PATHOLOGIE BACTERIENNE ET · PDF filePATHOLOGIE BACTERIENNE ET MYCOSES INFORMATIONS...

Click here to load reader

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of PATHOLOGIE BACTERIENNE ET · PDF filePATHOLOGIE BACTERIENNE ET MYCOSES INFORMATIONS...

  • PATHOLOGIE BACTERIENNE ET MYCOSES

    INFORMATIONS

    Pr-requis : Notions de mycologie et de bactriologie

    Dure de l'item : 8 heures

    Auteur(s) : Colette DE RIOLS et A. BRIANT Service de Dermatologie (mail : )

    Objectifs : Aspects cliniques et thrapeutiques et de bactriologie

    MYCOSES

    En France, ce sont : les dermatophytoses, les candidoses et les pityrosporoses.-les dermatophytoses intressent la peau, les cheveux et les ongles- les candidoses intressent la peau, les muqueuses et les ongles- les pityrosporoses se limitent la peau

    I. DERMATOPHYTOSES

    A. Epidmiologie

    Selon leur habitat, on les divise en 3 catgories :- zoophiles dont lhte habituel est animal. Ce sont surtout : . microsporum canis : MC, transmis par le chat, le chien et le hamster, . trichophytum mentagrophytes : TM, transmis par le cheval et la souris. . trichophytum ochraceum : TO, transmis par les bovids- anthropophiles dont lhte habituel est lhomme. Ce sont surtout :

  • . trichophytum rubrum : TR . trichophytum interdigitale : TI . trichophytum violaceum : TV . trichophytum schoenleinii : TS . epidermophytum floccosum : EF- gophiles ou telluriques dont la seule espce pathogne est : . microsporum gypseum : MGConsquence :- un individu atteint par des champignons zoophiles ou gophiles nest pas contagieux pour les autres, comme si son pouvoir pathogne se dgradait sur la peau humaine : la mycose gurit la longue spontanment.- par contre, les champignons anthropophiles se transmettent dun sujet lautre : la transmission est directe et la mycose ne gurit pas spontanment.

    B. Signes cliniques

    l Peau

    a) peau glabre

    - dermatophytie de la peau glabre [ Prcision : herps circin ] Les champignons responsables sont essentiellement MC et TR :- MC chez lenfant et ladulte- TR chez ladulteet la contamination souvent familiale.Ce sont des lsions : - rondes ou polycycliques, limites par un bourrelet priphrique vsiculo-squameux - sigeant sur les zones contact - et dvolution centrifuge par la bordure active contenant le parasite alors que le centre cicatrise- kerionLes champignons responsables sont : TM et TO, et la contamination est dorigine professionnelle : vtrinaires, laborantins, leveurs....La lsion a laspect prcdent mais elle est inflammatoire et limite par des pustules au lieu de vsicules.

    b) plis

    Les champignons sont anthropophiles et ne se dveloppent que chez des adultes partir de la pubert. Ce sont : TR, TI et EF.- grands plis : dermatophytie inguino-crurale [ Prcision : eczma margin de Hbra ] . identiques aux prcdentes, les lsions sont arciformes de part et dautre dun pli, mais de faon asymtrique car plus dveloppes au dessous du pli quau dessus

  • . essentiellement le pli inguinal, mais ce peut tre aussi les plis interfessier et axillaires . lextension est excentrique par le bourrelet priphrique mais le centre reste souvent pigment.- petits plis : intertrigo interdigito-plantaire . intertrigo sec ou macr, pouvant se fissurer . qui sige uniquement dans les derniers espaces inter-orteils . et qui peut stendre au dos ou la plante du pied soit sous laspect habituel de bordure rythmato-vsiculeuse, soit sous forme de vsiculo-pustules isoles.

    2 Cuir chevelu

    Cuir chevelu : teignes

    a) teignes tondantes

    Elles concernent uniquement des enfants dge scolaire :- ralisant des plaques alopciques parsemes de squames sches- leur taille, leur nombre et la longueur des cheveux dpendent de la nature du champignon : . teignes microsporiques dorigine animale : MC : grandes plaques peu nombreuses avec cheveux casss peu courts, fluorescentes en vert la lumire de Wood.. teignes trichophytiques dorigine humaine : TV : petites plaques trs nombreuses avec cheveux casss trs courts, non fluorescentes la lumire de Wood- mais lalopcie nest pas dfinitive : non traites, elles gurissent tout de mme : . spontanment pour les teignes zoophiles . avec la pubert pour les teignes anthropophiles

    b) kerions

    Les champignons responsables sont : MC, TV, TM, TO, MGIls concernent autant les enfants que les adultes, lhomme pouvant tre atteint aussi au niveau de la barbe selon des lsions proches du sycosis staphylococcique : - la plaque est trs inflammatoire, surleve, parseme de pustules profondes- et peut laisser parfois une cicatrice alopcique.

    c) favus

  • Le champignon responsable est TS.Exceptionnelle en France, laffection dbute dans lenfance et non traite se poursuit lge adulte :- ce sont des crotes sches circulaires, jaune paille, dprimes, dodeur caractristique, fluorescentes en lumire de Wood avec des cheveux encore prsents- mais qui aprs plusieurs annes laissent une cicatrice alopcique avec des cheveux dcolors et fragiles.

    3 Ongles

    Les champignons sont anthropophiles et natteignent que des adultes : TR, TI.Cest un onyxis plus frquent aux pieds quaux mains qui volue en trois temps :- atteinte initiale du bord libre qui est dcoll par des indentations pulvrulentes- puis atteinte de la table externe qui spaissit et perd sa transparence- enfin atteinte de longle dans sa totalit avec onycholyse.Mais il ny a jamais de prionyxis.

    4 Dermatophytides

    Ce sont des ractions distance qui rsultent de la prsence du champignon : TR, TM, en un point donn du tgument. Les plus frquentes sont des dishydroses palmo-plantaires, plus rarement des papules pripilaires.

    C. Diagnostic

    Le prlvement se fait par raclage la curette mousse.La mise en vidence par :- examen direct : entre lame et lamelle aprs adjonction dune goutte de potasse et passage la flamme, il objective des filaments- culture : elle confirme et permet lidentification du champignon dans des dlais variables selon sa nature et son importance : lO 20 jours

    D. Traitement

    1 moyens

  • a) gnraux

    - griseofulvine : Grisefuline*, Fulcine* . contre-indications : grossesse, contraception orale, anti-coagulants . effets secondaires : photosensibilisant- terbinafine : lamisil*

    b) locaux

    - azols : Fazol*, Fongamil*, Amycor*, Pvaryl*, Daktarin*, Ktoderm*....- ciclopiroxolamine : Mycoster*- amorolfine : Locryl*- terbinafine : Lamisil*

    2 Indications

    - association le plus souvent dun traitement gnral et local, sauf pour la dermatophytie de la peau glabre MC qui peut bnficier dun simple traitement local- rarement infrieur un mois et demi et dont la dure est fonction : . de la topographie : plus longue pour les atteintes des ongles que des cheveux que de la peau . de la nature du champignon : plus longue pour les anthropophiles que pour les zoophiles et gophiles - avec soins locaux associs : . ongles : meulage ou excision de la partie atteinte . cuir chevelu : taille trs courte des zones parasites- et mesure daccompagnement pour les teignes : . dclaration obligatoire . traitement de lanimal contaminateur par le vtrinaire si le champignon est zoophile . viction scolaire sil est anthropophile et reprise de la scolarit aprs prlvements ngatifs

    II. CANDIDOSES

    A. Epidmiologie

    Deux particularits :- un parasite unique : le candida albicans, CA, seul pathogne pour les tguments parmi les levures du genre candida

  • - la ncessit de conditions favorisantes qui rendent pathogne ce champignon normalement saprophyte des muqueuses gnitales et digestives et dont lhomme est le seul rservoir. Ces conditions sont surtout :- locales : hygine, humidit, frottements- mdicamenteuses : antibiothrapie gnrale, contraception orale- gnrales : diabte, immuno-dficienceRptes, les candidoses peuvent voluer sur un mode attnu mais chronique ce qui doit faire rechercher des conditions favorisantes et en particulier un diabte.

    B. Signes cliniques

    Quelle que soit la localisation de la candidose, des signes fonctionnels type de brlure ou de prurit localiss sont toujours prsents ; ils prcdent ou accompagnent les signes physiques.

    1 Peau

    a) plis

    - grands plis- rythme rosif, bilatral et symtrique, dont le centre est reprsent par le fond du pli qui est macr, blanchtre et suintant et dont les bords sont irrguliers et mietts- il concerne les plis inguinaux, fessier, sous-mammaires et axillaires- labsence de rgression malgr un traitement correct doit faire voquer la surinfection par CA dune dermatose sous-jacente : psoriasis surtout, eczma... ou lassociation une infection bactrienne.

    - petits plis- fissure desquamative centre par un pli, souvent macre- qui atteint avec prdilection le 3me espace interdigital palmaire et surtout les premiers espaces interdigitaux plantaires o il est difficilement distinguable cliniquement de lintertrigo dermatophytes- son dveloppement est favoris par lhumidit, les dformations rhumatismales, la manipulation professionnelle de sucre....

    b) peau glabre

    Ce sont essentiellement des candidoses dorso-fessires par macration chez les malades grabataires.

  • 2 Muqueuses

    Dans tous ces cas, partir de latteinte muqueuse, une extension vers les plis est possible, type dintertrigo ano-gnital et/ou inguinal, o lon retrouve les caractres habituels des candidoses des plis.

    a) ano-gnitales

    - anite- anite et pri-anite rythmateuse et par extension intertrigo fessier- facteur favorisant spcifique : antibiothrapie orale souvent responsable aussi dune diarrhe

    - vulvo-vaginite - dyspareunie associe des leucorrhes blanchtres, caseuses : lexamen au spculum est difficile car douloureux et montre un vagin rouge et verniss tapiss de pseudo-membranes comme lors du muguet buccal- facteurs favorisants spcifiques : toilette par des savons acides ou antiseptiques, antibiothrapie orale, contraception.

    - balanite- balanite rythmateuse parfois recouverte de pseudo-membra