spatiale, chaque projet est pour moi une expérimentation sur la méthode ainsi que sur la découverte de la matérialité et de la forme. Si le dessin et le travail de maquette est primordial à la conception d’un projet, l’écriture est essentielle à la production d’un sens et d’une définition pour celui-ci.

Mon désir de devenir architecte fut porté par une conscience sociale et l’intuition que ce métier permettait une pluridisciplinarité captivante pour un esprit créatif. Du territoire à l’objet, il existe une multitude d’échelles déterminant le rapport de l’homme à son environnement et ayant la force de changer les rapports sociaux. Le métier d’architecte permet cette traversée des échelles, mais est aussi aux croisements de différentes disciplines. En regardant des travaux de domaines plus ou moins distants (du scientifique, à l’artistique), nous avons la possibilité de découvrir des solutions dont nous n’aurions pas l’intuition en tant qu’architecte.

Nous vivons une période fascinante. Dans un monde en crise, il semblerait que tout les domaines autre que l’économie soient délaissés. Nous en oublions notre rapport à l’environnement, au so-cial et à l’art. En prenant pleinement conscience de cette réalité financière, nous nous devons de progresser et d’innover, en réaffirmant notre attachement à des valeurs humanistes.

à p r o p o s

Page 5: Portfolio basile pechberty 04 15

B A S I L E P E C H B E R T Y architecte d.e. p o l y v a l e n t

e x p é r i e n c e sp r o j e t s p e r s o n n e l s

c o m p é t e n c e s

formation

loisirs

conception - architecture et urbanisme, scénographie, logements, équipement public , design de mobilier

phases du projet - faisabilité, concours, esquisse, APS, APD, DCE, PRO, EXE, DET, AOR, DOE

outils - qualités de dessin, maquettes, infographie 2d/3d, expression écrite, commu-nication, demande de devis, recherche de détails et de produits

langues - anglais expert, allemand intermédiaire, espagnol débutant

-exposition mue - du 20 sept. au 18 octobre 2014 -scénographie - chantier - organisation

-président de l’association intersections - depu is octobre 2013 -création de l’association regroupant étudiants en art, design et architecture de toulouse - organisation de l’exposition mue - communication

-concours - tokyo replay centerorganisé par archmedium - 2013 -

-voyagesétats-unis, canada, suisse, italie, autriche, république tchèque, slovénie, allemagne, danemark, hollande, espagne portugal, suède, norvège

2007 2008 première année de licence géographie et aménagement à toulouse 2

2008 2011 licence à l’ensa de toulouse

2011 2012 master 1 en échange à l’université de montréal (canada)

2013 2014 master 2 à l’ensa de toulouse

2014 jullet obtention du diplome d’état d’architecte - PFE mention bien

-freelance lieux divers- depuis novembre 2014 -études logements, extensions, permis de construire, relevés, graphisme

-agence laurens&loustau à toulouse (31) - juillet à septembre 2014 -stage - concours de gymnase - graphisme - 3d - conception

-maison de l’architecture midi-pyrénées à toulouse - février à avril 2014 - stage - travail de scénographie - communication - webmastering - demande de devis

-assistant moniteur à l’ensat - septembre 2013 à janvier 2014 - monitorat pour le groupe de troisième année avec pierre courtade et camille pritchard travail de correction - cours de dessin informatique - aide aux étudiants

-agence scalène architectes à toulouse(31) - octobre 2012 à avril 2013 - stage - participation aux différentes phases du projet : concours - étude de faisabilité urbaine - suivi de chantier - recherches de détails

-assistant moniteur à l’ensat - février à juillet 2011 - monitorat pour le groupe de projet de première année avec pierre-edouard verret travail de correction avec les étudiants - technique graphique et conceptuelle organisation de l’hébergement pour un voyage en allemagne

-pierre-edouard verret architecte à toulouse (31) - février 2011 -stage - découverte du métier d’architecte - étude de mobilier - étude projet en maquette re-cherches diverses

-s.a.r.l. serge roumat - durée 2 semaines - février 2010 -stage - entreprise de maçonnerie - découverte de réalités du chantier

+ 3 3 ( 0 ) 6 7 0 3 7 7 2 8 5

p e c h b e r t y . b a s i l e @ g m a i l . c o m

né le 01.04.1989

permis de conduire 09.2007

bac S mention bien 2007

PFE mention bien 07.2014

ARC

HIC

ADARCHICAD

ARCH

ICA

DA

RC

HIC

ADARCHICADARCHICAD

ARCHICAD

AR

CH

ICA

D

AUTOCADAU

TOC

AD

AU

TOCAD

AUTOCAD AUTOCADA

UTO

CA

D

REVI

TRE

VIT

REVITREVIT

VEC

TORW

ORKS

SKETCHUP

SKET

CH

UP

SKET

CH

UP

SK

ETCHUP SKETCHUP

SKETCHUP

SKET

CH

UP

SKETCHUP

CINEMA 4D CINEMA 4DC

INEM

A 4D

CINEMA 4DCINEMA 4D

ARTLANTIS

ART

LAN

TIS

ARTLANTISARTLAN

TIS

3DS

3DS

3DS

PHOTOSHOP

PHO

TOSH

OP

PHOTOSHOP

PHO

TOSH

OP

ILLUST

RATO

RIL

LUST

RATOR

ILLUSTRATOR

IND

ESIG

NIN

DESIGN INDESIGNIN

DESIG

N

PREMIERE

PREM

IER

E

Page 6: Portfolio basile pechberty 04 15

urba

nism

e te

rrit

oire

Page 7: Portfolio basile pechberty 04 15

nord de toulouse

Page 8: Portfolio basile pechberty 04 15

6

Dans le cadre de la création d’une ligne de train à grande vitesse reliant Toulouse à Paris et per-mettant la création de lignes de type RER vers le territoire nord de Toulouse, l’occasion nous a été donnée d’intervenir sur ce site.La zone d’étude retenue dans ce territoire se situe au point de plus grande tension entre les ré-seaux d’infrastructure artificiels et la Garonne, élément naturel structurant. Le canal latéral à la Garonne, la nationale RN 20, la voie ferrée puis l’autoroute A20 sont venus fragmenter le territoire suivant l’axe Nord/Sud engendrant des secteurs d’activités mono-fonc-tionnels et déconnecté entre eux.Profitant de la création d’une halte ferroviaire à Lacourtensourt, le projet mis en place constitue une agrafe permettant de relier la Garonne à Aucamville dans la direction Est/Ouest reconnectant ainsi ces franges urbaines. Le projet s’appuie sur les tracés historiques, les éléments naturels. Il reprend le tracé de l’ancienne route napoléonienne, requalifie le ruisseau Maltemps et prolonge les voies douces existantes, créant ainsi un parcours rythmé par des éléments remarquables du site, le moulin de Naudin, l’écluse, le parc de la Feuilleraie et le lac. Trois projets architecturaux viennent accompagner le parcours. Chacun d’eux répondent à des échelles territoriales différentes, afin de rendre le site attractif.Proche de la gare, au point de pivot du projet, s’élèvera un centre civique marquant la centralité du nouveau quartier. De l’autre côté du canal dans le prolongement du parcours urbain lier entre eux par des traite-ments de sols continus, s’ancre un centre pédagogique lié à l’agriculture. Il permet une rotule pour retrouver le tracé du Maltemps et oriente le parcours vers la Garonne. À l’endroit où le ruisseau rejoins la Garonne, à la limite d’une zone pavillonnaire et de champs, vient s’implanter un crématorium. Il vient lier le parcours à celui des berges du fleuve.

l a c o u r t e n s o u r tprojet - s10/pfe - atelier r. papillault/ c. branger/ f. martinez/ a. pere avec jules terlaud/ adrien pechberty- 2014 -

Page 9: Portfolio basile pechberty 04 15

7

r u p t u r e s :garonne - canal latéral - voie ferrée - route de paris - autoroute

r e c o n n e c t i o n :un fil conducteur - un projet urbain - 3 inter ventions

t r a c e s p a s s é e s :maltemps - tracé napoléonien

coupe et plan de stratégie urbaine - graphisme tom doucet

Page 10: Portfolio basile pechberty 04 15

arch

itec

ture

soci

été

Page 11: Portfolio basile pechberty 04 15

imaginaire

Page 12: Portfolio basile pechberty 04 15

10

Notre société change vers un mode de vie toujours plus hétérogène et hédoniste. Pourtant, du recul des rites religieux, à la gestion laïque des cimetières accueillant toutes les confessions, on constate la permanence de notions universelles : de l’attention portée aux défunts, à travers le ras-semblement autour d’une célébration, d’une sépulture, du deuil, du recueillement et du souvenir. Toujours plus coupées de la vie quotidienne, celles-ci nécessitent des temps et des espaces particu-liers pour que chacun trouve l’échelle et le cadre adaptés à ces moments de fragilités. «La mort est discrète dans notre société clean. La mort est comme un murmure, à peine audible…» constate Thierry Paquot dans Demeure terrestre: enquête vagabonde sur l’habiter.Construire un crématorium aujourd’hui ne signifie pas construire une machine pour l’incinéra-tion, ni de faire une église ou un temple. Ce n’est pas non plus une salle de rencontre ni un café. Pourtant si ce n’est aucun de ces éléments là, il doit être capable de s’adapter à ces types d’usage. Les crématoriums que l’on retrouve le plus fréquemment sur notre territoire sont des objets pu-rement utilitaires parfois s’apparentant à des bâtiments industriels. On pourrait être amené à concevoir un crématorium comme une église, une mosquée, ou une synagogue. Aujourd’hui notre héritage judéo-chrétien fait que l’on imagine des espaces plongés dans des lumières célestes, évoquant la possibilité d’un au-delà. Pourtant il serait dommageable de baser la conception d’un tel monument uniquement sur cette vision divine, surtout lorsque l’on constate que la plupart des gens désirant se faire incinérer sont non-croyants. Malgré cela, il ne faudrait pas exclure des personnes ne souhaitant pas se faire incinérer par conviction religieuse, mais souhaitant seulement trouvé un lieu digne pour des funérailles. «La mort est toujours injuste. Et quelque soit l’âge du défunt, elle fait mal aux vivants.» Thierry Paquot. S’appuyer sur cette définition de la mort entraînerait de travailler sur les thèmes du parcours, du passage et de la disparition. Aussi on pourrait essayer de créer un lieu qui n’est pas uniquement associé à cette expérience et s’attacher à ceux qui restent, en créant un parcours continu, qui emmènerait le visiteur depuis l’entrée sur le site jusqu’à la sortie sans repasser au même endroit. La construction en zone inondable et le rapport avec la Garonne font de ce site un endroit idéal pour travailler sur ces thèmes là.Ce projet est l’aboutissement d’une réflexion personnelle sur une typologie qui est aujourd’hui encore en devenir, mais aussi sur des questions techniques liées à la nature d’un site à risque.La réponse apportée ici est un artefact, dans le sens où il découle d’une démarche entre la réalisa-tion d’un programme et sa rencontre avec le site et ses contraintes.Le bâtiment est une composition hybride jouant avec la réflexion du site, opacité et transparence. Il ne se pose pas en limite mais en pivot, entre un chemin et un autre. Il évoque des qualités spi-rituelles entre lumière et espace, accroche à la terre et au ciel.Le parcours joue entre dilatation et compression, seuils et stratégies d’évitement. Par son rapport entre intérieur et extérieur, le bâtiment n’a pas de limite franche mais une périphérie qui le lie au paysage.

personnes faisant le choix de lacrémation en france

1%

32%

50%

1979source : lepoint.fr

2010source : lepoint.fr

2030source : credoc

crématorium de cornebarieu

2012source : la dépêche

estimation en prenant en compte l’évolution démographique l’agglo-mération toulousaine et la générali-

sation de cette pratique

1750 cérémonies par an en 2012

3450 cérémonies par an en 2030

expérimentation/crématoriumprojet - s10/pfe -atelier r. papillault/ c. branger/ f. martinez/ a. pere - 2014 -

Page 13: Portfolio basile pechberty 04 15

Écoulement sans barrière

Stratégie choisie face à la crue

Digue

Ramier

Pilotis

Stratégies potentielles face à la crue

Flotteur

plan masse

Page 14: Portfolio basile pechberty 04 15

12

GSEducationalVersion

PériphérieStructure treillis

Entre-deuxStructure métal

«Galets»Structure béton

Page 15: Portfolio basile pechberty 04 15

13

GSEducationalVersion

Parcours cérémonie

Parcours défunt

Périphérie

Salle de cérémonie

Salon famille

Salon famille Espace convivialité

Espace de sortie

Espace d’entrée

Fours

Introduction

Salle de cérémonie

Page 16: Portfolio basile pechberty 04 15

14

espace de convivialité et espace de sortie face à la garonne

Page 17: Portfolio basile pechberty 04 15

15

maquette pâte fimo - travail sur la morphologie du sol

Page 18: Portfolio basile pechberty 04 15

arch

itec

ture

pays

age

Page 19: Portfolio basile pechberty 04 15

artefact

Page 20: Portfolio basile pechberty 04 15

18

Dans les cantons de l’Est, à une heure et demie de Montréal, la ferme Schweizer cherche à diver-sifier ses activités en créant une fabrique de sirop d’érable comprenant un parcours pédagogique, un restaurant, mais aussi un lieu d’hébergement.La nature du site a inspiré la structure, les espaces mais aussi le programme. C’est elle qui a ame-née à inclure des bains.Trois volumes sont reliés entre eux par deux creux reprenant dans leur épaisseurs les éléments techniques pour dégager l’espace et favoriser les transparence. Aussi la structure est composée de blocs qui peuvent s’assembler pour franchir des portées importantes tout en s’épaississant pour compléter les deux creux de services, en servant de rangement divers. En changeant les panneaux de remplissage de chaque blocs on diversifie les jeux d’ombres et de lumière sur cette structure.Quatre blocs surgissent de la piscine offrant aux personnes sur la plage la possibilité de voir le reflet de la montagne mais aussi permettant aux cheminées des évaporateurs de sortir. La visite de la fabrication des produits de l’érable commence en longeant la piscine pour rentrer dans le dernier bloc.Les salles de dégustations se lient à l’espace de fabrication et donnent des vues sur le bosquet. Les modules d’hébergement se détachent de la masse du bâtiment principal et se lient à la topogra-phie. En reprenant le même principe de bande de fonction la transparence de chaque module est préservée, tout en favorisant l’intimité de chacun par un jeu de différence de niveau.

c a b a n e à s u c r eprojet - montréal - atelier stéphane chevalier/ sergio morales - 2011

Page 21: Portfolio basile pechberty 04 15

19

maquette carton

Page 22: Portfolio basile pechberty 04 15

20

maquette plâtre et bois

Page 23: Portfolio basile pechberty 04 15

piscine dans la brume de la cabane à sucre

restaurant

Page 24: Portfolio basile pechberty 04 15

arch

itec

ture

équi

pem

ent

Page 25: Portfolio basile pechberty 04 15

© matthieu blanc

© matthieu blanc

Page 26: Portfolio basile pechberty 04 15

24

gymnase à tournefeuilleconcours - perdu - 2014 - avec laurens&loustau architectes

Sur un site en transition entre nouvelle urbanité et un environnement rural, doit s’implanter un gymnase pour l’usage d’un lycée, d’un club de handball et d’un club d’escalade. La qualité paysa-gère du site amène à trouver des espaces s’ouvrant vers le lac, tout en évitant les problématiques d’éblouissement sur les terrains.D’un point de vue fonctionnel, les vestiaires font le lien entre les deux terrains de sports et les salles d’escalades (une grande SAE de niveau national et un petite SAE bloc de niveau dépar-temental). De la même manière les espaces de rangement se situent dans la petite longueur du terrain de sport. Les gradins de 500 places sont construits pour pouvoir profiter du spectacle sur le terrain et dans les deux salles d’escalades.

Page 27: Portfolio basile pechberty 04 15

25

concours gymnase

SAE CORDE

SALLE B

SALLE A

GRADINS

HALL

sanitaires

traiteur

réception

rangement

loggia extérieure

local CTA

réunion

bureau 1

bureau 2

A

23

45

67

89

1011

1213

141

B C D E F G H I J A B C D E F G H I J

bureau 3

entretien

zone vitesse

zone de surplomb

rideau amovible rideau amovible

ridea

u am

ovib

le

rangement B 2eme tranche

rgt. Aclublocal

na-

wc saergt. escalade

dégagement

rgt. Apetit matériel

rgt. Agros materiel

local poubellein�rmerie

NIV 0.00 / 161NGF

dopage

vestiaires

profs/ arbitres

vestiaires

profs/ arbitreslocal d’entretiensecretariat

competitionaccueil

vestaire 1

V 2

V 3

V 4

V 5

V 6

V 7

V 8

Chau�erie

HALL

SAE BLOC

NIV +4.50

NIV +12.35

NIV +16.00

NIV 0.00 / 161NGF

NIV +4.50

NIV +12.35

hypothèses préalables

Page 28: Portfolio basile pechberty 04 15

26

Au cours de l’année de césure que j’ai passé en stage chez Scalène à Toulouse, j’ai eu l’opportunité de participé à un concours avec un autre étudiant organisé par Archmédium.Le nouveau Tokyo Replay Center est une place de rencontre et d’identification pour les fans de mangas et de jeux vidéos. C’est un bâtiment orienté vers la haute technologie mais qui s’inscrit dans une culture ancestrale. L’idée principale du projet est de créer une progression dans l’intimi-té de l’espace à la manière des maisons traditionnelles japonaises. Cette progression ne se fait plus de manière horizontale mais verticale. La première intention est de créer un espace d’attente et de rencontre accessible en tout temps. Malgré la faible épaisseur de la parcelle, cet espace est doublé par les deux anciennes ruelles adjacentes, My Way 1 et My Way 2, qui s’intègrent à présent dans un espace continu sous le bâtiment, interrompu ponctuellement par trois espaces d’accès servant de points porteur. Les deux premiers niveaux sont réservés aux boutiques.Au dessus, un espace multifonctionnel crée une transparence entre les deux avenues et côtoie un café en mezzanine. Les espaces de karaoké dans les étages supérieurs développent un univers différent, plus intime.Chaque salle est équipé d’écran transparent donnant une vue sur un jardin suspendu entre le ciel et la terre.Sous l’espace public, l’auditorium est conçu comme un espace indépendant.

t o k y o r e p l a y c e n t e rconcours - perdu - 2013 - avec benoît payrastre

Page 29: Portfolio basile pechberty 04 15

27

AUDITORIUMPUBLIC SPACE

S T O R E S S T O R E SSTORES STORES STORES

PUBLIC SPACEPUBLIC

SHOWROOMS H O W R O O MBAR&RESTAURANT

KARAOKEKARAOKE

K A R A O K E

KARAOKEKARAOKE

KARAOKEKARAOKE

KARAOKE

GA

RDEN

GA

RD

EN

GAR

DEN

GARDEN

GARDEN

GA R D E NGARDEN

espace public sous le bâtiment

intégration

jardin suspendu

Page 30: Portfolio basile pechberty 04 15

terr

itoi

reav

enir

de

la c

ité

Page 31: Portfolio basile pechberty 04 15

interstice - subst. masc.a. vieilli. espace de temps. dès l’heure du réveil jusqu’à celui du coucher, elle n’avait pas une minute, pas un interstice de répit (sainte-beuve, caus. lundi, t. 4, 1851, p. 384). cette feuille qui tous les jours félicite et loue le gaga feuillet de fabriquer des romans et des comédies dans les interstices de ses apoplexies (goncourt, journal, 1886, p. 549). dr. canon. ,temps que l’église fait observer entre la réception de deux ordres sacrés. garder les interstices. les interstices sont ordinairement de trois mois`` (ac. 1798-1935).

b. 1. mince espace qui sépare deux choses. synon. espacement, fissure, hiatus, intervalle, jour, lézarde. interstices des pierres; boucher les interstices. la solution de continuité qui se trouvait entre la culotte et le gilet rayé du savant, interstice d’ailleurs chastement rempli par une chemise (balzac, peau chagr., 1831, p. 230). les interstices des colonnes et les vides du pavé de mosaïque (sand, lélia, 1833, p. 143). v. aussi afin ex. 12 et déchirure ex. 1 :

anat. petit intervalle entre différentes parties organiques, notamment entre les lèvres d’une crête osseuse. l’infiltration gagne les interstices musculaires et le tissu conjonctif inter-fasciculaire (nocard, leclainche, mal. microb. animaux, 1896, p. 256). dans les interstices dentaires, dans les anfractuosités et sillons de l’émail (macaigne, précis hyg., 1911, p. 200). entre les deux lèvres, l’interstice ou lèvre moyenne de la ligne âpre [du fémur] continue l’arête mousse inférieure du petit trochanter (g. gérard, anat. hum., 1912, p. 181).

2. au fig. intervalle, hiatus. des communications d’esprit à esprit, une vue facile à travers les interstices et les crevasses du monde visible (sainte-beuve, volupté, t. 2, 1834, p. 160). il était alors dans une période d’abondance intérieure où il n’y avait nul interstice, par où le néant pût se glisser (rolland, j.-chr., révolte, 1907, p. 384).prononc. et orth. : []. att. ds ac. dep. 1694. étymol. et hist. 1. a) 1495-96 [date d’éd.] intercisse de temps « intervalle de temps » (j. de vignay, miroir historial, vol. 2, livre ix, chap. 66, fo xxviii ro); b) 1680 interstice « id. » (rich.); 2. 1575 « intervalle entre deux vertèbres » (a. paré, œuvres, éd. j.-fr. malgaigne, i, 25, p. 152a). empr. au b. lat. interstitium « intervalle », dér. de interstare « se trouver entre ». fréq. abs. littér. : 153.

source : http://atilf.atilf.fr/

carte mentale

Page 32: Portfolio basile pechberty 04 15

30

Alors que l’on peut parcourir de grandes distances en relativement peu de temps à l’aide de ré-seaux performants et que les frontières des nations tendent à disparaître, nous nous retrouvons, dans nos déplacements quotidiens, confrontés à des barrières infranchissables.L’agence d’urbanisme Multiplicity, au travers de son travail sur les frontières montre ce paradoxe de notre système économique global. Ils observent que ces frontières peuvent être convention-nelles et géographiques, abstraites et réelles, acceptées et contestées.Au Nord-Est de Toulouse, aux alentours de Balma-Gramont, le territoire est formé d’un entrelacs de réseaux (routiers, hydraulique, ferré,…) qui se superposent et dessinent les limites des zones industrielles, résidentielles et des champs qui sont là. Ces réseaux forment des barrières que l’on ne peut franchir, ou seulement à des points précis. ils dessinent des espaces repliés sur eux-mêmes, en creux. Ces espaces délaissés ne sont pas accessibles ou difficilement. Il faut les chercher et parfois passer outre les barricades. C’est un tiers paysage comme le défini Gilles Clément. “Cet ensemble n’ap-partient ni au territoire de l’ombre ni à celui de la lumière. Il se situe aux marges.” Système com-plexe, la création d’un délaissé amène une série de questions. Comme le note Gilles Clément, cette fracture a entrainé une perte de biodiversité. Mais paradoxalement, elle est devenue aussi un refuge. C’est un espace invisible, qui se cache.La construction de l’autoroute A68, en direction de Albi, à profondément marqué le paysage. Des volumes de terres impressionnants ont dû être déplacés pour former des talus, permettre la construction de certains ouvrages d’art, modifiant en profondeur la géographie du site. Aussi, afin de prévoir des besoins futurs, l’aménageur a construit celle-ci avec des surlargeurs qui aident à son exploitation, mais dont certaines zones sont laissées à la nature. Le parti pris a été de voir l’autoroute et ses délaissés comme un paysage à explorer. Le tronçon entre l’échangeur avec la A61, et la D59, vient fermer une boucle entre l’Hers et la Sausse et pro-pose un parcours et des séquences pouvant augmenter l’agrément des activités alentours. Dans un contexte de développement urbain, qui se fait au détriment des cultures, les délaissés de l’au-toroute offrent un espace de réserve, un interstice.En laissant la possibilité d’un parcours le long de la voie rapide, celle-ci devient un axe de com-munication entre des parties qui se tournaient le dos. Afin de permettre le développement de nouvelles espèces sur le site des pépinières sont crées. Elles alimenteront les bassins de dépollution des eaux de ruissellement provenant de l’autoroute avec la mise en place de drains amenant ces eaux vers la Sausse, une fois traitée. Aujourd’hui, il existe des liens entre les deux espaces qu’elle sépare. Le lien est « un objet flexible de forme allongée servant à entourer une chose pour maintenir ensemble ses différentes parties […] ». Le lien est donc quelque chose de fragile. De faible diamètre, il maintient ensemble par la force des éléments plus ou moins différents, et empêche toute action ou mouvement. Avant cela, il est nécessaire de la regarder, et d’apercevoir sa beauté.

i n t e r s t i c e sprojet - s 09 - atelier francine zarcos/ daniel estevez - 2013 -

plan des délaissé de l’autoroute

Page 33: Portfolio basile pechberty 04 15

31

franchissements - ouvrages d’art -

relevé existant - fiche 1/3

Page 34: Portfolio basile pechberty 04 15

32

ouvrage d’art - ps 17 -

0 1 5 10 0 1 5 10

relevé existant ouvrage d’art- documents originels vinci autoroute - fiche 1/8

Page 35: Portfolio basile pechberty 04 15

33

imaginaire

Page 36: Portfolio basile pechberty 04 15

évèn

emen

tiel

scén

ogra

phie

Page 37: Portfolio basile pechberty 04 15

affiches exposition

Page 38: Portfolio basile pechberty 04 15

36

«Je pensais qu’en tant que peintre il valait mieux que je sois influencé par un écrivain plutôt que par un autre peintre. Et Roussel me montra le chemin». M. DuchampCette citation est à l’origine d’une réflexion personnelle sur les liens qui existent entre les dif-férents domaines de l’art et sur la façon dont nous pouvons progresser en tant qu’individu et architecte. En octobre 2013, j’ai eu l’envie de créer une plateforme d’échange entre les différentes écoles d’arts de Toulouse, et de monter une exposition. Dans la recherche d’une transversalité entre le domaine de l’art, du design, du graphisme et de l’architecture, cette exposition s’est montée grâce à un collectif soudé ayant les même ambitions, mais pas les même façon de voir.La scénographie de cette exposition, qui s’est déroulé du 8 au 18 octobre 2014 à IPN (collectif d’artistes) et à Lieu Commun (salle d’exposition d’art contemporain), est le résultat d’une concer-tation entre près de 20 personnes. La transformation de la salle de IPN est surement l’élément le plus marquant de cette exposition. Afin que tout le monde puisse participer à cette œuvre il a fallu trouver un média compréhensible et accessible à tous : la maquette en LEGO. L’idée de cette scénographie est de trouver un ordre plus grand pour réunir la diversité des projets exposés, l’exposition n’ayant pas de thème sauf de montrer les démarches et les façons de recher-cher des exposants.Cet ordre fut d’abord matérialiser par la création d’une estrade et par l’utilisation d’un même matériau pour la création de socles entre les deux lieux de l’exposition. La structure de l’estrade est faite de palettes de récupération, recouverte d’OSB.

e x p o s i t i o n m u escénographie - octobre 2014 - avec association intersections

maquette lego

Page 39: Portfolio basile pechberty 04 15

37

Page 40: Portfolio basile pechberty 04 15

déta

ilsar

chit

ectu

re

Page 41: Portfolio basile pechberty 04 15

mies van der rohe

Page 42: Portfolio basile pechberty 04 15

40

1 15 11 1 1 8 23

1211

139

1

219

155

méthodes constructiveset matériaux

architecture et villégiaturestephane chevalier & sergio morales

pechberty basile

0 5 15 30 cm

détail du bain1/5

élévations1/10

1

2

3

4

56

7

8

9

1 - isolation

2 - isolation complementaire

3 - étanchéité

4 - bardage bois peint en noir

5 - ardoise

6 - structure bois

7 - piscine

8 - déversoir

9- dalle d'ardoise sur plot

coupe sur la baie

coupe sur le bardage bois

La construction d’un détail n’est pas l’expression d’une volonté technique, mais est le premier générateur de la spatialité et des rapports qu’entretient le bâtiment avec son environnement.Les détails présentés ici expriment des volontés architecturales à travers le seuil, la périphérie et l’usage, mais aussi en terme de matérialité. Entre le bois, la structure métallique, la pierre et le béton, chaque projet de mon cursus m’a permis de me questionner sur les problématiques spéci-fiques à chacun de ces matériaux.

expression architectoniqueplusieurs projets - 2011 - 2012 - 2013 - 2014

cabane à sucre - voir p18

1-isolation2-isolation complémentaire3-étanchéité4-bardage bois peint noir5-ardoise6-structure bois7-piscine8-déversoir9-dalle sur plot

Page 43: Portfolio basile pechberty 04 15

41

crématorium - voir p08

périphérie, structure treillis a. poutre ipn 300

b. poteau tube carré creux 140 c. faux plafond inox

d. bardage inoxe. plancher béton

entre-deux, structure mixte métal-lique

a. Dalle sur plotb. Étanchéité

c. isolantd. Bac acier collaborant

e. Poutre métallique alvéolaire 55cm f. Faux-plafond inoxg. Chape béton ciré

h. Pare-vapeuri. isolant

j. Bac acier collaborantk. Poutre métallique alvéolaire 55cm

l. Faux-plafond inox

Page 44: Portfolio basile pechberty 04 15

42

data center INRA - EXE pour scalène architectes

Page 45: Portfolio basile pechberty 04 15

43

bibliothèque/ centre interprétation - projet troisième année

atelier pierre courtade/ norbert etile

double mur pierre chaque lit à une épaisseur différente

cadre fenêtre boisintégration mobilier dans celui-ci

Page 46: Portfolio basile pechberty 04 15

44

2009-2010

maison verticale - logement pour famille et artiste sur parcelle étroiteprojet - atelier frank martinez - avec truong giang levo

maison à patios - logement unifamilial - toulouseprojet - atelier frank martinez - avec clément prévot

2010-2011

médiathèque/centre d’interprétation - mongiscardprojet - atelier pierre courtade

maisons individuelles groupées - mongiscardprojet - atelier laurent tournié - avec pierric travers

extension de maison - maquettes d’étude mobilierstage - pierre-edouard verret architecte

2011-2012

cabane à sucre - hôtel restaurant bar spa - sutton (canada)projet - atelier stéphane chevalier & sergio morales

griffintown - urbanisme travail video - montrealprojet - atelier irina latek

2012-2013

cathédrale à port-aux-princes concours - scalène architectes

arènes - logements commerces équipement rénovation urbaine - toulousefaisabilité urbaine - scalène architectes

gymnase - gratentourtapd - scalène architectes

logements collectifs - toulousedce - scalène architectes

inra - laboratoire - toulouseexe/ suivi chantier - scalène architectes

tokyo replay center - equipement multifonctionnel - tokyoconcours - archmedium - avec benoît payrastre

offrande à l’architecture - louis i. kahn, l’esprit et le non-mesurable à exetermémoire - dirigé par rémi papillault/ audrey courbebaisse/ constance ringon

liste des projets 2009-2014

2013-2014

interstices - paysage et territoire - toulouseprojet - atelier francine zarcos & daniel estévez

crématorium - pfe - lacourtensourtprojet - atelier rémi papillault

exposition prix midi pyrénées 2013 - scénographie - toulousestage - maison de l’architecture midi-pyrénées

exposition rétrospective prix midi pyrénées - scénographie communication - toulousestage - maison de l’architecture midi-pyrénées

exposition mue - scénographie construction organisation - toulouseinitiative personnelle - avec association intersections

Page 47: Portfolio basile pechberty 04 15
Page 48: Portfolio basile pechberty 04 15