Panorama 73 n°29

Click here to load reader

  • date post

    09-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    221
  • download

    3

Embed Size (px)

description

La vie de conférences

Transcript of Panorama 73 n°29

  • 29

    IIll1tN

    Panorama 73

    Grande Cause nationale "Pas de solitude dans une France fr'aternel le" .

    Forums en France. Ils se succdent depuis le dbut de l'anne, La Grande Cause nationale a dman' trs fOl1 avec de nombreuses actions que les mdias ont bien relayes , Des Forums locaux ont lieu chaque mois dans une ville: Bordeaux, Chaumont, Montpellier, Rennes, etc. Ils dclinent chacun un des douze thmes de l'anne 2011 et remportent un franc succs,

    Forum en RhneAlpes Grenoble : Il s'est tenu 8 juin 2011, organis par le Collectif des 35 associations locales en partenariat avec le Conseil gnral, la Mairie, le CCAS et la CAF, Le journaliste Pierre OSTIAN ,i anim les 2 tables rondps : avec les associations de bnvoles :

    "accueillir, visiter, couter, accompagner: la solidarit face la solitude" ,

    avec les Institutions d'actions sociales : "face au dfi de la solitude: quelle solidarit publique ?"

    Les changes entre les intervenants des Institutions et les reprsentants des Associations fure nt trs riches et trs concrets. Aprs les dbats, le public fut invit partager un pique-nique convivial en plein air au Village des Associations et des Institutions partenaires et visiter leur stand .

    Concert de Solidarit Chambry. La Mairie soutient la SSVP et le Collectif des associations qui ont obtenu le label de la Grande Cause nationale contre la Solitude. Elle convie les citoyens l'Espace Malraux/le dim

  • Panorama 73 [juin 2011]I\Jo29

    La prcarit est la cause de la pauvret.

    Au Congrs de Marseille, le professeur Matti a remerci les vincentiens, qui sont tout au long de l'anne au service des personnes en difficult. En ce temps de crise, Il les a encourags intensifier leur action contre la prcarit; elle engendre la pauvret, la dtresse, "la perte de l'espoir du lendemain". Ecoutons-le:

    Je pense que le vrai problme n'est pas forcment la pauvret mais plutt la prcarit sous toutes ses formes qui est l'origine de cette pauvret. La prcarit de l'emploi est la plus visible et celle du logement, aussi. La prcarit familiale est source de nombreuses souffrances. Dans mon domaine de prdilection, la sant, il y a une grande prcarit: de nombreuses personnes n'ont pas accs aux soins. On retrouve cette prcarit chez les exclus (de la CMU) qui n'ont plus aucun suivi dentaire ou psychologique. La Croix Rouge, qui concentre ses efforts, apporte son assistance six publics identifis . Nous avons rsum le long expos de Jean Franois MATIEI, ancien ministre la Sant et prsident de la Croix Rouge depuis 2004. Il parle d'autorit et d'exprience :

    La pauvret est un mot consacr, install dans les esprits avec des connotations historiques bien diffrentes, fondements de doctrines socio-conomiques diverses. Elle a toujours exist. Il y a des pauvrets structurelles, de pre en fils, (paysans, mineurs, ouvriers, artisans migrants) et des pauvrets conjoncturelles (revers de fortune, mauvaises rcoltes ou conjonctures). La pauvret endmique est toujours permanente avec des visages diffrents selon les poques et les pays : la pauvret des banlieues, des paysans, des exclus, des exil, etc.

    Les crises conomiques, les catastrophes naturelles, les guerres, etc. sont causes de pr

    carit, de pauvret, d'exclusion, d'isolement et de solitude. Hlas, tous les dispositifs d'Etat, mis en place pour lutter contre la pauvret, contribuent la prenniser. En dplaant de peu le curseur du seuil pauvret qui la quantifie, on multiplie ou divise par 2 le nombre de pauvres ! Ignorant la situation objective des personnes, les effets de seuil sont des trappes injustes: Si le revenu est tout juste suprieur au seuil, le pauvre perd ses allocations!

    On parle aujourd'hui de "nouvelle pauvret". La Croix Rouge a identifi Six visages de la prcarit qu'elle secoure. Il faut les avoir regards pour en bien parler.

    Personnes exclues Les S.D.F n'ont que le RSA, sans abri. Les personnes ont du mal joindre les deux bouts cause de pauvres retraites, paysans, artisans, commerants. Avec leurs bourses, les tudiant n'ont pas de quoi se loger et manger. Des ouvriers travaillent mais dorment dans leur voiture. Les familles monoparentales sont en grave difficult. Avec pudeur, ces personnes ne se plaignent pas; elles rasent les murs. Comment les aider recrer leur autonomie et du lien social?

    Personnes dtenues On rentre en prison et on en sort un jour. Le temps qui passe ne sert rien. Le prisonnier doit se prparer sortir: O disposer d'un accueil, d'un temps d'inclusion sociale. Comment l'aider retrouver l'estime de soi, construire un projet de vie.

    Enfants en danger Signals et placs, ou non. Leurs parents son malades, drangs, violents, dlinquants sexuels, etc. Qui peut aider les parents se soigner? Entourer les enfants et assurer du soutien scolaire?

    Pe~onnesdpendan~s Elles sont ges, handicapes ; elles ont parfois des addictions. C'est un cot lev pour la socit, notamment avec les nouvelles maladies, peu frquentes auparavant : la maladie de Parkinson ou d'Alzheimer. Comment aider les aidants fami liaux ?

    P i5GnneS migrantes Les causes sont multiples. Ce sont les victimes expiatoires d'un monde hostile. Il faut crer des centres d' accuei 1 avec des conditions de vie et de soins convenables pour respecter leur humanit.

    Victimes civiles De guerres, de catastrophes naturelles. Que faire maintenant pour reconstruire leur vie? Aider les personnes faire le deuil, trouver un sens leur vie. L'assistance alimentaire ne suffit pas. Il faut aller les accompagner vers l'autonomie, la dignit et la libert.

    L'action humanitaire doit tre juste et durable pour tre efficace. C'est une faon d'agir exigeante pour la personne aide et l'aidante. En accdant l'cole, l'apprentissage, l'emploi, au logement, au sport, la culture, la personne se sentira indpendante. Le microcrdit est encore possible quand tout se ferme.

    Assurer la Libert et l'Egalit dpend de la Loi et de la Justice. Combattre la prcarit est la mission de l'Etat. Construire la Fraternit dpend du citoyen: Le lien social peut re-solidariser une socit trop individualiste. Il en est de la pauvret comme de la solitude: Elle peut-tre subie, misrable et sol itai re ; elle peut tre choisie, partage et conviviale. Cela pose la question du sens. Le pauvre n'est-il pas le frre dont le visage m'interpelle?

  • Socit de Apporter l'Esprance, aujourd'hui. Sain t VincentdePaul

    ---~---------------------------------------------------------------------

    SSVP France . Fonde par Frd ric Ozanam . ' . Reconn ue d'Utili t Publique .l'~1). . ,?~

    l C'n s \1\

    CO NSEIL D E SAVOIE

    Appel a sordarit

    Yves Duteil,

    le soutien durable d'un ami.

    La socit de Saint-Vincent-de-Paul a 178 ans! Elle uvre avec le soutien de 700000 personnes de par le monde, dont 17 000 en France, rparties en 1 100 Confrences.

    Un travail discret, indispensable, irremplaable. A une poque o il est plus facile de secourir son prochain l' autre bout de la plante que sur le pav de sa rue, il est important de soutenir l'action de prox imit mene par des personnes de confiance, dotes d'un savoir-faire acquis au fil des annes d'exprience de terrain .

    La Solitude et l'isolement sont des maux d'aujourd' hui auxquels seule la chaleur humaine peut rpondre.

    Soutenir la SSVP c'est un peu accomplir ce geste et se relier par un pont d' humanit ceux qui en ont besoin et ne le disent pas toujours. L'humanit, ce n'est pas seulement un peuple, c'est aussi une attitude, un regard, un supplment d'me. Merci de poser ce regard sur ceux qui aident la vie .

    Yves Outeil Auteurcompositeur inte~rte

    Parrain de la Campagne Solitude

    Socit de

    Salnt Vi ncentdePau l

    La olilucle est le il 'au oci 1 III monde moderne, inacceptab le Oll l'autre n'existe plus, oubli!

    Firmin Lorsque j'ai mon acddent vascula ire t;rbrai (Ava, j'ai d intgrer le FOl'erde l'APF de Fntin prs de Paris. Cest l j'ai rencontr que Pierre etJean-Pierre des bnvoles de la SSVP. Leurs Visites m'ont aid " tenir le coup'} sur le plan mental. Ma sant 'est d"triore. Ils continuent de me visiter en mai Il de convalescence. Ils sont ma famille de cur avec qui je peux parler de ce que j'ai vcu alors que je n'en avais jamais parler,

    Patricia Je voulai tre i ite. En restant seule, je ne pouva is pas vacuer mes angoisses. j'ai besoin pour rigoler et passer de bons moments. Grce la visite des bnvoles, je me _ens mieux dans ma tte, trs bien mme dans ma peau Cest une coute attentive, chaleureuse qui dure dans le temps comme une amiti. Cela aide remonter la surface .

    TMOIGNAGES

    344, Faubourg Montmlian 73000 Chambry

  • ----------------

    Rompre la 50 itude

    Sylvie, bnvole

    Au sein de la Confrence, le seNice des pauvres prend tout son sens parce qu'on la vil collec:tivement au milieu de nos rres en souffrance. Cela me rappelle qu'on a pu faire, mon poux et moi-mme, avec Jrome, une personne handicape qu'on accompagne depui 5 ans. Il nous disait: Comme je suis heureux de savoir que maintenant vous fates partie de ma iamille!

    L-____________________________/

    l1l o la solitude fait mal,

    la Charit de proximit fait

    ce que la Justice sociaJe

    ne saurait combattre.

    Nous voulons tre le bon Samaritain de l'Evangile pour offrir son aide, un d'amour, celui qui est dan le besoin et qui espre beaucoup de nous. Nos bnvoles accompagnent, le temps qu' il faut, ceux qui ne peuvent pas s'en sortir seuls. Etre l pour aider:

    Ces travailleurs pauvres retrouver sa place dans la socit, avec un revenu dcent pour se loger. Ces enfants en difiicult scolaire lire faire leurs devoirs si les parents n'y parviennent pas.

    Ces retraits aux revenus trop faibles, en dcouvert bancaire, payer quel-ques charges fixes en ret