OPH de Millau et sa région - Magazines Vivre aujourd'hui et De vous à nous - n°76

Click here to load reader

  • date post

    23-Jul-2016
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Le magazine du locataire

Transcript of OPH de Millau et sa région - Magazines Vivre aujourd'hui et De vous à nous - n°76

  • Magle magazine du locataire

    logement des jeunes

    uN premier pasvers lautoNomie

    coup de projecteur p. 08coquartiers,uN cHamp daveNirCe nest Qu partir de lanne 2 011 Que le mot CoQuartier fait son apparition dans le diCtionnaire larousse.

    vasioN p. 11uNe Nuit daNsuN cHteau deauhistoire dune reConVersion russie. loCCasion dun WeeK-end insolite dans Ce joli Village gersois.

    vivreaujourdhui

    N 76 mai-juin-juillet 2014

  • la une

    initiatives vasion

    ct gourmand

    regards

    Panorama

    couP deProjecteur

    Depuis plusieurs annes dj, Vivre aujourdhui, est le magazine trimestriel de lhabitat social pour les loca-taires. Il rassemble 13 organismes du logement social. Construire ensemble ce magazine pour vous informer sur les projets de lhabitat social en Midi-Pyr-nes, vous expliquer les changements et vous donner lensemble des informa-tions utiles votre quotidien sont nos principaux objectifs.Aujourdhui, nous vous proposons un magazine Vivre aujourdhui revisit Avec cette formule, nous esprons tre encore plus vos cts : plus lisibles, plus proches, et surtout fdrateurs. Nous souhaitons aussi vous donner la parole travers ces pages qui vous ressemblent : tmoignages, portraits, reportages, interviews En outre, en plus des pages communes, un cahier de 4 pages personnalis est insr au centre, entirement consacr votre organisme et votre territoire.Parce que ce magazine est fait pour vous, il a pour objectif de renforcer le lien qui nous unit. Conu comme un vritable espace dchange entre vous et nous, le nouveau Vivre aujourdhui a lambition de vous donner des informations, des conseils, et avant tout du plaisir.

    Bonne lecture tous.Sabine Veniel-Le Navennec

    vivre aujourdhui fait Peau neuve

    Le magazine de lhabitat social Vivre aujourhui est dit par lassociation Vivre Aujourdhui.104, avenue Jean-Rieux - 31 500 ToulouseTl. : 05 61 36 07 60 - Fax : 05 61 36 07 [email protected] de la publication : Sabine Vniel- Le Navennec. Comit de rdaction : USHMP, OPH31, Colomiers Habitat, La Cit Jardins, HLM Arige, Le Nouveau Logis Mridional, Patrimoine Languedocienne, Promologis, Le Groupe des Chalets, SFHE Groupe Arcade, Sud Massif Central Habitat, OPH Decazeville, OPH Millau OPH Rodez, ICOM. Conception, rdaction, ralisation, mise en pages : Agence ICOM. Crdits photo : Guillaume Oliver, Thinkstock. ICOM RCS Toulouse B 393 658 760. icom-com.fr. ISSN : ISSN 0753 3454. Dpt lgal : mai 2014. Tirage : 52 300 exemplaires. 2014-01-4001. Document imprim par limprimerie Evoluprint, entreprise Imprimvert, procd CtP avec des encres base vgtale. Papier Condat Silk 135 et 150 g.

    Des solutions existent pour ces profils trs mobiles.

    Logement des jeunes :un premier pasvers lautonomie

    Les coquartiers,un champ davenir

    Vivre aujourdhui, nouvelle formule

    Laure ou la passiondu partage

    Tartare de fraises, menthe et pistaches sur son lit de caramel au beurre sal

    Une nuit dans un chteau deau

    La Semaine Nationale des Hlm regarde vers lavenir

    USH Midi-Pyrnes : 40 ans au service du logement social

    Enqute OPS : des organismes lcoute

    p. 03

    p. 10

    p. 12

    p. 11

    p. 05>07

    p. 04

    p. 08>09

    sommaire-Dito2

    vivreaujourdhui

  • ViVre aujourdhui,nouvelle formule

    la une3

    PanoramaToute lactualit sur le logement social en un clin dil.

    couP de ProjecteurZoom sur une tendance du moment, un projet, une ralisation, une innovation.vasion

    Un reportage pour prendre lair.

    ct gourmandUn habitant partage sa recette favorite base de produits frais et de saison.

    Lassociation Vivre aujourdhui est compose de 13 organismes. En plus du magazine commun, vous trouverez au centre un cahier de quatre pages ddi votre bailleur et votre territoire.

    initiativesRencontre avec un locataire.

    + aTTraYaNT+ coNcreT+ ouVerT+ dYNamique

    + proche+ de reporTages+ diNfos+ de TmoigNages+ humaiN

    + lisible+ uTile+ praTique+ ralisTe

    un magazine

    regards

    Le dossier du magazine, trois pages pour dcrypter un thme dactualit.

    Participez notre

    quiz pour la Semaine

    Nationale des Hlm 2. Les bons rsultats de lenqute

    de satisfaction 3. Des opportunits saisir sur Toulouse et ses environs

    1.

    PROMOLOGIS

    faites-nous une

    demande de mutation

    crite. nous vous

    contactons dans les

    20 jours pour tudier

    les possibilits

    Des informations pour votre logement

    de vous nous

    vivreaujourdhui

    Un qUizzpour la Semaine

    Nationale des Hlm

    le magazine du locataire

    Infos

    des organismes Hlm de France et

    mobilise un grand nombre dor-

    ganismes et dassociations rgio-

    nales de lhabitat social. Lobjectif

    est de proposer pendant la mme

    semaine des actions diverses et

    varies organises par de nom-

    breux bailleurs.

    Ainsi, toutes les parties prenantes,

    bailleurs, locataires, lus uvre-

    ront pout une cause commune et

    pour valoriser le logement social.

    Rendez-vous est pris, donc, en juin,

    pour ce grand moment citoyen,

    un temps fort de mobilisation,

    dchange, de partage, de dbat

    autour du rle fondamental et des

    dfis du logement social. Cette

    seconde dition a pour thme

    Construire lavenir ; elle sera

    loccasion pour les organismes

    Hlm de faire la dmonstration de

    la modernit des solutions quils

    apportent au quotidien.

    R endez-vous sur v ot r e e s p a c e personnel www.monpromologis.fr, pour rpondre au quizz Connaissez-vous votre bailleur ? compos dune dizaine de questions. cette occasion, de nombreux cadeaux seront remporter ! Tout le monde pourra tenter sa chance.La Semaine Nationale des Hlm a vu le jour en 2013. Cette opration conue par lUnion Sociale pour lHabitat reprsente lensemble

    loccasion de la Semaine Nationale des Hlm, qui a

    lieu du 14 au 22 juin, Nous vous proposons un quizz sur

    la connaissance de Promologis. Tentez votre chance,

    de nombreux cadeauxseront gagner..

    LAVENIR!

    CONSTRUIREwww.semainehlm.fr14 22 JUIN 2014

    ~Partenaires officiels de la deuxime Semaine nationale des Hlm

    plus dinfos sur :

    www.semainehlm.fr

    Plus de 9 locataires sur

    10 sont satisfaits de

    lOPH Millau. 2. Les locataires apprcient 87 % le montant du loyer. 3. Devenir propritaire cot raisonnable, cest possible.

    1.Des informations pour votre logement

    DE VOUS NOUS

    U ne enqute a t mene par tl-phone en fin dan-ne 2013 auprs dun chantillon de 423 locataires*. Son but : valuer votre satisfaction globale concer-nant votre cadre de vie, votre logement, les quipements mis votre disposition, les commerces et services publics accessibles, en un mot votre qualit de vie.Lenqute cherche galement valuer la qualit de la relation qui nous unit. Accueil, rapidit et effi-cacit des interventions techniques, pertinence de linformation dli-vre, disponibilit, de nombreux critres sont passs au crible afin de mieux cerner les attentes de nos locataires et damliorer, anne aprs anne, le service rendu et la vie de chacun.Cette grande enqute est la qua-trime mene en dix ans, ce qui permet de mesurer lvolution de lopinion. Il est galement pos-sible de comparer les rsultats

    avec les enqutes menes par les

    autres bailleurs afin de savoir si

    lOPH Millau ralise des scores

    conformes la moyenne rgionale.

    Tous ces rsultats vont nous servir

    cerner vos attentes, maintenir

    notre attention dans les domaines

    qui semblent vous satisfaire et

    redoubler defforts dans ceux qui

    mritent, selon vous, des am-

    liorations.* Enqute ef fectue par tlphone

    auprs de 423 locataires de lOPH Millau

    entre le 3 septembre et le 22 octobre 2013.

    vivreaujourdhui

    Mieux vous connatre,

    mieUx voUs servirVoil dj plus de dix ans que lOffice Public de

    lHabitat de Millau sest engag dans une dmarche

    qualit visant mieux connatre le niveau de

    satisfaction et les attentes de ses locataires pour

    amliorer le service rendu.

    MaglE magaziNE DU lOcatairE

    Rsultats de lenqute de satisfaction ralise en 2013. 2. Les ateliers Mcanique Solidaire vous donnent rendez-vous. 3. LAgence Rive Droite prend ses nouveaux quartiers.

    1.

    de vous nous

    mne chaque jour, avec lensemble

    de ses col laborateurs, pour

    amliorer votre quotidien.

    Dans ce premier numro vous

    trouverez une synthse des rsultats

    de lenqute de satisfaction, mene

    en 2013. Un article sur les ateliers

    de Mcanique Solidaire vous

    donnera toutes les informations

    sur cette initiative, qui tout en

    proposant un espace de rparations

    de vlos, permet aux habitants

    dchanger et de favoriser ainsi

    lentraide. Enfin, pour terminer,

    nous avons voulu donner la parole

    lquipe de lagence Rive Droite

    et son responsable. En effet, afin

    de mieux vous accueillir lAgence

    Rive Droite emmnage dans de

    nouveaux locaux plus spacieux.

    PAtRiMoinE Mag cest Votre

    journal. Alors jespre que cette

    nouvelle formule vous satisfera.

    Je vous souhaite une bonne

    lecture tous.

    Pascal Barbottin, Directeur Gnral

    V ot re jou r na l p r e n d d e l a hauteur avec une nouvelle m a q u e t t e modernise et senrichit de nouveaux rendez-vous avec la volont de vous apporter plus de proximit, plus dinformations, plus de lisibilit. Ax sur vos proccupations quotidiennes, il vous accompagne, vous informe et vous conseille. Plus fdrateur et plus interactif, il sattachera aussi montrer la diversit des missions que Patrimoine sa Languedocienne

    tout nouVeauUn magazine que pour vous

    Vous tenez entre vos mains la toute nouvelle version

    du magazine Patrimoine mag et du quatre pages

    qui vous est plus particulirement ddi.

    le magazine du locataire

    La concertation locative, un dialogue permanent 2. Des femmes et des hommes au service des locataires 3. Des enqutes afin damliorer nos services au quotidien

    1.

    DITH MARcHAL Je suis en contact direct avec tous les locataires de loPH 31. Je suis cHarge de faire remonter les informations

    Des informations pour votre logement

    de vous nousLa concertation Locative,une mission partageUn dialogue permanent entre lOfficeet les associations que vous avez lues.L e s C o n s e i l s d e Concertation Loca-tive ont t institus pa r la loi SRU d u 1 3 d c e m b r e 2000*. I ls sont composs de reprsentants des locataires et de reprsentants du bailleur. Les membres du Conseil se runissent rgulirement, au moins une fois par an, pour tudier des questions dintrt gnral. Ces runions sont loccasion de soumettre dbat un certain nombre de proccupat ions communes concernant le parc de logements sociaux de lOffice.

    Un lien essentiel entre bailleUrs et locatairesLe Consei l de Concertat ion Locative sintresse principale-ment aux aspects concrets lis la gestion des logements. Cest--dire lentretien, la scurit, ou encore aux charges locatives. La loi SRU prvoit aussi une

    concertation avec les locataires lorsque certaines oprations damlioration pourraient entra-ner une augmentation de loyer : les locataires sont alors consults sur le dtail des travaux envisa-gs, sur la hausse du loyer qui en rsulterait et peuvent conclure des accords locatifs collectifs avec le bailleur. Lavis du Conseil de concertation locative inter-vient galement lors de projets de rhabilitation, de construc-tion. Des protocoles de vente sont conclus pour prser ver les intrts des locataires pour le relogement par exemple. La concertation locative est impor-tante pour les locataires, car elle permet damliorer la qualit des services rendus. Au moment des lections, il est donc important daller voter, afin de dfendre vos intrts.

    * Loi n 2000-1208 relative la solidarit

    et au renouvellement urbain.

    vivreaujourdhui

    OPH 31OFFICE PUBLIC DE LHABITATHAUTE-GARONNE

    le magazine du locataire

    Le Conseil de Concertation Locative cest aussi : 4 runions : organises au minimum chaque anne. 3 associations : la CLCV, lAFOC et la CNL 31,

    que vous avez lues et qui participent llabo-

    ration du Plan de Concertation Locative et fixent

    les axes du travail pour les annes venir.

    2 orientations principales pour la priode en

    cours : les charges et la mise en place dune

    plate-forme dastreinte associe un contrat

    dentretien multiservices.

    info +

    les prochaines lections de vos reprsen-

    tants auront lieu en dcembre 2014.

    Le silence de chacun permet le confort de tous. 2. Prvenir les risques de chutes chez les personnes ges. 3. Les rsultats de lenqute triennale mene en 2013.

    1.

    RENAUD BARBE Les Locaux de La rgie sont aussi un Lieu de vie et de partage o Les permanents et Les travaiLLeurs changent des ides

    Des informations pour votre logement

    de vous nous

    vivreaujourdhui

    Logements en accession SAISIR DE SUITELaccession sociale la proprit permet de devenir propritaire de logements neufs. Elle est destine des mnages rsidant en location, pour leur permettre de devenir propritaire des prix abordables.

    E nvie de changer dambiance, besoin de vous agrandir, possibilit din-vest i r pou r vos enfants alors dpchez-vous et venez dcouvrir les quelques villas encore disponibles en loca-tion-accession dans le lotissement des Combes sur la commune de Sbazac-Concours. Dans un cadre agrable, saisissez locca-sion de venir dcouvrir ce projet moderne et particulirement inno-vant. Chaque villa est labellise BBC (Btiment Basse Consom-mation) et profite de linstallation de panneaux solaires. Construites dans un quartier verdoyant de la commune, les villas sont harmo-nieusement rparties dans un environnement paysag. Un cadre de vie qualitatif qui inspire calme et volupt, tout comme larchitec-ture contemporaine de chacune. Profitant dune excellente expo-sition, lensemble des habitations abrite des intrieurs spacieux et lumineux, pourvus dquipements de qualit. Pour plus de fonction-nalit, chaque villa est dote dun parking privatif.

    Pour en savoir plus, vous pouvez nous contacter au 05 65 77 14 40 ou par mail pour rcuprer le formulaire : [email protected]

    Rodez

    OfcePublic de

    lHabitat

    deOPH

    MagRodez Le journaL du Locataire

    Journes Portes Ouvertes : samedi 14 et dimanche 15 juin :venez nombreux visiter nos maisons en Location-Accession !

    de vous nous

    De nouveaux locaux pour mieux vous accueillir. 2. Les rsultats de lenqute de satisfaction. 3. Mieux vivre ensemble en respectant chacun. 1.

    Des informations pour votre logement

    vivreaujourdhui

    Des locaux plus granDs pour un meilleur service

    Magle journal du locataire

    V ous tes nom-breux passer nou s voi r au 55 boulevard d e Ve r d u n Saint-Affrique. Vous, les loca-taires, mais aussi les demandeurs de logement ou nos fournisseurs. Aprs avoir lan dernier refait nos enseignes extrieures, nous venons dagrandir nos locaux, dans lesquels nous travaillons depuis 1991. En effet, nous avons eu lopportunit dacqurir un appartement mitoyen. Cet espace supplmentaire nous a permis davoir lensemble de nos locaux accessibles aux personnes mobilit rduite avec un accs direct par ascenseur. Par ailleurs nous avons pu ins-taller une nouvelle salle de ru-nion, spacieuse et agrable, qui sert notamment pour les conseils dadministration, ainsi que deux nouveaux bureaux et, surtout, une salle dattente pour plus de confort pour nos visiteurs.

    sur www.smchabitat.frLe nouveau site internet de Sud Massif Central Habitat est en ligne depuis la fin de lanne 2013. Vous y trouverez toutes les informations utiles pour les locataires et propritaires, les services de votre bailleur, les nou-veaux logements proposs mais ausi un espace personnel do vous pour-rez consulter le solde de votre compte, effectuer vos paiements de loyer en ligne ou nous poser des questions. Le site rend galement compte des ac-tualits, manifestations et vnements de votre quartier.

    Gardons le contact

    Pour venir nous voirHoraires douverture : lundi de 9h 12h et de 14h 18h, du mardi au vendredi de 8h30 12h et de 14h 18h. sud Massif central Habitat, 55 bd de verdun saint-affrique, 05 65 49 20 00 ou [email protected]

    Mieux vivre ensemble cest respecter quelques rgles.

    2. Le cot des travaux raliser dans son logement. 3.Les rsultats de lenqute de satisfaction.1.

    Des informations pour votre logement

    vivreaujourdhui

    DE VOUS NOUSles bruits sont le principal facteur

    de tension entre les voisins, surtout

    entre 21h et 7h du matin.

    Bref vous ntes pas tout seul dans

    votre immeuble. Et le bruit peut

    parfois devenir pour certains une

    relle souffrance. Dailleurs saviez-

    vous que le bruit est la premire

    proccupation en termes denvi-

    ronnement des Franais, selon de

    srieuses et rcentes tudes ? Les

    aboiements comptent pour 35 %

    des nuisances dues au bruit.

    QuelQues petits

    conseils Qui peuvent

    tout changer

    Une seule solution, il faut abso-

    lument que chacun fasse lef-

    fort de penser aux autres Voici

    quelques conseils pour viter des

    scnes fcheuses entre voisins.

    Et ce sont tous des gestes faciles

    reproduire.

    Ne claquez pas vos portes et

    fentres

    Ne rglez pas trop fort le volume

    I l y a Jules 15 ans qui adore le rap, Arthur, 6 ans, pas-sionn de rugby mme lintrieur, Justine, 20 ans qui organise une fte avec tous ses amis samedi soir prochain.

    Il y a aussi Marie qui ramnage

    son salon et sa chambre tous les

    mois et Maxime qui sest achet

    une nouvelle perceuse pour faire

    des travaux chez lui. Quant La,

    elle ne marche quavec des talons

    aiguilles. Ils habitent tous dans le

    mme immeuble. Rsultat, on ne

    sera pas surpris dapprendre que

    Le sILence est dorQuand on vit ensemble, le bruit, les parties communes,

    les balcons, les jardins et les animaux peuvent deve-

    nir source de conflit si chacun ny met pas un peu du

    sien Le respect de quelques rgles simples permet

    de bien vivre ensemble .

    OFFICE PUBLICDE LHABITAT DEDECAZEVILLEMag

    lE jOUrNal DU lOcatairE

    de votre tlvision, votre radio ou

    votre chane Hi-Fi

    Sil y a fte chez vous ce soir,

    prvenez vos voisins par un petit

    mot sympathique ; il suscitera la

    tolrance.

    partir de demain, vous entamez

    des travaux dans votre logement :

    l encore prvenez vos voisins, ils

    vous en sauront gr.

    Rien de plus dsagrable quune

    porte qui grince, pensez les grais-

    ser rgulirement.

    Vos enfants sont adorables mais

    il est prfrable de ne pas les lais-

    ser jouer dans les parties com-

    munes intrieures, leur nergie

    dbordante risquerait darriver

    jusquaux oreilles du voisin.

    Aprs une agrable soire entre

    amis, dites leur plutt au revoir

    chez vous que sur le palier.

    vitez dinterpeller quelquun

    de votre balcon ou de klaxonner

    pour manifester votre prsence

    devant la maison, il y a peut-tre

    un bb qui dort.

    Un forum pour tout

    savoir sur les

    rglementations. 2. Qu

    i sont les

    locataires de lOPH

    de lArige. 3. To

    utes les rponses

    lenqute de

    satisfaction 2013.

    1.

    ENQUTE DE SATISFACTIO

    N

    OPH ARIGE

    ELLE a t mEnE

    auprs dE 497 LocatairEs

    rEprsEntant 17,23 %

    du pubLic Log

    Des informations pour vot

    re logement

    dE Vous nous

    vivreaujourdhui

    Un forUmpour lhabitat

    LOffice Public de lHabitat d

    e lArige tait prsent

    au premier forum de lhab

    itat des pays de Foix

    et de Varilhes, qui sest tenu

    le 22 janvier dernier,

    dans le but dinformer les lu

    s quant aux nouvelles

    rglementations sur le loge

    ment.

    MagLE magazinE

    du LocatairE

    Cest pourquoi une vingt

    aine

    dacteurs de lHabitat du

    Pays

    de Foix/Varilhes a mis en p

    lace

    un forum de lhabitat, da

    ns le

    but de mettre en contac

    t les

    professionnels de limmob

    ilier

    et un large public de locata

    ires,

    de propritaires, de perso

    nnes

    en recherche dinformatio

    ns et

    de solutions.

    Rglementation, offre de logem

    ents

    privs ou publics (en locatif o

    u en

    accession), aides au financem

    ent

    (en neuf et en rhabilita

    tion,

    pour propritaires bai l

    leurs

    ou propritaires occupan

    ts),

    accompagnement pour la rech

    erche

    dun logement, accs ou mai

    ntien

    dans le logement, prestati

    ons

    diverses De nombreux visi

    teurs,

    principalement des personne

    s qui

    souhaitent amliorer leur ha

    bitat

    et qui voulaient connatre les

    aides

    auxquelles elles peuvent prte

    ndre,

    sont venus se renseigner su

    r ces

    thmes. Avec une problma

    tique

    phare : faire baisser la fac

    ture

    nergtique .

    En fin daprs-midi tait orga

    nise

    une Table ronde.

    P r e m i e r t h m e a b o r d

    , l a

    reconqute des centres anc

    iens,

    avec la prsentation des o

    utils

    disponibles pour la rnova

    tion

    et la restructuration urba

    ine :

    O p r a t i o n s P r o g r a m m

    e s

    dA ml ioration de lHab

    itat

    (OPAH), Programme dIn

    trt

    Gnral (PIG), opration

    s de

    Restauration Immobilire

    s (RI),

    etc. Le Conseil Gnral de lA

    rige

    rflchit actuellement la cr

    ation

    dun tablissement Public Fo

    ncier

    Local (EPFL). Les participan

    ts la

    Table ronde se sont ensuite pen

    chs

    sur les volutions de lurban

    isme

    et les nouvelles formes dhab

    itat.

    Sil est relativem

    ent

    ais de trouver un

    toit en A rige, en

    revanche, il nest pas

    vident de trouver

    le bon interlocuteur en ma

    tire

    de logement. En effet, mal

    gr la

    volont de plusieurs acteu

    rs, il

    nexiste pas dagence dinform

    ation

    du logement (ADIL) qui pou

    rrait

    fournir nombre de renseignem

    ents

    indispensables.

    Le logement des

    jeunes, une missi

    on

    particulire.

    2.Allo Cha

    lets, un

    nouveau service p

    our

    mieux vous accue

    illir. 3.

    noter dans votre

    agenda de juin :

    Chalets en fte.

    1.

    PHILIPPE ROZ

    Ce qui nous d

    istingue

    des bailleurs pr

    ivs,

    Cest le Ct ab

    ordable

    de nos logemen

    ts pour

    les jeunes, tud

    iants ou

    jeunes aCtifs.

    Des information

    s pour votre logem

    ent

    vivreaujourd

    hui

    le journal du lo

    CataireCHALETS Mag

    de vous nous

    diants, les rsiden

    ces accueillent

    dsormais nombr

    e de jeunes tra-

    vailleurs, des con

    trats pro et des

    jeunes couples.

    Quel que soit le pro

    fil accueilli, nos

    rsidences sattac

    hent proposer

    des services ada

    pts : proximit

    gographique d

    es principales

    universits toul

    ousaines et du

    centre-ville, loye

    rs abordables,

    pas de frais dage

    nce, proximit

    des transports en

    commun, loge-

    ments quips et

    lumineux, wifi,

    grant, laverie, p

    arking, scurit

    (domotique, inte

    rphone, vido

    surveillance) P

    our prtendre

    un logement da

    ns lune de ces

    rsidences, il faut

    avoir moins de

    30 ans, et/ou tre

    tudiant.

    Av e c p l

    u s d e

    1 2 2 70 0 t u-

    diants en 2012-

    2013, Toulouse

    est la deuxime

    ville universitaire

    de France. Pour-

    tant, selon les sou

    rces, il manque-

    rait entre 3 000 et 5

    000 logements

    pour accueillir ce

    tte population.

    Cest dans ce cont

    exte de pnurie

    que le Groupe des

    Chalets uvre

    pour offrir des log

    ements adapts

    aux tudiants. Mai

    s pas seulement.

    Le public jeune

    des logements

    sociaux volue. E

    n plus des tu-

    Les sitesJeunes :vous vo

    luez,

    nos solutions aus

    si

    Le Groupe des Ch

    alets propose dif

    frentes solution

    s

    pour lhabitat de

    s jeunes car cett

    e population, qu

    il

    sagisse dtudia

    nts ou de jeunes

    travailleurs, a de

    s

    problmatiques

    bien spcifiques.

    Le groupe des C

    halets

    dispose de 5 rs

    idences

    ddies aux jeunes, r

    parties

    sur 4 sites Toulo

    use.

    Les rsidences Ara

    gon et

    Apollinaire aux Ar

    nes.

    La Cit des lves

    lcole

    vtrinaire.

    Lespinet Montau

    dran.

    Les Roses Rangu

    eil.

    Ces c inq rs id

    ences

    reprsentent en t

    out 946

    logements.

    vous pouvez trou

    ver

    tous les renseign

    ements

    ncessaires pour

    ces

    rsidences sur no

    tre site :

    www. groupedes

    chalets.com

    DE VOUS N

    OUS

    Les inconto

    urnables

    du printemp

    s dans

    votre logem

    ent. 2.

    Dgats des

    eaux :

    tout ce quil f

    aut

    savoir et fai

    re.

    3.Comm

    ent fonctionn

    e

    le Service Re

    lation

    Client.

    1.

    LEILA

    UN jOUr, U

    N lOcatair

    E

    NOUS a DEm

    aNDS

    Sil pOUVait

    mEttrE

    DES pOUlES

    DaNS SON

    jarDiN. la

    rpONSE ESt

    NON BiEN S

    r

    Votre avis n

    ous intress

    e

    Vous avez c

    ertainemen

    t dj t so

    llicit

    par une ou p

    lusieurs enq

    utes de la p

    art de

    votre baille

    ur, Colomie

    rs Habitat. P

    our les

    rsidents qu

    i arrivent ou

    ceux qui pa

    rtent,

    suite des tr

    avaux, une i

    ntervention

    tech-

    nique ou en

    core au suje

    t de la propr

    et des

    parties com

    munes, en c

    as de locatio

    n-ac-

    cession, ou p

    our valuer

    linterventio

    n de

    nos prestata

    ires de dpa

    nnage ou de

    rvi-

    sion Le ser

    vice qualit

    de Colomie

    rs Habi-

    tat multiplie

    les enqute

    s cibles, da

    ns un

    seul et uniq

    ue but : am

    liorer votre

    qualit

    de vie. Nous

    avons beso

    in de votre

    retour

    afin dvalu

    er la qualit

    du service

    rendu,

    notamment

    par nos pr

    estataires

    . Vos

    rponses no

    us sont prc

    ieuses pour

    agir.

    Nhsitez pl

    us, donnez-

    nous votre a

    vis !

    Des informa

    tions pour v

    otre logeme

    nt

    ViVreaujou

    rdhui

    MaglE ma

    gaziNE DU l

    OcatairE

    enqutes :

    Locataires

    ,

    communiqu

    ons mieux !

    Quil sagis

    se des enq

    utes que n

    ous vous fa

    isons

    parvenir, de

    s messages

    que nous a

    vons vou

    s faire

    passer ou d

    u traitemen

    t de vos dem

    andes, nous

    met-

    tons tout en

    uvre pou

    r faciliter la

    communica

    tion

    entre vous e

    t nous, afin d

    amliorer vo

    tre qualit d

    e vie.

    Mels et sM

    s :

    rapidit

    et efficac

    it

    Depuis cette

    anne, nous

    avons

    mis en place d

    e nouveaux m

    oyens

    pour comm

    uniquer ave

    c les

    locataires : le

    mel et le SM

    S.

    Notre premir

    e campagne d

    envoi

    de SMS a eu

    lieu le 25 m

    ars ; il

    sagissait d

    une relanc

    e pour

    lattestation a

    ssurance hab

    itation.

    Ceci nest qu

    un exemple

    . Nous

    allons de plu

    s en plus util

    iser ce

    Pour en bn

    ficier, nh

    sitez Pas

    nous

    communiqu

    er votre m

    el et votre

    numro de

    tlPhone

    Portable su

    r :

    servicerelatio

    [email protected]

    miers-habita

    t.fr.

    canal de com

    munication :

    pour

    accuser rcep

    tion dune dem

    ande

    dinterventi

    on techniqu

    e, pour

    vous informer

    des travaux e

    n cours

    dans les par

    ties commun

    es (les

    ascenseurs

    par exemple

    ), pour

    vous inform

    er en cas de r

    ejet de

    prlvement

    , etc.

    Communique

    r mieux, plus

    rapi-

    dement, av

    ec des mt

    hodes

    modernes et

    non intrusive

    s, voici

    nos objectifs

    prioritaires.

    Rencontre

    avec la

    responsab

    le

    marketing

    et qualit.

    2.

    Rsultats

    comments

    par un adm

    inistrateu

    r

    lu de la C

    NL.

    3.Une

    gestionna

    ire de

    territoire e

    xplique

    ses missio

    ns.

    1.

    LILIE PER

    LINE

    Un joUr

    , 40 ans

    ,

    je me sUis

    retroUv

    e

    avec Un a

    ppareil p

    hoto

    entre les

    mains. ce

    st Un

    peU comm

    e si la fo

    Udre

    mtait to

    mbe dess

    Us !

    Des inform

    ations pou

    r votre lo

    gement

    de voUs

    noUs

    se disent a

    insi satisfa

    ites du niv

    eau

    dquipem

    ents de le

    ur logeme

    nt

    et 80 % pa

    r leur fonc

    tionnemen

    t.

    L e s l o c a

    t a i re s a

    p p r c i e n

    t

    galemen

    t le monta

    nt du loye

    r

    85 % (+

    2 points

    depuis 20

    10)

    et les con

    ditions d

    entre dan

    s

    leur logem

    ent (95 %

    , + 7 points

    ).

    Concernan

    t les partie

    s commun

    es

    et les espa

    ces extri

    eurs, vot

    re

    opinion su

    r la qualit d

    u nettoyag

    e

    samlior

    e de quatre

    points po

    ur

    atteindre

    72 % de s

    atisfaits.

    En

    revanche,

    vous tes

    une majori

    t

    dplorer

    le compo

    rtement d

    es

    autres loc

    ataires en

    matire

    de

    propret

    (48 % se

    ulement d

    e

    satisfaits

    contre 5

    0 % en 201

    0).

    Loccasio

    n de rapp

    eler que

    le

    maintien d

    un cadre d

    e vie agrab

    le

    est laffai

    re de tous

    .

    Le sondag

    e souligne

    galemen

    t

    la relatio

    n de qual

    it qui ex

    iste

    entre les lo

    cataires et

    leur bailleu

    r.

    Ainsi, 91

    % des son

    ds se dis

    ent

    satisfaits d

    e laccueil e

    t des contac

    ts

    nous ave

    c La Cit Ja

    rdins (con

    tre

    87 % en 20

    10). 88 % d

    es personn

    es

    interrog

    es consei

    lleraient

    La

    Cit Jardin

    s un proc

    he (82 % e

    n

    2010). Les

    sonds pl

    biscitent

    en

    particulie

    r la qualit

    de lacc

    ueil

    tlphoni

    que (95 %

    ), la mise e

    n

    place des

    units de

    gestion d

    e

    territoire

    s (86 %),

    le conten

    u

    des pages

    repres d

    ans Vivr

    e

    Aujourdh

    ui (94 %)

    mais auss

    i et

    surtout la q

    ualit de l

    informat

    ion

    donne. Le

    pourcenta

    ge de satisf

    aits

    atteint ic

    i 99 %, con

    tre 82 % e

    n

    2010. La s

    atisfaction

    concerna

    nt

    le traitem

    ent des de

    mandes e

    t

    des rcla

    mations

    techniqu

    es

    progresse

    elle auss

    i de 63 % e

    n

    2010 74

    % aujour

    dhui, sig

    ne

    quil faut

    poursuiv

    re les effo

    rts

    dj enga

    gs dans c

    e sens.

    * Enqute

    ralise p

    ar tlpho

    ne auprs

    de

    527 locat

    aires de L

    a Cit Jard

    ins, entre

    le 3

    septembre

    et le 22 o

    ctobre 20

    13.

    vivre

    aujourdh

    ui

    direct

    le magaz

    ine dU lo

    cataire

    Vous

    tes 90 %

    vous dcl

    arer

    g lobalem

    ent

    satisfaits

    de La

    Cit Jard

    ins*,

    soit deu x

    points d

    e plus qu

    e

    lors de la

    prcden

    te enqut

    e

    en 2010.

    Ce taux t

    moigne d

    u

    travail ac

    compli c

    es dernir

    es

    annes po

    ur amlior

    er la qual

    it

    de service

    s.

    Dune ma

    nire gn

    rale, la qu

    alit

    de vie dan

    s le quarti

    er est salu

    e

    par 85 % d

    es locatair

    es et la qua

    lit

    du logeme

    nt par 88 %

    dentre eu

    x.

    86 % des

    personne

    s interrog

    es

    Toujours

    plus saTi

    sfaiTs

    Les rsult

    ats de ltu

    de mene

    auprs de

    s locataires

    de

    La Cit Jar

    dins confi

    rment la sa

    tisfaction d

    es locatai

    res

    lgard d

    e leur log

    ement et d

    es service

    s propos

    s

    par leur b

    ailleur.

    en Plus de web

    pour

    plus de s

    ervice a

    vec

    le site et

    lextran

    et.

    2.Des

    opratio

    ns

    lances

    fin 2013 e

    t

    premier s

    emestre

    2014.3.

    Le brass

    age des

    populat

    ions se fa

    it

    dans no

    s logeme

    nts.

    1.Des

    informa

    tions po

    ur votre

    logeme

    nt

    de vous

    nous

    vivre

    aujourd

    hui

    Magle m

    agazine

    du loc

    ataire

    De beau

    x projet

    s

    Mont

    pellier

    Relanc

    en 2009

    , le parte

    nariat en

    tre Le No

    uveau

    Logis M

    ridiona

    l et la Vi

    lle de M

    ontpellie

    r affiche

    cette an

    ne de

    nouvell

    es ambi

    tions.

    Aprs

    avoir ac

    quis

    en 2013,

    auprs

    de prom

    oteurs

    privs, 3

    8 loge-

    ment s

    neu f s

    dans de

    ux progr

    ammes d

    e qua-

    lit bien s

    itus su

    r la ville d

    e Mont-

    pellier q

    ui seron

    t livrs

    durant

    lanne

    2014, n

    otre soc

    it vie

    nt

    dtre c

    hoisie

    par la v

    ille pou

    r

    mener d

    eux op

    rations

    en ma

    -

    trise dou

    vrage di

    recte :

    la rh

    abilitat

    ion im

    portan

    te

    de 3 pet

    its imm

    eubles c

    ollectifs

    ,

    ancienn

    ement d

    dis au

    loge-

    ment de

    s institu

    teurs qu

    i seront

    ainsi rec

    onverti

    s en 15 l

    ogemen

    ts

    sociaux

    ;

    la con

    structio

    n de 30

    35 loge

    -

    ments lo

    catifs so

    ciaux au

    sein de

    la ZAC d

    es Grise

    ttes. n

    oter que

    cette op

    ration

    damna

    gement

    figure au

    palmar

    s 2011

    de lapp

    el

    projet

    s nation

    al co

    Quartier

    organis

    par le m

    inistre

    en charg

    e

    des Poli

    tiques d

    Urbanis

    me.

    Ces deu

    x projet

    s dnote

    nt toute l

    a

    confian

    ce instau

    re dan

    s ce par

    -

    tenariat

    , o qua

    lit se c

    onjugue

    avec pro

    fessionn

    alisme.

    Enfin,

    sajout

    e un p

    rojet de

    constru

    ction de

    315 log

    ements

    sociau

    x pour

    tudian

    ts sur l

    e

    Campus

    Triolet,

    pour leq

    uel les

    tudes d

    e matr

    ise du

    vre ont

    dmarr

    es.

    Pour m

    moire

    Avec ce

    partenar

    iat ont t

    raliss

    :

    la con

    structio

    n de l op

    ration

    du

    Maguelo

    ne, dans

    le centre

    ancien

    (39

    logemen

    ts) livre

    en 2011

    ;

    en 2012

    -2013, le

    projet de

    rhabilita

    tion

    et reconv

    ersion de

    s btime

    nts dhb

    er-

    gement d

    e sous-of

    ficiers du

    site de l

    cole

    dApplic

    ation dI

    nfanterie

    . En six m

    ois,

    ces btim

    ents ont

    t trans

    forms en

    168

    logemen

    ts et cha

    mbres p

    our tud

    iants,

    grs pa

    r le CROU

    S.

    info +

    vivreaujourdhui

  • LAVENIR!CONSTRUIREwww.semainehlm.fr

    14 22 JUIN 2014

    ~

    Partenaires officiels de la deuxime Semaine nationale des Hlm

    Panorama4

    loccuPant tyPe du Parc social de midi-Pyrnes*

    La deuxime dition de la Semaine Nationale des Hlm a lieu du 14 au 22 juin. Un rendez-vous citoyen qui permet au grand public (habitant en Hlm ou non), aux professionnels, aux mdias et aux lus, de venir la rencontre des orga-nismes Hlm. Le fil rouge thmatique de cette anne, Construire lavenir, sera loccasion pour les organismes de dmontrer la modernit des solutions quils apportent au quotidien, travers 4 axes : le dveloppement durable et les conomies dnergie ; linnovation architecturale dans les nouvelles oprations ; la participation citoyenne et le rle des habitants ; le rle conomique majeur du logement social.

    * Un des rsultats de la dernire enqute triennale sur lOccupation du Parc Social en Midi-Pyrnes.Sources : USH Midi-Pyrnes.

    2014 nest pas une anne comme les autres pour lUnion sociale pour lhabitat Midi-Pyrnes, qui fte ses 40 ans. 40 ans au service du logement social et des territoires, 40 ans de dfense des valeurs de mixit sociale, de solidarit, de progrs, dinnovation, dquit et de respect de lenvironnement.LUSH Midi-Pyrnes reprsente les intrts collectifs de lensemble des organismes Hlm au plan rgional dans la mise en uvre des politiques de lhabitat social. loccasion de cet anniversaire, un livret a t ralis. Il est consultable sur le site Internet www.habitat-midipyrenees.org, rubrique Nos publications , sous-rubrique Anniversaire .

    la semaine nationale Des Hlm regarDe vers lavenir

    ush midi-Pyrnes :40 ans au service Du logement social

    6 159logements

    financs

    eN 2013 sur midi-pYrNes

    282 000Personnes vivent dans le Parc locatif social

    4 650logements

    livrs

    Sources : USH Midi-Pyrnes

    il a eNTre 40 eT 65 aNs

    48 %

    uN mNage saNs eNfaNT

    56 %

    souVeNT uNe persoNNe seule

    41 %

    vivreaujourdhui

  • regarDs5

    Pas de logement sans travail. Pas de travail sans logement. Des quations comme celle-ci, les jeunes doivent en rsoudre

    plus dune ds quils sortent du giron familial.En 2012, 14 % des occupants du parc locatif social de Midi-Pyrnes avaient moins de 30 ans. Ils reprsentaient 27,2 % des demandeurs Hlm. Cette forte proportion confirme que le loge-ment social constitue trs souvent la premire tape du parcours rsidentiel de ces jeunes, qui font face des dif-ficults spcifiques. Le paradoxe est l : les jeunes doivent la fois intgrer les mutations de la socit (plusieurs emplois dans leur carrire profession-nelle, grande mobilit, CDD, intrim, temps partiel non choisi, cellules fami-

    liales clates), alors mme que les rfrences traditionnelles ne suivent pas ces volutions : les bailleurs pri-vs demandent toujours un CDI et recherchent la caution parentale.

    Des situations trs variesParmi les moins de 30 ans, les jeunes travailleurs constituent le public le plus fragile. Fouad, 20 ans, travaille comme agent dentretien. Il loge la rsidence Habitat Jeunes de Jolimont Toulouse. Je navais personne pour se porter garant et pas encore de CDI ; je naurais jamais trouv de logement ailleurs. En plus, je ne connaissais pas grand monde Toulouse et dans la rsidence, je me suis fait des amis. En effet, le rseau Habitat jeunes pro-pose bien plus quun simple logement. Nous travaillons sur un accompa-gnement global, explique Christophe

    logement des jeunesun Premier Pasvers lautonomietudiants, couples, chmeurs ou actifs prcaires, les jeunes en Midi-Pyrnes sont nombreux faire appel aux services Hlm. Bien souvent, les bailleurs sociaux sont les seuls proposer des solutions adaptes ces profils trs mobiles.

    vivreaujourdhui

  • regarDs6

    Ces rsidences proposent des dures

    de sjour dune semaine plus dun an, avec

    des conditions dentre rapide et des pravis de

    dpart dune semaineau maximum.

    Tous les acteurs du logement pour les jeunes en Midi-Pyrnes

    URAHJ : Union rgionale pour lhabitat des jeunes en Midi-Pyrnes | www.habitatjeunesmidipyrenees.org

    CRIJ Toulouse Midi-Pyrnes | www.crij.org ADIL : Centre dinformation sur le logement

    Pour obtenir la liste | www.anil.org Les CLLAJ : les Comits locaux pour le logement autonome

    des jeunes | www.uncllaj.org Les CAF : Centre dallocations familiales | www.caf.fr USH Midi-Pyrnes : Union sociale pour lhabitat

    www.habitat-midipyrenees.org CROUS : Centre rgional des uvres universitaires et

    scolaires | www.crous-toulouse.fr

    Marianne, qui dirige la rsidence depuis 2008. Aux services pratiques classiques, tels que la restauration ou la laverie, sajoutent des espaces collectifs amnags. Une quipe socio-ducative est prsente sur place en permanence pour rpondre aux besoins des jeunes, en termes daides aux dmarches administratives, de recherche demploi Mais aussi pour organiser et proposer des activits sportives, culturelles et de loisirs ceux qui le souhaitent .Si la demande est concentre sur les grands centres urbains, la problma-tique est galement prsente dans les villes moyennes et dans le monde semi-rural. Ici, le profil type du jeune locataire de logements sociaux est ltudiant post-bac. La spcificit du secteur, explique Rudy Di Napoli, responsable administratif et juri-dique de lOffice Public de lHabitat de Rodez, cest que la tension du march

    est moindre. Notre offre couvre une partie significative de la demande et satisfait pleinement nos tudiants. Pour preuve, ils souhaitent souvent rester pendant toute la dure de leurs tudes ou revenir chez nous une fois les grandes vacances termines .Autre solution trs prise par les jeunes, la colocation, qui, au sein dun logement social, permet de se loger des cots vraiment imbattables. Cest le cas de Betty et Emmanuelle, tudiantes en 1re anne de psycho-logie au Mirail. Mon pre vit une heure de Toulouse, raconte Betty. Il tait donc obligatoire que je trouve me loger ici. Au dpart on a un peu paniqu, car on ne trouvait que des loyers ruineux. Et puis nous sommes tombes sur PATRIMOINE SA. On loue un appartement de 53 m2 ct de la fac, 430 euros par mois. Avec les APL, cela nous revient 116 euros chacune par mois .

    14 %des occuPants

    du Parc locatif social de midi-Pyrnes

    ont moins de 30 ans

    31,6 %des jeunes demandeurs

    de logement social sont sans logement

    les moins de 30 ans rePrsentent

    27,2 %des demandeurs hlm Ch

    iffre

    s 201

    2

    Sources : USH Midi-Pyrnes

    vivreaujourdhui

  • souplesse et ractivitSi les situations sont trs diverses, il existe un dnominateur commun la demande des jeunes : lurgence.31,6 % des jeunes demandeurs de logement social sont sans logement. De plus, les besoins de logements temporaires ou de courte dure (apprentis, tudiants, saisonniers, stagiaires, priodes dessai), voire priodiques (formations en alternance), ncessitent une rponse rapide. Pour faire face ces profils particuliers, les bailleurs sociaux ont d sadapter et dvelopper des produits spcifiques. Cest le cas des rsidences Habitat Jeunes, qui permettent une souplesse des dures de sjour et une grande ractivit, le cocktail idal pour ces profils de plus en plus rpandus. Ces rsidences proposent des dures de sjour dune semaine plus dun an, avec des conditions dentre rapide et des pravis de dpart dune semaine au maximum , rappelle Christophe Marianne.Le 9 octobre 2013, lUnion Rgionale pour lHabitat des Jeunes (URHAJ) et lUSH Midi-Pyrnes ont dailleurs sign une charte destine faciliter laccs des jeunes aux logements sociaux.

    regarDs7

    Marie-Christine Jaillet, sociologue et directrice de recherche au CNRS

    Que reprsente laccs un logement indpendant pour un jeune ?Cest pour les sociologues lun des trois passages obligs vers lge adulte, avec laccs lemploi et la mise en couple. Cest un pas essentiel vers lautonomie.

    Quest-ce qui a chang pour les jeunes ces dernires annes ?Le temps de passage entre la sortie du systme scolaire et la stabilisation sociale sest considrablement allong. De plus, les conditions daccs au logement se sont complexifies, les bailleurs demandent de plus en plus de garanties. Or, un grand nombre de jeunes nont pas de parents en capacit de se porter garants, et cumulent les contrats temporaires avant de signer un CDI. Cest un norme problme. Bien sr, il ne faut pas voir tout en noir. Nos jeunes ont une grande capacit dadaptation et trouvent des solutions face ces situations de nomadisme imposes : ils se logent chez des connaissances, ou restent un peu plus chez leurs parents Mais parfois ils sont obligs de dormir dans leur voiture. Tous les jeunes ne sont pas gaux devant le logement.

    Quel est le rle des bailleurs sociaux ?Il est fondamental. Ils assurent le droit au logement en palliant le manque de garanties de ces jeunes. Autant sur les marchs mtropolitains, pour les jeunes travailleurs notamment, que sur des zones plus rurales o ils favorisent la dcohabitation. Bien sr, les bailleurs sociaux ne peuvent rpondre seuls ce problme. Il faut que les bailleurs privs soient galement mobiliss.

    3 questions

    vivreaujourdhui

  • les coquartiers,

    un cHamP Davenir

    cest en 2011 que le mot coquartier fait son apparition dans le dictionnaire Larousse. Pourtant, le concept nest pas nouveau.

    Ds les annes 80, on commence construire des quartiers en pensant aux exigences du dveloppement durable. Aujourdhui, les coquartiers poussent comme des champignons dans de nombreuses communes. Tout nouveau quartier est un coquartier, explique Ccile Geay, assistante matre douvrage dans la conception dcoquartiers au sein de lagence Inddigo*. Dans le sens o lon ne pense plus aucun projet sans prendre en compte ses enjeux environnementaux, sans rflchir en amont ses impacts et ses usages .Pour aller plus loin, le gouvernement a mis en place en dcembre 2012 un label coQuartier (lire encadr), qui nest toutefois pas obligatoire. Cest une dmarche base sur le volontariat, explique Philippe Labaume, dlgu rgional au Conseil darchitecture durbanisme et de lenvironnement de Midi-Pyrnes. Il sagit pour le gouvernement de cadrer et clarifier le concept. Car il ne suffit pas de sautoproclamer coquartier pour en tre un, loin de l En septembre 2013, 13 oprations en France ont reu ce label, et 32 projets ont t reconnus comme ta nt engags da ns la labellisation , dont deux en Midi-

    couP De Projecteur8

    Ce quils en disent Nous cherchions un appartement respectueux de lenvironnement Nous avons t sduits par le projet de lcoquartier de Ramonville, port par le Groupe des Chalets, car nous cherchions un appartement respectueux de lenvironnement. De plus, lappartement est idalement plac : il nous rapproche de nos lieux de travail et la station de mtro Ramonville est au pied de la rsidence.Ctait pour nous une trs belle opportunit de faire grandir nos enfants dans un tel cadre. Devenir propritaires avec le systme de la location-accession nous a apport de nombreux avantages : le prix du logement est largement infrieur ce que peuvent proposer les autres promoteurs, laccession est trs scurise et il ny a aucun appel de fonds durant les travaux. Enfin, une fois que nous serons dans notre

    appartement, nous serons totalement libres de lever loption ou non. Pour nous, en tout cas, lobjectif est de devenir propritaires ! Nous emmnageons dans un mois et avons hte de prendre possession de notre bien ! M. et Mme M. et leurs deux enfants, rservataires dun 4 pices dans lcoquartier du midi, Ramonville.

    Projet

    88 chartes ecoquartier

    signes

    au 1er fVrier 2014, oN dNombre eN fraNce :

    13Projets labelliss

    coquartier

    32Projets engags

    dans la labellisation

    Sources : ministre de lgalit des territoires et du Logement

    vivreaujourdhui

  • Un label pour aller plus loinSelon le label cr en 2012 par le gouvernement, un coQuartier :

    Respecte les principes du dveloppement durable : en utilisant une gestion responsable des ressources, lcoQuartier doit sintgrer dans la ville existante et le territoire qui lentoure, en participant au dynamisme conomique. Il propose

    des logements pour tous et de tous types, respectueux du vivre ensemble et de la mixit sociale. Il offre les outils de concertation pour une vision partage avec les acteurs de lamnagement et les habitants, ds la conception du quartier.

    Sadapte aux caractristiques du territoire : lcoQuartier sappuie sur les ressources locales, quelles soient paysagres, urbaines, humaines ou environnementales.

    Est suivi et valu selon des critres et des indicateurs transparents : la dmarche coQuartier est adosse une charte de 20 engagements et chaque projet est ensuite suivi et valu au regard de 20 critres dvaluation (pour les engagements lis au contexte ou la qualit des pratiques des acteurs) et 20 indicateurs chiffrs (pour les engagements lis des enjeux nationaux mesurables).Pour en savoir plus : www.territoires.gouv.fr/les-ecoquartiers

    couP De Projecteur9

    Pyrnes : Andromde Blagnac et Vidailhan Balma.

    une part non ngligeable Dhabitat socialDes quartiers modles, o lon applique concrtement les bonnes pratiques du dveloppement durable : gestion responsable des ressources locales, nergies renouvelables, empreinte carbone limite, lutte contre lta-lement urbainMais les coquartiers sont beaucoup plus quune somme de btiments technologiques et performants. On tente dy init ier un nouveau modle social et urbain, fond sur la concertation avec les habitants et la mixit sociale. bannir, donc, lide prconue que les coquartiers, cest pour les riches . Chaque coquartier propose des typologies varies de logements, et comprend une part non ngligeable dhabitat social. Le quartier de Vidailhan, Balma, comptera terme 1 247 logements dont 373 sociaux. Andromde est prvue la construction de 4 000 logements dont 20 % de logements locatifs sociaux, 200 000 m de bureaux et 11 000 m de commerces.

    * Entreprise de conseil et dingenierie en Dveloppement Durable.

    coQuartier :

    Initier un nouveau modle social et urbain, fond sur la concertation avec les habitants et la mixit sociale.

    savoirLa Cartoucherie sort de terre ToulouseEn 2015, les premiers habitants sinstalleront la Cartoucherie. La construction des logements vient de commencer. Ce projet dcoquartier, lanc en 2011 aprs une concertation entre amnageurs, professionnels, lus, riverains et associations, a pour ambition de concilier densit et dveloppement durable. Il sagit galement de privilgier la diversit sociale et gnrationnelle de ses habitants, et de favoriser la performance nergtique et environnementale des habitations.Denviron 33 hectares de superficie, le quartier de La Cartoucherie, situ la priphrie du quartier Saint-Cyprien, accueillera terme 3 100 logements, 6 000 m2 de commerces de proximit et 90 000 m2 dactivits. Les anciennes halles du GIAT de plus de 7 000 m2 seront reconverties en espace culturel et associatif.Plus dinfos sur www.toulouse-metropole.fr

    At

    elier

    Mar

    quer

    it/A

    sylu

    m

    vivreaujourdhui

  • initiatives10

    La salle est situe rue du Chne Vert Labge (derrire le Sicoval)Renseignements et inscription :

    par tlphone au 05 61 54 66 01 ou au 06 72 59 58 16 par courriel [email protected] par courrier Amis des Arts, 19 alle des Bouvreuils 31650 Saint-Orens-de-Gameville

    35 ans, Laure Monot en a vu, du pays. Le cirque, la fois passion et gagne-pain, la fait voyager d a n s l e m o n d e

    entier. En 2007, elle devient professeur au Lido, le Centre des arts du cirque de Toulouse, avant de monter, avec sa sur Sandrine, sa propre association :la suite logique dune carrire dj longue dans le monde du cirque. 8 ans, Laure croise le chemin dune troupe de cirque. Cest la rvlation : cest a que je veux faire ! Intrpide voire un peu tte brle elle se jette corps perdu dans sa vocation dacrobate. Aprs lcole nationale des

    arts du cirque Rosny-sous-Bois, puis le Centre national des arts du cirque Chalons-en-Champagne, elle est embauche 19 ans au Cirque Baroque ; avec cette troupe, elle voyage de chapiteau en

    chapiteau dans le monde entier. Ports, perches, tissus, massues, lastiques Laure se dfinit comme jongleuse et acrobate polyvalente .Aprs plus de dix annes ce train-l, il tait temps de poser les valises. Ce fut une exprience merveilleuse, mais galement trs prouvante. Je me suis souvent blesse. Et puis javais envie de crer mon truc moi, et de transmettre ma passion .

    laure ou la passioNdu parTage

    Depuis 2009, lassociation Amis des Arts, cre par Laure Monot, locataire de la Cit du Basti Escalquens, forme petits et grands aux techniques du cirque.

    plus quune cole,un lieu De vieLassociation Amis des Arts compte environ 60 adhrents. Elle est hberge dans une salle de 120 m2 Labge, trs bien quipe : trapze, tissus, cerceaux pour larien, ainsi quun grand trampoline, trois boules, un fil adulte et un fil enfant, du matriel de jonglage

    Nous avons voulu crer un lieu de vie o petits et grands dcouvrent les arts. Ainsi, Laure propose des cours de cirque pour tous les ges, mais aussi de lveil sensoriel pour les bbs, de lentretien corporel pour les adultes, des leons de chant, un atelier spectacle Depuis peu, la salle ouvre ses portes tous les samedis matins pour un moment de partage entre adhrents.

    Amis des Arts en pratique

    artiste, collectionneur, blogueur, habitant actif dans votre quartier, mordu de sport, porteur de projet ou encore membre dune association Vous avez envie de partager votre exprience ? crivez-nous au : [email protected]

    vivreaujourdhui

  • un cHteau Deau

    Une verrue dans le vil-lage. Cest ainsi que les habitants de Lagraulet-du-Gers ont longtemps

    surnomm cet difice, un chteau deau du type bouchon de cham-pagne , qui ntait plus en service depuis des annes. Et puis, en 2008, Nicolas Mliet, le maire, choisit de lui donner une nouvelle vie. Le bti-ment dsaffect devient une chambre dhtes des plus originales en 2012. lintrieur de ce cylindre en bton, on trouve une salle manger avec kitchenette, une chambre avec salle de bain dans lancienne cuve, et au sommet une terrasse panoramique, laquelle on accde par un escalier extrieur depuis la chambre, pour y admirer le Pays dArmagnac de jour et la vote toile de nuit. Ce chteau deau est un tmoignage de notre pass, explique llu. Il symbolise larrive de leau courante dans les villages. Cest pour a que nous avons cru bon de le conserver .

    le bton, symboleDune poqueCette transformation na pas t une mince affaire. Pour aider financer le projet, Jean-Paul Chambas, peintre gersois, a ralis sur la faade une fresque voquant le chemin de Saint-Jacques de Compostelle le chemin

    Informations, rservation, contactMairie de Lagraulet-du-Gers05 62 29 12 44ou 06 86 27 11 02Du vendredi soir au dimanche soir inclus (+ jours fris) :1re nuit 153 , 2e nuit 103 , nuit suivante 83 .Du lundi soir au jeudi soir inclus : 1re nuit 133 , 2e nuit 103 , nuit suivante 83 . Semaine 570 + taxe de sjour en sus (0,80 par nuit et par personne).

    une nuit dans

    vasion11

    On vient de trs loin Lagraulet-du-Gers, joli village gersois de 400 habitants, pour son chteau deau. Le btiment a t transform en chambre dhtes. Histoire dune reconversion architecturale russie.

    passe au pied du chteau deau.Latelier darchitectes Airoldi et Brun, Auch, a ralis le projet. Nous avons essay de conserver lesprit du ch-teau deau, explique Frdric Airoldi. En mettant en avant le bton : dans la salle de bain, avec les plafonds rests naturels dans lesquels on aperoit encore les planches de coffrage qui datent de 60 ans maintenant Lem-placement de lchelle qui servait visiter la cuve est devenu un puits de jour. Lisolation et les murs intrieurs sont en chanvre et en terre, dans un esprit environnemental et patrimo-nial. Le plus difficile fut dinsrer un lvateur lintrieur pour rpondre aux normes daccessibilit .Les habitants se sont rappropri cet incongru cylindre color, qui trne en plein cur de ce village rural typique, entre lglise et lancien chteau. Il accueille dsormais tous les amateurs de nuites originales.

    M

    ich

    el C

    aro

    ssio

    vivreaujourdhui

  • Recettele caramelFaites chauffer le sucre sec dans une grande pole sur feu moyen. Laissez-le fondre aux 3/4 sans y toucher puis remuez lgrement avec une spatule. Soyez trs vigilant, si le caramel brle il est impossible de le rattraper. Ds quil prend une couleur ambre, ajoutez le beurre en remuant vivement. Ajoutez ensuite la crme petit petit. Mfiez-vous des projections : les brlures de caramel sont trs douloureuses !Poursuivez la cuisson en laissant le caramel bouillir pendant 5 minutes en continuant de remuer, puis retirez du feu. Versez un centimtre de ce caramel au fond de chaque verrine et laissez refroidir.

    le tartareCoupez les fraises en petits ds, les feuilles de menthe en fines lanires et mixez les pistaches grossirement. Si vous navez pas de blender, mettez les pistaches dans un torchon et crasez-les avec le fond dun verre ou un rouleau ptisserie.Mlangez le tout dlicatement avec 1 cuillre soupe de sucre et le jus du citron. Ajoutez le tartare dans les verrines et dcorez avec une feuille de men-the entire. Servez frais.

    CT GOURMAND

    Tartare de fraises, menthe et pistaches

    sur son lit de caramel au beurre sal

    Tartare de fraises,menthe et pistaches

    sur son lit de caramel au beurre sal

    (pour 6 verrines)

    IngrdientsChaque trimestre, Vivre Aujourdhui vous met leau la bouche en publiant une recette propose par un lecteur base de produits locaux et de saison. Voici le dessert de Marion, locataire Hlm Saint-Affrique. Simple, frais, tellement gourmand et un prix plus que raisonnable !

    envoyez-nous vos meilleures recettes et toutes vos astuces pour cuisiner les produits de saison petit prix. elles seront peut-tre publies dans un prochain [email protected]

    pour le caramel :160 g de sucre60 g de beurre demi-sel20 cl de crme frache

    pour le tartare :250 g de belles fraises fermes (une barquette)30 g de pistaches peles non sales12 feuilles de mentheLe jus dun citron vert1 cuillre soupe de sucre

    vivreaujourdhui

  • Plus de 9 locataires sur 10 sont satisfaits de lOPH Millau. 2.

    Les locataires apprcient 87 % le montant du loyer. 3.

    Devenir propritaire cot raisonnable, cest possible.1.

    Des informations pour votre logement

    DE VOUS NOUS

    Une enqute a t mene par tl-phone en fin dan-ne 2013 auprs dun chantillon

    de 423 locataires*. Son but : va-luer votre satisfaction globale concernant votre cadre de vie, votre logement, les quipements mis votre disposition, les commerces et services publics accessibles, en un mot votre qualit de vie.Lenqute cherche galement valuer la qualit de la relation qui nous unit. Accueil, rapidit et effi-cacit des interventions techniques, pertinence de linformation dli-vre, disponibilit, de nombreux critres sont passs au crible afin de mieux cerner les attentes de nos locataires et damliorer, anne aprs anne, le service rendu et la vie de chacun.Cette grande enqute est la qua-trime mene en dix ans, ce qui permet de mesurer lvolution de lopinion. Il est galement pos-sible de comparer les rsultats

    avec les enqutes menes par les autres bailleurs afin de savoir si lOPH Millau ralise des scores conformes la moyenne rgionale.Tous ces rsultats vont nous servir cerner vos attentes, maintenir notre attention dans les domaines qui semblent vous satisfaire et redoubler defforts dans ceux qui mritent, selon vous, des am-liorations.

    * Enqute ef fectue par tlphone auprs de 423 locataires de lOPH Millau entre le 3 septembre et le 22 octobre 2013.

    vivreaujourdhui

    Mieux vous connatre, mieux vousservirVoil dj plus de dix ans que lOffice Public de lHabitat de Millau sest engag dans une dmarche qualit visant mieux connatre le niveau de satisfaction et les attentes de ses locataires pour amliorer le service rendu.

    MaglE magaziNE DU lOcatairE

  • En rsum Si la satisfaction au sujet de la propret se situe dans la moyenne

    rgionale, celle concernant les parties communes a perdu 6 points depuis 2010.

    Conscients des efforts fournir dans ce domaine, mais aussi conscients que 88 %

    des personnes interroges ne sont pas disposes payer plus pour amliorer le

    nettoyage, il convient de rappeler que chacun peut agir au quotidien pour garantir

    la propret des parties communes, avec un peu de vigilance et de discipline.

    Les rsuLtatsenqute de satisfaction

    de voUs noUs2

    vivreaujourdhui

    1. voUs et loPH MillaU

    2. voUs et votre qUartier

    3. voUs et votre iMMeUble

    des locataires sont satisfaits de leur quartier

    des locataires sont satisfaits de la propret des parties communes

    (contre 77 % en 2010)

    des locataires sont satisfaits de la propret des espaces extrieurs

    jugent la frquence des nettoyages satisfaisante

    sont satisfaits du comportement des locataires en matire de propret

    jugent la qualit des nettoyages satisfaisante

    des locataires recommanderaient lOPH Millau leurs proches (contre

    85 % pour la moyenne rgionale) +6 par rapport 2010

    des locataires sont satisfaits de linformation fournie

    des locataires sont satisfaits du traitement des demandes

    et rclamations techniques

    84 %

    71 %70 % 78 % 64 %

    73 %

    89 % 86 % 76 %des locataires sont satisfaits de lOPH Millau (contre 89 % pour la moyenne rgionale) +1 par rapport 2010

    92 %

    des locataires sont satisfaits de laccueil et des contacts

    avec lOPH Millau

    91 %

    En rsum Avec plus de 9 locataires sur 10 satisfaits, lOPH Millau se situe au-del des standards observs pour ce type

    dorganismes. La bonne progression du taux de recommandation

    tmoigne dune confiance et dune satisfaction largement partages, en particulier en ce qui concerne la relation que nous

    entretenons avec vous. La satisfaction concernant le traitement

    des demandes techniques samliore rgulirement depuis 2007.

    En rsum Limmense majorit dentre vous apprcie son quartier et les facilits quil offre en termes dquipements et de service (84 %). Un chiffre qui se situe dans la moyenne rgionale mais qui a tendance diminuer lgrement depuis 2007.

    Ils apprcient dans lordre : Les horaires douverture (92 %) La disponibilit et lamabilit (91 %) Les modes de contacts (90 %) La qualit de comprhension et lorientation

    vers le bon interlocuteur (87 %) La rapidit de raction (82 %)

    Ils apprcient dans lordre : La proximit des coles (94 %) Laccs aux transports publics (86 %) Le traitement des ordures mnagres (79 %) Lambiance gnrale, la tranquillit et la scurit (77 %) La prsence de commerces (75 %) Les quipements de loisirs (63 %)

    Ils apprcient dans lordre : La propret de la cage descalier (70 %) Du hall dentre (67 %) De lascenseur (63 %) Du local poubelles (62 %)

    La propret

  • de voUs noUs3

    vivreaujourdhui

    4. voUs et votre logeMent

    des locataires sont satisfaits des conditions dentre dans leur logement

    (tat des lieux, propret, informations, etc.)

    93 %

    des locataires sont satisfaits des quipements de leur logement

    81 %

    des locataires jugent satisfaisantes les interventions techniques effectues dans leur logement suite des pannes

    ou dysfonctionnement.

    78 %

    En rsum Le taux de satisfaction par rapport la qualit du logement est stable depuis la dernire enqute et reste trs lev (87 %). Les locataires apprcient particulirement le montant du loyer (87 % contre 82 % en moyenne dans la rgion). La satisfaction concernant les quipements et les interventions techniques dans les logements se situe galement dans la moyenne rgionale.

    Ils apprcient dans lordre : Le fonctionnement du chauffe-eau (90 %) De la tlvision (85 %) De llectricit (81 %) De la ventilation (77 %) Du chauffage (76 %) Des sanitaires (74 %) Des menuiseries (71 %)

    Les quipements coLLectifs

    des locataires sont satisfaits du fonctionnement des quipements

    techniques

    79 % En rsum La plupart des chiffres correspondent la moyenne rgionale ou nationale. Mais lenqute a soulev un taux inhabituel de locataires se plaignant de laccs leur immeuble (porte dentre, digicode et interphone). Parmi les insatisfaits, 55 % dnoncent un manque dentretien et 40 % se plaignent du vandalisme.

    Ils apprcient dans lordre : Le fonctionnement de lclairage des parties communes (82 %) De lclairage des espaces extrieurs (82 %) De la porte du garage et du parking (78 %) De lascenseur (77 %) De la porte dentre, du digicode et de linterphone (55 %)

    des locataires sont satisfaits des interventions techniques effectues dans

    les parties communes

    70 %

    des locataires sont satisfaits de leur logement

    87 %des locataires sont satisfaits

    du montant de leur loyer

    87 %des locataires sont satisfaits

    du montant des charges

    72 %

  • vivreaujourdhui

    le 1er juin 2014 seront l ivres les 17 premires villas de lensemble pavillon-naire de La Plaine de Buech Creissels. Ce projet, entam le 3 septembre 2013, comptera au final 32 pavillons labelli-

    ss THPE (Trs Haute Performance nergtique) ou BBC (Btiment basse consommation).Les villas proposes sont des T4 de 85 m2 avec garage, jardin et parking privatif partir de 153 900 E TTC. Dessines par le cabinet darchitectes Olivet-Fail-lie, elles allient modernit et classicisme par le jeu des diffrentes toitures et garantissent laccessibi-lit aux handicaps, ce qui permet un gain de place consquent et au moins une chambre en rez-de-chausse. Surtout, le soin apport au rendement nergtique de chaque maison promet des co-nomies dnergies importantes sur le long terme.

    Le principe de LaLocation-accessionCe programme sinscrit dans le cadre de la nouvelle loi sur la location-accession. Il sagit dun dispositif permettant des budgets modestes de devenir propritaires sans cder au bas de gamme.Le principe est simple : toute personne se situant

    Lensemble pavillonaire de La plaine de Buech Creissels, dont les premires maisons seront livres le 1er juin 2014, va permettre des budgets modestes daccder la proprit par le biais de la location-accession.

    en dessous du plafond de ressources fix par la loi (revenu fiscal de rfrence infrieur 23 688 E pour une personne, et 31 588 E pour un couple) et qui souhaite acqurir une rsidence principale, peut bnficier davantages comme une TVA et des frais de notaires rduits ainsi quune exonration de la taxe foncire pendant 15 ans. Le futur acqureur doit dabord devenir locataire de son bien pendant quelques mois (phase de mise lpreuve budgtaire) durant laquelle il doit sacquitter dun loyer et dune pargne (part ddie lacquisition) qui sera ensuite dduite du prix de vente. la date anniversaire de son choix, le candidat dcide ensuite de devenir propritaire en levant loption. Lors de ce transfert de proprit, la premire mensualit de prt ne doit pas dpasser la dernire redevance mensuelle de la phase locative (loyer + pargne). Un dispositif scuris quil est important de savoir saisir dans sa vie, car les conditions dligibilit ne durent pas forcment.Pour vous accompagner dans les dmarches et vrifier notamment votre ligibilit au dispositif, lOffice Public de lHabitat de Millau se tient votre entire disposition au : 05 65 61 90 15 ou par mail : [email protected] avez tout y gagner !

    Devenez propritaires moindres frais !

    Journes portesouvertes les samedi 24 et dimanche 25 mai 2014